AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 A la chasse aux pedobears | feat Hakuryuu Ren, Gintoki Shiroyasha & Kagura Yato

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Crédits : Avatar de June !
Messages : 397
Date d'inscription : 20/09/2013
Age : 100

Mirajane Strauss
Fairy Tail - Earthland
MessageSujet: A la chasse aux pedobears | feat Hakuryuu Ren, Gintoki Shiroyasha & Kagura Yato   Ven 18 Mai 2018 - 1:24


A la chasse aux pedobears

avec Hakuryuu Ren, Gintoki Shiroyasha & Kagura Yato

- Est-ce que ce n'est pas grave si je décide de partir moi-même en mission, en laissant un peu la guilde ?

Mirajane n'avait pas pu s'empêcher de poser cette question à sa petite soeur, Lisanna. Celle-ci l'avait regardé avec d'un oeil étonné, ne s'attendant pas à ce que son aînée lui pose une telle question, comme ça, d'un coup. Elle n'aurait jamais imaginé que la mage de rang S puisse faire preuve d'un manque de confiance en soi, comme ça. Elle soupira, avant de lui répondre :

- Mira-nee, tu fais ce que tu veux tu sais. Tu n'as pas besoin de rester tout le temps à la guilde juste pour t'occuper du bar et des missions, et tu n'as pas non plus besoin d'être la seule à faire ça, ou à ne servir qu'à ça. Si tu veux partir en mission, tu le peux, personne ne te jugera pour ça. Et je suis sûre que ça leur ferait même plaisir. Après tout, tu es si forte, tu n'as pas à rester enfermée !

Mirajane eu un grand sourire en entendant ses mots. Elle n'avait pas attendu que sa petite soeur lui dise ce qu'elle aurait voulu entendre, ou juste la rassurer, elle avait attendu d'elle toute la sincérité qui caractérisait si bien sa famille. Désormais, elle n'avait pas de raison de craindre quoique ce soit.

Ceci fait, elle songea alors à ce qu'elle pourrait faire. Très au courant de ce qui se tramait au sein de la guilde, et des diverses discussions de ses membres, elle avait entendu parler d'une île où l'on retournait en enfance aussitôt le pied mis à terre. Mais un tel endroit semblait tellement louche que cela piquait sa curiosité. Elle avait envie de voir ce qui s'y tramait, et si cette histoire était bien réelle. Y avait-il uniquement des enfants sur cette île ? Si il y avait une espèce de maléfice qui faisait retourner en enfance, c'était bel et bien possible.

Dans ce cas, cet endroit devait être paradisiaque et tout à fait fascinant. Personne n'en était jamais vraiment revenu, de ce qu'il semblait, pour en faire part. Peut-être étaient-ils restés à tout jamais là-bas, dans l'impossibilité de partir ou tout simplement, ont-ils souhaité y rester. Mirajane sentait sa curiosité mise à vif, et avec cela la possibilité de découvrir que quelque chose que personne n'avait jamais vu, et qui pourrait aider les guildes légales et le Gouvernement. Quoi donc ? Elle ne le savait pas encore. Mais elle avait suffisamment confiance en ses propres ressources pour être certaine de pouvoir s'en sortir quoiqu'il arrive.

La blanche, bien vite, déchanta. En effet, après un long voyage qui avait paru durer une demi-journée, elle était proche de l'île. Elle fut déposée près de celle-ci, et remerciant son navigateur, qui s'éloignait déjà, elle avait les pieds posés sur la terre ferme. Elle attendit quelques instants, et voyant que rien ne se produisait au bout de quelques minutes, poussa un léger soupir, un peu ennuyée, après avoir constaté que ses mains faisaient toujours la même taille.

- J'imagine que ce n'étaient que des rumeurs, après tout.

Et puis ce fut la débandade. Elle écarquilla les yeux, ayant remarqué que sa voix était devenue bien plus aigue sur la fin de sa phrase, alors qu'elle sentait sa gorge se déformer, ses cordes vocales se transformant, rapetissant. Mettant à nouveau ses mains devant ses yeux, elle vit à la fois avec effroi et fascination qu'elles devenaient plus petites, alors qu'elle sentait sa robe devenir bien trop grande pour elle. Touchant son corps, son ventre, son cou, sa poitrine, puis ses jambes ; tout semblait avoir changé, et ce en l'espace de quelques dizaines de secondes. Qu'est-ce que... ? La blanche essayait de garder son calme : elle ne s'était pas attendue à ce que ce soit finalement vrai, et ne l'avait à vrai dire, pas réellement espéré.

Elle s'était, surtout, beaucoup moins attendue à ce que la "transformation" soit aussi traumatisante. Elle avait peine à s'en remettre. Mais, pas de panique, car heureusement, sa magie de transformation allait pouvoir lui permettre de retrouver son apparence d'adulte ! Mirajane tenta de l'utiliser, et après quelques essais infructueux, elle fut forcée d'admettre une vérité glaçante, alors qu'elle peinait à tenir sa robe bien trop grande pour elle sur son corps : elle était redevenue une enfant, et tant qu'elle restait ici, rien n'allait changer. Alors qu'elle essayait de rafistoler son vêtement pour se couvrir du mieux possible, elle entendit des bruits de pas non loin d'elle. Ce n'était vraiment pas un bon moment pour que des personnes la dérangent.

_________________
Double-compte : Nemesis Orland
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 240
Date d'inscription : 28/10/2013
Age : 24

Kagura Yatô
Mermaid Heel
MessageSujet: Re: A la chasse aux pedobears | feat Hakuryuu Ren, Gintoki Shiroyasha & Kagura Yato   Mar 22 Mai 2018 - 20:54

ft. STRAUSS Mirajane, SHIROYASHA Gintoki & REN Hakuryuu
À la chasse aux pedobears
Ce matin là la jeune femme s’était rendu à la guilde, comme presque tous les jours. En arrivant, la jeune femme s’installa pour manger après avoir salué ses camarades présentes. La jeune femme était toujours installée à manger quand elle entendit des filles parler d’une île étrange où apparemment on pouvait rajeunir, redevenir enfant. La rousse n’y prêta pas vraiment attention puisqu’elles en parlaient comme si cette île était géniale pour ne pas vieillir, mais vieillir n’était pas vraiment le plus gros problème de la rousse puisqu’elle était encore jeune, belle, sexy ! Elle avait tout pour elle alors pourquoi elle s’intéresserait à ça. Elle resta donc concentrée sur ce qu’il y avait de plus important maintenant, finir la nourriture qui se trouvait devant elle. Quant elle eut terminé de manger, la jeune femme resta un peu à la guilde avant de partir en ville.

En ville, la jeune femme se promenait joyeusement, son ombrelle au dessus de la tête pour la protéger des rayons toxiques du soleil. Alors qu’elle marchait, la jeune femme entendit une nouvelle fois parler de cette île où l’on retombait en enfance. Cette fois-ci, elle prêta un peu plus attention à la discussion puisque les deux personnes ne semblaient pas du tout y croire et trouvait ceci amusant.  En réalité la première fois, elle n’y avait pas réellement fait attention. Mais là l’île semblait réellement intéressante. Retomber en enfance ça pouvait être drôle ! Elle était curieuse de voir jusqu’à quel âge elle rajeunirait et surtout si c’était vrai ! Si c’était vrai l’île devait être peuplé d’enfant ! Peut-être qu’elle pourrait jouer avec eux. Elle devait y aller ! Elle alla donc à la rencontre des deux personnes, ne leurs laissant pas le choix. Ils devaient lui dire où se trouvait cette île et elle ne les lâcherai pas tant qu’ils n’auraient pas révéler son emplacement !

Elle finit par avoir sa position supposée, mais ça lui suffisait. Elle rentra chez elle pour prendre des réserves avant de partir pour l’île flottante. En arrivant sur place, la jeune femme pénétra sans aucune crainte l’endroit, marchant quelques minutes avant de regarder autour d’elle. Elle n’avait pas l’impression d’avoir changé. Elle regarda ses mains et ses pieds, mais elle n’avait pas rétrécit. Cette île était donc un gros mensonge.

“Les salauds !”

Dit-elle en donnant un coup de pied dans un arbre. Elle fissura alors l’écorce de l’arbre, mais ne le fit pas tomber, ce qui n’était pas normal, mais elle n’y prêta pas attention, énervée contre ceux qui lui avait menti sur cette île ! Elle se remit alors en route pour repartir, mais marcha sur le pan de sa robe et tombe de tout son poid en avant, s’étalant par terre. Elle resta ainsi étendue par terre quelques instants à tenter de comprendre ce qui venait de se passer. Quand elle crut avoir compris, elle se releva et regarda sa robe désormais trop grande. Elle était redevenue une enfant ! L’île fonctionnait réellement ! Heureuse d’avoir découvert ceci, la jeune femme partit à la recherche d’autres enfants. Alors qu’elle se promenait, son sac devenu bien plus grand qu’elle sur le dos, la jeune femme aperçut une autre enfant un peu plus loin. Elle avait de long cheveux blancs et semblait porter une robe bien trop longue, c’était donc une fille. Elle s’approcha alors de la personne accélérant le pas.

“Hé gamine ! Est-...”

Elle ne put pas finir sa question qu’elle se prenait les pieds une nouvelle fois dans sa robe, tombant à quelques mètres de la blanche une nouvelle fois. Quand elle se releva la rousse retira son sac et regarda la blanche. Ah oui ! Elle devait lui demander si elle connaissait l’île. Elle reprit donc sa question comme si elle ne venait pas de se ridiculiser. Elle était mignonne en tant qu’enfant alors elle ne pouvait pas se ridiculiser.

“Tu connais l’île ? Tu sais où on est ?”

Peut-être que cette enfant était là depuis plus longtemps qu’elle et que du coup elle connaîtrait l’île. Mais si la rousse avait fait attention, elle se serait rendu compte que la blanche semblait aussi peu à l’aise qu’elle et que du coup elle n’était pas là depuis longtemps. À peine quelques instants après, la rousse pu apercevoir une personne dans le dos de sa nouvelle amie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 349
Date d'inscription : 02/09/2014

MessageSujet: Re: A la chasse aux pedobears | feat Hakuryuu Ren, Gintoki Shiroyasha & Kagura Yato   Mer 23 Mai 2018 - 14:19


A la chasse aux Pedobear

L'ambiance n'était pas du tout la même à Tartaros comparé à son ancienne demeure. Si l'une se montrait conviviale et pleine de bruit, l'autre se voulait silencieuse avec de la froideur entre ses quatre murs. Le bâtiment était isolé pour ne pas qu'on le trouve facilement, mais aussi pour pouvoir faire ses petites magouilles tranquillement. Le nouveau mage noir s'était lévé tôt ce jour là, ses vieux réflexes du Gouvernement étaient toujours présents et il s'en rendit compte lorsqu'il ouvrit la bouche pour parler, ponctuant par un salut de la main. Ah oui c'est vrai, ce n'est plus comme ça désormais. Il allait falloir aller de l'avant, reprendre goût au sang et à solitude.

Se promenant dans les couloirs glacés allumés de quelques torches, Gintoki faisait un petit tour du propriétaire. N'ayant pas eu le temps de le faire avant, sa décision avait été prise après quelques temps de réflexion. C'est dans la salle commune qu'il aperçut son nouvel environnement, sa nouvelle maison, ses nouveaux partenaires si l'on pouvait les appeler comme ça. Le démon blanc n'avait pas encore eu le loisir d'échanger avec eux, et devant le vide présent, ça ne serait pas pour tout de suite.

Un bout de papier sur le bord d'une table attira son attention par son aspect neuf par rapport à tout le reste de vieillissant. Une affiche ramenée à la guilde par quelqu'un, une note inscrite avec le titre entouré de rouge. "L'ile qui vous fait retourner en enfance". Tiens donc. Une fabulation au premier abord, mais qui resta pourtant dans sa tête. S'il avait pu revenir en arrière, qu'aurait il été de son mode de vie désormais ? Changer son passer pour connaître un autre futur. Gintoki s'était toujours posé la question, et là on lui offrait la possibilité d'en faire la moitié. A quoi bon retourner en enfance si c'est pour rien changer ? Par amusement ? Très peu pour lui. Retrouver une deuxième jeunesse pour se fixer de vrais objectifs ? Pourquoi pas, car dans l'instant, Gintoki Shiroyasha ne savait pas trop quoi faire désormais qu'il avait changé de voie. Prenant ses affaires, le mage noir tout de blanc vêtu quitta le bâtiment pour trouver cette fameuse île.

[...]

Arrivé sur l'île, Gintoki contempla le paysage. Une île, tout ce qu'il y avait de plus normale. Quant à cette promesse de retrouver un aspect enfantin, le jeune garçon n'en ressentait pas du tout l'effet. Étrangement fatigué par le voyage, Gintoki décida d'aller se caler contre un arbre pour se reposer quelques instants. C'est un réveil brutal qui l'attendit, quittant de force les bras de Morphée pour retourner à la réalité. L'arbre avait subi des dommages, et un fruit était tombé sur la tête du Shiroyasha. Grommelant contre tout et n'importe quoi, le garçon se rendit compte que ses vêtements étaient devenus bien grands. Les manches de son kimono étaient bien amples, il se mit à les raccourcir en faisant un puis deux puis trois ourlets avant de comprendre ce qu'il se passait.

Qu'est ce qu'il m'arrive ?

Même sa voix le surprit. Pas le ton monotone de d'habitude, un son de voix plus aiguë. Bizarre. Voir son reflet lui donnerait sans doute les réponses à ce qu'il se passait, mais son sabre était devenu un bout de bois plus petit, à peine plus grand qu'un couteau. Voilà donc le véritable aspect de ce souvenir du lac Toya hein ? Une source d'eau était présente non loin de là, l'occasion de comprendre ce qu'il se tramait sur cette île se présentait enfin.

Et c'est là qu'il se vit, des années en arrière. Le retour de sa petite bouille, des souvenirs lui revinrent en tête. Sa connaissance avec Shouyou, Takasugi et les autres en premier. Puis, il entendit des voix non loin de sa position. Des autres personnes se trouvaient sur l'île ? Ni une ni deux, Gintoki se mit à courir du mieux qu'il put dans leur direction. Se vautrant à plusieurs reprises, il arriva à la hauteur des individus déjà présents le visage couverts d'éraflures.

Salut.

©️ fiche créée par ell
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Crédits : Junie
Messages : 39
Date d'inscription : 25/06/2015

Hakuryuu Ren
Sabertooth
MessageSujet: Re: A la chasse aux pedobears | feat Hakuryuu Ren, Gintoki Shiroyasha & Kagura Yato   Mer 23 Mai 2018 - 16:24

A la chasse aux Pedobears
Mirajane Strauss | Kagura Yatô | Gintoki Shiroyasha

Pour une raison qui lui échappa, Hakuryuu s'était levé tôt aujourd'hui. Il s'était préparé, avait pris sa hallebarde et avait marché jusqu'au quartier général de Sabertooth, qui n'était qu'à quelques pas. A l'intérieur, il remarqua que peu de personnes étaient présentes et ces dernières semblaient paniquer à l'idée de ne pas réussir à préparer un bon petit déjeuner dans les temps. L'âme charitable du Prince de Pergrande leur proposa de les aider et... Il ne s'attendait pas à de telles réactions. En effet, c'était comme s'il venait de sauver la vie de ses précieux compagnons. De plus, ils ajoutèrent, en chœur, qu'il était extrêmement bon contrairement à eux.

« Mais non... Vous exagérez. »

Etant plus que gêné, le jeune homme se gratta nerveusement l'arrière de sa tête, rougissant légèrement face à ce compliment... Ils exagéraient oui, s'il avait appris à cuisiner, c'était grâce à son grand frère. Il s'était pris de passion pour ça car lorsque l'on est petit, on adorait faire pareil que les grands, que ce soit pour faire des bêtises ou des bonnes actions. Sans perdre une minute de plus, le petit groupe était allé dans les cuisines de Sabertooth pour préparer un petit déjeuner digne de ce nom ! Ils avaient pris leur temps, mais le résultat était là : la quantité était suffisante pour faire plaisir à plus de la moitié des membres de leur guilde. Toutefois, le Ren ne s'arrêta pas là, il commençait à préparer une jolie assiette d'un bon mélange rempli de poivres, de piments et surtout d'un fromage bien puant, comme les pieds d'une certaine personne, qu'il tenta de cacher par l'odeur d'aliments plus faciles à manger.

« La spéciale Nemesis est prête ! »
Dit-il fièrement.

Hakuryuu posa sa main sur sa bouche pour étouffer son rire presque malsain, c'était indigne venant de sa part. Ce fut délicatement qu'il prit cette assiette bien présentée et qu'il se dirigea vers le premier membre le plus proche de lui. Il lui tendit l'assiette et fit un grand sourire, tellement innocent et mignon. Cependant, cette personne pensait que c'était pour lui et pleura de joie... Après tout, il ne pensait pas qu'un jour, il aurait l'honneur de manger un plat spécialement fait pour lui, par un Prince de surcroît. Directement et le plus discrètement possible, le mage de la nuit lui expliqua qu'il devait le donner à Nemesis sachant qu'en réalité, cette assiette était immangeable.

Ce fut après son petit déjeuner que Hakuryuu entendit parler de cette île qui permet de retourner en enfance. Retomber en enfance... Est-ce que ça lui permettrait de revoir son père et ses frères ? Il avait besoin de leur demander si tuer Gyokuen pour les venger était une bonne décision. Non, c'était une très bonne décision ! Il ne fallait pas se décourager ! Mais pourquoi irait-il sur cette île ? Si cette rumeur s'avérait vraie, il retomberait dans le pire de ses souvenirs et il n'avait pas spécialement envie de repasser par-là. D'un autre côté, c'était une bonne occasion pour se renforcer psychologiquement. Que se passerait-il si le fils croisait sa mère par un simple hasard ? Il ne pourrait certainement pas tenir debout donc il avait besoin de cette île pour arranger cette probabilité. C'était décidé, après ce petit déjeuner, il irait sur cette île ! Il raterait la spéciale Nemesis, mais ce n'était pas grave, il demanderait à quelqu'un de lui raconter.

De longues minutes plus tard, le Prince posa ses pieds sur cette île flottante, sa hallebarde se trouvant toujours à ses côtés. Il marcha quelque temps sans que le moindre effet ne se produise. Un premier soupir s'échappa de ses lèvres... Les rumeurs étaient fausses finalement ? Tant pis, il pouvait toujours explorer cette île afin de ne pas être venu pour rien. Mais dès qu'il reprit sa marche, il trébucha et tomba lourdement sur le sol. Outch, ça faisait mal ! Il se pinçait les lèvres pour retenir ses larmes. Etant plus calme assez rapidement, il regarda ses vêtements trop grands pour lui. Puis, ce fut au tour de ses mains... Elles étaient petites et fines. Par un réflexe, Hakuryuu en porta une au niveau de sa brûlure, elle était toujours là, c'était normal, une comme celle-ci ne pouvait pas disparaître facilement. Pourtant, comme il le craignait, il fut rattrapé par ses souvenirs... Ce jour où le feu de sa mère régnait en maître alors que les Ren masculins profitaient des vacances. Hakuryuu pouvait entendre les cris de son frère lui demandant de partir et, plus tard, de survivre. Pendant qu'il se remémorait tout ça, Hakuryuu secoua la tête, porta ses mains à ses oreilles et disait plusieurs fois des :

« Laissez-moi tranquille. »

Son déjeuner finit par sortir de force une fois qu'il voyait sa mère qui l'attendait à la sortie du bâtiment... Ce sourire hypocrite, ce faux ton maternel qui voulait lui faire croire qu'elle était là pour le sauver... Tout faux, Hakuyuu l'avait prévenu avant de lui laisser la chance de pouvoir y échapper. Le cauchemar était enfin terminé. Le mage de Sabertooth était tout pâle et essuya ses larmes d'un revers de bras. Sa tête tournait, il ne se sentait vraiment pas bien, il fallait qu'il se repose. Alors, il s'installa au pied d'un arbre, pas loin de sa hallebarde et se servit de ses vêtements comme d'une couverture.

Hakuryuu se réveilla bien plus tard, mit sa main devant sa bouche pour bailler et regarda autour de lui... C'est vrai qu'il était toujours sur cette île étrange avec son apparence de gamin. Peut-être devrait-il en sortir ? Il ne savait pas combien de temps il avait dormi, il devait être tard ? Doucement, il se releva et arrangea ses vêtements comme il le pouvait. Ensuite, son regard se posa sur son arme...

« Je me demande comment je vais réussir à la transporter... »

Tout en réfléchissant à une solution, il se gratta une nouvelle fois l'arrière de sa tête... C'était vraiment problématique. Le frère de Hakuei avait besoin de cette arme pour attaquer de jour, mais avec cette petite taille, il y avait aucune chance qu'il sache la manier et la transporter tout le long. La seule solution était de la laisser ici et de trouver quelqu'un pouvant l'aider ! Ainsi, il commença à marcher, au hasard, en espérant que la chance soit de son côté et le guide vers une personne qui accepterait de l'aider. Cette dernière semblait de son côté ! Sa joie fut quasiment immense lorsqu'il vit deux filles et un garçon. Ils avaient certainement dû subir le même sort que lui. Hakuryuu se disait qu'à plusieurs, ils arriveraient facilement à transporter son arme et surtout, il y en aurait au moins un d'accord pour l'aider. Patiemment, le jeune Prince attendit qu'ils finissent ce qu'ils étaient en train de se dire pour aller à leur rencontre. Toutefois, la timidité et la nervosité n'étaient pas le meilleur de tous les mélanges et il tomba pile entre eux... Lamentablement.

« Aie... » Il se releva assez rapidement, passant plusieurs fois sa main sur ses vêtements pour retirer au mieux la saleté. « Bonjour... Je suis désolé de vous avoir interrompu... »

Ses yeux bleus les regardèrent un par un... Qu'est-ce qu'il était gêné de les avoir abordé de la sorte, il en rougissait presque de honte !
Emi Burton


Hors RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Crédits : Avatar de June !
Messages : 397
Date d'inscription : 20/09/2013
Age : 100

Mirajane Strauss
Fairy Tail - Earthland
MessageSujet: Re: A la chasse aux pedobears | feat Hakuryuu Ren, Gintoki Shiroyasha & Kagura Yato   Dim 3 Juin 2018 - 17:14


A la chasse aux pedobears

avec Hakuryuu Ren, Gintoki Shiroyasha & Kagura Yato

La personne qui l'avait interrompue était une petite fille rousse, dans une robe qui semblait trop grande pour elle. Elle l'avait interpellée, avant de tomber, et Mirajane ne put s'empêcher de s'approcher d'elle pour voir si tout allait bien. La fille lui demande si elle savait où elles étaient, mais elle fut interrompue par un garçon aux cheveux argentés avant même de pouvoir lui répondre. Le visage rouge d'éraflures, il les gratifia d'un petit "Salut." car après tout, pourquoi faire compliqué quand on veut interagir avec des gens qu'on ne connaît pas ?

Non vraiment, il valait mieux aller droit au but. Il avait d'ailleurs l'air un peu essoufflé, avait-il couru dans leur direction en les entendant ? C'était un peu comme s'ils étaient arrivés très peu de temps après elle. Quel hasard. La blanche, bien qu'un peu méfiante, comprenait qu'ils étaient dans le même cas qu'elle, à la recherche de réponses et venant de comprendre que tout ce qu'on disait sur cette île avaient de moins en moins la forme de rumeurs.

- Je... Bonjour ! Je crois qu'on est bien sur Chibisland, mais je suis très perturbée d'être redevenue une enfant... C'est assez traumatisant ! dit-elle en faisant un petit sourire gêné pour lancer la conversation.

Cela lui permettrait de gagner leur sympathie, car après tout, il semblait bien qu'ils étaient dans le même cas : leurs habits avaient l'air trop grands pour eux et ils les avaient vraisemblablement rafistolés comme ils pouvaient, tout comme elle. Enfin, elle devrait quand même déchirer les bas de sa robe dès que possible, à moins qu'elle veuille s'amuser à la tenir tout le reste du temps pour ne pas tomber.

L'aînée des Strauss ouvrit le sac qu'elle avait amené avec elle : heureusement, il n'était pas trop encombrant, elle pourrait sûrement continuer de le porter sans trop galérer. Elle en sortit un mouchoir en tissu qu'elle porta au visage sali de l'argenté sans crier gare, afin de le lui essuyer.

- C'est déjà un peu mieux, non ? Tu es tombé en venant ici, on dirait. lui dit-elle avec ce qui semblait être un soupçon d'inquiétude dans la voix.

Elle sursauta quand, quelques secondes plus tard, un garçon aux cheveux bleu nuit tomba entre eux sans prévenir. Mirajane poussa un petit cri de stupeur. Pourquoi avoir peur pour si peu ? Il fallait se ressaisir, la situation était déjà assez étrange comme ça, alors paniquer pour si peu n'aiderait en rien ! Il se releva alors, essuya la saleté de ses vêtements et les salua, en s'excusant au passage. Ils étaient à présent au nombre de quatre.

La coïncidence avec laquelle ils s'étaient croisés avec si peu de temps entre chaque rencontre était particulière, mais cela ne la dérangeait pas. Ils étaient tous redevenus enfants, semblait-il, tout comme elle, et l'infortune de leur situation ferait qu'ils auraient une sympathie naturelle les uns envers les autres. Quand quelqu'un est dans le même pétrin que vous, il peut devenir votre allié le plus précieux, et ça Mirajane l'avait bien compris. Et puis elle songea également que cela n'avait pas d'importance qu'ils soient des mages légaux ou non, ou juste des personnes "normales", sans guilde.

Ils étaient tous plus ou moins désarmés et désemparés par la situation, alors il ne pouvait rien se produire de mal, ni de trahison intempestive au fur et à mesure qu'ils progresseraient, non ? Mais la blanche était naïve. Et dans l'état actuel des choses, son esprit d'analyse ne pouvait pas aller plus loin que ça, elle ne faisait que des spéculations vis-à-vis de personnes qu'elle ne connaissait ni d'Eve, ni d'Adam. C'est pour cela que la fée décida de se présenter en premier, afin d'instaurer un climat de confiance un minimum équilibré.

- Je ne vous connais pas, mais on est dans le même sac pour l'instant, donc autant se présenter. Je suis Mirajane Strauss, de la guilde Fairy Tail. Enchantée de vous connaître ! dit-elle dans un grand sourire qui se voulait le plus rassurant possible. Elle avait l'intention d'avoir un minimum de contrôle sur la situation et de veiller le plus possible à ce qu'ils s'en sortent sans finir dans un piteux état. Car après tout, personne ne connaissait rien des dangers que pouvait abriter l'île, donc mieux valait être prudent.

_________________
Double-compte : Nemesis Orland
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 240
Date d'inscription : 28/10/2013
Age : 24

Kagura Yatô
Mermaid Heel
MessageSujet: Re: A la chasse aux pedobears | feat Hakuryuu Ren, Gintoki Shiroyasha & Kagura Yato   Mar 3 Juil 2018 - 23:33

ft. STRAUSS Mirajane, SHIROYASHA Gintoki & REN Hakuryuu
À la chasse aux pedobears
Une fois qu’elle s’était rendu compte qu’elle était redevenu enfant, la jeune femme se mit à chercher d’autres personnes qui avaient subi la même chose qu’elle, qui étaient également venu sur cette île, par curiosité ou non. Après quelques instants, la jeune femme aperçue une autre enfant aux longs cheveux blancs et avec une robe trop grande pour elle. Elle devait venir d’arriver aussi, raison pour laquelle elle portait une robe trop grande. La rousse se précipita donc vers elle en l’interpellant, mais elle trébucha sur sa propre robe trop longue et s’étala au sol de tout son long. Quand elle se redressa l’autre enfant était venu à sa rencontre, la rousse put donc en profiter sur le lieux où ils se trouvaient, enfin plutôt si elle en savait plus sur cette endroit. Elle n’eut pas le temps d’avoir une réponse qu’une nouvelle personne fit son apparition en la présence d’un jeune garçon aux cheveux argenté et aux yeux de poisson de mort. Ces yeux de poisson mort rappelaient quelque chose à la rousse, mais elle ne savait pas où elle avait put les voir avant aujourd’hui.

La rousse était perdu dans ses pensées afin de retrouver d’où elle pouvait bien connaître ces yeux. Alors qu’elle réfléchissait, la voix de la blanche se fit de nouveau entendre, elle répondait à la question que la rousse avait posé plus tôt en expliquant être perturbée d’être redevenue une enfant. La rousse hocha alors la tête avec vigueur.

“Ouai ça fait bizarre de redevenir un gosse ! D’être toute petite !”

Quand elle vit la blanche ouvrir son sac et sortir un mouchoir pour s’occuper de s’occuper de nettoyer le visage de l’argenté, la rousse l’imita, posant son sac au sol et l’ouvrant. Mais elle ne sortit pas de mouchoir. Elle sortit un boite de sukonbu et se mit à en manger tout en regardant le spectacle devant elle. Quelques instants après, alors qu’elle venait de s’installer, un nouvel arrivant vit son apparition. Un autre garçon, avec les cheveux foncés. Ce dernier tomba au milieu du groupe ce qui fit crier la blanche alors que la rousse se retenait de rire. Le garçon à la cicatrice se releva rapidement pour épousseter ses vêtements, les saluer et s’excuser pour l’interruption. La rousse se contenta d’hausser les épaules, se remettant à manger son sukonbu.

La rousse ne s'inquiétait absolument pas. Elle n’avait pas peur que les autres soient des ennemis. Ils n’étaient rien de plus que des enfants, comme elle. Leurs magies devaient donc être moins puissante, tout comme sa force qui avait grandement diminuée. Puis ils étaient tous dans le même bateau, ils devaient explorer cette île !! Oui, elle ne comptait pas quitter cette île avant d'en avoir fait le tour et d’avoir découvert son secret, qu’est-ce qui faisait retomber en enfance ? Est-ce qu’il s’agissait de la magie de quelqu’un ? Si c’était le cas, elle voulait vraiment rencontrer cette personne ! Quand la blanche se présenta en donnant son nom et sa guilde, la rousse ouvrit de grands yeux ! Elle avait vu des articles sur Mirajane dans le Sorcerer quand elle était encore à Earthland avant de rejoindre Mermaid Heel. C’était une célébrité.

“J’t’ai déjà vu dans l’Sorcerer ! Moi je suis Kagura Yato ! La meilleure des Kagura de Mermaid Heel !”

La rousse s’était levée pour dire ça et avait prit la pose, posant ses mains sur ses hanches en souriant. Elle allait vivre une super aventure dans un endroit  dont personne ne connaissait rien ou connaissait peu de chose, avec une célébrité et deux sous-fifres pour s’occuper des deux femmes qu’elles étaient. par contre, elle était toujours persuadée d’avoir déjà vu ces yeux de poisson mort quelque part et elle voulait savoir d’où ! Elle s’approcha donc du jeune homme tenant un morceau de bois et tendit la main vers lui, le pointant avec un morceau de sukonbu dans lequel elle avait déjà croqué.

“Hey yeux poisson mort ! J’t’ai déjà vu quèque part ! Où ?!”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 349
Date d'inscription : 02/09/2014

MessageSujet: Re: A la chasse aux pedobears | feat Hakuryuu Ren, Gintoki Shiroyasha & Kagura Yato   Jeu 5 Juil 2018 - 13:51


A la chasse aux Pedobear


Certes, le Shiroyasha s'était mangé le sol plusieurs fois. Mais à son arrivée, il avait fait en sorte que ça ne le gêne pas le moins du monde, et salua les autres individus déjà présents sur place. Se retrouver dans un corps enfantin lui remémora quelques souvenirs d'une époque passée, mais également une attention toute particulière à un détail : l'innocence. C'est avec cette même candeur que la demoiselle aux cheveux blafards était venu lui nettoyer son visage tâché de terre et d'herbe. Par réflexe, il avait porté la main à son katana. Ce même réflexe qui lui avait fait connaître celui qui avait fini par être son professeur. Ayant vécu sur des champs de batailles à faire les corps sans vie pour gratter quelques provisions, Gintoki pensait avoir fait table rase sur cela. C'était sans compter sur cette île et sa particularité si unique en son genre.

M...Merci. balbutia t-il, encore atteint par la gentillesse qu'avait fait part la demoiselle. Il n'y a pas si longtemps, le démon blanc n'aurait pas relevé ce geste. Mais depuis son départ, toute bonne attention lui infligeait comme une douleur dans la poitrine.

Son visage lui faisait atrocement mal, et le fait qu'une autre fille rousse le regarde en mangeant sans rien faire l'agaçait au plus haut point. Et il allait lui parler quand un autre énergumène apparut. Vu sa dégaine et la taille de son arme, il n'eut pas l'air fin quand il présenta ses excuses. Excuses de quoi d'ailleurs ? Gintoki recula de quelques pas de la Blanche, faisant le rapprochement entre les excuses du nouveau venu et le mouchoir de la jeune fille.

Tu nous a pas interrompu... De toutes façon, les filles c'est nul. avait t-il prononcé de façon audible pour finir sur du quasi inaudible. Son visage venait de passer du blanc au rouge. Ah, ce sentiment de honte quand devant tes copains tu montres un instant de faiblesse. Cela ne lui avait pas manqué, mais dans le fond l'Argenté retrouvait peu à peu ce qui faisait de lui un humain.

A la question de la rousse, le gamin à la perruque argentée ne préféra pas répondre. Bien sûr que oui il savait qui était cette personne, mais il n'avait pas envie de lui parler pour le moment. Le moment des présentations serait le parfait moment pour ça. Il y avait différentes étapes à suivre avant cela : observation, déduction, présentation.  Cherchant  du regard la limite entre la terre et l'eau dans l'espoir d'y trouver la présence d'une gondole ou toute autre embarcation, Gintoki fut rattrapé par la réalité en entendant la voix agaçante de la rouquine. La phase d'observation et de déduction étaient visiblement passées sans qu'il s'en aperçoive, ce qui réduisait considérablement le calme avant la tempête Kagura.

Tu dois confondre avec un gars du kiosque, Kagura. Lui il a vraiment des yeux de poissons morts. déclara t-il en haussant les épaules avant de se présenter. Sakata Gintoki, sans guilde. conclut le garçon en machonnant un brin d'herbe, refusant donc le sukonbu déjà entamé que la rouquine lui proposa. J'suis vegan, désolé.

Il était bien plus préoccupé par la taille de son katana que par les présentations. Comment c'était possible que son arme fétiche ait aussi rapetissé, alors que  l'autre type avait une arme qui avait conservé sa taille normale. Etait-elle magique ? Ou alors, le katana en bois avait été érodée à force de trainer trop longtemps dans l'eau. Ce qui expliquerait pourquoi c'était la seule arme ayant retrouvé une taille d'enfant. Au moins, c'était pas redevenu une brindille.

Bon on fait quoi d'autre à part se présenter ? On va regarder l'autre aux cheveux bleu s'accoupler avec son arme trois fois trop grande pour lui ou bien ?

Il était passablement énervé et ca allait lui passer, encore un de ses traits de caractères qu'il avait oublié. La bonne époque, où personne venait l'emmerder. Entourré de cadavres, il n'y avait que les corbeaux qui lui parlaient. Et bizarrement, il s'y était fait. Jusqu'à ce fameux jour.

Comment tu t'appeles au fait ? fit le Shiroyasha à destination du dernier arrivé.

©️ fiche créée par ell


hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Crédits : Junie
Messages : 39
Date d'inscription : 25/06/2015

Hakuryuu Ren
Sabertooth
MessageSujet: Re: A la chasse aux pedobears | feat Hakuryuu Ren, Gintoki Shiroyasha & Kagura Yato   Dim 22 Juil 2018 - 14:58

A la chasse aux Pedobears
Mirajane Strauss | Kagura Yatô | Gintoki Shiroyasha

Récupérer son apparence d'enfant aux alentours de 7 / 8 ans n'avait pas été la meilleure chose pour le jeune Prince. Cette dernière lui redonnait ses mauvais souvenirs et pour les passer, faire une sieste était le bon remède. Une fois réveillé un long moment plus tard, Hakuryuu put enfin regarder en détail cette île flottante et s'occuper de quelques problèmes qui se posaient depuis son changement de taille. Pour les vêtements, il fit quelques nœuds de façon à ne pas trébucher dessus, mais concernant son arme, c'était une autre histoire... Il avait beau retourner le problème dans tous les sens, aucune solution n'était parfaite, il avait besoin de plusieurs personnes. Cependant, si le mage avait retrouvé son apparence de jeunesse, ça devait être la même chose pour les autres curieux et rien ne disait qu'ils seraient d'accord pour l'aider. Alors, sa décision fut prise : il laisserait sa hallebarde ici jusqu'à nouvel ordre.

Avant de penser à tout ça, il fallait trouver les personnes et pour se faire, le Prince de Pergrande devait bouger. En vérité, il comptait énormément sur la chance pour croiser des personnes... Qui voudrait visiter une île avec une capacité spéciale qui les ridiculiserait ? Certainement des personnes piquées par une simple curiosité comme lui et ça ne devait pas être beaucoup de monde. Au bout d'une longue marche, le fils de la nuit put voir un groupe de 3 enfants comme lui... C'était rassurant de les voir, il n'était pas seul sur cette île ! Il pourrait leur montrer de quoi il était fait. Toutefois, cette joie immense avait coupé toute son attention par rapport à ses vêtements et sa maladresse prit le dessus, pile à l'instant où il se retrouvait devant eux... Il tomba.

Directement, Hakuryuu voulait faire comme si rien ne s'était passé et s'excusa de les avoir interrompu de la sorte, mais comme un million de visages, ce trio réagissait de différentes manières. La blanche avait sursauté, la rousse se retenait de rire et le blanc préférait répondre aux autres. D'ailleurs, lui et la rousse semblaient se connaître... Enfin, c'était ce que croyait Hakuryuu, il n'en était pas sûr vu qu'il avait pas tout saisi. L'heure était aux présentations et Mirajane Strauss de Fairy Tail les commença... Alors c'était la fameuse Mirajane Strauss ! C'était un honneur pour lui de la rencontrer ! Dommage qu'elle n'était pas avec son apparence de base, il aurait pu faire un concours de qui est la plus jolie entre elle et sa sœur. Apparemment, il n'était pas le seul à être honoré de faire sa connaissance, c'était le cas pour la rouquine de Mermaid Heel qui s'appelait Kagura Yatô. Elle disait être la meilleure Kagura de la guilde des sirènes ? C'est vrai qu'il y avait une brune portant ce même prénom si sa mémoire ne lui jouait pas des tours. Quant au blanc, il se nommait Gintoki Sakata, un homme végan et sans guilde. Pour l'instant, la majorité était des mages légaux à part pour Gintoki, mais l'heure n'était pas à la méfiance. Lorsque ce fut à son tour de se présenter, le Ren fit, inconsciemment, le salut de Pergrande, cette apparence semblait lui redonner de vieux tics.

« Je suis Hakuryuu Ren, mage de Sabertooth. Ravi de vous rencontrer. »

Malheureusement, il ne pourrait pas leur prouver vu que l'emplacement de son tatouage était plutôt gênant. Ils pouvaient essayer de le toucher, de drainer son énergie, il ferait tout pour ne pas le montrer. Dès qu'il se rendit compte que son poing gauche était dans la paume de son autre main, il rougit un peu avant de cacher ses deux mains derrière son dos comme s'il venait de faire une bêtise... De quoi avoir l'air plus suspect. Le plus gênant dans cette histoire était ce que venait de dire le blanc... Comment ça, s'accoupler avec son arme ?! Il était obligé de dire ça pour montrer qu'il s'ennuyait déjà des présentations ? Toutefois, le noiraud était trop innocent et la moindre allusion à ce qui pouvait se passer sous une ceinture le gênait énormément. Son visage devint d'un seul coup tout rouge, il pinça ses lèvres et cacha son visage dans ses mains.

« N-n'importe quoi ! Je n'ai pas ce genre de penchants ! »

Le jeune Prince écarta les doigts de sa main droite de façon à toujours avoir un œil sur eux, on ne sait jamais. En parlant de sa hallebarde, c'était peut-être le moment idéal de leur demander de l'aide.

« D'ailleurs je voudrais vous demander un service... » Il resta bloqué quelque temps sur la dernière syllabe de service avant que la gêne le reprit à nouveau. « Non, laissez-tomber finalement, ce n'est pas grave. »

Hakuryuu avait presque envie de pleurer... Pourquoi était-il maladroit socialement aussi ? Il venait de mettre un malaise, c'était obligé ! Le meilleur moyen de régler ceci était de changer de sujet... Ouais ! Il allait le faire !

« Vous êtes ici pour explorer cette île et vérifier si les rumeurs étaient vraies ? »

Il essayait de sourire, mais il s'était rendu mal à l'aise tout seul. Ce sourire n'avait rien de forcé, il tremblait légèrement.
Emi Burton


Hors RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Crédits : Avatar de June !
Messages : 397
Date d'inscription : 20/09/2013
Age : 100

Mirajane Strauss
Fairy Tail - Earthland
MessageSujet: Re: A la chasse aux pedobears | feat Hakuryuu Ren, Gintoki Shiroyasha & Kagura Yato   Lun 30 Juil 2018 - 23:59


A la chasse aux pedobears

avec Hakuryuu Ren, Gintoki Shiroyasha & Kagura Yato

Mirajane avait souri en entendant les remerciements visiblement timides du garçon aux cheveux couleur argent. Son calme contrastait grandement avec l'attitude énergique de la rousse, qui mangeait elle ne savait quoi pendant qu'elle s'était occupée à nettoyer le visage très égratigné du garçon. Celle-ci lui dit d'ailleurs qu'elle l'avait déjà vu dans le Sorcerer Magazine, ce qui gêna la blanche qui rougit malgré elle. Elle ne s'attendait pas trop à ce qu'on la reconnaisse, elle était donc probablement en présence de mages d'Earthland. Ce qui se confirma lorsque elle déclara être membre de Mermaid Heel, et la meilleure des Kagura de celle-ci. Elle avait pu voir la puissance de Kagura Mikazuchi, de la guilde des sirènes, lors des Grands Jeux Magiques, qui n'avait que rarement besoin de dégainer son arme pour battre ses adversaires, alors la rousse devait être vraiment très forte. Que ce soit vrai ou faux, Mirajane ne pouvait s'empêcher de rire un peu devant la pose de la Yato.

Elle fit ensuite la connaissance de Gintoki, qui ne faisait partie d'aucune guilde, et dont le calme apparent contrastait grandement avec l'énergie que semblait posséder Kagura. Il avait l'air d'être quelqu'un d'assez solitaire, mais en même temps semblait connaître la rousse. La blanche les regardait en souriant alors que le dernier arrivant se présenta enfin, en mettant son poing dans son autre main, dans un signe de respect. Même quelqu'un de très poli ne saluerait pas quelqu'un de cette façon, Mirajane trouvait donc cette attitude assez atypique. Il prétendait être mage de Sabertooth, se prénommant Hakuryuu Ren. La blanche ne savait pas qui il était, mais se doutait qu'il devait être puissant pour faire partie d'une guilde aussi forte que celle des tigres à dents de sabre. Il balbutia en commençant une phrase, mais s'arrêta bien vite avant de s'excuser. Allons donc, il avait l'air très timide, cela devait sûrement être parfois un problème dans une guilde aussi féroce que la sienne. Il leur demanda alors s'ils étaient ici pour explorer l'île.

- C'est ça, c'était pour vérifier si ces rumeurs étaient vraies. Tant qu'on est là, autant explorer, si ça vous dit. On pourrait tomber sur des choses très intéressantes, dit Mirajane d'une voix à moitié excitée. Elle avait du mal à cacher sa curiosité maladive concernant les secrets de cette île. Elle mourrait d'envie de savoir pourquoi cette île ramenait les gens en enfance, et surtout, s'il y avait des habitants sur celle-ci.

Elle réfléchissait à cette possibilité alors que ses trois comparses d'infortune continuaient la conversation. S'il y avait réellement des habitants sur l'île, comment vivaient-ils ? Est-ce qu'ils vieillissaient, ou au contraire, restaient éternellement jeunes ? Et puis depuis combien de temps seraient-ils là ? S'ils grandissaient, il était possible qu'il y ait des naissances et qu'ils prospèrent davantage. Mais si ce n'était pas le cas, est-ce qu'ils accueillaient les infortunés qui tombaient sur cette île afin qu'ils vivent avec eux pendant un temps donné, ou pour toujours, s'ils le souhaitaient ? Toute possibilité n'était pas à écarter. Ils devraient fouiller un peu l'île pour voir s'ils pouvaient tomber sur un village, ou la moindre habitation.

La blanche se demandait quoi faire en premier lieu, mais ils venaient à peine d'arriver, alors l'idée de chercher des ressources pour se poser dans un endroit était quant à elle sans intérêt. Et, personnellement, elle ne connaissait évidemment rien sur la faune et la flore de l'endroit, donc c'était un peu risqué. Elle préférait attendre de voir ce que les autres voulaient faire, n'ayant pas l'intention de partir de son côté pour faire ce qu'elle voulait faire. La Strauss s'apprêtait à ouvrir la bouche mais la ferma bien vite avant d'écarquiller les yeux.

- Regardez, là-bas ! dit-t-elle en pointant du doigt la direction.

La forêt, était-elle en train de brûler ? Ou était-ce encore autre chose ? La fumée n'était pas assez proche pour qu'ils la sentent ou en voit l'origine, surtout avec les arbres. Mais ça n'avait pas l'air très éloigné non plus. Ils devaient impérativement voir ce qu'il se passait. Si la possibilité que des personnes vivent ici se confirmait, alors il faudrait les aider, ou au moins voir ce qu'il en était. Cela leur apporterait des réponses.

- Il faut absolument qu'on aille voir ce que c'est, si ça se trouve, des gens sont en danger ! dit-elle de sa voix d'enfant à l'attention de ses trois camarades.

Elle attendait leur réaction, tout en s'avançant d'un pas vers la direction pour que le groupe commence à se mouvoir. Mais bientôt, des formes se dessinaient au travers des arbres, de couleur marron. Bien plus grandes que celles des enfants qu'ils étaient désormais, elles étaient difficiles à distinguer, mais semblaient se rapprocher d'eux. Paniquée, Mirajane se baissa, incitant ses camarades à faire de même avant de se cacher derrière un buisson à proximité.

Elle ne savait pas quoi faire. Il était incertain qu'ils puissent se rendre vers la source de fumée, et encore moins certain que les formes qui se rapprochaient ne soient pas hostiles. Il ne fallait pas tenter le diable et elle le savait. Elle n'avait pas pensé à s'improviser leader du petit groupe mais n'avait pas pu s'empêcher, sous l'urgence de la situation, à se cacher, au cas-où, avec les autres. Les formes étaient plus grandes qu'eux, plus imposantes, c'était donc forcément des adultes. Ou des monstres qui habitaient ici.

Elle avait pu voir qu'ils avaient l'air d'avoir forme humaine, mais rien n'était sûr. En tout cas, ils avaient entendu du bruit, et se dirigeaient non loin d'eux. Elle ne songeait pas à les attaquer, pour l'instant il fallait fuir et se cacher, ils ne pouvaient pas faire autrement. Elle espérait que les autres aient des idées pour les contourner et se diriger vers la fumée, car elle n'en avait aucune qui lui venait en tête, et faisait tout pour garder son sang-froid. Mais peu importe la maturité dont elle pouvait faire preuve, et peu importe le calme qu'elle avait l'habitude de posséder. Mirajane Strauss n'était, en cet instant, rien de plus qu'une enfant.

_________________
Double-compte : Nemesis Orland
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 240
Date d'inscription : 28/10/2013
Age : 24

Kagura Yatô
Mermaid Heel
MessageSujet: Re: A la chasse aux pedobears | feat Hakuryuu Ren, Gintoki Shiroyasha & Kagura Yato   Sam 15 Sep 2018 - 23:45

ft. STRAUSS Mirajane, SHIROYASHA Gintoki & REN Hakuryuu
À la chasse aux pedobears
La rousse se retrouvait en présence de la célèbre Mirajane de Fairy Tail qu’elle avait vu plusieurs fois dans le Sorcerer, magazine qu’elle lisait beaucoup avant d’entrer à Mermaid Heel, avant de devenir officiellement une mage de guilde légale. Elle ne put donc pas s’empêcher de faire la remarque avant de se présenter à son tours, précisant bien qu’elle était la meilleure des deux Kagura, car la seconde était plus connue qu’elle grâce aux grands jeux magique. Et sans laisser le temps aux deux garçons de se présenter, la rousse tendit son sukonbu en direction de l’argenté pour lui demander d’où elle le connaissait, parce qu’elle était persuadée de l’avoir déjà vu quelque part, mais elle était incapable de dire où. Il lui répondit donc qu’elle devait confondre avec le gars du kiosque. Elle se mit alors à réfléchir, écoutant à moitié ce qu’il se passa ensuite, revenant à la réalité quand elle se rendit compte que Gintoki pensait qu’elle voulait partager son sukonbu. Elle replia rapidement le bras en le fusillant du regard.

“J’partageais pas ! C’est MON sukonbu !”

Le gamin aux cheveux bleus se présenta ensuite précisant qu’il était de la guilde de Sabertooth. Hmm Sabertooth… Ah ! C’était la guilde de l’autre idiot aux pieds sales ! Elle fronça alors les sourcils, le pointant du doigt pour éviter de répéter le malentendu qu’il y avait eu avec Gintoki. Hors de question que quelqu’un pense qu’elle partageait SA nourriture, SON sukonbu

“T’es un pote de Mémésis ?! Cet enfoiré ! Ça m’surprend pas qu’tu fasses des trucs avec le truc trop grand. Lui aussi il joue avec sa baguette !”

Le gars réfuta les faits, mais la rousse ne le croyait pas, c’était sûr qu’il avait ce genre de penchant, les gens de Sabertooth étaient beaucoup trop bizarre. Entre Mémésis qui se baladait pied nu sur un tapis volant et mettait sa baguette dans l’orifice qui ne voyait jamais le soleil, et lui qui s’accouplait avec son arme.  Alors que la rousse réfléchissait aux gens bizarre qu’il y avait dans Sabertooth, le jeune homme demanda un service avant de se raviser demandant alors la raison pour laquelle ils étaient venus sur cette île. MIrajane fut la première à répondre qu’elle était bien venue pour vérifier si les rumeurs étaient vraies, ceci avant de proposer une exploration de l’île.

“Ouai ! Allons visiter !! Moi aussi j’suis venu pour voir si les rumeurs étaient vraies, ça avait l’air drôle de red’venir une enfant !”

Elle était toute excitée à l’idée de visiter cette île, de l’explorer et peut-être de faire partie des premiers à découvrir son secret, ce qui faisait qu’ici les gens redevenaient des enfants et pas ailleurs. Par quoi est-ce qu’ils pouvaient commencer ? Il devait y avoir pleins d’endroits super intéressant sur l’île. Alors que la rousse réfléchissait à ce qu’ils pourraient faire, la blanche se fit entendre leur demandant de regarder quelque chose qu’elle pointait du doigt. La rousse tourna le regard dans la direction indiquée par la mage de Fairy Tail et vit un nuage de fumée. Qu’est-ce qui pouvait bien se passer là-bas ? Un feu ? Des signaux de détresse ? Elle ne put qu’hocher la tête quand Mirajane déclara qu’ils devaient aller voir que des gens pouvaient être en danger. En effet, ils devaient s’assurer qu’il n’y avait pas de victimes.

“Ouai ! On y va !”

Elle se mit à marcher dans la direction de la fumée d’un pas décidé. Elle avait déjà fait plusieurs mètres quand elle se rendit compte que les autres avaient disparus. Elle regarda autour de là où ils se trouvaient, pensant qu’ils faisaient une blague. Mais elle se rendit alors compte des formes étranges qui s’approchaient. Est-ce que c’était à cause de ça qu’ils avaient disparus ? Elle se cacha alors rapidement et vit ses compagnons d’infortunes cachés  derrière des buissons pas loin. Elle se rapprocha alors d’eux en marchant à quatre pattes, tirant comme elle pouvait derrière elle son inséparable ombrelle. Quand elle arriva aux niveau de la blanche et du petit groupe, elle les regarda.

“Qu’est-ce que c’est qu’c’est gars ?!”

Demanda-t-elle en murmurant, regardant les autres à tour de rôle. C’étaient des humains ou des monstres ? Elle était totalement incapable de le dire. Mais du coup ces enfoirés leur bloquaient le chemin. Elle voulait aller leur demander ou les exploser s’ils étaient des ennemis.

Je veux me déchaîner !

Elle ne savait pas du tout comment ils pourraient passer à moins de les attaquer. Ces mecs semblaient à leur recherche, ou à la recherche de quelque chose. Mais alors qu’ils étaient en train de se cacher, un chien blanc apparut de nul part et se jetta sur la tête de l’un des deux humanoïdes. Le chien blanc semblait tenir à mordiller la tête de ce dernier. La rousse le regarda alors faire, pensant qu’il était trop mignon. Mais en même temps peut-être qu’ils pouvaient en profiter pour fuir. Évade-toi de cette histoire rouillée, une partie de son subconscient lui disait ça.

“On peut partir vers la fumée pendant que le chien les distrait ! On viendra le chercher après !”

Elle ne comptait pas laisser ce chien seul avec ces trucs. Dans ce cas, même s’ils ne voulaient pas revenir pour le chien, elle, elle reviendrait pour le sauver ! Elle se mit donc à avancer rapidement,toujours cachée derrière les buissons, sans vraiment savoir si les autres la suivait ou non. Après tout, elle n’était pas le leader de ce groupe. Alors qu’elle avançait, elle tourna le regard et vit son ombre sur le seul.

“Wow ma petite ombre se reflète sur la route

Dit-elle pour elle-même, amusée l’espace d’un instant pour un truc totalement inutile. Cela était certainement dû à son manque de concentration à cause de son retour à un âge où l’on se déconcentre rapidement. Pourtant, elle continua à avancer en se cachant pour aller vers l’origine de la fumée.  


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 349
Date d'inscription : 02/09/2014

MessageSujet: Re: A la chasse aux pedobears | feat Hakuryuu Ren, Gintoki Shiroyasha & Kagura Yato   Dim 16 Sep 2018 - 22:47


A la chasse aux Pedobear


Kagura ne voulait apparemment pas partager son truc ignoble là, et après que Gintoki ait déclaré son véganisme, il haussa les épaules. De toutes façon, il en voulait pas. Si elle lui en aurait donné, il l'aurait balancé à la flotte. Ce bout étrange considéré comme de la junk food par les autres, autant prendre un burger direct. On en aurait pour notre argent au moins avec ça. Vegan le burger hein, ils en font de plus en plus en ce moment à Wac Donald.

L'autre qui se justifiait de ne pas avoir ce genre de penchants avec sa grosse lance. Tss, tous les mêmes ces gens là, les premiers à se cacher derrière des excuses. Il faisait comme il voulait, mais fallait pas impliquer les autres dans son manège. Manquerait plus qu'ils se retrouvent dans une tournante à 4 lances et que ca tourne mal... Ahlala, la fougue de la jeunesse ! C'est beau quand  même. Tellement beau que Gintoki se laissa aller et posa la main sur l'épaule de l'enfant au penchant étrange, tapant un sourire et le pouce levé, histoire de dire "vis ta vie mec !". Pas sur qu'il comprenne, mais pas besoin de le montrer explicitement.

Et quand il pète il troue son slip ! Avec sa lance, ca doit pas être joli à voir... se contenta de dire le jeune Shiroyasha à l'intention de la Yato. C'était pour continuer dans la lignée des gens qui jouent avec leur baguette ou je ne sais quoi.  Il prennait cher le pauvre n'empêche, mais valait mieux que ce soit lui plutôt que Gintoki. Pour le bien du scénario au moins.

Non, là, ce qui occupait la vue de l'Argenté, c'était la magnifique et ravissante Mirajane. Bon ok, elle était mieux dans les magasines avec vingts ans de plus niveau corporel. Mais fallait avouer qu'elle était trop cute avec sa petite mèche rebelle. Il fallait qu'il tente quelque chsose maintenant, sinon ca serait trop tard. Le garçon se contenta de rejoindre les autres derrière les buissons, n'ayant absolument pas suivi la tournure des évènements.

HMMMMMM DELICIEUX... fit le garçon après s'être curé le nez et mangé ce qu'il avait trouvé dedans, tout en observant la Strauss. Toute cette fouille pour un si grand trésor, encore mieux que les Touiks et N&N's ! Il n'avait pas du tout fait attention à la suite des évènements, se retrouvant avec un mal de crâne horrible et du liquide rouge coulant Qu'est ce que...

Non Kévin ! Tu n'auras pas de Chocolatine, espèce de soleil de la plage idiot prostituée du bois de Boulogne ! Viens te battre en 1v1 à Gare du Nord si t'es un bonhomme ! se mit-il à hurler dans tout les sens. Pour votre bien, les insultes ont été traduites afin de ne pas choquer la sensibilité des plus jeunes lecteurs

Un chien. Voilà ce qui lui bouffait le haut du crane et qui lui donnait une migraine affreuse. Et qui expliquait pourquoi il s'était mit à hurler envers un gosse invisible. La perte de sang provoquait en lui des visions, comme quand on reste trop au soleil d'après ce que disaient les gens. Qu'est ce qu'un foutu clébard venait faire ici et pourquoi il n'était pas tout petit ? A moins que ce ne soit un chien géant en mode l'Histoire sans Fin, Gintoki ne comprenait pas comment cela pouvait arriver.

La malédiction ne touche peut être que les humains... marmonna l'Argenté avant de galérer pendant une dizaine de minutes à faire lâcher prise au chien et de lui dire de s'asseoir. Hors de question qu'il le ramène avec lui, ca pue ces bêtes là.

Pendant leur course vers la direction où la fumée s'échappait, Gintoki tentait pleins de choses pour faire chavirer le coeur de la blanche. Mais pas tout se déroulait comme il le voulait. Surtout le moment où il tenta d’agripper une branche assez haute et de faire un traction afin qu'elle voit ses beaux biscotos et que la branche avait cédé sous son poids, lui égratignant le visage à de maintes reprises si bien qu'il en pleura pendant une poignée de secondes avant de reprendre son air de poisson mort. Tentative numéro 36 ratée, ne pas se laisser abattre ! Gintoki, FIGHTO !
Oui, ozef des autres. Kagura aurait son chien, l'autre avait sa lance alors pourquoi Gintoki tenterait il pas de récupérer la bellâtre ? Avant même de se lancer à la recherche de gens à sauver, Gintoki commença sa parade nuptiale.

Elle répondait au nom de Mira... commença à chanter le Shiroyasha dans sa course en pointant son doigt vers la membre de Fairy Tail. Il fallait bien qu'il s'échauffe la voix avant de tout lâcher sur la suite. Un gros show en perspective messieurs-dames !

Tournant autour de la blanche, il l'observa avec son air le plus sérious buisness possible avant de mimer ses formes et se mettre à chanter des paroles qu'il avait entendu une fois au Gouvernement. C'était Haru qui avait chanté ça, et Gintoki se contentait de reprendre la choré faite par son ancien capitaine et colocataire.

MIRAA. MIRAAAAA. MIRAAA. MIRAAA. ELLE REPONDAIT AU NOM DE MIRA. ELLE TE CARESSE SANS MÊME TE TOUCHER. MAAAAAAAAAAAAAIS QUAND JE LA VOIIIIIIIIS DANSER LE SOIIIIIIIIIIIR. J'AIMERAIS DEVENIR LA CHAISE SUR LAQUELLE ELLE S'ASSOIIIIIIIIIIIIIIIT ! OU MOINS QUE CAAAAAAA, UN MOINS QUE RIIIIIIEEEEEEN ! JUSTE UNE PIERRE SUR SON CHEMIIIINNNN !"

Quoi de plus incroyable que d'interpréter les choses en les jouant ? C'est donc en position de chaise que Gintoki se positionna, invitant la Strass à y poser son postérieur dessus. Bon ok, entre temps le petit soldat était au garde à vous. Mais que voulez vous, un esprit d'homme dans un corps d'enfant, ca change la donne non ?Mais il avait confiance. Ca allait être sa nouvelle copine avec cette chorégraphie digne des plus grands show de Ketsuno Ana, elle allait craquer à fond la Mirajane ! Le petit soldat allait avoir son rôle à jouer une fois cette histoire d'île terminé ! Ou pas.

©️ fiche créée par ell


hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Crédits : Junie
Messages : 39
Date d'inscription : 25/06/2015

Hakuryuu Ren
Sabertooth
MessageSujet: Re: A la chasse aux pedobears | feat Hakuryuu Ren, Gintoki Shiroyasha & Kagura Yato   Ven 21 Sep 2018 - 16:42

A la chasse aux Pedobears
Mirajane Strauss | Kagura Yatô | Gintoki Shiroyasha

Hakuryuu en était plus que persuadé, tout le monde était venu sur cette île pour la même raison que lui ! Il avait bien fait de s'en assurer, ce serait plus simple de proposer une alliance plus tard. Ils avaient tous rajeunis et peut-être que c'était le cas de leur magie aussi donc même si la bonne entente n'était pas au rendez-vous, le Prince ne comptait pas lâcher ce petit groupe plus motivé que lui quant à l'exploration de cette île. La rousse et le blanc critiquaient ses penchants douteux qui... N'existaient pas, mais le Ren aurait beau se justifier et le prouver correctement, ils semblaient autant têtu que le fameux Nemesis que la rousse mentionna par un surnom qui le fit pouffer de rire. Evidemment, la suite l'amusa moins puisqu'elle rejoignit le jeu de l'autre garçon, mais il avait appris, grâce à Nemesis justement, qu'il ne fallait pas y rentrer dedans.

« Mémésis c'est pas mal ! Mais si je peux te donner un conseil... Si tu t'énerves contre lui, tu vas rentrer dans son jeu et il en profitera bien. Montre-lui que tu vaux mieux que ça si tu le rencontres à nouveau. »

Une main se posa sur son épaule, ses yeux bleus se tournèrent vers cette direction pour voir que c'était Gintoki qui l'encourageait sur ce qu'il faisait ? Du moins, c'était ce qu'ils croyaient, Hakuryuu était plus pudique que ça, jamais ils ne sauraient des choses sur lui, en vérité. Il n'était pas du genre à déballer sa vie au premier venu... Même Nemesis, celui qu'il pouvait autant considérer comme un ami d'enfance qu'un rival, ne savait rien de lui ! Son regard fut à moitié ouvert et il soupira... Cette île ne devait pas réussir à cette personne, elle semblait fortement touchée par la « maturité » qu'il avait à cet âge. Quand il pète il troue son slip ? Le fils de la nuit avait l'impression de sentir le vécu... Ouais, peut-être que ce garçon trouait ses slips à chaque pet... C'était triste, mais il s'abstenait de faire la moindre remarque, explorer cette île devenait la priorité de tous.

Le mage de Sabertooth était celui avec le moins d'entrain à cause de son manque de confiance en lui, ce qui fit qu'il marcha légèrement en retrait du groupe. De jour, sa magie de soutien n'était utile que dans de rares circonstances alors si dans ce cas, elle avait rajeuni, il pouvait dire au revoir quant au fait d'être utile à son groupe. Cette pensée le déprima, mais il tenta de rien laisser transparaitre... Il ne devait pas inquiéter ses compagnons de route ! D'ailleurs, l'alliance s'était faite toute naturellement, c'était plutôt une bonne choses, non ? Il n'avait pas à se sentir mal de la sorte ! Puis, il y avait plus important que ses problèmes de confiance en soi. En effet, Mirajane pointa du doigt la forêt qui brûlait... C'était terrible ! Hakuryuu écarquilla ses yeux d'effroi tandis qu'il se mit à trembler... Pour le coup, le vécu était plus que senti pour lui. Il ne devait pas laisser ses vieux souvenirs lui prendre la tête, pas maintenant, pas devant des gens ! Respirant fortement et mettant ses mains sur chaque côté de sa tête, le Ren reprit doucement ses esprits... Le traumatisme de l'incendie déclenché par sa mère lors de son enfance était toujours présent, mais s'il voulait éviter que d'autres enfants finissent dans le même cas que lui, il se devait de faire quelque chose... Même si sa force était égale à celle d'une mouche !

Hakuryuu hocha sa tête, approuvant ce que proposait Mirajane. Il fallait qu'ils aillent voir ce qui se passe ! D'un pas déterminé, il suivit le groupe, se demandant ce qui était la cause de cet incendie. Il craignait que ce soit sa mère avec sa magie du feu, mais que viendrait-elle faire sur cette île ? Elle n'avait aucun intérêt pour le moment, ça ne pouvait pas être elle. Toutefois, ils n'eurent pas le temps d'atteindre la forêt que des silhouettes se firent voir et se dirigèrent vers eux... Avaient-ils été repérés ?! Apparemment, ce n'était pas encore le cas. Hakuryuu fit comme ses compagnons, il se cacha pendant que le temps leur donnait cette chance. Le plus discrètement possible, il rejoignit Mirajane, Kagura et Gintoki avaient eu la même idée que lui... Ils étaient à nouveau tous réunis.

« Bonne question. » Répondit-il à la mage de Mermaid Heel, doucement. « Peut-être devrions-nous les attaquer ? Mais foncer tête baissé dans notre état, ce n'est pas une bonne idée. Essayons de faire un plan ensemble. »

Le jeune garçon n'eut pas le temps de demander de quoi ils étaient capables qu'il entendit des grognements et un chien géant attaquait Gintoki, lui mordant le haut de sa tête. Le Karma avait décidé de prendre la défense du Prince, il réfléchirait à deux fois avant de se moquer de lui ! Cependant, le manque de discrétion de la victime du meilleur ami de l'homme allait les faire repérer si ça continuait ! Par chance, le chien avait changé de cible pour s'en prendre aux formes étranges qui devenaient de plus en plus visibles. Le Ren s'était légèrement levé pour constater que c'était des ours tenant plutôt bien sur leurs deux pattes arrière un peu trop petites... C'étaient vraiment des ours ?! Ils n'avaient pas l'air d'avoir subi de changement alors l'hypothèse de Gintoki s'avérait exacte ? Pas le temps de réfléchir, la rousse avait raison ! Ils pouvaient profiter de cette chance que leur donnait le chien pour continuer d'avancer !

« ça ne me plait pas de le laisser tout seul... Mais il y a peut-être des personnes à sauver dans cet incendie et je ne peux pas les laisser. »

Sans hésiter, le mage de Sabertooth déchira un bout de sa tenue pour la mettre au niveau de son nez et de sa bouche au moment venu. Certes, ce ne serait pas suffisant pour le protéger entièrement des flammes, et dieu sait à quel point il était le mieux placé pour le savoir, mais c'était toujours mieux que rien... Comme le sang de Hakuyuu. Il suivit la Yatô, pensant qu'elle savait ce qu'elle faisait... Enfin, elle avait tellement confiance en elle, ça se voyait à son comportement, que le Ren était persuadé qu'elle devait être aussi forte qu'elle le disait. S'il pouvait lui prêter main forte pour qu'ils sauvent les potentielles personnes prisonnières des flammes, c'était tout bénéfique ! En se retournant, le Ren remarqua que l'autre draguait Mirajane d'une manière très lourde et sans la moindre classe. Il s'arrêta pour faire demi-tour, se faisant distancer par la Yatô, mais il la rattraperait plus tard, il fallait calmer les ardeurs de Gintoki et lui rappeler le sens de la priorité... C'était toujours priorité à droite ! Sans la moindre délicatesse, il écrasa la fameuse chaise de Mira en son point le plus sensible de son pied... Hakuryuu tirait un potentiel sadisme de la plus vile des sorcières, après tout.

« Gyah gyah gyah gyah gyah ! Ferme-la un peu... T'es en rûte ou quoi ? La saison des amours, ce n'est pas pour tout de suite. »

Son regard pouvait être comparé à celui d'un poisson mort tandis qu'il tenta de rentrer son bras gauche dans sa tenue, sans le moindre succès. Mais avoir le maitre en cette matière juste en face de lui, c'était quelque chose ! Dans tous les cas, il espérait que ce coup bien placé lui remettrait les idées en place. Hakuryuu revint auprès de Mirajane, lui faisant son plus beau des sourires et tendant sa main vers elle... Il allait montrer à cet argenté comment on s'occupait de la gente féminine.

« Je suis désolé pour lui... Je ne pensais pas qu'il allait vous déranger de la sorte... Nous devrions nous dépêcher, Kagura-dono n'a pas l'air de nous attendre. »
Emi Burton


Hors RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Crédits : Avatar de June !
Messages : 397
Date d'inscription : 20/09/2013
Age : 100

Mirajane Strauss
Fairy Tail - Earthland
MessageSujet: Re: A la chasse aux pedobears | feat Hakuryuu Ren, Gintoki Shiroyasha & Kagura Yato   Jeu 11 Oct 2018 - 12:20


A la chasse aux pedobears

avec Hakuryuu Ren, Gintoki Shiroyasha & Kagura Yato

Finalement, Mirajane n’avait pas à déplorer son apparence enfantine qui la poussait plus à l’inaction que l’inverse, à son grand dépit. Pourquoi ça ? Et bien, peut-être était-ce dû à la soudaine arrivée d’un immense chien blanc, probablement adulte au vu de son énorme taille, à moins qu’il s’agisse d’une espèce de canidé beaucoup plus grande que les autres ? Celui-ci mordit férocement la tête d’un des deux « ours », faisant paniquer le deuxième qui semblait essayer de venir en aide à son camarade. Une distraction parfaite pour que le petit groupe d’enfants puisse passer à côté d’eux sans se faire voir. C’est d’ailleurs ce que proposa Kagura, approuvée d’un hochement de tête par la fée. La rousse sur les devants, Mirajane la suivait, talonnée par Gintoki qui se montra extrêmement rentre-dedans. Il tenta de faire une traction, avant d’échouer lamentablement sur le sol et de s'égratigner davantage la figure.

Mais le pire, c'est lorsqu'il se mit à chanter. La blanche avait déjà eu des déclarations de la part d'admirateurs, mais rarement d'aussi spontanées et... élaborées ? Oui, c'était sans doute le mot. Elle ne dit rien lorsqu'il finit, lui faisant un petit sourire gêné. Peut-être qu'il comprendrait qu'elle n'était pas intéressée si elle ne disait rien ? Heureusement, Hakuryuu vint la sauver de ce mauvais pas, laissant Kagura seule au devant de la marche. Ce qu'il fit à Gintoki était terrible : il lui colla un coup bien placé dans les parties intimes, lui sommant de se taire. Tendant sa main vers elle, il s'excusa à la place de l'infâme scélérat aux cheveux argentés, avec un superbe sourire qui charma Mirajane. C'était donc ça, l'attitude d'un homme parfaitement galant ? Elle lui sourit doucement, avant d'hocher de la tête et d'inciter Gintoki à se relever.

- Nous devons y aller et rejoindre Kagura ! dit-elle d'un air déterminé, ayant déjà oublié les gaffes de l'homme au regard blasé, sans doute effacées par le magnifique sourire d'Hakuryuu.

Étrangement, peut-être était-ce dû à son âge désormais enfantin, mais elle ressentait beaucoup plus de choses que si elle avait été adulte, comme si sa sensibilité était liée à sa candeur retrouvée. Comme si son innocence lui était revenue, ne serait-ce que pour un temps très précieux. La Strauss ne pensait pas que cela ferait partie des effets secondaires de cette île, son état d'esprit étant toujours en grande partie celui d'une adulte, et ses souvenirs parfaitement intactes. L'inverse aurait été tout à fait problématique.

Pas une seule fois, au cours de la "marche", son regard se reposa sur Gintoki. Alors qu'ils avançaient, celui-ci semblait avoir un air renfrogné. Après ce qu'il s'était pris de la part de l'homme aux cheveux bleus nuit, c'était sans doute normal. Mais bientôt, elle n'eut pas le temps de s'attarder davantage sur la condition de Gintoki. Ils arrivaient au village, source de la fumée qu'ils avaient vu un peu plus tôt. Les ours ne les avaient pas suivi, mais un problème plus important encore allait bientôt se poser.

Des cris paniqués résonnaient jusqu'à leurs oreilles. Poussés de temps à autre, certains se turent malgré tout, comme si on avait mis fin à leur tourment. Des meurtres étaient-ils en train d'avoir lieu ? A moins que l'origine du cri était tout simplement assommé par quelqu'un, par quelque chose ? Elle regarda Kagura, qui déjà, ne pouvant vraisemblablement pas tenir sur place, avait l'air d'avoir envie de se précipiter dans le village pour sauver ceux qui les appelaient, indirectement. Mirajane la retint par sa manche. Foncer tête baissée était la dernière des bonnes idées.

Les quatre se tenaient près du mur fait de grands rondins de bois, semblant solide et servant de rempart aux habitants du petit village. Ils n'avaient pas l'air d'avoir de portes solidement fermées, ou alors elles avaient été complètement défoncées par quelque chose. Il n'était pas très utile d'analyser ça, mais ils devaient quand même essayer de se faufiler à l'intérieur pour ne pas se faire attraper par, peut-être, d'autres ours.

- Écoutez, il vaut mieux qu'on s'organise. Il faudrait qu'on se sépare en deux groupes pour essayer d'aider efficacement. Peut-être que ce sont des enfants, comme nous, et ça expliquerait pourquoi ils ne peuvent rien faire contre ces bêtes-là, dit-elle en parlant des hommes déguisés en ours. Et faites attention à la fumée, ajouta-t-elle finalement.

Il n'était pas possible de savoir si la fumée avait des propriétés nocives, mais il valait mieux être prudent et ne pas prendre le risque de finir inconscient et à la merci des attaquants dans ce village. Elle ne connaissait pas les capacités de chacun, et donc ne savait pas qu'elle serait la meilleure combinaison de groupe pour eux. Mais de toute façon, dans leur état, ils ne pouvaient pas vraiment utiliser leur magie à son plein potentiel, ou même pas à la moitié, donc ça n'avait pas grande importance. Elle pris Kagura par la main, comme pour signifier qu'elle partirait avec elle.

- Je pars devant avec Kagura. Faites attention à vous. On se retrouve un peu plus loin dans le village pour la suite.

Et elle fila sans attendre la réponse des deux garçons : ils n'avaient pas de temps à perdre. Elle entraina Kagura dans une maison juste à côté de l'entrée. Mieux valait commencer par le début. Il n'y avait pas de fumée à l'intérieur de la batisse, mais tous les meubles étaient renversés. Un cri vint à leurs oreilles, celui d'une petite fille. Elles coururent dans sa direction, à l'étage supérieur de la maison. C'est là qu'elle virent la jeune fille à terre, sur le point d'être attaqué, sans doute à nouveau, par une personne couverte d'un tissu marron. Cette dernière ne les avait pas encore vu, c'était donc le bon moment pour attaquer, pour elle comme pour Kagura, et sauver la pauvre enfant.

_________________
Double-compte : Nemesis Orland
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 240
Date d'inscription : 28/10/2013
Age : 24

Kagura Yatô
Mermaid Heel
MessageSujet: Re: A la chasse aux pedobears | feat Hakuryuu Ren, Gintoki Shiroyasha & Kagura Yato   Mer 17 Oct 2018 - 21:47

ft. STRAUSS Mirajane, SHIROYASHA Gintoki & REN Hakuryuu
À la chasse aux pedobears
Après que Gintoki ait avoué être végan, il commença à se comporter très bizarrement. Ah, il fallait s’y attendre, avec toutes les carences dut au manque de viande, il était devenu fou ! À moins que ce ne soit pas nouveau et cette possibilité était fort possible. Elle ne pensa pas plus longtemps à ceci puisque le gamin qui se faisait plaisir avec sa hallebarde lui conseilla de ne pas s’énerver contre Nemesis puisque ça faisait plaisir au jeune homme aux pieds sales puisque ça signifiait qu’elle rentrait dans son jeu. Mais c’était tellement dur de ne pas s’énerver contre cet idiot ! Elle hocha tout de même la tête à son conseil. Les choses devinrent ensuite assez étranges avec l’apparition d’une colonne de fumée qui décida le petit groupe à aller voir pour sauver de potentielles victimes. Mais ils furent bloqués par l’arrivée de deux ours de la taille d’hommes adultes. Les quatre enfants furent alors obligés de se cacher, cherchant un moyen de leur échapper. Surtout, qu’un chien de taille normale arriva et s’attaqua au garçon aux yeux de poissons morts, ce qui risquait de les faire remarquer puisque Gin n’était pas du tout discret, il pourrait souffrir en silence quand même ! Mais l’adorable chien décida de changer de cible et s’attaqua à ces ours étranges. Il était super intelligent ! Il avait compris que ces ours, et Gintoki, représentaient une menace et s’attaquait donc à eux. Elle l’adorait déjà. Hors de question qu’elle l’abandonne sur cette île, elle reviendrait le chercher dès qu’ils auraient pu sauver les personnes se trouvant où s’était déclaré le feu.

Elle proposa alors aux autres enfants d’y aller et de revenir après pour récupérer le chien. Elle n’attendit pas vraiment de réponses de leur part, partant directement, le plus rapidement possible tout en restant discrète pour ne pas se faire voir par ces deux ours humanoïdes. Quand elle tourna la tête pour surveiller derrière elle, elle put se rendre compte que les trois autres la suivaient. Elle continua donc de courir, ne se rendant pas compte que ses camarades s’étaient arrêtés à cause des bêtises de Gin qui s’était mis en tête de séduire la belle mage de Fairy Tail. Elle entendit bien beugler derrière elle, mais elle pensait que c’était les cris d’agonies des ours maltraités par le chien blanc. Finalement, ils arrivèrent au village, sans que la jeune femme ne se soit rendu compte du retard qu’avaient pris ses compagnons pendant quelques minutes. Le spectacle était affreux pour la jeune femme qui se voyait revenue dix ans en arrière. Elle revoyait son propre village attaqué. En plus, elle était revenue à l’âge qu’elle avait ce jour-là. Elle ne pouvait pas laisser faire. Cette fois, elle avait la force de protéger tout le monde. Elle serra alors fortement le manche de son ombrelle, serrant également les dents avant de commencer à se diriger vers le village. Elle allait les aider ! Cette fois, elle serait utile, elle repousserait les attaquants.

Elle fut ramenée à la réalité lorsqu’elle sentit une résistance au niveau de sa manche. Elle se tourna alors pour voir Mirajane la retenir. Elle tira alors sur son bras pour se dégager. Pourquoi est-ce qu’elle l’arrêtait, il fallait aider les gens qui se trouvaient là-bas ! Mais elle n’eut pas à formuler sa question, la blanche répondit avant, leur annonçant qu’ils devaient s’organiser et se séparer en deux groupes pour être plus efficace. Maintenant un peu calmée, la rousse ne pouvait qu’être d’accord, en fait, ils pourraient sauver plus de monde en se séparant. C’était difficile de l’admettre, mais avec cette apparence, elle ne pourrait pas battre seule ces hommes-ours, raison pour laquelle elle n’avait pas protesté quand Mira avait proposé des groupes de deux. Elle ignorait tout des capacités de ses compagnons. Enfin, elle connaissait la magie de Mirajane, elle avait pu la voir en action durant les grands jeux magiques, mais elle ne savait rien des deux autres. Mais pas la peine de réfléchir plus longtemps à la personne qu’elle voulait pour faire équipe avec elle puisque Mirajane avait déjà choisi que ce serait elle.

Elle laissa donc la blanche lui prendre la main, serrant cette dernière en la suivant. Elle resta tout de même sérieuse et vigilante. Il ne fallait pas qu’elles se fassent attaquer par surprise alors qu’elles allaient aider des innocents. Les deux jeunes filles entrèrent alors dans la première maison qu’elles croisèrent. Le spectacle à l’intérieur laissait penser que quelqu’un avait cherché quelque chose, en reversant tous les meubles. La rousse se tendit de nouveau en repensant à ce qu’elle avait pu vivre étant enfant. En entendant le cri, elle tourna la tête vers l’origine de ce bruit, avant de regarder Mirajane et de partir rapidement à l’étage pour voir ce qui se passait et aider la personne qui avait émis ce cri. EN arrivant à l’étage, elles virent une jeune fille qui allait être attaquée par une personne cachée sous un tissu marron. La rousse fonça alors les sourcils. Elle voulut tirer avec son ombrelle, mais elle risquait de toucher la jeune innocente qui se trouvait là. Elle s’approcha donc et donna un grand coup d’ombrelle sur le côté tapant la taille de l’adulte, ceci après avoir utilisé son renforcement sur l’ombrelle, comme un prolongement de son propre corps pour que l’attaque soit plus forte et ne détruise pas son précieux instrument.. Ayant beaucoup moins de force avec cette apparence, elle réussit juste à le repousser contre le mur, sans exploser ce dernier. Elle s’approcha alors du gars à terre contre le mur, après avoir jeté un rapide coup d’œil sur la victime, histoire d’être sûre qu’elle allait bien. Elle pointa alors son ombrelle, trop grande pour elle, vers le lolicon.

“Oye l’lolicon, t’as pas honte de t’en prendre à une enfant ?!”

Elle allait en découdre avec lui, sans aucun doute. Sur le coup, elle ne pensa pas qu’il pourrait peut-être leur donner des informations sur ces ours qu’ils avaient vu plus tôt, ou sur ce qui était arrivé au village. Tout ce qu’elle voyait, c’était un pervers lolicon et en plus, elle était perturbée à cause de ses mauvais souvenirs qui remontaient, l'empêchant de réfléchir correctement et de manière censée. Elle allait le frapper avec son ombrelle, mais il attrapa cette dernière et se releva, en tenant toujours l’objet, décollant ainsi Kagura du sol. Bon, elle allait peut-être pas pouvoir le battre toute seule finalement. Elle détestait se sentir aussi faible et inutile, même si c’était logique puisqu’elle avait beaucoup rajeunit. Elle lâcha donc l’ombrelle et se rapprocha de Mirajane, sans quitter des yeux la personne sous le drap face à elles.

“Il faut qu’on fasse sortir la gamine. J’m’occupe de lui !”

Même si elle ne pouvait pas le battre seule, il fallait quand même mettre la victime en sécurité, ça elle arrivait à y penser correctement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 349
Date d'inscription : 02/09/2014

MessageSujet: Re: A la chasse aux pedobears | feat Hakuryuu Ren, Gintoki Shiroyasha & Kagura Yato   Jeu 18 Oct 2018 - 10:17


A la chasse aux Pedobear


Il aurait dû s'en douter, son apparence juvénile n'avait pas eu l'effet escompté sur sa dulcinée. L'autre à l'apparence coincé avait tout gâché, et Gintoki venait de se faire friendzoner. Se serait-il fait punir par son double maléfique, mais en moins magnifique ? Tout ceci n'a rien de magique, mais il y a un hic : malgré son coup de pied qui pique, Gintoki lui répondra en lui donnant un gros high kick. Ca lui apprendra à vouloir se méler des affaires des autres. Se malaxant les parties, l'Argenté décida de ne plus parler. Ca y est, il boudait. Tout le monde lui en voulait alors qu'il n'avait rien fait de mal, juste déclarer sa flamme à la plus belle des femmes. Elle et lui étaient pourtant capillairement liés, il ne comprenait pas ce qu'il venait de se passer. Etait-ce donc cela, l'amour à sens unique ?

Sans parler de la suite, où la belle demoiselle sourit au Bleu élancé. Bordel, mais il venait de lui faire foirer tout son coup ! Le Shiroyasha devait se rendre à l'évidence, il n'était que l'élément perturbateur facile à gérer. Un rigolo qui n'arrivait à rien, laissé pour compte.  Une larme coula de son visage, qu'il dissimula au groupe. Personne le comprenait, et tout le monde aspirait à régler cette affaire d'ours géants. On ne fait plus dans le sentiment maintenant, c'est un truc de vieux.

Le groupe se hâta de rejoindre la rouquine partit plus tôt, l'Argenté restait en retrait regardant toujours le sol et trainant les pieds. Pour lui, ca ne servait à rien de se dépêcher. C'est aussi là que Mirajane sortit une phrase de son sac à laquelle Gintoki ne s'attendait pas : Se scinder en deux groupes. Parfait, c'était là l'occasion de se rattraper de tout à l'heure pour le garçon aux yeux de poissons morts. Et là, Mirajane ne pourrait que succomber à son charme d'Apolon format de poche. Un sourire jusqu'aux oreilles se dessina sur son visage, le sortant de son caprice d'enfant. Allez, ça allait être son moment, il n'aurait que cet instant pour se montrer sous son bon jour et peut être conclure !

- Je pars devant avec Kagura. Faites attention à vous. On se retrouve un peu plus loin dans le village pour la suite.

La fin d'un monde, d'une idylle censée être parfaite. Le garnement était sous le choc, ne réagissant plus à rien. La demoiselle fila illico, laissant la victime aux cheveux argent en compagnie du gosse au pied ravageur. Le némésis de ses boules, qui avait formé l'espace d'un instant le puissant Néo Armstrong Cyclone Jet Armstrong Cannon sans l'autorisation de quiconque. Une arme pouvant annihiler toute trace de vie voulant s'en prendre à la planète Terre.
Tournant la tête lentement vers Hakuryuu, Gintoki afficha une expression toute droit sorti des films d'horreur. Le teint livide, les yeux grands ouverts, les pupilles dilatées et la bouche un peu ouverte. Alors en fait, il savait ce qu'était le N.A.C.J.A.C ? Ou c'était un coup de chance ?

Les cris continuèrent de s'échapper au loin, mêlés aux grognements des ours. Les filles étaient partis au front, il ne restaient plus que les garçons. S'il n'avait pas trop d'informations sur la Blanche, Gintoki ne s'inquiétait pas pour Kagura. Même si elle faisait un peu n'importe quoi, elle était forte. Et pour que Gintoki ait jeté son dévolu sur la membre de Fairy Tail, ca suffisait à dissiper ses inquiétudes sur elle aussi.

Bon... On fait quoi ?

C'est vrai qu'il était encore là l'autre dangereux. Faut pas laisser ce genre d'armes à un gosse, voyez ce qu'il peut faire sans, alors avec... Il allait falloir se rendre à l'évidence, les deux gosses devaient rejoindre les nanas. Aller au front donc, devoir se frotter à de méchants ours. Manquerait plus qu'il faille sauver des gosses et...

A L'AIDE ! ON EST COINCES ! KYAAAA !

Le Kya-sens de Gintoki s'activa. Quelqu'un était en danger. Vite, vite. Il n'y a pas de temps à perdre. S'orientant grâce à son kya-flair, Gintoki localisa la provenance du Kya-signal. Non loin d'une maison se trouvaient deux silhouettes coincées sous un rondin de bois. Qu'est ce qu'elles étaient allées faire en dessous aussi ? Ok faut se cacher, mais réfléchissez avant d'agir bon dieu !

La branche à côté de toi va être utile, machin ! fit l'Argenté à l'attention de son compère avant de partir à l'assaut. Les Ours n'avaient visiblement pas encore investi la zone, il restait encore un espoir pour sauver les deux personnes.
Arrivé devant elles, la mine du Shiroyasha s'effondra. Il avait eu beaucoup d'espoir avec ce "KYAAAA" prononcé avec une voix si angélique, alors pourquoi ? Pourquoi le sort s'abbattait sur lui aujourd'hui ? Un râteau, un coup dans les couilles, et maintenant ça.

Tu demandes de l'aide pourquoi en fait ? Parce que t'es coincée ou parce que t'es moche ?

La fille resta sans voix, les larmes continuant de se déverser sur son faciès, parvenant à balbutier quelques mots dans l'incompréhension la plus totale.

Je... Mais... Je...

J'le fais à contrecoeur, sinon l'autre va me planter son pied ou je ne sais quoi dans le cul. coupa Gintoki, se mettant de façon à soulever le rondin de bois. Ca devrait pas être trop loooooooooooooooooooouuuuuuuurd.... Ah si en fait. - zut il avait totalement oublié qu'ici, il avait la force d'un gosse. En temps normal, il l'aurait soulevé sans difficulté, voire même tranché en deux. Mais là, c'était carrément un autre monde.

Oï Truc ! Ramène tes fesses et vient m'aider à les sortir de là. Montre nous que tu sais te servir de ta tête autrement que pour me singer !

Au passage, Gintoki lui filera un petit coup pour lui rendre la pareille de tout à l'heure. Il n'avait pas oublié non.

Vous inquiétez pas, Robert va vous sortir de là avec son engin. tenta de rassurer l'Argenté. Il n'avait pas vu qu'une ombre massive se rapprochait d'eux, impossible à détecter parmi toute cette cacophonie. Elle était encore assez loin, et peut être qu'Hakuryuu l'avait vu venir. On saura tout ça au prochain épisode, alors ne zappez pas l'ending !

©️ fiche créée par ell
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Crédits : Junie
Messages : 39
Date d'inscription : 25/06/2015

Hakuryuu Ren
Sabertooth
MessageSujet: Re: A la chasse aux pedobears | feat Hakuryuu Ren, Gintoki Shiroyasha & Kagura Yato   Sam 27 Oct 2018 - 14:36

A la chasse aux Pedobears
Mirajane Strauss | Kagura Yatô | Gintoki Shiroyasha

Hakuryuu avait suivi Kagura l'espace d'un court instant. Il avait remarqué que Gintoki faisait perdre son temps à Mirajane en essayant de lui faire la cour d'une manière un peu trop insistante et gênante. Comme pour sauver les deux de ce malaise, il envoya son pied rencontrer le pied bonus de cette chaise humaine et lui demanda de la fermer d'une façon que l'argenté serait capable de faire. Ensuite, il retourna auprès de Mirajane pour s’excuser à la place de l'autre homme et lui proposa de reprendre la route pour rattraper Kagura, elle ne semblait pas les avoir attendus. Il hocha de la tête lorsque la blanche fit cette même remarque avec sa détermination qui pouvait se voir sur ses iris bleutés. Le trio avança assez rapidement pour tenter de rattraper le retard qu'ils avaient sur la rousse, mais plus ils avançaient, plus ils pouvaient ressentir le danger présent dans ce village qui brûlait.

Le Ren avait déjà eu droit à une affaire comme celle-ci et avait survécu grâce à ses deux frères, étant donné que Gyokuen avait certainement voulu donner une chance à sa sœur. Il avait peur d'agir tout de suite pour ce village en flamme, mais s'ils restaient tous les 4, ce serait déjà plus rassurant. Cette île avait dû baisser leur capacité magique de moitié, voire plus selon les cas ? Hakuryuu était déjà faible de jour, mais à cause de sa taille, il n'avait pas pu apporter son arme qui lui permettait de s'en sortir. Il ne lui restait plus que de pauvres sorts de soutien dont il ne connaissait pas leur efficacité en tant que gamin. Parmi eux, il y en avait une qui souhaitait s'occuper de ce village, ce fut Kagura qui voulait foncer dans le tas, sans prendre la peine de réfléchir. Mirajane l'avait rapidement arrêtée pour faire part à tout le monde d'une idée qui lui semblait la plus appropriée pour ce genre de circonstance. Elle voulait qu'ils se séparent pour être plus efficaces, mais selon le Prince, il y avait un gros problème d'équilibre entre les groupes à partir du moment où... En fait, peu importe avec qui il aurait fini, il aurait toujours un moyen de dire que sa paire est mauvaise par sa faute. Ceci aurait été plus simple s'il était confiant de base avec un caractère autant explosif que sa magie où il s'amuserait à hurler des « SHINE » pour tout et n'importe quoi, mais non, c'était beau de rêver de devenir quelqu'un d'autre.

Dès que les filles partirent, le mage de Sabertooth se tourna vers Gintoki qui ne semblait pas prêt à vouloir bouger pour le moment. C'était vrai qu'il avait perdu son dossier et en plus, il se retrouvait avec la personne qui a été la moins gentille avec lui. Etant totalement gêné, Hakuryuu passa une main à l'arrière de ses cheveux pour les gratter doucement... La situation n'était pas excellente si l'argenté se fixait sur cette histoire et si le fils de la nuit ne trouvait pas comment s'excuser parce qu'il n'avait pas un mauvais fond. Ils n'allaient pas avancer de sitôt surtout si Gintoki continuait de le regarder de cette façon inquiétante et effrayante. Par réflexe, le bleuté s'était reculé de quelques pas, se disant que parler à son partenaire du moment n'était pas une bonne idée. Toutefois, ils furent coupés par d'autres personnes attendant certainement une aide.  

Gintoki semblait avoir compris d'où provenait le son alors le Ren se contenta de le suivre, profitant pour mettre son bout de tissu au niveau de sa bouche et de son nez pour se protéger au maximum contre la fumée. Il resta à côté de lui lorsqu'il tenta de sauver la demoiselle mais... Il se mit à soupirer, pourquoi devait-il être autant franc et méchant envers cette personne en danger ? Moche ou pas, qu'elle le fasse pleurer ou non, il ne fallait pas faire de racisme ! Evidemment, avec leur force actuelle, il était impossible pour l'argenté de faire bouger le moindre truc alors il demanda l'aide de son partenaire, qui avait légèrement sursauté lorsqu'il comprit que ce serait à son tour. Il ne pouvait rien faire de plus en vérité... Enfin, il y avait quelque chose qu'il pouvait essayer, mais il ne saurait pas le résultat.

« Je ne sais pas ce que ça va donner, mais faites attention à vous. »

Il utilisa deux techniques différentes en vérité. La première fit une aura lumineuse autour des bras de Gintoki et de Hakuryuu tandis que la seconde faisait briller l'épée de bois de Gintoki... Du moins, son couteau de bois. De cette façon, les deux enfants seraient à mesure de pousser le rondin de bois et l'épée avait un tranchant plus efficace qu'en temps normale sous cette petite forme. Cependant, en constatant que son coéquipier était plus un homme qui parlait pour ne rien dire plutôt que celui qui agit, le Ren s'était tourné vers lui pour lui lancer un regard qui le jugea over 9000. Il avait essayé des choses sans que ce soit des succès alors peut-être que...

« Si tu te taisais un peu pour voir ? Peut-être que t'accomplirais plus de choses parce que là, tu fais un peu beau parleur. Ma magie ne marchera pas longtemps, il faut pousser tous les deux maintenant que nous avons assez de force pour. »

Comme Hakuryuu était le genre de personne à ne pas perdre du temps lorsqu'il s'agissait de sauver des personnes, il fut le premier à pousser de son mieux. Le rondin bougea à peine, il était clair qu'il demandait la présence de l'autre pour être totalement repoussé afin que la demoiselle soit libre de ses mouvements. Toutefois, le mage de Sabertooth était trop concentré sur sa tâche pour remarquer qu'un ours les espionnait dans l'ombre et attendait sûrement le moment opportun pour agir... Quand les deux gamins auraient le dos tourné pour sauver cette demoiselle ?
Emi Burton


Hors RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Crédits : Avatar de June !
Messages : 397
Date d'inscription : 20/09/2013
Age : 100

Mirajane Strauss
Fairy Tail - Earthland
MessageSujet: Re: A la chasse aux pedobears | feat Hakuryuu Ren, Gintoki Shiroyasha & Kagura Yato   Ven 2 Nov 2018 - 22:41


A la chasse aux pedobears

avec Hakuryuu Ren, Gintoki Shiroyasha & Kagura Yato

Kagura s'en sortait très bien, à vrai dire. Cela étonna Mirajane. La rousse était pleine de ressources, contre toute attente. Elle tapa avec son ombrelle l'agresseur, ce qui eu pour effet de le repousser contre un mur. Avait-elle toujours frappé aussi fort avec son espèce de parasol ? Ou était-ce une conséquence de la magie qu'elle pouvait bien posséder ? Elle s'en prit verbalement à l'homme déguisé en ours, lui demandant s'il n'avait pas honte de s'attaquer à une enfant. Cependant, les choses tournèrent rapidement au vinaigre. Toute la scène dura quelques dizaines de secondes pendant lesquelles Mirajane tentait de réfléchir à quoi faire, mais l'homme souleva Kagura par le biais de son ombrelle, ce qui la força à la lâcher pour revenir vers la blanche. Elle lui dit alors qu'elles devaient faire sortir l'enfant, tout en l'assurant qu'elle allait se charger du malfrat.

Seule ? Cela risquait d'être compliquée. Il était temps de voir si la barmaid pouvait utiliser sa magie, comme la première fois que son Take Over s'était manifesté, il y a bien longtemps, alors qu'elle n'était qu'une enfant. Elle n'avait rien compris à ce qui lui était arrivé et avait cru être possédée, voire pire, d'être devenu elle-même le démon qu'elle avait aidé à mettre hors d'état de nuire. Elle essaye de toutes ses forces de faire usage de son Satan Soul, et alors le bout de ses doigts devinrent des griffes acérées et épaisses. Certes, elle avait manifesté pour la première fois son Take Over à l'âge de treize ans, mais son corps qui n'avait actuellement même pas la dizaine d'années n'avait vraisemblablement pas oublié l'usage de la magie.

- On la sortira une fois qu'on en aura fini, il faut qu'on combine nos magies pour le vaincre ! dit-elle à l'attention de Kagura.

Alors, l'agresseur leur fonça dessus, considérant manifestement qu'elles avaient eu assez de temps pour faire leurs prières. Mirajane ne put esquiver la poigne de l'homme sur sa gorge, car son corps actuel ne lui permettait pas d'être aussi agile qu'elle le voulait. Il la regardait d'un oeil étrange, une expression qu'elle n'arrivait pas à lire et qu'elle ne voulait certainement pas comprendre. Grâce aux attaques de Kagura sur l'homme, l'attention de celui-ci put être détournée, ce qui lui fit lâcher Mirajane qui en profita pour griffer férocement la manche de l'homme en costume marron. Les lacérations qu'elle lui fit à l'avant-bras laissèrent des traces violettes, sa peau mise à nue et ensanglantée. Elle l'avait égratignée, et alors elle le regarda tomber au sol. Qu'est-ce que ?

Il était en train de devenir plus petit, perdant sa masse plus grande et imposante que celle des deux filles. Il était en train de devenir un enfant sous leurs yeux ! C'était un spectacle à la fois bizarre et fascinant. Les griffes de Mirajanes disparurent de ses doigts. Elle n'était pas en mesure de transformer tout son bras, pas même son avant-bras, et peut-être pas jusqu'à son poignet, en fait. Elle ne savait pas trop jusqu'où elle pouvait aller, mais il allait falloir combiner ses forces à celles des autres si elle voulait être utile, c'était certain.

- Je pense qu'on devrait lui piquer son costume pendant qu'il est inconscient, proposa la blanche à l'attention de sa comparse.

En effet, si c'était ce qui lui avait permis de se protéger des effets de l'île, ils pourraient essayer de s'en emparer pour peut-être le recoudre et l'enfiler ? Le costume avait forcément des propriétés magiques qui permettaient une telle chose. Cela voulait dire aussi que des gens avaient longuement étudié ce qui avait pour effet de faire retourner en enfance ceux qui arrivaient sur l'île, et trouver le moyen de le contrer. C'était surprenant et effrayant. Et c'est donc grâce à tout cela que cela leur permettait de terroriser les enfants qui habitaient en cet endroit ? Mirajane grimaça de dégoût en songeant à cela. Ils ne pouvaient pas laisser les choses continuer ainsi.

La barmaid se tourna vers sa camarade, puis vers l'enfant. Peut-être qu'elle allait leur en apprendre plus sur l'île et le pourquoi de l'attaque des humains déguisés en ours. En tout cas, Mirajane aurait grandement besoin de rester auprès de la rousse, qui était une aide plus qu'efficace.

_________________
Double-compte : Nemesis Orland
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: A la chasse aux pedobears | feat Hakuryuu Ren, Gintoki Shiroyasha & Kagura Yato   

Revenir en haut Aller en bas
 
A la chasse aux pedobears | feat Hakuryuu Ren, Gintoki Shiroyasha & Kagura Yato
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» De nouveaux horizons [ feat Hakuryuu ] [TERMINÉ]
» Un nouveau voyage [ feat. Hakuryuu ] [terminé, suite archipels]
» mouvement de personnel dans la première section ( Overlord / Gintoki Shiroyasha)
» Hakuna Matata ~ [Feat. Gintoki]
» Réveil pour la chasse ! [PV Plume]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Reborn :: Le vaste monde d'Edoras :: Îles Flottantes :: Chibisland-
Sauter vers: