AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Je ne donnerai pas ma gloire à un autre [Tiana]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Crédits : BickslowFT (signature)
Messages : 89
Date d'inscription : 01/09/2018

Sting Eucliffe
Sabertooth - Maître
MessageSujet: Je ne donnerai pas ma gloire à un autre [Tiana]   Ven 28 Sep 2018 - 21:02


Je ne donnerai pas ma gloire à un autre
Sting Sexy Eucliffe & Tiana Silly Stoneheart
« Meurtre de la Chimère. Troia de nouveau en sécurité. » Après avoir lu le titre, Sting écrase le journal contre l’épaule de la jeune mage en face de lui et il lui intime : « Lis la suite ». La demoiselle saisit maladroitement le papier et se concentre sur la première ligne. « Une mage de Blue Pegasus a… » « Stop. Merci. » Le maître revient sur ses pas et s’installe sur le siège dominant la grande salle. Il s’y enfonce confortablement en posant un bras sur l'accoudoir avec nonchalance. « Ruka. N’est-ce pas ton équipe qui devait prendre en charge cette mission ? Et n’est-ce donc pas le nom de Sabertooth qui devrait figurer dans ce journal ? » demande t-il posément. « Si, c’est juste que… quand on est arrivé, la mission avait déjà été accomplie… » Sting marque un léger silence, comme pour lui laisser le temps de réfléchir à ce qu'elle vient de dire.« ...Ah. Vous n’avez seulement pas été assez réactif c’est ça ? » qu'il répond finalement en hochant la tête, l’air faussement compréhensif. Il marque un autre silence et prend le temps de regarder les autres mages, dont il a réclamé la présence. La guilde de Sabertooth est au complet devant lui. « Et bien puisque la rapidité fait défaut à Sabertooth, je vais y remédier » Sting est tranquille et bien aimable en disant cela. Certains flairent déjà la douille. Et la douille arrive. « Demain et tous les jours jusqu'à la fin de l'année, je vous veux tous devant la guilde à six heures du matin. Nous ferons cinq tours de la ville à la course. » A excellent rythme (celui qu'il prévoit), ça représente moins de deux heures. « Je serai en fin de file et si j’en dépasse un seul d’entre vous, cette personne se prendra une raclée qui la fera longuement réfléchir à sa place dans ce mond… — ça te fait marrer Rufus ? » s’interrompt-il en haussant un sourcil à son intention. Le discret sourire ironique du dandy s'efface, ainsi que celui de tous ceux qui ont pensé que Sting est en train de déconner. Oui c’est un maître gentil et protecteur, mais celui qui compte désobéir se fera défoncé sans autre forme de procès. Point barre. La difficulté de certains à le prendre au sérieux pour ce coup-ci, c’est le fait bien connu que leur maître est souvent le dernier levé. Ce qu’on ignore, c’est surtout que six heures du matin, c’est tout aussi bien souvent l’heure à laquelle il s’endort enfin. Ça n’empêche en rien que l'Eucliffe est têtu et que ce qu’il dit, ainsi en sera t-il.

Ses plus proches camarades du top quinze n’en reviennent pas d’avoir aussi ce châtiment. Ces malins proposent à leur maître d’aller boire un verre pour se détendre - et surtout dans l’espoir de le mettre HS jusqu'au lendemain midi afin qu’il oublie ses règles militaires et punitives. Comme si le Dragon Blanc ne voit pas clair dans leur jeu ! Tout ce qu’ils vont gagner, c’est de morfler autant que lui à se réveiller. Sting accepte.  Même s’il bosse le week-end, le vendredi soir sert bien à ça. Lecter est plus malin pour sa part : il décide de se coucher tôt avec Frosh, comme ça cette fois, il pourra réveiller lui-même son maître (il a des doutes sur ses capacités à être prêt à six heures, et il n'a pas tort).

Alors que les mages de Sabertooth se trouvent dans le bar au coin de la rue, réunis autour d’une table, à ce moment relativement calme qu’est le début de soirée, Sting finit par cracher le bonbon de fiel qu’il suçote depuis presque une heure. « Blue Pegasus… j’en reviens toujours pas ». Il fronce un peu les sourcils tandis que des bribes de mémoire concernant cette guilde lui reviennent. « Et c’est pas la guilde avec le maître complètement allumé en plus ? » On lui fait remarquer qu’à peu près tous les maîtres de guilde le sont. Il y en a même un dans la bande qui réussit à glisser dans le brouhaha que Sting est d’ailleurs le pire en la matière. Sale lâche. Le Dragon Blanc l’ignore royalement, et secoue légèrement la tête avec une moue méprisante. « C’est bien le p'tit gars narcissique... Ichiya ? » s’assure un des tigres. Sting hoche la tête. « Pff. Il s’est vraiment regardé ou ses minions ont remplacé le miroir de sa salle de bains par un poster de moi ? » Rog observe le blond d’un air tellement exaspéré à ses derniers mots qu’on dirait presque qu’il roule des yeux. Ce n’est pas le cas, et si ça arrivait vraiment à chaque fois que son jumeau l’exaspère, ses globes oculaires n’auraient plus rien à envier à un ventilateur. Quelques commentaires fusent. Ses amis eux, en veulent moins à Blue Pegasus d’avoir été prompt, qu’à leurs propres camarades, d’avoir été lents. Sauf que Sting, il a assez démonté ses confrères pour un oui ou pour un non, alors il faut bien qu’il tourne son amertume ailleurs. Le maître de Sabertooth a les boules pour beaucoup de trucs en vérité. Il a les boules parce qu’il ignore si Minerva est morte ou si elle est quelque part dans ce monde. Il a les boules parce qu’il doit toujours tout faire mieux que tout le monde pour prouver qu’il mérite sa place (le pire étant que ses amis ont entièrement confiance en lui et que la seule personne à qui il apporte des preuves, c’est lui-même), il a les boules parce que même en se défonçant, il n'est pas sûr d'être à la hauteur, il a les boules parce qu’il n’a jamais de nuit complète et on en passe ! Le truc, c’est qu’il ne dira pas tout ça, et que la seule chose sur laquelle il peut se plaindre là tout de suite, c’est cette guilde. La perche, il la saisit allègrement, en y mettant un peu plus d'acidité qu’il ne devrait. Qui a cette table est capable d’entendre tout ce qu’il ne dit pas ? Tout le monde peut-être. Rog sûrement. Blue Pegasus, c’est une cible tellement facile en plus. On ne peut pas dire qu’ils ont déjà brillé à un moment dans leur vie. Le blondin se rappelle que pendant longtemps, il devait se dire « cheval » pour se rappeler de leur nom. Encore qu’il se plantait de couleur. Sa mémoire est sélective, les informations futiles lui sortent vite de la tête. En l’occurrence, il ne risque plus de l’oublier avant un moment. « Je ne comprends même pas comment le maire a accepté de voir une mission si importante accrochée au tableau de cette bande de branques » lâche t-il avec désinvolture. Orga hoche la tête assez approbateur. Faut dire qu’en dehors d’une poignée de mages et de lui-même, tous les autres sont des branques. « J’veux bien qu’on valorise les mages médiocres, mais de là à leur donner de vraies responsabilités, j'trouve que c’est partir un petit peu loin dans la discrimination positive. »

⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 106
Date d'inscription : 15/08/2018
Age : 23

Tiana Stoneheart
Blue Pegasus - Rang S
MessageSujet: Re: Je ne donnerai pas ma gloire à un autre [Tiana]   Lun 1 Oct 2018 - 17:14

Je ne donnerai pas ma gloire à un autre

Quelques jours s’étaient écoulées depuis que le meurtre de la Chimère avait été résolue et faisait les gros titres de plusieurs journaux. Blue Pegasus avait en effet pris de court de nombreuses guildes, grâce à l’intervention d’une de leur mage, Tiana Stoneheart s’était rendue à la capitale afin de livrer un coli qu’un bourgeois craignait de voir se perdre et il avait eu raison… Elle s’était farcie un nombre de pillards et d’abrutis assez impressionnant, pas dangereux pris individuellement mais plus que casse-pieds en groupe. Elle les avait laissés, dans un triste état mais en vie, sur le bord de la route ou dans un fossé et profitait désormais de la soirée pour se détendre autour d’un bon verre de cognac, repensant à l’époque où elle n’était qu’une jeune magicienne, ne comprenant pas encore la force et le danger de sa magie. Elle se revoyait, orgueilleuse et solitaire, méprisant tout le monde, y compris et surtout sa petite sœur, alors que sa mère lui interdisait formellement de se servir de son don, don qui effrayait alors Tiana au plus haut point depuis qu’elle avait découvert qu’il altérait son corps, la changeait en monstre l’espace d’un temps et qu’une marque croissait sur son corps. Elle ignorait alors que c’était le chaos qui le déformait, la rongeait à mesure qu’elle puisait dedans. Aujourd’hui, elle ne craignait plus de s’en servir, seulement de ce qu’elle deviendrait lorsqu’il ne resterait plus rien d’elle mais elle ne pouvait fuir son pouvoir, agir lâchement, pas alors que sa faiblesse lui avait fait perdre l’une des choses les plus précieuses et qu’elle s’était engagée des années durant dans la voie du crime. A ces pensées, elle avait un air triste et nostalgique et l’on aurait pu croire qu’elle noyait son chagrin dans l’alcool ; elle n’était pourtant qu’à son premier verre. C’est alors qu’elle entendit, sans le vouloir, une conversation venant d’une table voisine, située dans son dos, du genre à mettre les nerfs à n’importe quelle personne fière de sa guilde et de ses compagnons.

« Blue Pegasus... J’en reviens toujours pas. Et c’est pas la guilde avec le maître complétement allumé en plus ? »
. Jusque-là Tiana ne se fit pas remarquer, continuant à fixer son verre. Elle ne pouvait pas leur donner tort, le maître de guilde était assez déjanté.

« C’est bien le p’tit gars narcissique… Ichya ? » demanda un autre, voulant s’assurer que c’était bien lui le maître ce à quoi le premier répondit « Pff. Il s’est vraiment regardé ou ses minions ont remplacé le miroir de sa salle de bains par un poster de moi ? ». Là encore Tiana ne pouvait pas nier qu’Ichya était pour le moins narcissique et sacrément dérangeant mais l’erreur sur l’identité du maître, elle ne pouvait la laisser passer. Et la suite encore moins. Il crachait avec désinvolture sur Blue Pegasus :

« Je ne comprends même pas comment le maire a accepté de voir une mission si importante accrochée au tableau de cette bande de branques. J’veux bien qu’on valorise les mages médiocres, mais de là à leur donner de vraies responsabilités, j'trouve que c’est partir un petit peu loin dans la discrimination positive. ».

Tiana Stoneheart se retourna donc, rendue furieuse par ses propos et, même si elle reconnut le maître de guilde de Sabertooth (difficile de le confondre avec un autre), elle se leva et vint derrière lui, profitant qu’il lui tournait le dos pour se pencher et glisser près de son oreille d’une voix faite pour vous faire flipper « L’une des branques vous fait savoir que le maître de guilde c’est Bob et que votre poster figure dans les cabinets d’aisance, bien en vue pour les jours de constipation ».

Diplomatie zéro, il n’y avait pas à dire. Mais Tiana n’avait guère aimé l’injure et elle avait donc décidé de lui remettre les pendules à l’heure, peu importe qui il était. Elle se redressa donc et lança d’une voix claire et audible :


« Et juste comme ça… Si nous étions des branques, vous croyez que l’on serait si réputés ? Les belles gueules, ça fait pas tout. Vous en êtes la preuve vivante ! Il faut se lever de bonne heure pour ne pas laisser les belles opportunités nous passer sous le nez ! »
.

Tiana adressa un sourire aux membres du tigre blanc présent dans l’auberge, attendant une réaction de Sting, prête à rajouter une couche. Elle ne savait pas qu’en défendant l’honneur de sa guilde, et aussi, plus égoïstement, la gloire tirée de ses missions, qu’elle venait d’évoquer le plus gros défaut de Sting : son incapacité à se lever à l’heure.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
Crédits : BickslowFT (signature)
Messages : 89
Date d'inscription : 01/09/2018

Sting Eucliffe
Sabertooth - Maître
MessageSujet: Re: Je ne donnerai pas ma gloire à un autre [Tiana]   Lun 1 Oct 2018 - 20:26


Je ne donnerai pas ma gloire à un autre
Sting Sexy Eucliffe & Tiana Silly Stoneheart
Le blondin est à peine fraichement lancé dans sa critique ouverte sur une guilde au niveau discutable qu’une concernée fait irruption pour l’empêcher d’aller plus loin, en lui susurrant quelques mots doux à l’oreille d’une voix charmante (tu la sens l’ironie ?). Si la plupart des membres à la table de Sabertooth savent à qui ce « Bob » fait référence, ils sont quatre à être dans le noir complet. Sting inclus. Il aurait fallu lui donner des indices. Genre chauve. Genre maquillage. Là ça l’aurait peut-être aidé : il ne passe pas inaperçu ce brave homme. Certains ignorent juste qu’il est maître de guilde, et non pas maître d’hôtel. Ha, ha. Nullement impressionné par la menace dans l’intonation, et loin de se trouver offensé d’être qualifié de garçon qui fait chier, Eucliffe esquisse un mince sourire narquois. « Tss. Ça vole haut. Ai-je donc touché le nerf sensible d’une branque constipée ? » murmure t-il d’ailleurs d’un ton suintant de moquerie. Le blondin replie une jambe en équerre, appuyant le mollet sur son genou, et s'affaisse dans son siège, nonchalant au possible. « Et juste comme ça… » Tiens, elle est encore là ? Les sourcils haussés de désinvolture, Sting bascule la tête en arrière, voyant à l’envers le visage de la rouquine qui s’adresse à lui. A vue de nez, elle a l’air belle. Mais bon, il ne va pas se fier à un jugement à l’envers ! Et il ne va pas  non plus lui faire l’honneur de tourner sa chaise ou de se dévisser le cou sur le côté pour lui parler. Ça ne le gêne pas qu’elle le regarde de haut. Il pourrait être allongé sur le dos qu’il se sentirait plus grand qu’elle, du haut de sa montagne d’auto-suffisance. Sting fronce légèrement les sourcils quand elle mentionne le fait de se lever tôt, comme si elle savait un truc qu’elle ne devrait pas… tel que les pannes de réveil ponctuelles d’un Dragon épuisé. Il pense que ce n’est pas un hasard qu’elle cale ça là. Elle sait. Et Sting se demande, qui a cafté ?! Il ne va pas lui en vouloir de le juger sans le connaître : il fait pareil ! Le blond conserve son air sceptique tout du long, histoire de ne pas lui faire savoir quelle partie de sa tirade l’a vraiment dérangé.

« De quelle réputation tu parles ? » rétorque t-il alors, prétendant implicitement que c’est sur ça qu’il a tiqué, et non sur autre chose. Quoiqu’il se fout un peu du fait qu’elle soit dupe ou non. « On entend parler de vous une fois par an à tout casser. Et vous ne vous êtes jamais qualifié à un tournoi ! » « Euh… si » qu’on marmonne à sa table. Ah. Merde. Sting relance aussitôt : « Ouais ben à part Leon Bastia, vous n’avez rien de correct dans cette guilde » « Leon est à Lamia Scale… » souffle la voix blasée de Rog. Loin de se laisser démonter par sa deux-troisième erreur, un grand sourire espiègle fend le visage se Sting. Il aurait d’ailleurs l’air fort adorable s’il ne balançait pas une réplique coup de couteau en parallèle : « Ah, au temps pour moi. Vous n’avez rien du tout pour vous en fait ! » La jeune femme ne doit pas s’étonner de son comportement de petit con. Outre le fait qu’on le connaît comme ça, tout dans la dégaine de Sting ne fait que souligner le fait qu’il est un sale gosse : que ce soit le col en fourrure, la veste ouverte, la boucle d’oreille, le petit rictus insolent, les yeux en amande au regard qui nargue. Bref, tout. Même le petit nez un brin retroussé qui accentue le côté mutin, tiens. Sting remet la tête droite et ramène son regard rieur vers sa bande d’amis qui ricane au nez de la rouquine, laquelle n’est évidemment pas intimidée par le désavantage du nombre qui pèse de son côté. Seule dans la fosse aux tigres, elle n’a pas l’air gênée. Le sourire de Sting se fane un peu et son regard se perd sur le côté comme pour indiquer immédiatement que même s’il leur fait face, ce n’est pas à ses camarades qu’il va s’adresser. « La différence majeure entre nous deux, c’est que tu sais qui je suis, quand moi je ne sais pas qui tu es, ni qui est le meilleur mage de ta guilde. Et sans ton intervention, je ne saurais même pas qui est ton maître... si vous aviez la réputation que tu prétends, j’aurais daigné m’en souvenir. Peut-être qu’un jour je mettrais un nom sur ton joli minois, et peut-être même que je le garderais en mémoire. En attendant, ça ne m’intéresse guère. Alors va jouer. »

Sting balance une serviette de table froissée en boule par-dessus son épaule, sur elle, toujours sans même la regarder. Puis, il sirote quelques gorgées de sa bière comme si de rien n’était.

⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 106
Date d'inscription : 15/08/2018
Age : 23

Tiana Stoneheart
Blue Pegasus - Rang S
MessageSujet: Re: Je ne donnerai pas ma gloire à un autre [Tiana]   Mar 2 Oct 2018 - 20:19

Je ne donnerai pas ma gloire à un autre

Tiana avait entendu des histoires sur l’orgueil, pour ne pas parler de la pédanterie du jeune maître de Sabertooth. Elle était loin d’imaginer qu’elle avait à faire non pas à un maître de guilde mais à un gamin prétentieux en pleine crise d’adolescence. Il n’avait pas trois poils qui se battaient en duel sur le menton qu’il se permettait de mépriser tout ce qui n’était pas lui et ce n’était absolument pas le genre de comportement que la mage de Blue Pegasus appréciait. Il voulait jouer à qui était le plus idiot ? Il perdrait. Elle était une reine quand il s’agissait de jouer à l’abrutie.

« Une branque constipée ? Venant d’un orgueilleux diarrhéique je prends ça pour un compliment, maître Eucliffe. » rétorqua-t-elle aussitôt à l’insulte, avec une ironie tellement palpable qu’elle aurait pu être solide. Et voilà qu’en lui rappelant la réputation de Blue Pegasus, il affirmait ne pas savoir de quelle réputation elle parlait, tout en parvenant dans la foulée à prouver qu’il ne savait rien des autres guildes, pas même celles parvenue à se classer au tournoi, ni l’appartenance des participants à l’une de ces dernières. En fait, elle se demanda s’il savait autre chose que des informations concernant sa propre personne. La suite de ses paroles le montrait en tout cas et son attitude nonchalante ainsi que la serviette jetée par-dessus son épaule, qu’elle évita soigneusement, la laissant atterrir dans la soupe d’un autre client n’arrangea rien.

« Rien pour nous… O oui c’est vrai… Nous avons seulement été l’une des quatre grandes guildes à avoir mis hors-jeu Oracion Seis… Les autres c’étaient qui déjà ? » rétorqua Tiana en jetant un regard aux autres membres de guildes, la voix empestant la moquerie « Ah oui… Des petites guildes minables… Fairy Tail, Lamia Scale et Cait Shelter… Y avait pas de Sabertooth à l’époque, vous deviez être trop occupé à l’époque… Et pour le tournoi ? C’est vrai on est juste arrivé cinquième sur huit au préliminaire et cinquième du Grand Tournoi… C’est minable je sais… Bien loin d’une deuxième place… Perdu suite à votre défaite je crois... ».

Elle laissa alors passer trois petites secondes avant d’ajouter « Oh et Bob, le type un peu spécial en caleçon à rayure, ancien membre de Fairy Tail… Vous voyez vraiment pas ? Quant à mon nom, je ne sais si je puis salir vos divines oreilles avec… Allez… Pourquoi pas… Tiana Stoneheart, mage de rang S de Blue Pegasus. ».

La jeune magicienne s’attendait à ce que le dragon blanc continue dans son mépris et sa mauvaise foi. En fait, elle souhaitait presque le voir la provoquer pour lui proposer de lui botter les fesses. Le problème était toutefois qu’il était un chasseur de dragon et que pour l’égaler, elle devrait très vite recourir à la véritable forme de sa magie, celle qui était la plus dangereuse pour elle. Elle espérait ne pas en arriver là mais un combat contre un chasseur de dragon n’était pas une mince affaire, surtout si celui-ci avait réussi à s’élever au rang de maître de guilde, même s’il prit par surprise l’ancien maître et ne prit sa place que parce qu’il n’y avait personne d’autres pour le faire.
Codage par Libella sur Graphiorum


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
Crédits : BickslowFT (signature)
Messages : 89
Date d'inscription : 01/09/2018

Sting Eucliffe
Sabertooth - Maître
MessageSujet: Re: Je ne donnerai pas ma gloire à un autre [Tiana]   Mer 3 Oct 2018 - 20:16


Je ne donnerai pas ma gloire à un autre
Sting Sexy Eucliffe & Tiana Silly Stoneheart
Elle lâche pas le foutu morceau, hm… N’en déplaise aux apparences, c’est une qualité qu’il apprécie. Bien sûr, il ne daigne même pas relever l’allusion sur son éventuel transit –qui est pourtant impeccable, merci-, passant au-dessus, mais tique toutefois sur l’arrestation des Oracion Seis. Un seconde, ça date de quand ça ? Et il avait quel âge lui, dix-douze ans ? Elle ne veut pas lui sortir des exploits du siècle précédent, tant qu’on y est ! « Tss. Si c’était dans un livre d’histoire, je voudrais bien que tu m’ parles d’une autre époque. Mais là, tu t’enfonces. Si tu te demandes pourquoi Sabertooth était dans l’ombre à ce moment là, la raison est simple. On n’y était pas » Le on, ça englobe Rog qu’il a préalablement désigné d’une légère inclinaison de tête. Et déjà que lui-même ne se vante pas d’être deuxième, si cette nana lui parle d’avoir été à la cinquième place au tournoi, c’est que soit elle est à côté de la plaque, soit elle y va juste au culot. Il penche pour la deuxième option. Point pour elle, elle a désormais toute son attention. Tandis qu’elle parle de ce maître Bob, le Dragon Blanc se lève et pousse son verre pour s’asseoir sur la table et poser les pieds sur la chaise, faisant enfin face à la rouquine. Tiana Stoneheart, donc. Sting se penche un peu et appuie négligemment les coudes sur ses genoux en plissant son regard marine. Maintenant qu’il la voit bien à l’endroit, il réalise qu’elle est moins jeune qu’il ne l’aurait cru. Elle l’avait induit en erreur avec sa blague sur les chiottes aussi. Sting l’avait figuré de son âge, ou même plus jeune que lui. Il ne s’est pas trompé sur une chose, ça oui, elle est belle.

« Hm. Je comprends mieux la nostalgie de la pseudo-gloire passée. Vous êtes une doyenne » remarque t-il avec un air compréhensif qui sonne atrocement faux. Effectivement, ça pue le sarcasme à s’en boucher le nez. Le passage au vouvoiement souligne la vieillesse qu’il lui prête. Bien sûr qu’il mérite des baffes ! Elle a quoi, en réalité, vingt-cinq ans environ ? Ça reste une jeunette. Mais paraît que la plupart des femmes sont sensibles sur le sujet de l’âge dans ces eaux-là. « Vous vous en seriez prise à la brochette de Fairy Tail qui marchaient à peine, vous ? Je n'en serais pas surpris. Parlant du tournoi, vous n’y étiez pas, il me semble. Il y a une raison ? Quand votre maître formait l’équipe, vous étiez partie pisser ? » ironise le blondin. Il est peut-être revenu sur le sujet des toilettes puisqu’il semble lui tenir à cœur, mais ce qui doit plutôt l’interpeller, c’est le sous-entendu qu’elle ne fut pas à la hauteur. Et qu’elle se permet pourtant de parler au nom d’une équipe que Sabertooth a écrasé pendant des années (et écrase encore). Pourquoi jouer avec le feu, il se demande… « La seule fois où on a vu un membre de Blue Pegasus dans un top trois, c’était dans le classement des mages les plus sexy du Weekly Sorcerer… » rappelle t-il. Top dans lequel Sting fut aussi, soit dit en passant. Le blondin descend de son perchoir et s’avance. Le menton levé de dédain, il se plante juste devant la jeune femme en la toisant avec un petit sourire carnassier. « Alors je me demande bien ce que ça vaut, une mage de rang S chez Blue Pegasus. Laissez-moi deviner. Vous avez remporté l’examen parce que vous avez retiré le haut ? » susurre t-il d’un ton railleur tandis que son index se glisse justement sous le haut en question, très brièvement, le temps de tirer le tissus et le relâcher sèchement. Sexiste ? Point du tout. Il n'imagine pas qu'une femme soit plus vendue qu'un homme dans cette guilde de bellâtres. En plus des paroles et du geste dégradants, l’expression de son visage est si méprisante qu’elle rendrait la plupart des gens dégoutés d’eux-mêmes. Mais pas cette Tiana, évidemment. Et oui, il a bien retenu le prénom.

Sting s’étant relativement calmé après le tournoi, ça devait faire pas mal de mois qu’il n’avait pas élevé sa jauge de fils de putterie aussi haut. Après, c’est sans doute depuis ce même laps de temps que l’orgueil d’un autre n’a pas menacé le sien. L’air de rien… ça détend.


⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 106
Date d'inscription : 15/08/2018
Age : 23

Tiana Stoneheart
Blue Pegasus - Rang S
MessageSujet: Re: Je ne donnerai pas ma gloire à un autre [Tiana]   Jeu 4 Oct 2018 - 15:03

Je ne donnerai pas ma gloire à un autre


Si elle ne lâchait rien, Sting n’était pas en reste. L’arrestation des Oracion Seis n’était plus un exploit des plus récents, elle ne pouvait que lui donner raison. Par contre pour la justification de la faible réputation de Sabertooth à cette époque, elle ne put s’empêcher de la trouver puérile et prétentieuse. Il pouvait être doué, voire dangereux lorsqu’il se trouvait avec Rog, mais à deux ils ne pouvaient guère faire toute la réputation d’une guilde. Le seul progrès, c’est qu’il lui fit face, certes dans une position tout aussi négligeante, les coudes sur les genoux, les fesses sur la table et les pieds sur la chaise.

Tiana ne releva même pas la pique sur son âge, il pouvait faire toutes les blagues dessus que ça ne lui ferait ni chaud ni froid aussi passa-t-elle directement à la question sur son absence du tournoi et ce que valait une mage de rang S. Mais avant qu’elle ne réponde, ne voilà-t-il pas qu’il s’amuse à tirer sur le cuir de son bustier, très peu puisque bien serré mais assez pour l’agacer et qu’elle lui retourne une baffe éclaire pour lui apprendre les bonnes manières, du genre que l’on n’évite pas. Elle verrait bien s’il perdrait son air méprisant avec la joue rouge.

« Premièrement comportez-vous en maître de guilde et pas en gougeât ! » elle l’avait dit calmement, froide certes mais sans agressivité. C’était un simple constat qui accompagnait la gifle. Puis elle reprit.

« Certains se montrent en spectacle, d’autres remplissent leurs missions. J’ai tout simplement refusé de participer afin de m’occuper de quêtes que plusieurs guildes n’ont su mener à bien, Sabertooth compris… Il est vrai que le risque d’échouer et perdre votre réputation devait déranger votre ancien maître… Vous preniez les missions faciles, pas vrai ? ». Fier qu’il était, Sting sauterait bien sur l’occasion, déjà que la baffe avait dû joliment le frustré.

« C’est bien joli de chercher à figurer dans le top 3, remplir des missions c’est mieux. Mais c’est vrai… Les jeux magiques c’est tellement plus important que d’agir pour la population… » Elle venait de prononcer cette dernière phrase avec le plus de morgue et d’ironie possible et pour bien faire comprendre à Sting qu’elle le prenait pour un simple gamin, elle se mit à lui ébouriffer les cheveux d’un geste affectueux, avec un grand sourire faussement affectueux.

La mage de Blue Pegasus trouvait aussi agaçant qu’amusant de répondre au maître de Sabertooth et elle s’attendait à le voir se ridiculiser en demandant à l’affronter. Elle ne ferait pas le premier pas, après tout, même si l’agresseur gagnait, il restait le premier à avoir commis une faute et pour quelqu’un d’aussi attaché à son image ça ne pouvait qu’avoir des conséquences détestables à ses yeux et exquises à ceux de Tiana.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
Crédits : BickslowFT (signature)
Messages : 89
Date d'inscription : 01/09/2018

Sting Eucliffe
Sabertooth - Maître
MessageSujet: Re: Je ne donnerai pas ma gloire à un autre [Tiana]   Sam 6 Oct 2018 - 12:28


Je ne donnerai pas ma gloire à un autre
Sting Sexy Eucliffe & Tiana Silly Stoneheart
Inutile d’avoir l’instinct de chasseur de dragon pour voir venir cette tarte à des kilomètres. La gifle donnée à cœur joie fait un bruit de plat dans une piscine, Sting en reste la tête tournée sur le côté, un œil fermé. Les membres de sa guilde réagissent chacun à leur façon, entre sifflements agacés, inspirations tendues, grognements outrés, quand d’autres attendent sagement et simplement le moindre signe pour se lever et aller démonter celle qui s’en prend à leur maître, et donc à Sabertooth. « Elle volait bas celle-là… » fait remarquer le blond à demi-mot en rouvrant l'oeil, sans animosité. « Tu veux que je m’en occupe, Sting ? » Le Dragon Blanc fait un léger signe négatif de tête et mastique nonchalamment dans le vide: le visage n’est pas engourdi. Il ignore encore les aptitudes de Tiana, mais il sait à ce moment que la force physique n’en fait pas partie. Ça ne dit rien sur sa résistance bien sûr, qui est sans doute largement au-dessus de la moyenne si elle vaut son rang. C’est le minimum sans quoi quelqu’un de la poigne de Sting pourrait la tuer sans même le faire exprès. Malgré le visage flegmatique qu’il ramène vers elle, quelque chose a changé dans son regard. À côté du dédain et de la moquerie s’est installée cette lueur prédatrice propre à n’importe quel monstre belliqueux comme Sting. Lui qui aime tant se battre, la demoiselle vient de lui en donner une bonne raison. La parlote n’a que peu de sens maintenant. Il intervient seulement à la mention du nom de sa guilde. Mademoiselle réussissait soit disant là où Sabertooth échouait, il aurait tout entendu. « Ça se saurait » Qu’elle le prenne pour une jeunot un peu naïf ça passerait encore, mais là elle le prend plutôt pour le dernier des cons avec ce genre de propos. Quelle indécence. Sa guilde n’a pas fait le poids une seule seconde face à Sabertooth, et elle va prétendre qu’elle fait la différence ? Il avait bien conscience d’être arrogant jusque là mais dans le ciel étoilé de la vanité, c’est plutôt cette meuf l’étoile du berger. Le blondin se sent presque comme un petit joueur à côté.

Il ne va pas argumenter sur la vision de Tiana concernant les jeux magiques et ne répond même pas à sa question dénuée de sens : Sabertooth n’était pas la première guilde seulement en les gagnant, elle l’était sur tous les plans. Oui, il sait lui-même aujourd’hui que le Tournoi n’aurait jamais dû constituer une priorité, ou susciter un tel engouement, mais choisir de lâcher sa guilde plutôt que de la soutenir dans sa décision et ses combats, la vraie puérilité, elle est là. C’est une louve solitaire, il n’y a qu’à voir sa solitude face à lui qui s’est déplacé ici avec ses camarades. Et elle sait ce qu’est une guilde, elle, ou un maître de guilde, et le comportement qu’il devrait avoir ? Il ne répondra pas par les mots cependant. On ne traite pas Sting Eucliffe comme un gamin, surtout quand on sort de nulle part, et encore moins sous les yeux de ses meilleurs mages. D’ailleurs… quelle idiote de tendre la main devant la gueule du tigre, fut-ce pour lui flatter la tête ! Sans prévenir, le blondin saisit soudainement son poignet et le tord sèchement sans se soucier des conséquences ou de sa résistance physique. Par ce tour de bras, il la renverse sur le côté, saisit la gorge de l’autre main, et lui maintient avec la tête contre la table de pauvres gens qui n’ont rien demandé. Rog se lève d’un bond, soucieux. « On regarde, mais on ne touche pas » nargue Sting, le pouce directement appuyée sur sa jugulaire et y exerçant une pression assez dégueulasse. On lui gueule dessus depuis le bar. Les sens aux aguets car il sait qu’une magie va lui tomber à tout moment sur la tronche, Sting est prêt. Il imagine que la belle maîtrise peut-être le feu. Il ne sait pas pourquoi, le tempérament peut-être ? Il est à côté de la plaque en tout cas. Tranquille, le maître de Sabertooth attend en la jaugeant froidement, un mince rictus cruel et serein flottant sur ses lèvres. « Aucun sens de la camaraderie. Tu n’as pas ta place dans une guilde, même remplie de ploucards »


⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 106
Date d'inscription : 15/08/2018
Age : 23

Tiana Stoneheart
Blue Pegasus - Rang S
MessageSujet: Re: Je ne donnerai pas ma gloire à un autre [Tiana]   Sam 6 Oct 2018 - 19:55

Je ne donnerai pas ma gloire à un autre

La gifle avait fait son effet, même si elle n’y était pas allée avec autant de force qu’elle aurait pu. Les membres de Sabertooth étaient outrés. Certains grognaient, prêts à en découdre, d’autres attendaient un signe de leur maître qui refusa à ce que l’un de ses sbires ne se chargent de régler son compte à Tiana, chose qui ne serait pas forcément fini en faveur de la guilde susnommée ; la jeune femme n’avait pas acquis son rang S dans une pochette surprise après tout.

Voyant la lueur prédatrice naître dans le regard de Sting, Tiana sut qu’il allait tenter une bêtise. Il voulait se battre et sa raison était des plus simples : elle venait de le gifler en public, et peu lui importait visiblement qu’il fut en tort à l’origine. Et puis, la magicienne venait de rabaisser sa guilde à une bande de glandus plus occupés à fanfaronner que faire son travail, de quoi rendre furieux n’importe quel vaniteux. Et arriva ce qui arriva. Sting lui attrapa le poignet alors qu’elle l’avançait pour lui ébouriffer les cheveux, dans l’idée de le rabaisser un peu plus et bien l’agacer, le tordit sèchement, la renversa sur le côté et saisit sa gorge de son autre main, lui plaquant la tête contre une table voisine, le pouce pressant sur sa jugulaire. Il avait réussi à prendre Tiana de vitesse et surtout elle ne le pensait pas capable d’agir avec une telle violence dans un lieu normalement paisible. Elle ne put qu’accompagner le mouvement pour éviter de briser son poignet, se laissant entraîner dans la chute tout en se concentrant sur sa magie pour faire venir une arme qui déplairait cruellement au dragon blanc, donc une arme de Chaos puisqu’il y avait fort à parier qu’il se contenterait de déguster ses armes de lumières. Pour cela, Sting était l’un des pires adversaires qu’elle puisse affronter puisque la seule manière de le tenir en échec était de se servir du penchant obscur, meurtrier et corrupteur de sa magie. Elle doutait en effet que le métal ne soit d’une grande utilité contre lui.

Lorsque sa tête fut pressée contre le bois, Tiana avait désormais un poignard noir et effilé dans sa main libre et alors qu’il la nargue et l’accuse de n’avoir ni sens de la camaraderie, ni place dans une guilde, même de ploucards, la magicienne, qui avait pris soin de coincer sa respiration en sentant la main arriver sur sa gorge, lui piqua l’aine de la pointe, assez pour faire perler une goutte de sang puis elle descendit l’arme jusqu’aux parties génitales de Sting. Elle commençait à manquer d’air, dans la salle des protestations s’élevaient et plus les secondes s’égrenaient, plus elle ouvrait de portails. Il y en avait déjà trente, tous visant un point vital de Sting, tous appelant les armes du Chaos, trop prêt pour pouvoir les éviter. Pour Tiana, cela revenait à se suicider puisqu’elle ne pourrait renvoyer toutes les lames à temps mais, à cause de sa fierté mal placée, et de la colère que Sting venait de réveiller chez elle en sous-entendant qu’elle n’avait sa place au sein d’une guilde, elle se moquait bien d’y passer.

Toutefois quelqu’un obligea Sting à la lâcher, pendant qu’un autre attrapait Tiana qui en profitait pour reprendre une grande goulée d’air, refermer ses portails, comprendre que le patron et quelques clients s’étaient décidés à intervenir et les mettaient dehors sans ménagement sous les yeux médusés des autres membres de la guilde du seigneur des prétentieux, Sabertooth. Pas le temps ou l’occasion de réagir pour personne, en un claquement de doigts ils étaient dans la rue, à se ramasser sur le pavé.

Tiana pensa d’abord en profitant pour apprendre à ce blanc bec de ne pas agresser quelqu’un à la première critique, et surtout ne pas s’en prendre à elle. Elle avait un goût de sang dans la bouche, ferrugineux, sucré. C’était le sien et il lui rappelait cette joie malsaine d’antan, ce désir mêlé d’horreur de tuer.

« Tu vas me payer ça ! » cracha Tiana, passant  la langue sur sa lèvre inférieure fendue dans l’escarmouche, tout en laissant jaillir deux lames, l’une noire, ténébreuses, mouvantes, l’autre lumineuse et aveuglante. L’une comme l’autre était menaçante mais une seule des deux était mortelle, la noire puisqu’elle n’avait formulé aucune accusation. L’arme blanche fut la première à se lever en direction de Sting, celle qu’il pouvait dévorer, la plus visible, la noire restait basse, attendant une occasion de s’abreuver de ce qui s’approchait le plus du sang d‘un dragon. Mais déjà Tiana pouvait sentir les effets sur son corps. Sa marque la démangeait, s’étendait sur son corps, gagnant son bras gauche. Son aspect changeait également. Déjà ses oreilles s’allongeaient, son œil droit avait pris l’aspect du gauche, des griffes venaient ornementer sa main gauche, plus proche du flux du chaos. Et il y avait l’épuisement. Sans lui, elle aurait sans doute attaquée, cédée à cette pulsion meurtrière qui se lisait dans son regard et qui n’avait rien de semblable avec celle de Sting. La sienne disait clairement qu’elle pourrait lui arracher la tête, tuée sans la moindre hésitation. Le dragonneau était violent, la maîtresse des forges de l’harmonie avait plus de sang sur les mains qu’il n’en aurait jamais.

Alors, revenons à un semblant de raison, et ne voyant pas d’intérêt à combattre une horde pris dans le haut du panier d’une autre guilde, elle congédia ses armes, serra le poing gauche et lâcha un grognement en sentant la forme anormale de sa main. Elle venait de frôler la catastrophe. Bien sûr, Sting verra là soit du mépris pour sa personne soit un renoncement. Difficile d’admettre qu’elle avait simplement choisi de ne pas perdre une nouvelle partie de son corps. Elle n’en décida pas moins de le lui faire comprendre, si tant est qu’il écoute, non sans jeter un regard insistant vers Rog puis sur Sting, espérant qu’il saurait maîtriser son jumeau avant qu’il ne s’emporte de nouveau.

« Et si l’on essayait de régler ça en gens civilisés et ne pas plus nuire à l’image de nos guildes respectives ? D'ailleurs l'on prouverait quoi à définir qui de nous deux finira victorieux sur un affrontement ? »
une courte pause pendant laquelle Tiana se sentit nauséeuse et se demanda pourquoi diable elle avait développé cette magie puis elle reprit, plus posément « Pas que je n’ai aucune envie de te montrer la vraie forme de ma magie mais tu vois ce qu’elle me fait. J’ai déjà perdu un œil à cause d’elle… Et puis nous pourrions blesser des innocents… ». Elle était sincère et craignait vraiment le contrecoup, tout comme elle l'était pour agir avec intelligence et non stupidité. Qu’allait décider Sting ? Se livrer à une démonstration de puissance pour montrer qu’il avait la plus grosse ? Elle souhaitait le contraire, ce d’autant plus que ces quelques secondes où elle avait brûlé sa magie dans des lames pures l’avaient fortement affaiblie. En fait, elle avait le sentiment d’être ivre sans avoir perdu en clarté d’esprit.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
Crédits : BickslowFT (signature)
Messages : 89
Date d'inscription : 01/09/2018

Sting Eucliffe
Sabertooth - Maître
MessageSujet: Re: Je ne donnerai pas ma gloire à un autre [Tiana]   Dim 7 Oct 2018 - 14:33


Je ne donnerai pas ma gloire à un autre
Sting Sexy Eucliffe & Tiana Silly Stoneheart
Malgré l’air qui lui manque, la rouquine réussit à lui percer la peau à une zone sensible pour lui. Sentant la lame descendre lentement, l’idée de lui briser la nuque d’un tour de poignet lui traverse l’esprit, car il craint qu’elle ne cherche à lui couper le service trois pièces – qui sert toujours, putain de merde. Refusant de se laisser gagner par un élan meurtrier devant quelqu’un qu’il ne considère pas comme son ennemi, il a le réflexe de s’abaisser lui-même entrainant la gorge de Tiana dans sa chute et la maintient au sol cette fois. C’est pas très malin de sa part.  Résultat, la lame lui est monté jusqu’au nombril. Et lui qui ne veut pas garder de cicatrice dans cette zone se trouvera bien malin à baisser le pantalon pour présenter son aine à un mage de soin (coucou Wendy 8D) afin entamer les réparations. C’est ça le contrecoup de sa falaise d’orgueil, il y a toujours un point de chute à un moment donné. Sting écarte brusquement le poignard de sa main libre, s’octroyant en prime un virage sur sa peau pâle. Ses sens le préviennent des lames qui le cerclent de toute part. La seule solution qu’il voit, c’est de se tirer une balle dans le pied, ce qu’il fait en pivotant le buste pour soulever rapidement Tiana et utiliser son corps afin de virer une grande partie des armes braquées contre lui. Avec ce geste, il s’empale lui-même en partie dans celles du côté opposée. Entre le pantalon un peu déchiré et la veste tailladée et ensanglantée, il doit ressembler à un foutu tableau de Picasso maintenant. Ok, il veut bien reconnaître qu'elle n'est sans doute pas passée S en jouant à la marelle.

Sting la tient toujours mais sa prise s’est un peu desserrée. Il ne veut pas la tuer. Les armes braquées sur lui semblaient avoir eu un instant de latence au lieu d'attaquer directement, sans quoi ça aurait piqué bien plus que ça. Sting a cependant tort de croire que c’est par égard pour lui, et non pour elle-même. Deux bras saisissent le sien et l’écarte, pendant que Tiana est tirée aussi vers l’arrière. Rog veille à ce que celle-ci ne se serve pas de cet attroupement pour attaquer à distance avec ses portails. Sting la surveille aussi du regard mais, contre toute attente, la rouquine disparaît de sa vue si brusquement qu’il se demande, putain, c’est quoi cette autre magie. Elle s’est volatilisée ? En vérité, c’est juste que le gérant du bar est ceinture noire de quelque chose, puisque le Sting hébété ne tarde pas à suivre en se prenant kick sur le flanc qui l’éjecte par les portes battantes à son tour. Le blondin atterrit sur Tiana avant de rouler plus loin. « C’est quoi ce barman… » râle t-il dans sa barbe en se relevant. « Tu vas me payer ça ! » La réplique sort automatiquement de sa bouche, provocante : « Je t'attends ! » Il plisse les yeux et tourne le visage vers la rouquine, qui n’a plus le regard humain qu’il a vu auparavant. Loin d’être impressionné, il se tient seulement sur ses gardes. La plus grande faiblesse de cette fille, c’est sa résistance physique, il peut l’avoir en la mettant HS juste aux poings, sans utiliser sa magie. Elle le coupe toutefois dans son élan cette fois en le tenant en joug. Eucliffe s’intéresse soudainement à l’arme blanche braquée proche de son visage, une épée de lumière. Prenant la lame entre deux doigts, il plante sa canine dans le bout. Plus que l’ombre, le chaos, ou les ténèbres -que sa magie est faite pour combattre-, ce qu’il craint, c’est d’avoir affaire un jour à une magie qui soit plus pure que la sienne. Une chance pour lui, ça ne semble pas être le cas de celle-ci. Et alors qu’il veut virer l’autre lame (pourquoi n’attaque t-elle pas ?) en utilisant sa sainteté et celle qu’il vient justement de mastiquer, Sting croise le regard de Tiana. Ce n’est plus les yeux, mais bien le physique qu’elle n’a plus d’humain. S’est-il trompé à son sujet ? Elle a l’air de maîtriser le Take Over de démon, et si c’est bien le cas, elle risque finalement d’avoir largement de quoi tenir la distance en terme d’attaque physique. Devra t-il donc faire appel à sa Dragon Force ? Remarque, loin de la rendre puissante, cette forme semble au contraire l’affaiblir. Les armes disparaissent.

« Et si l’on essayait de régler ça en gens civilisés et ne pas plus nuire à l’image de nos guildes respectives ? D'ailleurs l'on prouverait quoi à définir qui de nous deux finira victorieux sur un affrontement ? » Il hausse un sourcil. A elle de lui dire, rappelons qu’elle s’est incrustée à leur soirée sans qu’ils ne demandent rien. « Pas que je n’ai aucune envie de te montrer la vraie forme de ma magie mais tu vois ce qu’elle me fait. J’ai déjà perdu un œil à cause d’elle… Et puis nous pourrions blesser des innocents… » « C’est donc ça » rétorque sèchement le blondin. Elle n’a aucun Take Over. C’est l’utilisation de sa magie noire qui la rend comme ça. En prime, elle lui coûte cher physiquement. Comme elle a délaissé le vouvoiement, il fait de même. Elle est peut-être son aînée, mais il est plus haut gradé. On appelle ça une sorte de pied d’égalité. « Si ton corps ne supporte pas cette magie, pourquoi tu t’obstines ? Idiote. Tu étais prête à l’utiliser contre moi alors que je ne suis même pas ton ennemi » dit-il en s’avançant vers elle. Le pire étant que ça n’aurait pas été l’attaque la plus concluante qu’un mage de lumière puisse subir : il traine et s’entraine avec l’ombre depuis des années, et par-dessus le marché, son jumeau qui maîtrise cette magie est présent, alors quel est le problème de cette fille ? Y a un singe qui joue des cymbales dans sa tête ? Sting s’arrête devant elle, il a accepté la trêve, mais il en a quand même à redire sur la stupidité de ses méthodes. « Comment peux-tu faire la maligne devant un maître de guilde que tu ne connais pas, en présence de ses camarades ? » Des rang S de surcroit pour la plupart. « J’aurais pu avoir moins de scrupules et lâcher les tigres sur toi, j’me serais pas sali les mains et le gérant n'aurait pas pu te virer autrement qu'avec une pelle et une balayette » Non, il n’attend pas un remerciement. Sting croise les bras en levant légèrement le menton, inquisiteur. « Et pourquoi es-tu intervenue ? T’as pas l’air d’en avoir quelque chose à faire de ta guilde, tu n’étais même pas là pour l’encourager aux jeux magiques… et je n’ai vu aucun de tes confrères s’inquiéter pour toi là-dedans, tu étais seule. »


⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 106
Date d'inscription : 15/08/2018
Age : 23

Tiana Stoneheart
Blue Pegasus - Rang S
MessageSujet: Re: Je ne donnerai pas ma gloire à un autre [Tiana]   Dim 7 Oct 2018 - 16:06

Je ne donnerai pas ma gloire à un autre

C’était quoi ce barman en effet ? Un démon ? Tiana n’en savait pas plus que Sting mais sa première réaction fut de perdre le contrôle de ses nerfs et se livrer à une démonstration bien malheureuse et fort stupide de sa magie, puisant dans sa partie la plus dangereuse et tout ça pourquoi ? Une simple goutte de sang ? Elle ne savait pas trop pourquoi elle avait décidé de se farcir le dragon blanc, risquer de le tuer lui et ses compagnons qui après tout n’avaient pour expérience que des missions légales et le grand tournoi pour certains, rien qui ne se rapprochaient d’un véritable combat entre deux assassins. Mais c’était là son seul avantage : la connaissance des techniques d’assassinat. La plupart des comparses de Sting étaient de rang S, et même sans cela il y avait toujours le nombre. Bien sûr, sa magie lui aurait permis d’en éliminer la plupart, en ouvrant des portails dans les angles morts -c’était d’ailleurs sa technique favorite- mais il resterait toujours le problème des deux chasseurs de dragons, véritables plaies puisque l’un pouvait dévorer sa magie de lumière qui était au moins aussi pure que la sienne, et l’autre qui étant adepte des ombres pouvait certainement se faire un casse-croute de sa magie chaotique même si elle n’était pas moins distincte de la simple ombre.

Lorsqu’elle renonça au combat, mais surtout à utiliser sa magie, trouvant déjà bien dommage d’avoir laissé parler son sang chaud, Sting lui souleva une série de questions qu’elle trouva aussi vraie que vexante.

Pourquoi s’obstine-t-elle à utiliser une magie aussi néfaste pour son corps ? Pourquoi faire la maligne devant un maître de guilde bien accompagné ? Pourquoi est-elle intervenue ? Les questions étaient légitimes, elle n’aima simplement pas l’entendre dire qu’elle n’en avait rien à cirer pour la guilde, qu’elle était absente pour les jeux magiques pour cela.

« Premièrement mes confrères n’étaient pas dans le bar, sinon ils m’auraient arrêté. Ils sont plus coulants que moi. Ensuite si tu te demandes pourquoi je suis intervenue c’est que tu ne vois que la surface des choses. » elle esquissa un sourire, remarquant qu’elle tutoyait Sting malgré son rang, preuve qu’elle était encore énervée, ce qui ne faisait que renforcer son allure démoniaque. « Blue Pegasus c’est chez moi. Qui de vous ne défendrez pas Sabertooth si on la traitait de bandes de branques, la salissez devant vous ? » elle s’adressait désormais aux autres membres également, les regardant à tour de rôle avant de revenir sur Sting, subitement froide, « Et si je préfère me charger des missions tandis que d’autres vont s’afficher lors des jeux magiques c’est parce que je n’y ai pas ma place. J’ai perdu ce droit ! ». Oui, comment pourrait-elle prétendre à la gloire alors qu’elle avait du sang sur les mains ? Qui voudrait voir une meurtrière sur le podium au côté d’angelots innocents au cœur plus pur que la plus blanche des neiges ? Elle ne pouvait se permettre ce rêve, se le refusait. Elle avait pourtant prouvé depuis le temps qu’elle était digne de confiance. Elle s’était rachetée une conduite mais cela ne lui suffisait pas.

« Quant à ma magie, elle est la seule que je maîtrise. Elle ronge mon corps, oui, mais même si ce qu’il adviendra lorsqu’il ne restera plus rien de mon apparence humaine m’effraie je continuerai de l’utiliser. Je ne peux simplement pas me terrer dans un coin alors que je pourrais venir en aide à quelqu’un ! ».

Jamais cela ne suffirait bien sûr à compenser. Ce n’était qu’une manière de vivre, une raison d’avancée jour après jour et même si elle avait retrouvé un certain goût à la vie elle n’avait rien su oublier, ni se pardonner.

Retrouvant un air plus calme, et alors que sa forme anormale commençait à s’estomper, les oreilles se faisant moins grandes, elle eut un sourire et d’un ton neutre elle rajouta quelques petits détails pour répondre pleinement à Sting :

« Un maître de guilde aussi célèbre que vous n’est pas sans se douter que l’on trouve des détails à foison sur lui ainsi que ses plus proches compagnons, ce qui facilite grandement l’établissement d’une stratégie pour vous faire le plus de dommages possibles. Je suppose en outre que vous connaissez au moins une personne à l’orgueil un peu trop grand qui aime fanfaronner et faire le malin… » en disant cela elle visait bien évidemment Sting, mais pas trop ouvertement afin de ménager sa susceptibilité autant que possible.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
Crédits : BickslowFT (signature)
Messages : 89
Date d'inscription : 01/09/2018

Sting Eucliffe
Sabertooth - Maître
MessageSujet: Re: Je ne donnerai pas ma gloire à un autre [Tiana]   Dim 7 Oct 2018 - 18:06


Je ne donnerai pas ma gloire à un autre
Sting Sexy Eucliffe & Tiana Silly Stoneheart
Avec son inquisition et ses remontrances, le blondin a presque l’air de faire preuve de sollicitude. Il n’en a pas rien à foutre de ce qu’il a vu, pour être honnête. La voir dans cet état, ça lui rappelle qu’il a un jumeau qui maîtrise sa magie et qui peut en subir les conséquences lui aussi. Alors que Sting n’a aucun problème à baigner dans la sainteté, Rog a déjà été tenté plus d’une fois de répondre à l’appel des ténèbres et y sombrer. C’est pour ça que la présence de Sting est indispensable d’une certaine façon. Il y a toujours quelqu’un pour le rappeler à la lumière. Tiana dans ce bar, elle n’avait personne. Est-ce que ça le touche un peu ? Peut-être. « Premièrement mes confrères n’étaient pas dans le bar, sinon ils m’auraient arrêté. Ils sont plus coulants que moi. Ensuite si tu te demandes pourquoi je suis intervenue c’est que tu ne vois que la surface des choses. » « C’est exactement ce que je dis : tu étais seule » insiste t-il pour qu’elle comprenne clairement le point de vue qu’il expose : pourquoi trainer dans un bar seule, au lieu d’être avec ses camarades justement ? Ses amis ne sont-ils pas censés se trouver au sein de cette guilde, et donc avec elle quand elle sort ? C’est avec la même solitude qu’elle s’est tenue éloignée des jeux. Souhaitant comprendre de quelle surface elle parle, et quelle profondeur lui échappe, il croise patiemment les bras – toujours aussi nullement impressionné par son apparence soit dit en passant. « Blue Pegasus c’est chez moi. Qui de vous ne défendrez pas Sabertooth si on la traitait de bandes de branques, la salissez devant vous ? » « Notre attachement pour Sabertooth est bien plus évident que le tien pour ta guilde » fait-il remarquer, car c’est de ça dont il parle, lui. « Et si je préfère me charger des missions tandis que d’autres vont s’afficher lors des jeux magiques c’est parce que je n’y ai pas ma place. J’ai perdu ce droit ! » A défaut d’être certain de comprendre, cette fois, le Dragon Blanc se tait. Il ne sait pas si elle est en train de dire que Blue Pegasus l’a volontairement écartée pour la châtier d’un tort, ou si elle s’en est éloigné elle-même. Même si ce qu’elle avait dit précédemment le ferait pencher pour la seconde option, le choix des mots présentement laisse plutôt entendre que c’est la première qui est correcte. « Pourquoi ? » lâche t-il, un peu malgré lui. Qu’a t-elle fait de si grave pour qu’on la vire – ou qu’elle se vire elle-même.

« Quant à ma magie, elle est la seule que je maîtrise. Elle ronge mon corps, oui, mais même si ce qu’il adviendra lorsqu’il ne restera plus rien de mon apparence humaine m’effraie je continuerai de l’utiliser. Je ne peux simplement pas me terrer dans un coin alors que je pourrais venir en aide à quelqu’un ! ». « La magie blanche n’est-elle pas amplement suffisante pour ça ? » rétorque le blondin. « Tu as la chance de pouvoir utiliser les deux, pourquoi ne pas choisir celle qui ne te fait pas de mal ? » Elle n’a pas dit que c’est les Ténèbres qui lui font ça, mais pour Sting, c’est une évidence. « Respecte-toi un peu plus que ça Stoneheart. Tss ! » ajoute t-il en secouant un peu la tête avec d’exaspération. Faut tout leur dire, à ces… gens ! « Un maître de guilde aussi célèbre que vous n’est pas sans se douter que l’on trouve des détails à foison sur lui ainsi que ses plus proches compagnons, ce qui facilite grandement l’établissement d’une stratégie pour vous faire le plus de dommages possibles » Un PFF bruyant se fait entendre. Sans doute Orga qui fait savoir à qui de droit qu’on peut tenter toutes les stratégies contre lui, il n’en a rien à cirer. Il doit se sentir aussi visé que Sting par la suite d’ailleurs. « Je suppose en outre que vous connaissez au moins une personne à l’orgueil un peu trop grand qui aime fanfaronner et faire le malin… » « Tu parles… ! » qu’il rétorque. Le blondin ne sera jamais assez con, par exemple, pour aller provoquer Makarov s’il est assis en compagnie de Natsu, Erza, Mirajane, Luxus et compagnie. Il sera jamais assez con pour aller provoquer Makarov tout court. « Entre fanfaronner et aller provoquer seul le maître d’une guilde accompagné de ses meilleurs mages, il y a un fossé qui s’appelle la nuance. Tss » il tourne la tête vers ses copains, ce qui donne l’impression qu’il dédaigne Tiana, et les apostrophe : « Bon. On fait quoi maintenant ? » Rog tourne déjà les talons en déclarant qu’il va se coucher, c’est sans compter son jumeau qui l’attrape sèchement par un pan du manteau. « Tu rêves. Cette soirée ne s’achèvera pas sur un tel échec ! » « C’est juste toi qui t’es fait virer Sting, nous on t’a suivi » Ok, c’était son échec à lui, et alors ? Il est le maître de cette guilde ! « Tant mieux. Continuez donc à me suivre ! » déclare le blondin en s’éloignant du bar tout en croisant nonchalamment les mains derrière sa nuque. Il jette un coup d’œil interrogateur en direction de Tiana : « Tu viens ? » Ben quoi, elle s’est fait jeter elle aussi. Elle va pas dire non à de la solidarité entre malpropres.


⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 106
Date d'inscription : 15/08/2018
Age : 23

Tiana Stoneheart
Blue Pegasus - Rang S
MessageSujet: Re: Je ne donnerai pas ma gloire à un autre [Tiana]   Dim 7 Oct 2018 - 21:52

Je ne donnerai pas ma gloire à un autre

L’air de compassion qu’avait semblé prendre le chasseur de dragon à la chevelure blonde détonnait avec la commisération dont il avait su faire preuve jusqu’alors. C’était presque comme s’il parvenait à la comprendre, d’une certaine manière du moins. Tiana comprit alors ce qu’il voulait dire en parlant de sa solitude. Aux yeux du jeune homme, un bar n’était pas un endroit où l’on aller seul mais en compagnie d’autres personnes, que l’on appréciait. La position se défendait, mais combien de clients n’étaient pas là pour boire en solitaire, sans être enfermé pour autant chez soi ? Ils étaient légions ces buveurs anonymes. Il n’y avait qu’à demander au barman, si tant est qu’il accepte de les laisser passer un jour la porte de son établissement après cet incident. Mais à ses yeux il n’y avait pas le moindre mal à boire seule.

Au contraire, elle ne comprit absolument pas pourquoi il lui faisait remarquer que l’attachement qu’ils avaient envers Sabertooth était sans commune mesure avec celui qu’elle avait pour Blue Pegasus. Où son attachement était plus évident ? Elle n’avait pas laissé passer l’injure faite à sa guilde, n’hésitant pas à se porter à l’assaut d’un groupe plus nombreux qu’elle, ni à réagir à l’agression. N’était-ce pas suffisant ? Il n’y avait aucunement besoin de trainer en bandes pour y être attaché ! Peu importait d’être seule ou des dizaines, tant que l’on est membre l’on représente sa guilde ou que l’on se trouve ! Il avait le droit d’avoir sa propre idée sur la question mais Tiana considérait avoir le droit d’avoir sa propre manière de se montrer comme membre de Blue Pegasus.

« Pourquoi ? »  lui avait ensuite demandé Sting quand elle avait dit avoir perdu le droit de s’afficher dans les évènements publics, de recevoir l’admiration. Elle ne pouvait pas lui dire quelque chose qu’elle avait caché à tous, y compris Bob, et chacun des membres de Blue Pegasus. Ces derniers avaient seulement fini par comprendre qu’elle avait un passé lourd à porter et avaient renoncé à la forcer à parler. Quelle meilleure réponse que celle qui n’en était pas vraiment une ?

« Nous n’avons pas tous la chance de suivre le meilleur des chemins. ». Il n’aurait rien de plus, ce n’était qu’un inconnu au final. Pourquoi irait-elle lui parler de ce qu’elle cachait à sa propre famille ? Elle avait ensuite embrayée sur sa magie, ce qui lui valut une remarque intelligente de la part du dragon blanc, spécialiste de la magie de lumière : n’était-elle pas suffisante ? La sienne sans doute mais les règles qui la contraignaient lui avait bien vite fait comprendre que sans le chaos elle ne parviendrait à rien. Lorsqu’il lui dit de se respecter un peu plus, elle crut entendre Bob qui lui disait lorsqu’elle était à la guilde qu’elle pourrait chercher à s’intégrer un peu plus, et surtout faire la paix avec elle-même. Il n’avait pas tort, son estime pour elle-même n’était pas toujours à la hauteur.

Evidemment il nia connaître un fanfaron orgueilleux, sans doute parce qu’il ne pensait pas de la même manière qu’elle. Elle n’insista donc pas, tout comme elle ne fit aucun commentaire au soupire bruyant de l’un des tigres ; ce n’était qu’un détail insignifiant, une marque de prétention de plus. Toutefois elle était d’accord pour dire que provoquer le maître de guilde et son escorte de mages relevait de l’imprudence voire de la bêtise.

De nouveau Sting sembla dédaigner la Stoneheart qui se décida à se recouvrir de sa cape, qu’elle sortit de sa besace, n’aimant point attirer l’attention sous son aspect corrompu. Un attroupement de Sabertooth était plus que suffisant.  Ainsi, dans les ombres de sa capuche, elle eut un tic de la lèvre inférieure, en le voyant se tourner vers ses camarades et leur demandait ce qu’ils faisaient maintenant, donnant le sentiment à Tiana d’être de nouveau négliger. Cela ne l’importait pas plus que cela, c’était seulement désagréable comme une ortie. Rog décréta qu’il allait se coucher et évidemment Sting ne le laissa pas faire. C’était bien un gamin au fond, maître de guilde ou pas et tel un chef de bande, il décréta que son escorte continuerais à le suivre tout en s’éloignant déjà avec toute la nonchalance que l’on pouvait lui connaître : mains derrière la nuque et coup d’œil interrogateur vers celle qui avait participé à son expulsion manu militari du bar pour lui demander si elle venait. Il la prenait en pitié ou quoi ?

Allons, se dit Tiana, Sting n’avait pas dans l’idée de lui faire un coup foireux… Ce n’était pas un taré œuvrant dans l’illégalité… Et puis si elle refusait il penserait qu’elle se jugeait trop bien pour lui ou pas assez. Toutefois si elle se mit en route, dépassant vite la petite escorte pour gagner le niveau de Sting et lui répondre avec malice, c’était bien parce qu’elle était curieuse de découvrir le dragon blanc non du point de vue si enjolivé par la presse et les rumeurs mais tel qu’il était lorsque rien ne venait l’embêter ; une des plus belles magiciennes de Blue Pegasus ne risquait pas d’être une source d’embêtement après tout ! Ce d’autant plus si elle venait d’intégrer le club des malpropres en même temps que lui.

« Je n’ai rien de mieux à faire. Je peux bien vous gratifier de ma présence maître Sting ! »
plaisanterie et taquinerie régnaient dans sa voix mais pas la moindre méchanceté. Elle jouait simplement de sa fierté qui frôlait souvent l’orgueil, faisant d’elle une version plus âgée de Sting sur ce point. « Où souhaiteriez-vous aller ? ».

Peut-être pourrait-elle voir l’antre du tigre ? L’expérience promettait d’être intéressante, surtout qu’elle pourrait revenir avec des idées pour rénover le style de l’accueil de Blue Pegasus. Un peu de nouveauté ne pourrait pas faire de mal, si tant est qu’elle soit acceptable !



Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
Crédits : BickslowFT (signature)
Messages : 89
Date d'inscription : 01/09/2018

Sting Eucliffe
Sabertooth - Maître
MessageSujet: Re: Je ne donnerai pas ma gloire à un autre [Tiana]   Lun 8 Oct 2018 - 13:42


Je ne donnerai pas ma gloire à un autre
Sting Sexy Eucliffe & Tiana Silly Stoneheart
« Nous n’avons pas tous la chance de suivre le meilleur des chemins. » Certains trouverait que ça ne dit rien, que ce n’est pas une réponse. Lui il trouve au contraire que ça en dit beaucoup. Bien sûr, ils ont tous du sang sur les mains, c’est un peu banalisé de tuer des personnes coupables de crime – Sting n’a même pas eu son procès pour la mort de Jenma qui n’en a d’ailleurs commis aucun d’officiel, sans doute parce qu’il n’est pas tout à fait mort remarque. Ce que Tiana semble indiquer, c’est que ceux qui sont passés sous ses lames ne sont pas forcément des personnes qui le méritent. Ça ne le surprend pas, il a bien vu l’éclat meurtrier dans son regard, quand lui n’aurait jamais songé à butter une membre de Blue Pegasus juste parce qu’elle a un peu trop une grande gueule. La défoncer à la rigueur, jamais la tuer.

Le blondin est un peu plus détendu depuis son altercation avec elle en tout cas. Il faut dire que lui avoir éclaté la tête contre une table, et s’en être pris soi-même dans la gueule, c’est assez… libérateur ? Ça n’a pas résolu les problèmes de son existence, bien sûr, mais la dose d’adrénaline a eu une influence positive sur son morale et sa capacité à mieux garder la face – ou alors, c’est juste le fait d’avoir grignoté une lame pure qui l’a un peu reboosté. Et puis, il y a une forme de douce catharsis dans la violence. Elle apaise les rancunes. La preuve, Sting invite Tiana et celle-ci ne dédaigne pas. Faudrait quand même avoir le cœur qui a trempé dans la pisse pour la laisser seule derrière. Alors qu'il est en tête de file, la belle le rejoint. « Je n’ai rien de mieux à faire. Je peux bien vous gratifier de ma présence maître Sting ! » « Pshh » rétorque le blond qui replie le bras, présentant le dos de sa main pour mimer qu’il est tenté de lui administrer un revers de gifle. C’est une plaisanterie de sa part également, assez pince-sans-rire, quoi qu’une discrète lueur d’amusement dans son regard le trahit. « Où souhaiteriez-vous aller ? » La main qu’il a levée se referment, présentant l’index. Ça montre qu’il va donner une indication sauf que celle-ci ne vient pas « … ». Il sèche, quoi. Refermant la bouche, le Dragon laisse retomber son bras et cherche du soutien auprès de ses camarades. « On peut faire une pool party ? » propose l’un d’eux. « Nah. On réveillerait ceux qui dorment et se préparent mentalement pour demain. Je vous signale qu’il faut être à six heures devant la guilde, ça implique de se réveiller avant ! » réplique joyeusement le blondin en les dardant d’un grand sourire carnassier. «… oui, à ce propos… » « Nous punir tous à cause d’une faute des juniors, c’est de l’incitation au bizutage. » « Peut-être… faudra s’expliquer avec eux ? » Le maître n’est pas exactement contre le bizutage, du moment qu’il n’y a pas d’acharnement et que ça ne part pas en vrille. C’est formateur, de s’en prendre plein la figure, mais il faut quand même préserver la bonne ambiance et l’esprit de camaraderie. La violence, il en faut « juste ce qu’il faut ». Ses tigres argumentent du mieux qu’ils peuvent, car c'est ça la raison de leur sortie au final : dissuader le Dragon Blanc d’administrer sa torture du matin, inutile pour eux qui sont des mages de renom. Hélas, Sting ne démordra pas. Aussi, dommage pour les tigres, ce n’est pas en forçant le maître à se coucher tard qu’ils pourront l’avoir. Le Dragon Blanc est trop une tête de mule pour tomber dans le panneau. Ses mages vont se prendre à leur propre jeu. On verra qui sera la vraie chiffe molle incapable de se lever au lendemain ! Les paris sont ouverts.

« On peut quand même rentrer à la guilde ? On ne manque de rien. Et ce n’est pas obligé de partir en vrille… »
Sting ricane. « Tss. Naïf ! » Mais bon, vous savez quoi, le défi, il veut quand même tenter de le relever. « Allons-y. » Et puis, elle est juste à côté, la guilde, c’est l’avantage. Comme c’est chez eux, si ça part encore en cacahuète, y aura personne pour les virer cette fois ! « Je crois que je ne sais même plus jouer au billard » se plaint le Dragon Blanc. Ce n’est pas comme s’il avait eu la masse de temps pour y jouer aussi, depuis qu’ils sont à Edolas. Il se consacre beaucoup plus aux mission et à la quête de mademoiselle. C’est peut-être aussi la raison pour laquelle il dort mal. Il y a la culpabilité d’être tranquillement au pieu pendant que l’un des siens est quelque part sans qu’il ne sache où, sans qu’il ne sache si elle va bien ou si elle est simplement morte. Tout en marchant, le blond incline la tête et observe le visage de Tiana qu’elle a tenté de couvrir au monde par sa cape. Oui, son geste est intrusif. « Tu sais, elle te rend moche ta magie. Déjà que t’es tout juste potable en temps normal, évite d’aggraver ton cas. » C’est faux, et alors ? Ils vont être plusieurs à se prendre des scuds gratuits du Dragon Blanc, pas de jalousie. « Au fait, c’est pas toi qui a réalisé la mission à Troia par hasard ? "La chimère" ? »

Passé le hall de la guilde, les mages se dirigent vers le bar. Sting ne demandera jamais à un de ses gars de servir: ce sont de grands mages, certains sont même plus âgés que lui. Et comme à chaque fois qu’il n’y a pas de volontaire, c’est lui-même qui fait le service. Il y a donc bien une forme d’humilité chez Sting Eucliffe, elle est juste très bien cachée. Le blond bondit par-dessus le bar et récupère des verres nettoyés, retournés sur le plan de travail du fond. Il les présentent tour à tour sur le comptoir et vérifie les bouteilles. « Alors ! Nous avons du whisky, et… » il repose la Jack Daniel’s « Du… whisky » ajoute t-il en reposant la Dalmore. Il se frotte la nuque d’une main, un peu embêté. « Et de la bière, et … c’est un peu la dech » reconnait-il en contemplant le reste des cargaisons, qu’il n’a pas recharger depuis la dernière fiesta. Il comprend pourquoi ils vont parfois à un bar extérieur au lieu de rester là. Ouais, c’est lui qui fait les inventaires. Les aléas du boulot de maître. Et à votre avis, à qui les mages viennent se plaindre quand il y a plus de PQ ? Pas à la femme de ménage, même s’ils pourraient. Devraient. Sting sert quelques-uns de ses camarades, quand d’autres se débrouillent eux-mêmes. Alors qu’il tend un verre à Rog, le blondin échange discrètement avec lui sur sa magie de l’ombre, ce qu’elle lui prend, ce qu’il ne dit pas. Ce n’est pas le moment, mais il est soucieux depuis ce que Tiana leur a révélé. Son jumeau reste taciturne, et l’invite à ne pas se faire du mouron pour rien. Tout va bien. Sting ne sait pas si c’est honnête, ou s’il le rassure seulement parce que le maître a déjà suffisamment de tracas comme ça. Hochant simplement la tête, le blondin va vers Tiana. Il s’accoude au bar face à elle en lui coulant un petit sourire narquois. « Et tu prends quoi, toi ? »


⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 106
Date d'inscription : 15/08/2018
Age : 23

Tiana Stoneheart
Blue Pegasus - Rang S
MessageSujet: Re: Je ne donnerai pas ma gloire à un autre [Tiana]   Lun 8 Oct 2018 - 18:22

Je ne donnerai pas ma gloire à un autre

Tiana esquissa un sourire amusé à ce son semblable à une outre d’air se dégonflant « Pshh » produit par Sting qui présentait le dos de la main comme pour lui en administrer un revers mais sans pour autant le faire. Une plaisanterie à la hauteur de celle qu’elle venue de lui sortir en considérant sa présence comme un luxe qu’il ne pouvait qu’à peine apprécier. Près de neuf années les séparaient mais ils agissaient présentement comme des gamins. Elle se retint de rire en voyant que Sting n’avait aucune véritable idée d’où ils pourraient bien tous aller pour finir la soirée, restant l’index en l’air prêt à donner une direction qui ne venait pas. quelqu’un proposa une pool party, évènement qui ne faisait absolument pas partie des expériences de Tiana, mais le maître de Sabertooth craignait de réveiller ou déranger les autres membres de la guilde, et rappela aux autres qu’il fallait être à six heures devant la guilde, donc se lever tôt. Etrange, il n’avait pas l’air du genre à se lever de bon matin. D’ailleurs, cette obligation n’était visiblement pas du goût de tout le monde. Logique vu que c’était une punition imposée par Sting pour une faute des plus jeunes, tout à fait le genre de choses que la Stoneheart le voyait faire. Elle suivit le débat, infructueux puisque adresser à une tête brûlée éduquée par un dragon, la créature la plus fière et orgueilleuse qu’elle pouvait imaginer.

L’un des membres proposa de rentrer à la guilde. Selon lui ce n’était pas obligé de partir en cacahuètes mais était-ce vraiment envisageable avec cette bande d’énergumènes ? Comme le disait Sting, c’était naïf de le croire et pourtant il accepta d’y aller, comme si c’était un défi, avant de se plaindre de ne plus savoir jouer au billard. Une mauvaise gestion du temps ? Tiana aurait pu s’amuser à le taquiner avec cela mais ce n’était pas vraiment drôle de massacrer toujours le même cheval et il devait bien y avoir meilleure plaisanterie à faire. De toute façon, Sting la regardait désormais, sans discrétion pour lui balancer que sa magie la rendait moche. Elle se contenta de sourire. Il avait raison, cette magie ne la rendait belle que dans l’horreur. Ne se considérant pas moche d’ordinaire, elle tiqua toutefois quand il le laissa entendre mais ne dit rien, c’était rien de plus qu’une petite blague version lourdaud de sa part.

« La chimère de Troia ? Non, c’était… » c’était qui déjà ? Jenny ? Riko ? DeZille ? Il y en avait bien une pour avoir pris la mission… Ce d’autant que les trois séducteurs s’étaient disputés pour savoir qui accompagnerait qui… « Il faudra que je me renseigne… Je ne suis pas rentrée depuis quelques temps à la guilde… ». Elle ne pouvait pas l’aider sur ce coup-là. Sa mission à Troia n’avait rien à voir avec une chimère mais un piège à la poulette… Quand elle repensait à cette histoire, elle regrettait de n’avoir pas réduit en bouillie le vicieux derrière l’affaire. C’est vrai quoi ! Il faut être un véritable détraqué pour faire croire à deux jeunes femmes aussi belles qu’innocentes qu’elles pourraient avoir une source d’or chaque matin ! Bon, y avait aussi les motivations peu louables qui étaient dérangeantes mais c’était pas vraiment en connaissance de cause que l’on prenait la mission…

Passé le hall de la guilde, Tiana due admettre que les lieux en imposaient même s’ils ne dégageaient pas le même côté accueillant et chaleureux qu’avait les quartiers de la guilde de Blue Pegasus. Le bar était pauvre, vidée de la quasi-totalité de ses bouteilles. Il ne restait en fait que deux whisky différents et de la bière. Où était les cafetières, les théières, les bouteilles d’alcool ? Qui donc était le fainéant qui gérait le ravitaillement du bar ? Une minute… Fainéant ? L’on ne parlerait pas de Sting par hasard ? Il a l’air d’être habitué à servir… Donc…

Un sourire se dessina sur la face de Tiana qui avait commencé à retrouver un visage plus humain. Il ne restait plus que son œil droit et sa main gauche qui tardait à reprendre leur forme originel, ce qui lui permit de retirer sa capuche en s’accoudant sur le bar, le menton appuyait sur la main droite, l'autre restant dissimulée dans les plis de sa cape. Elle avait l’air de réfléchir à un choix difficile, tout en captant la conversation entre les deux dragons jumeaux. Rien de difficile pour elle qui à l’habitude d’écouter sans se faire voir dans les bars, auberges et autres lieux les conversations des gens afin d’en apprendre le plus possible sur ses missions.

« Whisky. Le plus vieux des deux. Merci. ». répondit Tiana à Sting avant d’ajouter dans la plus parfaite imitation de la voix de Bob possible que s’en était presque aussi flippant « C’est chou à toi de m’inviter chez toi. ».

Elle jeta alors un regard en direction des quelques membres présents puis se retourna vers Sting, après tout c’était surtout à lui qu’elle comptait s’adresser.

« Je pense vous devoir quelques excuses pour l’incident. Je me suis quelque peu emportée. ». Ce n’était pas par pure politesse qu’elle disait cela, c’était sincère. Elle n’avait pas agi avec la plus grande finesse et l’avait provoqué un peu trop ouvertement. Qu’il ait réagi avec violence ne changeait pas grand-chose pour ne pas dire rien.

« Pour la gestion des stocks, et éviter de vous retrouver avec des tonneaux plus secs que le plus chaud des déserts, vous devriez commander à dates régulières les produits qui partent le plus. Comme ça, si l’inventaire n’est pas vérifié, il reste toujours un truc à servir. Au besoin, n’hésitez pas à envoyer la personne chargée de l’entretenir à Blue Pegasus, nous nous ferons une joie de lui montrer comment nous accueillions. Pas pour rien que la guilde est surtout connue pour faire des missions d’hôtes ! ». Pas de moquerie, seulement un constat. Elle avait défendu avec hargne sa guilde, n’aimant pas l’entendre se faire qualifier de rassemblement de branques mais elle pouvait bien mettre en avant ses points forts. Chacun sa spécialité après tout ! Bon, la sienne c’était plutôt passer les monstres à la moulinette et taper sur les gens que se promener en costume de lapin ou de chat pour servir des glaces…

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
Crédits : BickslowFT (signature)
Messages : 89
Date d'inscription : 01/09/2018

Sting Eucliffe
Sabertooth - Maître
MessageSujet: Re: Je ne donnerai pas ma gloire à un autre [Tiana]   Jeu 11 Oct 2018 - 19:07


Je ne donnerai pas ma gloire à un autre
Sting Sexy Eucliffe & Tiana Silly Stoneheart
Le plus vieux des deux. Dalmore donc, qui est aussi réputé comme étant excellent, contrairement au Jack Daniel’s que beaucoup ne considèrent pas comme du vrai whisky. C’est pourtant le préféré de Sting, même s’il ne s’en vante pas. Remplissant une moitié de verre à Tiana, le maître lève les yeux vers elle quand celle-ci lui balance un truc qui ne lui ressemble pas du tout – sur un ton qui ne lui ressemble pas non plus. « C’est chou à toi de m’inviter chez toi ». Sting ne sait pas ce qu’elle imite mais… « Arrête, tu fais flipper » qu’il râle. Il fait glisser le verre sur le comptoir, le laissant devant elle.

« Je pense vous devoir des excuses » Le regard de Sting se fait plus indulgent. Elle l’a insulté devant les siens, c’est très correct de sa part de s’excuser devant ces même personnes, plutôt qu’en privé. « Ça va… j’aurais fait moins de manières à ta place » reconnaît-il avec un léger sourire vaguement amusé. « Ce que je disais n’était pas destiné à blesser un membre de Blue Pegasus. » C’est la seule chose se rapprochant le plus d’une excuse qu’il pourrait lui dire. Ce n’est pas pour cause de fierté mal placée (ça pourrait), c’est surtout que ça ne lui a même pas traversé l’esprit... Il n’est pas naturel pour Sting Eucliffe de s’excuser, encore moins depuis qu’il est maître de sa guilde. Ça ne signifie pas que ça n’arrive jamais, il suffit juste de ruser (chialer comme une madeleine par exemple, quoique ça marche que s’il apprécie la personne).  En tout cas, le garçon se montre honnête en affirmant que ses propos n’étaient pas destinés à blesser un membre de la guilde de Tiana. C’était juste question de râler. Sting n’aurait même pas dû s’adonner à une querelle là-dessus avec elle. Il n’aime pas trop les paroles, et préfère laisser parler les actes, en temps normal. C’est ce qui a fini par arriver d’ailleurs.

Eucliffe l’écoute lui faire une leçon de gestion de stock avec une moue rébarbative. Elle aurait pu s’abstenir et faire semblant de ne rien voir. Sauf que non. « Ce n’est pas parce qu’on ne le fait pas, qu’on ne le sait pas. Les mages d’ici sont des combattants, pas des tenanciers » rétorque t-il. Sting se sert en dernier. Dès qu’il a bu son whisky, le Dragon Blanc enchaîne : « Bon. Poker, billard ou concours de descente ?! » lance t-il à la cantonade. Ils sont moins d’une quinzaine, mais il a balancé ça comme s’ils étaient le double. Les votes sont mitigés. Les plus gros ivrognes de la guilde n’étant pas présents, le concours de descente ne devrait recevoir aucun vote. Il se trouve que certains penchent pour cette option par stratégie, afin de coucher le maître et foirer ses plans de six heures du matin. D’autres, sans doute plus malins, ne parient pas sur la réussite de ce plan et craignent de se tirer une balle dans le pied en choisissant le concours, ils se montrent donc plus raisonnables. Pas de majorité absolue pour aucune des trois propositions, Sting tranche : « Ok. Beer pong ! » Rien à voir, en effet. « Ça tombe bien, c’est à peu près les seules boissons qui restent » Il contourne le bar et attrape la manche de Rog au passage. Le pauvre Dragon de l’ombre ne demandait qu’à dormir à la base… Sting et Rog sont les deux seuls joueurs commis d’office. Les autres peuvent à loisir de rester en spectateur ou de faire un billard, il ne faut que quatre joueurs après tout. « Qui s’opposent aux dragons jumeaux ? Dogenbal, Tiana ? » propose t-il. Il s’imagine que la demoiselle va décliner. Les jeux belliqueux ou débiles, c’est un peu une spécialité propre à la guilde de Sabertooth. Ce n’est pas au goût de tout le monde. Serviable (enfin, surtout plus rapide que la moyenne) Dogenbal a déjà posé son propre bocal de balles sur sa table et dispose les verres tandis que Sting cherche encore sa propre petite réserve de balles dans le placard. Une fois trouvée, ils remplissent les verres ensemble. Bien sûr, leurs règles diffèrent du jeu normal. D’une part parce que les équipes sont beaucoup plus éloignées l’une de l’autres qu’au jeu de base (ils ont une table chacun de part et d’autres de la pièce). D’autres part, il ne faut pas lancer les balles dans les verres de l’équipe adverse… mais sur l’équipe adverse tout court. Chose que le maître ne précise pas à Stoneheart pour qu’elle découvre l’agréable surprise en image. Sting et Rog prennent chacun une balle de leur réserve. Ils prévoient la même chose sans même avoir besoin de préalablement se concerter : un headshot sur Dogenbal, qui est le plus dangereux gamer. Il est rapide cet enfoiré. « Trois … Deux… » Sting ne termine même pas le décompte que les projectiles partent déjà comme des balles de revolver: ce sont des tricheurs à Sabertooth. La politique étant que si tu as perdu en croyant bêtement que ton ennemi va être fair play, alors tu ne méritais pas de gagner. Ah mais au fait… ils n’étaient pas censés ne pas partir en vrille ? Ils étaient un peu sur la pente descendante là.


⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 106
Date d'inscription : 15/08/2018
Age : 23

Tiana Stoneheart
Blue Pegasus - Rang S
MessageSujet: Re: Je ne donnerai pas ma gloire à un autre [Tiana]   Ven 12 Oct 2018 - 12:15

Je ne donnerai pas ma gloire à un autre

Le whisky n’était pas mauvais même s’il n’était pas assez tourbé au goût de Tiana. Au moins ce n’était pas un distillat de terre infâme et surtout il était parfait pour boire un coup en l’honneur de cette imitation de Bob assez bonne pour faire flipper le dragon blanc. Comme quoi, il n’y avait pas que la tenue qui effrayait les gens… Adieu l’idée de forcer le maître de guilde à s’habiller normalement, le problème était trop profond. Problème, Sting n’avait pas trop l’air de savoir qui était imité… Il faudrait qu’il vienne à Blue Pegasus un jour, dans sa guilde de ploucs. Il ne devait pas être si affreux s’il acceptait avec une certaine indulgence ses excuses, sommaires certes mais c’était déjà ça. Il lui en présentait même un semblant en laissant entendre qu’il n’avait pas eu de penser blessante à l’égard de Blue Pegasus ce qui dans le langage de Sting se traduisait par « je râlai pour le plaisir comme d’habitude » ou quelque chose du genre. Au final, se disait Tiana, il était plutôt facile à déchiffrer.

« Eh bien en ce cas il n’y a pas de raisons de porter plainte contre votre personne je crois… De toute façon je préfère régler mes problèmes moi-même. » répondit la rousse à Sting, un sourire aimable se dessinant sur ses lèvres. Tiana préférait régler ses problèmes en privée, quitte à faire preuve de diplomatie musclée si les mots ne suffisaient pas ou que c’était la seule méthode de corriger l’affront porté. C’était d’ailleurs ce qui était arrivé ce soir-là. Le seul qui viendrait se plaindre serait le barman pour les dommages causés, mais c’était la faute du dragonnet non ? Il avait porté le premier coup de toute manière et tout ce que la demoiselle avait fait c’était de se défendre… Excuse bidon ? Certainement.

A peine excuser que déjà la Stoneheart l’agressait avec une petite leçon sur l’art et la manière d’alimenter un bar, ce qui semblait bien barber Sting. La justification avancée selon laquelle sa guilde ne comprenait que rien à part de beaux combattants était plus que fallacieuse aux yeux de la donneuse de leçon qui s’était toujours arrangé pour éviter ce genre de tâche, laissant ça aux autres mais comme son but n’était pas d’ennuyer Sting à l’en faire mourir, cette dernière ne poursuivit pas le sujet, ce d’autant plus qu’il proposait désormais d’effectuer un jeu : poker, billard, concours de descente… Avec le dernier, il venait de signer son arrêt de mort. Personne n’avait jusque-là battu Tiana à ce petit jeu. Mais n’étant que l’invité, c’était bien normal de laisser aux autres le temps de s’exprimer. L’alcool semblait l’emporter ? Demain allez être le jour les lutins et les sonneurs de cloche mais finalement aucune majorité ne se dessina, pas même quand Tiana vota pour le concours de descente, bien décidait à voir rouler sous la table, voire finir dans son vomis Sting. Une dernière revanche pour l’anecdote glorieuse pour personne au bar.

Et voilà, le dragon blanc finissait par trancher ou plutôt opter pour la quatrième voie : le Beer Pong. Tiana esquissa un sourire, ce serait un jeu d’enfant de mettre la balle dans les gobelets.

« Qui résisterait à mettre une balle dans vos trous jumeaux ? Evidemment que j’en suis. »
répondit la magicienne de Blue Pegasus en prenant place au côté de Dogenbal, non sans prendre le paquet de balles qui devait appartenir à un membre de Sabertooth faute de se trimballer avec ce genre d’objets. Les verres remplis et les participants en place,  l’équipe adverse cibla sans se concerter le comparse de Tiana mais il était criant qu’ils ne visaient pas les verres mais bien le joueur. Sting commence le décompte et tire à deux mais déjà une balle file droit sur sa tête suivie d’une seconde qui vise son torse. Puis trois nouvelles, toutes destinées soit à Sting soit à Rog. La pente est savonneuse, droit vers un dérapage incontrôlé… Au moins c’était au sein de Sabertooth et pas sur la grand place que le chaos prenait place.

Codage par Libella sur Graphiorum




HRP défi:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
Crédits : BickslowFT (signature)
Messages : 89
Date d'inscription : 01/09/2018

Sting Eucliffe
Sabertooth - Maître
MessageSujet: Re: Je ne donnerai pas ma gloire à un autre [Tiana]   Dim 14 Oct 2018 - 16:14


Je ne donnerai pas ma gloire à un autre
Sting Sexy Eucliffe & Tiana Silly Stoneheart
Si elle n’est pas tendancieuse celle-là, avec ses petits sous-entendus sur les trous des Dragons. C’est pas une donzelle ça, c’est un mec qui veut la leur mettre. Ça va pas être si simple. Les tricheurs balancent chacun leur projectile avant le décompte, mais ceux-ci son renvoyés vers eux. Sting lève le bras pour rattraper la balle dirigée vers son visage d’un geste net et précis, le coude parfaitement à l’horizontal, tandis que Rog rattrape la balle destinée au torse de son camarade et à son propre visage. Le nombre de projectiles vers eux est toutefois trop important, si bien qu’ils sont obligés de s’écarter l’un de l’autre d’un pas, avant de renvoyer les balles qu’ils ont rattrapé. Après un regard entendu, les Dragons saisissent chacun leur bocal et courent de leur côté pour canarder leurs ennemis de toutes part, choisissant de compter sur la rapidité et les différents angles pour dominer le duo opposé.

Pendant l’espace de dix minutes, Tiana peut être témoin de l’osmose et la connivence extraordinaire entre les deux dragons, qui semble lire dans les pensées l'un de l'autre. La descente aux enfers commence néanmoins à partir du moment où Sting se reçoit la première ball. Heureusement, ils sauvent l’honneur car le blondin réussit à avoir Dogenbal à la suite, quand Rog touche Tiana pour sa part. « Stoneheart, si tu n'rattrapes pas, faut boire ! » la fustige le blond alors que lui-même va récupérer un des verres à sa table afin de faire un cul-sec. Rog a beau essayer de le couvrir pendant ce temps, le blondin se prend tout de même une balle. Eucliffe râle de se faire lâchement attaquer pendant qu’il boit. Acceptant tout de même de compter cette attaque en traître, il se met à couvert derrière une table avec Rog et y boit son deuxième verre. Puis, ils sortent chacun de leur côté et continuent de mitrailler. Le moment délicat, comme d’habitude, c’est évidemment celui où ils arrivent à court de balles et qu’il faut soit ramasser, soit rattraper ce qu’ils reçoivent et renvoyer. Après trois verres chacun, la complicité légendaire des braves Dragons commence sa chute libre. Et sans cette complicité, leur duo ne vaut plus grand chose. Plus rien du tout, en fait. « ROG ! Si c’est pour jouer comme ça, va te coucher ! Tu fais pitié comme un aveugle qui s’dirige avec une tringle à rideau ! » râle Sting contre son camarade, alors que celui-ci s’est fait à nouveau toucher. Le verre que Rog s’apprête à boire est, pour toute réponse, envoyé vers le maître de guilde qui se baisse aussitôt et l’évite. Dommage, le verre atterrit sur Rufus, qui jouait jusque là tranquillement au billard malgré leur raffut. Celui-ci ne se venge pas sur le Dragon de l’ombre, mais sur celui de lumière. Le pauvre blond se mange donc une balle de billard pleine tête qui le couche sur le dos. Rog venge son frère en ramassant la balle de billard et en la renvoyant vers l’agresseur. Visant effectivement comme un aveugle, il ne heurte pas le bon mage, et Sting dira que c’est à peu près là que ça a dérapé en tout le monde contre tout le monde.

Des cannes et des boules de billard volent, ainsi que le peu de bouteilles restantes quand Sting a l’idée de se mettre à couvert derrière le bar. Vient ensuite des pieds de tables, puis les tables elles-mêmes, puis les chaises. Sting sort de sa cachette quand une magie décroche les étagères du bar et les envoie sur sa tronche. Malgré le coup dans le nez qu’il a, le blondin réalise qu’ils sont beaucoup plus nombreux qu'avant. Certains mages qui voulaient dormir sont descendus pour réclamer à ce qu’ils la ferment, en vain. La réponse qu’ils ont tous reçue étant grosso modo un projectile ou un high kick, ils sont désormais en train de se venger en participant à la bataille à coup d’objets, de poings et d’insultes. Sting repère Yukino et accourt la défendre, comme c’est sa chouchoute totalement assumée. Le Dragon Blanc la couvre de ses bras pour la protéger d’une planche en bois qu’il se prend dans le dos. Il croise alors le regard de Tiana juste derrière et lui adresse un grand sourire de tigre éméché : « Bienvenue chez Sabertooth ! »


⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 106
Date d'inscription : 15/08/2018
Age : 23

Tiana Stoneheart
Blue Pegasus - Rang S
MessageSujet: Re: Je ne donnerai pas ma gloire à un autre [Tiana]   Lun 15 Oct 2018 - 15:05

Un fantôme peut-il manger des friandises ?

Les balles sifflaient, certaines atteignaient leurs cibles tandis que d’autres finissaient au sol voire dans la tête d’autres membres de Sabertooth qui espéraient seulement jouer au billard, par exemple, bref un type d’activités moins violent. Tiana s’en était pris plusieurs et, en réponse au rappel du blondin sur la nécessité de boire en cas de touche, elle buvait autant de verre que de balles prises avant de répliquer avec violence, usant sans le moindre scrupule de sa magie pour détourner l’attention une fraction de seconde et jetait une balle sur Rog ou Sting.  Elle ne projetait toutefois aucune arme, préférant utiliser les rebonds pour frapper sous un angle improbable.

Tiana admirait la synchronisation entre les dragons. Elle était loin d’avoir la même avec Dogenbal mais elle avait l’habitude de travailler seule et lancer toutes sortes d’objets sur son adversaire était une chose qui lui était familière. Dire que cela compensait était sans doute un grand mot mais elle tenait le rythme. Les problèmes commencèrent lorsqu’elle n’eut plus de balles et due entreprendre de les récupérer dans la pièce pour continuer son harcèlement dans les règles de l’art. Elle attrapa même certaines balles en vol avant de les renvoyer droit dans la tête de leur lanceur. Une balle frappa Rog alors qu’il allait boire, arrosant le joueur de billard puis tout dégénéra en baston général. Toutes sortes d’objet fusèrent dans la pièce, de la canne de billard au tabouret. Puis la magie fut utilisée par un premier, suivie d’un autre et Tiana comprit qu’il fallait soit se cacher soit frapper dans le tas.

Elle se jeta ainsi sous une table et en prenant pour repères les pieds et jambes qu’elle apercevait, elle projeta ses armes de lumières (pas question de blesser les fous furieux, du moins pas trop grièvement). Il y eut quelques touches puis elle se sentit tirer en arrière par quelqu’un, qui gagna un coup de pied dans l’entrejambe -c’était un mec vu le son qu’il produisit- avant de filer en tirant en direction du comptoir dont elle explose malencontreusement les étagères. Bon… Elle tentera de rejeter la faute, après tout dans le feu de l’action personne n’a dû vraiment la voir… Pas même le dragon blanc qui se trouve désormais devant elle et lui lance un grand sourire avec un accueil dans les formes « Bienvenue chez Sabertooth ! ». Elle allait répondre quand elle se prit une bouteille en pleine tête qui l’envoya communier avec le sol mais la demoiselle n’était que sonnée et sa cible allait morfler. Pas grave qu’il n’était là que pour protester contre le tapage nocturne. En trois secondes elle avait traversé la salle  et l’envoyait valser dans un fauteuil avant de se servir d’un grand bâton de métal qu’elle avait invoquée pour poursuivre le combat tout en beuglant au maître de guilde, certainement du fait de l’alcool plus que pour le plaisir de jouer, de continuer le jeu :

« Eh Sting ! Celui qui se fait toucher boit ! C’est pas fini ! On change juste de projectiles ! » et elle attrapa une bouteille qui avait survécu et entreprit de la vider, gorgée après gorgée, entre deux coups de son arme d’hast avant de jeter la bouteille dans une tête lorsqu’il n’en resta plus une goutte. Elle ne savait plus si c’était l’action ou l’alcool mais la pièce tournait de plus en plus. La fin était proche, le réveil serait difficile mais la situation était plus qu’amusante lorsque l’on avait dépassé depuis longtemps la quantité raisonnable d’alcool.


Codage par Libella sur Graphiorum



HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
Crédits : BickslowFT (signature)
Messages : 89
Date d'inscription : 01/09/2018

Sting Eucliffe
Sabertooth - Maître
MessageSujet: Re: Je ne donnerai pas ma gloire à un autre [Tiana]   Aujourd'hui à 13:18


Je ne donnerai pas ma gloire à un autre
Sting Sexy Eucliffe & Tiana Silly Stoneheart
« Eh Sting ! Celui qui se fait toucher boit ! C’est pas fini ! On change juste de projectiles ! » Pas contrariant quand il a bu, le Dragon Blanc obéit sans contester. Il lâche Yukino et se dirige vers l’endroit où se tenait sa table avec les verres de beer pong en pyramide. Sauf que quelqu’un a dû la balancer quelques part. « Elle est passé où ? » se demande stupidement le blond à voix haute. Haussant les épaules, Sting se dirige vers le bar et se prend un violent coup de coude au passage. Sur ses talons, Yukino demande ce qu’il fiche et s’inquiète de le voir décapsuler une des rares bières restantes avec ses dents. Tellement affalé sur le comptoir que le blond semble à moitié à plat ventre, Sting lève la bouteille et trinque tout seul:« Afin d’étendre notre pouvoir jusqu’à la voie lactée ! » « Ça suffit » Yukino lui attrape le bras à deux mains et l’abaisse pour l’empêcher de la porter à ses lèvres. S’intéressant enfin à elle depuis qu’il a sa bouteille, Sting tourne la tête vers la demoiselle et lui sourit. Il pince sa joue et frotte le nez contre le sien. Le teint de Yukino change de couleur et rivalise désormais d’écarlate avec la chevelure d’Erza. Sting répète alors une phrase qu'il a entendu quelque part, de la bouche de quelqu'un aussi soul que lui... « J’adore les petites filles, elles me rendent si heureux » qu'il roucoule  avec un attendrissement dans le regard qu’on réserve aux enfants bas âge. La blanche fronce les sourcils de contrariété. « Je ne suis pas une petite – qu’est-ce que tu fais ! » Elle l’empêche à nouveau de porter la bouteille à ses lèvres. « Je bois mon dû » « Mais Sting ! Tu es soul ! » « Non Luke. Je suis ton père. » (le plus dramatique n'est pas la réplique en elle-même mais plutôt le fait qu'il se trouve drôle en la disant) Les maigres forces de Yukino ne l’empêchent pas de poursuivre sa besogne et le maître de Sabertooth boit quelques gorgées, avant que la blanche ne change de méthode et frappe la bouteille. Il est pris par surprise, l’objet lui échappe des mains et se casse au sol. « Tiana, ça compte quand même ! » braille Sting en désignant la bouteille cassée à ses pieds.

Protégeant à nouveau sa camarade, Sting tire le bras de Yukino vers le bras et se mange à sa place une queue de billard qui se casse sur sa tête. « Vous défoncez le matos bande de petits cons ! » braille Sting en fonçant dans le tas, ses poings lumineux s’écrasent sur des visages au hasard. La lutte se prolonge jusqu’à ce que les trois quarts des membres se retrouvent le cul par terre de fatigue, Sting parmi eux. Assis sous la seule table qui tient encore debout, et qui a été poussé contre le mur, il voit un bras qui pendouille et se rappelle que c’est Rog dessus. Il a préalablement été balancé par Orga. L’ultime preuve que le Dragon Blanc n’a pas tout à fait la tête sur les épaules, c’est celle-ci : « On a perdu j’crois ? » qu’il interroge, alors que sobre, il se serait auto-proclamé vainqueur sans raison. Enfin, Sting a quand même un peu décuvé par rapport à l’heure précédente. Le mage de lumière tire le bras qui pend et fait tomber son jumeau devant lui. « Hein Rog, on a perdu non ? » penché vers lui, Sting lui claque doucement la joue. « Dors pas ici, va te coucher dans ton lit, tu te lèves bientôt. » Comme certains ne savent même plus pourquoi ils se battaient, le fait que Sting reconnaisse sa défaite donne l’impression à la plupart d’avoir atteint un objectif. Et ceux qui ont la force de se lever vont d’ailleurs se coucher avec un sentiment de satisfaction. Sting sort de sous la table et s’appuie dessus d’une main pour s’aider à se redresser. Il regarde autour. Yukino a abandonné la bataille depuis un moment déjà, et Tiana… le blond la cherche du regard.

« Tia’, t’es vivante ? Je crois qu’il y a des chambres dispo à l’étage si tu veux » Il n’est pas trop en mesure de se souvenir desquels, présentement. Au pire, si elle se retrouve avec un tigre, y a peu de chance que celui-ci soit en état de lui en vouloir. Le blond tousse faiblement dans son poing et s’assoit sur la table. Un peu penché en arrière, en appui sur ses mains, il observe les soldats restants du carnage avec un petit sourire vague, le regard bienveillant. « Hm. J’en connais qui vont pleurer leur mère au réveil… »


⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Je ne donnerai pas ma gloire à un autre [Tiana]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Je ne donnerai pas ma gloire à un autre [Tiana]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Site : La gloire des Berserkers
» Le loup de la gloire[PV la reine^^]
» Prends les armes et vois la gloire, elle t'appartient [PV armée de Kanoë]
» [UPTOBOX] La Gloire et la peur [DVDRiP]
» En route pour la gloire (sujet fini)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Reborn :: Le vaste monde d'Edoras :: Continent de Medoh - Nord :: Cité Royale-
Sauter vers: