AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Auprès de mon arbre (Gintoki-Tiana)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 128
Date d'inscription : 15/08/2018
Age : 23

Tiana Stoneheart
Blue Pegasus - Rang S
MessageSujet: Auprès de mon arbre (Gintoki-Tiana)   Ven 28 Sep 2018 - 13:17

Auprès de mon arbre

Tiana Stoneheart marchait le long de la côte nord-est du continent de Ruta, un sac de toile sur le dos, la veste grande ouverte afin de profiter de l’air frais matinal sur sa peau. Elle revenait de la forêt d’Iridia où elle avait eu la joie de chercher des champignons tous plus étranges les uns que les autres pour accomplir une quête. Au moins la récompense avait été à la hauteur du danger : minable ! Toutefois elle ne l’avait pas prise pour sa difficulté. De temps à autres, elle appréciait ne pas avoir à se prendre la tête, morfler sévèrement. La simplicité avait quelque chose de reposant. Et puis, une promenade en forêt payée, ça ne se refusait pas ! Elle n’était pas moins pressée de rentrer à Blue Pegasus, faire une bonne nuit de sommeil et surtout se remettre à un travail plus intéressant. Elle avait vu une mission sur l’île des quatre saisons assez intéressantes, qui promettait un peu plus de challenge que de survivre à une nuée de moustiques, et qui était, qui plus est, joliment rémunéré mais, comme elle revenait d’une longue série de missions bien galère, qui avait mis à rude épreuve son armurerie et son corps, elle avait décidé de prendre un peu de vacances. Elle craignait toutefois que quelqu’un ne se soit jeté sur la mission entre temps, mais si c’était le cas elle en trouverait simplement une autre.

A un moment, elle s’arrêta pour regarder la mer qui venait caresser le sable avant de se retirer mollement, sous le soleil matinal et elle décida de s’en approcher, de la longer, même s’il était bien plus fatiguant de marché dans du sable que sur la terre ferme et sèche. L’eau était agréable, presque tentante mais elle n’aimait pas se baigner le ventre vide alors après une dizaine de minutes elle quitta la plage et se mit à tracer vers le premier village, choisissant la première auberge où elle commanda un petit déjeuner solide, presque monstrueux : quatre œufs à la coque, 300 grammes de lard, une demi-baguette de pain, du beurre et du miel, et du lait. A peine servie, elle commença par attaquer les œufs, les ouvrant proprement, sans les briser -chose qui relevait presque du miracle pour elle- puis le lard et le pain, buvant son lait tranquillement sans prêter attention à ce qui l’entourait.

Après ce repas, Tiana avait la peau du ventre bien tendu et commençait à se dire qu’elle avait sans doute un peu abusé sur la nourriture. En fait, la simple idée de devoir marcher lui paraissait insupportable aussi décida-t-elle de sortir et de s’arrêter à la sortie du village pour dormir sous un arbre. Au moins, personne ne viendrait l’embêter là-bas et surtout c’était gratuit.

Très vite, à l’ombre d’un vieux chêne, elle s’assoupie, se servant de sa veste comme oreiller et elle se mit à faire le rêve le plus étrange qui soit : elle se trouvait en la présence du maître de guilde de Sabertooth et se disputait avec lui pour savoir qui d’eux était le plus gros mangeur. Ils se lançaient alors dans un concours de bouffes et ils mangeaient, mangeaient et mangeaient encore des heures durant, grossissant à vue d’œil comme des ballons. Le rêve n’était pas très logique, mais ce n’est qu’au réveil, lorsque l’on s’en souvient que l’on réalise à quel point tout est aberrant et stupide.

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 349
Date d'inscription : 02/09/2014

MessageSujet: Re: Auprès de mon arbre (Gintoki-Tiana)   Ven 28 Sep 2018 - 16:00


Auprès de mon (gros) arbre

La ville lui manquait. La civilisation lui manquait. La faune et la flore également. Toutes ces petites choses insignifiantes comme le bruit du parquet qui craque sous les pas, les voisins qui se gueulent dessus de bon matin, Gintoki avait tiré un trait dessus en rejoignant son comparse de toujours. Il fallait bien faire des sacrifices, et le silence de Tartaros se voulait être le prix à payer pour l'Argenté. Il lui fallait de quoi s'occuper, outre le fait d'ôter des vies j'entends. C'est amusant, ça divertit de temps en temps mais sans plus. Où étaient passées les sucreries, les boissons rafraichissantes, les relations sociales d'antan ? Perdues sans laisser de traces.

Voilà donc pourquoi il avait décidé de sortir de ce confort malsain et de prendre l'air. Le Shiroyasha avait marché des kilomètres, perdu dans ses pensées, avant de se retrouver près d'un panneau indiquant le fameux pont de Mizutoshi. Franchir ce pont pour rejoindre l'autre partie du continent, revenir sur les lieux d'un crime qu'il avait fait récemment mais qui n'avait pas eu de suite concernant l'enquête. Après tout, le crime restait présent partout, et Mizutoshi comme le reste du monde est la cible de bien des prédateurs en tout genre.

Son estomac se manifesta d'un gargouillis, faisant rappeler au membre de Tartaros qu'il n'avait pas mangé depuis son départ. Il y avait un village non loin de là, mais ce fut quelque chose d'autre qui chatouilla les narines de l'Argenté. De la nourriture, en masse. Une auberge, à la sortie du village ou à l'entrée selon d'où l'on arrive. Il y a des phénomènes que l'on ne peut expliquer de manière rationnelle, comme le fait d'être capable de pouvoir décupler son odorat ou être à l'affut de tout mouvement. Un retour aux sources, où nos sens paraissent plus aiguisés. Pour Gintoki, son don était exclusivement réservé à la détection de lait et de fruits. A force de consommer du lait fraise, il avait désormais un super-pouvoir mais il ne s'en vantait jamais. Parce qu'il n'en avait pas l'occasion dans son nouveau fief, et qu'il n'en voyait pas l'utilité de le dire. Tout super-héros ne dévoile ses pouvoirs pour rien. Il lui fallait attendre le bon moment, quelque chose d'épique.

Se dirigeant vers le village, Gintoki fut interrompu dans sa marche par une chose qu'il n'avait pas souvent vue. Une silhouette allongée sous un arbre. Non seulement ça lui faisait penser à une scène de manga bien cliché où le héros tomberait de l'arbre, établissant le premier contact avec son univers. Un peu comme il l'avait fait avec Haru dans un sens.

Oh, une fille. Et pas moche, semblant être plus âgée que l'autre rouquine. Ca avait au moins le mérite de rehausser la moyenne d'âge des filles le cotoyant. Si un quelconque membre du Gouvernement serait là, il lui enverrait une bonne réplique genre "Alors PédoGin ? On a peur de se faire choper par les flics? ". Bien sûr, ca serait pour de rire. Enfin, maintenant qu'il n'était plus du bon côté, ce n'était plus à considérer comme une plaisanterie.

La demoiselle endormie attendait sûrement la venue de son prince charmant. S'approchant d'elle, il tendit sa main vers ses yeux et l'agita pour voir si elle réagissait. Apparemment non, il allait falloir passer au niveau supérieur. Le moment était venu de la réveiller, pour la prévenir de plusieurs choses mais surtout...

J'SUIS PAS TON PRINCE CHARMANT, J'VEUX JUSTE QU'ON PASSE UN BON MOMENT ! - ca avait suffit à lui faire entrouvrir les yeux, mais Gintoki poursuivit sur sa lancée, pour être sur - CAR SI TU CROIS EN L AMOUR, JE SERAIS TON MEDICAMENT !

Avec ça, c'était sur qu'elle allait se réveiller et lui tomber dans les bras. Ce texte, il l'avait préparé pendant un bout de temps, et avait reçu l'approbation de Takasugi donc tout les feux étaient au vert. Par approbation du Kowasu, c'était juste un ricanement qu'il avait fait quand Gintoki s'était emparé du micro lors d'un karaoké improvisé à Tartaros. L'une des seules fois où il y avait eu de l'ambiance. Alala, faudrait refaire ça un jour.

Ohé biquette ! On se réveille. Faut pas trainer par là, on sait jamais sur qui on peut tomber... Genre des pédophiles, des lolicons ou même des féministes !

©️ fiche créée par ell


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 128
Date d'inscription : 15/08/2018
Age : 23

Tiana Stoneheart
Blue Pegasus - Rang S
MessageSujet: Re: Auprès de mon arbre (Gintoki-Tiana)   Ven 28 Sep 2018 - 17:20

Auprès de mon arbre

Une voix vint troubler son rêve des plus étranges. D’abord elle ne comprit pas vraiment pourquoi la personne lui disait qu’elle n’était pas son prince charmant et elle entrouvrit un œil pour voir qui venait lui casser les pieds. Un gamin ? Qui voulait passer un bon moment avec elle ? Mais il se prenait pour qui ce morveux ? Et il fallait qu’il insiste, qu’il lui dise que si elle croyait en l’amour il était son médicament ! Mais c’était quoi ce taré ? Qu’est-ce qu’il racontait et surtout lui voulait ? Tiana ne l’écouta qu’à peine lui dire de se réveiller et de pas trainer là, bloquant sur le surnom « biquette », pas du tout celui qu’elle appréciait d’entendre au réveil. Dans sa tête encore endormie, l’argenté était juste un gros pervers et elle s’occupait très gentiment des pervers, très ! Mais avant de voir le visage de celui-ci,  très proche du sien, elle voulut se redresser et frappa violemment leurs fronts, gagnant un joli mal de tête. Elle voyait des petites étoiles danser mais cela ne l’empêcha pas de le saisir par le col et le faire tomber sur le dos, passant au-dessus de lui, tout en faisant apparaître une dague courbe dans sa main tandis que vingt portails s’ouvraient dans son dos et laissaient entrevoir les prémices d’armes, toutes braquées sur le visage de cet individu des plus louches que Tiana regarda avec un sourire flippant, de véritable sadique en lui lançant « Tel est Niqué qui croyait niquer ! ». Le but  était seulement de l’effrayer un peu mais voilà qu’un vent froid venait la faire frissonner et s’ébrouer instinctivement alors qu’elle était dans une position des plus suggestives, à califourchon sur l’argenté. Si celui-ci avait eu des idées perverses à son encontre, il allait être servie, d’autant qu’avec ses cheveux roux ébouriffés qui tombaient sur son visage Tiana ressemblait à une véritable aguicheuse mais cachait au moins son œil gauche, inhumain, qui aurait certainement fait paniquer encore plus l’imprudent.

« Qui es-tu et que me veux-tu ? » demanda avec un ton autoritaire la Stoneheart de Blue Pegasus, ignorant qu’elle était assise sur un ancien du gouvernement, traitre et criminel qui plus est. Pour l’heure, elle voyait surtout que le gamin ne devait pas être tellement plus jeune qu’elle ; il avait en tout cas plus de vingt ans. Bon, au moins, elle ne serait pas prise pour une perverse pédophile pour avoir ainsi toucher un garçon pas si laid que ça. Pensant à cela, elle dû retenir un fou-rire, se rappelant qu’avant de rejoindre Blue Pegasus elle avait commis plus que son lot de perversité, et qu’ils étaient donc deux pervers auprès d’un arbre. L’on aurait dit un vieux cliché d’histoire pour jeunes en manque d’amour. C’est alors qu’elle réalisa qu’elle se prenait la tête pour pas grand-chose et, portant une main à son front, d’un air complétement désabusé, elle marmonna « et je me suis pris la tête pour un mec comme ça ? ».
Tiana se releva alors, referma les portails et ne garda que sa dague à la main, laissant à l’autre le temps de répondre.


Codage par Libella sur Graphiorum



HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 349
Date d'inscription : 02/09/2014

MessageSujet: Re: Auprès de mon arbre (Gintoki-Tiana)   Ven 28 Sep 2018 - 18:24


Auprès de mon (gros) arbre

Pourquoi diable fallait il toujours que Gintoki tombe sur des brutes épaisses quand il s'agissait de rencontrer la gente féminine ? Entre Kagura qui frappait tout ce qui bougeait additionné à son franc parler assez spécial, la blonde du Gouvernement qui semblait avoir des airs de tsundere après lui avoir roulé une pelle pour une chambre double, et maintenant une autre rouquine qui à peine réveillée lui assénait un violent coup de tête !

Tout déboussolé par cet échange crânien, l'Argenté commença à voir trouble. Voilà qu'une rousse s'approchait de lui et l'appelait "Luffy", et un mec avec un long nez le défiait pour savoir qui était le boss. Reprennant rapidement ses esprits, Gintoki se rendit compte qu'il était encerclé de portails avec des armes qui semblaient venir d'une autre dimension.  Il ne pouvait pas attraper son arme en bois, le moindre geste achèverait sa vie bien compliquée. Une solution comme une autre pour en finir, mais le voulait-il vraiment ?


Et bien, quel réveil princesse !

Un coup de vent et la demoiselle se rendit compte de ce qu'elle venait de faire, continuant sur sa lancée. Et ben, ca lui changeait des autres filles puisque celle-ci semblait partie sur une domination à califourchon sur le membre de Tartaros. Arborant fièrement sa crinière rousse, elle lui sommait de se présenter et qu'est ce qu'il lui voulait. Des questions simples auxquelles Gintoki prit la peine de répondre calmement.

Je suis Gintoki, ton master. Et tu es ma servante pour la sixième grande guerre sainte qui se prépare. Je t'ai invoqué dans mon garage, mais tu n'es pas venue là-bas. Donc je suis parti te chercher. C'est donc là que tu te cachais, Rider ! - a un petit sourire en coin - Tu prends ton nom bien au sérieux, coquine !

Inutile de lui dire qui il était vraiment, elle n'avait pas besoin de savoir. Et un peu de discussion lui faisait du bien, après tout, la dernière fois remontait à... aucune idée. Gintoki fut déçu de ne pas pouvoir profiter de cette vision angélique, la gente dame semblait déçue aussi mais d'être tombé sur Gintoki, qui était un mec comme ça.

C'en est donc fini du hairporn... J'en serais presque triste. Qu'est ce tu veux dire par "un mec comme ça" ? Genre j'suis pas assez bien pour toi ? Tu préfères les gars bien barraqués qui hurlent les noms de leurs attaques avant de les lancer, c'est ça ? - verse une larme de tristesse, pour se relever également et pointa son index vers son interlocutrice - OBJECTION ! Je me suis présenté et pas toi ! AUCUN HONNEUR ! AUCUNE DIGNITE !

C'était la meilleure ça ! Il devait décliner son identité et pas elle ? Une règle de galanterie ? Qu'est ce que c'est, ça se mange ?

©️ fiche créée par ell


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 128
Date d'inscription : 15/08/2018
Age : 23

Tiana Stoneheart
Blue Pegasus - Rang S
MessageSujet: Re: Auprès de mon arbre (Gintoki-Tiana)   Lun 1 Oct 2018 - 23:45

Auprès de mon arbre


Quelle folie me prend de raconter cet instant mémorable pour son étrangeté ? Ce n’est pas mon genre d’écrire ma vie sur une feuille de parchemin, ou tout autre support fait pour l’écriture. Ce n’est pas que ma calligraphie est mauvaise, c’est juste que je n’y vois pas d’intérêt. Pourquoi faire une exception ? Parce que la rencontre était pour le moins étonnante, marquante ! Je venais de rêver de Sting, en tout mal tout déshonneur, et voilà que j’ouvrais les yeux sur le visage d’un prédateur ! Impossible de ne pas raconter ça précisément à mes camarades une fois de retour à Sycca ! Revenons donc quelques minutes plus tôt…

Je rêvais donc du maître de Sabertooth, contre lequel je livrais un duel du plus gros mangeur, et plus le temps passait, plus on gonflait et là le rêve creva, comme une bulle de savon, pour faire place à un argenté qui me mettait en garde contre le danger des pédophiles, lolicons et féministes, ce qui lui avait valu une réponse immédiate et assez violente de ma part. Passer pour une bourrin à la première rencontre, c’est pourtant pas moi que je sache ! Je suis pas très diplomatique, je sais bien mais frapper dès le réveil… Pourquoi j’entends déjà Bob me dire que mon caractère de bête sauvage est mignon ? Et l’un des grands séducteurs beau gosse de la guilde ajouter qu’il aime les femmes de caractère tel un bon masochiste ?

Mais voilà pas que mon énergumène aux cheveux argentés me lançait « et bien, quel réveil princesse ! » ! L’on ne m’avait jamais appelé princesse, je n’ai jamais rêvé après les princesses en fait. Je préférai les histoires de chevaliers, de dragons, de monstres mais la gentille princesse pour qui il fallait se battre ça m’avait toujours ennuyé. Je comprenais pas pourquoi le chevalier s’embêtait à la sauver et ne faisait pas alliance avec le dragon pour écraser le pays et devenir roi et riche à la place du suzerain. En plus il aurait récupéré la princesse, et toutes ses sœurs pour lui… Mais passons et revenons à notre argenté sur lequel je m’étais retrouvée grâce à mes instincts de survie au-dessus, à califourchon. Selon ses mots, il était Gintoki, racontant tout un tas d’ineptie sur ce qu’il était, parlant d’une guerre sainte, m’appelant rider… Il était soit déjantée soit désaxée soit doté d’un humour incompréhensible soit un peu des trois à la fois. Je me demandai toutefois s’il n’essayait pas de noyer sa véritable identité de cette façon.

Quand je me fus relevée, et que je marmonnai que je m’étais pris la tête (sans mauvais jeu de mots) pour un gars pareil, il eut l’air déçu. La situation ne devait pas lui déplaire, et c’était assez flatteur pour moi malgré tout !

L’on se souviendra de l’adage femme qui rit bientôt au lit mais que nul n’aille croire que c’est parce que je lâchai un sourire amusé en réponse à ses regrets de voir finir le hairporn que je comptai lui offrir une partie de gymnastique sensuelle. Ce n’était du moins pas dans les projets immédiats et il faut savoir que dans la vie le futur n’est jamais certain.
Je me détendais donc légèrement, restant sur mes gardes et menaçante, n’aimant guère l’idée de me faire surprendre dans mon sommeil et lui répondait d’un ton tout à fait neutre :

« Tiana Stoneheart. Je ne suis pas une princesse, seulement une magicienne fatiguée par un long voyage. Cela vous arrive souvent de déranger les gens pendant leur sommeil ? Personne n’oserait s’attaquer à moi, même dans mon sommeil, à moins d’être complétement cinglé… » ce n’était pas que de l’orgueil, il y en avait bien sûr mais je faisais aussi preuve d’assurance, confiante dans la réputation des mages de Blue Pegasus, même si mon tatouage était dissimulée par ma veste que j’avais gardé sur le dos mais surtout confiante dans mes propres talents.


Codage par Libella sur Graphiorum



HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 349
Date d'inscription : 02/09/2014

MessageSujet: Re: Auprès de mon arbre (Gintoki-Tiana)   Mar 2 Oct 2018 - 17:10


Auprès de mon (gros) arbre

La susnommée Tiana se présenta en tant que magiciienne revenant d'un long voyage. Un voyage de classe sans doute, mais alors où seraient les autres participants ? Serait-ce déjà le moment du retour où tout le monde se séparent ? Non, Gintoki n'arrivait pas à savoir qu'est ce qu'il se passait en l'instant. Peut-être qu'il se compliquait trop la vie à imaginer des trucs farfelus, et que la Stoneheart était effectivement venue se poser près de l'arbre pour se reposer.

Te reposer par ici, c'est dangereux. Maintenant que je suis là, tu peux dormir tranquille. J'voulais pas te réveiller aussi violemment, désolé. D'ailleurs...

Une main apposé sur la poitrine, Gintoki semble vérifier le battement cardiaque de la demoiselle.Enfin, plus exactement il malaxe son sein droit. Bien sur qu'il sait ce qu'il fait, et attend patiemment la réaction de Tiana. Elle n'est sans doute pas aussi froide que son cœur après tout. Quelque chose le sort de sa réflexion. Comme un sixième sens d’arnachée, il y a un truc qui arrive droit sur lui. Un coup d’œil vite fait à gauche puis à droite. Rien. Ce doit être une fausse alerte.

Tu m'as l'air souffrante, ton rythme boob... cardiaque est assez faible. Je te fais un mot pour ton prof, comme ça tu vas manquer ton cours de sport. Tes parents m'ont prévenus, ne t'en fais pas. - lui fait il en tendant un papier avec des gribouillis dessus. - C'est dommage cela dit, tu aurais fait des envieuses là bas. M'enfin, c'est plus mon problème maintenant.

Cela dit, c'est vrai qu'en y regardant de plus près, le paysage choisi par Tiana la magicienne était digne de figurer sur une carte postale. Ca lui rappelait en plus cette étrange carte envoyé par une admiratrice secrète , sur laquelle il y avait un hérisson bleu en basket qui courrait sur une route herbeuse avec des palmiers tout autour. La carte avait même un petit système qui faisait que quand on l'ouvrait, une musique se déclenchait. "GreenHill Zone", un nom comme ça.

Tu sais bien choisir tes endroits de repos en tout cas. Vu que nous allions dans la même direction, cela te dirait de faire un bout de chemin ensemble , Tiana ? Ou tu es bien trop fatiguée pour l'instant ?

Il pouvait très bien attendre de toute façon. Personne ne l'attendait à Tartaros donc c'était un peu comme une journée libre pour Gintoki. Si jamais il y avait des ennemis, il pourrait les mettre KO avec son smash afin d'épater la rouquine. Après tout, Gintoki n'était il pas le personnage mystère de la firme ?

Tu n'as pas de bagages ? C'est la première fois que je vois une fille qui ne vient pas avec au moins une valise. Tu es sûre que tu n'es pas malade ? Je peux te ré-examiner si tu veux, on sait jamais. Des doigts ressemblant à des tentacules, l'argenté partit à toute vitesse en direction de la Stoneheart, voulant à tout prix vérifier son état de santé. Est-ce qu'elle allait se laisser faire, ou à nouveau la violence ferait une apparition pour les séparer ?

Gintoki s'amusait très bien derrière toutes ses petites manigances. Il avait trouvé quelqu'un avec qui échanger et rattrapait toutes les bêtises qu'il n'avait pu faire avec Minerva et les autres de la guilde. Il n'y avait pas à dire, être dans une guilde noire, ca puait un peu si l'on ne sait pas s'occuper dehors.


©️ fiche créée par ell


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 128
Date d'inscription : 15/08/2018
Age : 23

Tiana Stoneheart
Blue Pegasus - Rang S
MessageSujet: Re: Auprès de mon arbre (Gintoki-Tiana)   Mer 3 Oct 2018 - 17:50

Auprès de mon arbre


Pour la première fois, ce Gintoki avait une phrase normale et assez galante. S’il avait pu s’arrêter à cette phrase, elle l’aurait simplement pris pour un drôle d’énergumène mais voilà qu’il apposait la poitrine, comme pour vérifier le battement cardiaque de Tiana mais malaxant bien soigneusement le sein droit. Un peu décontenancée, mais toujours réactive au quart de tour, Tiana ouvrit un portail et libéra une bonne grosse masse qu’elle envoya filer vers la tête de Gintoki. Le souci c’est qu’elle avait ouvert le portail derrière lui et que le choc, en plus d’emporter la tête de l’argenté, aurait fini sa course droit dans celle de son propriétaire. Elle due donc se résoudre à la renvoyer, et pu apprécier l’air attentif de ce pervers en herbe qui regardait à droite et à gauche, se demandant si quelque chose ne venait pas de le menacer puis enchaîné avec une nouvelle idiotie sur le rythme boobiaque et un mot pour manquer des cours de sport… Il avait même un papier couvert de gribouillis pour sa blague… Hélas il avait évoqué les parents de Tiana, que celles-ci n’avaient pas revus depuis de très nombreuses années et la simple pensée relative à son père suffisait pour la rendre dingue et furieuse, ce qui avec le malaxage, provoqua une réaction en chaîne. Gintoki venait de lui demander si elle n’avait pas de bagages, ne voyant pas le gros sac près de l’arbre, quand elle attrapa les doigts qui filaient rapidement vers elle de la main gauche, et commença à les broyer avec un air féroce. La blague avait assez durée. De son autre main, elle menaçait les parties génitales de la pointe de sa dague, histoire de bien calmer le jeu, en appuyant la pointe jusqu’à ce qu’il puisse en sentir la piqure.

« Espèce de petite saloperie ! Tu crois que je vais me priver de la joie de te trancher les parties génitales ??? » lui rétorqua froidement Tiana, qui hésitait réellement à le faire. La seule chose qui le retenait, à part le fait que ce n’était pas dans les manières d’une guilde légale, c’était qu’elle trouvait assez drôle les tentatives. Elle décida donc qu’il était temps de prendre l’argenté à son propre jeu et elle décida de relâcher l’emprise qu’elle avait sur la main du malotru pour l’attirer vers lui, plaquant la tête de Gintoki entre ses seins jusqu’à l’étouffer et commençant à lui faire un shampoing à sec avec le poing, y allant sans la moindre retenue en lui lançant en riant, tout à coup plus chaleureuse et aimable :

« Il faut demander la permission petit… C’est pas mieux comme ça ? »
et en même temps qu’elle se livrait à cette plaisanterie de mauvais goût elle pensait aussi « Asphyxie un peu si tu peux ! Ca te fera passer l’envie de me tripoter ! ».

Ca ne lui suffisait pas ? Eh bien que dirait-il de subir des débilités du même niveau ?

« Pardonnez-moi monsieur ! Je crois que c’est vos lunettes que j’ai mangé au petit déjeuner ! Elles avaient un gout de savon aux criquets ! J’ai pas pu résister ! Si j’avais su que vous en aviez autant besoin pour voir je ne l’aurai jamais fait ! Mon gros sac est prêt de l'arbre ! »

Un instant, elle se dit que c’était complétement idiot mais Gintoki avait encore la palme. Alors elle ne s’arrêta pas et tout en se mettant à lui caresser la tête avec sensualité, elle sortit une nouvelle phrase dénuée du moindre sens.

« En fait je voyage pour trouver l’étoile du dragon qui est tombée dans un puit au fond duquel il y avait un chaudron magique mais un petit garçon du nom de Taram a décidé de me le voler et se les fait prendre par un seigneur des ténèbres qui a réveillé des morts en chocolat qui se sont mis à danser sur un air de musique de fête foraine en chantant des chansons paillardes ! Lorsque j’ai regardé dans le chaudron l’étoile était partie et voyager à bord d’une drôle d’horloge répondant au nom de Big Ben qui portait dans ses bras une petite tasse à thé qui cherchait sa maman ! »

Oui, elle aussi pouvait parler de n’importe quoi même si elle préférait les plaisanteries plus fines et travaillées habituellement, comme offrir un peigne à un chauve… Ce qu’elle avait fait à Bob un jour.

Codage par Libella sur Graphiorum

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 349
Date d'inscription : 02/09/2014

MessageSujet: Re: Auprès de mon arbre (Gintoki-Tiana)   Mer 3 Oct 2018 - 20:59


Auprès de mon (gros) arbre

Une réponse vive qui avait prit de court l'Argenté. Sa main droite venait d'être attrapée, puis vint le tour de ses deux recharges à son neo  armstrong cyclone jet canon. L'ancien comparse du Gouvernement avala sa salive comme si c'était la dernière fois, voyant les prochains jours accompagnés d'une douleur intense. Mais il ne fut rien, Tiana attira vers elle le malotru jusqu'à le noyer dans ses énormes obus. Ajouter à cela un shampoing fait maison et une déclaration en riant qu'il fallait demander avant de faire un examen de santé comme il avait fait précédemment.

Mfi fest mieux ! répondit-il en levant le pouce pour qu'elle le voit avec un peu de bave qui coulait de sa bouche.

C'était bien la première fois qu'il ne se faisait pas frapper, peut être voulait-ce dire que ses méthodes d'approche de la gente féminine marchaient ? Takasugi en serait vert une fois que Gintoki serait rentré. Contrairement à lui, il n'avait pas touché que des zizis ! Et toc !

Par contre, il ne bitait pas un mot de ce que déclarait tout haut Tiana. Des lunettes ? Elle devait le confondre avec un autre, donc autant pousser la plaisanterie à son paroxysme !
Prenant la pose d'un gentilhomme qui réfléchit avec une pipe à la bouche, Gintoki hocha la tête à chacun des propos qu'elle énonçait. L'étoile du dragon, un trésor tant recherché qui n'attire plus grand monde hélas. L'histoire du puits avec un chaudron magique à l'intérieur par contre, le Shiroyasha n'en avait pas du tout entendu parler. Il faudrait aller voir sur le tableau des missions si elle y est mentionnée, ca ferait de l'argent facile. Continuant à hocher la tête, Gintoki attendit que sa partenaire ait fini de parler pour lui répondre très franchement.

Désolé, j'écoutais pas. mastiqua-t-il entre deux bouchées de ce sandwich archi bon qu'il avait trouvé en venant. Tu veux un peu de ma pipe ? acheva le petit gars en proposant un long tuyau à son interlocutrice.

A bien y réfléchir, ce repas ne pouvait être que celui de la demoiselle au coeur froid. Et bien entendu il venait de s'en rendre compte qu'à la moitié du sandwich ! Il la regarde de haut en bas, avant et arrière avant de prendre à nouveau la parole.

Tu veux pas t'asseoir avec moi ? Genre un petit repas devant le paysage et tout. Ah oui pardon, j'te donne un bout puisque c'est le tien. - lui donne un petit bout en lui mettant masse de mayonnaise dessus - T'en fais pas, elle est 0%. Tu prendras pas tout dans les fesses.


Un regard vers le pont au loin, ses yeux reprennent une présence absente.

Aimes-tu ce monde, Tiana ?

Passer d'un sujet banal à un sujet plus ouvert. C'était un peu ce qu'il aimait faire en ce moment. Connaître l'avis des gens sur le monde, voir si ça peut arranger la vision des autres ou non sur certains points. Se montrer à l'écoute des autres, pour leur faire penser qu'ils sont écoutés. C'est tellement beau de voir l'éclat de l'espoir dans leurs yeux, plus délicieux à couper lorsque l'attention s'égare...


©️ fiche créée par ell
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 128
Date d'inscription : 15/08/2018
Age : 23

Tiana Stoneheart
Blue Pegasus - Rang S
MessageSujet: Re: Auprès de mon arbre (Gintoki-Tiana)   Sam 6 Oct 2018 - 11:57

Auprès de mon arbre

Evidemment, ce pervers en herbe appréciait de se voir plaquer contre une bonne poitrine. Le pouce appréciateur ne trompait pas. Par contre, il bavait… Heureusement pour Tiana, elle n’était guère loin d’un point d’eau et pourrait donc se nettoyer avec toute la vigueur nécessaire.

Lorsque la jeune femme put voir le visage peint d’incompréhension de Gintoki à son histoire sur une étoile du dragon tombé dans un puit et un seigneur des ténèbres, elle esquissa un sourire satisfait et amusé. Cette fois, c’était à lui de ne pas comprendre ce que l’autre racontait. Mais il se contentait de hocher la tête, jusqu’à ce qu’elle ait fini de parler avant de répondre avec un air franc qu’il n’écoutait pas et lui demander s’il voulait de sa pipe en présentant un long tuyau. Devait-elle y voir une connotation érotique ou seulement une autre étrangeté de l’argenté ? Tiana l’ignorait mais de toute manière, elle n’était pas amatrice de ses longs tuyaux à mettre en bouche aussi leva-t-elle la main gauche, paume tourné vers Gintoki, qui dégustait un sandwich, doigts tendus vers le ciel, en signe de refus.

« Je ne saurais mettre dans ma bouche votre tuyau malodorant ! » phrase cochonne à souhait, indigne d’une personne bien élevée mais n’est-ce pas chez les personnes les mieux éduquées que l’on trouve les pires dépravés ?

Lorsque la Stoneheart se vit proposer de s’asseoir avec lui, pour un petit repas, elle s’apprêtait à l’accepter, trouvant cette discussion absurde particulièrement rafraichissante, quand il lui tendit un morceau de son sandwich, prétendant que c’était celui de la jeune femme, en y ajoutant un bon paquet de mayonnaise, qui, selon lui, ne finirait pas dans ses fesses, elle resta interloquée quelques secondes. Le dernier sandwich qu’elle avait préparé remontait à plus d’une semaine, si c’était bien celui qu’elle avait égaré il était tout sauf frais.

Elle n’eut pas le temps de répondre qu’il passait à un autre sujet, qui n’avait rien à voir. Il sautait du coq à l’âne sans cesse, ce qui rendait la conversation assez difficile à suivre.

« Ce sandwich ne peut être à moi, à moins que vous ne me l’ayez dérobé il y a de cela maintenant une bonne semaine. Gardez-le ! » répondit-elle en esquissant un sourire. Ses provisions n’étaient composées que de viandes séchées, de fromages et de pommes et tout ça étaient bien à l’abri de son sac.

« Prenez place, noble étranger à la chevelure d’argent ! L’herbe est à tous et je ne saurais vous empêcher de la déguster ! » et sur ces mots, elle retourna s’asseoir près de son arbre, non sans essuyer la bave avec un mouchoir qui mériterait de passer au lavoir. Elle porta alors la main à son menton, comme pour réfléchir à une réponse des plus savantes mais cherchant simplement quelle stupidité répondre.

« Edoras ? Ce n’est pas mon monde mais il est aussi familier… Au détour d’une rue l’on peut rencontrer une personne que l’on croit connaître mais qui n’est qu’un double déformé. Chaque chose que l’on voit, vient-elle d’Edoras ou d’Earthland ? Ne serait-ce pas Earthland mais envahie par Edoras ? Comment pourrions-nous le savoir ? »

Elle avait voulu faire une réponse superficielle, elle la trouvait un peu trop profonde. Aussi décida-t-elle de poser une question à son tour.

« Pensez-vous que les oursons aiment les enfants ? »


Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 349
Date d'inscription : 02/09/2014

MessageSujet: Re: Auprès de mon arbre (Gintoki-Tiana)   Sam 6 Oct 2018 - 13:12


Auprès de mon (gros) arbre

Bon et bien tant pis. La donzelle n'avait pas l'air porté sur la fumette, et disait que c'était un tuyau malodorant. Elle devait probablement mieux savoir que moi à ce sujet, et c'était tant mieux. Suffisait qu'une oreille mal avisée comprenne de travers cela pour mettre en doute mes gouts et pratiques au grand jour. Non, tout cela devait rester... secret ! Je hausse les épaules pour exprimer mon avis sur la question, il est inutile de débattre dessus. D'autant plus qu'il est vrai qu'il sent assez fort, en l'approchant de plus près. J'aurais dû le laisser sur la petite table du bar, mais évidemment avec ma manie de tout chipper... Je pourrais me faire insulter et caillasser par des gosses, je continuerais toujours mon chapardage. M'enfin, ce qui est fait est fait.

Ah, c'est pour ça l'odeur... J'suis pas venu ici pour souffrir okay ?!

Je venais de comprendre l'origine du problème pour le sandwich. Et même pas Tiana m'avertit avant, la gredine ! J'aurais pu me contenter de déverser le contenu de ma bouche sur le sol, mais la vision d'une petite rouquine déglutissant dans un restaurant me revint en tête. Forcément c'était amusant en groupe, mais beaucoup moins en solo. Même si la Stoneheart ne semblait pas fermé niveau créativité, je doute fortement qu'elle apprécie le spectacle. Mais il faut quand même que je continue de jouer mon rôle, après tout je suis là incognito. Le Gouvernement n'est pas encore passé à l'attaque, ou ils préparent leur coup avant, que sais-je ? Pas grand chose. Haru et les autres, c'est de l'histoire ancienne. Mes vieux démons finiront par me rattraper, en attendant vis ta vie mec.

J'ai beau être végan, je ne mange pas de ce pain là ! répondis-je à son invitation pour manger de l'herbe. Faut pas pousser plus loin la mascarade, Tiana doit se douter que je ne suis pas ce que je prétend être. Mais cette excuse marche tellement pour tout, en abuser n'est pas un choix très judicieux faut croire...

Edoras, Earthland. Tout ça était bien compliqué pour moi. J'ai toujours été très nul en géographie, bien trop occupé à me prélasser au soleil avec les autres du dojo. Et Takasugi qui venait m'emmerder des fois pour qu'on se la donne autour d'un petit échange entre bretteurs. J'étais bien meilleur que lui à l'époque faut dire, il me voyait comme un modèle. Dire que maintenant, ce n'est plus d'actualité...
Vrai que mon départ a été vue comme une trahison, mais maintenant que je suis revenu, ne devrait-il pas être content ? Je devrais lui demander un jour. Voir comment il me voit à présent, un larbin, un dominé ou un dominant ? Bien trop de questions qui défilent dans ma caboche, quand la demoiselle à la crinière de feu me sort de ma réfléxion intérieure pour me refiler un nouveau sujet. Les oursons aiment-ils les enfants. hum...

Je dirais que oui. Les oursons c'est mignon et tout les enfants aiment les choses mignonnes. Qu'en penses-tu ? Dirais-tu non à un pot de miel tendu par un ourson ?


©️ fiche créée par ell


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 128
Date d'inscription : 15/08/2018
Age : 23

Tiana Stoneheart
Blue Pegasus - Rang S
MessageSujet: Re: Auprès de mon arbre (Gintoki-Tiana)   Dim 7 Oct 2018 - 10:34

Auprès de mon arbre

L’odeur ? De quel odeur parlait-il ? Celle de la pipe ou du sandwich ? Sans doute le sandwich vut qu’il eut l’air de vouloir déverser ce qu’il avait en bouche avant de se retenir, par dignité ou fierté mal placé. Tiana, comme la plupart des gens, aurait bien compris le besoin de déglutir lorsque l’on s’aperçoit que votre nourriture n’était plus de première fraicheur, même si elle aurait protesté avec la plus extrême des vigueurs si jamais elle devenait la cible d’une douche à vomi. La chose n’avait, à ses yeux, rien de très réjouissant.

Elle esquissa un sourire en constatant qu’il avait pris son invitation à déguster l’herbe au premier degré, alors qu’elle ne pensait à rien d’autre que s’allonger dans l’herbe pour fixer le ciel, savourer ce confort dont l’odeur variait suivant les régions et qui toujours verdissait vos habits et criait à quiconque vous croisiez que vous avez piquer un petit somme en cours de route, ou que vous vous êtes ramassé sur la pelouse du voisin maniaque coupant l’herbe à la serpe et menaçant votre sternum de son pilum. Mais ce qui l’amusa le plus fut de voir son air perdu lorsqu’elle lui répondit à sa question si complexe et pourtant tellement bateau « aimes-tu ce monde ? ». A présent, elle se disait qu’elle avait gagné le titre de philosophe du comptoir ; était-ce mieux que ce Gintoki qui avait le titre de maître beau-parleur ? C’était un véritable renard capable de faire tomber le camembert du bec du corbeau à sa manière !

Mais à présent ils étaient lancés sur le sujet des oursons et de leur amour pour les enfants. Oui pour Gintoki. Pour Tiana, la réponse n’était pas moins affirmative et pour preuve voici ce qu’elle se décida de lui répondre :

« Il est vrai que l’ourson est une créature bien adorable et que les enfants aiment les choses mignonnes. D’ailleurs, n’ont-ils pas plus souvent l’ours en peluche que le démon bicéphale échappé des enfers comme compagnon de nuit ?  Dirais-je non à un pot de miel tendu par un ourson ? Eh bien si jamais cela arrivait, je m’assurerai de ne pas halluciner. Mais je ne dirais pas non au pot de miel. »

La magicienne s’arrêta quelques secondes pour réfléchir, essayant de trouver une suite logique dans cette discussion absurde, tout en se rasseyant près de l’arbre avant de reprendre avec un air malicieux.

« Et si cet ourson partageur n’avait pour idée que de te tirer par l’oreille dans un maquis pour te faire subir le triste sort qui arriva à ce célèbre magistrat, lorsqu’un gorille s’échappa de sa cage, et qui, au moment suprême crier maman et pleurer beaucoup, comme le malheureux auquel il avait fait trancher le cou le jour même ? »


Tiana le regarda avec un demi-sourire, les yeux plissés, attendant de voir comment il répondrait à cette question sur le danger que pouvait représenter le petit ourson. Qui disait en effet que ce n’était point un jeune pedobear en baguenaude ?

Codage par Libella sur Graphiorum



hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 349
Date d'inscription : 02/09/2014

MessageSujet: Re: Auprès de mon arbre (Gintoki-Tiana)   Dim 7 Oct 2018 - 13:27


Auprès de mon (gros) arbre

La discussion autour des oursons était à la fois surprenante et agréable tant le sujet n'était pas communément abordé dans les actualités. Les mages étaient donc des personnes tout à fait normales, ne pensant pas juste à la puissance et à la taille de leurs armes. La renommée d'une guilde se fait par rapport à l'image que donnent ses membres aux autres, or là, Gintoki ne savait pas du tout de quelle guilde provenait la rousse allongée dans l'herbe. Une légale probablement, bien que l'option de l'illégalité restait possible puisque l'Argenté était là à discuter avec elle.

Si l'ourson en question me jouait ce tour là, je m'empresserais de lui régler son compte et de lui prendre son pot de miel. Puis je sifflerais et des enfants viendraient le rouer de coups. Hors de question qu'il me fasse tourner en bourrique, je n'aime pas ce genre de comportement.

Gintoki se mit à rire de bon cœur, mais il savait pertinemment que c'était un bon gros mensonge comme il savait faire. Comment pouvait-il déclarer détester cette façon de faire alors qu'il l'avait fait en quittant son poste de bras-droit au Gouvernement ? Un mot sur une feuille, il n'avait rien trouvé d'autre à dire.  Bien sur que ca allait retomber sur sa pomme à un moment, et le Shiroyasha se tiendrait prêt. Mais là, c'était un rôle qu'il se donnait. Il ne s'était pas présenté à Tiana avec sa véritable identité, mais était-il nécessaire de le lui dire ? Ils passaient un assez bon moment à bavasser de tout et de rien, alors pourquoi gâcher cela ?

Quelque chose de coloré attire alors son regard. Une marque de guilde bleue clair sur l'épaule gauche de la rousse. Détournant les yeux vers le ciel, Gintoki se perd à nouveau dans ses pensées. Qu'est ce qu'il ferait s'il croiserait à nouveau un de ses anciens comparses ? Devrait-il à nouveau faire le même discours qu'avec Chase, ou innoverait-il ?

Blue Pegasus hein ? Je me suis toujours demandé, comment est-ce que les emblèmes de guildes ainsi que les noms sont choisis ? Genre un jour tu sors des chiottes et tu te dis "ouah trop bien j'vais faire une guilde qui s'appelle Queue de poisson ! Et le logo ca sera une queue de poisson trop classe !" ? Ca pourrait faire un nom de guilde cool "Teddy ourson".

L'Argenté se releva et prit une pose random, faisant le V de la victoire avec un grand sourire, puis s’adressa à Tiana.

Je suis Gintoki, maître de la guilde Teddy Bear ! Je viens te recruter en tant que bras droit ! Notre guilde sera connue dans le monde entier, et les enfants accourront vers  nous avec leur innocence ! Et ensuite... BWAHAHAHAHAHA ! ON LES GAVERA DE MIEL ! BWAHAHAHAHAHAHAHA ! Alors, ca te tente ?

Bien entendu, tout cela faisait partie du show. Jamais de la vie il ferait ça. Surtout que personne ne viendrait le rejoindre à part des gens aux idées tordues. Gaver les enfants de leur propre miel, et tout ça se finirait très mal. Derrière les barreaux minimum. Mais la question sur comment une guilde était faite demeurait sérieuse. Le temps d'avoir une réponse quoi.


©️ fiche créée par ell
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 128
Date d'inscription : 15/08/2018
Age : 23

Tiana Stoneheart
Blue Pegasus - Rang S
MessageSujet: Re: Auprès de mon arbre (Gintoki-Tiana)   Dim 7 Oct 2018 - 14:50

Auprès de mon arbre

La réponse formulait par Gintoki arracha un sourire à Tiana. Elle réagirait de la même façon, du moins pour ce qui était de faire son affaire à l’ourson et lui prendre son pot de miel en guise de récompense. Par contre, elle n’userait jamais d’enfants pour le rouer de coups et pas uniquement parce qu’il ne resterait qu’une pelote d’épingle cloué à un arbre. Elle trouvait bien lâche d’user d’enfants pour des actes aussi vils. Quant à  savoir si elle aimait ce genre de comportement pervers comme l’ourson en question, c’était là une toute autre histoire dont la réponse n’était pas aisée. De toute façon le sujet évoluait de nouveau vers des cieux inexplorés de non-sens, ce drôle de voyageur venant de poser les yeux sur la marque de guilde de la jeune femme avant de lever les yeux au ciel et se perdre dans ses pensées. La discussion était vraiment rafraichissante, et sous ses airs débiles, n’abordait pas moins des sujets sérieux, telle l’origine des noms de guilde. Une question que Tiana avait toujours trouvée intéressante sans parvenir à trouver la moindre réponse.

En effet, pourquoi la sienne se nommait Blue Pegasus ? Bob ne lui avait jamais répondu clairement, laissant seulement entendre que c’était ainsi et puis c’est tout. Même les autres membres n’avaient pas l’air de vraiment savoir. Pour Fairy tail, Sabertooth, Lamia Scale c’était pareille. La logique derrière le nom lui échappait. Il n’y avait que Quatro Cerberus pour laquelle elle trouvait le nom parfaitement adapté, les membres lui faisant penser à des chiots grognant après un dragon. Elle fut toutefois interrompue dans ses pensées lorsque Gin prit une pose, effectuant le V de la victoire, en déclamant « Je suis Gintoki, maître de la guilde Teddy Bear ! Je viens te recruter en tant que bras droit ! Notre guilde sera connue dans le monde entier, et les enfants accourront vers  nous avec leur innocence ! Et ensuite... BWAHAHAHAHAHA ! ON LES GAVERA DE MIEL ! BWAHAHAHAHAHAHAHA ! Alors, ca te tente ? ». C’était trop hilarant pour rester de marbre et Tiana se mit à rire, répondant tant bien que mal.

« Merci mais je suis déjà le second de la guilde du petit poney glacé. Je ne peux pas abandonner mes canassons ! ».

Evidemment, le petit poney glacé était un surnom peu glorieux qu’elle venait de trouver pour Blue Pegasus. Reprenant le temps de réfléchir à la question des noms de guilde, elle se passa une main dans les cheveux, en fixant un nuage à la forme amusante, puis répondit :

« Peut-être est-ce ce qui arriva. Un jour, un mage fait quelque chose puis a l’illumination du siècle et décide d’appeler sa guilde le fromage blanc du tigre, ou Queue de poisson… Je n’aimerai pas croiser une guilde pareille au volant d’une voiture d’ailleurs… Imaginez le danger quand ils doublent ! »
. Un nouveau sourire puis un air plus sérieux. Elle fixait désormais Gintoki, comme pour sonder son âme et percer ses secrets. Qui était-il au juste ?

« Que faîtes-vous dans la vie ? ». Question simple, posé avec amabilité et douceur et qui pourtant dissimuler à la perfection son intention de percer à jour l’argenté même si ce dernier ne répondrait pas sérieusement. Brusquement, elle décida de sortir son carnet à dessin de sa poche et un fusain et se mit à dessiner le visage de Gintoki, sans oublier le fond, ajoutant foisons de détails jusqu’à obtenir un portrait satisfaisant.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 349
Date d'inscription : 02/09/2014

MessageSujet: Re: Auprès de mon arbre (Gintoki-Tiana)   Dim 7 Oct 2018 - 18:40


Auprès de mon (gros) arbre

Et voilà que la guilde Teddy Bears venait d'essuyer son premier échec, rien que dans le recrutement ca partait mal. A quoi bon s'efforcer de faire un groupe avec des gens pour tomber dès le premier obstacle rencontré ? Voilà donc pourquoi il n'y avait pas de guildes à profusion, tout était une question de mental. Peu importe toute la bonne foi que tu y mets, tu n'es jamais récompensé à ta juste valeur. Ainsi donc Gintoki venait de comprendre et avoir la réponse qu'il attendait à ce propos, même si sa guilde était une pure invention.

Très bien, vous manquez l'occasion de briller sous nos couleurs, dame Tiana ! Je repars donc comme un conquérant, ne me retenez pas non ! s'amusa l'Argenté en mimant le fait d'être retenu, jusqu'à se rendre compte qu'il était bien retenu... par une branche d'arbre.

Mes amis, je vous annonce la dissolution de Teddy Bears ! Nous avons vécu tant de péripéties et d'aventures que nous avons de quoi raconter pour des générations entières ! Adieu donc ! s'exclama t-il de vive voix, avant de reprendre une posture plus adaptée.

Je vagabonde par ci, par là. Je n'ai pas d'attache à proprement parler, si c'est ce que vous souhaitez savoir. - se rend compte qu'il est prit comme modèle - Pas sur que vous arriveriez à capter toute ma beauté. commenca à dire l'Argenté en faisant voler ses cheveux au vent.

Dessiner ne l'avait jamais intérréssé. Mis à part le kendo, Gintoki n'avait jamais porté dans son coeur les autres disciplines que Shouyou avait tenté de leur apprendre. Le gamin aux cheveux couleur argent préférait largement violenter et user de son audace pour se faire justice plutôt qu'aspirer à perdre son temps derrière un crayon et une feuille blanche.

Vous dessinez tout le temps les visages que vous croisez, Tiana ? N'avez vous pas un carnet avec toutes vos oeuvres ? J'aimerais y jeter un coup d'oeil, si cela ne vous dérange pas.

Peut être allait-il voir un visage connu ou un lieu familier. Le monde beau être vaste, il reste petit. On peut toujours croiser quelqu'un que l'on ne veut surtout pas revoir, et inversement.

©️ fiche créée par ell
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 128
Date d'inscription : 15/08/2018
Age : 23

Tiana Stoneheart
Blue Pegasus - Rang S
MessageSujet: Re: Auprès de mon arbre (Gintoki-Tiana)   Lun 8 Oct 2018 - 13:35

Auprès de mon arbre

Malheureuse guilde Teddy Bears se dit Tiana, amusée par l’excentricité de Gintama qui, voulant partir, s’accrocha à une branche d‘arbre un peu trop basse. Il avait un don inimitable pour faire le guignol. Ses compagnons, s’il en avait, devait bien rire s’ils avaient le sens de l’humour ou peut-être pas un facétieux éternel pouvait fort bien devenir d’un ennui mortel et l’argenté n’avait pas l’air de savoir s’arrêter, bien au contraire.

Il disait être un vagabond errant sur les routes, telle une feuille au gré du vent mais ce n’était là qu’une infime portion de la vérité. Il y avait quelque chose d’autre chez lui, une part d’ombre. Voleur ? Assassin ? Difficile à dire mais il n’avait qu’une gueule d’ange, le reste n’était pas innocent. Pour autant Tiana esquissa un sourire, se disant intérieurement « Et alors ? ». Oui, il pouvait bien être un criminel notoire, elle n’avait aucun intérêt à l’arrêter présentement. Et puis, un doute n’est pas suffisant pour trainer un inconnu jusqu’à la case prison. Il pouvait sauter, taper des blocs et traverser des tuyaux crasseux en mangeant des champignons bizarres pour gagner sa vie que ça ne rendrait pas leur rencontre moins amusante.

Voyant qu’il était immortalisé à coups de charbon, Gintama déclara qu’elle n’arrivait sans doute pas à capter toute sa beauté, en faisant voler ses cheveux au vent comme pour se rendre plus attrayant. Il serait surpris de voir un portrait fidèle. Il voulait voir ses autres dessins ? Si cela l’amusait mais elle n’avait que ce vieux carnet, dans lequel elle avait autrefois dessiné sa famille lors de leur dernier voyage, à l’époque où sa sœur était encore en vie. Elle n’y avait ajouté que les visages des membres de Blue Pegasus, excepté Bob et Ichya, n’ayant jamais réussi à les dessiner correctement. Il y avait aussi des mages connus ou non, quelques dragons, et un train doré volant dans le ciel vers un arbre aux fruits miraculeux. Il lui restait une bonne centaine de pages vierges encore, assez pour dessiner quelques années encore au rythme où elle allait.

« Je n’ai que celui-ci. Vous pouvez regarder bien entendu. Je vous le dit, il n’y a qu’un nain du nom de Languependue entre ces pages… Il m’a cassé les pieds avec des énigmes à la noix pendant mon sommeil… ». La magicienne s’arrêta quelques secondes, essayant de se rappeler l’une de ces énigmes idiotes qui avaient perturbés son repos.

« En voici une, pour vous faire une idée de l’horrible nuit que ce fut !
Une salle dans l'ombre sans porte.
Ni bois ni dalles comme plancher d'aucune sorte
Par la nature, mes colonnes ont été taillées.
Dans mon ventre, des ours ont été affamés.
Qui suis-je ? »


Elle laissa alors Gin cherchait, lui tendant le carnet une fois qu’elle eut fini de le dessiner pour lui permettre d’en parcourir les pages, prête à le larder de lames s’il tentait de l’abîmer ou de s’enfuir avec.

Codage par Libella sur Graphiorum



HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 349
Date d'inscription : 02/09/2014

MessageSujet: Re: Auprès de mon arbre (Gintoki-Tiana)   Mar 9 Oct 2018 - 21:36


Auprès de mon (gros) arbre

Et bien non, Gintoki ne verrait pas de visages ou lieux connus cette fois-ci. Mis à part des membres de Blue Pegasus, des éléments de décors et bien d'autres dessins très bien mis en scène, l'Argenté tint à mettre une trace dans le carnet de Tiana. Après tout, pourquoi ne pas lui laisser un autographe pour plus tard ? Ou ce serait une dernière trace écrite de son vivant, avant qu'il ne soit six pieds sous terre rattrapé par son passé. Attrapant un crayon de bois, il griffonna quelques traits par ci par là et tendit le carnet à sa propriétaire.

Voilà, je t'ai fait un bonhomme bâton. C'est le mieux que je puisse faire, j'ai pas ton niveau et surtout pas le temps de m'y mettre. En échange, je veux bien conserver le dessin que tu as fait de moi. Si ça ne t'ennuies pas bien sûr.

Pour sûr que ca n'allait pas forcément convenir à la rousse, étant donné que les dessins étaient des souvenirs précieux. Mais comme le Shiroyasha avait contribué, il devait pas y avoir de problèmes. Donnant-donnant quoi.

S'ensuivit une sorte d'énigme, que Gintoki ne capta pas très bien. Était-ce une sorte de test pour savoir s'il méritait de voir les dessins ? Elle se croyait dans un jeu télévisé pour donner des épreuves ? Manquerait plus qu'elle sorte des "HA !" et se ramène avec un truc pour éteindre les torches des concurrents ! N'importe quoi ! Il délirait complètement, l'air frais et l'herbe en même temps, ca crée de sacrés péripéties en fait.

La réponse, elle est dans ton coeur. La sentence est irrévocable, Tiana, éteins ma bougie qu'on en finisse avec cette mascarade.

Il allait falloir bientôt y aller pour lui, la journée de repos touchait à sa fin. Et oui, déjà. Toute chose à une fin, et le temps de regagner le quartier général prenait le reste de la journée. Personne n'allait le chercher, il allait falloir faire le chemin à pied. Tenter un peu d'auto stop, ça pourrait marcher mais l'Argenté ne se leurrait pas. Jamais Takasugi lui enverrait quelqu'un, et encore moins viendrait en personne pour le récupérer. Quant aux autres, Gintoki ne les connaissaient pas assez.

Merci bien Tiana pour ce moment passé en ta compagnie. Je te laisse au final ton dessin, histoire que tu te souviennes de moi.

L'heure était maintenant au départ. Un dernier regard au loin, puis l'Argenté pelota une dernière fois Tiana avant de prendre la direction opposée. Leurs chemins se séparaient désormais, retour à la case départ. Ils se retrouveraient un jour peut être, amis ou ennemis, tout dépendrait de la tournure des évènements.

A la revoyure, belle rousse !

La main levée en guise de salut, le membre de Tartaros disparait dans la foule se rendant dans le centre-ville. Redevenir un fantôme, errer dans la ville sans se faire remarquer. Gintoki est un expert dans le domaine. Tout méchant ou personnage charismatique aka héros de shonen connait cette technique. Tiana l'apprendra sans doute un jour, qui sait ?


©️ fiche créée par ell


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 128
Date d'inscription : 15/08/2018
Age : 23

Tiana Stoneheart
Blue Pegasus - Rang S
MessageSujet: Re: Auprès de mon arbre (Gintoki-Tiana)   Mer 10 Oct 2018 - 13:54

Auprès de mon arbre

L’heure de se séparer était venue. Gintoki lui avait laissé sur une page un bonhomme bâton, prétendant que c’était le mieux qu’il pouvait faire et il n’avait pas l’air de mentir et demanda à conserver le dessin qu’elle venait de faire. Souvenir d’une rencontre agréable ou désir de ne pas voir sa tête réapparaître ? Peu importait à Tiana qui fit jaillir une lame dans sa main et d’un geste habile trancha proprement la page qu’elle tendit à l’argenté. Elle n’aurait aucun mal à reproduire le dessin même s’il sera certainement différent ; elle ne le ferait pas immédiatement. Elle devait elle aussi se remettre en route, rentrer à Sycca et gagner au moins le prochain village sur sa route pour aujourd’hui.

« Prends-le. Le souvenir ne s’effacera pas si aisément. J’ai une mémoire presque infaillible. » répondit-elle en souriant, refusant qu’il lui rende la feuille désormais séparée de son carnet. Bien entendu l’argenté se décida à la peloter une dernière fois mais vue comment elle l’avait plaqué contre sa poitrine plus tôt, elle décida de se contenter de lui tirer les joues gentiment en lui faisant un « Roh petit coquin ». Elle n’avait pas à se montrer violente à chaque instant de sa vie même si en ôtant son masque de troll des cavernes elle prenait celui de la fille du bar à nichons, ce qui n’était peut-être pas mieux au final.

« Au plaisir, cheveux d’argent ! » rétorqua-t-elle à ses salutations. Ils étaient arrivés à la croisée des chemins. Cet interlude prenait fin mais peut-être l’avenir les réunirait de nouveau. En sauraient-ils plus sur l’autre alors ? Seraient-ils bons amis ou adversaires ? Seul le futur le dira.

Tiana reprit son sac, regardant l’argenté s’en allait tranquillement puis elle se tourna vers le nord, bien décidé à ne pas oublier cette rencontre. Le soir, elle refit le portrait de Gintoki, au dos de la page gribouillé, non au fusain mais à l’encre. Il était différent, mais tous aussi reconnaissable. Elle nota le lieu et le jour de leur rencontre puis, satisfaite, referma le carnet. Il était temps de se reposer si elle voulait se lever tôt et rentrer de bonne heure à Blue Pegasus, profiter de l’agitation de la guilde avant de repartir sur une nouvelle mission.

Codage par Libella sur Graphiorum



FIN DU RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Crédits : Sirius
Messages : 480
Inventaire : Banane
Date d'inscription : 10/07/2013
Localisation : Caché !
http://fairy-reborn.forumactif.org
Pika-sama
Maître du Jeu
MessageSujet: Re: Auprès de mon arbre (Gintoki-Tiana)   Mer 10 Oct 2018 - 16:57

Félicitations pour avoir terminé votre RP ! Je le verrouille et le range dans la partie des RP terminés ~

_________________
Compte Fondateur et PNJ. Sert à intervenir en rp pour jouer n'importe quel personnage. Si vous avez des questions, veuillez les poser à un autre membre du staff et pas à ce compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Auprès de mon arbre (Gintoki-Tiana)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Auprès de mon arbre (Gintoki-Tiana)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» Je plante en ta faveur cet arbre de Cybèle... {Victoire}
» ballade avec gintoki
» Sous les frondaisons d'un arbre [PV : Papillon Etoilé]
» Saule Newell (l'arbre sadique!) [validée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Reborn :: Archives :: Cimetière :: Rp terminés-
Sauter vers: