AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Retour du Prince de la Terre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 48
Date d'inscription : 01/05/2014
Age : 25
Localisation : Sur la Mère, la Terre

MessageSujet: Retour du Prince de la Terre   Jeu 12 Juil 2018 - 12:39



Kouen Ren
Informations générales
ÂGE ▬ 27 ans

GUILDE ▬ Black Sun

RANG ▬ Prince de Black Sun

BUT / RÊVE ▬ Devenir le maître de Black Sun. / Réunir sa fratrie.

AVATAR ▬ Kouen Ren ~ Magi

AUTRES DÉTAILS ▬ Il attache souvent ses cheveux pour mieux se battre. Son tatouage se trouve sur son omoplate droite.

Physique
L'allure générale de Kouen ne correspond pas exactement, au premier abord, à l'image que l'on pourrait se faire d'un mage noir. En effet, on voit bien dans le port de sa taille et de son cou à quel point il n'est pas de basse extraction. Les vêtements traditionnels de la famille royale de Pergrande dont il se revêt souvent finissent d'ailleurs d'attester de ses nobles origines. Il porte, de plus, les cheveux plutôt longs, noués en une queue de cheval. On reconnaît, à Pergande, la valeur sociale d'un homme à la longueur de ses cheveux. Seule la plus haute aristocratie peut s'octroyer le privilège d'en avoir de si longs. De fait, le mage en est particulièrement fier. Il préfère toutefois rejeter les grandes coiffures complexes aux chignons et aux diadèmes d'or interminables et a choisi plutôt d'attacher sa flamboyante chevelure avec simplicité pour être moins gêné lorsqu'il combat.
Du haut de son mètre quatre-vingt-cinq, le jeune homme paraît plutôt intimident. Il est vrai que le prince n'a jamais été un tire-au-flanc et n'a cessé, en plus de cultiver son esprit, d'entretenir son corps. Ses nombreuses luttes lui ont ainsi permis d'avoir, à vingt-sept ans, un physique plutôt avantageux. Des muscles saillent au niveau de ses bras et de ses jambes, preuves irréfutables qu'il s'agit bien d'un homme de terrain.
Mais, ce qui est assurément le plus surprenant chez le prince de Pergrande c'est son visage. Ses traits n'expriment pas une méchanceté innée mais on devine dans son air retenu et presque hautain qu'il ne désapprouve pas de faire couler le sang si cela s'avère nécessaire. Ses prunelles rouges, qui suivent si bien avec sa chevelure écarlate, dégagent un sérieux presque inquiétant. On y lit, si on se fit toujours aux premières apparences, une grande assurance, comme si le combattant ne doutait jamais de ce qu'il faisait. Même tâché par son propre sang ou celui de ses adversaires, Kouen ne plie pas sous le joug de la défaite et de la honte. Ce visage sûr reste fermement convaincu que sa soumission à Gyokuen devra absolument rester son seul échec. Lorsqu'il est sous son emprise, son regard se durcit encore au point de devenir effrayant tant on peut y lire le désir incontrôlé de tuer.
Un bouc à son menton finit de lui donner des airs d'homme sage et réfléchi ce à quoi il aspirerait peut-être s'il avait été un prince libre d'agir comme bon lui semblerait. Mais c'est sans compter le soleil noir, tatoué sur la peau de son omoplate droite, attestant par la même son allégeance à la guilde de Black Sun.

Magie ou arme
Le jeune prince utilise la Riku no Maho ou, pour faire plus simple, la magie élémentaire de la Terre. Celle-ci lui confère une force incroyable dans ses assauts mais lui permet tout autant d'adopter une approche plutôt stratégique qu'offensive. En effet, cette puissance s'avère assez polyvalente et sert aussi bien l'attaque que la défense. Néanmoins, c'est surtout pour son potentiel de recréation perpétuelle que Kouen affectionne particulièrement la terre. Il s'en sert effectivement pour donner naissance aux fruits de son imagination. Il lui suffit de la façonner pour créer ; de la détruire pour récréer et ainsi de suite. Le mage apprécie particulièrement ce processus qui est, à tout égard, digne de son rang et de son nom en l'imposant comme un créateur autant que comme un destructeur. La terre est source de vie et le prince entend bien l'utiliser pour servir ses intérêts. Il a ainsi pu créer quelques techniques originales propres à ses propres talents.
Mais, chaque magie, aussi charmante soit-elle, a ses propres inconvénients. Prisonnière du sol, la terre se fait narguer par le ciel et subit les altérations du climat qui peut en amoindrir considérablement la qualité. C'est pourquoi le mage de Black Sun redoute particulièrement la pluie qui, bien que légère, change son mur impénétrable en une boue bien flasque dont il serait difficile de faire quelque chose. Sa magie est donc particulièrement désavantagée en milieu aquatique et face à l'eau.
Sinon, il garde toujours près de lui un katana, preuve de sa haute naissance et un moyen pratique pour se battre si jamais sa magie devenait inefficace. Bien qu'il préfère la Riku no Maho, il se défend plutôt bien au sabre et autant ne pas le prendre à la légère lorsqu'il combat pour sauver sa vie ou son honneur.

Quelques techniques :
- L'Armure de Gaïa le protège continuellement mais disparaît sous l'effet de l'eau.
- Le Poing du Titan permet de renforcer son poing avec la roche pour frapper plus fort. Il existe une variante avec ses pieds.
- La Danse Sismique lui permet de faire trembler la terre et, selon sa composition, de la fissurer en la frappant avec le poing ou le pied.
- Les Piliers de la Terre sont des colonnes de tailles différentes qu'il fait sortir du sol pour différents usages (plate-formes, projectiles, attaques…)
- Le Mur des Lamentations est un mur qu'il fait sortir de la terre pour protéger ses alliés.
- Le Châtiment de Sisyphe est un projectile semblable à un rocher dont il peut augmenter la taille en se concentrant davantage.
- Le Dragon de la Terre est un projectile également mais qui peut être dirigé par son lanceur.
- L'Armée de Prométhée consiste en plusieurs répliques de Kouen qu'il cache dans les souterrains de Black Sun pour protéger la guilde ou pour des missions de plus grande envergure. Kouen peut créer de nouveaux clones, mais ce procédé lui prend du temps et demande de la matière première de premier choix.
- Le Dédale Souterrain est un gigantesque labyrinthe souterrain qui entoure la guilde de Black Sun pour la protéger, si besoin.

Caractère
Le prince de Pergrande ayant reçu une solide éducation due aux jeunes gens de son rang. Il a de grandes connaissances dans les domaines militaires ainsi qu'en diplomatie. Il connaît ainsi, en théorie, la plupart des grands pays aux frontières du royaume, dont celui de Fiore. Il lui a en effet fallu apprendre les grandes stratégies militaires utilisées lors des grandes batailles de l'Histoire. Si, alors qu'il était enfant, cela pouvait l'ennuyer au plus haut point, il a finalement fini par se laisser aller à rêver lui-aussi à la gloire et aux honneurs. Il semble même plutôt avide de connaissances désormais. Kouen est donc d'un grand sérieux dans ce qu'il entreprend et son calme pourrait presque s'apparenter à un sang-froid plus que menaçant pour son adversaire. Pourtant, il peut paraître au premier abord charmant et tout à fait fréquentable alors qu'il est d'un tempérament plutôt intransigeant. Il jouit en effet de beaucoup de pouvoir en matière de magie, comme l'atteste son rang, mais aussi en duel au sabre ou dans la conduite d'une armée. Or, il est pleinement conscient de sa puissance qui fait de lui un si bon combattant ce qui peut le rendre un brin trop prétentieux et assurément orgueilleux. Fier de sa personne, il ne demande que rarement de l'aide, pour ne pas dire jamais, car il trouverait dégradant de ne pas savoir venir à bout par lui-même de ses propres adversaires. On peut remettre ainsi un peu en question sa prétendue maturité. Il n'hésite pas à mettre sa force et son intelligence au service de ses propres intérêts avant ceux des autres dont il ne se préoccupe que fort peu. Un prince n'a de toute façon pas à rendre compte de ses décisions, ou, tout du moins, il n'avait pas à le faire, jusqu'à ce qu'il se fasse enrôler de force dans la guilde du soleil noir. Mais ça c'est déjà une autre histoire...
Pour revenir sur ses aspirations, on peut dire que ce n'est pas forcément non plus un être méprisant et méprisable. Il se bat simplement pour sa propre conception du monde où il serait à la tête de son royaume qu'il gouvernerait avec la plus grande sagacité. En outre, il ne supporte pas qu'on puisse savoir quelque chose d'important et qu'on ne juge pas opportun de l'en informer. Cela le fait entrer dans une colère noire où il redouble d'obstination et de manipulation pour connaître le fin mot de l'histoire. Parfois, encore, il peut paraître puérile dans sa volonté de tout savoir ce qui se dit autour de lui, sans jamais laisser tomber.
En outre, Kouen adore se battre et prendre part à d'imposantes batailles dans de formidables guerres qui pourraient valoriser son image et son prestige et surtout permettre l'annexion de nouveaux territoires au royaume de Pergrande. Par extension, il en arrive presque à apprécier faire des missions pour sa guilde tant cela lui permet de rester l'homme d'action qu'il a toujours été et non un simple prince tenu en laisse par une horrible belle-mère.
D'ailleurs, pour ce qui est de la maîtresse de Black Sun, Gyokuen, c'est très simple, il la déteste autant qu'il reconnaît et respecte sa puissance. Il regrette amèrement de ne pas s'être davantage méfié de la nouvelle venue dans sa famille car celle-ci n'a pas hésité à menacer la vie de ses proches pour le contraindre à rejoindre sans plus attendre sa guilde noire. Le prince déteste en effet, et ce, par-dessus tout, subir des coups lâches comme celui-ci.
Enfin, il faut avouer aussi que le prince n'est plus lui-même lorsque sa belle-mère exerce toute son emprise sur lui afin d'en faire un parfait mage noir dévoué à la cause de Black Sun et de la toute nouvelle Alliance Barham. Dans ce cas, si on pouvait le juger calme, il apparaîtrait dès lors comme glacial et cruel. S'il était disposé à certains compromis dans la lutte, ce n'est plus le cas une fois envoûté, où, seule la vue du sang nourrissant sa chère terre nourricière peut alors étancher la soif immense qui le saisit et brûle dans ses veines. Il est alors beaucoup plus offensif et fourbe qu'auparavant, oubliant tout l'honneur nécessaire dans un duel en bonne et due forme. Son seul but devient celui de tuer. Ironie du sort, l'homme qui voulait tout savoir, accepte dès lors de se battre pour une cause dont il ne connaît même pas les réels fondements car l'ambition démesurée de la famille Ren ne saurait s'arrêter à la simple création d'une guilde sombre...

Histoire
Chapitre 1 ~
Kouen Ren sera son nom et il sera prince du plus grand de tous les royaumes


C'était encore l'hiver au Royaume de Pergrande. Une timide couche de neige recouvrait toujours la terre endormie alors que toute la vie même semblait plongée dans un profond sommeil. Seule le genre humain trouvait encore la force et l'envie de s'agiter en tout sens, de faire l'amour, de faire la guerre, de tuer et de donner forme au monde. Rien ne pouvait être vraiment paisible sur cette terre immense. Dans la demeure de Koutoku Ren, deuxième fils de la famille royale et frère du Roi, les servantes s'agitaient plus que d'accoutumée. Le maître de maison, lui-même ne cessait de faire les quatre cents pas. Son œil aguerri, encore jeune et rieur semblait en proie aux plus grandes inquiétudes. Le vent froid de l'hiver s'était apaisé depuis quelques temps déjà et, alors qu'il contemplait ses jardins, l'homme eut presque l'impression que le temps voulait suspendre sa course folle pour connaître, lui-aussi, l'implacable verdict. Un cri déchira l'air qui se remit en mouvement. Un enfant était né. On raconte que de cette altercation entre le monde des origines et celui de la vie, la terre avait tremblé et s'était fendue pour accueillir le premier prince de cette noble famille qui, n'étant pas le fils direct du Roi, ne pourrait jamais régner. On procéda alors rapidement aux premiers sacrements sur le corps du nourrisson dont le cri déjà si avide de vie appelait avec force et puissance le sein nourricier. Il fut béni pour sauver son âme d'un enfer innommable et son père, le prenant pour la première fois dans ses bras, put lui dire, la voix emplie d'une fierté nouvelle : « Kouen Ren sera ton nom et tu sera prince du plus grand de tous les royaumes ! » Il croyait déjà voir dans le regard écarlate de l'enfant, la force et le courage dus aux gens de son rang et ne pouvait s'empêcher d'être fier des exploits qu'il pourrait un jour accomplir. Le Roi et ses terres venaient assurément de trouver un digne protecteur. On l'enveloppa dans une couverture blanche où son regard déterminé semblait brûler autour de tant de pureté et on le plaça enfin contre le sein de sa mère où il se tut enfin, trop occupé à assouvir son inextinguible soif. Sur son front, quelques cheveux rouges annonçaient déjà la carnation qu'auraient ces derniers et semblaient être, assurément, un signe de bonne santé et de robustesse chez ce nouveau-né. On dit qu'attendrie, l'hiver reprit alors ses droits mais en se gardant bien de venir glacer le petit palais où quelques fleurs en profitèrent pour éclore et saluer la venue du prince. Pendant ce temps-là, en revanche, la demeure du Roi baignait dans le plus grand froid.


Chapitre 2 ~
Kouen et Kouha


Lorsqu'un deuxième enfant vit le jour dans la demeure de Koutoku Ren, l'hiver bienveillant de naguère s'en était allé étendre son blanc manteau sur des terres bien loin de Pergrande. Le sourire du tout jeune père s'était peu à peu effacer par la réalité de la gestion de hautes charges dans un État qui ne cessait de croître et de dévorer ses voisins. De nouvelles guerres éclataient sur le front au Nord et le frère de sa Majesté se retrouvait être l'un des hommes les plus occupés de tout le royaume. Le second né avait donc été nommé par un courrier de son père qui, n'ayant pas eu le temps pour faire le déplacement, avait voulu qu'on lui donnât le prénom qu'il avait jugé le plus opportun pour sa progéniture. « On l'appellera Kouha » avait-il inscrit dans une brève missive pour que l'ennemi n'en sache que bien peu sur ce dernier. Mais le temps passant, jamais le cœur du bon père ne se raviva, comme s'il était resté prisonnier dans le front de glace où il commandait ses troupes. Ou comme si son épouse morte en couche l'avait emporté avec elle comme gage de son indéfectible amour. Dès lors qu'il avait manqué la mort de l'être aimé, la naissance d'un autre à aimer ne lui paraissait qu'une bien maigre consolation et l'homme, pour ne pas sombrer dans un profond désespoir, s'était entièrement dévoué à ses hautes fonctions.

Le jeune Kouen, n'eut pas à souffrir de ce brusque changement de comportement. Alors qu'il n'avait que huit ans, son caractère, comme le laissait entrevoir son incroyable naissance, confirmait son haut tempérament. Il avait, pour ainsi dire, été confié à un des meilleurs tuteurs qui puisse être afin d'être formé à la maîtrise du katana, de la diplomatie et de la stratégie militaire comme l'avait pu être son père et le Roi. Mais, à la différence de ces derniers, il semblait avoir été béni par la sainte Mère la Terre, Origine de toutes les Origines. Il s'avéra que le jeune prince présenta très tôt une affinité particulière avec cet élément, au point d'en modifier la composition sans le toucher de ses mains. Voyant bien que le prince avait un potentiel pour la magie, une véritable bénédiction, son précepteur, qui avait aussi une certaine inclinaison pour ce genre de miracle, perfectionna également la maîtrise de son jeune élève qui ne cessait de briller de jour en jour. Du haut de sa douzième année, il rayonnait déjà une aura incroyable autour de cet être si parfait, qui avait décidé d'attacher ses cheveux rouges en une petite queue de cheval qui lui donnait un air satisfait et important.

Mais lorsque le petit Kouha fut suffisamment grand pour réclamer l'affection des siens et ne trouvant rien d'autre qu'un frère autoritaire, l'enfant se jeta dans les bras de celui-ci. Pour la première fois, le prince au tempérament aussi dur que la roche s'attendrit à la vue de ce petit-frère qu'il n'avait que trop délaissé, lui aussi. Ce jour de printemps, alors qu'il pleurait sincèrement sa négligence, il se promit de prendre sous son aile le petit garçon qui n'avait que quatre ans. Il commença par partager son mentor avec lui et le baigna de tout l'amour viril et fraternel que son robuste cœur était capable d'offrir. Dès lors, Kouen et Kouha devinrent inséparables et grandirent ensemble dans l'innocence la plus exquise tandis que Pergrande ne cessait d'étendre ses avides tentacules plus loin encore, éloignant encore davantage le père prodigue.


Chapitre 3 ~
Son Altesse le Prince héritier


Le prince regarda tristement les bouquets de camélias épouser doucement le bois sur lequel on les avait posés. Certaines, enlevées à leur Mère la Terre depuis trop longtemps, commençaient déjà à expier avec douceur comme si la lumière du soleil ne devait en être tout à fait le témoin. Comme si, jusqu'au bout, la fleur resterait fleur, jusqu'à ce que le dernier pétale s'en soit allé. Kouen murmura quelques tendres paroles que l'éloquence de son âge et cette lente contemplation de la mort lui soufflèrent à l'oreille. Puis, le jeune homme se redressa et rejoignit le reste de sa famille. Dans ce costume inhabituellement sombre, il avait l'air encore plus sérieux que d'habitude. Kouha vint se blottir contre lui sans rien dire. L'enfant avait bien grandi depuis. Après réflexion, le temps les avait tous les deux bien embellis. L'aîné posa une main affectueuse sur la tignasse rouge de son cadet et l'ébouriffa avec toute la tendresse dont il était capable. Dans quelques années, il serait majeur et pourrait davantage faire éclater sa bravoure au service de son Roi. Un nouveau Roi cela étant... Son père. Le prince regarda la couronne posée sur le front paternel avec fierté puis laissa glisser son regard sur les trois cercueils où reposaient dans une éternelle sérénité le rois et ses deux fils aînés. Il était désormais l'héritier mâle le plus âgé pouvant espérer s'asseoir sur le trône de son père quand le jour serait venu. Ses yeux rouges s'arrêtèrent sur la nouvelle épouse de la famille, qui était aussi la veuve de cette triste journée. Il lui adressa un sourire compatissant et regarda ensuite les enfants de celle-ci. Un garçon. Une fille. Son cousin et sa cousine, tous deux trop jeunes pour pouvoir lui disputer le pouvoir. Il serra plus fort contre lui son frère alors qu'une agréable satisfaction lui caressait les entrailles.

La nouvelle famille s'installa dès lors au palais royal de Pergrande où chacun essaya tant bien que mal de retrouver ses repères. Kouen poursuivit son entraînement et, à la demande de sa belle-mère, accepta d'accueillir sa cousine sous son égide afin de parfaire ses capacités magiques. La jeune demoiselle, un peu plus jeune que lui, répondait au doux nom d'Hakuei. Bien que déjà d'une superbe bien orgueilleuse, le prince la traita avec tous les égards que son rang le lui permettait. Ce n'était même plus sa cousine mais sa sœur. En tant que nouveau chef de fratrie, il sentait peser sur ses épaules la lourde et louable responsabilité de la protéger de toutes ses forces. Il entendait bien commencer cette importante tâche en la rendant capable de se défendre par elle-même ce dont il ne doutait guère tant il était impressionné par la fougue de celle-ci et par son pouvoir solaire. Il avait hérité de la Terre, elle, de l'astre flamboyant. Mais, dans leurs longues luttes amicales, le ciel rencontrait immanquablement la terre qui apprirent à s'aimer comme un frère et une sœur le devraient.

Dès lors, les deux frères se virent de moins en moins car chacun s'était vu confié l'éducation d'un des enfants de Gyokuen. Et Kouha s'en était allé avec Hakuryuu. Depuis le remariage de leur père, ils avaient cessé de veiller sur le sommeil l'un de l'autre, ce qui, malgré tout, peinait l'âme du grand-frère qui sommeillait en lui. La solitude semblait avoir définitivement imposer son joug dans sa noble couche. Et c'est avec un peu de peine qu'il dut regarder une nouvelle fois Kouha et son disciple s'en aller vers d'autres pays. Il aurait aimé les accompagner mais son statut le lui interdisait formellement. Il avait tenté, peut-être, mollement de retenir son cadet mais celui-ci lui avait alors avoué se méfier de leur belle-mère, crainte à que Kouen n'avait pas prise au sérieux et qu'il avait mise sur le compte de la jalousie. Il le laissa donc partir et l'appeler, une dernière fois, non pas « Son Altesse le Prince héritier » mais simplement « En' » comme il avait l'habitude de le faire. Ils n'étaient plus des enfants. Il s'apprêtait effectivement à fêter les vingt-deux années de sa naissance et le petit Kouha de son côté semblait pouvoir voler de ses propres ailes. Et pourtant, le prince héritier avait beaucoup de mal à l'accepter et regardait avec mélancolie son cadet lui échapper un petit peu plus chaque jour. Il fit un dernier salut à Kouha avant de retourner au palais. Mais, alors que leur demeure se vidait peu à peu de ses habitants, de sombres nuages se présentaient déjà à l'horizon. Mais il était assurément déjà trop tard pour fuir...


Chapitre 4 ~
À l'ombre du Soleil Noir


Un an passa plus ou moins calmement. Ayant terminé d'entraîné de sa nouvelle sœur, après bien des années, le prince héritier commençait à trouver le temps long. Le palais s'était peu à peu vidé de ses grandes figures. Kouha et Hakuryuu avaient quitté le pays et ne donnaient que très rarement de leurs nouvelles. Adossé sur le balcon de sa chambre, Kouen ne pouvait s'empêcher de regarder pensivement la grande porte par où tout ce petit monde les avait quittés. Il espérait fermement leur retour avec d'excellentes nouvelles pour le royaume comme l'annexion d'un nouveau pays. Ses pensées allèrent aussi vers Hakuei qu'il aimait peut-être plus qu'un frère ne le devrait. Elle était devenue tellement forte ! Le jeune homme se redressa et estima que le temps n'était plus à la rêverie. Il gratifia d'un doux sourire la terre qui l'avait vu naître et il s'apprêta décemment pour rejoindre la salle du trône où son père aurait sans doute besoin de ses talents de stratège pour venir à bout de nouveaux conflits survenus à l'Est cette fois-ci. Un grand royaume ne se construit pas sans violence et les nombreuses guerres étaient inévitables pour la plus grande joie du prince qui entendait bien une nouvelle fois se distinguer sur le champs de bataille.

Alors qu'il se rendait à l'endroit où son destin semblait s'être fixé, il croisa Gyokuen, sa belle-mère. Il la salua avec tous les égards que sa position d'épouse royale lui imposait sans omettre de lui rendre un sourire affectueux. Il lui était plus que reconnaissant de ne pas s'être interposée entre ses droits ainsi que ceux de son frère pour favoriser ceux de ses vrais enfants. Comme il n'avait rien de mieux à faire et que son père n'était de toute manière pas encore décidé à déclarer officiellement la guerre dans l'instant, il accepta de la suivre dans les jardins où Hakuei les y rejoignit. Tout était tellement agréable. L'homme aux cheveux rouges pouvait même avouer être ravi de partager le thé avec cette nouvelle famille qui avait su l'apprivoiser un peu, avec le temps. Nul doute que lorsqu'il serait à son tour sur le trône, il lui faudrait ce genre de soutien. Il en oublia toutefois les mises en garde de son frère et c'est sans doute cela qui causa sa perte...

Gyokuen abandonna en quelques secondes son air charmant et plein de grâce qui en faisait une femme admirable. Son regard se fit particulièrement sévère et on pouvait y voir luire toute la convoitise et la cruauté qui faisait les mauvaises personnes. Elle dit alors au prince avec une sévérité à faire frémir qu'elle détenait son cher cadet en otage et qu'elle l'exécuterait s'il n'acceptait pas de la servir dignement. Kouen, ne pouvant tolérer qu'on lui parla ainsi dans sa propre demeure, dégaina son sabre et la menaça de sa lame. Elle ne cilla même pas tandis qu'elle élevait les bras au ciel. Elle répéta son injonction mais le prince ne baissa pas son katana pour autant. Alors, d'une voix plus douce et évidemment bien plus cruelle elle répéta encore et toujours l'ordre de la servir. Le prince crut entendre comme un tintement dans son oreille et plus l'écho lui assourdissait les tympans, moins il lui sembla que ce qu'on lui demandait de faire fut contre-nature. Sa résistance s'endormit et, se sentant un homme nouveau, il accepta. Sans le savoir, les deux jeunes gens venaient de se faire envoûter. Tous deux s'inclinèrent avec humilité pour sceller leur allégeance envers celle qui était la maîtresse d'une toute nouvelle guilde : Black Sun. L'ombre d'un soleil noir s'abattit sur leur vie alors qu'à demi-conscient que son existence se déroulerait désormais loin du faste de la royauté, l'héritier déchu courba une nouvelle fois l'échine et reçut un tatouage scellant son engagement.


Prologue ~

On dit maintenant que l'âme de Ren Kouen ne cesse de le torturer entre son devoir d'obéissance et son désir de recouvrer sa liberté si bien que pour trancher entre les deux il n'a rien trouvé de mieux que de s'abandonner au joug terrible qui le maintient en captivité. Désormais, à défaut d'être roi, c'est un des membres les plus puissants de la guilde du Soleil Noir qui entend bien prendre davantage d'importance dans le nouveau pays à conquérir que représente Edora. La Mère la Terre est en colère et sous les poings du mage de Black Sun, elle compte bien récupérer ses droits sur le genre humain et redécouvrir les joies de la couleur rouge qui irrigue les champs de bataille.

Et puis toi ?
PSEUDO ▬ Nadi
ÂGE ▬ 25 ans
COMMENTAIRES ▬ C'est une très bonne idée de rouvrir le forum. J'espère pouvoir apporter ma pierre à l'édifice. :)
COMMENT ES-TU ARRIVÉ ICI ? ▬ J'étais déjà là avant la grande fermeture et content de la grande réouverture. :)
LE CODE ▬ Validé par Mirajane !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 129
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 122
Localisation : Là ou s'arrète la réalité et débute l'imagination

Colchique Déimos
Indépendants
MessageSujet: Re: Retour du Prince de la Terre   Jeu 12 Juil 2018 - 12:59

Bon retour sur le forum.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 240
Date d'inscription : 28/10/2013
Age : 24

Kagura Yatô
Mermaid Heel
MessageSujet: Re: Retour du Prince de la Terre   Jeu 12 Juil 2018 - 15:50

ALEEEEEEEEEEEEEEEEEEEX je suis trop contente de te revoir sur le forum !!
Dépêche toi d'aussi reposter la fiche d'Alex, Nobume attend son pervers ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 349
Date d'inscription : 02/09/2014

MessageSujet: Re: Retour du Prince de la Terre   Jeu 12 Juil 2018 - 20:06

N'oublies pas les glaçons, Jeffrey ! *sort parce qu'il a cité du Soprano*

Go remplir le camp des bad guy yeah !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 46
Date d'inscription : 11/05/2018
Age : 24

Natsu Dragnir
Fairy Tail - Earthland
MessageSujet: Re: Retour du Prince de la Terre   Sam 14 Juil 2018 - 5:15

Rebienvenue sur le fofo du coup, au plaisir de rp avec toi j'crois que je suis partie avant que tu arrives la dernière fois Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Crédits : Junie
Messages : 826
Date d'inscription : 10/07/2013
Age : 25

Wendy Marvell
Fairy Tail - Earthland
MessageSujet: Re: Retour du Prince de la Terre   Lun 16 Juil 2018 - 1:43

Rebienvenue sur Fairy Reborn Kouen **

Je suis contente que tu gardes ce prédéfini, ça me rappelle le RP qu'on avait au désert ! ** Et j'aime beaucoup ta façon de le voir !
Concernant ta fiche, tout est bon ! Cependant, il manque le code du règlement, c'est important pour la validation. Aussi, on va te redemander un test RP pour ce personnage, même si tu avais déjà eu l'occasion de le jouer avant, mais c'est pour bien faire les choses \o/

Désolée si le sujet est le même qu'avant, mais il faut dire que le temps passe vite XD
Raconte-nous une mission que Kouen a dû accomplir pour le bien de Black Sun.

Bon courage =3

_________________
[19:33:32] Menma Yadomi : 1 bo joure il é nai é pi il é maur <- Plus epic, y'a pas

Bazar:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
Messages : 204
Date d'inscription : 13/03/2015
Localisation : capitale royale d'edolas

Chase Young
Soldat de la Première Division
MessageSujet: Re: Retour du Prince de la Terre   Mar 17 Juil 2018 - 23:31

kikou et rebienvenu sur le fofo même si avant la fermeture on ne c'était peut être pas croisé (j'avait le perso Overlord le chevalier cuisto en armure, avant de le changer pour Chase Young :) )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 48
Date d'inscription : 01/05/2014
Age : 25
Localisation : Sur la Mère, la Terre

MessageSujet: Re: Retour du Prince de la Terre   Mar 24 Juil 2018 - 20:27

Merci à vous tous les anciens copains et les nouveaux copains. Ca fait vraiment chaud au coeur tout ce bon entrain ! :)

Pour mon test RP et le code règlement, je m'y lance après mon déménagement, c'est le bazar là... ><


EDIT / Love Nobouée ._.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Crédits : Avatar de June !
Messages : 397
Date d'inscription : 20/09/2013
Age : 100

Mirajane Strauss
Fairy Tail - Earthland
MessageSujet: Re: Retour du Prince de la Terre   Ven 7 Sep 2018 - 0:41

Hello Kouen !

Tu as mis le code du règlement, mais nous attendons toujours ton test rp ! Tu étais si proche de la validation, c'est vraiment dommage. J'espère que tu reviendras. Bon courage !

_________________
Double-compte : Nemesis Orland
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Retour du Prince de la Terre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Retour du Prince de la Terre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Retour en terre originelle [Post clos]
» Retour de la Terre du Milieu : nos photos spéciales LOTR :)
» Probabilité d’un nouveau tremblement de terre 5.0 avant 21 février
» tremblement de terre haiti
» Retour aux bercailles [Qui veut]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Reborn :: Avant le rp :: Fiches des mages-
Sauter vers: