AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La protectrice et le stalktueur [PV Seralth]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 261
Date d'inscription : 28/10/2013
Age : 24

Kagura Yatô
Mermaid Heel
MessageSujet: La protectrice et le stalktueur [PV Seralth]   Mar 18 Sep 2018 - 14:14

La protectrice et le stalktueur

Cela faisait déjà quelques temps que la jeune femme n’avait pas eu de vraie mission. Elle ne comptait pas le cas de l’anguille géante comme une vraie mission puisqu’elle y était allé pour manger et non pour réellement répondre à l’annonce. Du coup sa dernière vraie mission devait remonter au festival à la plage Taiyou avec Tsukuyo et le gars du gouvernement… Haru ! Ça remontait à loin tout ça ! Depuis, elle n’avait pas eu de mission aussi importante, juste des petits trucs parce qu’elle s’était faite engueulée à force de faire des resto-basket. Il fallait vraiment qu’elle retrouve une mission intéressante et qui serait trèèèès bien payé. La voilà donc à regarder les différentes missions affichées au QG des sirènes. Beaucoup de quêtes assez classique et pas super bien rémunérée. Elle allait se résigner quand elle en trouva une cachée sous les autres. Une mission de protection durant un événement à la capitale. Voilà ce qu’il lui fallait ! Protéger quelqu’un des méchants ! Et si c’était durant un événement particulier, il y aurait peut-être un buffet à volonté devant lequel elle pourrait planter sa tente.

Après une petite “négociation”, elle eut le droit de faire cette mission. De toute façon, elle l’aurait fait quoiqu’il aurait pu arriver. Elle avait besoin de se dérouiller un peu ! Direction donc le nord de Medoh et la cité royale où elle devait retrouver son client dans quelques jours. Le trajet ne fut pas trop trop long, elle prit une calèche jusqu’à la capitale. En arrivant, la rousse partie à la rencontre de celui qu’elle devrait protéger. L’événement était le soir même, elle devrait donc le protéger jusqu’à ce que ce soit terminé puis elle retournerait à Mizutoshi où l’attendait sagement Sadaharu qu’elle n’avait pas emmené avec elle. Elle voulait puisque c’était SON chien, mais ce n’était pas une bonne idée de l’avoir avec elle pour la mission. C’était donc les autres filles de la guilde qui allaient s’occuper de lui jusqu’au retour de la Yatô. Le client de la rousse était un homme d’au moins une cinquantaine d’année, bedonnant et clairement un riche d’Edoras.

“Ils ont envoyé une enfant pour me protéger ?! Ils se moquent de moi !”
“Calme-toi l’vieux ! J’suis pas une enfant !”
“Hors de question que ce soit une gamine qui me protège ! Je veux une vrai garde du corps et pas un gringalet !”

La rousse utilisa alors son renforcement pour créer un bouclier autour de son poing avant de taper contre le mur qu’il y avait à côté d’elle, laissant un énorme trou dans ce dernier. Elle fusilla alors du regard celui pour qui elle avait fait tout le trajet.

“J’suis l’meilleur garde du corps qui existe et j’suis pas venue pour rien ! J’peux te protéger même si j’t’aime pas !”

L’air apeuré sur le visage de ce client n’était pas forcément une bonne chose, mais au moins, il ne la traiterait plus de gamine et elle pourrait rester. Elle se redressa donc et se mit à se curer le nez attendant d’avoir des informations sur le planning jusqu’à ce soir. Une longue journée à devoir faire des efforts pour ne pas mettre son poing dans le visage bouffi de cet idiot.

Première destination le centre ville où il avait des rendez-vous pour se faire faire une tenue sur mesure, d’après ce qu’avait compris la sirène. Pff, s’il avait tellement peur pour sa sécurité, il aurait dû rester enfermé chez lui. Mais bon, elle n’avait pas le choix, elle s’était donc mis en chemin, son ombrelle au dessus de sa tête afin de la protéger des rayons du soleil. Elle marchait à côté de son client l’air de rien. Mais elle était tout de même concentré sur ce travail, elle devait réussir pour montrer qu’elle était vraiment une bonne garde du corps. Alors que son client venait de s’arrêter pour s’acheter à manger, la rousse sentit une présence. Dans la foule se trouvait une personne avec une aura menaçante, elle le sentait, elle surveillait donc les alentours en tentant de trouver cet personne. C’était peut-être juste un hasard, mais elle devait faire attention. Bien que ce soit beaucoup plus difficile de se concentrer alors que le vieux était en train de s’acheter à manger et que ça sentait super bon ! Donnant faim à l’adolescente.
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Crédits : Junie
Messages : 32
Date d'inscription : 08/09/2018

Seralth
Death Holder - Maître
MessageSujet: Re: La protectrice et le stalktueur [PV Seralth]   Mer 26 Sep 2018 - 16:49

La protectrice et le Stalktueur
Kagura Yatô
Seralth s'ennuyait à mourir dans le bâtiment de sa guilde. Posé tranquillement sur son canapé, les bras croisés derrière sa tête, il regardait ses membres revenir pour repartir avec une nouvelle mission entre les mains. Certains venaient le voir pour savoir si c'était à leur portée ou pour d'autres questions... Mais lorsqu'il s'agissait de doutes, le roux lançait un mauvais regard, leur disant qu'ils verraient sur le moment. Un tueur tué était la pire des hontes, ça voulait tout simplement dire qu'ils n'étaient pas dignes de sa guilde ! Le « jeune » homme ne pouvait pas rester éternellement là, à ne rien faire alors qu'il était en pleine forme ! Depuis qu'il était dans ce nouveau monde, il n'avait pas eu besoin de pousser sa magie à ses extrêmes donc ce corps ne lui faisait aucunement regretter. Il ressentait ce besoin de bouger pour continuer de se familiariser avec ce corps, bien que ça fasse quatre siècles qu'il l'avait, mais justement, un corps humain n'était pas fait pour durer autant de temps sans se décomposer... Cette pensée lui donnait la nausée, mais Zeleph était un sacré génie du mal ! Il finirait par l'éliminer de ce monde ou d'Earthland, peu importe où le mage noir se trouvait, il avait la Mort aux trousses.

Seralth se leva et se dirigea vers le panneau des missions... Quelle cible était la plus alléchante ? Le Roi et la Princesse oui ! Cependant, personne ne souhaitait leur mort à part Takasugi pour tout renverser et Gyokuen pour tout dominer... Pourquoi étaient-ils alliés ces deux-là ? Bah, ce n'était pas ses affaires ! C'est alors que ses yeux rouge sang trouvèrent cette mission parlant d'une personne importante pour un événement qui avait lieu à la Capitale. Il fallait la tuer pour semer la zizanie dans cette petite fête. Peut-être était-ce quelqu'un qui avait raté de peu cette place ? Puis, par jalousie, il voulait se servir de Death Holder pour ne pas avoir à se salir les mains ? Pas de problèmes ! Ça ne dérangeait pas Seralth, il pouvait participer à cette fête dans la Cité Royale, qui plus est, de quoi bien narguer les ennemis de l'Alliance Baram qui ne connaissaient pas encore son identité !

Evidemment, le roux ne comptait pas se ramener dans cette grande ville en criant haut et fort son identité, il allait être prudent et discret. Pour se faire, une fois arrivé sur les lieux, il cacha son épée dans un drap sombre et sale, personne n'oserait le toucher pour le planquer dans la ruelle la moins attirante de la ville. L'assassin pouvait réussir son meurtre sans son arme blanche, ça le limitait concernant le contrôle des âmes et l'utilisation de certaines de ses techniques... Mais tout irait bien tant qu'il avait ses sens et ses mains. Se baladant dans les rues de la Cité Royale comme s'il était un citoyen comme les autres, ses yeux regardaient dans toutes les directions pour ne pas rater sa cible. Ce dernier était trop fier et débrouillard pour demander de l'aide à qui que ce soit. Il ne fallait pas installer le doute parmi les nombreux habitants et puis, il finirait par le trouver ! Autrement, il attendrait le soir pour lui offrir la meilleure des conclusions à son événement : terminer en enfer une fois que les témoins ne seraient plus là.

Le hasard l'avait mené dans les rues commerçantes de la Capitale et pas n'importe lesquelles, au vu des prix exorbitants présentés sur certains produits des vitrines, c'était des commerces de luxes. Le peu qui était parvenu à attirer sa curiosité l'avait fait siffler et penser que les humains ne s'emmerdaient pas sur certains bouts de tissus et autres choses luxueuses... Ce n'était pas ici qu'il comptait se servir ! Détournant son regard blasé nonchalamment des boutiques, une bonne odeur parvint à ses narines... Une boulangerie ne devait pas se trouver loin, ça sentait le pain chaud et les délicieuses viennoiseries. Il en avait l'eau à la bouche et partit s'acheter deux pains au chocolat. Il ressentait la faim comme tout le monde, après tout. Alors que le mage illégal reprit sa route pour trouver sa future victime, il se retourna lorsque la boulangère salua son nouveau client. En temps normal, Seralth n'aurait porté aucun intérêt à ceci, mais cet homme, qui venait d'entrer, ressemblait trait pour trait à celui de l'affiche qu'il avait laissée dans la guilde pour ne pas paraître suspect.

« Ah ! »

Son aura menaçante avait totalement disparu lorsqu'une nouvelle plus qu'excellente s'était présentée à ses prunelles ! La rouquine qu'il avait furtivement rencontrée un jour était là, près de cette boulangerie, à attendre la personne ? Non, ça devait être un heureux hasard, il semblait de son côté en ce moment. Son œil gauche se mit à briller tandis qu'un grand sourire étirait ses lèvres ; heureusement qu'il n'avait pas encore croqué dans ses pains au chocolat, ça aurait été digne d'un tue-l'amour.

« Belle rouquine ! »

Seralth ignorait la foule et les regards qu'elle pouvait lui lancer... Ces regards jugeurs comme s'ils se sentaient supérieurs et n'appréciaient pas les personnes perturbants leur tranquillité, même lorsque ça ne les concernait pas. Tenant correctement son petit sac fermé, il leva ses bras au ciel et voulut se jeter sur la jeune mage, mais il y avait de grande chance à ce qu'il rencontre le sol plutôt que ce petit corps innocent. L'épéiste se releva, l'air de rien, et garda son sourire :

« Je ne pensais pas te voir ici ! Qu'est-ce que tu fais ? »

Le corps juvénile du maître de guilde l'aidait grandement à garder un air innocent. Toutefois, sa rencontre avec cette belle rouquine était perturbée par les toussotements de sa future victime. Apparemment, celui-ci avait terminé ses achats plus gros que son ventre. Ceci n'était qu'un détail, le pire était qu'il venait de le déranger sans la moindre gêne alors qu'il se trouvait aux côtés de la personne la plus importante ! Directement, il lui lança un mauvais regard et le fixa avant de dire d'un ton plus que menaçant :

« Tiens ? Il y a un cochon qui a réussi à s'échapper de l'abattoir ? C'est dangereux de le laisser en liberté, il pourrait salir toute la ville et ses habitants, surtout toi belle rouquine ! »

Il s'était tourné vers elle, la regardant d'une façon inquiète, il l'était réellement pour elle. Il voulait la protéger de ce porc qui pourrait faire tout et n'importe quoi avec elle. Voilà que le roux s'imaginait toutes sortes de scénarios possibles allant à l'encontre de la demoiselle.

« Il ne faut pas que tu restes avec lui ! Pour qui s'est-il pris ? Pour Babe, un cochon dans la ville ? »

Intérieurement, Seralth réalisa que ses nombreuses insultes pouvaient lui porter préjudice pour sa discrétion. D'un autre côté, ils ne pouvaient pas l'accuser à tort et à travers, sans la moindre preuve... Il n'avait rien à craindre, tout irait bien tant qu'il n'allait pas plus loin que ça et qu'il continuait de faire comme si c'était un citoyen comme les autres... Il manquait juste de tact.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 261
Date d'inscription : 28/10/2013
Age : 24

Kagura Yatô
Mermaid Heel
MessageSujet: Re: La protectrice et le stalktueur [PV Seralth]   Mar 2 Oct 2018 - 20:53

La protectrice et le stalktueur

Je m’étais pas du tout attendue à ce que cette mission de protection soit aussi ennuyante. Je devais m’occuper d’un vieux, bedonnant et totalement imbu de lui-même. Un mec que je supportais pas après avoir passé simplement quelques minutes avec lui et il fallait que je reste pendant plusieurs heures. Mais maintenant c’était trop tard, je n’avais plus le choix, je devais accomplir ma mission, la réussir afin de préserver l’honneur de la guilde. Et le fait que j’ai déjà fait un trou dans le mur de la maison de ce gros bourge n’était pas forcément la meilleure manière de donner une bonne image de la guilde ou de moi. Enfin l’image qu’il avait de moi je m’en foutais royalement, mais je devais faire des efforts pour ma guilde et ne pas me faire réprimander par la maître et Mikazuchi. Mais lui m’avait traité de gamine, on pouvait considérer que l’on était quitte pour le mur. En tout cas maintenant j’étais bloquée avec lui jusqu’au soir. J’allais devoir faire preuve d’une patience incroyable. Ce qui n’était pas ma caractéristique principale !

Première étape, accompagner le bourge obèse acheter à manger. Déjà qu’il avait mal commencé en me traitant de gamine, maintenant il me torturait en allant acheter à manger là où je n’aurais pas le droit de manger. J commençais à me demander si combattre un monstre quelconque ou même aller combattre l’alliance Baram seule ne serait pas plus simple que la protection du vieux. En tout cas me voilà, accompagnant ce vieux débris jusqu’à une boulangerie de luxe afin qu’il puisse acheter de quoi se nourrir. J’attendais donc devant la boutique, torturée par la délicieuse odeur qui s’en échappait. Et alors que j’étais en train de réfléchir à tout ce que je pourrais manger si on me laisser entrer, j’entendis une voix que j’avais déjà entendue une fois et qui avait directement été étiquetée “pervers lolicon”. Et en effet, le roux à qui était rattachée cette voix fut rapidement visible, me qualifiant de “belle rouquine” je ne pouvais pas nier ce fait ! Mais il était un lolicon alors ça ne passait pas. D’ailleurs, il leva les bras au ciel pour se jeter sur moi, mais je me décalais d’un pas, le laissant s’écraser au sol. il manquerait plus qu’il vienne me peloter ! Il se serait prit un violent coup. Coup qui aurait certainement détruit le neo armstrong cyclone jet armstrong cannon. En même temps, en quoi détruire son neo armstrong cyclone jet armstrong cannon était une mauvaise chose ? Malheureusement je n’eu pas le temps d’en débattre plus longtemps avec moi-même puisqu’il venait de me poser une question, voulant savoir ce que je faisais ici. Je n’avais clairement pas l’obligation de répondre. Est-ce que je devais répondre ? Est-ce que je pouvais dévoiler la mission de protection à n’importe qui ? Clairement, ce n’était pas une bonne idée. j’allais donc répondre un truc totalement bateau, ou peut-être même l’envoyer bouler quand des toussotements se firent entendre, tiens, le vieux avait fini de faire le plein de bouffe. Ah qu'est-ce que j’aimerai lui piquer cette nourriture et tout garder pour moi ! D’ailleurs le lolicon stalker semblait d’accord sur le fait que ce vieux ne servait à rien puisqu’il le comparait à un cochon. Mais l’avantage des cochons sur ce bourge était que eux au moins on pouvait les manger ! Lui, il était juste bon à … à rien en fait. Finalement le roux lolicon finit par me dire de ne pas rester avec le vieux. e tendis donc la main vers ce dernier et me mis à tapoter son ventre faisant rebondir sa graisse. ce qui était drôle avec Risley, mais dégoûtant avec lui.

“C’est mon cochon de compagnie ! Je l’sors pour qu’il aille pisser et chier !”

Je tournais ensuite la tête vers le vieux porc et me mis à lui parler comme à un débile. Comme s’il était vraiment un animal. Et encore ! Je ne parlais pas comme ça à Sadaharu, parce que lui, il était beaucoup trop mignon et intelligent !

“Allez Piggy on va aller marcher un petit peu, tu vas beaucoup chier après avoir mangé tout ça !”

J’attrapais alors le bras du vieux et me mis à tirer dessus comme si c’était un laisse. Après quelques pas, je tournais la tête vers le stalker. Il fallait peut-être que je sois explicite en lui disant que je voulais pas de lui. Après tout, il allait sûrement vouloir me suivre et me stalker ! Je commençais à devenir beaucoup trop populaire.

“À plus Stalker ! Quand Piggy a mangé c’est une horreur après faut pas qu’tu vois ça.”

Voilà, je devrais être tranquille ! Au pire, j’utiliserai ma technique secrète, le coup de pied de Kagura-chan ! Après quelques mètres je lâchais finalement le bras du vieux qui arrêtait pas de brailler, comme un cochon qu’on égorge d’ailleurs, à cause de ma familiarité. Je tournais alors le regard vers lui, ouvrant mon ombrelle pour me cacher sous cette dernière.

“J’dois assuré vot’ protection, nan ? Bah c’est c’que j’fais ! On va où tu veux maintenant.”

Oui, je passais au tutoiement, ça me saoulait de vouvoyer cet abruti. Je sortis alors une boite de sukonbu d’un endroit secret et me mit à mâchonner une des feuilles tout en suivant les directives de Piggy.
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Crédits : Junie
Messages : 32
Date d'inscription : 08/09/2018

Seralth
Death Holder - Maître
MessageSujet: Re: La protectrice et le stalktueur [PV Seralth]   Mer 10 Oct 2018 - 16:09

La protectrice et le Stalktueur
Kagura Yatô
Pour l'instant, la mission de Seralth commençait doucement étant donné qu'il n'avait pas encore trouvé sa victime dans la Capitale du monde d'Edoras. Cette ville était immense, il savait que ça pouvait lui prendre 5 minutes comme plusieurs heures, tout dépendait de l'humeur du hasard et de la chance. Est-ce qu'ils seraient avec lui ? Il semblerait que oui ! L'assassin avait suivi une bonne odeur qui le mena jusqu'à une boulangerie, où il fit quelques achats comme un citoyen lambda, et en sortant, il tomba sur sa future victime, mais surtout sur la belle rouquine. Sans perdre une seconde, il l'avait interpellée gaiement et tenté de se jeter sur elle, mais tout ce qu'il rencontra fut le sol. Il se releva comme si de rien n'était et frotta là où il avait le plus tapé pour atténuer la douleur. Il lui demanda ce qu'elle faisait ici autant pour s'informer que par intérêt, elle avait une force impressionnante donc elle était forcément une mage qui ne passait pas ses journées assise, à ne rien faire... Peut-être qu'elle devait faire une mission ? Le roux n'eut pas le temps de réfléchir à cette question plus longtemps, ils venaient d'être dérangés par la personne qu'il devait tuer.

Sa réaction ne se fit pas attendre, un mauvais regard et un ton des plus menaçants s'adressèrent à ce bourge. Il le compara à un cochon sans le moindre scrupule et se demanda comment il avait pu échapper de l'abattoir. Pour Seralth, il n'était pas question qu'il reste aux côtés de la rousse plus longtemps ! Toutefois, il ne s'attendait pas à ce qu'elle tapote son ventre pour lui expliquer qu'il était son cochon de compagnie qu'elle devait sortir pour qu'il puisse faire ses besoins. Tout devenait plus clair dans la tête du maitre de Death Holder à présent. Il n'avait pas besoin d'une longue réflexion pour faire le rapprochement entre la demoiselle et le fait qu'elle servait de garde du corps pour l'autre homme. C'était problématique, par amour, il voulait qu'elle réussisse sa mission pour la voir heureuse et qu'elle le remercie, cette pensée le fit légèrement sourire, mais sa fierté en tant que maitre de guilde et assassin était mise en jeu... Il trouverait une solution au moment venu, pour l'instant, il était plus occupé à mettre sa couverture en péril à cause de la jalousie qui ne faisait qu’accroître son envie de tuer le cochon sur le champ pour en faire de la pâté ou de la saucisse... Lui aussi, il voulait que la petite lui caresse le ventre !

En remarquant la tête apeurée que faisait le fameux cochon et cette sueur dégueulasse dégoulinant en masse sur son faciès, Seralth se détendit d'un coup, espérant qu'il n'en ait pas trop fait. Ce n'était pas son genre de perdre autant ses moyens, mais quand il s'agissait de cette rousse, c'était plus fort que lui. Il prit un air des plus amicaux et tapa plusieurs fois sur l'épaule du client de la mage, se mettant à rire... Bizarrement parce que le « jeune » homme ne pouvait pas faire de rire normaux.

« C'est ça, pleure, tu pisseras moins ! »

C'était un conseil d'ami pour que cet homme fasse perdre le moins de temps possible à la rouquine... D'ailleurs, pour qui il se prenait ?! Il n'avait même pas le droit d'avoir l'honneur de lui servir d'animal de compagnie, mais le mage illégal ne pouvait plus faire de remarque, son jeu ne devait pas être fini maintenant. A contre cœur, il dut laisser la jeune fille prendre congés pour le balader en le tirant par le bras. Qu'est-ce qu'il rêvait de le couper à cet instant précis, mais il avait planqué son épée pour avoir l'air d'une personne comme les autres. S'il était repéré dans la Capitale, ce serait fini de lui ! Elle se retourna une dernière fois pour lui dire qu'elle devait partir à cause de son cochon... Non sérieusement, depuis quand elle s'était attachée à lui ?! Tremblant doucement de colère, il essayait de faire bonne figure pour ne pas déborder trop de fois, ça lui serait fatal autrement. Il fit des petits signes d'au revoir avec sa main à l'attention de la rousse et répondit par :

« Une fois pour toutes, le nord, suivant comment on est tourné, ça change tout ! Bref, tout ça pour dire de faire attention à toi belle rouquine ! »

Quoiqu'elle non plus ne méritait pas de voir les excréments de ce monsieur... Comment ferait-il si sa peau blanche se retrouvait marron ?! Non belle rouquine, ce n'était pas de la boue ! Après la Mort aux trousses, cette personne aurait les roux aux trousses... Entre lui et Kamui, il aurait le choix entre une mort douloureuse et une mort sans fin. Mais pour en revenir au présent, Seralth se surprit à avoir le bras tendu comme s'il avait tenté d'arrêter la rousse pour la protéger, elle ne méritait pas ceci ! Par chance, il ne pouvait pas perdre sa trace bien longtemps, le client n'était pas discret, il était certain que Gyokuen pouvait l'entendre depuis son château, à Eyrié. Il ne lui restait plus qu'à suivre la voix et à rester cacher pour ne pas effrayer la demoiselle. Toutefois, faire ceci dans une grande ville était plutôt suspect alors le maitre de Death Holder s'était arrêté pour paraître plus naturel. Entre-temps, il croisa la route d'un gamin qui mangeait joyeusement une compote de pomme. Comme pour être fidèle à sa réputation sans réellement le vouloir, le roux s'était abaissé gentiment à son niveau et posa une main sur le sommet de sa tête pour la caresser délicatement :

« Faut pas respirer la compote, ça fait tousser. »

Seralth pouvait voir dans le regard de ce gamin qu'il n'avait pas compris et ce n'était pas grave ! Il semblait être dans une humeur où il voulait donner des conseils à tout le monde. Peut-être que les personnes ne le soupçonneraient pas d'être un assassin, mais plus d'être un pédophile ! Dans un certain sens, ça pouvait servir sa couverture, il valait mieux être pris pour ce qu'il n'était, soi-disant, pas et brouiller les pistes menant à Death Holder. Cependant, il avait perdu du temps et la trace de la belle rouquine. Le client ne semblait plus hurler à la mort... Peut-être avait-elle fini par l'égorger ou lui mettre une pomme dans sa bouche pour qu'il se taise ? Difficile à dire, mais sans la moindre piste, le roux était coincé. Il se gratta l'arrière de la tête quelque temps avant de la plonger dans son sac pour finalement manger ses pains au chocolat. Puis, il recommença à marcher, suivant des rues au hasard comme il était de son côté apparemment, il comptait en profiter pour la journée. La soirée serait une autre partie de plaisir.


Hors RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 261
Date d'inscription : 28/10/2013
Age : 24

Kagura Yatô
Mermaid Heel
MessageSujet: Re: La protectrice et le stalktueur [PV Seralth]   Sam 13 Oct 2018 - 23:39

La protectrice et le stalktueur

Alors qu’elle était venue pour cette mission de protection elle ne s’était pas du tout attendue à tomber face à ce lolicon stalker. Le monde est petit ! Bien trop petit ! Elle l’avait évitée quand il s’était jetée sur elle. Quand il lui demanda ce qu’elle faisait ça, évidemment elle ne pouvait pas lui dire qu’elle était en plein dans une mission. Il fallait qu’elle garde cela secret pour protéger son client, même si c’était un gros cochon désagréable. D’ailleurs, il ne tarda pas à sortir de la boulangerie avec ce qu’il avait acheté. Ah quelle torture toutes ces bonnes odeurs sans qu’elle puisse en profiter. D’ailleurs avec l’arrivée de son client, elle put se rendre compte que le lolicon le considérait aussi comme un cochon ! Elle n’était donc pas la seule, mais elle était toujours dans l’optique de garder sa mission secrète. Elle tapota alors le ventre du bourge en déclarant qu’il était son cochon de compagnie. C’était faux et un manque de respect total, mais elle s’en moquait totalement. Elle dut se retenir de rire quand le roux dit au gros bourge de pleurer qu’il pisserait moins. Elle rebondit d’ailleurs dessus en expliquant qu’il fallait qu’il aille faire ses besoins, surtout après avoir mangé tout ce qu’il avait acheté.

Elle commença donc à partir, tirant par le bras ce client qui ressemblait plus à un boulet, au sens propre comme au figuré, qu’à un client. Elle écouta à peine ce que lui dit Seralth quand elle partait. Il disait des trucs vraiment bizarre. Il avait un pet au casque ce gars ! Quand ils furent assez loin, elle lâcha le vieux et se mit à marcher à côté de lui, grignotant des feuilles de sukonbu pendant que lui était en train de se péter le bide avec tout ce qu’il avait pu acheter à la boulangerie. Ils allèrent donc dans une espèce de parc où le riche eut besoin de s’arrêter, n’arrivant pas à manger en marchant. Pff, quel petit joueur ce riche ! Elle, elle pouvait manger n’importe où, dans n’importe quelle situation. Le reste de l’après-midi passa beaucoup trop lentement pour la rousse qui ne fit que suivre partout le vieux, le voyant dépenser plein d’argent dans des trucs totalement inutile. Finalement, elle le raccompagna chez lui pour qu’il puisse se préparer pour ce soir.

“Tu ne comptes tout de même pas m’accompagner dans cette tenue ?!”
“Elle a quoi ma tenue ? Elle est très bien !”
“Ce n’est pas assez distingué pour une soirée de ce genre. On va te trouver une robe.”

Elle fut alors emmenée par une servante, ou en tout cas quelqu’un d’habiller comme une maid jusqu’à une chambre. Là, la porte fut refermée derrière elle. Elle était désormais enfermée dans cette pièce. Elle fut déshabillée par deux servantes avant qu’on lui mette une grande robe blanche pour la soirée. Elle ne comprit pas tout de suite de quel genre de robe il s’agissait, mais elle était super belle ! Et étrangement à sa taille. Elle se tourna alors pour voir bien toute la robe et décida d’accepter de la portée lors de la soirée. Même si elle ne se rendait pas compte qu’il s’agissait d’une robe de mariée.  Ne s’en étant pas rendue compte, elle retourna alors chercher son client, toquant à la porte de celui-ci pour savoir s’il était prêt. Quand il sortit habillé de son costume, elle fut soulagée de pas avoir à l’attendre dix ans et partit donc avec lui jusqu’à la fête.

En arrivant sur le lieu de la fête, la jeune femme resta aux côtés de son cochon de compagnie, toujours habillée de sa robe de mariée. Elle était obligée de rester à côté de lui quand il discutait avec des gens qu’elle ne connaissait pas du tout. Elle regardait alors avec envie le buffet qui se dressait à à peine quelques mètres d’elle. Tentant de se dire qu’elle devait être sérieuse pour la guilde. Alors que son cœur lui hurlait d’aller retrouver cet amour interdit qu’était la nourriture. Hypnotisée par la nourriture, elle ne faisait pas vraiment attention. Elle continuait de surveiller son client, mais c’était tout.
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Crédits : Junie
Messages : 32
Date d'inscription : 08/09/2018

Seralth
Death Holder - Maître
MessageSujet: Re: La protectrice et le stalktueur [PV Seralth]   Mar 23 Oct 2018 - 12:06

La protectrice et le Stalktueur
Kagura Yatô
Toutes les bonnes choses avaient une fin, Seralth devait laisser belle rouquine partir avec ce bourge plus que dégoûtant s'il ne tenait pas à paraître plus suspect qu'il ne l'était déjà. Il avait eu tous les éléments essentiels pour comprendre que sa future victime avait eu le temps de prendre un garde du corps car il avait compris que sa vie était en danger. Pour revenir sur son précédent débat intérieur, l'assassin avait une petite idée de comment réussir sa mission tout en laissant la chance à belle rouquine de réussir la sienne : il le tuerait une fois qu'elle aurait reçu la récompense. Pour se faire, il ne devait pas perdre sa trace longtemps, mais étant le Roi des stalkeur, ce ne serait pas difficile de la retrouver ! De plus, la petite mage sortait son cochon de compagnie, comme elle le disait, donc il avait juste à suivre un certain type de traces pour revenir à eux comme si de rien n'était... Non, même ça, ce serait suspect ! A la place, il préféra donner un conseil à un autre enfant et manger les viennoiseries qu'il avait prises avant sa future victime.

La journée passa lentement sans belle rouquine, le roux avait marché dans la capitale, mais croiser trop d'humains n'était pas quelque chose qu'il appréciait alors il avait fini par monter sur les toits des maisons qui le lui permettaient, regardant quelquefois le château. Un sourire amusé étirait ses lèvres, c'était ironique qu'il soit seul et si proche du but pour mettre un terme à la vie du Roi ou de la Princesse. Toutefois, Seralth était peut-être fou, mais pas à ce point-là, trop de gens lui en voudraient et le temps qu'il atteigne le meilleur plat, le menu fretin l'aurait déjà bien épuisé. Non, il ferait ça au moment venu avec ses amis de Tartaros et de Black Sun. Pour l'instant, cette fausse paix allait rester pour le plaisir de ces citadins.

Le temps commençait à tourner, le maître de Death Holder comprit qu'il fallait qu'il bouge un peu pour trouver des renseignements sur sa future victime et son garde du corps, qu'il comptait protéger en personne. Il descendit de son perchoir et marcha à nouveau dans les rues de la Cité Royale. Il y avait moins de personnes, mais ça donnait toujours cette impression de marcher dans une fourmilière avec peu d'espace pour faire quoi que ce soit. Arrivant près d'un bar, il remarqua un trio de filles qui n'arrêtait pas de le fixer et de chuchoter entre elles en plus de glousser comme des dindes. Il fallait croire que même dans ce monde, il attirait physiquement les femmes, mais c'était trop tard, il avait déjà la sienne... Certes, elle n'en était pas consciente, elle n'avait pas l'âge, mais Seralth avait vécu plus de 4 siècles alors attendre potentiellement 4 années, ce n'était rien ! Se dirigeant tranquillement vers elles, il commençait à leur dire de belles paroles, à les inviter à boire et il prit des informations sur ce qui pourrait se passer dans la capitale cette soirée.

Ayant obtenu les bonnes informations, l'épéiste put se rendre au lieu où se déroulait la fête en l'honneur du cochon de compagnie de belle rouquine. Il observa dans un coin sombre et légèrement reculé les personnes y entrant et comprit rapidement qu'avec sa tenue actuelle, il n'avait aucune chance de pouvoir s'y faufiler. Il lui fallait une solution au plus vite s'il ne voulait pas rater le plus important ! C'est alors qu'une personne d'un certain âge se trouvait non loin de lui, à essayer d'arranger son costume. Tout y était ! La taille, la corpulence et la couleur noire de son costard cravate ! Son œil gauche se mit à briller, il allait bientôt pouvoir revoir belle rouquine s'il lui volait son costume ! Sans perdre plus de temps que ça, Seralth alla à la rencontre de cette personne, l'emmena dans une ruelle mal entretenue en prétextant qu'il allait l'aider pour qu'il se sente mieux à l'intérieur de sa tenue... Bah oui, lui en débarrasser, c'était l'aider ! Tout comme le tuer d'un arrêt cardiaque en utilisant sa magie pour qu'il ressente trop de choses en un temps record. Ainsi, il put se changer et entrer dans cette fête où il n'était nullement invité, mais personne ne pouvait le savoir.

A l'intérieur, le mage noir dut retenir sa moue dégoûtée et ses haut-le-cœur. Ça sentait l'hypocrisie à plein nez et tout ce qu'il entendait sonnait comme faux à ses oreilles. Le genre de fêtes où par devant t'es le plus beau, mais par derrière, t'étais affreusement mal habillé... Comme un mariage ! Non mais regardez-moi cette robe verte kaki que porte cette rousse avec des taches de rousseur partout sur son visage mélangées à des boutons... Elle sortait de son adolescence ou quoi ? Ah mince, elle avait remarqué le regard, qui pouvait paraître insistant, du roux et devait penser qu'il voulait passer sa soirée avec elle... Même pas en rêve il ferait ça, il préférait une autre rouquine bien plus jeune et jolie qu'elle ! D'ailleurs, où était-elle ? Il la cherchait du regard, snobant totalement l'autre femme dans sa robe affreuse. Il finit par la trouver aux côtés de Piggy, en robe de mariée ?! Ses yeux rouges s'écarquillèrent et sa bouche s'ouvrit légèrement devant tant de beauté, elle lui allait comme un gant et il avait l'impression que la petite fille brillait autant que le blanc pur de sa robe.

Doucement, du sang s'écoulait de son nez tandis qu'il fut forcé d'utiliser sa magie pour laisser une certaine claque passer au travers de sa tête. L'autre rousse l'avait dérangé, avait compris qu'il ne faisait plus attention à elle et s'était vexée. Toutefois, elle tira une tête de la première idiote et commença à se demander ce qui s'était passé. Grognant doucement, Seralth se rendit compte que s'être servi de sa magie pour esquiver cette claque avait été un réflexe et dut trouver une solution pour ne pas installer la panique. Il se tourna vers elle, lui montrant son nez en sang.

« Non, vous m'avez bel et bien touché. Regardez, c'est à cause de vous si je saigne du nez maintenant. »

Il n'avait aucun scrupule à lui rejeter la faute dessus alors que c'était loin d'être vrai. Néanmoins, il avait deviné qu'elle culpabiliserait facilement, lui tendrait un mouchoir pour qu'il s'essuie et qu'elle s'excuserait mille fois avant de partir en courant et en pleurant. C'était tellement facile de s'occuper des personnes fragiles ayant peu confiance en elle. Un grand sourire victorieux étira ses lèvres pendant qu'il essuyait le sang de son nez. Maintenant qu'il était tranquille pour regarder belle rouquine dans sa magnifique robe de mariée, il finit par être pris par la jalousie. En effet, il s'agissait d'une fête en l'honneur de sa future victime... Son garde du corps était, comme par hasard, dans une belle robe à sa taille et restait à côté de lui... Cet enfoiré... Oserait-il lui voler sa femme sous son nez en plus ?! Retirant le mouchoir de son nez pour le jeter dans une poubelle, il essaya de s'approcher de ce faux couple le plus naturellement possible. Toutefois, la jalousie le fit trembler légèrement de colère et lui fit dégager une aura sombre. Tch... Il n'arrivait vraiment pas à se calmer, son garde du corps finirait par le remarquer... Souriant faussement, bien que ça ne pouvait pas tellement se voir, ne se trouvait-il pas dans une fête remplie d'hypocrites ? Il savait comment s'y prendre aussi !

« Comme on se retrouve ! » Commença-t-il innocemment, levant joyeusement ses bras comme s'il retrouvait un vieil ami. « Je ne savais pas qu'il y aurait une fête, les invités ont l'air de prendre du bon temps ! »

Délicatement, Seralth saisit une main de belle rouquine et déposa un baiser dessus, levant son regard vers elle pour lui lancer un sourire autant victorieux que sincère. Il avait vu des invités le faire à certaines femmes alors il avait le droit d'en profiter, non ? Ce ne serait pas mal vu, en toute logique ! Toutefois, son regard se fit moins sympathique lorsque Piggy toussota une nouvelle fois pour les déranger... Celui-là ne perdait vraiment rien pour attendre ! Changeant rapidement d'air pour ne pas paraître suspect, il changea de sujet pour que la conversation soit un peu plus normale :

« Tu es très jolie dans ta robe de mariée belle rouquine... J'espère que cette fête n'est pas un mariage entre Piggy et toi, ce serait dommage que tu te retrouves à élever trois petits cochons. »

Son hypothèse se tenait... Que faisait-elle dans une robe de mariée ? Pourquoi Piggy le coupait-il à chaque fois qu'il avait son moment avec belle rouquine ? Et surtout, pourquoi avoir accepté qu'une enfant s'occupe de sa protection ? C'était certainement un lolicon encore plus lolicon que lui ! Mais ce n'était pas grave, après cette fête, tout serait réglé, belle rouquine deviendrait sienne... Elle avait déjà la tenue !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 261
Date d'inscription : 28/10/2013
Age : 24

Kagura Yatô
Mermaid Heel
MessageSujet: Re: La protectrice et le stalktueur [PV Seralth]   Jeu 8 Nov 2018 - 22:00

La protectrice et le stalktueur

Une fois ses obligations en ville avaient été terminées, le vieux riche était rentré chez lui accompagné de la jeune rousse, qui était obligée de le suivre partout pour la journée. Elle avait donc accompagné son cochon de compagnie chez lui afin qu’il puisse se préparer à la soirée à laquelle il devait se rendre le soir-même et pour laquelle il avait demandé la protection d’un garde du corps. Mais elle ne s’était pas attendu à ce qu’elle soit obligée de se changer également pour cette soirée. Elle n’était que la garde du corps alors elle comptait bien rester dans sa tenue habituelle. Malheureusement, cela ne semblait pas être assez chic pour son client qui ne voulait sûrement pas être vu en compagnie de quelqu’un qui n’était pas habillé de manière luxueuse. Elle fut donc entraînée de force dans une autre pièce où on l'habilla d’une très belle robe blanche étonnement à sa taille, même si la mage de Mermaid Heel ne nota pas ce détail. Tout comme elle ne fit pas le rapprochement entre cette robe blanche et une robe de mariée. Il s’agissait simplement d’une robe de soirée pour elle.

Une fois les deux prêts, ils partirent pour le lieu de la réception. Le lieu de la réception n’était pas à côté de là où vivait le vieux cochon bourge, mais ce n’était pas trop loin et de toute façon, ils y allèrent en auto, le gros ayant la flemme d’y aller à pied. Peut-être avait-il peur de faire trop de sport après leur petite marche de l’après-midi. Une fois sur place, la jeune femme fut obligée de rester à côté de son client, étant narguée par le buffet à quelques mètres. C’était tellement dur de résister à l’appel de la nourriture. Mais elle le devait, afin de donner une bonne image de sa guilde. Elle ignorait totalement ce que faisait le porcinet à côté d’elle, trop occupée à regarder l’amour de sa vie, toute cette nourriture. Mais alors qu’elle était très occupée à dévorer du regard cet amour, elle sentit l’espace d’un instant une aura des plus hostiles. Elle fronça alors les sourcils et se mit à regarder autour d’elle pour en trouver l’origine, mais en vain, elle fut de toute façon arrêté dans ses recherches par le stalker. Il l’avait retrouvée ! Purée, mais elle ne pouvait vraiment pas se débarrasser de lui ! Une forte envie de lui donner un coup de pied où il fallait la parcourut, mais elle fit preuve d’une retenue dont elle ne se savait pas capable, se contentant de retirer rapidement sa main.

“Qu’est-ce tu fous là ?!”

Se contenta-t-elle de demander avant que Piggy se mette à toussoter à côté d’elle. Elle releva le regard vers lui pour vérifier qu’il n’était pas en train de s’étouffer avec la nourriture qu’elle ne pouvait pas toucher. Si c’était le cas, ça aurait été la vengeance de la nourriture pour ne pas pouvoir terminer dans l’estomac de la rousse. Mais non ce n’était pas le cas, il voulait juste rappeler qu’il était là. Pff, aussi inutile que le lolicon. Mais contrairement au roux lolicon, elle pouvait rien faire contre lui, il était son client et il avait rien fait à part être ennuyant. Le roux reprit alors rapidement la parole pour la complimenter sur la robe et lui demander s’il s’agissait de mon mariage avec le cochon de compagnie. Elle haussa alors un sourcil.

Et les gens qui passeront me diront : quelle belle fleur. Je sais que la robe est jolie ! Et c’est pas une robe de mariage, c’est une robe de soirée ! T’y connais rien en robe l’lolicon”

Elle croisa alors les bras sur son buste sûre d’elle. Elle était une femme, elle s’y connaissait forcément plus en robe que lui ! Puis elle ne se mariait pas alors elle n’avait aucune raison de porter une robe de mariée. Il fallait désormais qu’elle trouve un truc pour se débarrasser du lolicon tout en protégeant son client et donnant une bonne image de sa guilde. Aaaah, c’était trop compliqué, pourquoi il avait fallu qu’il soit là lui ! Ça aurait été tellement plus simple sans lui. Elle poussa alors “doucement” son client vers le buffet pour le faire bouger. Quitte à se débarrasser du stalker, autant le faire en allant là où elle rêvait d’aller depuis le début de cette réception.

“J’dois nourrir Piggy. Va t’amuser avec des adultes ! Touche pas aux gosses !”

Il n’y avait pas d’enfant ici, en tout cas elle n’en n’avait pas vu, mais elle préférait être claire. La prochaine fois qu’elle le verrait, elle espérait qu’elle ne serait pas en mission pour pouvoir s’occuper de lui et lui faire comprendre qu’être lolicon, c’était mal ! Et les “lolicon ja na, feminisuto desu” ça ne marcherait pas avec elle ! Une fois devant le buffet, elle ne pouvait plus l’ignorer et ne pas se servir. Il n’y avait plus rien entre elle et tous ces plats. Elle commença alors à se servir, sans retenu, gardant tout de même un œil sur Piggy à côté d’elle. Un œil sur Piggy, un oeil sur la nourriture, elle pourrait presque faire caméléon ! Mais alors qu’elle était en train de manger, elle sentit une odeur qui n’était pas normale. Enfin, qui était normal en cuisine, quand Kamui tentait de cuisiner quand ils étaient enfants, mais pas là dans une salle de réception. Il s’agissait d’une odeur de brûlé. Elle abandonna alors sa nourriture pour regarder autour d’elle, apercevant de la fumée venant d’un coin de la pièce près de la sortie. Ils devaient se dépêcher de sortir avant d’être bloqués par les flammes.

“Oye Bougez-vous ! Sortez d’ici ou vous allez finir en saucisses grillées !”

Bien évidemment il y eut un mouvement de panique et Piggy commença à se faire entendre, comme quoi il devait sortir en priorité et tout et tout. Elle était à deux doigts de le balancer par la fenêtre, mais en imaginant ce qui l'attendait en rentrant à la guilde, elle préféra ne rien faire et se contenter de se diriger vers la sortie, bloquée par tous ceux qui tentaient désespérément de sortir alors que le feu se propageait de plus en plus. Il fallait qu’elle trouve autre chose ou ils allaient se retrouver bloquer là. Ils étaient au premier étage, elle ne pouvait donc pas juste casser un mur et faire sortir Piggy le cochon par là. En fait, si elle pouvait. Elle se dirigea donc vers une statue grandeur nature censée représentée Piggy en homme sexy et athlétique et la balança contre le mur, explosant ce dernier et la statue, sous les lamentations du vieux.

“Te plains pas ça t’ressemblait pas ! T’es plus gros qu’ça.”

Maintenant il fallait encore sortir. Elle pouvait sauter, mais lui… Il créerait un tremblement de terre s’il essayait. À cause de lui elle risquait de finir enterrée à l’ombre d’une belle fleur. Enfin non, pas à l’ombre d’une belle fleur, puisqu’il n’y avait pas de fleur.
lumos maxima


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Crédits : Junie
Messages : 32
Date d'inscription : 08/09/2018

Seralth
Death Holder - Maître
MessageSujet: Re: La protectrice et le stalktueur [PV Seralth]   Mar 13 Nov 2018 - 16:09

La protectrice et le Stalktueur
Kagura Yatô
Seralth s'était invité tout seul dans une fête ne le concernant nullement, elle était dédiée à sa future victime, ça se voyait vu les décorations pompeuses à son effigie... Surtout cette statue horrible représentant faussement son modèle de base, à savoir le bourgeois. Il y avait plus narcissique que lui apparemment, même Death Holder n'était pas décorée façon Seralth ! Après s'être débarrassé d'un certain pot de colle, il retrouva belle rouquine dans sa belle robe de mariée, toujours à côté de son cher Piggy, le Roi de la fête. Il alla directement à sa rencontre pour lui embrasser la main qui fut rapidement retirée, ce qui le fit légèrement sourire... Cette réaction était tout bonnement amusante et adorable selon lui, mais il ne fit pas de commentaires. A vrai dire, ce qui l'intéressait était cette robe de mariée et savoir pourquoi celle-ci et pas une robe de soirée comme une autre ? Cette fête était, en réalité, le mariage de Piggy et de belle rouquine ?! Ce n'était pas possible ! Quel drame... Mais surtout... Quel lolicon !

Une petite minute... C'était lui qui se faisait traiter de lolicon ?! Mais, ne venait-elle pas d'être forcée à porter une robe de mariée par un autre homme que lui ? Et c'était lui le lolicon ?! Cet homme devait mourir le plus rapidement possible, il ne devait pas douter là-dessus ! Limite, Piggy avait plus de vices que lui ! Il attendait patiemment la majorité de la demoiselle, mais ce n'était pas le cas de Piggy, ce tricheur ! Peut-être avait-il peur de finir en saucisse avant d'avoir une descendance et tous ses espoirs reposaient en la jeune mage ? Impossible... Cette histoire allait trop loin. Pour en revenir au côté sérieux, Seralth prit un faux air offusqué et leva innocemment les bras.

« Tu te trompes. Je ne suis pas celui qui t'habille en robe de mariée devant toute une foule de personnes et qui fait mon malin durant une fête discutable. » Il baissa ses bras et pointa du doigt un groupe de femmes. « Regarde bien leurs robes et la tienne belle rouquine, que tu le veuilles ou non, ce n'est pas la même chose. »

Ce n'était pas le garçon manqué qui allait lui apprendre quelque chose sur les robes, même si en tant qu'homme, il n'était pas concerné par ce genre de tenues. Cependant, il allait être plus que difficile de lui faire entendre raison... Elle était comme l'autre débile de Yatô de Tartaros, têtue. Belle rouquine partit une nouvelle fois de son côté, lui ordonnant de ne pas toucher aux enfants mais... Elle était la seule ayant moins de vingt ans ici et était son unique intérêt. Toutefois, Seralth se devait d'être raisonnable, pour une fois, la coller à longueur de temps mettrait sa mission en péril. Il ne devait pas s'inquiéter pour Piggy, il finirait par aller le chercher. En attendant que le guide quitte sa victime, il allait profiter de cette fête comme le ferait un véritable invité.

L'assassin marcha de son côté, gardant tout de même un œil sur Piggy, on ne sait jamais. Ses oreilles indiscrètes écoutèrent certaines conversations entre les invités. Ah... Les humains étaient forts pour raconter leur vie aux premiers venus et pour ennuyer en un temps record. Il put apprendre que l'une des invités était une secrétaire pour un noble assez proche du Roi, soi-disant... Ils étaient prêts à tout pour en mettre plein la vue, c'était sûr ! Mais vu la tête de cette femme et sa robe ressemblant à la nappe du buffet, elle en mettait plein la vue dans le mauvais sens du terme, à un point où on pouvait finir aveugle ! Seralth se disait que s'il mettait sa robe à côté de la nappe, personne ne ferait la distinction entre les deux tant la ressemblance était frappante ! Comment faisait-elle pour ne pas se prendre les pieds dedans ? En fait... Pourquoi se demandait-il tout ceci ? Ce n'était pas important.

Son ennui partit dès que la panique s'installa à cause d'un incendie. D'où provenait-il ? Comment avaient-ils pu en arriver là ? Ce n'était pas à cause de l'explosion d'une grenade, ni d'une attaque d'un groupe de mages illégaux. Peut-être que les cuisiniers avaient foiré la suite de leur menu ? Il valait mieux que ce soit ça. Si quelqu'un s'amusait à voler sa victime, il allait apprendre à ses dépends qu'un maitre d'une guilde noire ne faisait pas un déplacement en personne pour une raison inutile. Seralth se fichait bien du sort de ces personnes, elles pouvaient finir empaillées comme des castors morts que ça le laisserait indifférent. Son objectif maintenant était clair : il devait retrouver belle rouquine pour la sauver, c'était bien plus important que ces dizaines de vie ! Se frayer un chemin parmi cette foule en panique était difficile, il se faisait bousculer autant qu'il poussait en retour, se retenant du mieux qu'il put de leur faire la peau. Cependant, plus le temps passait et plus l'incendie prenait de l'ampleur. La fumée avait déjà envahi une majorité de la salle, rendant la vue et la respiration difficiles pour les plus sensibles. Le roux ne trouvait toujours pas belle rouquine et même en étant allé vers le buffet, il ne la voyait pas. Par chance, son client se faisait remarquer lorsque sa précieuse statue avait été détruite, permettant à Seralth de les rejoindre rapidement.

« Elle a raison. Maintenant, tu vas sauter et imiter un chat pour retomber sur tes pattes, d'accord ? »

Le pire dans tout ça était que Seralth était complètement sérieux avec cette demande. Mais il comprit aussitôt, avec le regard jugeur de Piggy et son air surpris, que c'était une mission impossible pour lui. Soupirant un coup, le roux repartit en direction du buffet, tira la nappe pour la prendre avec lui, tant pis pour le gâchis... Faire plaisir à belle rouquine en sauvant son client était sa nouvelle priorité ! Pourquoi le sauver alors qu'il devait le tuer ? Pour qu'elle touche sa récompense et lui la sienne en lui ôtant la vie de la meilleure façon qui soit juste après ! Sur le chemin du retour, il croisa la route de la secrétaire avec la nappe seconde du nom lui servant de robe. A peine passa-t-elle à côté de lui qu'il tira sur sa robe pour la déchirer et la récupérer, mettant la pauvre femme presque nue sans même avoir dit un bonjour, s'il vous plait et merci... Quel manque de politesse sincèrement, mais tous les coups étaient permis tant que ça concernait le sauvetage de belle rouquine ! Comme pour se faire pardonner auprès de la secrétaire, Seralth lui offrit son plus beau sourire qui la fit presque tomber à la renverse, un autre invité dut la porter pour lui sauver la vie.

De retour auprès de Piggy et belle rouquine, le roux fit des nœuds solides entre les deux nappes et attacha le tout à un barreau de la barrière. Il tira fortement dessus pour vérifier la solidité de la corde improvisée, ça avait l'air bon même s'il n'avait pas trop eu de mal à s'emparer de la robe précédemment. Il laissa tomber cette « corde » sur le trou qu'avait fait belle rouquine et le résultat n'était pas étonnant... ça n'allait pas jusqu'en bas, mais ça faisait toujours une chute moins haute que le premier étage. Seralth fixa Piggy d'une manière aussi sombre que le goudron de certaines villes et pointa le trou du doigt.

« Maintenant, tu peux descendre, mais après belle rouquine, je ne veux pas que tu vois sa culotte en forme de triangle ! »

Quant à lui, il n'avait aucun mal à sauter par le trou et utiliser sa magie au dernier moment pour adoucir son atterrissage sur le sol de la Cité Royale. Le mage noir regardait ce qui se passait aux alentours, les personnes fuyaient en empruntant toutes les rues possibles, les bâtiments voisins n'étaient pas pris dans les flammes... Bref, pour l'instant, tout le monde semblait s'en sortir, c'était un miracle ! Néanmoins, une âme vint rapidement à lui pour l'informer de la présence des soldats du Roi pour arrêter l'incendie et sauver les citoyens.

« Eeeeeeh... Ils sont rapides et efficaces. » Débuta-t-il, non pas d'un ton sarcastique... Pour une fois, il était sérieux et un sourire amusé étira ses lèvres. « Il est temps pour nous de se faire tout petit mais avant... »

Le « jeune » homme se tourna vers la rousse et Piggy... La première était déjà sur le sol, mais ce n'était pas le cas de son cochon de compagnie qui se faisait, une nouvelle fois, remarquer parce qu'il avait peur de mal atterrir. Ce qu'il était lourd bon sang... Si Seralth n'avait pas planqué son épée, il aurait volontairement coupé sa corde improvisée pour qu'il tombe d'un coup, ce n'était qu'une histoire de petits mètres ! Tant pis, il devait laisser belle rouquine finir son Porcinet, il devait récupérer ses affaires avant que les soldats n'y tombent dessus. Cependant, partir sans dire au revoir serait la pire erreur de sa vie alors ce fut sans prévenir qu'il fit une nouvelle tentative d'offrir un câlin à la plus jeune, souriant grandement :

« Je suis désolé belle rouquine, je vais devoir t'abandonner avec Piggy, j'ai des choses à faire de mon côté. J'espère que l'on se reverra ! »

En connaissant le danger que représentait un coup d'un Yatô, il s'éloigna rapidement d'elle et lui fit de brefs signes de la main pour lui dire au revoir.

« Prends bien soin de toi ! » Fut la dernière chose qu'il lui dit.


Hors RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 261
Date d'inscription : 28/10/2013
Age : 24

Kagura Yatô
Mermaid Heel
MessageSujet: Re: La protectrice et le stalktueur [PV Seralth]   Mer 5 Déc 2018 - 19:48

La protectrice et le stalktueur

Évidemment, elle avait croisé une fois le stalker lolicon aujourd’hui, alors elle ne devrait pas être surprise de le voir à cette fête, après tout, il était un stalker. Quand il vint embrasser sa main, la jeune femme retira rapidement cette dernière. Elle n’aimait pas être touchée par ce lolicon, elle faisait un énorme effort pour ne pas le faire s’envoler vers d’autres cieux. En plus, il venait critiquer sa robe en osant dire qu’il s’agissait d’une robe de mariée. Comme si elle était du genre à se marier avec Piggy ! Seul son super grand-frère de la mort qui tue méritait l’attention de la rousse, ou la nourriture peut-être… Mais oui ça, la nourriture ou Kamui ? Le choix était difficile passer sa vie avec Kamui ou la nourriture… Comment pouvait-elle choisir ? La nourriture, c’était absolument toute sa vie, elle ne pouvait pas vivre sans nourriture, comme tout le monde d’ailleurs, mais c’était encore plus fort chez elle. Il lui serait impossible de choisir un plat qu’elle aimerait plus que les autres, ils étaient tous tellement bon ! Après bien sûr le sukonbu sortait du lot, mais c’était un snack, non un plat. Quoique un repas de sukonbu serait possible avec des centaines voir des milliers de boîtes. Et Kamui, est-ce qu’il y avait une justification à donner ? Kamui était aussi toute sa vie, elle était prête à tout pour son grand-frère, pour le retrouver et être de nouveau à ses côtés. C’était à son tour désormais de le protéger ! Et en réfléchissant bien, le choix était simple. Évidemment qu’elle choisirait son grand-frère. Il avait toujours été là pour la protéger et c’était lui qui lui donnait à manger quand ils n’avaient presque rien, enfermés dans leurs cages. Donc oui, elle choisirait Kamui parce qu’il pourrait lui donner à manger ! Elle était trop maline, en faisant ça, elle pouvait avoir les deux !

Mais le lolicon la sortit de ses pensées, heureusement assez tard pour qu’elle ait le temps d’arriver à sa conclusion. Mais il continuait à l’embêter en disant qu’elle portait une robe de mariée et non une robe de soirée, la forçant à comparer avec les robes des autres femmes présentent ce soir-là. Elle tourna alors son regard vers les autres jeunes femmes présentent, regardant bien chacune de leur robe. En effet, le stalker lolicon avait raison, leurs robes ne ressemblaient pas du tout à celle qu’elle portait. Il n’y avait pas photo.

“Ouai, elles sont pas comme la mienne leurs robes !” Affirma-t-elle en hochant la tête “La mienne est super plus belle !”

Il ne fallait pas mentir, leurs robes étaient super moches comparées à la sienne. Elle n’allait pas rester plus longtemps avec quelqu’un qui osait dire qu’elle se mariait avec un cochon comme Piggy ! Il n’était définitivement pas son genre. Elle préférait les roux. Elle décida alors de s’éloigner en prenant pour excuse de nourrir son Piggy de compagnie, tout en ordonnant au lolicon de pas toucher aux enfants, manquerait plus qu’il aille traumatiser des jeunes ! Même s’il ne semblait pas y avoir d’enfant. En tout cas, elle était fière d’elle, elle avait trouvé une excuse qui la rapprochait de la nourriture et lui permettait de manger. Son frère n’était pas là alors même si elle l’avait choisi, elle avait le droit de faire passer la nourriture en première pour l’instant. Mais le destin semblait être contre elle puisqu’un feu se déclara alors qu’elle était en train de manger. Elle fut donc obligé de s’arrêter de manger pour prévenir les autres et les obliger à sortir de la pièce pour qu’ils aillent se mettre en sécurité. Mais elle devait penser à faire sortir Piggy en priorité, il était son client après tout. De toute façon, elle n’aurait pas pu l’oublier puisqu’il venait de se mettre à crier, comme un cochon, pour être sauvé. La sortie étant bloquée par le mouvement de foule et l’incendie qui devenait plus important, elle n’avait pas le choix, elle ne jetterait pas Piggy par la fenêtre, mais la statue de ce dernier, éclatant ainsi le mur pour qu’il puisse sortir. Le roux lolicon arriva à ce moment-là, ordonnant à son client de sauter par le trou qui venait d’être fait dans le mur et de retomber sur ses pattes. Il ne pouvait pas, c’était un cochon, pas un chat ! Il allait mourir s’il sautait et la rousse ne pouvait pas laisser passer ça. Elle se mit donc à réfléchir à la manière de la faire sortir par là. Elle imagina alors plusieurs scénarios, le pousser : impossible, il mourrait ou se blesserait et ne la paierait pas. Le balancer dans un arbre : même risque et en plus, elle pouvait le lancer trop fort et ne jamais le retrouver, un homerun de Piggy. Mais le lolicon fut étonnement utile puisqu’il trouva une solution pour faire sortir le petit cochon.

Il avait noué deux nappes ensemble avant de les accrocher de manière à faire une corde de fortune pour faire sortir Piggy. Bon, finalement, il pouvait se montrer un peu utile le stalker. Mais cela ne le faisait pas remonter pour autant dans son estime. Une fois la corde en place, la jeune femme s’approcha pour regarder, ça n’allait pas jusqu'au sol, mais au moins ça descendait assez pour que Piggy ne se blesse pas. Elle se tourna alors pour dire à Piggy d’y aller, mais le lolicon fut plus rapide, précisant qu’il devrait passer après la rousse pour ne pas voir sa culotte. Mais elle n’avait pas besoin de la corde, elle pouvait sauter et renforcer ses jambes pour se réceptionner sans difficultés.

“Vas-y Piggy, j’ai pas besoin de la corde.”

Elle attendit que le vieux bourge ait commencé à descendre à la corde pour renforcer ses jambes et sauter, laissant un léger enfoncement du sol là où elle avait atterri, sa robe se soulevant au moment de l'atterrissage, mais se rabaissa rapidement. Malheureusement d’en haut un certains roux ne pouvait pas voir ce qu’il y avait en dessous. Elle attendit ensuite Piggy en bas pour le rattraper au cas où il lâche avec sa faible force.

“Allez bouge ton cul Piggy tu vas pas t’faire mal !”

Elle était prête à le rattraper après tout. Puis elle en avait marre d’attendre. Même le stalker était descendu, il ne restait plus que ce gros cochon suspendu, accroché à la nappe, elle allait finir par lâcher s’il restait là. Elle pouvait être bien attaché, avec tout ce poids, elle allait se déchirer ! Un mauvais pressentiment prit alors possession de la jeune femme et il n’avait absolument rien à voir avec la situation précaire du richou. Elle réussit à esquiver au dernier moment une attaque surprise, sous forme de câlin, du lolicon. Elle s’était juste reculée et s’apprêtait à lui donner un bon coup de pied au bon endroit quand il s’éloigna. Tch, elle l’aurait la prochaine fois. Au moins, il y avait un bon côté à cette attaque surprise, il partait ! Elle allait enfin être tranquille. Lorsqu’il lui dit de prendre bien soin d’elle, elle le fusilla du regard.

“Crève abruti d’lolicon !” Elle se tourna alors vers Piggy, continuant de fusiller du regard “Et toi descend !”

Piggy finit par lâcher n’ayant plus le choix, mais il devait avoir vraiment peur puisqu’il se mit à crier. Heureusement, la rousse était là, le rattrapant comme une princesse avant de le lâcher quelques secondes plus tard. Elle allait se précipiter pour aider les autres, maintenant que son client était sortit de là, mais elle ne put pas, elle fut retenue et obligée de partir parce que Piggy voulait rentrer chez lui. Si elle avait pu, elle lui aurait fait bouffer le sol à abandonner ainsi ses invités.

Elle fut donc ramenée chez Piggy où elle put se changer et remettre ses vêtements habituels. Elle se sentait bien plus à l’aise dans sa tenue chinoise que dans cette robe de soirée. Elle pouvait se mouvoir beaucoup plus aisément. Elle passa le reste de la nuit chez Piggy, elle avait une chambre pour elle, mais ne dormit pas, elle devait rester sur ses gardes après tout, l’incendie avait peut-être été déclenché pour le tuer. La nuit fut calme, aucun soucis, seul les ronflement, ou plutôt le grognement de cochon, de Piggy résonnant dans l’immense demeure. Au petit matin, il était toujours en vie, elle avait terminé sa mission en protégeant sa vie pendant la fête. Elle pouvait donc rentrer à la guilde où avait été envoyé la récompense. Le trajet lui sembla beaucoup plus long pour rentrer parce qu’elle avait hâte de recevoir son argent pour acheter à manger et hâte de revoir Sadaharu ! C’était sûr qu’il ne s’était pas ennuyé à la guilde, tout le monde avait dû le chouchouter, mais il lui manquait son gros chien.

Les jours passèrent suite à cette mission, la jeune femme avait repris sa vie normale, la récompense avait presque été entièrement utilisée, malheureusement pas tout en nourriture, elle avait été obligée, par l’autre Kagura, de payer son loyer. Mais elle avait quand même pu se faire plaisir et acheter aussi à manger pour Sadaharu. Pas besoin de jouer, il suffisait qu’elle le balance dans l’eau ou qu’elle lui balance gros morceau de bois pour qu’il s’amuse. Cela devait faire 3 ou 4 jours que sa mission était terminée quand elle vit par hasard le journal passer à la guilde. Il était encore tôt, elle n’en n’était qu’à son deuxième petit-déjeuner, un bon sandwich au jambon, quand elle vit le gros titre : Piggy était mort ! Elle eut un moment de bug à ce moment-là. Il était vraiment mort ? D’un côté, elle ne pouvait pas vraiment se sentir coupable s’il était mort une fois sa mission terminée, de l’autre… Peut-être que le tueur avait attendu qu’elle soit partie pour le tuer et dans ce cas-là elle était en partie coupable… Il était vieux… et gros… peut-être était-il simplement mort d’une crise cardiaque. Oui, il était mort de ça ! Elle allait se dire ça et ne jamais lire l’article pour connaître la vraie raison.
lumos maxima


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Crédits : Junie
Messages : 32
Date d'inscription : 08/09/2018

Seralth
Death Holder - Maître
MessageSujet: Re: La protectrice et le stalktueur [PV Seralth]   Jeu 13 Déc 2018 - 13:07

La protectrice et le Stalktueur
Kagura Yatô
Evidemment que sa robe était super plus belle comme Belle Rouquine l'affirmait fièrement, le problème était qu'elle venait de Piggy et s'il l'avait forcée à la porter, ça devait forcément cacher une arrière pensée ! Enfin, ce n'était pas un grand souci en soi puisqu'à la fin de cette réponse, il serait mort. Les deux furent séparés, l'une pour s'occuper de son cochon de compagnie et l'autre pour éviter d'être trop suspect. Cependant, une fête sans la présence de Belle Rouquine n'en était plus une et le temps passait lentement... Malgré qu'il ait l'habitude de voir le temps passer, ou on était un fossile ou on ne l'était pas ! Seralth fut forcé d'écouter les conversations entre certains invités, sans s'en mêler pour autant, il en avait rien à faire et ça ne le regardait pas, mais certains ne connaissaient pas le mot discrétion. Pour montrer leur arrogance, ils savaient bien s'exprimer !

Un incendie coupa la bonne ambiance de cette fête... Si on pouvait réellement la considérer comme telle, selon le roux, ce n'était qu'une fête fait par un hypocrite pour une bande d'hypocrites ! Le moment n'était pas à ce genre de pensées, le danger était présent, il fallait retrouver Belle Rouquine pour ne sauver qu'elle ! Sa vie était plus importante que n'importe quelle autre... En même temps, un assassin qui sauve des vies était autant anormal que dire qu'un dauphin était un poisson. Après quelques minutes de recherche, et surtout grâce à Piggy, il parvint à la retrouver et ordonna au bourgeois de se jeter du haut de l'étage pour atterrir sur ses pattes comme le ferait un chat. Evidemment que ça ne marchait pas aussi facilement, mais le tueur s'en fichait. Le temps que la deuxième mage trouve une solution pour sauver son client, le roux était de retour avec deux « nappes » nouées ensemble afin de faire une sorte de corde. Il n'allait certainement pas dire où il avait trouvé ce « matériel », il ne fallait pas qu'il soit pris pour ce qu'il n'était pas... Enfin, c'était une chose compliquée.

Seralth fut le deuxième à sortir de ce bâtiment enflammé. Il regarda quelques instants autour de lui avant de se tourner vers l'endroit d'où il venait pour savoir ce qui se passait entre la demoiselle et l'autre homme. Il l'avait déjà menacé sur le fait qu'il ne devait pas voir sa culotte, mais la Belle Rouquine était assez grande et forte pour veiller à ce que personne ne la voie malgré qu'elle n'ait pas l'air d'avoir l'habitude de porter des robes. Se fichant éperdument du sort de ce cochon de compagnie, l'épéiste tenta, une dernière fois, de se rapprocher de la plus jeune pour la câliner ; malheureusement, il fut esquivé et rencontra une nouvelle fois le sol. Il s'était rapidement rattrapé pour ne pas prendre un coup de la part d'un Yatô... Pour avoir croisé celui de Tartaros, quelquefois, il savait que c'était dangereux. Tout ce qu'il obtint en réponse à ses au revoir fut un crève sale lolicon... Ah... C'était tellement adorable et touchant cette petite attention venant de la part de sa petite bouche divine et encore pure qu'il n'avait qu'une seule hâte : qu'elle lui appartienne bon sang ! Toutefois, l'assassin n'avait plus le temps de faire un dernier commentaire, il fallait qu'il retourne dans la petite ruelle où il avait laissé son épée et reprendre ses vrais vêtements ne serait pas de refus non plus, ce costard était inconfortable !

Après cet événement, Seralth resta quelques jours dans la capitale à se balader dans les rues et à espionner Piggy le plus discrètement possible. Si ce n'était pas lui qui le faisait, il donnait cette directive aux âmes, ce qui s'avéra plus pratique et efficace. Il avait noté chacune de ses habitudes au point de pouvoir deviner la suite de son emploi du temps. Logiquement, il devait se croire hors de danger à présent et Belle Rouquine avait certainement déjà reçu sa récompense. La deuxième partie de sa victoire se présenta un soir où il entra chez Piggy pour lui ôter la vie silencieusement et sans laisser de traces comme le professionnel qu'il était. Ainsi, ça lui faisait un rival de moins pour s'emparer du cœur de la Belle Rouquine. Evidemment que cette mauvaise nouvelle ne tarda pas à faire la une du journal d'Edoras, mais le « jeune » homme s'en fichait grandement, il était déjà dans son quartier général, allongé sur le canapé et s'étira fièrement.


Hors RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Crédits : Sirius
Messages : 549
Inventaire : Banane
Date d'inscription : 10/07/2013
Localisation : Caché !
http://fairy-reborn.forumactif.org
Pika-sama
Maître du Jeu
MessageSujet: Re: La protectrice et le stalktueur [PV Seralth]   Jeu 13 Déc 2018 - 23:49

Le RP étant terminé, je le verrouille et le range dans la bonne partie ~

_________________
Compte Fondateur et PNJ. Sert à intervenir en rp pour jouer n'importe quel personnage. Si vous avez des questions, veuillez les poser à un autre membre du staff et pas à ce compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: La protectrice et le stalktueur [PV Seralth]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La protectrice et le stalktueur [PV Seralth]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Elerrìna Faila - Dame Protectrice de la Quatrième Saison [Katastrophe]
» L'Ondine du Niddeck
» Esmëldiz Elbereth [Protectrice d'Eldarinwa]
» Caniche femelle abricot de deux ans - SPA val de Marly
» Discussion avec Alice, une Protectrice en sursis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Reborn :: Archives :: Cimetière :: Rp terminés-
Sauter vers: