AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Fortune écarlate [Chase-Tiana]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 30
Date d'inscription : 15/08/2018
Age : 23

Tiana Stoneheart
Blue Pegasus - Rang S
MessageSujet: Fortune écarlate [Chase-Tiana]   Jeu 23 Aoû 2018 - 11:27

Précisions HRP:
 


Fortune écarlate avec Tiana Stoneheart et Chase Young


Tout commença par une nuit particulièrement claire lorsqu’un étranger fut retrouvé assassiné, les yeux crevés et les mains brisées, dans la chambre qu’il louait dans un des prestigieux hôtels de Mizutoshi. L’on pensa d’abord à un vol qui avait mal tourné ou un règlement de compte mais deux jours plus tard, un deuxième meurtre fut découvert. Le troisième jour il y en eu un autre et en un mois l’on dénombra dix victimes, toutes avec les mêmes stigmates. Désemparées par la situation, les autorités de la ville décidèrent donc, au huitième meurtre, de faire appel aux mages, espérant que cela permettrait de mettre un terme à cette vague sanglante.

A des lieux de là, Tiana Stoneheart était confortablement installée dans une banquette du siège de la guilde de Blue Pegasus, une tasse de thé à la main. Elle revenait d’une quête à l’autre bout du pays et était bien décidée à profiter encore quelques jours de ce confort. Pourtant la voix de Bob qui disait à un des membres qu’il n’avait pas le niveau pour une mission la poussa à se lever et  regarder l’affiche posée sur le comptoir devant le Maître. Voyant son objet, la jeune mage ne put s’empêcher de grincer des dents et, le regard sombre, brûlant d’une colère trop refoulée, elle grogna qu’elle s’en chargeait et sans même laisser le temps à quiconque de dire un mot, elle gagna sa chambre, l’affiche en main, passa sa tenue de cuir, une longue bure en laine noire puis, lâchant un « A bientôt » sec, elle franchit la porte, ne prêtant aucune attention à ce qu’on pouvait lui dire. De toute façon, il n’y aurait eu personne d’autre pour s’occuper de cette mission  avant plusieurs jours et, même si les autres mages avaient été là, elle aurait insisté pour la prendre. Après tout, elle était certainement celle qui avait le plus d’expérience avec les assassins. Elle savait comment ils pensaient, connaissait leur manière et ce pour une raison fort simple : Tiana avait été des leurs. De plus, cette mission, cette quête était pour elle plus qu’un simple travail ; c’était une manière d’arrêter le monstre qu’elle avait été, qu’elle craignait toujours être. En arrêtant le meurtrier, elle pensait que ce serait comme s’arrêter elle-même, faire pour lui ce que nulle n’avait fait pour elle. Mais sous cette pensée, il n’y avait aucune naïveté : elle savait fort bien que l’assassin pourrait ne jamais regretter ses actes, changer de vie, qu’il aimait sans doute verser le sang comme elle avait aimé le verser.

Quelques jours plus tard, Tiana remontait les rues de Mizutoshi, la capuche rabattue sur sa tête pour dissimuler ses traits. Ce n’était pourtant pas une chose qu’elle faisait d’ordinaire mais, cette fois, elle ne voulait pas attirée l’attention or son œil gauche avait tendance à en perturber plus d’un et à faire que les gens se remémoraient de son visage plus facilement. Mais il y avait une autre raison qui la poussait à dissimuler son œil : il était possible que ses anciennes connaissances trainent dans les parages et ceux-ci n’avaient sans doute pas dû oublier comment elle avait rompu les ponts.

Autour d’elle, la ville grouillait d’une activité sans nom. Les gens courraient dans tous les sens, se bousculaient dans les files d’attentes, pestant contre ceux qui traînaient pour faire leur choix. Des touristes s’extasiaient devant la grandeur, de la beauté des lieux et il fallait dire que c’était un lieu quasiment magique, un joyau flottant à la surface de l’eau. Tiana n’était venue qu’une fois, non pour visiter mais pour faire une halte au cours d’un voyage et elle se prit à regretter de ne pas être là que pour le tourisme. Il y avait bien des choses à voir et faire ici, si tant est que l’on y parvienne. Alors, en poussant un long soupir, elle accéléra le pas, se dirigeant au point de rendez-vous : la mairie. Lorsqu’elle y pénétra, Tiana ne prêta guère d’attention à l’architecture, elle n’en avait que pour les visages et les accès. N’ayant aucune idée de qui elle cherchait, elle demanda sa direction à la femme de l’accueil en lui montrant l’affiche :

« Qui je dois voir pour ça ? » elle était rentrée directement dans le vif du sujet, oubliant la politesse la plus élémentaire.

« Premier bureau à droite, au rez-de-chaussée. Vous êtes ? » répondit la secrétaire, surprise de la voir déjà partir en lui répondant d’une manière pour le moins énigmatique.

« Celle qui va trouver ce salopard. »

Une fois devant la porte, Tiana frappa trois fois, attendit quelques secondes qu’un homme ne lui dise d’entrer, et elle s’engouffra dans la pièce, expliquant ce pourquoi elle venait, donnant seulement son nom de famille et sa guilde, puis elle écouta l’homme lui expliquait ce qu’il savait. Ce n’était pas grand-chose, même pas une piste.

Les victimes étaient originaires des quatre coins du pays, certaines étaient natifs d’Edoras mais d’autres venaient d’Earthland. Elles avaient entre 30 et 65 ans, étaient des civils et leur seul point commun connu était qu’ils étaient des mages. Lorsque Tiana lui demanda comment elles avaient été tuées, elle ne réussit à en tirer que le résultat : yeux crevés et mains écrasées. Il y avait un autre problème : aucune des victimes n’avaient été clairement identifiées ; tout ce qu’elle avait c’était des croquis. La mage de Blue Pegasus remercia donc le fonctionnaire, lui assurant de faire ce qu’il faudrait pour accomplir la mission puis prit congé. Elle n’avait rien appris de très utile et commençait à se demander si l’enquête avait été sérieuse.

L’heure se faisant tardive, Tiana descendit dans un hôtel, prit une chambre où elle posa ses affaires avant de ressortir. Elle mangerait en ville, écouterait les conversations, repérerait les lieux et au moindre indice elle bougerait et c’est ce qu’elle fit, faisant la tourner des cafés, salon de thé, tavernes et auberges. Parfois elle montrait les portraits et demandait si quelqu’un avait vu les hommes en question et tout ce qu’elle apprit c’était que la plupart avait été vu entrer et sortir d’un amphithéâtre au nord de la ville. Vers une heure du matin, Tiana décida de rentrer à l’hôtel et prendre un peu de repos. Toutefois sur le chemin, elle crut voir une ombre passait près d’elle et commença à la suivre, la trouvant particulièrement louche mais la fatigue ne la rendait pas très bon juge.

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 176
Date d'inscription : 13/03/2015
Localisation : capitale royale d'edolas

Chase Young
Soldat de la Première Division
MessageSujet: Re: Fortune écarlate [Chase-Tiana]   Sam 25 Aoû 2018 - 0:00


 ❝Fortune écarlate❞
feat Tiana Stoneheart.



(pour la ligne temporelle du rp Chase est arrivé à Mizutoshi le matin du jour où lieu le premier meurtre )

Loin des palais et canaux de Mizutoshi, à la cité royale une semaine avant que n'est lieu le premier meurtre, Chase affrontait en combat loyal et amical Brethos le gladiateur vedette dans les arènes de la cité royale, dans une suite de duels à armes diverse et variées, qu'il se livrait assez souvent (pour se maintenir en forme et s’entraîner)  

Dans un mouvement particulièrement complexe et une attaque audacieuse Brethos laboura tout le dos de Chase de sa masse d'arme lui retournant trois de ses écailles dorsales de dragon sous son armure de combat. Arrachant à Chase une suite de cris de douleurs horrible, qu'il ne pouvait révéler l'origine à son ami et aux soigneurs de l'arènes. Rentrant chez lui il soufrait désormais d'un mal de dos horrible.

Ne pouvant rester ainsi, mais en même temps ne pouvant pas allez chez n'importe quel kiné, ou masseur, de peur que soit rendu publique, et découverte au grand jour sa nature de dragon, (ses crocs, yeux, mains, pattes, et écailles dorsales de dragon dans le dos ). Chase décida de s'en confier a dame Clothilde, la seule humaine à connaitre sa nature de quasi dragon, Chase lui demanda si elle ne connaissait pas ou ne pouvait pas lui trouver quelqu'un de discret et compétent pour lui arranger son mal de dos.

A la grande surprise de Chase, elle connaissait effectivement la personne adéquate en un ami d'enfance de son frère, un dénommé Albertho suztzitio. Ce dernier était gérant d'un établissement de bains et clinique pour animaux à Mizutoshi . Albertho étant un véritable maestro dan son art, tant sur les animaux que sur les humains, et surtout d'une discrétion absolue envers ses clients ne trahissant jamais le secret médical.      

Ni une ni deux Chase posa les semaines de permission qui lui restait pour aller à Mizutoshi en cure chez Albertho ou en parallèle du voyage de Chase Dame Clothilde avait envoyé un lettre expresse à Albertho lui annonçant l'arrivé de Chase et qui'il venait de sa part sans préciser rien de plus. Entre son mal de dos et le mal des transport le voyage de Chase se fit des plus infernaux. Mais enfin il parvint à l'auberge de quartier ou il résiderait pendant son séjour.

La dite auberge ayant un partenariat avec l'armée du roi, et ainsi disposant toujours de chambres libres pour les soldats et membre de l'armée en permission, ou de passage à Mizutoshi; permettant ainsi à l'état major de pouvoir les contacter et déployé si besoin était plus facilement.  pour le moment il était le seul soldat du gouvernement en ville à sa grande satisfaction, au vu de la vraie raison de sa venue et non d'aller visiter les musées comme il avait mit sur sa fiche de demande de permission (ayant un peu honte de devoir aller dans une clinique vétérinaire pour se faire soigner et surtout peur que l'on découvre sa nature de Dragon).

Cependant si la cure en elle même se passait merveilleusement bien, Albertho étant un véritable maestro, du massage sur écailles de dragon, manucure de griffes, et détartrage des crocs, de même que guérison et redressement d'écailles dorsales. (tellement que Chase c'était endormi plus d'une fois sur la table de massage tant il était paisible et détendu). Cependant des la deuxième semaine  de sa permission à Mizutoshi Chase se sentit pas tranquille ou plutôt il sentait planer sur la cité des gondoliers une lourdeur et une angoisse montante, dans un nombre toujours plus croissant d'alcoves et ruelles, rues places et palazzo,  on ne parlais plus que de la série récente de meurtres se demandant avec terreur ou frapperait le tueur la prochaine fois.

La psychose n'étant plus très loin, tous les étrangers même les soldats du gouvernement en armure et épée, était regardé avec méfiance par les locaux. De son coté Chase était perdu il voulait aider ses brave gens mais il était trop maladroit socialement parlant pour les aborder correctement dans un contexte aussi tendu qu'une corde de clavecin près à sauter de la table et vous arrachez un oeil.                

Et en l'absence d'ordre de mission l'autorisant à enquêter sur l'affaire (c'est tres carré l'armé à ce niveau là) tout ce que put faire Chase c'est d'ouvrir en grand ses oreilles et yeux de dragon, etde faire un rapport à ses supérieurs à la cité royale via le lacrima de comunication de l'auberge ou il était.

Malheureusement comme il l'avait craint l'armée ne pouvait pas intervenir ni donner l'autorisation à Chase d'interférer et d'enquêter plus avant, comme cela dans les affaires d'une cité, sans ordre de mission publique aux guildes et mages, (ou l'armée du roi est alors libre d'envoyer en leur noms propres un ou plusieurs soldats et/ou officier) ni sollicitation des autorités de la cité, au roi demandant l'aide des force du gouvernement. Et ce quand bien même si un soldat était déjà sur place et ne demandait qu'a aider.

Chase était les mains lié forcé de seulement observer et écouter comme il le pouvait sans pouvoir intervenir. Les quelques jours que dura cette situation Permis à Chase de déduire que toutes les victimes avait été tué la nuit lorsque elles se trouvait seule dans leur chambre, aussi bien dans des hôtels, auberges que chez elles.

A part cela il n'avait pas les détails mais d’après l'emplacement des lieux des crimes, aucune strate sociale et/ou quartier ne semblait privilégié ou épargné par le tueur ou la tueuse. Très frustré de ne pouvoir pas aidez Chase acceuillit avec joie la nouvelle de la demande de mission de la ville (après le huitième meurtre). Et bien que Chase se serait présenté immédiatement au palazzo comunale l'avis de la mission brandit au poing, Chase en bon soldat demanda l'utorisation à son supérieure de s'en charger et de recevoir ces papiers officiel de l'armé l'affectant à cette enquête pour venir en aide à la cité de Mizutoshi de façon officielle.

Et bien que cela prit une journée de plus pour recevoir par le lacrima touts les papiers et les remplir, pour la suite en tant que soldat de la première division mandaté pour enquêter sur l'affaire auprès des autorités locales cela ouvrirait nombre de portes à Chase et permettrait d'aller plus vite qu'un indépendant pour ce qui était des autorité locales et certaines démarche d'enquête.

Muni de ses papiers militaires officiels, et fièrement remit de son mal de dos, bien au chaud dans son armure, sa fidèle épée Jian à la ceinture, Chase marcha vers le palazzo comunale (mairie) affin d'y recceuilir les infos et détails, qui lui permettrait de commencer officiellement son enquête et peut être trouver une première piste.

arrivé sur la place devant le palazzo, il remarqua dans la foule fort nombreuse (qu'il pouvait au vu de sa taille voir d'en haut) venant en sens inverse de sa direction une dame portant une capuche et au pas fort pressé et du peu que Chase put apercevoir avait une armure de cuir sous sa cape a capuche.

Pénétrant dans le grand hall de la mairie c'est a pas lent qu'il alla vers le guichet pour admirer au passage l’élégance et l'architecture de lieux. arrivé devant le guichet derrière lequel se tenait un dame, Chase lui fit un salut militaire "Salutation du matin Madame, je suis soldat de la premiere division, et mandaté pour aider dans l'enquêtes sur les meurtres qui secoue héla svotre cité, puis je donc solliciter de votre part de m'indiquer la personne préposé ou supervisant l'enquête sur les meurtres je vous prie" lui dit cordialement Chase en lui présentant son ordre de mission de l'armée.

la dame eut une drôle de réaction a la fois surprise et intrigué elle lui répondit " au moins dans l'armé il sont plus poli, ce sera le premier bureau sur votre droite au rez de chaussé, Monsieur, je vous souhaite une bonne journée."


Après avoir reprit son ordre de mission Chase se présenta au dit bureau, frappant doucement à la porte, et se pressentant tout aussi cordialement qu'avec la préposé au guichet au monsieur du bureau, faisant mention de son nom, grade, division, et présenter ses papier militaires afin de prouver ses dires et démontrer sa volonté d'aider. Ce dernier eut lui aussi une réaction similaire sur le fait que dan l'armé existai encore les usage de la politesse, avant de lui faire part des quelques infos dont il disposait.

Qui pouvait se résumer a peu près ainsi :

_ toutes les victimes étaient agée entre 30/65 ans
_ victimes originaires des quatre coins d'Edolas de même que Earthland
_ toutes était des mages
_ aucune n'ayant été encore formellement identifié à ce jour
_ une chose certaine aucun militaire, parmi les victimes elles était toutes civiles
_ autre point toutes portait la signature du même meurtrier mains brissés et yeux crevé.

remerciant le fonctionnaire de ses infos Chase prit le temps de noter les adresses ou toutes les victimes furent découvertes et quand elles avait été tué, de même que prendre copie des croquis a défauts de portraits
des victimes.

Chase choisi d'aller visiter les lieux ou furent retrouvé les victimes les plus récente chez elles pensant que ainsi il aurait plus de chance de rencontrer des voisins ou colocataire les connaissant et plus à même de le renseigner. Mais la promptitude étant de mise dans cette affaire son choix se limita à deux lieux proches l'un de l'autre et assez proche de son auberge.


L'investigation et les premières observation sur site permirent à Chase de conclure que l'assassin ou l'assassine, devait avoir des dons d'acrobate et une certaine force, pour avoir atteint la chambre du premier lieu ou fut tué la victime et dont la lourde porte était reste intacte de même que la maison était bourre de monde au rez de chaussé ce soir là donc impossible qu'il ou elle y soit passé ne laissant alors que les toits et la fenêtre pour possibilité d'attaque la fenêtre ayant été forcé vers l'extérieur a contre sens de son ouverture.

le deuxième lieu apporta les même observation que le premier, mais Chase y eut la chance d'y croiser un proche de la victime qui quand Chase lui présenta les croquis, des victimes, ce dernier en reconnu deux et affirma à Chase les avoir vues à l'amphitéatre Pavarotti vers une heure du matin trois jours avant le premier meurtre, cela avait même surpris le monsieur que Chase intérogeait car ce soir là il n'y avait pas eu de représentation au Pavarotti, de plus il lui semblait vaguement se souvenir avoir vu encore d'autre personnes ce soir là autour de l'amphi mais il n'en était plus vraiment sur.

Chase n'était pas sur que cela le mènerait quelque part mais c'était toujours un début de quelque chose autant pour identifier les victimes que pour découvrir le lien éventuel qui les unissait.

se investigations ayant pris plus de temps qu'il ne l'aurait souhaité il etait temps de rentrer à l'auberge quand il lui semblat entendre des bruit de pas deriieres lui pas le genre de pas qu'aurait fait une personne ordinaire mais plutôt de ceux que l'on faisait quand on voulais être discret. en fait la seule raison pour laquelle Chase les avait entendu c'etait du fait de ses sens surdeveloppe de dragon convaincu qu'un mage ordinaire ou humian ne les aurait jamais entendu.

Chase voulant en avoir le cœur net changea plusieurs fois son rythme de marche prenant des tours et des détours sans jamais se retourner une seule fois et toujours les pas discrets le suivait a bonne distance. La certitude d'être suivit étant établie. Chase décida de jouer un tour a son suiveur si bien que se dirigeant vers une rue encombre d'obstacles et de ruelles y menant tout en bordant un canal.

Chase se mit a courir renversant un étal ou deux pour ralentir le suiveur puis s'engager dans une ruelle mais au lieu de continuer au sol il grimpa au mur en marchant dessus se retrouvant en quatre foulées sur le toit de l’édifice se servant pour cela de sa marche du dragon lui permettant de marcher et courir sur les murs et les plafonds. Une fois sur le toit Chase s'alongea dessus et rampant jusque au bord vit enfin son suiveur s'engager dans la ruelle et quelle ne fut pas sa surprise de la reconnaître en la dame encapuchonnée qu'il avait croise le matin sur la place du palazzo comunale.

"hum il n'y a pas de fume sans feu ni de coïncidence pure et simple dans ce genre d'affaire" pensa Chase en lui même avant de sauter du toit et d’atterrir (à la iron man) juste trois pas derrière la dame. Dégainant son épée la tenant pour le moment tourné vers le sol Chase s'ecriat à la dame de sa vois grave et forte "hola dame nocturne, décliner céans votre identité et raison de cette traque nocturne à mon endroit, ou faute de quoi je me verrait contraint d'user de ma lame en vue de vous maîtriser"

@Eques sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 30
Date d'inscription : 15/08/2018
Age : 23

Tiana Stoneheart
Blue Pegasus - Rang S
MessageSujet: Re: Fortune écarlate [Chase-Tiana]   Sam 25 Aoû 2018 - 13:25

Fortune écarlate avec Tiana Stoneheart et Chase Young

Traquer une proie sans se faire remarquer était sans doute l’une des choses que Tiana maîtrisait le mieux et l’un des rares avantages qu’elle voulait bien reconnaître à sa vie passée. Elle était silencieuse, marchant à pas de loup, se servait de chaque recoin, chaque ombre pour se dissimuler. Pour la remarquer, il fallait avoir des sens aiguisés, presque surhumains et, étrangement, la personne qu’elle avait crue remarquer dans l’ombre avait des dons bien particuliers et ses mouvements hurlaient très clairement à Tiana qu’il se doutait d’être suivi. Cela ne pouvait vouloir dire que deux choses : il était l’assassin ou était prêt à se défendre. Dans les deux cas, elle était certaine qu’à la première occasion il voudrait s’assurer de ses intentions, voire l’éliminer. Aussi, lorsqu’il accélérait le rythme, elle attendait quelques secondes pour s’y adapter et s’il ralentissait, elle se mettait à marcher d’un pas tranquille, comme n’importe quel passant l’aurait fait. Avec un peu de chance, il finirait par croire qu’elle n’était rien d’autre et reprendrait sa route. A un moment, alors qu’elle commençait à craindre de l’avoir perdu, Tiana vit sa proie s’engouffrait dans une rue encombrée, jouxtée de nombreuses ruelles et suivant un canal. Les choses s’accéléraient mais elle garda un sang-froid sans égal en s’engouffrant à son tour dans la rue, esquissant un sourire amusé quand elle aperçut un homme, ou du moins ce qui ressemblait à un homme, courir en renversant des étals, comme si ça pouvait la ralentir. Tiana s’élança alors, courant de plus en plus vite, sauta dans les airs jusqu’à atteindre un mètre cinquante en faisant jaillir une lance depuis l’un de ses portails, juste assez pour prendre appui dessus et prolonger son saut afin de franchir l’obstacle. C’était là une technique qu’elle avait mis des années à perfectionner mais qui pouvait s’avérer bien utile. Le second étale, elle le franchit en passant sur le côté, là où le chemin était libre. Elle était désormais bien plus proche de sa cible qui entra dans une ruelle mais lorsque Tiana y fut à son tour, l’homme avait disparu. Pourtant, il était impossible qu’il soit très loin ; il n’y avait aucun endroit pour se cacher. C’était improbable et pourtant Tiana avait le sentiment que de chasseur elle était devenue proie mais même proie elle gardait ses instincts de prédateur, son talent pour la ruse et l’assassinat. Aussi, même si elle détestait cette facette de sa personnalité, elle pensa comme elle avait pensé à longueur de journée autrefois : s’il n’était pas devant, ni derrière et qu’il ne pouvait être sur le côté alors il avait gagné les hauteurs. C’était assez improbable car un homme aussi lourdement équipé que celui-ci avait semblé l’être n’aurait pu escalader des murs, même avec autant de prises, mais c’était la seule possibilité. Tiana ne leva pas la tête vers le haut, où elle aurait certainement pu entrevoir Chase au bord du toit ; elle ne pensait qu’à une chose : l’endroit où il apparaîtrait. Il n’y aurait qu’un idiot pour se laisser retomber devant elle, surtout après pareille poursuite ; il ne restait donc que la méthode plus traitresse : attaquer de dos. Le piège était bon, et aurait pu être d’une grande efficacité si elle n’avait eu une magie lui permettant de faire apparaître de nombreuses armes où bon lui semblait, qu’elle puisse voir ou non le point d’apparition, tant qu’il était dans son rayon d’action. C’était à son tour d’inverser le piège.

Tiana ferma les yeux, se rappelant rapidement la disposition de la ruelle derrière elle et ouvrit dix portails simultanément, tous dissimulés, dans l’embrasure des portes et fenêtres ou derrière un tonneau ou une caisse oubliée là. Elle avait pris soin de ne choisir que des armes forgées dans la lumière, préférant assommer sa cible que la tuer car elle n’avait pas le talent pour faire parler les morts. Ainsi, lorsque Chase se laissa retomber derrière elle, dégainant son épée qu’il laissa tournée vers le sol (ce que la Stoneheart considérait comme une erreur de débutant puisqu’il lui faudrait plus de temps pour se défendre si elle attaquait), elle était prête et n’avait plus qu’à faire jaillir dans sa main une dague acérée et droite dont le métal était pareille à de l’argent ; l’une de ses rares armes courtes qui n’étaient pas forgées à partir du chaos.

« holà dame nocturne, décliner céans votre identité et raison de cette traque nocturne à mon endroit, ou faute de quoi je me verrais contraint d'user de ma lame en vue de vous maîtriser. » lui lança l’homme derrière lui, ignorant visiblement tous du piège dont il n’avait encore rien vu -ce n’était, après tout, que des cercles noirs dans le mur, sans le moindre éclat de l’acier, sans la moindre onde annonçant leur sortie-.

« Veuillez m’excuser, je ne suis qu’une étrangère espérant rattraper son chat qui a filé… Je ne vous poursuivais aucunement » comme excuse, elle avait fait mieux mais elle espérait seulement faire naître le doute l’espace de quelques secondes dans l’esprit de l’homme pour se faciliter la tâche. Son ton et la tension de ses muscles, que l’on pouvait aisément confondre avec de la peur, la rendait même assez convaincante.

Tiana n’attendit pas qu’il réponde et moins d’une seconde plus tard, se fiant au point d’origine de la voie, elle libéra quatre épées, les faisant frapper le sol, suffisamment proche de Chase pour le surprendre mais pas assez pour le blesser, n’ayant aucune idée de sa position exacte. Mais là encore le but n’était que de faire naître la confusion dans son esprit et elle en profita pour pivoter sur elle-même et le contourner, trop rapidement pour que l’œil ne perçoive plus qu’une silhouette sombre. Il n’y avait eu là aucune magie, ce n’était que le fruit d’un long entraînement physique et qui paya puisqu’elle se retrouva derrière lui, la main droite près de la gorge de l’infortuné soldat et dans cette main, la dague apparaissait par magie, en quelques secondes. Désormais l’acier tranchant était appuyé contre la gorge, picotant la peau, menaçante et glacée et Tiana se mit à poser ses questions avec assez de menace dans la voix pour qu’on la pense prête à tuer.

« Tu as tué ces gens. » et elle appuya sur la gorge avec l’arme née de la lumière mais elle ne trancha pas, elle ne fit que s’enfoncer sans faire le moindre dommage dans la gorge de l’homme. L’accusation n’était pas la bonne, alors elle revint poser la lame contre la peau et formula une nouvelle accusation aussitôt.

« Tu as commandité ces meurtres. » et elle recommença mais le même phénomène se produisit. Elle aurait voulu lui poser d’autres questions, savoir ce qu’il savait mais cela son pouvoir ne le permettait pas ou plutôt ne lui aurait permis de savoir qu’une chose : s’il savait ou non quelque chose. Mais là encore il y avait un défaut : il fallait que le silence de l’accusé soit un délit, qu’il le fasse pour protéger l’assassin ou obstruer l’exercice de la justice (et il était encore heureux que la justice ne soit pas celle d’un Etat mais bien le concept car sinon cette accusation se serait très vite montrée inutile). Ayant obtenu la certitude de l’innocence au moins partielle de Chase, Tiana bondit en arrière, faisant disparaître sa dague et les portails pour appeler dans sa main droite une épée forgée dans le chaos : s’il devait y avoir affrontement, et c’était à parier, elle ne ferait pas dans la dentelle. C’était une rapière d’un mètre dix, à la lame fine, souple et solide, de la couleur des plus pures rayons de la lune ; la garde était faite de courbes et volutes qui assuraient une bonne protection de la main. L’arme était belle mais surtout meurtrière et semblait désireuse de goûter au sang.

Contrairement à Chase, désormais presque totalement innocenté à ses yeux, Tiana Stoneheart se mit en garde basse, l’épée pointée vers la cible, prête à parer la moindre attaque. Mais elle ne serait pas la première à frapper. Bien au contraire, elle voulait désormais savoir ce qu’il faisait dans cette ville et ce qui l’avait poussé à fuir ainsi.

« Rien ne m’oblige à vous répondre, sir… Rien. » sa voix était assurée, et ses yeux guettaient les gestes de Chase même si elle espérait qu’il renoncerait à un combat inutile. « Sachez seulement que je suis là pour m’occuper d’un salopard. » ajouta-t-elle, faisant un pas en arrière par prudence.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 176
Date d'inscription : 13/03/2015
Localisation : capitale royale d'edolas

Chase Young
Soldat de la Première Division
MessageSujet: Re: Fortune écarlate [Chase-Tiana]   Sam 1 Sep 2018 - 0:46


 ❝Fortune écarlate❞
feat Tiana Stoneheart.



Si il y a une chose que Chase n'aime pas que se soit en tant que soldat et encore plus en tant que Dragon c'était d'être suivit. Aussi quand il eut en face de lui cette dame qu'il pouvait parfaitement voir dans la faible lumière du fait de ses yeux de dragon. et de lui demander gentiment la raison de cette traque.


"Veuillez m’excuser, je ne suis qu’une étrangère espérant rattraper son chat qui a filé… Je ne vous poursuivais aucunement"Cette dernière tente une bien piètre forgerie, Chase ne crut pas un instant à son histoire, a la fois parce qu'il était peu sensible à la comédie et au fait quand y regardant de près tout chez cette dame transpirait le mauvais coup a venir.

Chase a ce moment put très distinctement entendre pres de lui chuter 4 lames de métal que Chase retint les poins d'impact sans toute fois sourciller, ni bouger d'un cheveu, prenant le poul de la situation mais ....  

une seconde plus tard elle se déplaça rapidement pour se mettre derrière Chase et lui plaquer contre sa gorge une lame. démontrant ainsi de grande qualité d’assassine de même qu'acrobate pour avoir réussi a atteindre la gorge de Chase malgré ses 2m47 de haut.

une fois le couteau sous la gorge la dame proféra des accusations absurdes à Chase,"Tu as tué ces gens."..."Tu as commandité ces meurtres." chaque fois tentant de trancher la gorge innocente de notre ami Dragon.

par la suite elle fit disparaître par magie son arme et la remplacer par une autre belel d'apparence mais dont Chase se méfiait plus que tout. d'autant qu'avant de parler de nouveau la dame la pointait déjà sur lui prêt a recevoir la première attaque. puis d'une voix assuré en se reculant d'un pas. "Rien ne m’oblige à vous répondre, sir… Rien."..."Sachez seulement que je suis là pour m’occuper d’un salopard." Chase ne bougeait pas évaluant la situation le fait qu'elle n'attaque pas laissait un avantage à Chase.

Mais pour pleinement en profiter Chase, devrait faire appel lui aussi à la magie et se faire affronter sa partie dragon et humaine, cela contrariait au plus au point Chase reservant au cas de necesesite l'utilisation de sa magie. Mais en même temps il savait qu'il en pourrait vaincre dans ce combat sans magie.

Aussi se résignant Chase fit appel a sa magie de dragon de la terre et quitte à le faire autant le faire comme il le fallait. la toute première chose que fit Chase fut de rengainer son épée Jian, inutile de risquer sa fidèle épée contre une épée magique, de même que la facilité avec laquelle cette dame avait accéder à sa gorge pourait Chase à la nécessité de renforcer son armure, et enfin dernière chose il lui faudrait aussi modifier le terrain.

toujours en regardant très bien dans les yeux la dame sans sourciller attentif a ses moindre geste que Chase fit apparaître sur lui une nouvelle armure de pierre d'obsidienne noire par dessus son armure actuelle de plus que faire apparaître une grande épée large également de pierre dans sa main  

armure de pierre et epee que chase a fait apparaitre sur lui:
 


moulinant son épée comme si c'tait un fleuret afin de montrer à la dame qui la maîtrisait tout en se mettant en position de près attaque haute sans toutefois la lancer Chase senti déjà le dragon s'éveiller en lui et savait qui lui faudrait luter pour se contrôler et ne pas laisser le dragon gagner en lui faisant achever sa transformation, non pas que Chase ne le voulais pas, bien au contraire il ne rêvait que de ça, mais pas ici, pas dans ces conditions, il achèverait sa transformation mais plus tard et dans de bonnes conditions après c'être assuré qu'il pourrait toujours être une fois cette dernière achevé le gentil soldat Chase, et bon père de Toby qu'il était.

"bien avant se combat plantont le décors" lança Chase à la dame en terminant par un dernier tour de magie qui cette fois Chase n'agit pas sur lui même ni sur la dame mais sur leur environement imédiat en voutant au dessus d'eux la ruelle et faisant apparaître un mur de pierre juste dans le dos de la dame et un autre derrière lui ne laissant dans les murs que des mince meurtrièrres pour l'aération de "la pièce" où ils se trouvait maintenant.

dan sun espace fermé comme celui qu'il venait de créer Chase espérait contraindre la dame a n'user que de l'épée qu'elle avait en main, et se battre un toi soit peu à la loyale, sans pouvoir faire aparaitre dan stout les coins des épées à lui lancer.

"FUS RO DAH" lança Chase en cri de guerre avant d'enfin lancer une première attaque à l'épée aisement parée puis de se lancer dan sune suite d'autres attaque ne cherchant pour le moment qu'a désarmer et maitriser san blesser gravement l'adversaire.
 
@Eques sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 30
Date d'inscription : 15/08/2018
Age : 23

Tiana Stoneheart
Blue Pegasus - Rang S
MessageSujet: Re: Fortune écarlate [Chase-Tiana]   Sam 1 Sep 2018 - 13:13

Fortune écarlate avec Tiana Stoneheart et Chase Young

Sans surprise, le mensonge qu’elle avait offert n’avait pas porté ses fruits. L’homme était méfiant et c’était bien normal tant il se dégageait de Tiana une aura de prédateur à l’affut mais la seconde diversion sembla plus efficace puisqu’elle parvint derrière lui et put porter assez d’accusations pour comprendre qu’elle s’était très certainement fourvoyée. A présent, il lui fallait soit expliquer ses actes soit éliminer la menace qui venait de naître sous ses yeux. En effet, Tiana s’était doutée que sa cible était un mage, notamment à cause de la manière dont il lui avait tendu un piège, mais un chasseur de dragon ? C’était là quelque chose qui ne présageait pas grand-chose de bon. Il n’y avait plus qu’à espérer qu’il était moins dangereux qu’il n’en avait l’air. La mage de Blue Pegasus le regarda donc rengainer son épée, se recouvrir d’une armure de pierre et faire jaillir une épée d’obsidienne qu’il fit tournoyer comme si elle ne pesait rien, prouvant une force non négligeable. Il n’avait pas encore attaqué qu’elle sut que son arme, simple rapière, certes renforcée par sa magie, ne résisterait guère longtemps à une arme aussi massive. En fait, presque aucune de ses armes ne pourrait résister longtemps face à une telle puissance de frappe. La parade étant exclue, elle ne pouvait compter que sur son agilité, ce qui, dans cette espace désormais clos, se montrerait bien plus ardu. Au moins, il lui restait la possibilité, en faisant attention, de projeter des armes et, même si elle préférait ne pas avoir à y recourir, il lui restait la forme la plus pure de sa magie qui, bien que destructrice et difficile à arrêter, la condamnerait si le combat s’éternisait.

Lorsque son adversaire attaqua, poussant un cri de guerre qui ne signifiait rien pour la jeune femme, elle sut qu’il était désormais impossible de ne pas le mettre à terre. Tiana esquiva avec habileté les premières attaques, se contentant de reculer, de se baisser ou de bondir sur les côtés, attendant d’avoir pris la mesure de la situation et découvert une faille dans l’armure rocheuse pour contre-attaquer, ce qui était difficile du fait du manque quasi-totale d’éclairage. Elle avait compté six attaques lorsqu’elle réagit, réduisant sans faire le moindre bruit la distance entre eux, de sorte à rendre malaisée le maniement de la lame et frappa à l’arrière du genou droit puis, du même côté, sous l’aisselle avant de s’éloigner quelques secondes et s’élancer de nouveau, passant cette fois par la gauche avant de se projeter sur la droite, presque à la dernière seconde, pour taillader le flan, ripant sur une plaque rocheuse avant de toucher une partie plus molle puis elle due se résoudre à dévier un coup de son épée qui ploya dangereusement avant de produire un bruit pour le moins étrange. L’on aurait dit que la lame gémissait de douleur puis elle disparut, comme si elle n’avait jamais existé. Cette perte agaça fortement Tiana qui avait considéré l’arme comme l’une de ses plus belles créations ; elle en était même furieuse même si elle était tout de même parvenue à se protéger du coup. Il lui fallait une nouvelle arme, une qui pourrait résister mais aussi mettre hors-jeu le chasseur de dragon. Une masse aurait certainement ébréchée l’armure mais cela aurait limitée ses mouvements et rendu sa défense malaisée. Une épée longue restait sans doute la meilleure solution mais là encore il y avait un problème : il lui fallait percer l’armure, ce qui ne lui laissait que peu d’option. Pour l’heure, elle se contenta de faire jaillir une claymore de la couleur de l’obsidienne, plus lourde à manier mais plus résistante que la rapière, et elle frappa de haut en bas, visant le bras gauche, espérant que malgré l’armure elle parviendrait au moins à engourdir le membre puis, après avoir replacée son arme en position de défense, elle envisagea une manière plus pacifique de résoudre la situation, ce qui ne pourrait marcher que si ce combattant visiblement expérimenté n’était pas malintentionné.

« Dois-je vraiment vous montrer ce qui fait de moi une mage de Blue Pegasus ? ». Tiana l’avait dit d’une voix forte et claire, et à peine l’avait-elle dit, qu’il lui vint une idée, qui risquait fort de ne pas fonctionner mais qui pouvait bien lui accorder quelques secondes pour mettre un terme à tout cela et elle baissa son arme vers le sol, ne la retenant que d’une main tandis que de l’autre elle rejetait sa capuche en arrière et faisait jaillir une courte lame de lumière pour rendre son œil gauche, inhumain, bien visible. Le but de la manœuvre était de lui laisser la possibilité de la reconnaître, priant que cette caractéristique physique qui tendait à rester dans les mémoires suffirait pour lui permettre de l’identifier. Après tout, tant en Earthland qu’en Edoras, elle avait accompli assez de missions à visage découvert, auprès d’assez de gens, pour que cela soit parvenu aux oreilles du chasseur de dragon. Et si jamais cela ne suffisait pas, il lui était toujours possible de faire tomber sa bure et dévoiler son épaule gauche où sa marque, bleue foncée, presque noire, trônait fièrement mais si elle pouvait éviter de perdre son temps à se déshabiller, elle l’apprécierait, d’autant plus qu’un adversaire un tant soit peu intelligent en profiterait pour attaquer.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 176
Date d'inscription : 13/03/2015
Localisation : capitale royale d'edolas

Chase Young
Soldat de la Première Division
MessageSujet: Re: Fortune écarlate [Chase-Tiana]   Dim 2 Sep 2018 - 18:35


 ❝Fortune écarlate❞
feat Tiana Stoneheart.



le cri de guerre lancé et son attaque lancé, Chase connu auprès de cette dame un beau combat ça c'est le moins qu'il pouvait le dire, tant elle avait du répondant dans le maniement de la lame. cependant le combat était loin d'être déséquilibré pour Chase, en fait Chase était même assez avantagé, du fait qu'il maîtrise nombre d'attaques, parades, mouvements, et autres, appris au fil des siècles, dans les arènes, casernes, champs de bataille et autres lieux d'épées et armes blanches. sans compter son armure de pierre par dessus son armure métal.

Cependant malgré ses conditions avantageuse pour lui la dame avait pour elle la maîtrise d’attaques plus sournoise, que celle pratiqué par Chase, sans compter son œil de prédateur acéré, si bien qu'en peu d'attaque elle put porter quelques coups dans les rares failles de l'armure de Chase, cependant Chase tenait toujours debout intact, là ou un mage plus faible et un humain aurait très certainement été mit en difficulté par de telle attaques. Ne se laissant pas démonter (pour si peu) Chase redoubla d'effort et c'est après un bote de Tonnere* qu'il parvint a porter le coup magistral dans l'épée de la dame. faisant craquer et gémir sinistrement le métal de cette dernière avant qu'elle ne disparaisse complètement comme si elle n'avait jamais été.

A la suite de quoi la dame fit apparaître une claymore d'obsidienne ou dit moins d'un aspect semblable. Claymore qu'elle employa pour porter un coup puissant au bras gauche de Chase, cela déséquilibra un petit instant Chase sans lui faire de mal mais avait été suffisant pour que il doive se repositionner et retarder son coup suivant. Temps que mit à profit la dame pour se placer en position de défense avant de prendre la parole de manière claire et haute.

"Dois-je vraiment vous montrer ce qui fait de moi une mage de Blue Pegasus ?" cela eut le mérite de Mettre Chase en pause dans le sens ou renoncent à l'attaque au cas ou elle disait vrai il se plaça lui aussi en position de défense assistant à la suite, pendant la quelle la dame rabattit ne arrière son capuchon révélant son visage qu'elle éclaira un bref instant par l'aparition d'une dague lumineuse.
et révélant ainsi à Chase un visage bien caractérise et très peu commun avec son œil démoniaque.

Sans doute espérait elle se faire reconnaître de Chase par la sorte affin d'appuyer ses dires quand au fait qu'elle était de la guilde Blue Pegasus, de même que pointer sa lame au sol la lâchant presque. Hélas pour elle son visage certes unique en son genre, ne disait rien à Chase sur l'instant, et c'était un peu oublier son attitude précédente a placer un couteau sous la gorge que d'espérer naïvement de la part de Chase de la croire sur parole.

Cependant en tant que maître d'arme (légendaire), guerrier et soldat, Chase savait reconnaître une possible sortie de combat dans laquelle tous pouvait espérer s'en sortir indemne, aussi Chase lui accorda le bénéfice du doute se reculant d'un pas et posant la pointe de sa lame d'obsidienne au sol tout en la tenant toujours d'une main sur la poignée Chase prit la parole à son tour.

"Dame je ne puis vous croire sur vos seule paroles, pas après vos actes de tentative d'assassina à mon encontre et de vos accusations ridicule a mon encontre. sous entendre qu'un soldat du roi pourrait commettre ou commanditer une série de meurtre est non seulement ridicule mais aussi insultant. Cependant je consent a vous accorder le bénéfice du doute." dit Chase à la dame de manière autoritaire et toute militaire de sa voix grave mais cependant pas méprisante Chase sachant reconnaître un adversaire de valeur même si cette dernière usait allègrement de manière et procédé sournois et déloyaux.

"Vous vous dite de Blue Pegasus, et a la poursuite d'un malandrin, si tel est le cas prouver le sur l'heure, vous devez bien avoir en ce sens quelque tatouage de guilde et ordre de mission à me produire pour prouver votre bonne foi. si vous me produisez ses preuves de bonne foi et que le hasard fait que votre malandrin soit également celui que je traque alors je vous aiderait parole de soldat." dit Chase légèrement plus calme avant de nouveau parler plus fort sur un ton sans réplique "dans la cas contraire et en l'absence des dites preuves nos chemins se séparent ici et si le hasard vous remet sur ma route je veillerait personnellement a ce que vous passiez devant les autorité affin d'éclaircir votre cas des plus suspects"

Chase osant le risque de poser un bref instant contre le mur son épée et a deux mains retirer son heaume d'obsidienne affin de voir de tous ses yeux de dragons ce que cette dame allait répondre et faire.


(*un guerrier légendaire en son temps et avec qui Chase eut une relation amoureuse, profonde et sincère, tout en étant réciproque, avant de le voir mourir a la guerre, sans qu'il puisse rien y faire)
@Eques sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 30
Date d'inscription : 15/08/2018
Age : 23

Tiana Stoneheart
Blue Pegasus - Rang S
MessageSujet: Re: Fortune écarlate [Chase-Tiana]   Dim 2 Sep 2018 - 20:55

Fortune écarlate avec Tiana Stoneheart et Chase Young

Visiblement mentionner le nom de sa guilde avait eu plus d’effet sur cet étranger qui, au grand désarroi de Tiana s’avérait être un soldat du gouvernement. Evidemment, elle n’avait qu’à peine espérer que son visage lui soit familier -ce qui était en fait assez peu probable puisqu’elle ne restait jamais très longtemps dans une grande ville- et il ne lui avait rien dit. Toutefois, malgré tout, il semblait accepter de lui laisser, comme il le disait, le bénéfice du doute mais pas assez pour baisser totalement sa garde. La magicienne se serait toutefois sentie insultée s’il en avait été autrement, s’il ne l’avait  pas considéré comme dangereuse car même si elle n’était pas orgueilleuse de sa force, Tiana n’en était pas moins relativement fière et puis, plus encore, son attitude à son égard ne parlait pas en sa faveur ; qu’il soit prêt à se défendre n’était donc qu’une modeste et bien normale précaution.

Lorsqu’il posa la pointe de son épée sur le sol, après s’être reculé d’un pas, Tiana esquissa un demi-sourire vite ravalée quand il lui rappela ses accusations à son endroit et ce que quelqu’un qui ne connaissait pas sa magie ne pouvait prendre que comme une tentative d’assassinat. Il souhaitait également qu’elle lui prouve ses dires, son appartenance à Blue Pegasus et lui montre son ordre de mission.

« Si vous aviez eu la décence de vous présenter comme un soldat de sa majesté nous n’en serions pas là… » rétorqua Tiana après la fin de la tirade du chasseur de dragon tout en se disant qu’elle aurait sans doute pu se présenter aussi. Puis, espérant que cela aiderait à restaurer un peu de son crédit, elle renvoya sa claymore et dissipa la lame de lumière pour ne pas épuiser plus avant ses forces ; de toute façon, s’il mentait elle aurait largement le temps de réagir.

« Mes accusations vous semblent peut être ridicules et insultantes mais ma magie fonctionne ainsi. Le coupable est blessé, l’innocent non. Au moins je puis être certaine que vous n’êtes pas coupable pour ces faits. » ajouta Tiana en reculant quelque peu, commençant à s’inquiéter de ce que pourrait trouver ce soldat en cherchant le passé de Tiana mais elle garda un visage calme et détendu, cachant ses pensées.

« Je puis vous montrer ma marque de guilde, et mon ordre de mission mais avant cela veuillez rendre à la rue sa forme originelle, que l’on est plus de lumière. Oh  et j’espère ne pas devoir vous l’apprendre mais être soldat du roi ne signifie pas être incapable de commettre ou commanditer un meurtre. Vous seriez surpris du rang de ceux qui souhaitent la mort des autres… ». Elle avait donné ce rappel sur un ton légèrement moqueur, ne pouvant s’empêcher de trouver sa vision innocente de l’armée royale.

« Mais d’ailleurs, êtes-vous bien vous-même un soldat du roi… Vous usurpez cette fonction ! » déclara Tiana en ouvrant un portail à une cinquantaine de centimètres du visage Chase et en lui projetant une épée imprégnée de lumière en plein visage lorsqu’il eut retiré son heaume et posé son épée. Ce dernier, n’ayant pas menti, se vit traverser par la lame qui alla taper bruyamment contre le mur avant de tomber au sol et rester là. « Bon… Il semblerait que vous ayez raison. » dit alors Tiana, esquissant un sourire avant de retirer la manche gauche de son manteau de toile puis de sa veste de cuir et se tourner sur le côté de manière à rendre visible la marque de sa guilde qui se trouvait sur son épaule.

« Quant à ma mission, elle consiste à attraper le tueur qui sévit en ville depuis quelque temps. Je dois avoir l’affiche dans une poche. Si c’est aussi votre gredin, je me ferais une joie de vous aider à l’attraper. » termina Tiana en pensant qu’elle n’avait aucunement besoin d’aide, qu’un soldat ne pourrait que la ralentir même si le flair d’un chasseur de dragon pouvait avoir quelques utilités.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 176
Date d'inscription : 13/03/2015
Localisation : capitale royale d'edolas

Chase Young
Soldat de la Première Division
MessageSujet: Re: Fortune écarlate [Chase-Tiana]   Sam 8 Sep 2018 - 2:09


 ❝Fortune écarlate❞
feat Tiana Stoneheart.



Lorsque Chase avait terminé de parlé et posé la pointe de son épée au sol, la dame lui répondit sur un ton de la pique " Si vous aviez eu la décence de vous présenter comme un soldat de sa majesté nous n’en serions pas là…" "alors ça c'est un peu fort" pensa Chase
pendant le temps que la dame faisait disparaître sa claymore magique et son autre lame.

Avant d'ajouter à l'adresse de Chase "Mes accusations vous semblent peut être ridicules et insultantes mais ma magie fonctionne ainsi. Le coupable est blessé, l’innocent non. Au moins je puis être certaine que vous n’êtes pas coupable pour ces faits."reculant d'un pas la dame continua le visage calme "Je puis vous montrer ma marque de guilde, et mon ordre de mission mais avant cela veuillez rendre à la rue sa forme originelle, que l’on est plus de lumière. Oh et j’espère ne pas devoir vous l’apprendre mais être soldat du roi ne signifie pas être incapable de commettre ou commanditer un meurtre. Vous seriez surpris du rang de ceux qui souhaitent la mort des autres…"

Chase s'il comprenait les mots avait plus de mal avec le ton sur lequel ils était dit, "des soldat et l'état major commanditant des crimes non impossible seul les guildes noire faisait cela, le rois et son armée sont tous gentils et l'une des meilleures armée que j'est eu l'occasion de servir" pensa Chase puis au moment ou il allait user de magie de nouveau pour remédier a leur enmurement et avoir retiré pour mieux voir son heaume de pierre et l'avoir posé près de son épée contre le mur.

la dame face à Chase reprit son ton dur, en l'accusant de nouveau, et faisant apparaitre de nouveau un lame flotante près de la tête de Chase "Mais d’ailleurs, êtes-vous bien vous-même un soldat du roi… Vous usurpez cette fonction !" dit elle avant que la lame se lance et traverse la tête de Chase , comme une légère brume de pluie (agréablement tiède comme la température à laquelle Chase aimait prendre son bain) et de finir sa course dans le mur derrière lui.

"Bon… Il semblerait que vous ayez raison." s'exprima la dame avant de tirer la manche de son manteau et de sa veste de cuir, afin de montrer de sa marque de Guilde, que Chase put confirmer comme authentique sentant la trace du tampon magique des guilde et confirment de visu que c'était bien la marque des "Blue Pegasus".

Une fois que Chase est pu (enfin) voir la marque et preuve de ce quelle disait, la dame renchérit sur,    
"Quant à ma mission, elle consiste à attraper le tueur qui sévit en ville depuis quelque temps. Je dois avoir l’affiche dans une poche. Si c’est aussi votre gredin, je me ferais une joie de vous aider à l’attraper."

Avant toute Chose usa de sa magie pour percer dans les deux murs qu'il avait crée pour barrer la ruelle deux arche romane à colonnes et arc plein cintre, (chase avait veillé a les emuré dans une section ne comportant ni fenêtre ni portes dans les murs des maison veillant ainsi a n'obstruer aucune fenêtre ou porte des habitants) changeant la pièce close en section de ruelle couverte ( libre à la population locale de lui rajouter une toiture de tuile au dessus ou de prolonger le couvert tout le long de la ruelle )  

une fois les arches ouvertes dans les murs Chase reprit son épée de pierre et l'accrocha dan son dos de même que le heaume à la ceinture puis s'adressa à la dame " voilà pour la ruelle  ma magie fonctionnent différemment je peut créer des choses et modifier les terrains, les maintenir ne me coûte pas, mais les faire disparaître me coûte autant que les créer, les modifier est plus simple.
en contrepartie mes création sont de simple pierres terre ou autre argiles sans aucune propriété magique"
dit Chase "c'est comme ça que j'ai construit ma maison à la cité royale enfin la structure en pierre et les tuiles, les planchers charpentes etc j'ai fait appel a des ouvriers" pensa Chase en lui même avec un petit sourire.

se tournant de nouveau vers la dame, et après qu'elle lui est montré son ordre de mission, que Chase prit le temps de lire et de lui rendre avant de le lui rendre et de nouveau s'adresser à elle, " bon eh bien,  il semble que notre but soit le même et notre malandrin également." dit Chase en tendant sa main pour serrer la main de la dame et d'ajouter " sachez que je suis mandaté sur cette affaire, je me disait que c'est autan mettre nos moyens en commun pour y parvenir, de mon coté en tant que soldat j'ai les papier officiel sa ouvre des portes et peut accélérer les démarches; après comme tu semble euuuhhh , .... connaitre assez bien la méthodologie des hum meurtrier, ton expérience en ce sens pourait être des plus utiles pour appréhender, bref je pense que nous pourrions être complémentaire dans cette affaire"

puis après une petite pause,
       
"mon auberge est pas très loin on pourrait y aller et mettre sur la table au calme en commun nos infos, au fait moi c'est Chase, et vous c'est quoi votre nom? " conclu Chase cordialement mais toujours avec le regard autoritaire du soldat ce n'est pas parce que cette dame pouvait se montrer utile et faire partie d'une guilde légale que Chase lui accorderait sa confiance dans la minute. Cependant malgré ses manière curieuses elle semblait relativement digne de confiance.

@Eques sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 30
Date d'inscription : 15/08/2018
Age : 23

Tiana Stoneheart
Blue Pegasus - Rang S
MessageSujet: Re: Fortune écarlate [Chase-Tiana]   Dim 9 Sep 2018 - 14:51

Fortune écarlate avec Tiana Stoneheart et Chase Young

Tiana était sans doute était allée un peu loin, blâmant le soldat pour les fautes qu’il lui reprochait également. Elle n’en était pas moins convaincue de ne pas être la seule en faute ; il aurait dit qui il était, ce qu’il était, la situation aurait certainement connu un dénouement moins gênant, plus pacifique.

La magicienne était ainsi bien consciente que ses mots aient pu déranger le chasseur de dragon de la terre, mais elle ne comprenait pas pourquoi, lorsqu’elle lui avait rappelé, à juste titre et non sans tiré profit de son expérience difficilement avouable, que les grands de son monde, rois comme soldats, pouvaient commanditer un meurtre ou pire encore, il avait semblé vouloir réfuter cette possibilité, comme si c’était impossible. Que s’imaginait-il ? Qu’il n’y avait que des gens purs et innocents pour gouverner ce pays ? Si c’était cela il était soit naïf soit stupide. Les assassins travaillaient toujours pour un maître, un commanditaire et la cour royale était l’un des lieux les plus propices aux complots et trahisons. Tiana commençait donc à penser que cet homme, ce soldat de sa majesté, risquait d’être plus une gêne qu’autre chose, surtout s’il refusait de voir la vérité, préférant se voiler la face et elle se disait que l’avoir pris en filature était loin d’être la meilleure idée qu’elle avait pu avoir ces derniers mois (et elle en avait pourtant eu des très mauvaises). Elle était toutefois désormais obligée de faire avec, et espérer qu’il soit plus utile qu’il n’en avait l’air.

D’ailleurs, la situation semblait bien devoir s’améliorer car ce quasi inconnu accepta, malgré la lame qui venait de le traverser sans mal suite à une nouvelle accusation de la part de Tiana, redonna sa forme à la ruelle. Etrangement, il ne put s’empêcher d’exposer l’une des modalités de sa magie, chose plutôt inutile puisqu’un simple regard suffisait pour le comprendre ; fierté ou autre chose ? Elle ne parvenait pas à le dire avec certitude mais cela n’importait guère Tiana qui se contenta de noter avec amusement qu’il était plutôt fier de quelque chose, que ce soit sa magie ou une de ses créations cela elle ne pouvait le dire mais qu’il avait un certain orgueil, une certaine fierté c’était bon à savoir, ne serait-ce que pour le mener en bourrique. Et, en vérité, il pouvait se montrer utile pour ouvrir certaines portes plus facilement, surtout s’il était, comme il le prétendait, mandaté pour régler cette affaire. Et même sans cela, il était vrai qu’un peu d’aide pouvait être utile.

Tiana grinça des dents lorsque le soldat lui dit qu’elle semblait bien connaître la méthodologie des meurtriers, se demandant ce qu’il voulait entendre par là et n’aimant guère se faire traiter d’assassin, même si elle l’avait longtemps été. Le problème, c’est qu’elle ne pouvait le lui reprocher car il n’avait pas tort : à eux deux, ils avaient plus de chances que séparément. Elle accepta donc de voir ce qu’une alliance donnerait, tant pour ces raisons que par pur pragmatisme : s’ils étaient deux sur l’affaire, il n’était pas dans leurs intérêts de se gêner. De plus, il semblait disposer à le faire, ce qui pouvait se montrer un bon signe.

« C’est un plaisir, Chase. » répondit la mage de Blue Pegasus lorsqu’il se fut présenté avant d’ajouter « Quant à moi, mon nom est Tiana Stoneheart, mage de rang S de Blue Pegasus. Nous pouvons discuter de nos informations en effet. A quoi bon chasser la même souris chacun dans son coin ? On se gênerait plus qu’autre chose. ».

Sur ces mots, Tiana suivit Chase jusqu’à l’auberge et lui apprit ce qu’elle avait pu apprendre soit pas grand-chose de plus qu’il ne savait déjà. La seule bonne nouvelle, c’est que le point commun des victimes semblait bien être cet amphithéâtre, leurs informations, obtenues auprès de personnes différentes, concordants. En fait, il n’y avait qu’une chose qui donnait un léger avantage à Tiana mais elle n’en parla pas à Chase, pas avant d’en être sûre ; le mode opératoire lui était familier. Elle ne savait pas pourquoi, ni où elle avait déjà vu cela mais elle ne pouvait se défaire de cette impression de déjà vue.

Ainsi, après avoir partagé ces informations elle proposa à Chase la chose suivante « Je pense qu’il nous faudrait voir les cadavres demain, le mode opératoire pourrait nous donner un indice… Peut-être… En espérant que ce soit encore possible… Il y a aussi l’amphithéâtre… L’on devrait peut-être même commencer par-là… Et de nuit de préférence, puisqu’elles ont été vues dans la soirée… ». Elle marqua alors une courte pause avant de reprendre « Est-ce que vous avez une idée de ce qui pourrait se cacher derrière tout ça ? ».

De son côté, Tiana pensait à un règlement de compte, une tentative sanglante pour faire disparaître des preuves et à d’autres choses du même genre mais il n’y avait rien de concret ; ce n’était que les hypothèses les plus probables. De plus, il se faisait tard et elle avait besoin de prendre du repos avant de poursuivre sa traque et surtout pour avoir les idées claires.

Codage par Libella sur Graphiorum

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 176
Date d'inscription : 13/03/2015
Localisation : capitale royale d'edolas

Chase Young
Soldat de la Première Division
MessageSujet: Re: Fortune écarlate [Chase-Tiana]   Jeu 13 Sep 2018 - 0:32


 ❝Fortune écarlate❞
feat Tiana Stoneheart.



lorsque Chase proposa d'unir leur efforts, et de s'être présenté que la mage de Blue Pegasus lui répondit " C’est un plaisir, Chase. Quant à moi, mon nom est Tiana Stoneheart, mage de rang S de Blue Pegasus. Nous pouvons discuter de nos informations en effet. A quoi bon chasser la même souris chacun dans son coin ? On se gênerait plus qu’autre chose. ".

For de ses bonnes dispositions et de l'acceptation de Tiana, Chase prit la route de son auberge suivit de Tiana mais sans traque cette fois parvenu à l'auberge Chase laissa Tiana exposer les infos qu'elle avait eut, avant de lui dire les siennes, seule piste et point commun pour le moment amphithéâtre Pavaroti, et la fameuse nuit ou plusieur des victimes y aurait été vues.

a la fin de la présentation des infos Tiana eut cette phrase." Je pense qu’il nous faudrait voir les cadavres demain, le mode opératoire pourrait nous donner un indice… Peut-être… En espérant que ce soit encore possible… Il y a aussi l’amphithéâtre… L’on devrait peut-être même commencer par-là… Et de nuit de préférence, puisqu’elles ont été vues dans la soirée… ". Elle marqua alors une courte pause avant de reprendre " Est-ce que vous avez une idée de ce qui pourrait se cacher derrière tout ça ? "

Chase réfléchissait et se disant que pour attraper l'assassin il fallait tout se dire à son sujet, Chase étala sur la table les coupure de presse et ses quelques notes qu'il avait prise ainsi que le plan de Mitzutoshi ou Chase avait marqué tout les lieux du crime de l'affaire qu'il avait numéroté dans l'ordre chronologique des meurtres. puis une fois fait Chase s'addressa à Tiana en lui montrant les deux lieux qu'il avait visiter sur la carte avant de rentrer et que Tiana le traque. "Alors avant que tu ne me suive je suis allé ici et ici, de ce que j'ai pu voir sur place je peut en conclure sans trop me tromper que notre assassin est plus probablement mais pas forcément un homme au vu de la force qu'il dut employer pour forcer la fenêtre de cette maison là.. et que ce même homme à quelque talents pour l'acrobatie et l'escalade urbaine du fait que dans ce lieu ci ... j'ai pu savoir par les habitants que la nuit du meurtre le rez de chaussé était bouré de monde la porte de la chambre du troisième étage barricadé et fermé et que le seul moyen qu'il avait eu pour y parvenir ce fut d'escalader le mur exterieur et ou se laisser tomber du toit sur le rebord de la fenêtre. Et pour avoir fait le tour de la maison escalader le dit mur pour atteindre la fenêtre en question, requiert une certaine expérience"

puis après une pause Chase reprit " Apres pour ce qui est de l'amphithéâtre, je sais qu'il n'y avait eu aucune représentation la nuit ou on a vu une partie de nos victimes autour, donc cela veut potentiellement dire, que la clé de l'affaire ne se trouve pas nécessairement dans l'amphi et ses représentation mais dans les éventuel à coté pouvant s'y dérouler les jours ou il n'y a pas de représentation, et si demain soir cela pourrait être intéressant d'y faire un tour je suggère de passer la journée a prendre le temps d'examiner les victimes de plus près. on se dit demain matin 9h devant les portes du palazzo communale " finit par répondre et proposer Chase, à Tiana curieux de voir ce que donerait leur aliance dans cette affaire après tout en dehors de ces accusations Tiana semblait une partenaire et adversaire de valeur.


@Eques sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 30
Date d'inscription : 15/08/2018
Age : 23

Tiana Stoneheart
Blue Pegasus - Rang S
MessageSujet: Re: Fortune écarlate [Chase-Tiana]   Ven 14 Sep 2018 - 12:43

Fortune écarlate avec Tiana Stoneheart et Chase Young

Sans montrer la moindre surprise, Tiana écouta Chase confirmer le peu qu’elle avait réussi à récolter. L’amphithéâtre Pavarotti était l’une des pièces d’un puzzle dont le nombre de pièces était encore inconnu. Le plan de Chase, soigneusement numéroté selon l’ordre de découverte des meurtres, ne donnait guère plus d’informations que les lieux et les jours qui virent le sang être versé. Il y avait bien une autre information, une qui pouvait facilement échappée si  l’on n’y prêtait pas attention, si l’on ne recherchait pas une certaine logique dans des assassinats apparemment aléatoires : il n’y avait jamais plus de trois morts par semaine. De plus, il se passait en général plusieurs jours avant qu’un nouveau meurtre n’est lieu dans le même quartier et il s’en produisait généralement dans une autre partie de la ville. Détail anodin qui pouvait signifier que le meurtrier voyageait simplement, Tiana elle y voyait une volonté de brouiller les pistes, de ne pas attirer l’attention sur un secteur où il lui faudrait revenir. La méthode était discutable, dangereuse puisque risquant de mettre toute la ville en émoi, augmenter la défense chez chacune des cibles. Selon elle, il aurait été mieux d’avoir une nuit fort occupée, saigner à blanc l’ensemble des cibles et partir vite. Toutefois l’assassin agissait autrement, pour une bonne ou une mauvaise raison ; pour le savoir Tiana Stoneheart avait besoin de savoir ce qui animait cette vague de violence.

Pendant qu’elle mémorisait le plan, dressait une liste d’hypothèses et essayait de se rappeler en quoi le modus operandi lui était familier, trop pour une simple coïncidence. Sa sensation, désagréable au plus haut point, était proche de celle que l’on peut avoir lorsque l’on revoit un vieil ami qui vous a trahi, insulté, bafoué, humilié, poignardé traitreusement dans le dos et la fatigue aidant elle se montrait plus irritable, moins calme et tolérante qu’elle pouvait l’être alors qu’en Chase fit preuve d’un jugement qu’elle considéra comme hâtif et faussé en affirmant que l’assassin était sans doute un homme du fait de la difficulté d’accès des lieux, elle le recadra avec vigueur et un soupçon de rage.

« Il me serait aisé d’entrer en chacun de ces lieux, avec ou sans magie. Il me suffit d’un peu de matériels et encore. Etre un homme ne rend pas la chose plus simple, même pour forcer une fenêtre en étant loin du sol. Je le fais avec une dague, imaginer si j’avais mes… Des outils… Comme vous le dîtes, une certaine expérience de l’escalade permet la chose. Mais une magie également. Dans tous les cas rien ne prouve que ce soit un homme, ce pourrait être une jolie femme, du genre de celles que vous pouvez fréquenter. »

Un peu calmée après sa tirade elle reprit, répondant plus normalement, après avoir retenu un bâillement, à ce que disait Chase sur l’étrange absence de représentation le soir où les victimes avaient été vues dans les environs de l’amphithéâtre. Tiana craignait qu’il ne sache pas trop à quoi il pouvait avoir à faire, ses propos emplis d’une béate innocence ne parlant guère en la faveur d’une grande réflexion sur l’obscurité du monde, mais il n’avait pas faux. L’amphithéâtre n’était certainement pas lié pour ses pièces mais pour ce qu’il pouvait accueillir et la magicienne aurait mis sa main à couper que c’était quelque chose de lier à la pègre ou au marché noir. C’était un point classique dans de nombreux meurtres.

« Neuf heures devant le Palazzo communale ? Ca me va. Plus on en saura sur les victimes avant de visiter l’amphithéâtre et ses environs de nuit, plus nous aurons de chance. Etes-vous connus ici comme soldat du roi ? Si oui il serait mieux de vous grimer légèrement. Un peu de maquillage, un postiche, des vêtements différents… Un foulard ou un masque pour dissimuler vos traits… Histoire de protéger vos fesses et votre réputation. ». Elle-même ne comptait guère faire plus que mettre un foulard, sa capuche et dissimuler sa marque de guilde sous ses vêtements mais elle considérait avoir une meilleure expérience de la vie que ce chasseur de dragon qui s’était retrouvé, pour le meilleur ou pour le pire, un allié dans sa quête.

« Je vais retourner à mon auberge. Bonne nuit. »
ajouta Tiana avant de se lever et quitter l’auberge sans plus de formalités. Demain serait la journée des cadavres, une joyeuse perspective n’est-ce pas ?

La nuit se passa sans que rien d’anormal ne se passe. Pas de victimes à déplorer le matin, à part un vieillard mort de mort naturel chez lui à l’honorable âge de 90 ans, une querelle d’ivrognes dans une petite rue qui se termina par un concert de ronflements dans le caniveau. C’est donc fraiche et de bonne humeur que l’héritière des Stoneheart se réveilla, vers sept heure du matin, déjeuna solidement puis prit la direction du Palazzo communale. Chase n’y serait pas encore, le rendez-vous étant à neuf heure aussi fit-elle plusieurs détours pour se rendre sur les lieux des crimes, commençant par visiter là où le soldat s’était rendu la veille et elle dut admettre que l’escalade était difficile, dans les deux cas. Toutefois atteindre la fenêtre ne lui prit que trois minutes, la forcer trente secondes, avec une simple dague effilée, et elle savait avoir perdu la main faute de pratique. Quant à l’autre lieu, l’auberge qui se trouvait à l’heure du meurtre bondée, elle était encore plus aisée à pénétrer. De l’extérieur, les premiers mètres étaient rudes, du fait d’un manque certain de prises pour les mains ; d’un toit voisin la chute était dangereuse puisque l’on risquait de se prendre le bord du toit avant d’atteindre la fenêtre ou finir en confiture de fruits rouges au sol. Toutefois, en passant par le balcon de la chambre voisine, et en suivant la corniche l’on pouvait aisément atteindre la fenêtre désirée, faire sauter le verrou avec une aisance déconcertante et se glisser à l’intérieur. Cette petite expérience lui apprit une chose : personne ne fait attention à un monte-en-l’air, comme quoi il est fatiguant de lever les yeux au ciel.

Elle visita les autres lieux, constata à chaque fois qu’il n’était pas bien difficile de se glisser à l’intérieur sans se faire remarquer mais elle ne trouva jamais rien qui aurait pu l’aiguiller sur l’assassin. Les pièces avaient été nettoyées depuis, les familles ne lui apprirent rien sauf la femme de la troisième victime qui était persuadée que son époux avait été victime d’un voleur. Hélas la seule chose qui manquait c’était un coupe-papier des plus ordinaires, sans la moindre valeur. A neuf heure moins le quart, elle se dirigea donc vers le Palazzo pour y retrouver Chase. Elle ne fit qu’un arrêt dans une boulangerie pour acheter quelques viennoiseries (croissants et pains aux raisins), en croquant une toute chaude dès qu’elle fut de retour dans la rue, gardant les autres pour plus tard, envisageant à la rigueur de se montrer sympathique et en offrir une à son ancienne proie et nouveau comparse d’aventure.

Une fois sur la place communale, elle s’installa sur les marches du Palazzo et regarda les quelques passants vaquer à leurs occupations d’un pas pressé, discutant entre eux, courant à droite et à gauche telles des fourmilles afféraient. Les flâneurs n’étaient pas encore là, les mains agiles d’une voleuse s’afférait déjà pourtant mais Tiana l’ignora. Elle n’allait pas s’amuser à arrêter tous les petits criminels parce qu’elle était une bonne citoyenne. Ce n’était pas parce qu’elle s’en moquer, que voler ne lui semblait pas être un acte mauvais ; c’était surtout parce qu’elle se disait que la plupart des voleurs faisaient cela parce qu’ils ne pouvaient vivre autrement, faute d’emplois suffisamment bien payés, et que trop souvent l’on envoyait des voleurs à la prison, voire à la potence dans certains endroits, sans le moindre égard pour ceux qui dépendaient du voleur. Et puis un bourgeois délesté d’un peu d’or c’était aussi une maigre vengeance à ses yeux contre son paternel et cette clique qu’elle exécrait souvent.

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 176
Date d'inscription : 13/03/2015
Localisation : capitale royale d'edolas

Chase Young
Soldat de la Première Division
MessageSujet: Re: Fortune écarlate [Chase-Tiana]   Lun 17 Sep 2018 - 23:59


 ❝Fortune écarlate❞
feat Tiana Stoneheart.



tandis que Chase partageait ses infos à Tiana , et émettait sa première hypothèse, Tiana eut une réaction et une dureté à laquelle Chase ne s'attendait pas, n'ayant en aucune façon voulu discriminer les dames, mais émettant simplement une hypothèse qui en valait une autre, "Il me serait aisé d’entrer en chacun de ces lieux, avec ou sans magie. Il me suffit d’un peu de matériels et encore. Etre un homme ne rend pas la chose plus simple, même pour forcer une fenêtre en étant loin du sol. Je le fais avec une dague, imaginer si j’avais mes… Des outils… Comme vous le dîtes, une certaine expérience de l’escalade permet la chose. Mais une magie également. Dans tous les cas rien ne prouve que ce soit un homme, ce pourrait être une jolie femme, du genre de celles que vous pouvez fréquenter."

Chase lui répondit aussitôt de façon très calme "allons allons ne nous emportons point ce n'est qu'une première hypothèse qui en vaut une autre, après tout nous n'en somme qu'au début, tout est possible tant qu'on n'obtient pas plus d'info concluantes. "

par la suite, Chase donna à Tiana ses dernières infos et hypothèse autour de amphithéâtre, et rendez vous le lendemain matin devant le palazzo communale ce à quoi Tiana lui répondit, "Neuf heures devant le Palazzo communale ? Ca me va. Plus on en saura sur les victimes avant de visiter l’amphithéâtre et ses environs de nuit, plus nous aurons de chance. Etes-vous connus ici comme soldat du roi ? Si oui il serait mieux de vous grimer légèrement. Un peu de maquillage, un postiche, des vêtements différents… Un foulard ou un masque pour dissimuler vos traits… Histoire de protéger vos fesses et votre réputation."

Chase était un peu déconcerté par la dernière idée de Tiana que de déguiser Chase il en voyait pas vraiment l'utilité de la manœuvre, en tant que soldat dans ses missions il agissait toujours a visage découvert sous son identité de soldat, mais une sorte d'instinct l’incitait a suivre l'idée de Tiana, après tout c'était sa toute première enquête, de plus il était présent en ville depuis le début des meurtres beaucoup avait du le repérer, Chase n'ayant fait aucun mystère de son métier a ceux qui le lui avait demandé, de plus sa carurre très très musclé, sous armure, de 2m10, était loin de passer inaperçue, sans compter sa longue tignasse de cheveux vert.

" hum je vous suis sur ce coup là, ça me coûte un peu de l'admettre mais comme c'est ma première enquête, et que vous semblez plus experte que moi dans ce genre de chose, je decide de vous faire confiance et voir ce que je peut faire, même si je me fait pas trop d'illusion un homme de 2m10 comme moi, sa se camoufle pas aussi facilement, qu'une dame de votre fine silhouette." lui répondit Chase sur le ton de la réflexion. puis l'heure avançant Tiana lui adressant finalement un,"Je vais retourner à mon auberge. Bonne nuit." quittant par la suite  l'auberge sans plus attendre.

Cette nuit là Chase dormi du sommeil du juste sans aucun fait notable, et le lendemain matin repensant au conseil de Tiana de se déguiser, Chase alla dans une boutique à la fois d'antiquité et d'armurier réputé de Mitzutoshi que lui avait vanté le frère de dame Clothilde, (la nounou du fils de Chase et aussi dame de maison pour s'occuper de la maison de Chase en plus de Toby), son voisin maître de forge à la cité royale chez qui Chase avait déjà commandé des réplique fac simmilé parfaitement fonctionnelle utilisable en combat et portable par Chase, de certaines des armures qu'il avait été amené a porter à Earthland et qu'il avait du faire refaire arrivé à Edolas.  

arrivé sur place sur les 7h du matin Chase fit l'ouverture de la boutique et put ainsi mener ses affaire tranquilles ou il ne tarda pas à repérer l'unique armure à sa taille dans la section antiquité

la dite armure qu'achète Chase:
 

l'armure était très éloigné du style des soldats du roi et de l'armure habituelle de Chase nul doute qu'on ne le reconnaîtrai pas avec elle sur le dos, bien que les gens pourrait se douter de quelque chose niveau carrure et taille. intéréssé Chase en demanda le prix au vendeur et eut la désagréable surprise de s'entendre répondre " Mais aucun problème ...." commença le vendeur avec un sourire commercial en s'approchant de Chase le regardant attentivement avant de continuer " Mr Young, je vous la fait livrer à votre maison place Valelbeck, à la cité royale ou vous souhaitez la porter tout de suite"

Chase la bouche ouverte de surprise babultia comme un enfant perdu "ais mais je ... c'ets pourtant la pr... première fois que je viens à Mizutoshi comemnt pouvez vous me connaitre"

"mizutoshi est peut être une grande métropole et la cité royale fort éloigné, mais dans le petit monde des forgerons et armuriers vous êtes très connu Mr Young, des collectionneur et amateur d'armures aussi acharné comme vous sont fort rare, aussi ils sont vite connu de toute la corporation surtout quand ils ont des grand cheveux vert, font 2m10, sont un mastodonte de muscle comme les guerriers barbares, et  chausse des bottes sur mesure pointure 50, et in fine se font faire toute sorte d'armures et d'armes sur mesure comme d'autre achète des chemises,"

Chase se calma un peu et prit le temps de respirer un peu pour se faire avant de répondre " bon effectivement présenté comme ça, c'est sur mais pour votre armure dans le coin là bas c'est combien, et oui je l'emporte de suite compte bien la porter très bientôt je veux aussi les deux haches de batailles qui vont avec, et surtout la plus grande discrétions je ne suis jamais venu ici et si on vous pose la questions l'armure est en réparation ou mieux, vous l'avez déjà vendu à un autre" termina Chase en payant le vendeur et ajoutant une petite bourse de jewels en pourboire pour la discrétion.

"mais bien entendu cher Monsieur, sachez que la discretions dans les affaires des marchand de Mizutoshi est proverbiale, de plus je vous félicite de votre choix cette armure est d'une grande rareté et sera a coup sur une belle pièce dans votre garde armure, elle issue d'un clan barbare de grand hommes qui vivait dans les montagnes, une assez belle légende si vous voulez mon avis. Autre chose tant que nous y sommes" termina le Vendeur en donnant en cadeau à Chase un sac à dos pour transporter l'armure et en commençant à la mettre dedans.

"non ça devrait je devrait pouvoir me débrouille pour la mettre,.. " puis se rappelant soudainement le programme de la journée et qu'il avait failli tournée de l'oeil lorsque qu'il fut confronter un mois plus tôt au vomi de la fille et de Mr Gintoki au restaurant il demanda au vendeur " oui il y aurait une petite chose, vous pourriez me montrer comment bien mettre le casque tout en camouflant en dessous mes cheveux affin que qu'il ne soit plus visible sans pour autant les couper de même est ce qu'il protège des odeurs en étant hermétique"

"pour le coté hermétique et l'odeur je ne saurait dire, il vous faudra attendre d'être en situation, par contre pour ce qui est de vos cheveux et de le porter je peut vous montrer cela ma petite fille m'a laissé un bon stock de chouchou" les cinq minutes suivantes le vendeur montra patiemment à Chase comment faire des chignons avec ses cheveux avant d'enfiler le casque et l'ajuster pour que aucun de ses cheveux vert ne dépasse et le porter le plus confortablement possible.

ressortant de la boutique sur les 8h le casque sur la tête et le reste dan sle sac à dos qu'il portait  Chase avait l'air d'un touriste étranger un peu bizzare, Chase se dit qu'il avait encore un peu de temps pour admirer l'architecture et se permit un détour pour allez visiter la Piazza Centraliato et sa somptueuse basilique San Marco Di Angello, c'étant laissé distraire par la beauté des lieux et son architecture sublime Chase y traîna plus longtemps qu'il ne l'avait pensé aussi quand il entendit les cloches du campanile, sonner neuf heures. Il savait qu'il n'avait plus le temps de rejoindre par le dédale des rues le palazzo communale.

Mais profitant de sa capacité particulière concernant les murs il se mit a courir sur les murs joignant les toits et progressant ainsi en quasi ligne droite vers son objectif évitant ainsi les détours et la grande foule. arrivant par l'arrière de la place Chase put sauter du toit ou il se trouvait sur les murs du Palazzo Communale et s'y balader (en évitant les fenêtres) pour retrouver en base de la façade principale Tiana l'attendant sur les marches. Chase étant un ado il aimait rendre la monnaie de la pièce, aussi décida il de descendre le mur en marchant le plus silencieusement possible, et de sauter les derniers mètres atterrissant juste dans le dos de Tiana lui poser gentiment la main sur l'épaule

la voix déformé par le casque, " salutation du matin Tiana, on peut y allez je pense qu'il ne feront pas trop de dificulté a nous montrer les éléments que nous sommes venu voir" Chase du fait qu'il était en public n'avait volontairement pas prononcé le mot "victime" ni "corps".

....

plus tard arrivé devant la guichetière du hall (pas la même que la veille), Chase lui présenta ses papier s Tiana à ses coté et demanda d'un ton très cordial et martial en lui faisant un salut militaire, "salutation du Matin, madame sur manda t d'enquête officiel de l'affaire des meurtres nous solliciterions cette dame également mandaté sur l'affaire et moi même, la faveur de rencontrer le docteur légiste, affin de voir de plus près les malheureuses victimes affin d'y découvrit quelque informations utiles." "mais bien entendu monsieur Young le docteur légiste officie dans la seconde cave prenez les escaliers descendants au bout du couloir sur votre droite, se sera la quatrième porte sur votre gauche, bonne journée à vous madame et monsieur en souhaitant que vous puissiez résoudre cette affaire au mieux et au plus vite"

...

arrivé plus tard dans la salle, du docteur légiste, ce dernier fut accueillant bien qu'un peu gauche, sans doute n'était il pas habitué au visites " ben le bonjours msieur dames, que voulez vous, reconnaître un corps de votre famille et demander a le récupérer pour les obsèques ?"

"euh non.. " commenca Chase se rendent compte avec horeur que son casque ne le protégeait pas des odeurs comme il avait espéré et que bien qu'aucun casier ne soit encore ouvert l'odeur le piquait déjà bien, cependant il put continuer comme suis "nous somme venus pour l'affaire des meurtres et espérions requérir votre aide dans cette affaire affin d'examiner de plus près les malheureuses victimes    
et espérer de part ce procéder acquérir quelques infos utiles et/ou piste pour notre enquête"

   
......

encore plus tard quand le premier casier fut ouvert et le corps déposé sur la table d'autopsie, Chase ne put en supporter davantage, et communiqua son désarrois " uuuurrrrhk désolé monsieur et Tiana je peut plus buuurrppp, en suporter plus avant cette odeur, vraiment désolé vais vous attendre dehors euuurkk" dit Chase précipitamment, avant de quitter aussi vite qu'il le pouvait la pièce, et attendre dans le couloir assit contre le mur éloigné de la porte sous un soupirail que Chase avait ouvert pour avoir de l'air frais, si la vie d'un quasi dragon avait ses avantages avec des sens surdéveloppé était avantageux, dans certains cas cela était un véritable enfers face a des situations comme celle ci, ou les mauvaises odeurs était démultiplié et bien pire pour lui que pour un humain ou mage non chasseur de dragon.

pendant qu'il attendait dan sce couloir le retour de Tiana, Chase méditait sur ces faiblesses et sa honte de ne pas pouvoir supporter les situation olfactivement pénible, se couvrant de puérilité dans ces moments là, alors qu'il se donnait tant de mal a paraître un soldat viril mais gentil avant tout.          



@Eques sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 30
Date d'inscription : 15/08/2018
Age : 23

Tiana Stoneheart
Blue Pegasus - Rang S
MessageSujet: Re: Fortune écarlate [Chase-Tiana]   Mer 19 Sep 2018 - 14:44

Fortune écarlate avec Tiana Stoneheart et Chase Young

Tiana attendait Chase, qui, à ses yeux, n’était ni plus ni moins qu’un véritable novice en tout. Elle ne s’attendait donc pas à ce qu’il arrive vêtue d’une manière parfaite mais elle était loin d’imaginer qu’il trouve judicieux de revêtir une armure encore rutilante des soins de son marchand et encore s’il avait choisi une armure relativement sobre le problème aurait été bien plus mince. Hélas, l’armure de Chase était aussi difficile à manquer qu’un éléphant au milieu des souris. La jeune femme le regarda donc arriver, le casque sur la tête et un sac énorme et cliquetant contenant le reste de l’armure.

« Bonjour la discrétion » pensa Tiana, attendant que Chase soit suffisamment proche pour se lever et répondre à ses salutations, cachant son étonnement de le voir éviter des termes tels que victime, corps, meurtre. Cela détonné avec son allure qui attirait déjà trop l’attention. Les passants se retournaient, riaient, lâchaient des commentaires amusés, ironiques voire insultants et Tiana ne pouvait guère leur donner tort : Chase était d’un ridicule inégalé.

« Bonjour. Lorsque je vous avais suggéré de vous rendre moins reconnaissable, je pensai à quelques choses de plus discrets… Vous avez un gong pour nous annoncer dans votre sac peut-être ? » Le dernier commentaire était mesquin, bas. La mage de Blue Pegasus, vêtue comme la veille, le visage découvert, était agacée de voir qu’en plus d’être un grand naïf, ce soldat du roi ne comprenait visiblement rien à l’art de la discrétion.

« N’auriez-vous pas une simple chemise, une veste, de la teinture pour vos cheveux… Ce qu’il faut pour ressembler au commun des mortels et non à un va-t-en-guerre ? J’ose espérer que si j’entrai dans la première armurerie venue, que je donnais une brève description de vous l’on ne me dirait pas immédiatement votre nom ? » demanda Tiana, un peu sèche, se retenant de grincer des dents. Pour éviter d’en rajouter une couche, elle tourna les talents en lâchant d’un ton autoritaire « Allons-y. Je m’occuperai de régler ce problème plus tard ! ».

Au sein du palais communal, Tiana laissa chase présenter ses papiers, demandait cordialement, mais sans être capable d’éviter ses manies de militaires, allant jusqu’à effectuer le salut militaire à une civile, à rencontrer le légiste afin de voir les victimes. N’importe qui pouvait désormais savoir que ce casque -atroce selon la jeune femme- cachait le soldat Chase. Investir dans des habits discrets était désormais plus qu’une nécessité, c’était une question de réussite. Toutefois, pour l’heure, elle suivit Chase jusqu’aux locaux du médecin qui avait examiné les corps, se retenant de doubler Chase dans les escaliers puis cédant dans le couloir, le dépassant d’une bonne longueur, ouvrant la porte brusquement après avoir frappé trois coups et s’arrêtant devant le bureau du médecin homme d’âge mûr, aux cheveux poivres et sels, surpris de voir une femme poser brutalement ses mains sur le bureau, le tirant du livre qu’il parcourait jusqu’alors.

« Bien le bonjour m’sieur dame. Que voulez-vous ? Reconnaître un corps de votre famille et demander à le récupérer pour les obsèques ? » le légiste était gauche dans ses mots, mal à l’aise tant parce qu’il avait été ramené brutalement à la réalité par l’apparition de Tiana, que perturbait par son œil anormal et parce qu’il n’avait que rarement des visites.

Tiana n’avait encore rien dit, détaillant seulement le médecin, laissant le malaise monter quant Chase répondit « Euh non… », un soupçon d’effroi dans la voix avant de poursuivre bon gré mal gré « Nous sommes venus pour l’affaire des meurtres et espérions requérir votre aide dans cette affaire afin d’examiner de plus près les malheureuses victimes et espérer de part ce procéder acquérir quelques infos utiles et/ou piste pour notre enquête ».

Le légiste regarda donc le chasseur de dragon, ayant visiblement perdu le fil de son discours en plein milieu, ne comprenant pas ce qu’on lui voulait et Tiana, soupirant de lassitude, reformula la demande :

« Nous venons voir les corps des victimes des meurtres, ceux avec les yeux et les mains brisés. Si vous pouviez vous exécuter et nous dire ce que vous avez appris en les examinant, nous vous en remercierions. »

« Aaaahhhh !!!! Mais oui !!!! Bien sûr !!!! Euh oui… Suivez-moi ! » répondit l’homme en bondissant sur ses pieds, se dirigeant vers les cercueils accueillant les corps des défunts en attendant d’être porté en terre. A peine le premier ouvert, que Chase se précipita dehors, prouvant que s’il avait des muscles il n’avait pas l’estomac bien accroché. Tiana, elle, avait pris soin de respirer par la bouche pour supporter l’odeur de décomposition qui se dégageait des corps, certains étant gonflés de gaz et suintant d’un liquide verdâtre malodorant. Elle n’en espérait pas moins faire rapidement ce qui les avaient mené ici et elle s’intéressa aux deux dernières victimes, les seules à ne pas encore avoir été rendues aux familles. Comme elle s’y était attendue, les corps ne lui apprirent presque rien si ce n’est que l’agresseur était de grande taille et ce n’était là que l’hypothèse du légiste. La magicienne le remercia et sortit retrouver Chase dans le couloir, sous un soupirail où passait un filet d’air frais.

« Une véritable perte de temps. Nous ne sommes pas plus avancés. L’agresseur serait de grande taille, voilà la seule information que le médecin a pu découvrir ! » dit Tiana en invitant d’un geste de la main le chasseur de dragon à regagner la surface et l’air pur, le suivant de près.

« Il est désormais inévitable que nous découvrions ce qui avait pu les rassembler. Mais pour le moment je propose que nous corrigions votre allure ou je ne donne pas cher de notre peau ! »
décréta Tiana, s’attendant à des protestations de Chase mais mettant tout de même le cap sur une boutique de prêt-à-porter où elle congédia le vendeur d’un simple « ça ira ». Très vite elle identifia ce qu’elle souhaitait : une chemise en lin orange foncé, un pantalon marron, une cape en laine noire et des gants noirs en cuir souple et des bottes. Le tout était suffisamment ample pour que le chasseur de dragon puisse y être à l’aise. Ce n’était pas encore parfait mais ce géant attirerait moins l’attention qu’avec une armure. Elle régla le commerçant, non sans avoir négocié un joli rabais en soulignant les moindres défauts des articles, qu’elle fit emballer puis elle prit la direction d’un coiffeur, s’arrêtant devant la devanture avec un sourire qui ne présageait qu’une chose : Chase ferait les fruits de sa frustration et aura bien des difficultés à se reconnaître dans le miroir lorsqu’elle en aura fini avec lui. Mais avant cela, elle devait se décider de la coupe et de la couleur pour changer la salade qu’il avait sur la tête en quelque chose de tout autre.

« Aimez-vous le noir ? » demanda Tiana après quelques secondes, se tournant vers Chase. Elle était presque certaine de pouvoir affirmer qu’il devait sérieusement s’inquiéter de ce qui trottait dans sa tête, de ce qu’elle lui réservait encore. En fait c’était assez simple : lui faire un joli catogan, quitte à raccourcir un peu, teint dans une couleur différente.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Fortune écarlate [Chase-Tiana]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fortune écarlate [Chase-Tiana]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [TERMINE] Retrouvailles inattendues [Chase]
» [SUJET TERMINE] 4 but 2 - La soirée de l'improbable |Chase/Apollo/May/Ange|
» La patrouille de l'angoisse : le reveil de Brume écarlate [PV vallée et glace]
» Gentilhommes de Fortune
» La Roue de la Fortune

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Reborn :: Le vaste monde d'Edoras :: Mizutoshi-
Sauter vers: