AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Attaque sur fake Death Holder [Seralth]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 96
Date d'inscription : 29/03/2014

Nobume Imai
Death Holder
MessageSujet: Attaque sur fake Death Holder [Seralth]   Lun 24 Sep - 12:30


Attaque sur fake Death Holder
Ft. Seralth
Cela faisait déjà plusieurs mois que la jeune femme n’était pas rentré à la guilde. En effet, la jeune femme avait réfléchi sur les sentiments qu’elle avait pour Angela, une rang S de la guilde avec qui elle était en couple. Et le fait d’aimer quelqu’un lui avait fait penser à la faiblesse qu’elle pouvait avoir. Elle avait donc décidé de s’éloigner de la guilde afin de réprimer les sentiments qu’elle pouvait ressentir et ceci serait plus simple loin d’Angela. Cela faisait plusieurs mois que la jeune femme travaillait en solo, contactant tout de même la guilde de temps en temps pour se faire confier des missions. Désormais elle était passé à autre chose et si la casquette d’Angela se trouvait toujours dans son sac c’était pour pouvoir lui rendre quand elle rentrerait à la guilde. Mais malgré cette certitude d’être passé à autre chose, elle n’était pas encore rentré et n’avait pas été en contact avec les membres sauf  le maître et  Arès lorsqu’elle se faisait confier des missions.

Alors quel ne fut pas sa surprise quand elle entendit parler des bonnes actions de Death Holder. Depuis quand la guilde s’était-elle mise à faire de bonnes actions, à aider des gens ? Bien-sûr elle savait que ça ne pouvait pa être la guilde de Seralth qui était à l’origine de tout ceci. Cela signifiait donc que quelqu’un avait osé prendre le nom de la guilde des assassins pour en faire une guilde légale, une guilde de gentil prêt à aider les autres. Il était bien-sûr hors de question qu’elle laisse ces inconnus souiller ainsi le nom de sa guilde. Il était vrai qu’elle avait eu du mal à accepter ces mages venant d’Earthland au départ, mais il s’était avéré que rejoindre une guilde lui avait permis de s’améliorer, il était donc de son devoir de membre de défendre le nom de cette guilde qui lui avait permis cette progression.

Elle avait donc fait des recherches sur cette fake Death Holder et avait pu en obtenir quelques informations. Ces informations lui permirent de se rendre à la rivière Hylia. près de laquelle se trouvait apparemment le QG de ces usurpateurs. Arrivant au bord de la rivière, la jeune femme s’arrêta. Elle ne savait pas exactement où ils étaient le long de cette dernière. Elle devait donc choisir de quel côté elle allait aller et espérer que ce soit le bon côté. Elle n’aimait pas se remettre ainsi au destin. Elle ne croyait pas en le destin donc c’était d’autant plus frustrant pour la tueuse d’Edoras. Un soupir franchit les lèvres de la jeune femme avant qu’elle se mette en route. Elle choisit de partir vers l’Est. Elle pensait avoir plus de chance de tomber sur cette guilde en se dirigeant vers la cité royale. une petite guilde comme ça, qui osait usurper le nom de la plus grande guilde noire, devait s’attendre à des représailles un jour ou l’autre. La brune marcha longtemps avant d’apercevoir une personne au bord de la rivière. Elle resta un peu en retrait, méfiante avant de se rendre compte qu’il s’agissait de quelqu’un, qu’elle connaissait bien, le maître de sa guilde. Elle s’approcha alors de lui. Il devait l’avoir repérée, elle n’en doutait pas un instant. Elle s’inclina donc respectueusement devant lui.

“Maître Seralth. Je ne pensais pas vous voir ici.”

Il n’était pas difficile de savoir pourquoi le maître de Death Holder, la vraie, se trouvait ici. Le fait qu’elle le croise lui faisait savoir qu’elle avait prit le bon chemin.

“Ces usurpateurs ne méritent pas qu’un homme de votre importance s’occupent d’eux.”
© Belzébuth


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Crédits : Junie
Messages : 32
Date d'inscription : 08/09/2018

Seralth
Death Holder - Maître
MessageSujet: Re: Attaque sur fake Death Holder [Seralth]   Lun 1 Oct - 17:28

Attaque sur Fake Death Holder
Nobume Imai
C'était tout bonnement inacceptable ! Seralth était tranquillement installé sur l'un des quelques canapés de la guilde lorsque deux messagers venaient le déranger pour une raison qu'il avait du mal à croire. Les deux venaient de la part de Takasugi et de Gyokuen, les maitres des deux autres grosses guildes noires et osaient affirmer que sa guilde accomplissait des actes de bonté. Evidemment, les deux hommes transmettaient un message, le roux devait se retenir de les découper comme des saucisses pour les insultes qu'ils étaient en train de proférer à l'encontre de sa guilde. Fortement, il s’agrippa au canapé tandis qu'une aura meurtrière entoura son corps, faisant trembler de peur les quelques témoins en plus des deux messagers. Qui osait prendre le nom de sa guilde pour la faire passer pour une guilde légale ? Comment ça se faisait que Takasugi et Gyokuen étaient mieux renseignés que lui ?! Pour le Kowasu, ça passait, il avait cette petite voyante, mais pour la Sorcière, c'était une autre histoire... Son réseau d'informateurs devait être supérieur au sien, c'était frustrant ! Contenant sa colère du mieux qu'il le put, il ordonna aux deux messagers de dire à leurs maîtres de rester en dehors de cette histoire, ayant bien l'intention d'en faire une affaire personnelle où les seuls ayant le droit d'agir n'étaient nuls autres que lui et ses membres les plus dévoués.

Directement, Seralth se leva de son canapé et tendit sa main en avant, ordonnant d'un ton autant sérieux que menaçant que cette mission devenait la priorité de sa guilde jusqu'à ce qu'elle soit accomplie. Tous ceux étant libres devaient se donner corps et âme pour gagner la moindre information sur cette Death Holder gentille... Comment les humains pouvaient croire en la bienveillance de cette guilde avec un tel nom ?! Etait-ce le fruit du hasard ou sa tentative de rester en retrait dans ce nouveau monde ne marchait pas tant que ça et certains parvenaient à être au courant de leur existence ? Dans tous les cas, ça ne changeait rien à cette finalité : ils devaient périr pour oser souiller le nom de sa guilde !

Après de longs jours d'enquête, le roux obtint de nouvelles informations de la part de ses meilleurs enquêteurs. Tout ceci sonnait comme une jolie chanson à ses oreilles, le quartier général de cette fausse Death Holder se situait quelque part à côté de la Rivière Hylia... Cette longue rivière passait sur les deux parties du monde d'Edoras, ça allait être long de chercher dans un coin pareil. Toutefois, les membres de sa guilde savaient qu'il ne fallait pas faire les choses à moitié lorsque le maître en personne décidait de faire d'une mission une affaire personnelle. Alors, ils avaient creusé du mieux qu'ils avaient pu cette information pour finalement trouver que ce quartier général prenait place à l'Est et une description de l’environnement s'en suivie. Un large sourire victorieux étirait ses lèvres, il était temps de partir ôter des vies.

Une fois arrivé à la Rivière Hylia, Seralth n'avait pas perdu de temps pour continuer sa route à l'Est pour trouver l'endroit correspondant à la description qu'il avait reçue. Leur cachette se situait entre les montagnes et le village Taiyou où seules une étendue d'eau et d'herbe étaient visibles. Cependant, toujours d'après ce qu'ils avaient récolté, il y aurait des pierres placées d'une façon non naturelle où un code permettrait d'ouvrir le passage. Malheureusement, l'assassin n'avait pas ce code, mais ce ne serait pas difficile de passer ou même de le trouver. Les membres de cette fausse Death Holder n'avaient pas l'air futé, ils ne savaient pas comment bien assurer leur arrière pour éviter que la vraie ne s'occupe de leur cas.

Une présence derrière lui le stoppa sur sa lancée. Elle n'était pas désagréable bien qu'au départ, il la savait hostile, mais le maître n'avait rien à craindre, il n'avait pas besoin de se retourner pour savoir de qui il s'agissait. Il reconnaîtrait cette femme parmi toutes celles de sa guilde sachant qu'elle était la seule originaire de ce monde. Nobume ne montrait aucun sentiment comme d'habitude et sa discrétion pouvait en surprendre plus d'un, elle n'était clairement pas à sous-estimer. De son ton neutre, elle lui disait que ces usurpateurs ne méritaient pas qu'il se montre en personne pour s'occuper de leur cas. Tournant sa tête vers cette femme, il la regarda du coin de l'oeil, n'étant aucunement de bonne humeur aujourd'hui à cause de cette histoire.

« Certes. Mais je ne peux pas les laisser se moquer de nous plus longtemps. »

Son ton était sérieux et froid, n'allant pas avec l'apparence que ce corps lui offrait, ceci n'était qu'un détail pour Seralth. Il se tourna totalement pour faire face à la membre de sa guilde. Il était vrai que sa présence pouvait être autant un honneur que son contraire pour la femme, mais l'homme n'avait pas songé un seul instant que Nobume avait pris les choses en main de son côté. Lui et Arès parvenaient à communiquer avec elle depuis qu'elle faisait son petit bout de chemin pour une raison la concernant donc il ne cherchait pas plus loin, mais pour le coup, ça n'avait pas été assez rapide. Au moins, à deux, cette mission serait vite de l'histoire ancienne.

« Enfin, maintenant que tu es là, on va pouvoir s'amuser tous les deux. »

Ce sous-entendu le faisait sourire légèrement, mais il ne fit aucun commentaire. Seralth reprit la route pour trouver ces fameuses pierres qui n'avaient aucun lien avec ce lieu. Il n'avait pas besoin de se retourner pour savoir que l'Imai allait le suivre, c'était obligé. Ils passèrent un long moment à marcher, sans vraiment faire la conversation. En tant que maître, il se devait de connaître ses membres, peut-être pas par cœur, mais ce qui les caractérisait le plus. Par exemple, concernant Nobume, il la savait sage et peu bavarde donc il n'allait pas l'encombrer avec une conversation sur sa vie ou sur ce qui les entourait. Le plus important était de trouver le quartier général et c'est ce qui se passa quelques minutes plus tard.

« Ah ! Les voilà ! »

Seralth s'était exprimé joyeusement et tel un enfant touché par la curiosité, il était monté sur ces pierres et sautait dessus pour vérifier leur solidité. Oh ça oui, elles l'étaient alors il ne leur restait plus qu'à trouver le code. En tant qu'assassins, certaines mesures de sécurité leur barraient la route pendant les missions, mais avec le temps et l'expérience, ces dernières marchaient de moins en moins... Celle-ci ne tiendrait pas longtemps, le roux en était plus que sûr et n'avait pas envie d'utiliser sa magie juste pour ça, surtout qu'il ne voulait pas laisser Nobume toute seule... Elle méritait de régler cette histoire avec lui.

« Un code permet de virer ces pierres et je pense qu'ils sont assez cons pour avoir choisi un bien connu... » Dit-il, toujours posté debout sur sa pierre, regardant Nobume. Il se demandait si elle n'avait pas une idée, contrairement à lui.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 96
Date d'inscription : 29/03/2014

Nobume Imai
Death Holder
MessageSujet: Re: Attaque sur fake Death Holder [Seralth]   Dim 7 Oct - 16:53


Attaque sur fake Death Holder
Ft. Seralth
La jeune femme avait beau travailler en solo depuis quelques mois, elle restait une membre de Death Holder et de ce fait, elle ne pouvait laisser passer que quelqu’un ose usurper le nom de sa guilde. Guilde qui se devait de rester discrète à cause de ses activités. En tout cas, elle ne pouvait laisser passer cet affront fait à sa guilde. Elle allait s’occuper de ces idiots qui avaient volés le mauvais nom de guilde. Elle se mit donc à la recherche d’information directement afin de mettre fin à leurs activités le plus tôt possible. Elle réussit à obtenir presque toutes les informations qu’il lui fallait. Elle n’avait pas la localisation exacte de leur QG, mais au moins elle savait qu’il se trouvait à proximité de la rivière Hylia et après quelques déductions, elle décida de partir à l’Est vers la cité royale, là où ces imposteur se sentaient sûrement le plus en sécurité. Elle marcha un long moment avant d'apercevoir qu’elle reconnut assez facilement comme étant le maître de la véritable Death Holder. Elle s’approcha alors de lui avant de s’incliner et de le saluer. Selon elle, ces personnes ne méritaient pas d’avoir l’honneur de mourir des mains de la personne la plus puissante de DH, elle fit d’ailleurs part de cette remarque à son maître qui déclara qu’ils ne pouvaient pas les laisser se moquer d’eux plus longtemps. Elle ne pouvait qu’être d’accord avec lui, c’était la raison pour laquelle elle était là après tout.

Le jeune femme garda son air neutre habituel, même quand le maître de la guilde parla de manière sérieuse et froide. Elle n’était pas surprise par ceci, même si ça n’allait pas spécialement avec son physique. Quand il proposa qu’il “s’amusent tous les deux”, elle hocha la tête. De toute façon, elle ne comptait pas repartir. Maintenant qu’elle était ici, elle comptait bien s’occuper d’eux. Bien-sûr, elle n’était pas totalement ignorante du double sens possible de la phrase de Seralth, mais elle ne le releva pas puisqu’aucune d’entre eux n’avait un quelconque intérêt pour l’autre. Elle garda donc son expression, ou plutôt son manque d’expression, habituelle. Elle se remit donc en route à la suite du roux, cherchant un quelconque indice sur le lieux où se trouvait le QG de cette guilde. Le chemin se fit en silence, ce qui n’était pas pour déplaire à l’originaire d’Edoras, habituée au calme. Elle ne trouvait d’ailleurs pas ce silence pesant ou quoi que ce soit, il était juste normal. Finalement après quelques temps, la voix du maître se fit de nouveau entendre signalant qu’il avait trouvé ce qu’il cherchait. La noiraude s’approcha alors de lui et vit des pierres. Pierres sur lesquels Seralth ne tarda pas à monter comme pour tester leurs solidités.  Évidemment se rendre à leur QG n’était pas si simple.

La jeune meurtrière se questionna alors. Pour mettre autant de mesure de sécurité juste pour arriver au  QG d’une petite guilde légales, c’est que ces personnes devaient avoir quelque chose à se reprocher. Peut-être avaient-ils volé le nom de Death Holder en toute connaissance de cause finalement. Cela donnait à réfléchir, mais de toute façon qu’ils l’aient fait volontairement ou non, leur sort restait le même : la mort. Au parole du centenaire, la jeune femme se mit à réfléchir à ce que pouvait être ce fameux code. Elle se souvint alors qu’en venant ici, en ville avant de croiser son maître, elle avait vu un homme étrange qui n’arrêta pas de répéter un mot dans toutes ces phrases. Il semblait tellement idiot que peut-être qu’il était membre de la guilde et répétait le mot de passe. Bon, la logique était idiote, mais il faut une raison narrative pour apporter l’élément. La jeune femme s’approcha donc du rocher, son visage toujours impassible et prononça le mot qu’elle avait entendu.

“Kuwah !”

Le rocher se mit alors à trembler légèrement avant de se décaler sur le côté, dévoilant alors un escalier de pierre. La jeune femme posa la main sur son sabre prête à dégainer si quelqu’un sortait, mais une fois les pierres arrêtées, plus rien ne bougea. Elle s’approcha alors, toujours sur ses gardes avant de tourner le regard vers Seralth.

“La voie est libre.”

Elle commença alors à descendre lentement les escaliers. Il était plus sage qu’elle passe en première, non pas qu’elle pensait que Seralth aurait pu se faire battre, mais protéger son maître faisait aussi partie de ses responsabilités de membre. Bien qu’elle ne soit pas du tout prête à mourir pour qui que ce soit. En arrivant au bas de l’escalier, il y avait comme un long couloir creusé à même le sol, éclairé par des torches disposées à distance égale. Cela faisait plus penser à l’entrée d’une guilde illégale qu’une légale. Mais c’était toujours la même impression qu’ils ressentaient le besoin de se protéger de quelque chose. Elle se tourna alors vers Seralth.

“Il semblerait qu’ils ressentent le besoin de se protéger de quelque chose… Peut-être savaient-ils pour Death Holder et ont prit le nom volontairement. Même si je ne vois pas d’autre raison qu’être suicidaire pour avoir fait ceci.”

Elle n’avait aucun doute sur le fait qu’il s’en était lui aussi rendu compte, mais ainsi, il n’y avait pas d'ambiguïté, il savait qu’elle le pensait également. Elle se remit ensuite en route, marchant le long de ce couloir tout en restant sur gardes, ils n’étaient pas à l’abris de piège dissimulé. Mais ils purent arriver au bout sans problème , se retrouvant de nouveau bloqué, une lourde porte en fer se tenait devant eux, sans poignet et qui ne semblait pas pouvoir être poussée aussi facilement puisque la jeune femme essaya avant d’essayer le code utilisé pour passer la première porte, mais en vain.

“Il semblerait qu’un nouveau code soit nécessaire.”

Cette fois-ci rien ne lui venait à l’esprit, elle n’avait rien entendu d’autre qui soit vraiment bizarre. Mais peut-être que Seralth aurait une idée.
© Belzébuth


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Crédits : Junie
Messages : 32
Date d'inscription : 08/09/2018

Seralth
Death Holder - Maître
MessageSujet: Re: Attaque sur fake Death Holder [Seralth]   Lun 15 Oct - 15:06

Attaque sur Fake Death Holder
Nobume Imai
Seralth était plutôt surpris de ne pas se retrouver tout seul pour cette mission, il était en compagnie de Nobume, la seule de sa guilde à être originaire de ce monde. Il se souvenait qu'elle prenait ses distances avec sa guilde à cause d'un autre membre, mais il n'avait pas demandé les détails, tant qu'elle restait fidèle, il ne lui reprocherait rien et elle serait toujours la bienvenue parmi l'élite des assassins. Ils étaient d'accord sur le fait d'éliminer cette fausse Death Holder pour éviter que la réputation de la véritable guilde noire ne soit souillée plus longtemps. De plus, si des personnes connaissaient leur existence, ça leur donnait une raison supplémentaire pour les éliminer avant que leur nom n'atteigne le conseil. Bien que cette affaire lui faisait doucement perdre ses moyens, le roux trouvait toujours le moyen de ne pas prendre la chose sérieusement et d'être parfaitement détendu... Il valait mieux qu'il reste ainsi pour éviter un carnage.

Après avoir longuement marché, les deux assassins se trouvèrent devant un tas de pierres plus que suspect. Seralth avait eu des informations à ce sujet, il s'agissait du quartier général de cette fausse Death Holder. Finalement, ça n'avait pas été compliqué de le trouver, mais pour ouvrir le passage, il leur fallait un code et le « jeune » homme séchait pour le moment. Pour ne pas perdre plus de temps que ça, il demanda l'avis de sa complice après être monté sur les rochers tel un gamin en pleine découverte. Il ne s'attendait pas à ce que cette dernière dise un « kuwah » qu'il prit pour un :

« Quoi ? »

Toutefois, le code était bon puisque les pierres sous ses pieds se mirent à trembler, signe qu'elles n'allaient pas tarder à se déplacer. Agilement, le roux sauta hors de celles-ci et les regarda bouger, sifflant d'une façon faussement surprise. Si la femme était sur ses gardes et prête à dégainer son arme, le maitre de guilde se contenta de fixer la sortie, sans prendre la peine de porter une main à son épée. Si quelqu'un arrivait vers eux, il aurait été mis au courant depuis bien longtemps et dans tous les cas, tant qu'il était là, lui et Nobume ne risquaient rien. Il faisait partie des boss finaux, après tout ! L'Imai confirma que la voie était libre et ouvrit la marche. Seralth se contenta de la suivre, étant parfaitement détendu et amusé par le rôle de garde du corps de sa partenaire... Quoique... Prenait-elle réellement ce rôle au sérieux ? C'était impossible à dire, son manque d'expression jouait en sa faveur. Une fois arrivés en bas des escaliers, le silence fut brisé par la plus calme des deux qui lui fit part d'une hypothèse. Seralth était d'accord avec elle... En vérité, ça faisait pas mal de temps qu'il pensait que cette guilde connaissait la sienne et qu'ils attendaient certainement d'être plus populaires avant de les dénoncer au conseil. Etait-ce la version Edoras de sa guilde ? Non, l'ancien gouvernement s'était amusé à toutes les détruire. C'était juste des imposteurs trop renseignés qu'il fallait éliminer au plus vite.

« Ils n'ont pas eu le courage de se suicider alors ils demandent indirectement notre aide ? C'est amusant ! »

Un grand sourire sadique étirait ses lèvres, il avait hâte de passer à l'action ! Pour se faire, il fallait d'abord venir à bout de ce couloir qui semblait sans fin... Pourquoi les humains devaient faire des lignes droites ? Ceci donnait une impression de longueur que l'assassin n'appréciait pas ! En plus, il fallait qu'à la fin, une nouvelle porte à code se dresse devant eux. Néanmoins, cette fois était la fois de trop et le roux n'avait plus la patience de réfléchir. Délicatement, il sortit son épée de son fourreau et passa devant la jeune femme. En même temps que ses bras s'assombrissaient et que son arme passait aussi du rouge au noir, une aura malsaine se dégagea de cette arme qu'il pointa face à la porte. Une fois sa technique bien chargée par la puissance des âmes, qui rendrait le tranchant plus efficace, Seralth fit deux coups en forme de croix qui se dessinèrent sur cette porte. Comme du beurre, elle fut coupée, leur permettant de voir cette grande salle décorée comme si une fête était en cours. Une longue table où seulement deux chaises n'étaient pas occupées se trouvait dans cette pièce et la table n'était pas vide, il y avait tout genre de plats pouvant faire de nombreux heureux.

A cet instant précis, le Roi des âmes ne savait pas s'il devait être honoré par cette fête qu'il pourrait presque prendre pour lui ou s'il devait se mettre dans une colère noire et tous les tuer sur le champ pour oser se moquer de lui et de sa guilde. Sa décision se porta sur le premier choix, il fit signe à Nobume de le suivre, ils allaient s'inviter à cette fête... D'une certaine façon, ils étaient membres de Death Holder aussi. Seralth s'installa tranquillement sur l'une des chaises et croisa ses jambes ainsi que ses bras, son épée ayant été posée juste à côté de lui. Parfaitement détendu, il ignora totalement les menaces de ces faux membres, il les fixa rapidement et leur montra son sourire le plus hautain qui soit.

« Bah alors ? Vous faites une fête et vous n'attendez pas Patrick, ni Patricia ? »

Les membres semblaient avoir confiance en eux au point d'oser pointer toutes sortes d'armes en leur direction et de les traiter de tous les noms. Seralth fit taire la masse d'un geste de main et prit un menu qui se trouvait sur la table. Il le regarda tranquillement sans que leurs cibles fassent quoi que ce soit, elles ne s'en rendaient pas compte, mais elles étaient déjà piégées par la magie du roux. En effet, il lui suffisait de les regarder de temps en temps pour les empêcher de faire quoi que ce soit à cause de ce sentiment que l'on nommait la peur. Au bout d'un moment, il soupira, trouvant ce menu d'un ennui total.

« Votre menu n'est pas original les gars... Je vais le refaire. »

Sans la moindre hésitation, Seralth mordit son index jusqu'au sang, il n'avait pas de stylo à portée de main donc son sang se rendrait utile. Il barra tous les plats de son menu, continuant de jeter des regards à cette fausse Death Holder. Son sourire devint plus grand et inquiétant.

« Très bien... Alors en entrée, je propose des yeux à la coque, je suis sûr que c'est très bon ! » Il commença à compter les paires qui se trouvaient devant lui, retenant son rire malsain du mieux qu'il pouvait. « On a plein de paires en plus ! On va pouvoir bien manger ! »

L'assassin notait tout ceci dans son menu et entendait certains couinements des moins courageux... Qu'est-ce qu'ils disaient ? Ah oui, qu'il fallait leur laisser la vie sauve... Non, ça ne faisait pas partie de ses options ! A la place, il préféra partager la suite de son menu :

« En plat de résistance, nous pouvons avoir des côtes humaines ou encore des blanquettes de bras, des cuisses humaines... Ah la la, il y a trop de choix mes amis, c'est difficile ! » S'exclama-t-il d'une manière faussement désespérée.

Il continua encore et encore son menu des plus malsains, faisant vomir les plus fragiles d'entre eux tandis que d'autres faisaient tout pour prendre la fuite, en vain. Sans utiliser sa magie, Seralth regarda Nobume pour lui montrer silencieusement que ça allait être à eux de jouer maintenant qu'il était lassé de dire son menu pour entendre tous ces gémissements de fragile. Il se leva de sa chaise, la poussant par la même occasion, et prit son épée pour la pointer en avant :

« La mort est venue vous chercher. Vous allez regretter d'avoir usurpé son nom, de s'être moqués d'elle et de ses plus fidèles alliés. Mais vous y songerez en enfer pendant que nous danserons sur vos tombes. » Menaça-t-il de son ton et son regard le plus froid. Cependant, un nouveau rictus sadique et moqueur étira ses lèvres : « Ah ! D'ailleurs, tant que j'y pense, ça tombe super bien que votre QG soit un sous-sol, ça vous servira de tombeau ! »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 96
Date d'inscription : 29/03/2014

Nobume Imai
Death Holder
MessageSujet: Re: Attaque sur fake Death Holder [Seralth]   Mer 24 Oct - 17:08


Attaque sur fake Death Holder
Ft. Seralth
La jeune femme se devait d’être utile à son maître de guilde, alors quand il lui demanda si elle avait une idée sur le code qui pourrait permettre d’ouvrir le passage, de bouger ces rochers, elle se mit à réfléchir à ce qu’elle avait pu voir d’étrange ou qui pourrait être un indice. Elle se souvint alors de ce gars bizarre qui n’arrêtait pas de répéter un mot, ou une onomatopée étrange. Elle tenta donc cette dernière, le maître de DH répétant alors le mot de la jeune femme, cette dernière hochant la tête comme pour lui confirmer, ne se rendant pas compte qu’en fait, il lui demandait “quoi” et non “kuwah”. Les rochers se mirent à bouger, dévoilant le passage vers l’entrée du QG de cette fausse Death Holder. La jeune femme se mit sur ses gardes, ne sachant pas ce qui pouvait se trouver en bas de l’escalier, contrairement à son maître, mais elle l’ignorait. Elle alla donc vérifier avant de confirmer qu’ils pouvaient y aller, passant la première. Ça ne l’enchantait pas de devoir s’occuper de la vie de quelqu’un d’autre, cette personne étant de toute façon bien plus puissante qu’elle, mais elle se devait de jouer son rôle de membre.

Une fois en bas, elle pus se rendre compte qu’ils se trouvaient face à un long couloir, elle fit alors part de son impression à Seralth. Qu’ils étaient au courant pour Death Holder et que donc ils avaient pris ce nom volontairement. Même s’il n’y avait aucune raison de faire ça, à part s’ils étaient suicidaires. Cette idée sembla amuser le maître de la guilde noire qui affirma que c’était amusant qu’ils demandent leur aide indirectement pour se suicider. Hmm, c’était une manière de voir les choses. Même si elle ne comprenait pas le côté amusant de la chose, il s’agissait de faits et de meurtre, leur travail habituel quoi, rien d’autre. Ils se mirent alors tous les deux à marcher dans ce couloir sans fin, en silence. Finalement, quand ils arrivèrent au bout de ce dernier, ils se retrouvèrent fassent à une nouvelle porte codée, les membres de cette guilde se sentaient réellement en danger pour avoir autant de système de défense. Elle se mit alors à réfléchir à ce que pouvait être le code de cette porte. Pourtant son maître ne semblait pas avoir envie de réfléchir au code puisqu’elle le vit sortir son épée. Elle se recula alors d’un pas ou deux pour lui laisser la place de faire ce qu’il voulait. Il ne fallut pas plus de quelques secondes pour que les parties de la porte tombent, laissant le chemin libre aux deux membres de la vraie guilde. Les personnes présentent dans la salle semblait être en train de faire la fête. Deux chaises étaient libres, elle était prête à tous les tuer sans plus attendre, mais elle obéit aux ordres de Seralth qui lui fit signe de le suivre et alla s’installer sur l’un des sièges libres. Elle avait rengainée son épée avant de s’asseoir, la dégainer de nouveau ne lui prendrait qu’une seconde si les choses devaient évoluer. Elle laissa son maître parler, surprise par le surnom qu’il lui donnait. Elle ne s’était pas attendue à une telle chose venant de lui, mais resta silencieuse, écoutant ce qui vint ensuite : les idées de menus. Alors qu’il était en train de donner des possibilités de plats cannibales, elle aperçut un plateau pleins de donut à quelques mètres d’elle sur la table. Elle se releva donc légèrement et attrapa le plateau qu’elle ramena vers elle, le posant devant elle avant de se mettre à manger les donuts avec appétit, ne faisant pas attention à ceux qui étaient déjà en train de vomir à cause des idées de son maître.

Elle était donc tranquillement en train de manger quand elle vit le regard de son supérieur. Elle le laissa se lever de sa chaise, finissant le donut qu’elle était en train de manger pendant qu’il donnait son dernier discours à ces mécréants. Lorsqu’il eu terminé, la jeune femme se leva à son tour, prenant une dernière miette de donut qui était au coin de ses lèvres pour la manger avant de dégainer son arme. Elle attendit le signal de Seralth avant de se tourner vers sa droite et de se diriger vers la personne la plus proche, cette dernière tenta de se défendre en jetant quelque chose sur la jeune femme, elle ne sut pas trop ce que c’était, mais elle l’évita facilement et put du bout de sa lame lui trancher la carotide, restant éloignée pour ne pas se faire asperger, elle était habillée en blanc après tout. Elle ne faisait pas vraiment attention à ce que pouvait faire Seralth de son côté, il était assez fort pour se débarrasser seul de quelques fauteurs de troubles. Soit les grosses pointures de la guilde n’étaient pas là, soit ils étaient tous très faible, en tout cas, elle n’eut pas beaucoup de difficulté à se débarrasser des hommes de son côté. Quand elle eut fini, le premier truc qu’elle fit fut de se jeter sur les donuts pour en prendre un, laissant son sabre goûter au sol alors qu’elle regardait son maître.

“Ils étaient trop faibles. Si c’est vraiment tout ce dont ils étaient capables, je suis déçue.”

Déclara-t-elle simplement en grignotant le précieux donut qu’elle tenait. Après, peut-être qu’elle se trompait et que c’était Seralth qui avait affronté les plus coriaces, qui sait.
© Belzébuth


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Crédits : Junie
Messages : 32
Date d'inscription : 08/09/2018

Seralth
Death Holder - Maître
MessageSujet: Re: Attaque sur fake Death Holder [Seralth]   Mer 31 Oct - 14:26

Attaque sur Fake Death Holder
Nobume Imai
Le hasard avait permis aux deux assassins de Death Holder d'entrer dans la planque de la fausse. Le code de protection n'avait pas pu résister longtemps face à Nobume malgré que Seralth n'ait toujours pas compris la signification réelle. S'il y en avait une sur ses gardes tout le long de l'avancée dans ce couloir interminable, le second prenait les choses à la légère et il y avait de quoi étant donné sa puissance qui n'avait trouvé son égale qu'auprès de Takasugi et de Gyokuen. Arrivés au bout du chemin, une énorme porte en acier ? Ou peut-être en fer se tenait devant eux et ne possédait pas de poignées. Sa matière importait peu le roux, le problème était qu'un nouveau code devait être trouvé pour pouvoir aller plus loin comme l'avait deviné sa partenaire de mission. C'était la fois de trop selon ce dernier, il ne perdit pas de temps et usa de sa magie pour rendre son épée plus tranchante et efficace, ce qui leur permit de s'inviter à une fête improvisée par les faux membres de Death Holder.

Les faux Patrick et Patricia prirent les deux dernières places libres de cette table et se sentaient comme chez eux. Ils étaient membres de la même guilde, non ? Toutefois, il ne fallut pas attendre longtemps pour que les hommes comprennent qu'ils n'avaient jamais vu ces visages et qu'ils étaient des intrus. Ceci n'effraya aucunement les véritables assassins, l'un s'occupa de les terrifier en citant un menu qui ferait plaisir aux cannibales pendant que l'autre mangeait les donuts d'un plateau. Rien ne fit vaciller la jeune femme, même pas les plats plus qu'étranges dits par son maitre de guilde, ni les vomissements des plus faibles. C'était impressionnant. Cependant, toutes les bonnes choses avaient une fin, Seralth termina son dernier discours et fonça en direction du côté opposé à celui de l'Imai. De cette façon, ils seraient plus efficaces pour éliminer rapidement ces fausses personnes osant souiller le nom de sa guilde.

Il enfonça son épée au niveau de l'oeil du premier venu et la descendit d'un coup, ne prêtant pas attention au sang qui giclait. Pour s'occuper de ce menu fretin, l'épéiste était certain de ne pas avoir besoin de sa magie, ça allait être facile. La suite de ce combat aurait pu sembler inéquitable puisque c'était une armée de plus de dix personnes face à deux, mais les deux envoyés n'étaient pas n'importe qui, ils allaient montrer de quoi était capable la véritable Death Holder. Son leader tranchait tout ce qui bougeait comme pour prouver que son arme était plus efficace qu'un scalpel en riant comme un enfant en train de jouer avec ses amis. Certains membres de cette fausse guilde parvenaient à bloquer un seul de ses coups, ce qui le surprit légèrement, bien que son côté moqueur exagéra les faits comme pour leur donner de faux espoirs, et le fit plus marrer avant qu'il ne donne un autre coup pour les vaincre. Personne ne pouvait lui tenir tête longtemps et en entendant les plaintes des derniers restants face à cette différence de puissance, Seralth finit par leur dire :

« Je suis dans mon jacuzzi, vous êtes dans votre jalousie ! »

Après avoir terminé son côté, le « jeune » homme se tourna vers Nobume pour constater qu'elle en avait bientôt terminé avec le sien. Contrairement à lui, qui avait fait de ce lieu une véritable boucherie, la femme s'était contentée de les tuer en visant chaque point faible d'un corps humain. Elle avait une façon de tuer plus respectable que la sienne. Dès qu'elle finit son côté, elle se dirigea vers les donuts pour se remettre à manger. Etant légèrement étonné par la résistance de son estomac face à cette scène des plus horribles, le tueur n'avait pas pu s'empêcher d'écarquiller ses yeux avant de se mettre à rire doucement. Si elle ne vomissait pas, ça voulait dire que c'était une vraie ! D'ailleurs, elle prit la parole pour parler de la faiblesse de ce menu fretin et était déçue... Voyons Nobume, il ne fallait pas s'attendre au meilleur des feux d'artifices quand on savait qu'on allait à la rencontre des pétards mouillés. Seralth s'approcha de la table pour s’asseoir sur l'un des bouts et mit ses pieds sur une chaise. Il se tourna vers les deux places qu'ils avaient prises au début, se mettant à sourire largement, avant de regarder l'originaire d'Edoras.

« Il y avait deux places libres lors de notre arrivée. Avec un peu de chance, peut-être que les vrais Patrick et Patricia seront plus forts que ce menu de pacotille. Attendons-les. »

En espérant qu'ils soient plus rapides que les rumeurs qui mettraient au courant le gouvernement d'Edoras de ce massacre. Même si son âge l'avait rendu patient concernant certains détails, Seralth l'était moins à présent, il avait besoin de temps pour partir avec Nobume et pour demander à Gyokuen d'envoyer Kouen pour boucher ce trou à rats. Pour la prévenir, le roux convoqua une âme pour lui donner ce rôle. Certes, elle ne pourrait pas interagir directement avec la Reine de Pergrande, mais elle était son alliée, elle comprendrait que la moindre manifestation venant de l'au-delà serait une demande de la part du maitre de Death Holder.

« Que... Que s'est-il passé ici ?! » S'écria une voix féminine.

Tiens... Ce n'était pas celle de Nobume. Seralth venait seulement de terminer de donner sa directive à l'âme qu'il dut se tourner, nonchalamment, vers la nouvelle arrivante, qui n'était pas seule. En effet, un homme l'accompagnait aussi... Etaient-ce les vrais Patrick et Patricia ? Ils tombaient à pic, l'assassin en avait marre d'attendre ! Sortant d'un léger saut de sa chaise improvisée et s'approchant petit à petit d'eux, il les accueillit d'un grand sourire amusé et tendit ses bras comme s'il voulait les inviter chez eux. Voir leurs visages si pâles, la peur dans leurs yeux et la femme qui retenait ses envies de vomir... C'était tout simplement fantastique et il dut faire un effort surhumain pour ne pas se moquer d'eux, ils deviendraient des cibles trop faciles.

« Ah vous tombez bien, Patrick et Patricia, on ne pouvait pas finir cette fête sans vous ! »


Hors RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 96
Date d'inscription : 29/03/2014

Nobume Imai
Death Holder
MessageSujet: Re: Attaque sur fake Death Holder [Seralth]   Mar 20 Nov - 23:21


Attaque sur fake Death Holder
Ft. Seralth
Ces brigands semblaient vouloir se défendre contre n’importe quelle menace, ce qui expliquait la présence de ces deux portes à mot de passe pour accéder à leur QG. Malheureusement pour eux, la patience du maître de la véritable Death Holder n’était pas extensible à souhait et elle avait atteint sa limite, entraînant la destruction pure et simple de la seconde porte. Découpée, comme un simple morceau de glace. Ils eurent alors une belle vue sur une grande salle où semblait se tenir une fête, plusieurs candélabres sur la table éclairaient cette dernière, de la nourriture était installée sur un grill un peu plus loin, alors que d’autre étaient déjà sur la table, prêtes à être mangé. La jeune femme suivit son maître en silence, s’installant à l’une des deux places libre avec lui, deux chaises rembourrées très confortables les attendaient. Peu de temps après leur installation, le roux prit la parole pour faire un petit discours.

Ce discours se transforma rapidement en la narration d’un menu fictif et plutôt dégoûtant que la jeune tueuse écoutait à peine. Elle s’était mise à loucher sur les donuts se trouvant un peu plus loin sur la table et les attrapa rapidement pour se mettre à manger. Ce qui devait donner une image forte des vrais membres de Death Holder puisqu’elle n’était pas du tout dégoûtée par ce qui se disait. Contrairement à certaines personnes qui étaient déjà en train de vomir, d’autres faisant de savants calculs arithmétiques pour savoir si ce jeune homme qui parlait était sérieux ou non. Finalement les paroles du roux prirent fin après qu’il ait annoncé d’un regard à la native d’Edoras qu’ils allaient passer aux choses sérieuses. Elle se leva alors et alla s’attaquer aux membres de la fausse Death Holder d’un côté de la pièce, laissant Seralth s’occuper de l’autre côté. Le point positif de faire équipe avec le maître de la guilde était qu’elle n’avait pas à faire attention à ce qu’il faisait. Pas comme avec de possibles bons à rien qui risqueraient de faire échouer sa mission.

Étant habillée de blanc, comme toujours, la jeune femme fit attention à ne pas recevoir d'éclaboussure quand elle trancha la gorge du premier homme sur sa route. S’habiller en blanc pour un tueur pouvait être une mauvaise idée, et ça l’était, mais ça convenait à la jeune femme. Cela l’obligeait à être encore plus discrète et faire attention à faire ça proprement quand elle tuait une cible, ou les personnes entre elle et sa cible. Une fois toutes les personnes présentent de son côté à terre, sans vie, elle se tourna vers son maître qui avait déjà finit et partit s’attaquer à une cible qu’elle avait dû mettre de côté : les donuts. Elle avait été élevée dans cet univers rempli de cadavre et de sang, rien ne pouvait plus la faire régurgiter le contenu de son estomac. Elle finit par prendre la parole pour parler de la faiblesse des membres de cette guilde, elle s’était attendu à mieux de la part de ceux qui avaient volontairement volé le nom de la plus grande guilde d’assassin d’Edoras. le roux souleva alors un élément intéressant, deux places étaient libre à leur arrivée, donc il manquait deux personnes. En effet, elle n’allait pas jeter l’éponge trop vite, il y avait peut-être deux membres pour relever le niveau de tas de corps sans vie.

La jeune femme termina les donuts pendant l’attente qui à partir de ce moment-là sembla beaucoup plus longue. Une fois le plat fini, elle se mit à marcher un peu dans la pièce, regardant ce qui traînait. Un appareil ou un objet par terre par-ci par-là qui avaient dû tomber pendant le combat. Alors que la jeune tueuse s’était accroupie pour “s’amuser” avec un des cadavres, une voix féminine lui fit tourner la tête vers l’entrée. Ah, ils étaient enfin arrivés ! Elle allait de nouveau pouvoir se battre et tuer. La tueuse se redressa alors et se tourna vers les deux nouveaux venus que Seralth accueilli comme il faut. Elle se dirigea alors vers eux, restant tout de même bien en retrait par rapport à son maître qui se comportait comme si c’était de vieux amis qui se retrouvaient après un long moment sans se voir. Après les quelques mots de son maître, elle dégaina son sabre, le laissant pointer vers le sol pour le moment. Finalement, elle s’approcha à son tour. Elle allait s’occuper de la fille, elle n’avait pas peur de se battre contre un homme et se doutait que frapper une fille n’était pas un problème pour son maître, mais c’était comme ça, elle n’avait pas besoin de se justifier de son choix.

“Je m’occupe de la fille.”

Elle ne prenait pas le temps de rentrer dans le jeu de son boss en l’appelant par le nom qu’il lui avait donné, elle ne méritait pas d'avoir un nom, de toute façon, elle serait morte dans une minute. Elle se jeta alors sur sa cible sans lui laisser le temps de se préparer, mais cette dernière esquiva tout de même l’attaque en reculant, elles allaient donc se battre dans le couloir, un lieu plus restreint que la pièce où elles étaient avant, mais tant pis, un assassin digne de ce nom devait pouvoir s’adapter à ce genre de situation. La fille sortit alors un objet de Nobume ne savait où. Il devait s’agir d’un objet magique, elle devrait faire attention. Soit cette personne était aussi originaire d’Edoras, soit elle possédait une magie et un objet magique. Un sabre apparut alors, c’était une espèce de sabre laser. Au moins, si elle était une épéiste, la noiraude se trouvait dans son élément. Elle resta cependant stoïque face à cette découverte, se contentant de laisser la seconde épéiste attaquer. Une odeur de luzerne arriva aux narines de la véritable membre de Death Holder. Hmm, ça fait longtemps qu’elle n‘avait pas sentit ce genre d’odeur. Mais elle revint rapidement au combat, forçant un peu sur son sabre pour repousser son adversaire, qui avait finalement plus de force que prévu. Cette Patricia était réellement une épine dans le pied de la jeune femme et elle comptait bien s’en débarrasser.

Elle donna alors un coup plus fort pour repousser le sabre adverse et attaquer dans la foulée. Elle toucha son adversaire au flanc, mais cette dernière parvint également à toucher la tueuse à l’épaule gauche. Ce sabre était vraiment dangereux, car même si elle n’avait pas forcé, qu'il l’avait juste effleuré, la blessure n’était pas que superficiel, elle empêchait la brun ed’utiliser son bras. Enfin, elle pouvait l’utiliser, mais avec beaucoup de difficulté. Elle ne pourrait donc pas utiliser son petit sabre pour une attaque surprise, elle ne pouvait qu’utiliser son sabre principal dans sa main droite. De nombreux échanges se firent alors entre les deux femmes, les deux se touchant à diverses reprises. Alors qu’elles étaient toutes les deux éloignées l’une de l’autre, la tueuse en profita pour se débarrasser de sa veste blanche et rouge, désormais trouée et qui la gênait plus qu’autre chose. Elle se retrouva alors vêtue d’un simple t-shirt et de son short habituel. Elle allait devoir mettre un terme rapidement à ce combat qui s’éternisait bien trop. Elle ne savait pas où en était Seralth, mais elle ne doutait pas qu’il avait déjà dû se débarrasser de son adversaire, elle devait donc faire honneur à la guilde en se débarrassant du sien rapidement maintenant. Cela avait déjà duré beaucoup plus longtemps que prévu.

Elle se jeta alors sur son adversaire une nouvelle fois et dans un effort qui lui arracha une grimace à cause de la douleur, réussit à sortir au dernier moment son petit sabre pour le planter dans la gorge de son adversaire, sur le côté de cette dernière. Elle lâcha son sabre quasiment aussitôt la douleur dans son bras étant insoutenable. Elle regarda alors le corps tomber après quelques instants sans bouger. La brune tenait son bras blessé, grimaçant toujours de douleur alors qu’elle reprenait son souffle, cet acte lui ayant demandé beaucoup d’effort pour passer outre les signaux de douleur envoyé à son cerveau. Après une minute ou deux, elle récupéra son sabre planté dans la gorge de son adversaire et le rengaina de sa main valide avant de récupérer son vrai sabre et de le rengainer à son tour. Elle se dirige alors vers la pièce principale. Elle était blessée à plusieurs endroits, bien que la plupart des blessures ne soient que superficielle. Elle s’était laissé surprendre ayant sous-estimé son adversaire, sa blessure à l’épaule était là pour lui rappelait. Elle se tenait donc le bras, en entrant dans la pièce principale pour voir où en était son maître même si ça devait faire longtemps qu’il avait fini.
© Belzébuth


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Crédits : Junie
Messages : 32
Date d'inscription : 08/09/2018

Seralth
Death Holder - Maître
MessageSujet: Re: Attaque sur fake Death Holder [Seralth]   Lun 26 Nov - 14:59

Attaque sur Fake Death Holder
Nobume Imai
Le ménage dans ce quartier général des plus sales était presque terminé, il fallait encore attendre le retour de Patrick et Patricia. Les deux assassins durent prendre leur mal en patience et s'occupèrent comme ils le purent. Si Seralth s'était installé sur la table, les pieds sur la chaise à donner un ordre à une âme, Nobume prouvait la solidité de son estomac en toutes circonstances en finissant les donuts. Ensuite, elle se balada dans cette grande salle, ignorant les nombreux corps sans vie servant de décoration. Toutefois, un cri féminin les sortit de leur occupation actuelle pour que leur attention soit portée sur les deux nouveaux arrivants : Patrick et Patricia. Le roux ne perdit pas de temps pour les accueillir comme si c'était chez eux... N'était-ce pas le cas ? Sa partenaire n'était pas du même avis et décida, assez rapidement, qu'elle s'occuperait du cas de la femme.

« Comme tu voudras. » Répondit-il, s'inclinant comme un majordome.

Les deux hommes furent face à face dans cette grande salle sentant la nourriture et la mort à plein nez. Ce détail ne dérangeait pas le maître de Death Holder, il avait l'habitude, mais qu'en était-il de l'autre ? D'ailleurs, maintenant qu'il y pensait, était-ce lui le créateur de cette fausse guilde ? Ou peut-être la femme ? En fait, que ce soit l'un ou l'autre, ça ne changeait rien à leur avenir qui allait toucher à leur fin de force. Patrick constata avec effroi et dégoût les dégâts causés à sa guilde, la perte de tous ses membres et cette fête qu'ils avaient pris le temps d'organiser pour une victoire obtenue pour rien au final. Les sentiments qui le rongèrent à ce moment précis étaient la haine et l'envie de venger tous ses camarades. L'expression de ce visage faisait sourire grandement la Mort en personne... Ah oui, elle était juste parfaite et tellement plaisante à voir qu'il pourrait presque en avoir un orgasme non contrôlé.

« J'aime beaucoup ton visage maintenant, même si... On dirait qu'un camion t'es passé dessus ! »

Si Seralth riait de sa propre blague, c'était moins le cas de Patrick qui lui somma de se taire sur le champ. Il n'était pas du genre à obéir, mais cette insulte à son égard le stoppa net dans son amusement et regarda l'autre homme de la façon la plus froide possible. Ce dernier ne se dégonfla pas pour autant et commença un long discours sur ses amis et sur le fait qu'il allait tous les venger pour qu'ils puissent reposer en paix. Normalement, c'était le moment idéal pour mettre un terme à la vie de cet usurpateur, mais l'épéiste lui laissait la chance de s'exprimer sans l'écouter pour autant... Après tout, ce serait la dernière fois qu'il allait dire quelque chose, il pouvait bien lui accorder ça. Pendant ce temps, ses yeux furent blasés au possible, il tapota le sol de son pied, n'ayant qu'une seule hâte : qu'il se taise. Cependant, c'était loin d'être le cas alors Seralth souffla et s'occupa en rotant l’alphabet. Ce manque de respect agaça directement Patrick qui se jeta dans la gueule du loup, ses deux armes magiques en avant.

Le mage illégal n'eut pas de mal à bloquer ses deux épées lasers avec la sienne. D'ailleurs, c'était plutôt impressionnant de voir des armes en cette « matière », c'était la première fois ! De quoi étaient-elles capables ? A vrai dire, il en avait déjà un petit aperçu lorsqu'elles coupèrent petit à petit sa grosse épée. D'un saut, il se recula loin de ce danger, ne pouvant pas se permettre de perdre cette arme ayant plus de 4 siècles. Elle servait sa magie, il ne devait vraiment pas la perdre ! Comme pour renforcer sa solidité, Seralth utilisa sa magie dessus, changeant la couleur de la lame pour une plus foncée et sans le moindre reflet à présent. Etant plus serein, il put reprendre l'affrontement en étant le plus agressif cette fois. Il remarqua que Patrick avait du mal à suivre ses mouvements et tenta, de son mieux, de bloquer la moindre offensive avec ses deux lames lasers. Le problème était que le tueur prenait ce combat encore à la légère et était loin d'être sérieux, malgré ça, il parvenait à égratigner son adversaire... C'était d'un ennui presque mortel qu'il en ferma les yeux. Ce moment d'inattention permit à Patrick de toucher le roux, sans qu'il ait pensé à se rendre intangible, sur la joue, lui faisant une coupure où le sang coulait pratiquement comme une cascade. Un réflexe lui avait permis d'éviter le pire, mais quand même, c'était vraiment dangereux ces armes lasers et le pire était qu'il ne connaissait rien d'elles encore !

« Qui t'a permis de me toucher ? »

C'était une question rhétorique à laquelle il ne voulait surtout pas entendre la réponse ! Passant sa langue sur la joue pour y lécher son propre sang, Seralth se jeta une nouvelle fois sur son ennemi, ne lui faisant plus de cadeau maintenant. Il n'était plus question de faire l'idiot et de lui permettre de le toucher encore une fois ! Il allait aussi goûter à sa magie pour le forcer à montrer de quoi étaient capables ses épées... Peut-être qu'il les récupérerait pour les revendre et gagner un peu d'argent. Etant moins de bonne humeur, l'assassin agissait d'une manière plus déloyale et fourbe, sa magie l'aidait grandement pour ça alors il n'allait pas s'en priver. Entre se rendre intangible, le bloquer avec son épée et le frapper de son poing empli de magie, il pouvait toucher le corps et l'âme de Patrick. Ce coup n'était pas normal pour celui-ci, il se releva doucement pour essuyer d'un revers de bras le sang tentant de prendre la fuite par sa bouche.

« C'était quoi ?
- C'est ce qu'on appelle du deux en un... Deux coups pour un, je suis tellement économe qu'il faudrait presque m'en féliciter. »


A la suite de cette phrase, Seralth fit un mouvement bizarre qui laissa son adversaire sans voix : un dab. Oui, dans une autre dimension, on le nommerait ainsi et on le ferait en passant la musique « look at my dab » ! Patrick préféra ignorer ceci et assembla ses deux armes pour en faire une lance où les deux extrémités seraient dangereuses. Pour l'instant, le maitre de Death Holder ne voyait pas en quoi ça allait changer la donne, mais cette lance avait une capacité différente que les deux épées. En effet, dès que sa cible faisait un mouvement, plusieurs balles lasers se dirigèrent rapidement vers lui. Au début, ça l'avait surpris au point qu'il fut forcé d'utiliser encore ce sort pour que ça passe au travers. Cependant, ce même sort prenait pas mal de magie et n'était pas bon pour son endurance qui n'était pas la meilleure du monde, en plus. Le « jeune » homme s'approcha une nouvelle fois de son adversaire, prit de la hauteur grâce à un saut bien exécuté et bougea le bras, celui qui tenait son épée, difficilement puisqu'il s'était mis à craquer fortement. Serrant ses dents tout en s'approchant de Patrick, il comprit que son bras n'était pas encore cassé, mais qu'il s'agissait d'un signal pour dire que ça n'allait pas tarder à être le cas s'il continuait d'abuser de sa magie. Conclusion ? Il fallait vite en finir et il avait déjà sa petite idée là-dessus.

Son saut était trompeur puisqu'il se servit encore une fois de ce même sort pour passer au travers du corps de Patrick. Ceci lui permit d'atterrir derrière lui et sans le moindre scrupule, il lui trancha tout son dos alors qu'il se retrouvait lui-même à cracher du sang par la bouche et dut lâcher son épée à cause de son bras qui venait de l'abandonner. Le corps de son ancien adversaire rencontra le sol et Seralth s'applaudissait comme une otarie, trop fier de lui ! Evidemment, pour ne pas se faire plus mal, il y allait doucement et seul son bras encore valide faisait tous les mouvements. Ensuite, il se releva doucement, prit son épée de son bras valide et la rangea dans son fourreau, placé sur son dos. Il partit rejoindre Nobume tout en faisant en sorte à cacher le fait qu'il avait un bras en piteux état... Arès s'occuperait certainement de lui passer un savon, mais ce n'était pas grave, il avait l'habitude. La femme n'avait pas tardé à venir d'elle-même dans cette salle principale et sans la prévenir, il la prit par le menton avant de se mettre à chantonner :

« Je te tiens... Tu ne me tiens pas, par la barbichette. Le premier de nous deux qui rira aura une claque. »

Cette action des plus ridicules était un signe voulant dire que c'était le retour de la bonne humeur ! Maintenant que leur travail était accompli, ils pouvaient rentrer à la guilde... Du moins, si leur état le leur permettait, bien qu'il fit de son mieux pour rester discret concernant le sien, et si l'Imai voulait revenir.

« D'ailleurs, tu comptes revenir à la maison ou tu as encore besoin de te changer les idées ? »

Dans son état actuel, ça allait être compliqué pour elle, non ? Seralth savait, au fond de lui, qu'il pouvait la laisser faire, que jamais elle ne le trahirait... Le problème était que les deux étaient des cibles faciles pour le moment et qu'ils devaient fuir le lieu. Kouen n'allait certainement pas tarder à arriver pour boucher le trou, ce serait dommage qu'ils soient encore dans ce tombeau.

« On verra ça dehors, il vaut mieux sortir. » Chose aussitôt dite, chose aussitôt faite.


Hors RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 96
Date d'inscription : 29/03/2014

Nobume Imai
Death Holder
MessageSujet: Re: Attaque sur fake Death Holder [Seralth]   Mer 12 Déc - 14:49


Attaque sur fake Death Holder
Ft. Seralth
Lorsque les deux derniers mages de cette fausse guilde arrivèrent, la jeune femme imposa son choix à son maître en déclarant qu’elle allait s’occuper de la femme. Il sembla accepter le choix de la tueuse puisqu’il lui répondit que c’était comme elle voulait, tout en s’inclinant. Elle sortit alors de la pièce avec la jeune femme, se retrouvant dans le couloir de terre. La femme au sabre laser se jeta alors sur la tueuse de la vraie Death Holder. Un premier échange entre les deux femmes permettant de juger de la force de l’autre, mais Nobume rejeta rapidement cette jeune femme qui s’avérait avoir plus de ressources que prévu. Ce fut Nobume qui blessa son adversaire la première, au flanc. Patricia riposta assez vite, blessant sérieusement Nobume à l’épaule, l’empêchant d’utiliser son second bras et donc son second sabre, qu’elle utilisait d’habitude pour des attaques surprises, et souvent finales, quand elle en avait marre de perdre son temps ou qu’elle se retrouvait un peu trop acculée à son goût. Les échanges entre les deux jeunes femmes continuèrent, encore et encore, les deux jeunes femmes se blessant, plus légèrement que précédemment. La noire finit par perdre patience, pensant que son maître devait déjà en avoir fini depuis longtemps. Elle passa donc outre la douleur atroce qu’elle ressentait en bougeant son bras et attrapa son second sabre pour porter le coup de grâce.

Elle se mit à grimacer, ce qui n’arrivait pas souvent, et planta son sabre le plus court dans la gorge de son adversaire, lâchant ce dernier tout de suite après, n’ayant même plus la force de tenir sa main serrée autour du manche. Elle avait donné tout ce qu’elle avait dans cette attaque, cela arrivait vraiment peu souvent. De son bras valide, elle récupéra son épée, toujours plantée dans la gorge du corps sans vie au sol et la rangea dans son fourreau avant de faire la même chose avec son épée principale. Elle retourna ensuite vers la grande pièce qui devait être le hall de la guilde, pour retrouver Seralth. Lorsqu’elle arriva, elle put se rendre compte que comme elle le pensait, le roux avait déjà terminé son combat et semblait en bien meilleur état qu’elle. Elle n’eut pas le temps de dire quoi que ce soit que Seralth vient attraper son menton, commençant à chantonner une comptine pour enfant. Il allait tellement bien qu’il était encore capable de faire ce genre de chose stupide. Il y avait clairement une différence de niveau entre lui et elle. Ce n’était pas pour rien qu’il était maître et elle une simple membre. Les mages d’Earthland étaient vraiment spéciaux. Même si elle continuait de penser que la magie était un truc pour les faibles qui ne pouvaient pas se débrouiller sans, elle sentait que cet homme était différent. Certainement la raison qui faisait qu’elle était restée dans cette guilde au lieu de la quitter pour reprendre sa vie seule après ce qu’il s’était passé avec Angela.

Malheureusement, Seralth ne se mit pas à rire, elle ne put donc pas le taper. Dommage, peut-être que ce serait possible la prochaine fois. Le maître de Death Holder questionna la jeune femme sur ce qu’elle comptait faire : revenir à la guilde ou pas. Elle ouvrit la bouche pour répondre, mais fut coupée par le “jeune” homme quand il lui dit qu’ils verraient ça dehors, qu’ils devaient se dépêcher. Elle ignorait pourquoi cette hâte, mais elle ne posa pas de question, se contentant de suivre son maître jusqu’à la sortie. Une fois dehors, elle vit des membres de Black Sun qui approchaient. Elle avait déjà dû les rencontrer une fois. Elle s’inclina légèrement, sans grande motivation, restant ensuite en retrait pour laisser son maître se charger de toute la gestion de ceci.  Lorsqu’il revint vers elle, la jeune femme put enfin répondre à ce qu’il lui avait demandé plus tôt.

“Je vous accompagne à la guilde.”

Elle savait qu’elle n’avait pas besoin de se justifier. Il lui avait fait confiance en la laissant partir de la guilde comme elle l’avait fait. Sans rien ajouter, la jeune femme se mit en marche. Il était temps qu’elle fasse face à Angela et qu’elle recommence sa vraie vie de tueuse de DH. En arrivant à la guilde après plusieurs jours de voyage, la jeune femme alla à l’infirmerie pour faire réellement soigner ses blessures. Elle avait déjà effectué les premiers soins, mais maintenant il fallait quelque chose de plus sérieux. Sa vie allait reprendre un cours normal maintenant. Sans s'attacher à quiconque.
© Belzébuth





HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Attaque sur fake Death Holder [Seralth]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Attaque sur fake Death Holder [Seralth]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Attaque de fourmis folles/jean Erich Riche
» Scénario : Attaque à la lisière de Fangorn (S.D.A)
» Commande Death at Koten
» Cities of Death
» Fake

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Reborn :: Le vaste monde d'Edoras :: Rivière Hylia-
Sauter vers: