AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Je suis la lumière du monde, celui qui me suit ne marchera pas dans la nuit [Kagura]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Crédits : Unan-Tyara (Vava)
Messages : 136
Date d'inscription : 01/09/2018

Sting Eucliffe
Sabertooth - Maître
MessageSujet: Je suis la lumière du monde, celui qui me suit ne marchera pas dans la nuit [Kagura]   Dim 23 Sep 2018 - 18:03


Je suis la lumière du monde
Celui qui me suit ne marchera pas dans la nuit
Sting Sexy Eucliffe & Kagura Darling Yatô
Sting a fait une matinée un peu trop… grasse. Alors que certains sont déjà partis en entrainement ou en mission, le pacha s’étire doucement dans son pieu. Il ne se rend compte de rien  au départ, il a même l’impression d’avoir de l’avance. Il se lève tranquillement et ouvre les rideaux. La lumière du soleil lui tape directement dans la rétine sans qu’il ne cille, tandis que Lecter frotte ses yeux pour s’y habituer. Étrange, le jour a l’air bien avancé. Rog aurait dû le réveiller. Les deux dragons avaient prévu de se lever tôt pour leur mission prévue à Sycca. Fronçant les sourcils, Sting attrape quelques vêtements qu’il cale sous son bras et vérifie la chambre de Rog en sortant. Personne. Le lit est fait. Sifflant d’agacement entre ses dents, le blond va prendre une douche rapide. Il ressort de la salle de bains en sautillant pour enfiler une jambe puis une autre dans son pantalon – et en se prenant un peu les pieds dedans. Il retourne ensuite dans sa chambre et enfile un maillot près du corps ainsi que ses bottes hautes. Il se dépêche, mais la quête pour retrouver son jumeau dans la guilde n’aboutit à rien. Il est dix heures du matin, Sting ne devrait pas se faire d’illusion. A cette heure-ci, Rog devrait déjà être sur le lieu de leur mission. Pourtant, le blondin se leurre encore un petit peu. Il va vérifier à la boulangerie, puis fait aussi un tour dans le café où ils vont parfois prendre leur petit-dej’. Rog est vraiment parti avec Frosh. Sting n’en revient pas. Les mains dans les poches, il rentre à sa guilde en trainant les pieds, et en le critiquant auprès de son fidèle Lecter pour se détendre. À un moment, il se tait. Un souvenir semble remonter à la surface. Celui de Rog qui ouvre la porte de sa chambre alors qu’il dort, et de lui-même qui l’éconduit en lui disant de partir seul parce qu’il est trop mort. Ça lui est complètement sorti de la tête, comme un lointain rêve qu’on oublie au réveil, mais Eucliffe commence sérieusement à se demander si ce n’est pas ce qu’il s’est vraiment passé. Lecter ne se souvient pas vraiment non plus, mais l’air sceptique sur son minois indique que cette situation lui est peut-être familière. Il faut dire que c’est parfaitement quelque chose qui aurait pu arriver avec Sting. Ce dernier fait une dernière vérification au sein de la guilde, et sa pensée se confirme. Il a vraiment envoyé bouler son jumeau. Certes, il avait de bonnes raisons. Sting est rentré trop tard la veille de son sauvetage, et il a bien peu dormi cette semaine. En fait, de manière générale, ses nuits ne sont pas forcément calmes à cause des angoisses qu’il intériorise. Entre autre, ses responsabilités, son inquiétude pour chacun des membres de la guilde, et l’absence de Minerva... Le blondin se voile encore un peu trop la face pour réaliser pleinement qu’il vit dans la crainte. Cette nuit gâchée devait être celle de trop. N’empêche… quel maître indigne ! Et quel indigne jumeau. Sting devra dire à Rog de vraiment, vraiment insister la prochaine fois. Il ne lui en veut pas trop cela dit. Eucliffe est meilleur en technique de persuasion. Il se doute que son frère est parti parce qu’il a sincèrement eu pitié de lui en le voyant dans le coltard complet à six heures. Peut-être devrait-il le rejoindre ?

En jetant un coup d’œil au jardin depuis la baie vitrée du hall, son regard intercepte une donzelle piquer une tête dans la piscine. Flagrant délit de glande et de divertissement en plein jour de semaine, seule. Faisant une moue mécontente, le Dragon Blanc sort à son tour et s’approche de la piscine. Il ramasse un ballon gonflable sur son passage. « Hé ! C’est quoi cette baignade en solo ? » Il lance le ballon sur la tête de la fille tandis que son exceed la hue aussi. Même si l’objet est bien trop léger pour faire mal, Sting ne fait un tir de bourrin. Il a beaucoup d’égard pour ses confrères.« C’est pas comme ça que je vous ai élevé ! » la gronde t-il tel un père sévère et mal luné. Qu’il parle de celle qu’il croit être une membre de la guilde comme s'il s'agissait de sa propre enfant est une preuve qu’il n’est pas à prendre trop au sérieux. D’ailleurs, en deux secondes chrono, ses godasse ont déjà volé, son haut et son pantalon aussi. Sting court en boxer et fait une bombe dans la piscine pour éclabousser la demoiselle. Voilà, elle n’est plus seule. Elle est en règle ! Seulement, ce n’est pas une membre de sa guilde. Le mage le réalise en sortant la tête de l’eau, alors qu’il l’a bien en face. Il écarquille les yeux de stupéfaction. Cette fille… il ne la connaît pas ! Elle est mignonne, mais lui semble bien jeune. C'est sans doute une ado un peu gâtée qui se croît à la maison tiens. « Mais… tu t’es crue dans une piscine publique ?! » râle t-il en en poussant sèchement de l’eau, du plat de la main, vers son visage. « T’es qui ? » Bon il mentirait s’il disait qu’il ne trouvait aucun charme à ce culot – une nana qui fait comme chez elle et qui pique une tête au calme, ça relève d'un je-m'en-foutisme formidable. Toutefois en tant que maître de guilde, il y a des choses auxquelles il ne peut pas dire amen, même s’il les apprécie.

⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 261
Date d'inscription : 28/10/2013
Age : 24

Kagura Yatô
Mermaid Heel
MessageSujet: Re: Je suis la lumière du monde, celui qui me suit ne marchera pas dans la nuit [Kagura]   Jeu 27 Sep 2018 - 16:54





Je suis la lumière du monde, celui qui me suit ne marchera pas dans la nuit
FT Sting Eucliffe

Depuis sa mission de protection à la cité royale, la jeune femme était restée à Mizutoshi, passant beaucoup de temps à s’amuser avec son nouvel animal de compagnie. Pour la première fois, elle pouvait se laisser totalement aller avec sa force naturel avec ce chien géant qui supportait absolument tous les câlins et les jeux qu’elle pouvait faire avec lui. Mais elle ne pouvait pas juste rester à s’amuser avec son chien, malheureusement. Elle devait également faire des missions de temps en temps et là le temps était arrivé.  Après avoir passé la matinée à jouer, la jeune femme était rentrée à la guilde, accompagnée de son nouveau fidèle compagnon. Elle laissa Sadaharu aller faire la fête à certaines de membres qui étaient présente dans le QG, pendant qu’elle, elle allait voir au panneau des mission ce qui pouvait être intéressant. Elle ne voulait pas refaire une mission de protection pour un riche imbu de lui-même qu’elle avait envie de frapper.  Il y avait pleins de proposition de missions, mais aucune qui ne l’intéressait réellement jusqu’à ce qu’elle trouve LA mission la plus intéressante. Il s’agissait d’une mission prenant place dans les grandes montagnes d’Edoras, un mage utilisait des espèces de ténèbres pour emprisonner des innocents dans des “cercueils” ou des “armoires” à cauchemar. La mission semblait réellement intéressante, mais elle n’était pas totalement idiote, elle ne pourrait pas s’en occuper seule. Elle se mit alors à réfléchir intensément sur la personne pouvant l’accompagner. Elle pourrait demander à l’autre Kagura, elle était certainement assez forte pour ça, mais malheureusement cette dernière était déjà partie en mission. Personne d’autres dans la guilde n’avait une magie qui pourrait être utile…

Alors qu’elle réfléchissait, elle entendit une de ses camarades se plaindre d’avoir dû marcher pieds nus et d’avoir désormais les pieds sales. Le terme “pieds sales” déclencha une réaction en chaîne digne d’une illumination dans l’esprit de Kagura. “Pieds sales” ramenait à “Nemesis” qui lui même amenait à “Sabertooth” qui menait au maître de cette dernière “Sting”. Si elle ne se trompait pas, il était maître depuis qu’ils étaient à Edoras et elle avait pu voir sa magie de Dragon Slayeur durant les jeux magique. La lumière pourrait lui être utile pour combattre ce mage. Il fallait qu’elle retourne à la Cité Royale pour aller au QG de Sabertooth rencontrer le dragon slayeur de lumière. Ok, elle était partie ! Elle prit l’annonce sur le panneau et demanda à ses amies de garder une nouvelle fois Sadaharu pour elle. La mission était trop dangereuse, elle ne voulait pas le mettre en danger. Il avait beau être résistant, ce n’était pas sûr qu’il supporte un tel voyage et surtout d’être pris dans un combat contre ce mage. Elle quitta donc Mizutoshi en direction de la Citée royale.

Elle arriva en ville dans la matinée et se rendit donc directement au QG de Sabertooth. En arrivant, elle regarda si elle voyait Hakuryuu, le petit mage qu’elle avait rencontré sur Chibi Island. Mais il ne semblait pas présent, tout comme Nemesis, ce qui était une bonne chose pour ce dernier. Elle se renseigna alors sur la présence du maître de la guilde. Mais elle n’avait vraiment pas de chance puisqu’apparemment il venait de sortir de la guilde. Elle allait donc devoir attendre qu’il revienne. Elle se mit alors à soupirer et à se promener dans le hall. C’est alors qu’elle marchait de manière lasse qu’elle aperçut la piscine à travers la baie vitrée. Elle avait beaucoup trop envie d’y aller. Elle se dirigea alors rapidement vers cette dernière, sortant un maillot de bain de nul part avant d’aller se changer dans les vestiaires. Elle pouvait l’attendre ici, autant lier l’utile à l’agréable ! D’un coup elle regrettait de ne pas avoir emmené Sadaharu, il aurait certainement adoré. Elle s’approcha alors du bord avant de faire une bombe. Alors qu’elle remonte à la surface, la jeune femme se prend un ballon sur la tête, c’est alors qu’elle se rendit compte qu’elle avait également entendu une voix lui faire un reproche, même si elle n’avait pas vraiment écouté. Elle se tourna alors vers l’origine du lancer de ballon et vit celui qu’elle reconnu rapidement comme étant le maître de la guilde. Mais pourquoi il lui parler de l’avoir élevée ? Sting était son père caché ?! mais alors c’était aussi celui de Kamui ! C’était pour cette raison que son frère n’était pas chauve comme leur père ! Tout devenait plus clair ! Même le fait qu’elle et son frère avaient tous deux pu développer une magie malgré les limites d’une personne par siècle. Le dragon slayeur se retrouva ensuite rapidement en boxer et sauta pour la rejoindre dans l’eau. Après ses remontrances finalement lui aussi venait jouer dans l’eau ! Elle se fit bien-sûr éclabousser par la bombe, mais était prête à riposter dès qu’il sortirait la tête de l’eau. Elle s’en foutait royalement qu’il soit maître de guilde, d’une guilde qui n’était pas la sienne. Elle se tenait prête à frapper l’eau avec son poing recouvert par son renforcement afin de bien l’éclabousser comme il fallait et c’est ce qu’elle fit quand il émergea, alors qu’il venait de finir de parler. hein ? Le discours du jeune homme était totalement différent de celui qu’il avait eu jusqu'à présent. Elle n’était plus sa fille ?

“J’t’attendais, alors …”

Elle ne put pas terminer sa phrase que l’eau projetée du plat de la main par Sting venait percuter son visage. Ce n’était pas beaucoup d’eau, mais assez pour qu’elle veuille riposter. C’est donc ce qu’elle fit en imitant le dragon slayeur et poussant l’eau du plat de la main vers ce dernier. Ceci avant de prendre une pose triomphante pour se présenter.

”Kagura Yatô, la meilleure Kagura de Mermaid Heel !”

Lui, bien plus que d’autres devait connaître Mikazuchi, ils avaient tous les deux directement participé aux grands jeux magique avant de se retrouver dans ce monde. Ayant totalement oublié la raison pour laquelle elle était venue, ayant juste envie de jouer dans la piscine, la rousse nagea jusqu’au bord de la piscine, sortant de cette dernière pour plonger de nouveau. La mission ? Est-ce que c’était vraiment plus important qu’une piscine ?! Elle n’en n’avait pas à Mizutoshi et même si la ville se trouvait sur l’eau, ce n’était pas pareil ! Elle s’éloigna alors du bord pour prendre l’élan et fit de nouveau une bombe en plein centre de la piscine. Non, la conscience professionnelle qu'elle avait en elle finit par faire irruption après cette bombe. En sortant de l'eau. Elle fit alors comme si ça venait de lui revenir et non comme si elle avait volontairement mis ça de côté. Cela ferait sûrement plus professionnel, ou pas.

”Ah ouai ! J'suis venu de proposer de partir en mission avec moi ! J'aurai besoin de ta magie pour sauver des gens prisonniers d'un mage qui contrôlerait des espèces de ténèbres et les enfermeraient dans des boites à cauchemar !"




codage by jacks ღ gifs from tumblr

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Crédits : Unan-Tyara (Vava)
Messages : 136
Date d'inscription : 01/09/2018

Sting Eucliffe
Sabertooth - Maître
MessageSujet: Re: Je suis la lumière du monde, celui qui me suit ne marchera pas dans la nuit [Kagura]   Jeu 27 Sep 2018 - 23:41


Je suis la lumière du monde
Celui qui me suit ne marchera pas dans la nuit
Sting Sexy Eucliffe & Kagura Darling Yatô
Quand la fille lui balance de l’eau du plat de la main, il a l’impression qu’un rhinocéros vient de sauter dans la piscine. C’est pas un jet de pacotille quoi. Magie de l’eau, magie d’impulsion, ou simplement force à l’image de celle d’un chasseur ? La fille se présente comme… « Kagura Yatô, la meilleure Kagura de Mermaid Heel ! » Marrante la gamine. Quand tu sais combien l’autre Kagura est un titan qui fait à elle seule la réputation de sa guilde… C’est d’ailleurs un peu la nana sans qui Mermaid Heel aurait certainement brillé par son absence aux Jeux. « Mouais. T’as oublié d’ajouter la plus modeste, la plus respectueuse et la plus réaliste » ironise le blondin tout en l’observant sortir de la piscine. Il plisse des yeux en remarquant qu’elle ne compte pas aller se sécher. « Hé ! » râle t-il tandis qu’elle court de nouveau vers lui pour faire une bombe qui lui aurait encore bien éclaboussé la tronche s’il n’avait pas replié son bras devant son visage. Il ferme un instant les yeux en marmonnant tout bas, pour lui-même « J’ai des envies de meurtre… ». Il exagère, bien sûr. Disons qu’il est agacé d’avoir non seulement lâché son jumeau, mais d’être en plus obligé d’avoir affaire à une mioche qui ne l’écoute pas et se fout complètement du fait qu’il s’appelle Sting Eucliffe - il adore faire joujou, mais pas avec n'importe qui ! Et alors qu’il laisse retomber son bras, lequel fait un petit flop en retrouvant l’eau, Sting veut lui demander ce qu’elle fout là. Elle le cherchait, ça il a compris. Mais pourquoi ?! Kagura le devance avant qu’il n’ouvre la bouche « Ah ouai ! J'suis venu de proposer de partir en mission avec moi ! J'aurai besoin de ta magie pour sauver des gens prisonniers d'un mage qui contrôlerait des espèces de ténèbres et les enfermeraient dans des boites à cauchemar ! » Et zut. S’il avait pris cette mission dès le moment où il en avait entendu parler, cette fille ne serait pas là pour lui casser les pieds. « Tss. Tu ne pouvais pas commencer par là ? Et arrête de t’agiter ! » ordonne t-il en lui attrapant le bras. Sting la tire vers le rebord et la soulève d’une main sans la moindre difficulté pour l’y asseoir face à lui. Il pose un bref instant les deux mains sur ses épaules en lui intimant un sec « Assis », puis la lâche et croise les bras.

Le fait qu’elle soit désormais un tantinet plus haute que lui ne le dérange pas. Il n’y a bien qu’un sale gosse comme Sting pour être capable de regarder quelqu’un de haut tout en devant lever le menton. C’est ce qu’il fait du haut de sa splendide arrogance, le regard brillant d'insolence. « Premièrement, j’ai déjà eu vent de cette mission, alors n’essaie même pas de gratter un pourcentage en tant qu’apporteuse d’affaire. La récompense, ce sera cinquante-cinquante. Deuxièmement, celui qui est capable de créer les Ténèbres peut leur donner la taille qu’il veut dans la mesure de sa puissance. Ce que tu appelles ‘boîte’ pourrait tout à fait avoir la taille de cette piscine, d’un cimetière, ou alors d’un bâtiment dans lequel seraient perdus une ou plusieurs victimes, selon le nombre de prisons qu’il a crée » Sting ne se figure pas un bâtiment à dire vrai, mais un trou noir dont on ne voit pas la fin peu importe la taille. Encore qu’on ne connaît pas la nature exacte de la magie du criminel. Met-il vraiment ses victimes dans les ténèbres, ou n’est-ce pas plutôt une dimension parallèle qui y ressemble ? La personne qui a réussi à échapper à l’entrée d’un portail vers cet espèce de trou noir n’a su le dire, du moins c’est l’impression que Sting a eu en lisant le détaillé de la quête. En tout cas, même s’il ne croit pas à cette histoire de bâtiment, Sting poursuit dans cette image, en inclinant légèrement la tête sur le côté. « … et tu n’as pas la tête de quelqu’un capable d’aller de l’aile A à l’aile B en affrontant tes pires cauchemars, ma mignonne » ajoute t-il avec un petit rictus en coin condescendant. « Qu’est-ce qui me garantie que je n’aurais pas à faire du baby-sitting, hm ? » C’est une question rhétorique Kagura, ne te fatigue même pas.

Sting fait un pas en avant et approche son visage du sien tandis que son petit sourire se fait plus sardonique « Troisièmement, tu n’as peut-être pas vu la pancarte, mais ici… c’est baignade interdite aux chihuahuas ! » se moque t-il en dépliant un bras pour lui pincer le nez en ricanant. Ne misant pas sur la docilité de la jeune fille, Sting bondit immédiatement hors de l’eau sans lui laisser le temps de riposter – le garçon est médaillé olympique de l’esquive de la gifle. Il atterrit à pieds joints pas très loin d’elle et se dirige vers les transats. Lecter y a déjà récupéré une serviette et s'approche de son maître pour la lui donner. Le Dragon blanc ne compte pas faire profiter Kagura de la vue plus longtemps, il n’y a que les membres de Sabertooth qui sont autorisés à le voir en sous-vêt’ (ou à poil), techniquement.


⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 261
Date d'inscription : 28/10/2013
Age : 24

Kagura Yatô
Mermaid Heel
MessageSujet: Re: Je suis la lumière du monde, celui qui me suit ne marchera pas dans la nuit [Kagura]   Sam 6 Oct 2018 - 16:35





Je suis la lumière du monde, celui qui me suit ne marchera pas dans la nuit
FT Sting Eucliffe

Quand elle se présenta, évidemment, elle fut obligée de préciser qu’elle était la meilleure des deux Kagura de Mermaid Heel, c’était un détail qu’il fallait toujours donner pour que les gens d’Earthland ne la prenne pas de haut à cause de son homonymie avec celle qui avait participé aux grand jeux magiques. Le blond rajouta alors qu’elle était la plus modeste, la plus respectueuse et la plus réaliste. Il était évident, que c’était de l’ironie, mais la rousse ne le prit pas comme ça et hocha alors la tête, en souriant.

“Tu me connais déjà bien Stiting !”

Répondit-elle alors qu’elle se dirigeait vers la sortie de la piscine afin de faire une nouvelle bombe dans cette dernière. Maintenant ils étaient deux pour jouer dans l’eau, autant en profiter ! Ignorant totalement l’interjection râleuse du blond.  Elle prit donc de l’élan avant de se jeter dans l’eau, faisant une nouvelle bombe. Elle n’entendit pas la plainte du maître de la guilde qui semblait avoir du mal à supporter la gamine rousse qui faisait ainsi irruption à Sabertooth. Finalement, la rousse décida dans un éclair de “sérieux” de donner la raison de sa venue dans cette guilde éloignée de la sienne. Elle expliqua donc la mission à Sting, expliquant qu’elle avait besoin de son aide pour la réussir et sauver les personnes prisonnières. Apparemment le pleins d’énergie de la jeune femme, la fougue de sa jeunesse ne semblait pas plaire au dragon slayeur qui lui ordonna d’arrêter de s’agiter tout en attrapant son bras. Elle aurait pu facilement se libérer, mais le laissa l’installer sur le bord de la piscine, fronçant les sourcils quand il lui dit “assis”, comme si elle était un chien. Elle le laissa alors faire son monologue sur le fait qu’il avait déjà vu la mission et que du coup, elle pouvait se brosser pour demander un pourcentage plus important de la prime et que ce n’était pas pas forcément des boîtes dans quoi étaient enfermé les innocent, avant de “l’insulter” en sous-entendant qu’elle était faible, à ne pas pouvoir faire face à ses peurs, qu’elle était une enfant et un chihuahua . Quand il eut terminé, il vint coller son pied, sans aucune douceur sur le visage du blond, le regardant de haut à son tour. un Yatô ne se laissait jamais faire ! Par personne ! Son frère lui avait bien appris à rendre au centuple tout ce qu’on lui ferait.  

“Quand on parle à la grande Kagura-sama, c’est avec respect !”

Commença-t-elle, appuyant alors sur le visage du blond avec son pied pour le rapprocher de l’eau. Les gosses n’avaient plus aucun respect de nos jours. Il fallait refaire toute leur éducation !

“J’m’en fou d’la taille des boîtes et d’toute façon si tu connaissais la mission et qu’tu l’as pas prise, c’est p’t-être toi qu’à peur d’affronter tes pires cauchemars ! Perso ça m’fais pas peur du tout !”

Ses pires cauchemars… Elle avait déjà dû leur faire face à de nombreuses reprises, elle était prête à les affronter de nouveau si cela pouvait sauver des gens. Bon bien-sûr elle ne le dirait pas de cette manière là, ça faisait beaucoup trop chevaleresque. S’il avait peur de faire face à ses cauchemars alors c’était lui le bébé et pas elle ! Par contre il y avait un truc qu’elle n’avait pas encore digéré, c’était le fait qu’il la traite de Chihuahua. Des petits chiens totalement fragiles. Si elle était un chien alors elle était comme Sadaharu ! Un chien super fort, intelligent et beaucoup trop mignon ! Elle retira alors son pied du visage du blond et le laissa sortir de la piscine, mais il commit une erreur. Sortir juste à côté de la rousse. Elle le regarda donc, toujours assise au bord de l’eau, et alors qu’il commençait à marcher, elle attrapa sa cheville et tira dessus sans difficulté pour le faire tomber. Elle se leva alors et vint poser son pied sur les fesses du blond.

“J’suis ni un chihuahua ni une gamine. Parle meilleur à Kagura-sama !”

La rousse retira alors son pied des fesses du blond et s’approcha de Lecter, récupérant la serviette qu’il devait amener à Sting à la base. Elle lui fit alors son grand sourire de gamine.

“Merci petit chat !”

La rousse s’essuya alors avec la serviette puisque bien évidemment, elle n’en n’avait pas. Elle se dirigea alors vers le vestiaire, se tournant vers Sting avant d’entrer.

“Prend pas deux plombes ! Y a du chemin pour aller dans les montagnes !”

Elle rentra dans les vestiaires et se changea pour se rhabiller avant de sortir pour retourner dans le hall, retrouver ou attendre Sting.




codage by jacks ღ gifs from tumblr

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Crédits : Unan-Tyara (Vava)
Messages : 136
Date d'inscription : 01/09/2018

Sting Eucliffe
Sabertooth - Maître
MessageSujet: Re: Je suis la lumière du monde, celui qui me suit ne marchera pas dans la nuit [Kagura]   Dim 7 Oct 2018 - 12:34


Je suis la lumière du monde
Celui qui me suit ne marchera pas dans la nuit
Sting Sexy Eucliffe & Kagura Darling Yatô
Sting se prend un pied dans la tronche et le vire d'un sec coup de bras. Kagura-sama, mon oeil ! Il est tenté de tirer sa jambe, la refoutre dans l'eau et la couler jusqu'à ce qu'elle en perde l'envie de parler. Tu ne vas pas t'en prendre à une gamine, lui dit son honneur. « J’m’en fou d’la taille des boîtes et d’toute façon si tu connaissais la mission et qu’tu l’as pas prise, c’est p’t-être toi qu’à peur d’affronter tes pires cauchemars ! Perso ça m’fais pas peur du tout ! » « Ou alors j’avais mieux à faire, gamine » Et tandis qu’il la renvoie à ce qu’elle semble être : un chihuahua qui lui aboie dessus, le blondin a tort de croire qu’elle va en rester là juste parce qu’il a bondi hors de son champ de vision, et de la piscine. A peine fait-il un pas que la rousse lui tire sèchement la cheville. Et même si elle n’y met pas toute sa force, il sent immédiatement le potentiel de cette puissance physique. Vaincrait-elle pour autant un chasseur de Dragon au bras de fer ? Il ne parierait pas là-dessus. En attendant, Sting atterrit brusquement sur le ventre. Et lui qui adore faire des plats à la piscine, autant dire que le plaisir est bien moindre sur une surface dure, surtout quand il se fait piétiner par une gosse au passage. « J’suis ni un chihuahua ni une gamine. Parle meilleur à Kagura-sama ! »

Lâchant un discret feulement agacé, le blondin se redresse sur les coudes et fusille du regard le dos de la rouquine qui lui pique sa serviette. Passons le fait qu’il soit maître de guilde, avant ça, il est Sting Eucliffe. Et on ne piétine pas le Dragon Blanc de la sorte. Les dents serrées, il est prêt à lui envoyer un hurlement de Dragon qui l’enverrait paître directement vers les montagnes en question mais s’en retint vaillamment, sa conscience le fustigeant qu’on ne s’en prend pas aux enfants. Même s’ils sont de sales petits cons. Il aurait l'air de quoi, lui ? Secouant légèrement la tête, le blondin se relève tandis que Lecter court vers lui. Le chat est partisan de l’idée d’apprendre le respect à la rouquine. Sting n’étant pas son père, et pas non plus certain de limiter les coups en combat, il se dit qu’il va juste s’habiller et vérifier que le chihuahua est bien allé jouer ailleurs ensuite. S’il la retrouve au sein de la guilde, il se contentera de faire le ménage et puis c’est tout. Avant de remettre ses fringues, le blondin passe sous la douche extérieure et se savonne rapidement. Il trouve que le chlore de la piscine chlingue pas mal, un fait d’autant plus dérangeant pour lui en raison de ses sens décuplés. Le blondin prend ensuite le temps de se sécher avec une autre serviette, assis sur un transat. Il frotte ses cheveux avant de remettre ses fringues en prenant son temps, histoire d’en laisser à la gamine pour qu’elle choisisse de partir par elle-même. Nulle doute qu’elle est juste venue troller.

En rentrant, il est surpris de voir que la rouquine semble attendre dans le grand hall. Une seconde, elle est vraiment sérieuse de croire qu’il compte perdre son temps avec elle ? Le blondin s’arrête devant Kagura, le menton levé, un sourcil haussé, et les mains appuyées à la taille tel un parent sévère. « T’es encore là toi ? Tu n’es pas la bienvenue chez Sabertooth. Reviens quand tu auras appris à respecter tes aînés » Sur ce, il saisit simplement le devant de ses fringues d’une main et tend brusquement le bras sur le côté pour l’éjecter par les grandes portes ouvertes de la guilde… que Lecter referme une à une avec ses petits pas de courses. Sting ne l'aurait jamais viré comme ça s'il n'était pas à peu près certain qu'elle encaisse sans se faire trop de mal, sa cruauté a ses limites. La matinée étant bien avancée et la majorité des tigres en mission, il n'y a que pas de témoins sur le traitement que Sting donne à la petite, et c'est tant mieux. « Allez bon vent, Kagura-sama » se moque le Dragon Blanc en se dirigeant vers le tableau de missions. Hors de question de prendre la même que la rouquine. Qu’elle se perde dans les ténèbres tiens, ça lui fera les pieds.

⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 261
Date d'inscription : 28/10/2013
Age : 24

Kagura Yatô
Mermaid Heel
MessageSujet: Re: Je suis la lumière du monde, celui qui me suit ne marchera pas dans la nuit [Kagura]   Lun 8 Oct 2018 - 16:42





Je suis la lumière du monde, celui qui me suit ne marchera pas dans la nuit
FT Sting Eucliffe

Il était hors de question qu’elle le laisse la traiter de gamine ou tout autre chose dégradante, comme chihuahua. Elle attrapa donc la cheville du dragon slayeur quand il sortit de la piscine et tira sur cette dernière pour le faire tomber. Elle posa ensuite son pied sur lui avant de lui faire la leçon. Il devait s’adresser d’une meilleure manière quand il lui parlait et il avait interdiction de la traiter de gamine ou par le nom d’un chien tout petit et ridicule. Une fois cette petite mise au point faite, la jeune femme partit pour se rendre dans les vestiaires, prenant la serviette que tenait Lecter au passage et remerciant ce petit chat trop mignon. Bien plus mignon que le dragon blanc affalé sur le sol. Elle se rendit alors dans le vestiaire des filles, se lavant rapidement avant de s’habiller et d’aller attendre dans le hall. Elle avait voulu se dépêcher car les montagnes n’étaient pas à côté, ils auraient du chemin à faire s’ils voulaient y arriver rapidement. Mais Sting semblait prendre absolument tout son temps. Pff, il était encore plus long à se préparer qu’une fille.

Ah finalement il arrivait, elle le vit arriver dans le hall et se diriger vers elle. Ils allaient enfin pouvoir partir pour la mission. Elle sourit alors, posant ses mains sur ses hanches, comme si elle ne venait pas de le ridiculiser à la piscine. Mais elle semblait s’être trompée puisqu’il lui reprocha d’être encore à Sabertooth, précisant qu’elle n’était pas la bienvenue dans la guilde et qu’elle devrait revenir quand elle saurait respecter les gens. Elle les respectait, ou pas, si eux la respectaient, ce qui n’était pas le cas du blond. Il attrapa alors le devant de la robe de la rousse qui serra alors son ombrelle dans sa main, prête à le frapper avec s’il faisait quoi que ce soit, mais il ne tenta pas de la frapper ou de toucher des endroits qu’un Seralth rêverait de toucher, il se “contenta” de la jeter dehors sans aucune délicatesse. Elle se retrouva alors par terre hors de la guilde à regarder les porte se refermer. Elle fronça alors les sourcils. Elle allait défoncer ces portes et le tirer de force jusqu’au montagne puisque c’était comme ça ! Elle s’approchait alors de la porte, prête à la défoncer, quand elle se rendit compte qu’elle allait se faire engueuler si elle se mettait à attaquer une guilde alliée. Elle se retint alors de frapper la porte assez fort pour la casser. Elle se contenta de toquer avant de se mettre à crier pour être entendue à l'intérieur.

“Oye ! Le grand Sting à peur d’aller faire une mission contre un mage de ténèbres ! Moi qui pensait qu’un mage aussi puissant serait heureux de faire une mission difficile ! J’suis déçue. Les gens vont pas me croire quand je vais leur dire que le maître de Sabertooth abandonne des innocents.”

Elle se mit alors à sourire comme si elle était une méchante. Elle ouvrit ensuite son ombrelle, se cachant ainsi du soleil avant de se tourner pour que sa voix soit un peu moins forte, mais toujours audible à l’intérieur de la guilde et que donc le dragon slayeur puisse l’entendre.

“Qui aurait cru que Sabertooth était le genre de guilde qui abandonne les innocents et laisse et pauvre jeune femme partir toute seule pour une mission périlleuse. Personne ne s’y attendait.”

Faire du chantage en menaçant indirectement de donner une mauvaise image de Sabertooth. Oui, elle était assez vicieuse pour faire ça. Enfin, non, elle ne le ferait pas vraiment, mais elle était assez vicieuse pour faire croire qu’elle serait capable de le faire. Sting avait tellement d’égo que risquer la réputation de la guilde et la sienne, ça allait forcément le faire réagir, en tout cas c’est ce qu’elle espérait. Elle attendit donc quelques instants avant de commencer à partir, son ombrelle posée sur son épaule la protégeant des rayons du soleil qu’elle supportait si peu. Elle restait à l'affût du bruit d’ouverture des portes de la guilde des tigres à dent de sabre pour savoir si elle avait réussi son plan.




codage by jacks ღ gifs from tumblr

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Crédits : Unan-Tyara (Vava)
Messages : 136
Date d'inscription : 01/09/2018

Sting Eucliffe
Sabertooth - Maître
MessageSujet: Re: Je suis la lumière du monde, celui qui me suit ne marchera pas dans la nuit [Kagura]   Mar 9 Oct 2018 - 13:39


Je suis la lumière du monde
Celui qui me suit ne marchera pas dans la nuit
Sting Sexy Eucliffe & Kagura Darling Yatô
« Oye ! Le grand Sting à peur d’aller faire une mission contre un mage de ténèbres ! » Le maître de Sabertooth se fige devant le tableau des missions, les yeux écarquillés. De sa position, et à cause de son ouïe décuplée, il a l’impression que la fille est en train de brailler ça à toute la rue, et pas seulement à sa porte. Son teint a blêmi d’un coup. Il rêve ? Cette saleté de mioche ! Le pire, c’est qu’elle ne la ferme pas, elle continue ! Sting en revient tellement pas qu’il se frotte les yeux comme un mec qui n'a pas de paupières dans une tempête de sable dans le désert. « Gamine ou pas, elle mérite une raclée Sting ! » râle Lecter, qui ne supporte pas l’injure à son maître. « Me tente pas Lecter ! ». Puis, aussi désespéré qu’un certain Jedi quand le plus noir des Sith lui annonce "Luke, je suis ton père", le maître de Sabertooth se précipite finalement vers l’entrée de la guilde et ouvre les portes à la volée. Voulant s’élancer au dehors, il réalise vite que la gamine est en fait juste devant, ombrelle tranquillement ouverte pour protéger son teint de porcelaine du soleil. Il s’arrête brusquement, manquant de la percuter au passage. Kagura serait capable de brailler qu’il la maltraite par-dessus le marché ! Les poings serrés, le regard dur, Sting la jauge un court moment avant de lâcher à contrecœur. « C’est bon, t’as gagné. » Le blondin demeure calme. Hors de question que la rouquine entraperçoive un millième de la merde mentale qu’il traverse. « Mais si je vois une seule phrase dans un journal qui ressemble à ce que t’as dit, j’te pends par les pieds dans notre grande salle et tu serviras de pinata à la guilde. Je retiendrai pas mes coups » qu’il ajoute d’un ton rogue. Il la jauge de la tête au pied, puis la dépasse afin de parcourir la rue. « Tss. On y va. ».Il ne sait pas qui est la dernière personne à avoir utilisé le véhicule de la guilde, ni où on l’a garé. Sting doute que Rog soit parti avec. Il n’y a que le Dragon Blanc qui arrive à conduire avec la gerbe sans les rentrer dans un mur. Ça le fait pas forcément chier que la gamine le voit malade comme un clébard au volant : elle lui a mis un pied dans la tronche, l’a foutu par terre, l’a piétiné, il n’est plus à une humiliation près.

Alors qu’il déambule dans les rues en vérifiant les emplacements de parkings, un ivrogne pas remis de la veille croule au sol, adossé contre le mur. Sting l’ignore complètement, pensant qu’il somnole, jusqu’à ce qu’il entende : « J'aime les petites filles, elles me rendent si heureux » C’est quoi ce malade. Sting a le reflexe d’attraper le bras de Kagura et de la tirer pour qu’elle marche de son côté gauche, l’éloignant du type raide mort. Réflexe stupide en soi, vu que la rouquine mettrait K.O l’abruti d’une pichenette. Sting aurait d’ailleurs bien cogné ce bouffon lui-même, mais il n’a pas de savon sous la main. Et si l’ivrogne s’approche trop de chez eux, y aura bien un tigre pour passer le balai devant la guilde. Tout en continuant de chercher la voiture, Sting attrape son fidèle Lecter et le porte sur son épaule. « Regarde dans quoi je m’embarque » lui glisse t-il tout bas alors qu’il devance Kagu de quelques pas. « Cette mission va être du gâteau pour toi, elle t’embêtera pas longtemps. » « Tss… » « Prends ton mal en patience Sting, elle te laissera tranquille quand ça sera fini. » « Et si c’est pas le cas ? Elle est insupportable. Dès qu’elle l’ouvre, j’attends qu’un ange passe et lui mette un chassé dans la gueule… » se plaint le blond, toujours à demi-mot. Il jette un coup d’œil derrière lui. C’est pas qu’il vérifie qu’elle suit toujours, c’est surtout qu’il espère l’avoir perdue en route. Ouais, il croit un peu au père Noël parfois. Ce qui l’a emmerdé dans les accusations de la petite, c’est autant son absence de discrétion que la vérité qui se cache dedans. C’est vrai, il était prêt à la laisser s’enfermer dans des Ténèbres dont seule une magie qu’elle ne possède pas peut l’en sortir : la lumière. C'est plutôt bas de sa part à bien y penser, n'empêche que la gamine s'est bien vengée. A pedoland, on dira d’ailleurs qu’elle le tient par les couilles.

Sting trouve enfin le véhicule et sort la clé de sa poche pour l’ouvrir. Une bande de gosses de moins de dix ans passent dans le coin en courant et jouant : « Afin d’étendre notre pouvoir jusqu’à la voie lactée ! » Sting s’arrête, la main sur la poignée, et jette un regard narquois à Kagura qui ouvre pour sa part la porte opposée. « Tiens, des enfants de ton âge. T’es sûre que tu ne veux pas aller jouer avec eux pendant que je vais accomplir la mission ? » Vu le regard qu'elle lui jette, Sting craint sincèrement que ça ne parte en cacahuète. Ce qui l’effraie, c’est le vice de cette gamine. S’il la balance dans la poubelle juste derrière, elle serait capable de chouiner bruyamment en public et lui foutre une honte qui l’empêcherait de dormir pendant des semaines. Dans cette partie de poker qu’est leur affrontement du regard, le blond se couche vitesse lumière. « Ça va, j’plaisante, fais pas ta mauvaise tête » marmonne t-il en s’engouffrant dans l’auto. Non, il ne plaisantait pas une seule seconde. Sting dépose Lecter sur le siège arrière. Il tourne la clé dans le moteur et son estomac lui tombe dans les talons rien qu’au bruit. Déglutissant discrètement, il quitte l’emplacement les dents fortement serrés.


⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 261
Date d'inscription : 28/10/2013
Age : 24

Kagura Yatô
Mermaid Heel
MessageSujet: Re: Je suis la lumière du monde, celui qui me suit ne marchera pas dans la nuit [Kagura]   Jeu 11 Oct 2018 - 23:27





Je suis la lumière du monde, celui qui me suit ne marchera pas dans la nuit
FT Sting Eucliffe

Il était absolument hors de question que je reparte sans avoir Sting avec moi ! j’avais fait le voyage jusqu’à la Citée Royale pour venir le chercher et aller avec lui en mission alors j’irai avec lui ! Il n’y avait pas d’autre option possible. Il y a alors une chose qui me vint à l’esprit. C’était assez vicieux, mais j’étais prête à tout ! Alors je me mis à crier devant la porte pour le blond entende en menaçant de “détruire” sa réputation et celle de sa guilde.  Évidemment je ne le ferai pas vraiment, sinon je me ferais certainement tuer par la maître de Kagura, mais bon, rien ne m’interdisait un peu de chantage. Une fois mes menace faites, j’ouvris mon ombrelle afin de me protéger de ce satané soleil. Pff, pourquoi est-ce qu’il fallait que le lacryma sous la village nous ai rendu sensible à quelque chose qui était aussi présent tout le temps ! Même quand il était caché des rayons passaient. Au moins ma fidèle ombrelle était toujours là pour m’aider, à me cacher et à me défendre contre des idiots aux pieds sales.

Étant donné qu’il ne semblait pas y avoir de réponse ou de réaction à l’intérieur de la guilde, je tournais le dos à celle-ci pour faire comme si je partais si jamais Sting venait à sortir et en effet, quelques instants plus tard la porte s’ouvrit derrière moi. Je me mis alors à sourire de manière satisfaite, restant dos à lui. Encore une victoire pour la grande Kagura-sama ! Le fait qu’il avoue que j’avais gagné ne fit qu’agrandir mon sourire. Évidemment que j’avais gagné ! Kagura-sama ne perdait jamais contre personne ! Je me tournais alors vers lui pour lui faire face, hochant la tête à ses paroles sur ce qui arrivait si ce que je venais de dire sortait dans les journaux. Je me remis alors à sourire comme si il ne venait pas de me menacer.

”T’inquiète Stiting !”

En souriant toujours, je me mis à le suivre quand il annonça qu’on y allait. Bon, maintenant il fallait trouver un véhicule pour se rendre jusqu’au montagne. À moins qu’on y aille à pied. C’est vrai que pendant les jeux magiques, j’avais failli mourir de rire en voyant les réaction de Sting, Gajeel et Natsu durant l’épreuve des chariots. Donc ça me paraissait logique qu’il veuille y aller à pied, même si c’était loin. Mais apparemment non, on allait pas partir tout de suite puisque le dragon slayer me guidait dans des ruelles. Je devais être sur mes gardes ! Aucun doute qu’il avait succombé à mon charme, j’allais me retrouver avec un autre stalker lolicon aux fesses ! Ah ! Que c’était dur d’être aussi populaire ! En même temps mommy était super belle alors il était normal que je sois aussi super populaire, j’avais ses gènes en moi. Mais même si c’était logique qu’ils me trouvent belle, les lolicons méritaient d’être punis ! mais comme Sting n’avait pas encore commencé à me stalker ou autre, j’allais être gentille pour le moment. Il n’était pas encore au niveau de ce stalker lolicon roux que je recommençais à croiser trop souvent ! mais je n’eu pas le temps de dire quoi que ce soit au maître de Sabertooth qu’un nouveau lolicon fit son apparition en la présence d’un ivrogne fit remarquer qu’il aimait les petites filles parce qu’elles le rendaient heureux. Ok, lui c’était clairement un lolicon, je ne pouvais pas laisser passer ça ! Mais encore une fois je ne fut pas assez rapide puisque je sentis Sting m’attraper par le bras et me tirer vers lui pour que je marche à côté. Je me mis alors à fusiller du regard le vieil ivrogne. Bon, autant l’oublier pour le moment, en revenant si je le croisais je pourrai toujours m’occuper de lui !

Étant donné que Sting se remet à marcher devant, je sors mon sukonbu de sa cachette secrète et commence à grignoter une feuille continuant de regarder autour de moi. Bon où est-ce qu’on allait ?! À tous les coups il allait réellement tenter quelque chose le pervers ! Les mages de Sabertooth sont donc définitivement bizarres ! Entre Mémésis et ses pieds sales et le maître lolicon, il n’y avait que Hakuku qui s’en tirait plutôt bien, en comparaison. Mais en fait non, on était juste en train de chercher un véhicule pour aller dans les montagnes. Il allait conduire avec son mal des transports ? pas le temps d’y réfléchir davantage qu’il m’insulte une nouvelle fois en me traitant de gamine et me demandant si je veux aller jouer avec les enfants qui viennent de passer. Évidemment que je veux aller jouer au jeu de la canette ou faire des combats de scarabés, mais je dois finir cette mission ! Je le fusille tout de même du regard jusqu’à ce qu’il s’excuse. Il commençait à être bien dressé, mais il prenait encore trop de liberté ! Je plie alors mon ombrelle avant de rentrer dans l’auto, reprenant une feuille de sukonbu et fixe alors Sting.

”Oye, tu veux que j’conduise ?! Ça doit pas être trop compliqué, faut juste tourner le volant et appuyer sur la pédale pour avancer !”

Bon, il a pas l’air de vouloir. Pourtant je suis prête à le faire ! Ça doit être super drôle on peut aller où on veut. Le trajet fut long, trop long pour. La patience et moi on était pas super pote, alors au bout d’une ou deux heures, je commençait à bouger dans tous les sens, arrêtant pas de soupirer.

”On arrive bientôt ? c’est long !”

Finalement, enfin les montagnes furent atteintes. On ne pouvait pas monter jusqu’en haut en voiture puisqu'évidemment le méchant avait décidé de s’installer dans un endroit difficile d’accès. Dès la voiture stoppée, avant même que le moteur soit coupé me voilà hors du véhicule, me recachant sous mon ombrelle avant de commencer à m’étirer, plus motivée que jamais. Il était temps d’aller botter du cul ! De détruire des neo armstrong cyclone jet armstrong cannon ! Elle se tourna alors vers Sting et son chat.

”Bon on y va ! Allez Stiting !”

Et j’étais partie, marchant joyeusement dans la direction qui était indiquée sur la mission. Mais rapidement le sérieux reprit le dessus. Il fallait que je sois prudente, on entrait en territoire ennemi maintenant, je ne pouvais pas laisser mon partenaire tout faire, je devais l’aider et ne pas être un boulet lors de cette mission. ì nous deux on pouvait le faire, la super alliance Sabertooth Mermaid Heel allait vaincre !




codage by jacks ღ gifs from tumblr

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Crédits : Unan-Tyara (Vava)
Messages : 136
Date d'inscription : 01/09/2018

Sting Eucliffe
Sabertooth - Maître
MessageSujet: Re: Je suis la lumière du monde, celui qui me suit ne marchera pas dans la nuit [Kagura]   Sam 13 Oct 2018 - 17:23


Je suis la lumière du monde
Celui qui me suit ne marchera pas dans la nuit
Sting Sexy Eucliffe & Kagura Darling Yatô
« Oye, tu veux que j’conduise ?! Ça doit pas être trop compliqué, faut juste tourner le volant et appuyer sur la pédale pour avancer ! » « Non » Il est à peu près certain qu’elle fera ça très mal et qu’elle lui filera encore plus la gerbe. Remarque, si elle repose la question dans une vingtaine de minutes, il sera sans doute dans un état suffisamment lamentable pour accepter. La rouquine n’use pas de cette ruse toutefois. Au bout d’une heure, de fines gouttes de sueur perlent sur son visage blanc au reflet verdâtre. Le coude appuyé sur la fenêtre, le blondin replie son bras et écrase sa bouche de son poing, malade et dégoûté.  « On arrive bientôt ? c’est long ! » « À qui le dis-tu bordel… » marmonne t-il contre son poing. Il est tenté de s’arrêter à un moment donné pour respirer au moins un peu, mais ce serait retarder la fin de mission, soit le moment où il dira au revoir à cette casse-pied – qui n’est d’ailleurs plus très casse-pied, mais il n’est pas en état de s’en rendre compte. Les encouragements de Lecter à l’arrière l’aident. Tant bien que mal, Sting n'arrête finalement le véhicule qu’au pied des montagnes. Son exceed est fier de lui et garantit que même Natsu n’aurait jamais réussi à faire toute cette distance – sacré Lecter ! Le blondin sort du véhicule, ferme sa portière d’un rude mouvement de bras avant de s’y adosser pour reprendre sa respiration. Le pauvre garçon l’avait retenu à plusieurs reprises pendant le voyage, et longtemps ! Fraiche comme un pinçon pour sa part, la jolie Kagura déploie son ombrelle. Savoir qu’un troll comme elle possède un objet aussi sophistiqué, ça le dépasse un peu. « Bon on y va ! Allez Stiting » déclare t-elle avant de s’élancer gaiement alors qu’il en est toujours à l’étape de se remettre de ses émotions. Encore affalé à la caisse, le blondin se redresse. « Hé ! » il se précipite vers elle en titubant à moitié et saisit son avant-bras. « Pas si vite, toi. Et un peu plus de respect quand tu t'adresses au Maître de Sabertooth », exige t-il, le regard peu amène. Il relâche son bras en le repoussant un peu, désinvolte. Une fois que le Dragon a repris des couleurs, les deux évoluent à rythme soutenu sur les chemins vallonnés et ascendants. Sting s’attendait à ce que la sale môme se plaigne ou l’enquiquine mais apparemment, cette phase est passée. Alors qu’ils arrivent dans la zone indiquée par le détaillé de mission (que lui n’a pas consulté, mais que Kagura connaît), ce n’est pas le mage des Ténèbres mais plutôt une sorte de Balkan qui se présente à eux, un monstre semblable à ceux qui peuplent les montagnes d’Earthland. Le blondin croise les bras et tourne un visage inquisiteur vers la jeune fille. « Tu t’en occupes ? » Histoire de servir à quelque chose, est le sous-entendu criant dans la condescendance de sa voix. En tout cas, cette bestiole ne constitue en rien un obstacle pour ces deux-là. En un rien de temps, ils ont déjà repris les recherches.

« Si jamais on croise ce mage, dose tes coups ». Il a bien vu la force de cette gamine, et l’espèce de je-m’en-foutisme avec laquelle elle l'utilise. Ce serait con qu’elle lui brise la nuque d’un coup de poing, sans faire exprès. Elle ferait ni plus ni moins que foirer royalement leur mission. « Je ne pense pas que les victimes seront libérées avec sa mort. Je crois au contraire qu’elles seront disparus à jamais. » Ou du moins, jusqu’à ce qu’on retrouve un mage qui crée des portails vers cette dimension noire, chose que Rog pourrait peut-être savoir faire remarque. Le blond en découvre tous les jours sur la magie qu'il manie. En tout cas, Eucliffe part du principe que si certains mages manient les Ténèbres, celles-ci n’ont pas besoin d’eux pour exister. « Avant de s’occuper de lui, il faut aller les chercher. Nous irons tous les deux » Il baisse le regard vers son fidèle exceed qui marche à côté de lui. « Lecter, je compte sur toi pour l’éviter. Si nous ne sommes pas revenu avant la tombée de la nuit, il faudra avertir Rog. » Chose qui sera bien plus facile qu’à Earthland vu que son chat peut se servir de ses ailes ici. « Ce ne sera pas nécessaire Sting. Tu y arriveras les yeux fermés ! » Le blondin lui répond d’un sourire.

Après un petit moment de marche, Sting s’arrête et tourne un visage sceptique vers le mur rocheux à côté d’eux. Décidant de s’éloigner des sentiers battus, le maître de Sabertooth s’en approche et escalade les rochers avec Lecter sur ses épaules. Arrivé à la plateforme quinze mètres au-dessus, il propose sa main à la rouquine – même s’il a plutôt le sentiment qu’elle va faire la fière et refuser d’être soulevée sur le dernier mètre. Le Dragon Blanc se tourne ensuite vers la taverne derrière eux. « Vous trouvez pas que ça ressemble typiquement au repère d’un cinglé dépressif ? » Il plisse les yeux et esquisse un petit sourire narquois quand la silhouette d’un homme se dessine finalement. Se souvenant des paroles de son maître, son malin de chat s’éclipe en courant se cacher derrière un rocher. « Tiens. Quand on parle du chien…» remarque Sting avec suffisance tout en croisant les bras. « Il est temps de lâcher le nonos. Libère les mages captifs, et on te laissera la vie sauve pour que tu t’expliques à la justice. » Le mage paraît plutôt calme pour quelqu'un qui vient de se faire traiter de molosse. Il y a quelque chose de très "Rog" dans son comportement... « Moi mort, vous ne les retrouverez jamais. » « Hm. J’me doutais que tu dirais ça » rétorque le blondin avec un haussement d’épaules, feignant l’indifférence. Il hausse alors un sourcil interrogateur à l’intention de Kagura. C’est une invitation cordiale à ce qu’elle refile le premier coup à leur ennemi. Si elle lui secoue un peu les puces, celui-ci générera sans doute un portail pour s’en débarrasser. C’est ce qu’ils souhaitent.


⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 261
Date d'inscription : 28/10/2013
Age : 24

Kagura Yatô
Mermaid Heel
MessageSujet: Re: Je suis la lumière du monde, celui qui me suit ne marchera pas dans la nuit [Kagura]   Lun 22 Oct 2018 - 19:04





Je suis la lumière du monde, celui qui me suit ne marchera pas dans la nuit
FT Sting Eucliffe

Elle ne comprenait pas pourquoi il ne voulait pas qu’elle conduise. Elle était tout fait capable de conduire une automobile ! Elle n’avait jamais eu de cours dans un cadre formel. Même jamais eu de cours tout court, mais elle s’en sentait capable, elle était une adulte après tout ! Enfin bon, elle n’insista pas plus, se contentant de rester bien sagement assise sur son siège. Enfin, elle resta sage peu de temps puisque rapidement, elle commença à s’ennuyer et à trouver le temps long. Elle se mit donc à bouger sur son siège, ne tenant plus en place. Elle avait hâte qu’ils arrivent aux montagnes d’Edoras afin de se dégourdir les jambes. Finalement, le voyage arriva à son terme et la rousse pu presque littéralement sauter hors de l’auto et de se cacher sous son ombrelle avant de s’étirer. À peine eut-elle fini ses étirements qu’elle se tourna vers Sting en lui disant, pleine d’entrain, qu’ils y allaient. Elle n’attendit pas de réponse de la part du blond qu’elle s’élançait déjà à l'assaut de la montagne, direction le grand méchant qu’ils devaient battre. Toute contente de pouvoir se dégourdir les jambes et de bientôt pouvoir mettre hors d’état de nuire un méchant, elle se tourna vers Sting, un peu déçue quand il l’arrêta. Elle ne voulait pas être arrêtée, elle voulait continuer et taper du méchant ! Surtout que c’était pour lui faire la morale sur la manière dont elle s’adressait à lui et malgré le regard mauvais qu’il lui lançait, elle n’avait pas peur de lui. Elle vint d’ailleurs taper joyeusement sur l’épaule du blond, comme si c’était son ami.

“Mais c’est mignon Stiting !”

Elle ne comptait pas abandonner le surnom qu’elle lui avait trouvé. Mais si elle devait l’abandonner, elle en trouverait un bien plus ridicule. Ne jamais sous-estimer le pouvoir de la donneuse de surnom ! Quand ils repartirent enfin, elle était tellement pressée d’arriver qu’elle fut relativement calme. Aussi parce qu’ils étaient maintenant en mission, elle devait se montrer utile et donner une bonne image de Mermaid Heel. Une fois sur place, ce ne fut pas le grand méchant qu’ils rencontrèrent, mais un sous-boss. C’était un peu décevant, mais au moins ça devait signifier qu’ils étaient sur le bon chemin. D’ailleurs, le blond ne semblait pas vraiment vouloir perdre son temps avec ça puisqu’il demanda à la jeune rousse de s’en occuper. Elle hocha alors la tête, ferma son ombrelle et attendit que le balkan se jette sur elle pour utiliser son renforcement sur son arme avant de l’utiliser comme une batte de base-ball et l’envoyer voler au loin dans un magnifique Home-run. Ces créatures étaient aussi faibles que sur Earthland, ça ne faisait aucun doute. Elle se tourna alors vers Sting mettant ses doigts en “V” en signe de victoire.

“T’inquiète ! J’ferai attention avec lui.”

Évidemment qu’elle ferait attention, elle ne lui casserait que quelques os pour être sûre qu’il ne tente pas de s’enfuir ou de les attaquer par surprise. Elle ne prendrait pas le risque de condamner les victimes innocentes de ce mage. Elle avait beau avoir un comportement enfantin, elle savait faire la part des choses quand il s’agissait d’une mission, elle ne prenait pas de risque. Elle hocha d’ailleurs la tête quand il affirma qu’ils iraient chercher les victimes ensemble. Évidemment qu’ils iraient ensemble, c’était la raison pour laquelle elle était allée le chercher pour cette mission.

Ils reprirent la route peu de temps après, continuant tranquillement leur chemin jusqu’à arriver devant un mur rocheux. Un énorme mur similaire à un rectangle géant dont ils ne verraient pas les bouts. Sting commença à l’escalader, la rousse l’imita donc, prenant le manche de son ombrelle entre les dents pour ne pas risquer de la perdre. L’ascension fut longue et éprouvante, la rousse n’était pas habituée à se déplacer à la verticale. Alors qu’elle arrivait presque à la plateforme, elle leva les yeux pour voir la main tendue du blond. Elle hésite quelques instants avant d’attraper cette main et de laisser le blond l’aider sur le dernier mètre. Une fois arrivée en haut, elle prend son ombrelle à la main sans la rouvrir et reprend rapidement son souffle. La force de la jeunesse fait que ce fut rapide ! Elle imita donc le dragon slayer et se tourna vers la taverne derrière eux, hochant la tête quand il fit référence au fait que ça ressemblait à un repère de cinglé. Ça y est ! Ils étaient arrivés au boss final !

Le méchant fit d’ailleurs rapidement son apparition, la rousse se mettant alors à sourire, les choses sérieuses allaient désormais commencer. Sting commence alors à le chercher en le traitant de chien, mais il ne semble pas réagir, ce qui est vraiment décevant. Par contre, elle est surprise de se rendre compte que Sting à un peu d’humour en fait ! Et il l’invite même à lancer le premier coup. Mais c’est qu’il se rattrape le grincheux de Sabertooth ! Elle sourit alors grandement avant de faire un pas en avant, utilisant son ombrelle pour tirer sur le mage, visant ses jambes pour ne pas le tuer, mais le forcer à se défendre ou s’il est trop faible l’empêcher de bouger. Comme elle s’y attendait, il se défendit, ce qui lui permis de se rapprocher afin de le frapper directement. En se rapprochant, elle pus se rendre compte qu’il avait une très mauvaise dentition ! Les dents jaunis par la nicotine et d’autres trucs. Elle prépara donc un coup-de-poing et prit la parole alors qu’elle le donnait.

“Ouah ! Tu as un dentiste pour chien ? Parc’que t’en a besoin méchant toutou !”

Elle donna alors son coup-de-poing, mais elle l’arrêta et se recula d’un coup en le voyant ouvrir une espèce de portail ressemblant à un trou noir devant lui. La rousse fronça alors les sourcils et se remit à tirer avec son ombrelle afin de l’attaquer à distance, mais ses balles se firent aspirer dans le “trou noir”. Elle arrêta donc de tirer au cas où ce passage mène à l’endroit où se trouvaient les victimes. Il ne fallait pas risquer de les blesser. Elle se tourna alors vers Sting, c’était lui le mieux placé pour détruire ce genre de défense. À moins que ce soit le moment qu’ils attendaient pour se rendre auprès des victimes. Elle le fixa donc pour savoir ce qu’il comptait faire, mais elle n’eut pas le temps de prendre la parole qu’elle se retrouva comme “aspirée” par un autre trou noir qui venait de s’ouvrir sous ses pieds sans qu’elle s’en rende compte.

Elle se retrouva plongée dans les ténèbres, c’était la faute de Sting ça ! Il l’avait déconcentrée en lui disant pas s’il voulaient qu’ils y aillent ou pas ! Mais elle n’eut pas vraiment l’occasion de l’accabler plus longtemps puisque rapidement, comme lui avait “promis” le dragon slayer, elle se retrouva confronté à ses pires cauchemars. Elle était comme spectatrice de la scène, revoyant l’attaque de son village, les maisons en feu, la découverte de sa magie en tentant de protéger sa mère. Puis le temps enfermée dans cette cage, avec presque aucune nourriture, la séparation avec ses parents, avec celui qui était tout pour elle : son frère. Et les scènes se répétaient en boucle, lui faisant ressentir de nouveau toute la peur et la colère qu’elle avait pu ressentir lorsqu’elle les avaient vécues.




codage by jacks ღ gifs from tumblr



HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Crédits : Unan-Tyara (Vava)
Messages : 136
Date d'inscription : 01/09/2018

Sting Eucliffe
Sabertooth - Maître
MessageSujet: Re: Je suis la lumière du monde, celui qui me suit ne marchera pas dans la nuit [Kagura]   Ven 26 Oct 2018 - 14:01


Je suis la lumière du monde
Celui qui me suit ne marchera pas dans la nuit
Sting Sexy Eucliffe & Kagura Darling Yatô
Complètement sadique la rouquine, elle a un grand sourire bien heureux de se voir attribuer l’honneur de casser des dents par le blond. Et après son Homerun avec le Balkan pour échauffement, le mage des Ténèbres se retrouvent vite en difficulté devant la petite peste qui doit le pousser à bout pour l’obliger à ouvrir un de ses portails. Chose qui ne tarde pas à arriver. Une brèche s’ouvre, comme un trou noir et Sting fait un pas en avant pour l’analyser, le regard clair et calculateur. Il ne voit strictement rien de ce qui se passe à l'intérieur ! Le corps de Kagura y est progressivement aspiré.

Sting court immédiatement à sa suite et bondit dans le portail. Par chance, il ne l’a perdu de vue une seule seconde. Car un instant d'inattention aurait pu la faire disparaître au beau milieu d’illusions. Pour l’instant, il ne distingue rien autour d’eux, si ce n’est du noir. Pas le noir doux de la nuit, ou celui plus net d’une chambre aux volets fermés. C’est un noir parfait, abyssal, comme un vide infini. L’une des choses qui le rassurent le moins au monde, mais sans doute pas son pire cauchemar. Il ignore ce qui se joue devant les yeux de Kagura, qui lui tourne le dos, mais son absence de réaction le préoccupe et il s’en approche. « Kagura » Posant les mains sur ses épaules, le blondin se poste à côté d’elle et observe son visage. Au moment où il l’a touchée, le monde autour de lui a changé d’un coup. Les deux se retrouvent au beau milieu d’un village en flamme. Sting ne connait pas cet endroit, il doit provenir de la mémoire de Kagura. « Ne perdons pas de temps, on doit chercher les disparus » dit il en poussant un peu ses épaule, l'incitant à avancer. En marchant, sa jambe butte sur quelque chose et il réalise que le bras d’une personne étendue au sol lui barrait le passage. Il baisse les yeux. C’est le bras de Mademoiselle, elle est inconsciente. Sting regarde tout autour. Le sol est jonché de cadavres des membres de sa guilde, c’est son pire cauchemar combiné à ceux de Kagura. Détournant les yeux, Sting resserre légèrement les mains sur les épaules de sa coéquipière, visiblement tendu. « Mademoiselle ne se seraient jamais laissés avoir par ce guignol… » raisonne t-il dans un murmure avant de reprendre sa route vers une des maisons du village. Aussi réel que tout cela puisse paraître, il ne peut pas s’y fier. En entrant dans la première demeure, Sting regarde les visages des personnes mortes. Aucune qu’ils recherchent, seulement ses amis, Rog, Yukino, Frosh et Lecter. Le séjour semble être un lieu à part, un grand donjon sombre où un petit garçon blond pleure en silence, roulé en boule au sol. Au fond de Sting résonne la douleur et la crainte qu’il a ressenti la première nuit qu’il a passé seul, dans les bois, suite à la mort de son père. A plusieurs mètres, une petite rouquine est recroquevillée dans une cage. Sting ne s’imaginait pas un seul instant que ce voyage impliquerait une immersion dans l’intimité de l’autre. Kagura voit ses cauchemars, il voit les siens.

Le blondin fait le tour de cette grande salle lugubre, et rebrousse chemin en gardant le poignet de Kagura dans sa main. Il va vers les escaliers de la maison. A l’étage, il la lâche en lui intimant de ne surtout pas s’éloigner, au risque de la perdre. Le Dragon Blanc s’accroupit et essaie de retourner un corps pour en vérifier le visage, mais sa main traverse le cadavre. Il se redresse et cille en voyant un autre corps propulsé vers lui, mais il ne bouge pas. Le corps le traverse et disparaît derrière lui. C’est une toute petite Kagura d’environ quatre ans qui l’a frappé. Elle défend une femme qui lui ressemble, sans doute sa mère. L’illusion des deux filles se dissipe et le blond tourne le regard vers la jeune rouquine à côté de lui. Dès qu’il l’a vue, il a pensé d’elle que c’était une sale gosse trop gâtée. Apparemment, on traine tous notre lot de misère…« Les illusions ne peuvent pas nous atteindre » remarque t-il. Sting se fige alors, les yeux écarquillés d’effroi « J’ai trébuché sur Mademoiselle… » se remémore t-il. Elle était tangible ! « J’ai… » Malgré son état d’angoisse, le Dragon Blanc a la présence d’esprit d’attraper à nouveau le poignet de Kagura et l’entraine avec lui dans le sens inverse. De retour dans le village en feu, il se jette à genoux à côté du corps de la mage. La main posée sur son cou, il ne sent aucun battement, et c’est le sien qui manque de lâcher à ce constat. « Mademoiselle ! » panique t-il. Le Saint Jugement de Lumière illumine ses mains tandis qu’il les joint sous son sternum pour appuyer fermement dessus dans une tentative désespérée de réanimation. La couleur des vêtements et leur forme changent sous ses paumes et Sting les retire subitement. Effrayé et perdu, il encadre de ses mains illuminées le visage de son amie, et les traits de ce visage changent. « Ce n’est pas elle. » La magie de lumière brise les illusions. La personne qu’il a trouvé est une autre femme, une des victimes qu’ils recherchent et que Sting ne connait pas. La lumière se dissipe, englouttit par les Ténèbres. Le blond réalise alors que l’endroit lui pompe lentement mais sûrement sa magie. Ils ont intérêt de retrouver tout le monde avant d’être à sec et de finir au sol aussi. Ce ne sera pas simple de les chercher s’ils sont tous inconscients comme cette femme ! Sting relève le regard vers Kagura, puis il se redresse. « Il faut les rassembler dans un endroit où l'on pourra facilement revenir » Et quand Sting percera les ténèbres de sa lumière, comment pourront-il transporter tout ce beau monde ? Avec une charrette ? Ils auraient l’air débile, mais le maître de Sabertooth n'est pas dans un état où les idées brillantes peuvent affluer dans son esprit. Car tout autour de lui, la voix de ses amis l’appellent à l’aide encore et encore, à lui en percer les tympans. Ça, ça joue nettement sur son rythme cardiaque et ses capacités de réflexions, son cœur bat de stress. Il ferme un instant les yeux, les paupières crispés, et frotte sa tempe du bout des doigts, nerveux. « Putain. Tu les entends toi ? »


⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 261
Date d'inscription : 28/10/2013
Age : 24

Kagura Yatô
Mermaid Heel
MessageSujet: Re: Je suis la lumière du monde, celui qui me suit ne marchera pas dans la nuit [Kagura]   Ven 9 Nov 2018 - 14:47





Je suis la lumière du monde, celui qui me suit ne marchera pas dans la nuit
FT Sting Eucliffe

C’était à elle de pousser le mage noir à utiliser sa magie. Aller ainsi au contact et être en première ligne ne dérangeaient pas du tout, de part sa force et sa résistance plus importante, même sans magie, elle était souvent celle qui partait au front. Elle réussit à faire ouvrir un portail au mage noir, mais se fit malheureusement aspirer dedans, n’ayant pas fait attention au fait qu’un deuxième avait été ouvert juste sous ses pieds. Elle se retrouva alors engloutie par les ténèbres, mais ces dernières firent rapidement place à un spectacle qu’elle ne connaissait que trop bien. Un spectacle qui l’avait traumatisée durant des années. Le jour où son village avait été détruit et qu’elle s’était retrouvée séparée de ses parents et de son frère à jamais. Cela lui sembla durer une éternité avant qu’elle sente une main se poser sur son épaule. Elle tourna alors le regard pour savoir de qui il s’agissait, ayant totalement oublié la présence de Sting. Elle hocha la tête, reprenant alors sa détermination. Tout ceci n’était qu’une illusion, c’était déjà arrivé, elle ne pourrait pas le changer. Elle devait se convaincre de ceci, même si c’était difficile en revivant le pire moment de sa vie.

“Ouai ! On va tous les sauver !”

Ils devaient vite retrouver les victimes et sortir d’ici. Elle aurait de plus en plus de mal à supporter ces souvenirs avec le temps. Elle fit alors un pas en avant après qu’il lui ait poussé l’épaule. Mais lui s’arrêta rapidement, elle se tourna donc, sentant la main de son partenaire se resserrer sur son épaule. Elle hocha la tête aux paroles du blond. Rien de ce qui se trouvait ici n’était réel, ce n’étaient que des illusions. Illusions tirées d’une réalité passée ou d’une peur, mais rien de plus. Même si de ce qu’elle avait pu voir aux jeux magiques, la fameuse mademoiselle méritait de finir comme ça. Ce n’était pas gentil de le penser, mais c’était vrai pour la rousse.

Elle suivit donc le blond jusque dans la première maison. Elle aurait toujours été capable de se promener les yeux fermés dans ce village qu’elle avait exploré un nombre incroyable de fois quand elle était enfant, qu’elle suivait son frère absolument partout. Une fois dans la maison, la jeune femme regarda autour d’elle, il n’y avait que des cadavres de membres de Sabertooth qu’elle avait pu voir aux grands jeux magiques. Dans le séjour, le spectacle était un peu différent, un jeune garçon blond qui pleurait. Il ne fallut pas longtemps pour qu’elle comprenne que ses propres souvenirs étaient mêlés à ceux de Sting. Cette magie entrait beaucoup trop dans leur intimité en dévoilant ainsi les moments qui les avaient traumatisés. En plus de montrer leurs cauchemars. Elle le suivit en silence, tentant de se couper de tout ce qui pouvait se trouver autour d’eux. Une fois à l’étage, elle hocha la tête quand il lui dit de ne pas s’éloigner, mais elle se dirigea tout de même vers un des cadavres, un homme qu’elle reconnut rapidement comme son père. Son cœur se serra en se disant qu’il était forcément comme ça aujourd’hui… Impossible qu’il soit à Edoras, il ne possédait pas de magie, il était donc mort à Earthland soit à cause des dragons, soit avant, sans qu’elle ait pu lui dire au revoir. Elle serra alors les poings avant de tourner son regard vers Sting, apercevant au loin une gamine, elle, avec sa mère.

“Mommy…”

Elle avait envie d’aller la voir, mais les paroles de Sting la ramenèrent à la “réalité”. Il avait raison, il avait touché le premier corps, alors que là, ils n’avaient pas pu toucher les autres. Elle se tourna alors vers le cadavre de son père. Elle commença à approcher pour le toucher, réticente, mais alors qu’elle commençait à tendre la main vers lui, Sting lui attrapa le poignet et la tirer vers le rez-de-chaussée et l’extérieur de la maison pour revenir à leur point de départ.

Elle le laissa s’occuper du corps de Minerva, regardant par dessus l’épaule du blond, curieuse de savoir pourquoi ce corps était tangible et non les autres. La vérité ne tarda pas à éclater, il s’agissait de l’une des victimes camouflée sous les traits de l’ancienne membre de Sabertooth afin d’être mêlée aux cauchemars et qu’ils ne puissent pas la sauver. Alors les autres victimes devaient également être dissimulées parmi les illusions.

“On peut les rassembler chez moi ! C’est pas loin et il y a une grande pièce ils pourront tous tenir dedans.”

Sa maison n’existait plus, pourtant, même dans une illusion, elle la considérait toujours comme sienne. Elle prit alors la première victime qu’ils avaient trouvée et la mit sur son dos sans difficulté avant de regarder le blond. Pourquoi est-ce qu’il semblait si perturbé. Est-ce qu’il voyait quelque chose qu’elle ne voyait pas ? Quand il lui demanda si elle les entendait, elle tendit l’oreille et en effet, elle entendit des voix lui demander de l’aide, sa famille. Elle cracha alors par terre, déterminée.

“Pff jamais Aniki ne me demanderait de l’aide ! Il est trop fort pour ça !”

Ce fut son tour d’attraper le poignet de Sting, le forçant à la suivre pour l’emmener chez elle. Le fait qu’ils aient un moyen pour retrouver les victimes l’avait requinquée, mais elle voulait quitter ce cauchemar au plus vite. Enfin presque. En arrivant chez elle, ils entrèrent dans une grande pièce dans laquelle se trouvait un lit dans le fond, une cuisine et une table ainsi qu’un escalier montant à l’état. Elle déposa la victime dans le lit avant de se tourner vers Sting.

“Il faut qu’on parte chercher les autres victimes ! Est-ce que si on les met tous là tu pourras tous les débarrasser de l’illusion en même temps ?”

Elle pensait que ça éviterait qu’il se fatigue à chaque nouvelle victime trouvée. Ils pouvaient en récupérer plusieurs, elle les porterait toutes sans soucis ! Et même si ça devenait lourd, elle porterait. Elle voulait quitter ce cauchemar le plus vite possible et rassembler les victimes était le plus rapide moyen de partir. Mais pour tous les retrouvés, ils devaient se séparer, chose que Sting ne semblait pas vouloir faire, de peur qu’elle se perde dans les ténèbres sans lui. En effet, c’était un risque…

“Il faut qu’on se sépare pour tous les retrouver !”

Elle savait déjà ce qu’il allait dire, mais c’était la seule chose qu’elle voyait pour aller plus vite. Après, peut-être qu’il aurait une autre solution.




codage by jacks ღ gifs from tumblr

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Crédits : Unan-Tyara (Vava)
Messages : 136
Date d'inscription : 01/09/2018

Sting Eucliffe
Sabertooth - Maître
MessageSujet: Re: Je suis la lumière du monde, celui qui me suit ne marchera pas dans la nuit [Kagura]   Dim 25 Nov 2018 - 14:12


Je suis la lumière du monde
Celui qui me suit ne marchera pas dans la nuit
Sting Sexy Eucliffe & Kagura Darling Yatô
Discrète et attentive, Kagura ne ressemblait plus à la gamine qui avait sauté dans la piscine de Sabertooth. Et faire équipe avait elle était loin du calvaire qu’il avait imaginé. En fait, sa présence facilitait grandement la mission. Sting avait l’impression que le fait d’être à deux réduisait l’impact des Ténèbres sur eux. « On peut les rassembler chez moi ! C’est pas loin et il y a une grande pièce ils pourront tous tenir dedans. » Sting lui adresse un pâle sourire en approbation, et un léger hochement de tête. Serviable, l’ado porte Minerva sur son dos. Elle a l’air de connaître ce village comme sa poche. Sting ne sait même pas à quelle maison elle fait référence, elle n’a signalé à aucun moment où son ancienne demeure se trouvait. A l’interrogation d'Eucliffe, Kagura crache au sol, dédaignant les illusions. « Pff jamais Aniki ne me demanderait de l’aide ! Il est trop fort pour ça ! » « On trouve toujours plus fort que soi quelque part » remarque t-il tant qu’il y aura des Erza, ça, ce sera une certitude pour tout le monde. Manifestement plus farouche que lui dans le déni, Kagura lui attrape le poignet et le tire avec lui. Sting se dit, c’est normal, elle n’a pas une guilde sous sa responsabilité. Elle, ce qu’il lui suffit pour réussir, c’est d’accomplir une mission. Lui, il se sent en échec constant. Il s'efforce d'ignorer les appels en la suivant.

Kagura dépose la jeune femme sur son lit avant de se tourner vers le maître. « Il faut qu’on parte chercher les autres victimes ! Est-ce que si on les met tous là tu pourras tous les débarrasser de l’illusion en même temps ? » Bonne idée. Maintenant qu’il y pensait, s’ils étaient tous dans une pièce et qu’il produisait une attaque pour détruire celle-ci, ils sortiraient des Ténèbres. Ce serait plus simple que de créer un portail de lumière et d’y balancer tout le monde. Mais comment créer une attaque assez puissante pour détruire une prison d’ombre, tout en épargnant les personnes à l’intérieur ? Sans doute en concentrant sa magie sur l’anti-ombre. Rien n’est assez pur pour la sainteté, c’est pour cela que sa lumière peut percer n’importe qui et n’importe quoi. Cette fois, il devrait concentrer son pouvoir afin qu’il n’attaque que les Ténèbres pures. Non seulement c’est dans ses cordes mais en plus, rien n’est impossible, Sting a appris ça avec Natsu. Le temps de chercher les autres lui permettra de faire communion avec lui-même pour mettre au point cette technique. « Je devrais pouvoir faire ça. Mais ne trainons pas. » Son pouvoir diminue chaque seconde passée ici. Kagura le prend au mot. « Il faut qu’on se sépare pour tous les retrouver ! » Sting l’arrête. « Non. Tant qu’on reste ensemble, les Ténèbres se partagent entre nous et leur nuisance est réduite. Ce sera bien plus difficile de s’y déplacer seul » Ils ne gagneraient pas de temps. Et en plus, il en perdrait sans doute davantage à la chercher, elle, en plus des autres. Parce que Sting commence à comprendre quelle est sa pire crainte, et la raison pour laquelle tout était noir avant qu’il ne rejoigne Kagura. En se séparant d’elle, il retrouverait ce néant, et entendrait ces mêmes appels à l’aide avec l’incapacité de répondre, l’incapacité d’agir, à cause du vide le plus total devant lui. Son plus grand cauchemar est l’impuissance, être impuissant quand ses amis ont besoin de lui. Comment retrouver les victimes dans le noir complet ? Son cauchemar deviendrait réel. Son cauchemar a toujours été réel. Un tigre est mort, un autre tigre est disparu, il n’a rien pu faire pour l’un, et brasse de l’air à chercher l’autre.

Le regard sombre, l’air grave, Sting reconnaît dans un murmure: « Je ne peux pas sauver tout le monde... » Pas tout seul. Ce n’est pas une supposition, c’est un fait, les Ténèbres le lui rappellent chaque secondes. Il n’a pas pu sauver les siens, pourquoi réussirait-il l’exploit avec ces inconnus ? Au moins Kagura peut se rassurer sur le fait qu’Eucliffe ne doute pas d’elle. Il doute de lui-même. « Alors reste, j’ai au moins de la rapidité à revendre. » Sting serre les poings et tente une activation de son Drive dont la lumière semble poindre un court instant avant de s’éteindre lamentablement dans un bruit d’aspirateur qui s’éteint. Ça, c’était pathétique. Foutues Ténèbres. Serrant les dents, le maître y mets deux fois plus d’énergie et un halo lumineux jaillit de tout son corps, des tâches blanches craquelées parsèment sa peau. « Allez » Sans avis préalable, il porte Kagura et s’élance comme une balle de revolver. Il parcourt chacune des pièces en prenant soin de traverser tous les cadavres, quitte à en percuter un de tangible s’il en trouve, mais ne rencontre rien de tel chez la rouquine. Il sort donc en un éclair et entre dans un autre endroit. Alors qu’il parcourt toutes les pièces, le blondin s’arrête immédiatement en croyant percevoir le bruit d’un sanglot. Echangeant un regard avec Kagura, il la dépose au sol pour mieux chercher : la personne est introuvable et semble s’être cachée quelque part. Un placard ? Sous le parquet ? Un meuble ? « Ne t’éloigne pas Kagura » rappelle Sting.


⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 261
Date d'inscription : 28/10/2013
Age : 24

Kagura Yatô
Mermaid Heel
MessageSujet: Re: Je suis la lumière du monde, celui qui me suit ne marchera pas dans la nuit [Kagura]   Mar 11 Déc 2018 - 22:44





Je suis la lumière du monde, celui qui me suit ne marchera pas dans la nuit
FT Sting Eucliffe

Ce monde entier était fait pour faire ressortir leurs plus grandes peurs, leurs cauchemars, la jeune femme s’en était bien rendu compte, comme Sting d’ailleurs. Mais même s’il s’agissait juste d’une illusion, le village était toujours celui où elle avait passé les premières années de sa vie, elle était donc capable de se repérer et emmener les victimes chez elle. Elle prit donc Minervache sur son dos et prit la direction de sa maison. Sur le chemin, elle se fit interroger par le blond sur les voix qu’elle entendait. En effet, elle entendait son frère, entre autres, mais elle savait qu’il était trop fort pour avoir besoin d’aide, alors ça ne l’atteignait pas.

“Personne n’est plus fort qu’aniki !”

C’était un fait absolument irréfutable pour elle, jamais personne ne pourrait battre son frère. Surtout maintenant qu’il était adulte ! Une fois chez elle, elle déposa la fausse Minerva sur le lit et proposa à Sting qu’ils réunissent tout le monde ici pour qu’il utilise sa magie en une seule fois pour tous les libérer de ces ténèbres. Elle n’était pas sûre que cela soit possible, mais au moins, ça lui permettrait de ne pas se fatiguer en l’activant et la désactivant à plusieurs reprises dans cet environnement hostile. Il finit par affirmer qu’il pouvait le faire, elle hocha donc la tête et proposa qu’ils se séparent. Ils devaient se dépêcher et c’était certainement la manière la plus rapide de retrouver toutes les victimes de cet abruti de mage noir. Mais le dragon slayer ne semblait pas de cet avis, selon lui il serait beaucoup plus difficile de se déplacer dans les ténèbres s’ils n’étaient pas ensemble… Mais il fallait essayer ! Elle était sûre que s’ils essayaient, ils pourraient réussir.Pourtant, Sting semblait réellement ne pas croire en leur capacité à y arriver, en tout cas la sienne. Quand il dit qu’il ne pouvait pas sauver tout le monde, la rousse n’attendit pas qu’il ajoute quelque chose pour lui donner un coup de poing sur le crâne.

“Pff, tigre tu parles ! T’es qu’un chaton, même un lapin peut te foutre une raclée ! Si tu baisses les bras aussi facilement j’m’en occupe toute seule !”

Elle était allée le trouver pour qu’il l’aide dans ces ténèbres, mais il semblait bien plus affecté qu’elle par tout ceci. Bien sûr que revoir son village être attaqué, ses parents emmenés avec son frère et se revoir en cage la touchait, mais elle savait au fond d’elle que c’était passé, elle se disait que si cela arrivait aujourd’hui elle s’occuperait personnellement des mages de la guilde qui les avaient attaqués et avec Kamui à ses côtés ils seraient tous très rapidement battus. Le choc des premiers temps avait grandement diminué quand cette illusion avait osé lui faire croire que son frère pouvait demander de l’aide, la rendant totalement impossible à ses yeux.

Est-ce que Sting reprenait du poil de la bête grâce à elle et la morale qu’elle lui avait faite ? Peut-être. En tout cas, il lui demanda de rester avec lui, elle tendit alors le pouce levé vers lui en souriant et hocha la tête. Évidemment qu’elle allait rester, de toute façon, elle ne pouvait pas quitter ce monde sans lui. Semblant retrouver un semblant de motivation, elle voit Sting se concentrer pour faire quelque chose,  mais cela sembla échouer. Elle avait bien vu qu’il y a un peu plus de lumière pendant peut-être 1 ou 2 secondes, mais ça avait disparu aussi vite que c’était venu. La rousse s’était alors mise à tanguer, d’un pied sur l’autre, s’ennuyant en attendant de savoir ce qu’il allait faire. Elle ne fut pas déçue du résultat, cela ressemblait à la technique qu’il avait utilisée pendant les jeux magiques dans son combat contre Natsu, elle s’en souvenait bien. C’était trop cool ! Mais elle n’eut pas le temps de dire quoi que ce soit que déjà il la porta et se mit à courir assez rapidement. C’était plutôt amusant en vrai, elle avait l’impression d’être dans une attraction, vu que pour une fois, elle n’avait pas besoin de courir pour aller aussi vite. Sa maison fut rapidement fouillée, les deux mages se rendirent donc dans la suivante où Sting se stoppa assez vite sans que la rousse ne comprenne pourquoi. Il la déposa alors au sol et elle le questionna du regard. Pourquoi il s’était arrêté ? Est-ce qu’il avait percuté un corps ? Non, il n’y en avait pas autour d’eux… Alors qu’elle se demandait pourquoi ils perdaient du temps à ne rien faire, elle entendit le sanglot à son tour. Elle se retourna alors fouillant la pièce du regard. Elle avait entendu un sanglot ! Ça devait être la raison pour laquelle Sting s’était arrêté sans raison.

“Oye ! Sort de ta cachette gamin !”

Cria-t-elle alors qu’elle faisait le tour de la pièce avec Sting. Comme il lui avait demandé, elle ne s’éloigna pas trop. Alors qu’elle cherchait, elle vit une silhouette sur le pas de la porte, apparemment un enfant, mais elle ne le connaissait pas. Il semblait en train de pleurer, en tout cas c’est ce qu’elle déduisit en voyant qu’il avait les mains au niveau de ses yeux comme pour essuyer ses larmes et qu’il reniflait sans arrêt. Elle mit alors son auriculaire dans son nez, ses yeux devenant semblable à ses yeux de poissons morts.

“Yaga yaga, t’es en rut ou quoi ? Arrête de chialer gamin.”

Elle retira alors son doigt de sa narine et donna un coup avec son pouce pour faire voler la crotte de nez qui se trouvait dessus, cette dernière allant s’écraser sur la tête du gamin.
Tiens, c’était pas passé à travers. Elle s’approcha alors et tapota sa tête avant de se tourner vers Sting, son expression étant redevenue normale.

“Ils sont pas tous inconscients !” Elle se retourna alors vers l’enfant. “Eh gamin ! Tu t’appelles comment ? Tu viens d’où ?”

Elle n’eut aucune réponse, le gamin se contentant de pleurer, ou plutôt de sangloter, encore et encore. Ça commençait à lui taper sur le système, soit il l’entendait pas, soit il faisait exprès, mais c’était énervant ! Elle recula alors pour que Sting s’en occupe s’il avait envie de supporter ce gosse.




codage by jacks ღ gifs from tumblr




HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Je suis la lumière du monde, celui qui me suit ne marchera pas dans la nuit [Kagura]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Je suis la lumière du monde, celui qui me suit ne marchera pas dans la nuit [Kagura]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Qui est le plus fou des deux, le fou, ou celui qui le suit ?
» On est sûr que je suis telle que le monde me voit ♡ Marie-Thérèse
» ROMY ; « je suis une enfant du monde. »
» Je suis une lumière ! [Fini]
» Haïti : 26 enfants morts de malnutrition à Baie d’orange

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Reborn :: Le vaste monde d'Edoras :: Continent de Medoh - Sud :: Grandes montagnes d'Edoras-
Sauter vers: