AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Problème de génération [ft Seralth]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 326
Date d'inscription : 02/09/2014

MessageSujet: Problème de génération [ft Seralth]   Mar 11 Sep 2018 - 17:25


Problème de générations

Les explications avec Chase étant terminées, Gintoki devait désormais rentrer à sa guilde pour se reposer un peu. Un peu trop de lait fraise consommé chez son ancien confrère, et impossible de s'abaisser à demander les toilettes. Non, hors de question pour le Shiroyasha de ternir son image en laissant comme dernier souvenir cela. Salir l'image que Chase avait de Gintoki, passer de héros à... sous merde. Impossible. Impensable. C'est pourquoi il s'était rué à l'auberge pour se vider la vessie, avant un long trajet.

Il avait donc quitté la ville et entamé son périple, ca faisait une sacrée trotte de se taper le chemin de la Cité Royale à la guilde et aucun bateau n'était disponible pour faire la traversée des continents. Car oui, faut bien le rappeler : son ancien camp était sur Medoh, et son nouveau sur Ruta. Des gens s'étaient proposés pour l'emmener vers Mizutoshi, et c'est donc à l'arrière d'une cariole que l'Argenté avait passé tout le voyage. En ruminant sur le sort qu'il allait adresser à ses deux personnes. D'âge assez prononcé, il se demandait même s'il ne valait mieux pas les laisser poursuivre le peu d'années restants ensemble. A les voir heureux et soudés, Gintoki avait l'impression de se revoir des années auparavant avec le Kowasu. Pourquoi s'étaient ils quitté déjà ? Un désaccord, Gintoki pensait faire le bon choix, Takasugi aussi. Il avait fallu au Shiroyasha de se mettre du bon côté pour se rendre compte que le monde n'était pas parfait, pas comme il le voyait. Ôter la vie, répandre le chaos. De vieilles habitudes qui étaient revenues à la charge, balayant le reste de bonté et sentiments chez l'ancien membre du Gouvernement. Si les sentiments et autres subsistaient encore, il y avait toujours ce côté amical et branleur (sans mauvaise interprétation merci) qui faisait de lui la personne d'aujourd'hui. Rester aux côtés d'Haru et des autres lui avaient servi d'une manière. Voilà pourquoi il ne s'occuperait pas d'eux en premiers.

Jeune homme, nous arrivons à Mizutoshi.

Déjà arrivé hein ? Il n'avait pas vu le temps défiler, et à en voir la tête de ses hôtes, Gintoki supposa qu'il fallait leur répondre quelque chose.

Oui, euh... Allez vous garer dans une ruelle, je vous paierais ensuite. dit il en gardant un oeil sur les alentours. Bien qu'il y ait du monde, il leur indiqua une ruelle avec zéro traffic, un peu éloignée et descendit de la charette. Les deux vieilles personnes tendirent leur mains lorsque le Shiroyasha se dirigea vers eux, salivant déjà devant la vision des billets  que Gintoki sortait de sa poche.

Vous avez profité de la vie vous deux non ?

Les deux se regardèrent, ne comprennant pas la question mais répondirent par l'affirmatif.

Il doit vous rester quelques mois, années avant de finir par passer de l'autre côté. conclut-il en passant les billets dans les mains frippées de l'homme âgé.

Merci. Faites bon voyage monsieur ! s'empressa de rajouter la bonne femme avant de repartir dans leur cariole, tout sourire.

Ce fut là leur dernière satisfaction, le démon s'était chargé de leur ôter la vie sans demander son reste. Ils étaient bien trop vieux et souriants pour lui de toute manière, à croire qu'ils se moquaient ouvertement de lui sur sa façon de vivre. Cet air hautain lorsqu'ils l'avaient vu, Gintoki ne l'avait pas oublié. Il avait le droit de tuer sans qu'il y est de conséquences après tout, autant en profiter. Et puis bon, ils n'avaient sans doute aucune famille. Ils ne manqueraient à personne. L'argenté délivra aussi le vieux canasson de son devoir. Quitte à faire passer ça pour un meurtre, autant y aller à fond. Nettoyant son arme avec des bouts de vêtements, il reprit sa route vers le pont.

__

Faisant quelques pas en direction de la sortie du pont, Gintoki dut aller précipitamment dans une ruelle pour déglutir. Son corps avait beau s'être habitué au sang, son esprit avait toujours un temps de retard. Il venait de prendre la vie de personnes innocentes, chose qu'il n'avait plus fait depuis des lustres. Se sentant mieux au bout d'une dizaines de minutes, il reprit sa marche en direction de la forêt d'Iridia. Dernière et ultime étape avant de pouvoir s'allonger sur sa couche et prendre un repos bien mérité.

La végétation et tout ce qui se trouvait dans la forêt ne surprit pas plus que ça le membre de Tartaros. Tout était grand (comme sa b.), cela faisait partie du projet survie. Si jamais il avait faim, il n'y avait qu'à se servir. Un piaf ou un bestiau suffirait amplement à tenir plus d'une journée si jamais Gintoki se perdait dans cette étendue de faune et de flore. Tout était grand, y comprit l'individu au loin qui semblait perdu. L'ignorer ou aller l'aider ? Se taper la causette ou passer son chemin ?

DIs moi bonhomme, tu cherches la maison de la sorcière ? Elle est passée où Gretel ?

L'option de l'humour était toujours présente et prioritaire apparemment. Un résidu de ce qu'il restait des aventures avec Haru et les autres. Une réplique qui aurait pu plaire à Kagura cela dit. Il faudrait un jour aussi penser à aller prendre de ses nouvelles, Kamui serait probablement content. Derrière ce visage inexpressif, le lapin apprécierait le geste.

©️ fiche créée par ell


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
Crédits : Junie
Messages : 19
Date d'inscription : 08/09/2018

Seralth
Death Holder - Maître
MessageSujet: Re: Problème de génération [ft Seralth]   Lun 17 Sep 2018 - 14:50

Problème de génération
Gintoki Shiroyasha
Cela faisait plusieurs jours que Seralth avait quitté le quartier général de Death Holder pour accomplir une mission d'assassinat. Il avait dû sortir de Medoh pour aller sur Ruta et ce voyage n'avait pas été une mince affaire sachant qu'il n'était pas du genre à demander de l'aide ou à se servir des Légions ou autres véhicules. Tout ça parce qu'il ne voulait pas montrer au monde entier qu'il était mauvais conducteur ou co-pilote ? Non, depuis longtemps, il se servait de ses jambes, ça n'allait pas changer maintenant ! Sa mission consistait à éliminer une bande d'esclaves ayant réussi à s'échapper d'Eyrié donc des griffes de Gyokuen. Cette sorcière avait dû être sacrément occupée pour ne pas avoir été tenue au courant et pour ne pas envoyer quelqu'un de sa guilde s'en charger... Bah, ce n'était pas grave ! Il pouvait prendre des vies donc ça ne le dérangeait pas de passer à la place de cette Reine. Selon les informations que le roux avait obtenues grâce aux âmes errantes, cette bande aurait réussi à marcher d'Eyrié jusqu'à la forêt d'Iridia pour s'y réfugier. Voulaient-ils recommencer leur vie en tant qu'humain ? Ce bonheur n'allait être que de courte durée !

Après ce long voyage, Seralth posa enfin ses pieds dans cette forêt tellement dense qu'elle semblait sans fin. Pourtant, si l'on suivait un certain chemin, Tartaros se présenterait aux curieux, qui ne s'en sortiraient pas vivant. Mais ce n'était pas ce qui préoccupa le maître pour l'instant, il demanda à plusieurs âmes de retrouver les traces de ces anciens esclaves pour rapidement terminer sa mission. Il avait beaucoup marché sans faire d'énorme pause, son corps assez fragile ne demandait que ça. En attendant que ses informatrices reviennent à lui, tels des objets en fer attirés par un aimant, il s'assit contre un arbre... Ce serait sa seule pause avant un bon moment. Après une certaine attente, les âmes furent de retour et lui montrèrent la bonne direction à suivre, annonçant en même temps qu'ils n'étaient que 5.

« Trop facile. » Soupira Seralth.

Le « jeune » homme arriva près d'un campement. Il y avait 5 tentes et les hommes semblaient tous présents, en train de manger. C'est alors que l'un d'entre eux remarqua sa présence et se leva pour s'approcher de lui. Pendant qu'il s'avançait vers lui, Seralth remarqua ses airs efféminés, son maquillage bien voyant sur son visage, sa robe à dentelle couleur blanche et sa pilosité présente sur tout son corps, bien visible aussi... On aurait dit un Gorilla... Etait-ce lui le vrai Gorilla stalker ? Il n'y avait pas meilleur stalker que lui voyons ! Ce dernier était partagé entre le dégoût et l'envie de vomir... Comment pouvait-il se balader en petite tenue et avec un maquillage bien gras lorsque l'on était moche de la sorte ? Avoir été considéré comme un objet l'avait rendu fou à ce point ? Il n'en savait rien et préférait ne pas le savoir !

« Mais quel beau petit chou ! Quel bon vent t'emmène ? Ça te dit une petite partie de cache-cache dans cette forêt ? »

Le regard de Seralth fut blasé tandis qu'il vérifia ce que faisaient les autres... Ils n'avaient pas bougé d'un pouce. Toutefois, ils avaient l'air autant intéressé par lui que leur ami l'efféminé... Attendaient-ils leur tour ? Très bien, qu'il en soit ainsi, il commencerait par le gars à la robe, mais d'abord, il fallait lui répondre :

« Dommage pour toi, la pédale, mais tu n'es pas mon style. »

Sans prévenir, il sortit directement son épée pour faire un trou en plein milieu de son ventre, le tuant sur le coup. Les autres se relevèrent aussitôt, prenant leurs armes qui donnaient l'impression de casser à tout moment. L'un d'entre eux saisit son arc, prit une flèche pour la tirer vers sa personne. Ses réflexes n'étaient plus à prouver, le roux se servit de sa magie pour que la flèche passe au travers de son corps. Un sourire étira ses lèvres lorsqu'il vit la surprise dans les yeux des autres hommes, mais une forte migraine tapa sur sa tête, le forçant à y porter une main dessus... Cette technique, à chaque fois qu'il s'en servait, les contre-parties se montrèrent sans perdre de temps. Cependant, ça ne l'empêcha pas de veiller à ce que le sang de ses futures victimes irrigue le sol vert de la forêt. L'archer fut le premier à y passer, il était le plus gênant selon l'assassin se battant principalement au corps à corps. Les autres suivirent peu de temps après, lui permettant de mettre un terme à cette mission.

Cette mission avait été d'un ennui abyssal, la première envie de Seralth était de retourner dans son quartier de guilde pour glander un peu. Ne pouvant pas se téléporter, il dut faire le chemin inverse... ça allait encore lui prendre plusieurs jours, c'était agaçant. Contrairement à l'allée où il n'avait jamais été dérangé, une personne finit par l'interpeller, lui demandant où était passée Gretel et s'il cherchait la maison de la Sorcière. Seralth s'était tourné vers cette personne, souriant d'une manière confiante.

« J'ai ouï-dire qu'elle était partie la première, quelle vilaine fille ! »

En faisant attention à l'aura que dégageait cette personne, Seralth avait l'impression de l'avoir déjà rencontré... Ou du moins, qu'il avait rencontré une aura similaire, mais il ne parvenait pas à se rappeler du moment exact ni du lieu. De plus, il semblait avoir tué des personnes il n'y a pas longtemps, tout comme lui... Mais que faisait-il sur le chemin confidentiel menant à Tartaros ? Il ne pouvait pas le laisser aller plus loin.

« Takasugi ? Se questionna tout d'un coup une âme.
- Mais non, tu vois bien qu'il est trop blanc comme un cul pour être le petit Samurai. D'ailleurs, il est même plus grand que lui. »

C'était sans la moindre discrétion qu'il venait de dire ceci, l'inconnu avait certainement entendu, mais ça n'inquiéta nullement Seralth. Celui-ci reprit un air sérieux et le pointa du doigt :

« Sérieusement... Tu sais où tu te diriges là ? Si tu continues, tu vas réellement tomber sur la maison de la Sorcière et rejoindre la pauvre Gretel. »


Hors RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 326
Date d'inscription : 02/09/2014

MessageSujet: Re: Problème de génération [ft Seralth]   Lun 17 Sep 2018 - 20:58


Problème de générations

Gretel était donc partie. Et ce petit être semblait s'en ficher royalement. Mais pourquoi il ne partait pas à sa recherche, au lieu de commencer un monologue bizarre parlant de samouraï et de cul ? Décidément, ce monde était bien étrange. Peu importe où il allait, l'Argenté croisait toujours des gens bizarre avec des hobbys un peu hors du commun. Il avait souvenir d'un mec avec une grosse lance, qu'on lui avait dit qu'un autre aimait se mettre sa baguette dans les fesses, que Takasugi avait des penchants pour des techniques sexuelles très bizarres. Enfin bon, tout ça pour dire que le petit bonhomme en face de Gintoki sortait du commun des mortels.
Sans parler de cette odeur qu'il ne connaissait que trop bien. Ce liquide carmin que le Shiroyasha avait fait couler du corps des gens qui l'avait emmené à Mizutoshi, sans doute la couleur des cheveux du Hansel schizophrène se tenant devant lui et qui lui demandait s'il savait où Gintoki se rendait. De manière sérieuse en plus !

T'en fais pas Hansel. La sorcière et moi, on a un pacte de non aggression. se contenta de répondre Gintoki, levant les yeux vers le ciel. Qu'est ce qu'il y connaissait le ptit Hansel aux histoires de sorcières ?

Elle risque pas de te manger vu que t'as la peau sur les os. Peut être que ca plairait à son chien, mais je crois qu'il est mort l'année dernière. Rip Canigou. fit-il en mimant le signe de croix. Par contre, tu vas pas aider ta sœur ? Elle risque d'y passer vu les kilos qu'elle a prit le mois dernier. Ils en ont même fait un article sur le Weekly. Bon c'était en page 6, mais quand même.

Ah ça c'était sur qu'elle avait prit cher la Gretel. Et dans tout les sens du terme. La sorcière avait même fait une potion pour avoir un zizi, preuve qu'elle était prête à tout la mégère ! Gintoki n'était pas du tout fan de ce genre de pratique, mais Takasugi devait probablement aimer.

Faisant quelques pas vers la sortie de la forêt, le démon blanc se stoppa et se retourna d'un coup. Les yeux plissés vers son interlocuteur, il réfléchissait à une chose essentielle. Est ce qu'il avait fermé le gaz avant de partir du quartier général de Tartaros ? A tout les coups, avec sa chance improbable, c'était fort possible. Si jamais il ne reconnaitrait pas les lieux, c'est qu'il aurait merdé sur ce coup.

Bon qu'est-ce tu me veux le mioche ?

Passablement énervé à l'idée de devoir subir les foudres de Takasugi et les railleries de Kamui, sans compter le regard hautain de Minervache, Gintoki se surprit à serrer fortement le manche de son arme, prêt à dégainer. Mais tout ça serait possible si la situation imaginée s'avèrerait vraie. Or là, il n'en était rien.

Tous les deux nous, tous les deux nous, étions à la recherche de cette moitié de lune brisée. Si nous pouvions partager cette solitude à nouveau, je le ferais je le jure. chantonna t-il doucement avant de se rendre compte d'une chose.

Cette chanson, mélodie et autre synonymes, il l'avait apprise à l'époque où il avait rejoint le dojo de son professeur. Ca avait suffi à calmer sa pulsion meurtrière, cela dit. Étrange que Gintoki se remémore les paroles de cette vieille comptine pour s'endormir. Comme si l'arrivée de cet individu décoloré faisait ressortir des souvenirs oubliés. Et s'il n'était pas celui qu'il laissait paraître ?

Tu t'appelles pas Hansel, hein ? J'aurais du savoir que ta corpulence n'avait rien d'un petit teuton avide de bonbons. A moins que tu aies suivi un régime weight watchers... ?

C'était pas impossible, puisque bien des gens avaient retrouvé une taille de guêpe avec ce genre de publicité. Très peu, mais il y en avait quelques rares exceptions. De chenilles ils étaient devenus papillons, laissant les autres dans leur chrysalides afin de servir de repas aux autres animaux.

Tu sens... la mort. marmonna l'Argenté en se cachant le nez derrière sa main. Serais tu la faucheuse de ce monde ? Si c'est le cas, t'aurais pu prendre une autre apparence. Genre une fille à forte poitrine, pas un gringalet. J'ai déjà eu des problèmes avec des mineurs, interdiction que je m'y remette...


©️ fiche créée par ell


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
Crédits : Junie
Messages : 19
Date d'inscription : 08/09/2018

Seralth
Death Holder - Maître
MessageSujet: Re: Problème de génération [ft Seralth]   Mar 25 Sep 2018 - 16:25

Problème de génération
Gintoki Shiroyasha
L'aura que dégageait le nouvel homme face à lui lui disait vaguement quelque chose... C'était comme s'il l'avait rencontré sans que ce soit réellement le cas. Seralth réfléchissait pour essayer de trouver cette réponse qui semblait sur bout de sa langue... Peut-être devrait-il la donner au chat pour le savoir ? Plutôt à une âme dans cette situation. Une qui se trouvait auprès de lui sortit un prénom que le roux connaissait bien, il s'agissait d'un nouvel allié qu'il respectait : Takasugi. Cependant, cet homme ne lui ressemblait aucunement. Il était blanc, habillé en blanc et surtout, il était grand ! L'autre épéiste de Tartaros avait un teint asiatique, des cheveux foncés, il s'habillait tout le temps par des couleurs plutôt sombres et se battait avec un vrai Katana, pas un bout de bois. Ce détail n'avait pas échappé aux yeux rouges du maître de Death Holder qui n'avait pas pu retenir un sourire moqueur... Que comptait-il faire avec ça ?

Ayant la situation en main, l'assassin ne craignait rien et garda un sourire confiant. Peu importe ce que pouvait dire cet inconnu, qui semblait être du même monde que lui, ou faire, il saurait s'en occuper comme il le fallait. S'il tenait tant que ça à l'appeler Hansel et à considérer que la Sorcière était Takasugi, qu'il en soit ainsi. D'ailleurs, il avait un pacte de non agression ? C'était une chance inouïe ! Forçant sur son jeu d'acteur, Seralth montrait faussement à quel point il pouvait l'envier :

« Aaaaaaaaaaaaah quelle chance, j'aimerais bien avoir ça moi aussi ! »

Il avait l'air d'être un gamin qui enviait ses amis parce qu'ils avaient la dernière génération de console et pas lui. Evidemment, tout ceci était faux, jamais il serait jaloux d'un humain, il avait tout pour lui... Enfin, presque tout, il lui manquait sa femme, mais il devait patienter, le temps qu'elle soit majeure. Contrairement à certains, Seralth avait une morale et savait attendre. C'était ironique pour quelqu'un retirant des vies sans le moindre scrupule, non ? En parlant de ça, l'argenté causait d'un chien mort et d'une Sorcière qui ne voudrait pas de lui parce qu'il avait la peau sur les os... Il pouvait ajouter que son teint de mort vivant n'aidait pas non plus, mais il se devait bien d'être la représentation humaine de la mort bien qu'il manquât la longue veste noire et la faux, c'était pour être moderne et changer cette image !

« Désolé, mais les grosses ne sont pas mon genre. Si elle a pris du poids, tant pis pour elle, elle aurait dû faire attention. Je ne lis pas les conneries que peuvent écrire les humains. »

Légèrement agacé et ennuyé par ceci, Seralth balaya plusieurs fois le vide de sa main avant de la porter à sa bouche pour se mettre à bailler. Il était parfaitement détendu, s'en était presque effrayant. Toutefois, le roux avait conseillé au second mage de ne pas aller plus loin pour éviter de terminer comme Gretel, mais il fut totalement ignoré. Pas pour longtemps puisqu'il s'était à nouveau retourné pour le traiter de mioche. D'un coup, les joues de Seralth gonflèrent, tentant de retenir un rire, mais c'était impossible... C'était tellement sorti de nulle part qu'un rire dément s'échappa de ses lèvres. Il dut porter ses mains à son ventre tant ça lui faisait mal ; heureusement pour lui, il n'en pleurait pas de rire.

« Le mioche ? Je pense que tu ne te rends vraiment pas compte à qui tu t'adresses. »

Le maître de Death Holder n'écouta pas les propos de l'autre homme... Cette chansonnette qu'il poussa pour se donner du courage peut-être ? Il prit son épée, qui était toujours attachée à son dos, pour la jeter contre l'arbre le plus proche du blanc. Il n'allait pas le laisser se moquer de lui plus longtemps, il y avait toujours une limite à la plaisanterie. C'est alors qu'il semblât réaliser qu'il n'était pas face à n'importe qui. Seralth pencha légèrement sa tête sur le côté, ne comprenant rien à ce délire de régime. Il leva ses bras au ciel, les baissant doucement comme pour former un arc en ciel, à nouveau, il exagéra ses faits et gestes :

« Non, je suis naturellement parfait comme un parfait à la fraise. »

Quoique Seralth avait une préférence pour le chocolat, mais il avait choisi un fruit rouge en référence à ses cheveux. Reprenant son sérieux et n'ayant pas bougé d'un iota depuis le début, il remarqua les nouveaux gestes de l'homme face à lui. C'était bon, il montrait enfin ses premiers signes de faiblesse. Apparemment, il ne supportait pas encore l'odeur de la mort bien qu'ils soient du même monde ? C'était excellent ! Joignant ses mains tel un Mr. Burns, son sourire s'agrandissait, montrant toutes ses dents blanches, et devenait malsain. Il s'était enfin rendu compte de tout. Par contre, savoir que la mort n'était pas une fille gratifiée par la nature l'avait désespéré... Quel dommage... Vraiment. Seralth s'approcha de lui, totalement confiant en ce qu'il faisait, usant de sa magie pour le traverser et s'arrêta une fois qu'ils furent dos à dos.

« Ah oui... C'est vraiment dommage que la mort ne soit pas comme tu l'imagines. » Commença-t-il d'un ton sarcastique. « ça fait quoi d'avoir été pénétré par un homme alors ? Ça doit changer du canon ! »

Le mage illégal se moquait totalement de lui. Puis, il récupéra son épée, qui était contre l'arbre depuis tout ce temps, pour se placer sur le chemin menant à Tartaros. Il n'était plus question pour lui de le laisser aller plus loin sans rien faire et tant qu'il ne connaissait rien de cet épéiste. Le rouquin planta son épée sur le sol, croisa ses bras contre son torse et prit une mine déçue.

« N'empêche... Je pensais que nous étions du même monde, mais tu sembles encore faible face à l'odeur du sang et des cadavres. C'est décevant. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 326
Date d'inscription : 02/09/2014

MessageSujet: Re: Problème de génération [ft Seralth]   Mar 25 Sep 2018 - 19:12


Problème de générations

Le gosse n'avait pas eu l'air d'apprécier qu'on l'appelle "le mioche", et ça, Gintoki s'en était rendu compte juste après l'avoir dit. Puis vint le moment de parler du régime que l'Argenté avait demandé si Hansel en avait fait un. Sa réponse surprit le Shiroyasha, qui s'imagina l'espace d'un instant son interlocuteur avec un déguisement de parfait à la fraise. Ouais non, autant imaginer Takasugi à la place, ça irait probablement mieux avec sa côte de popularité chez la gente féminine. "Achetez le Takasugi Parfait ! Avec lui, faites ce que vous voulez !". Un bon slogan pour une pub, tout les maids cafés devraient en prendre de la graine. Les Host club feraient un ravage, et tout ça grâce à Gintoki. S'il avait le temps, il tenterait de commercialiser cette idée. Avec d'autres gens, comme Kamui ou même lui-même ! Ca pourrait marcher que trop bien, et le démon blanc pourrait enfin dire à sa descendance : "Mon petit. J'ai comblé bien des filles dans ma vie. Donc non, je ne sais pas qui est ta vraie maman."
Un début de popularité croissante, qui ferait sans doute voir à la télévision une série à son nom. Alala, c'est beau de rêver. Et si nous retournions sur ce petit homme qui bloque la route allant à Tartaros ? Ca serait bien oui, au lieu de dériver sur tout et n'importe quoi.

...

Sans voix. Gintoki venait de se faire souiller par un gosse. Qu'est ce que ça voulait dire ? La majorité sexuelle avait baissé à ce point là ? Le gamin avait l'air d'avoir dix ans, l'Argenté avait vraiment du louper un train voire même deux pour se retrouver dans cette position de faiblesse. Vite, reprendre le dessus. Ne pas être le uke, non, pas comme ça Zinédine. Avec Takasugi pourquoi pas, mais pas avec quelqu'un d'autre.

J'ai rien senti. Par contre, tu dois avoir chopé une MST.

Et bim, dans les dents ! Gintoki reprend l'avantage, youhou ! S'il avait évacué ce sentiment de peur qu'il avait eu l'espace d'un instant, l'Argenté continuait de se méfier de cet être aux cheveux couleur fraise. En enlevant le côté comique de la chose, il avait bien traversé son corps. Serait-ce l'oeuvre d'une magie ? A coup sur. Il y a tellement d'individus et de sortes de magies dans ce monde que c'était fortement possible.

Désormais, le fauteur de trouble Hansel s'était placé entre Gintoki et sa guilde. Il le narguait, et maintenant il montrait un semblant de déception. Du même monde ? Encore faible à l'odeur du sang et des cadavres ? Qu'est ce qu'il baragouinait encore. Son apparence physique n'étaient donc qu'une tromperie visuelle ?

Tu es un sorcier Harry. Ou peu importe ton nom. Comment peux-tu affirmer toutes ces choses alors que tu ne connais rien de moi ?

Malgré tout ça, le roux avait raison. Il était vrai que Gintoki avait rejoint les rangs de Tartaros, reprit sa course dans le chemin carmin de la mort. Mais il subsistait encore une once d'humanité en lui, quelque chose le rattachant à ce monde qui l'a vu grandir et s'épanouir. Une particule de bien que l'ancien du Gouvernement ne pourrait enlever, peu importe le nombre de fois qu'il essaierait, peu importe le nombre de produits employés. Incrusté au plus profond de lui, jusqu'à faire partie de son adn.  Une faiblesse qui restait une force en elle même. La force de rester humain.

Tu es sûr de ne pas vouloir me laisser passer ? Il serait dommage de rentrer chacun chez soi blessé...

C'était fini le temps où le respect pour chacun était encore présent. En changeant de voie, Gintoki retrouvait peu à peu ce qu'il avait délaissé. Croiser le fer, la loi du plus fort. Il savait pertinemment qu'il n'avait pas la moindre chance face à poil de carotte, mais celui que l'on appelait le Démon Blanc ne voulait pas mentir sur son surnom. Il se battrait, quitte à y laisser la vie, une marque sur celui qui allait lui faire traverser le dernier fleuve.

Apposant son bras gauche sur son arme, il attendait une réaction. Le moindre geste donnerait le départ. Il n'en resterait qu'un. Quelle que soit les guildes des deux êtres, l'une allait pleurer ou non le décès d'un de ses membres. D'ailleurs, est ce que Takasugi pleurerait son compagnon ? Et Minerva ? Gintoki faisait-il vraiment partie de cette guilde sombre finalement ?

Allez, viens. Que je te déchire...


©️ fiche créée par ell
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
Crédits : Junie
Messages : 19
Date d'inscription : 08/09/2018

Seralth
Death Holder - Maître
MessageSujet: Re: Problème de génération [ft Seralth]   Mer 3 Oct 2018 - 16:31

Problème de génération
Gintoki Shiroyasha
L'avance prise par l'argenté devenait de plus en plus risquée. Il semblait connaître le chemin pour aller à Tartaros, mais Seralth ne fit pas tout de suite le rapprochement entre ça et le fait qu'il soit un membre de cette guilde. Pour une fois que l'assassin était prudent, il ne fallait pas lui en vouloir. Pour bloquer la route de l'autre homme, il avait utilisé sa technique pour se rendre intouchable comme une âme et passa au travers du seul obstacle se dressant devant lui. Il resta quelque temps derrière son dos, étant presque désarmé tandis que l'autre mage avait son épée en bois et sûrement d'autres ressources encore inconnues à ce jour. Cet homme sortait une connerie à chaque fois qu'il ouvrait sa bouche ou il était vraiment atteint ? Seralth commençait à se poser la question bien qu'il pouffa de rire... Aucun risque qu'il n'attrape une MST, elle l'aurait traversée.

« Impossible que j'attrape une connerie de ce genre, mais pour que tu le dises au moment où je ne fais que passer, ça voudrait dire que c'est toi qui l'as ? »

Le roux récupéra son épée et se mit une nouvelle fois sur la route de l'argenté, plus que déterminé à ne pas le laisser aller plus loin. Il était déçu par cet homme et ne le cacha pas... Il avait retiré des vies, il n'y a pas longtemps, et semblait encore faible face à la vue du sang et l'odeur que pouvaient dégager les cadavres. Cet homme ne le savait pas, mais les âmes des personnes âgées l'ayant guidé jusqu'à Mizutoshi étaient en train de se plaindre à ses côtés... C'était marrant à voir pour Seralth. Cependant, être appelé par Hansel et Harry lui fit grincer des dents ! Il prenait ces prénoms comme des insultes comme ils n'étaient pas dans un calendrier français... Non, ce n'était surtout pas le sien, mais le donner à n'importe qui pourrait lui porter préjudice. Tant qu'il ne savait rien de plus sur l'identité de cet inconnu, il n'allait pas révéler la sienne facilement.

« Disons qu'il y a des signes qui ne trompent pas. » Dit-il, souriant d'une façon moqueuse.

Seralth faisait exprès de ne pas trop en dire, autant pour se moquer de la personne que pour rester mystérieux à son sujet. Toutefois, il retira sa posture détendue pour porter une main à la poignée de son épée, qui restait toujours plantée dans le sol. La menace du blanc n'était pas passée par l'oreille d'un sourd... Il comptait vraiment s'en prendre à Seralth, le maître de Death Holder ? Certes, il ignorait que c'était un maître d'une guilde, mais ce dernier ignorait que l'autre était un allié donc c'était donnant / donnant. Dans tous les cas, ça ne changeait rien au fait que l'assassin admirait ce type de courage autant qu'il le trouvait insensé... ça lui rappelait son combat contre Arès qu'il avait fini par respecter. Est-ce que ça se terminerait ainsi avec l'argenté ? Impossible à dire surtout quand sa nature narquoise reprenait le dessus pour le faire rire aux éclats.

« Tu tiens vraiment à le vérifier ? »

Le mage de Death Holder retira son épée du sol et la brandit en avant. Comme cet homme était drôle et fou, il comptait le laisser lui porter le premier coup. Du moins, c'était ce qu'il pensait faire, mais lorsqu'il reçut l'invitation extrêmement hautaine de son adversaire, il n'allait pas le laisser s'en sortir sans rien ! Apparemment, il était fou à ce point et l'assassin avait clairement l'intention de lui faire regretter cette décision... S'il y allait sérieusement, pour l'instant, il avait plusieurs choses à vérifier.

« Que tu me déchires ? Ça sonne bien ! »

Son ton était enjoué, presque excité, pour montrer qu'il avait plus que hâte de savoir de quoi il était capable, malgré que ce comportement rempli de sous-entendus pouvait être bizarre aux yeux des autres. Néanmoins, le « jeune » homme ne pouvait pas laisser l'avantage de parole à l'autre.

« Mais c'est plutôt à moi de te marquer à vie pour que tu ne m'oublies jamais ! »

Après le blabla, voilà l'action ! Le maître de guilde s'élança le premier en direction de son adversaire puisqu'il l'avait invité à le faire. Ses coups d'épée et ses déplacements étaient ni trop rapides, ni trop lents. Seralth montrait intentionnellement qu'il voulait vérifier sa force de frappe, ses mouvements, sa façon de se défendre, ses mimiques... Trop de choses pouvant l'aider à prendre connaissance de son niveau pour mieux le contrer et lui montrer qui était le Patron ici. Pendant quelque temps, l'argenté allait s'en sortir, mais à force, ce ne serait plus le cas. Le roux était confiant et avait une expérience sans limite, il ne pouvait pas perdre ce combat et peut-être que sa cible le comprendrait à ses dépends ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 326
Date d'inscription : 02/09/2014

MessageSujet: Re: Problème de génération [ft Seralth]   Mer 3 Oct 2018 - 23:36


Problème de générations

Damned, il avait saisi l'astuce pour les MST. Comment faire pour retourner la situation à son avantage, et surtout face à un mioche qui faisait que sourire en trompant le monde entier. Derrière sa facette enfantine se cachait quelque chose de bien plus inquiétant qu'il ne souhaitait montrer. Et le fait qu'il déclare comme ça qu'il y a des signes qui ne trompent pas n'arrange en rien la situation de l'Argenté. Qu'est ce qu'il venait foutre ici, pile au moment où Gintoki s'était décidé à rentrer se reposer... Pourquoi le sort s'acharnait contre lui, qu'avait il fait pour mériter ça, hein ? Aucun honneur, aucune dignité ! Il se mettait à jurer le poing levé vers le ciel, pour retourner directement à la situation actuelle.

J'connais une rousse qui ouvre un peu trop les jambes à qui le veut. C'est ptet d'elle que j'ai hérité ces fameux gênes Mickael Samuel Thomas, aka M.S.T. le trio Infernal.

Énième parole avant d'avancer son pas de quelques centimètres. La distance parfaite pour un estoc sans bavure. Sur un novice cela marcherait, et bizarrement le gamin laissait bien trop d'ouvertures pour quelqu'un avec une aura si forte. Il l'invitait à ouvrir le bal, le saligaud.

Rectification, il ouvrait la danse et Gintoki devait le suivre. La chorégraphie n'était pas compliquée en soi, l'Argenté était bel et bien testé. Raison de plus pour lui montrer qu'il n'était pas un simple rigolo qui avait peur du sang et des cadavres. Un geste banal de puissance brute en démonstration. Le coup fendit l'air et les branches mais ne toucha pas sa cible. Le Shiroyasha n'était pas assez stupide pour tomber dans le piège tendu de façon grossière, et il se savait bien moins supérieur que son adversaire même si ça lui faisait du mal à l'avouer.

Il y a toujours des génies dans le monde. Malgré le fait qu'il en soit un, Gintoki n'était que le dernier des cancres chez les génies. La preuve, Takasugi l'avait surpassé et le mec en face aussi. Bon pour Takasugi ce n'était pas de beaucoup, mais lui était sur de là où il allait. Gintoki non. Voilà qui le rendait plus faible, sa faculté de douter de soi, sa manie de tout prendre à la rigolade. L'autre borgne le lui avait dit jadis que ça lui porterait défaut, mais Gintoki n'y avait jamais prêté attention plus que ça.

Ah, il semblerait que je t'ai manqué.- mentit le démon blanc en rengainant son arme. - C'était mal engagé pour moi dès le début, tricheur haha !

Perdre connaissance sans tomber au sol, voilà comment se trouvait Gintoki en l'instant présent. Il luttait pour rester debout et faire genre c'était un dur, seul un idiot ne capterait pas la manœuvre. Tout ce qu'il voulait c'était rentrer à sa guilde, pas se battre avec le premier venu.

©️ fiche créée par ell
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
Crédits : Junie
Messages : 19
Date d'inscription : 08/09/2018

Seralth
Death Holder - Maître
MessageSujet: Re: Problème de génération [ft Seralth]   Ven 12 Oct 2018 - 16:34

Problème de génération
Gintoki Shiroyasha
Seralth était plus que serein face à cette situation qu'il avait en main. Il ne se renseignait pas sur cet homme, mais quelque chose lui disait que s'il posait la moindre question, il sentirait le vent passer en retour. Lui-même était discret quant à sa réelle identité, il était obligé s'il ne voulait pas se faire avoir par le premier imbécile venu. Toutefois, celui-ci, le roux avait le sentiment d'arriver à le gérer bien qu'il semblait autant atteint que lui vu toutes les bêtises qu'il sortait à la minute. Voilà qu'il leva son poing au ciel, se mettant à jurer et le maitre de Death Holder le regardait faire, se demandant pourquoi faisait-il ceci ? Comptait-il viser la lune sans que ça ne lui fasse pas peur ? Et même à l'usure, il y croit encore et encore ? Quel courage ! Il avait presque envie d'applaudir l'argenté pour se moquer de lui ! Toutefois, l'assassin fut moins enthousiaste lorsque sa future cible parlait d'une rousse sans le moindre respect. Certes, il n'avait aucune idée de qui il parlait, mais ça ne changeait rien au fait que Seralth était sensible aux rousses... Enfin, sensible à une seule rousse ! Son aura fut menaçante, il devait chercher son arme pour clouer le bec de cet inconnu sur le champ... Mais ça ne lui ressemblait pas de révéler ses points faibles de la sorte alors il se contrôla malgré que son ton restait sombre :

« J'ignore de quelle rousse tu parles, mais si on pense à la même, tu ferais mieux de surveiller tes paroles en ma présence. »

En effet, on ne s'en prenait pas facilement à belle rouquine devant lui ! S'il parlait réellement d'elle, il le regretterait même si Seralth ne la connaissait pas tant que ça, elle avait conquis son cœur sans qu'elle ne s'en rende compte. Le peu de morale, qui lui restait, faisait qu'il voulait attendre sa majorité avant de lui demander sa main... Il vivait depuis plus de 4 siècles, attendre 4 ans de plus n'était pas grand-chose pour lui. Néanmoins, ce monde lui avait fait voir certains doubles et il avait déjà pensé à ce qu'il ferait si jamais la version Edoras de belle rouquine était une version plus âgée. Abandonnerait-il vraie belle rouquine pour cette contre-façon ? Les Yatô sur Earthland, c'était quelque chose, mais l'inverse sur Edoras, ce serait quoi ? Il ne voulait pas d'une Princesse Peach en guise de femme, mais plus d'une Zelda qui ose attaquer un Ganondorf avec ses flèches de lumière ! Puis, on savait tous que Zelda était plus jolie que Peach bien qu'elle aime se travestir. Etait-ce le côté garçon manqué de belle rouquine qui lui avait tapé dans l'oeil ? Etait-ce sa force ? Etait-ce son côté Robert De Flato ? Il ne saurait comment justifier cet amour naturel pour cette jeune demoiselle qui recherche un mec mortel... Seralth l'était, tout concordait ! Enfin, il ne pouvait pas choisir la contre-façon alors qu'il était d'Earthland, s'il revenait dans son monde d'origine, il la perdrait donc autant choisir celle qui lui résiste, mais qu'il ne perdrait jamais !

Terminant son débat intérieur, le combat entre les deux épéistes put enfin commencer. Le roux aurait préféré que l'argenté ouvre la danse, mais sa provocation de trop lui avait fait porter le premier coup pour le tester. Ce fut ainsi pendant un long moment jusqu'à ce que le tango pour débutant devienne un tango endiablé. Un affrontement où les seuls instruments de musique étaient les armes se rencontrant dans un cliquetis à en faire grincer les dents comme un feutre d'ardoise pourri glissant sur les tableaux blancs... Que c'était agréable. Ce son poussait le mage de Death Holder à prendre ce combat sérieusement quitte à ce que le second ait du mal à suivre. Il ne pouvait pas se permettre de le laisser gagner pour révéler à n'importe qui l'emplacement de Tartaros qu'il venait de trouver... Tout n'était que pour le bien de Takasugi ou le bien de cet homme ? S'il trouvait ce quartier général, les démons allaient l'entraîner jusqu'au bout de la nuit pour qu'il n'en ressorte pas vivant donc autant le terminer en avance ?

Cependant, ses yeux remarquèrent certains mouvements de l'argenté qui lui rappelèrent vaguement quelqu'un. Voilà que le roux avait l'impression de voir l'esprit de Takasugi se battre à ses côtés comme pour lui prêter main forte... Avait-il un lien avec lui ? Ils s'habillaient quasiment de la même façon, ils avaient les mêmes mouvements et il parvenait à lui résister, moins que le petit Samurai, mais c'était d'une façon qui arrivait à le surprendre. La dernière fois qu'un humain lui avait résisté ainsi était Arès et maintenant, il était son apprenti le plus fidèle. Lorsque le second épéiste rengaina son arme et lutta pour ne pas perdre connaissance, Seralth s'arrêta, toujours sur ses gardes et prêt à contre attaquer au moindre faux pas de son vis-à-vis. Alors comme ça, il s'arrêtait maintenant ? C'était décevant. Il soupira de dépit, s'approcha de l'inconnu pour que son épée touche doucement son cou et il la leva pour que leurs regards se croisent.

« C'est tout ? Je pensais que tu allais me déchirer. A la place, j'ai l'impression d'avoir été griffé par un chaton. J'espère t'avoir bien marqué en échange ! » Dit-il d'un ton provoquant tout en souriant grandement. Il était fier de son humour à double sens.

En vérité, l'épéiste devait s'estimer heureux que l'autre n'avait pas voulu faire un combat de magie où il aurait été forcé de se servir de la sienne et l'endurance de son corps aurait été mise à rude épreuve. Les moqueries n'ayant plus lieu d'être, le roux prit un air des plus sérieux et commença à le menacer de son épée.

« J'espère qu'il te reste assez de conscience pour me répondre sinon, ça pourrait être problématique. Mais tu bougeais comme le petit Samurai, quel lien entretiens-tu avec lui ? »

Maintenant que ce combat avait dû montrer à l'argenté de quoi il était capable et qu'il n'était plus question de le sous-estimer, peut-être qu'il répondrait à sa question ? Du moins, c'était la meilleure solution pour qu'il puisse s'en sortir sans une aide extérieure.


Hors RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 326
Date d'inscription : 02/09/2014

MessageSujet: Re: Problème de génération [ft Seralth]   Ven 12 Oct 2018 - 18:48


Problème de générations

Il semblerait qu'il y ait méprise sur la personne. Sauf si la rouquine en question s'avérait être la Knightwalker, puisque c'était la seule qui était légalement à son paroxysme sexuel que Gintoki connaissait. A moins qu'il ne parle de quelqu'un d'autre en particulier, et que le roux ait des penchants bizarres. Dans ce cas, Gin s'inclinait aussi bien sur le plan de la force mais aussi sur tout les autres.

Effondré sur le sol après cet intense échange de lames, l'Argenté essayait de comprendre ce qu'il voulait dire à propos de la rouquine. Drôle de dernières pensées avant d'être emporté par la Faucheuse, mais il tenait absolument à savoir l'identité de la dulcinée de son adversaire.

J'ai retenu mes coups. J'allais pas ôter la vie d'un gamin qui vient de faire son premier bisou à sa copine sur la joue non plus.

Derrière la plaisanterie, le Shiroyasha était à moitié mort physiquement. Cela faisait longtemps qu'il n'avait eu d'échanges avec une telle intensité. Il savait que reprendre du service allait le mettre rapidement face à des personnes plus fortes que lui, et il s'en voulait. A force de faire le rigolo aux côté du Glory et des autres au Gouvernement, Gintoki avait délaissé très vite les entrainements quotidiens. Mais ça faisait partie du jeu, sa reconversion lui avait fait laisser tomber les armes pour ne plus tuer ni blesser. Alors forcément, quand on revient sur sa décision, on le paye cash. Il avait déconné, et même son adversaire se moquait ouvertement de lui, le comparant à une griffure de chaton.

Le petit samouraï ?

De qui parlait-il ? L'Argenté peina à se relever et s'assit, en réfléchissant sur ce que voulait dire le bretteur. D'après ses dires, Gintoki bougeait comme le petit samouraï. Mais il n'avait aucune idée de quoi et qui il était question.

Je ne connais aucun petit samouraï, navré. Si tu pouvais m'en dire plus sur cette personne, peut être pourrais-je te répondre.

Le mystère s'épaississait sur le gamin roux. Il cachait quelque chose, mais pas un petit truc comme tout le monde. Non, ça semblait être d'une plus grande ampleur.  Un je-ne-sais-quoi qui pourrait probablement changer la face du monde, voire de l'univers ! En tout cas, s'il s'avérait être vrai, il aurait pu demander plus gentiment au lieu de tout taillader ce pauvre homme à la coupe permanentée.

Tu pourrais te présenter, maintenant que l'affrontement est terminé ? J'aimerais bien savoir qui est le gosse qui m'a mit à terre. Des génies comme toi, on doit pas en voir souvent.

Jadis, le démon blanc avait été considéré comme un génie par ses pairs. Mais il semblerait qu'il soit temps de passer le flambeau à la nouvelle génération. Décidément, le monde va trop vite. Il n'avait pas eu le temps de profiter de son talent que déjà il devait passer la main. C'est pô juste. Tchô !

©️ fiche créée par ell
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Problème de génération [ft Seralth]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Problème de génération [ft Seralth]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Problème avec la commande bcdedit de la FAQ
» tuto haradrim, opération désert
» Salle d'opération section civile
» Votre fédération 2011.
» Ambassade de la Confédération du Rhin {LCR}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Reborn :: Le vaste monde d'Edoras :: Continent de Ruta - Nord :: Forêt d'Iridia-
Sauter vers: