AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tu pardonneras nos transgressions [Natasha]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Crédits : Unan-Tyara (Vava)
Messages : 136
Date d'inscription : 01/09/2018

Sting Eucliffe
Sabertooth - Maître
MessageSujet: Tu pardonneras nos transgressions [Natasha]   Sam 6 Oct 2018 - 20:52


Tu pardonneras nos transgressions
Sting Sexy Eucliffe & Natasha Pretty Vinaheim
En lisant la convocation assez austère de Natasha Vinaheim, le blondin sait à peu près que ce n’est pas une invitation à prendre le thé et faire connaissance. Il voit déjà les chefs d’accusation se dessiner contre lui. On ne va pas se mentir, il a peut-être déjà un peu mis des bâtons dans les roues d’un commandant de l’armée qui empiétait sur sa mission, mais cet écart remonte à un certain temps. La plupart de ces gradés sont responsables de la destruction de nombreuses guildes d’Edoras, y compris l’ancienne de Sabertooth, et ça, depuis qu’il l’a appris, ça lui est resté en travers de la gorge à Sting. Il n’a pas connu ces gens mais… ils étaient eux aussi des tigres à dent de sabre, après tout. Les soldats méprisables de l’armée royale s’en sont pris à des individus qui n’avaient même pas assez de magie pour se défendre. Une telle lâcheté aurait de quoi lui refiler autant de nausée qu’un voyage en train. Toutefois, malgré son amertume, Sting n’a jamais commis d’impair bien grave contre eux, du moins, rien qui justifierait de se faire officiellement taper sur les doigts comme semble le préméditer le capitaine. Chaque fois qu’il a croisé la route d’une Knightwalker ou d’un Sugar Boy, Sting s’est toujours efforcé de ne pas faire payer les erreurs que Mystogan a pardonné, de faire profil bas… c’est difficile comme de pisser dans des chiottes turcs sans s’éclabousser les pompes, mais il y est tout de même à peu près parvenu. Cependant, il ne peut pas affirmer avec certitude que les membres de sa guilde font preuve de la même… sagesse ? Et puis l’air de rien, ils foutent pas mal la merde en ce moment, Sabertooth. Y a qu’à voir le maître qui a retourné un bar en se battant avec une rouquine au caractère de merde, la semaine d’avant. Il a également eu vent de quelques embrouilles causées par les siens. Mais enfin… rien de pire que Fairy Tail, si ?

« Tu n’es pas censé y aller maintenant ? » remarque Rog. Positionné à côté de son jumeau, le dragon de l’ombre a également lu la missive et toise désormais l’horaire ordonné par Natasha. Sting jette un coup d’œil à la fenêtre du hall. Le soleil est bas. « Ça en a tout l’air » La convocation le soir, c’est le geste malin destiné à lui ôter l’excuse de ne pas pouvoir être présent faute d’une mission. La blonde se doute qu’à cette heure, il y a de grandes chances que le maître soit rentré au bercail (elle aurait pu se tromper mais pour le coup, ce n’est pas le cas). Puisqu’il est disponible, Sting ne compte certainement pas se défiler. Bien sûr, elle aurait pu le convoquer le matin mais les demoiselles semblent en ce moment avoir l’intuition que le Dragon Blanc a de sérieux problème de ponctualité pour ses rendez-vous avant midi. Eh bien, cette fois, elle se tromperait: ça fait quelques jours que les tigres se lèvent au soleil levant pour aller faire leur footing matinale — Bon, on est quand même passé de six heures du matin à sept heures au bout du troisième jour, histoire que le pauvre blondinet ne fasse pas une rupture d’anévrisme à cause de ses nuits au sommeil éclair, voire inexistant parfois. Sting retourne dans sa chambre, attrape sa veste sans manche jetée sur le lit, à la capuche bordée de fourrure, l’enfile et la zippe jusqu’au sternum. Non pas qu’il veuille ôter à la délicieuse Vinaheim la vision de ses abdos parfaitement sculptés, disons juste qu’il ne tient pas à se ramener avec la dégaine du mec qui n’en a strictement rien à foutre. Natasha Vinaheim a un haut grade au sein de l’armée, une réputation qui la précède, et lui, il n’a rien contre elle. Aucun intérêt à se ramener en grande pompe, autrement dit. Avant de quitter la guilde, Sting s’accroupit devant Lecter, qui semble soucieux, et lui flatte la tête de sa main gantée avec un petit sourire. « Ne m’attends pas pour manger, d’accord ? » « Si. Je n’ai pas faim de toute façon » Le blondin sait que son fidèle exceed baratine : ils sont tous les deux des crevards réglés comme des horloges suisses quand c’est l’heure de bouffer. « J’espère qu’elle ne va pas trop t’ennuyer... » « Tu parles. Ne t’en fais pas, je reviens vite. »

C’est avec un visage dénué d’arrogance que Sting se présente au château de Mystogan - on ne va pas aller jusqu’à parler d’un visage humble parce que ça jure sur lui, disons juste qu’il n’a pas ses airs de petit con. Saluant des gardes au passage, il demande à ce qu’on l’oriente vers le bureau du capitaine de la cinquième division. Il ne connaît pas la maison après tout. Avec son pantalon sombre et bottes militaires, Sting se fondrait presque dans le décor à l’armée si sa veste n’était pas d’un blanc immaculée. A croire qu’il avait besoin de signaler malgré tout que le Dragon Blanc est dans la place. Sting arrive finalement devant la bonne porte et… il toque. Oui, monsieur est doté de manières. Du moins, avec les bonnes personnes. Après avoir été invité, il entre. « Bonsoir Capitaine » dit-il cordialement à la charmante Vinaheim tout en faisant quelques pas dans la pièce. Il se poste devant elle et lève légèrement le menton, un brin inquisiteur. « Vous vouliez me voir...? » ajoute t-il en écartant légèrement les mains, signifiant un Eh bien me voilà par le geste. Compte tenu du fait qu’il s’est déplacé jusqu’ici, elle a intérêt de pas trop lui courir sur les nerfs non plus. Remarque, Vinaheim n’est pas connue pour être une fouille-merde. S’il est là, elle a une bonne raison.


⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Crédits : (c) Mirajane <3
Messages : 144
Date d'inscription : 23/05/2014
Age : 20

Natasha Vinaheim
Capitaine de la Cinquième Division de l'armée
MessageSujet: Re: Tu pardonneras nos transgressions [Natasha]   Sam 6 Oct 2018 - 23:38

Tu pardonneras nos transgressions
Sting Eucliffe

Quelques mois après sa nomination au poste de capitaine de la cinquième division des armées d'Edoras, Natasha Vinaheim croulait sous la paperasse. Rapports, missions, bons de commande, entraînement de ses soldats... La liste n'en finissait pas. A cela s'ajoutait ses responsabilités de membre du conseil magique et une partie des devoirs de Sugar Boy, occupé à renforcer la cité royale. Elle qui dirigeait la division venant en soutient aux autres lorsqu'elles en avaient besoin se devait d'épauler son confrère quand il le lui demandait.

C'est ainsi qu'elle se retrouva à survoler les notes des hommes de la quatrième, et rapidement un mot attira son attention. Sabertooth. Le nom de la guilde aux tigres à dent de sabre revenait quasiment à toutes les pages. Bagarres, altercations, destruction de bâtiments et de matériel public... La liste s'allongeait de jour en jour. Elle aurait laissé coulé si ça était arrivé dans le cadre d'une mission contre des illégaux et si la justification était claire, mais ce qui ressortait de ces rapports c'était une animosité frange envers les soldats de l'armée. Ça, elle ne pouvait le tolérer.
La platiné se saisit d'un stylo et rédigea une convocation à l'encontre du maître de Sabertooth. Elle espérait qu'il aurait une bonne explication à ce comportement inadmissible.


.  .  .


C'est en fin de journée que Vinaheim avait décidé de convoquer le dragon blanc. Celui-ci ayant la particularité d'être le plus jeune des maîtres de guilde, elle devait prendre en compte le fait qu'il pourrait être en mission. Faire venir un Makarov, une Ooba Babasama ou un Bob ne posait en général aucun problème, mais un jeunot de la trempe d'Eucliffe... Elle préféra ne pas prendre de risque.

Ce soir là, les yeux de la capitaine admiraient la descente du soleil sur la citée royale, la teintant d'un ravissant pourpre. S'il y avait bien une chose qu'elle avait apprécié en prenant ses fonctions, c'était la vue qu'elle avait depuis son bureau. Au même exact où le dernier rayon disparut en faisant sombrer la ville dans un bleu profond, on toqua à sa porte.  


« Entrez. »


Natasha avait entendu beaucoup de chose sur le maître de Sabertooth, mais il n'avait jamais été question de ponctualité. Ce fut donc une agréable surprise que de le voir à l'heure pour leur entretien. Un bon point pour lui. Elle apprécia également de le voir dans une tenue décente et faire preuve de politesse. Comme quoi les responsabilités pouvaient changer un homme ! Du moins c'est ce qu'elle pensait sur le moment.

Debout derrière son bureau, revêtue de son uniforme, elle le regarda approcher. Si la façon qu'il avait d'ouvrir ainsi les bras devant elle n'était pas à son goût, elle n'en laissa rien paraître. La blonde lui proposa de s'asseoir en lui désignant l'un des fauteuils près de lui, avant de elle même s'installer dans celui qui lui était attribué. La dompteuse d'orages avait laissé sur son bureau le fouet qu'elle utilisait au cours de ses missions, mais s'agissait-il d'un oubli ou d'un détail calculé ? Allez savoir.

Natasha le regarda s'installer et lui faire face, ne le quittant pas de ses yeux violacés jusqu'à ce qu'elle le jugea prêt à entamer leur conversation. A cet instant, elle se permit de fermer les yeux. Elle ne les rouvrit que pour les poser sur la pile de documents qu'elle avait pris soin de triés, posés en évidence entre eux.


« Maître Eucliffe, savez-vous ce qu'est-ce cela ? »
lui demanda-t-elle en désignant les dits écrits. Ne s'attendant pas à une réponse, elle continua. « Chacune de ses feuilles fait mention d'un trouble causé par les membres de Sabertooth. Sur les dernières semaines, vous êtes même parvenus à dépasser Fairy Tail, félicitations. »


Elle ne riait pas et n'en avait aucunement envie. Le commandant de la cinquième cohorte perdait tout sens de l'humour dès qu'il s'agissait d'atteinte à autrui. Jouer les emmerdeuses et les rabats-joies ne lui plaisait guère, mais ce qui se passait était trop grave pour ne pas être évoqué. Les coudes posés sur le bureau, elle joignit ses mains devant son visage. Le rôle de flic était décidément fait pour elle.


« Si je vous ai convoqué ici aujourd'hui, c'est pour que nous discutions de ces incidents. Y aurait-il une raison à ce que certains mages de votre guilde abusent de leurs droits en détruisant des quartiers entiers de la cité royale ? Aidez-moi à comprendre. »


En lui disant cela, elle disposa devant lui les fiches des mages en question. Doucement, ses yeux améthystes passèrent des bulletins au visage du dragon blanc. S'il en émanait une forme de dureté, Natasha restait sincère en lui demandant de l'aider à traduire ces faits.

FICHE PAR DITA | EPICODE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Crédits : Unan-Tyara (Vava)
Messages : 136
Date d'inscription : 01/09/2018

Sting Eucliffe
Sabertooth - Maître
MessageSujet: Re: Tu pardonneras nos transgressions [Natasha]   Dim 7 Oct 2018 - 15:57


Tu pardonneras nos transgressions
Sting Sexy Eucliffe & Natasha Pretty Vinaheim
Comme elle désigne le bureau d’un geste de la main, le blond y baisse le regard d’abord. Bien que ce ne soit pas l’envie qui manque, il ne fait aucun commentaire sur le fouet posé en évidence sur le bureau. Tactique d’intimidation ? Ça ne prend pas sur lui. À dire vrai, il y a plus de chances que quelques images peu saintes s’introduisent dans son esprit, il se gardent d’y jeter un réel coup d’œil ceci dit. Le blondin s’approche donc du siège en se mordillant distraitement la lèvre inférieure, avant de s’asseoir sagement à la place qui lui est si gentiment désignée. A dire vrai, il préfère rester debout, mais comme la blonde a une pile de documents sur son bureau en plus de son jouet, Sting se dit que ce qu’ils contiennent ont sans doute un rapport avec la raison de sa présence. Toutefois, il ne s’y intéresse pas avant qu’elle n’attire son attention dessus, tandis qu’elle s’est assise face à lui. « Maître Eucliffe, savez-vous ce qu'est-ce cela ? » L’appellation lui ferait presque de l’effet, s’il n’y avait pas une sorte de menace dans le reste de la phrase. Pitié, pas des factures, songe t-il. Le Dragon blanc baisse les yeux. Pas de chiffre, mais beaucoup d’écritures. Ah. Ça va encore. Ce sont seulement... des constats. « Chacune de ses feuilles fait mention d'un trouble causé par les membres de Sabertooth. Sur les dernières semaines, vous êtes même parvenus à dépasser Fairy Tail, félicitations. »  Sa guilde a aussi fait un meilleur chiffre d’affaire que Fairy Tail ces derniers temps, grâce à leur débit incroyable de réussite de missions. Pourquoi ne retient-on toujours que le négatif ? Malgré ses efforts, le réflexe de désinvolture le prend lui même par surprise : « Oh, merci » lâche t-il donc nonchalamment en levant les yeux vers elle. C’est sorti tout seul, même si son air naturel ne trahit en rien qu’il regrette un peu cette insolence contredisant le respect sincère qu’il a pour cette femme. Vinaheim le jauge presque froidement.

« Si je vous ai convoqué ici aujourd'hui, c'est pour que nous discutions de ces incidents » Sous-entendu, pas pour que jouiez au con. Mais tout va bien, la jolie capitaine n’est pas si terrible que ça. « Y aurait-il une raison à ce que certains mages de votre guilde abusent de leurs droits en détruisant des quartiers entiers de la cité royale ? Aidez-moi à comprendre. » Baissant de nouveau son regard marine vers les visages de confrères qui ne le surprennent pas, mais alors pas du tout, Sting soupire discrètement et saisit la moitié des feuilles (pas toutes, il y en a trop!) afin de vérifier les méfaits retenus contre eux. Après un moment de silence, il répond enfin : « … Comment puis-je moi-même comprendre capitaine, quand la fiabilité de ces rapports est discutable. Je ne nie pas tout, mais il y a bien des faits erronés. Pour ce qui est de l’incendie à E-Land, certes des membres de Sabertooth étaient présents mais vous conviendrez que notre guilde ne compte pas de pyromane » Son sous-entendu à lui est tout aussi clair. D’ailleurs, Natsu-san, désolé frère, mais la fin justifie les moyens. A dire vrai, sachant que ce parc appartenait autrefois à un des bâtards de capitaine, Sting ne serait pas trop surpris que ce soit bel et bien sa guile qui se soit arrangée pour y mettre un peu le souk. « Je veux bien qu’on les accuse de ne pas avoir su l’empêcher, mais de là à les tenir pour responsables, ça me semble plutôt injuste… c’est d’ailleurs grâce à l’intervention de mes camarades qu’il n’y a pas eu de blessé grave » Ok, ça c’est un seul fait. Pour le reste de la liste –notamment la destruction de quartiers– euh… il n’a soit pas assez de connaissance sur le sujet, soit tout simplement aucune excuse. Est-ce qu’il se démonte pour autant ? Non. « Je vois également un flagrant manque de preuves pour certains cas. Comment pouvez-vous affirmer avec certitude que Sabertooth est responsable de tout ça ? » Sting hausse un sourcil d'inquisition à son attention. Il incline alors la tête sur le côté, un discret sourire retroussant le coin de ses lèvres. « Vous ne le pouvez pas. » Ça prendrait mille ans à réunir toutes les preuves et témoignages prouvant la culpabilité réelle de Sabertooth sur chacun des faits énoncés - ses tigres sont quand même plus malins que Fairy Tail. Même Vinaheim n'a pas ce temps devant elle. En tout cas, Sting a eu raison de s’inquiéter sur l’amertume que peuvent ressentir les siens contre certains membres de l’armée royale : comme par hasard, la division du Capitaine Vinaheim n’a jamais rencontré de souci ou plus de boulot qu’elle n’aurait dû, contrairement à d’autres. Ce favoritisme ne sort pas de nulle part. Sting repose les feuilles sur le bureau et se renfonce dans son siège en levant un regard neutre vers elle. Il sait que les rayons lasers violets de la blondinette le scannent, il ne laisse transparaître aucune émotion autre que son assurance pour mieux baratiner avec naturel : « Ne vous méprenez pas, j’ai conscience de l’augmentation de dommages collatéraux. Il se trouve que nous sommes beaucoup plus productifs dans l’aide à la population et l’exécution de nos mission. C’est la seule raison que je vois. »



⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Crédits : (c) Mirajane <3
Messages : 144
Date d'inscription : 23/05/2014
Age : 20

Natasha Vinaheim
Capitaine de la Cinquième Division de l'armée
MessageSujet: Re: Tu pardonneras nos transgressions [Natasha]   Jeu 11 Oct 2018 - 11:07

HRP: Désolée d'avoir été si longue, surtout que c'est pas d'une super qualité 💔 et m'en veux pas pour la dernière phrase qui fait très cul avec le contexte

Tu pardonneras nos transgressions
Sting Eucliffe

Natasha éprouvait du respect pour la personne de Sting Eucliffe. Il n'avait pas vingt ans qu'il dirigeait l'une des plus grandes guilde d'Edoras en plus d'être considéré comme l'un des meilleurs mages de sa génération par beaucoup. Elle se reconnaissait un peu en lui, elle qui devait diriger seule une division entière. La platinée savait qu'il était difficile de s'adapter au rythme d'une telle vie. C'était épuisant. Si elle pouvait faire preuve d'une certaine tolérance quant à sa bien connue désinvolture, elle n'appréciait que moyennement sa façon de sourire. Elle avait la vilaine impression qu'il cherchait à la lui mettre à l'envers.

Vinaheim le regarda attraper une partie des feuilles qu'elle venait de lui tendre et les examiner, plongeant la pièce dans un silence inattendu. Lorsqu'il ouvrit à nouveau la bouche, les sons qui en sortirent n'étaient pas pour lui plaire. Il pinaillait. Il cherchait à discréditer les rapports des soldats de ses armées et de décharger sa responsabilité dans le cas de l'incendie d'E-Land. Ses yeux se plissèrent tandis qu'elle l'écoutait lui compter ô combien Sabertooth avait été importante ce jour là pour aider les personnes prisent au piège. La platinée se tut néanmoins, continuant à écouter le jeune maître argumenter.

Son regard violacé ne se détachait plus du dragon blanc tandis que Natasha commençait à comprendre pourquoi le Sorcerer Magazine l'avait jugé comme l'un des mages les plus attirants d'Earthland. Plus il parlait, et plus son visage voulait s'approcher du sien pour lui décocher un coup de boule passionné. Les yeux de la capitaine se fermèrent un instant. Elle soupira à son tour avant de reconcentrer son attention sur son cadet, ne manquant pas de le fusiller du regard. Dieu merci pour lui, ses yeux ne pouvaient pas lancer d'éclairs. Pas sans transformation en tout cas...


« Si je ne m'abuse, les rapports que vous considérez comme insuffisants proviennent uniquement des seconde, troisième et quatrième divisions. J'espère me tromper, mais les considériez-vous comme des incapables, Maître ?»


Si elle et ses hommes n'avaient rencontré aucun problème avec Sabertooth jusque là, la blonde savait que ce n'était pas le cas des divisions des capitaines natifs d'Edoras. A plusieurs reprises elle avait eu vent d'altercations entre mages et soldats, fort heureusement sans que ça n'aille plus loin mais il n'empêchait que c'était problématique. Si elle pouvait parvenir à lui tirer les vers du nez pendant leur entretien, ça pourrait peut-être faire avancer les choses.

Enfin pour le moment, la dompteuse d'orages n'en n'avait pas fini avec les faits reprochés aux tigres à dent de sabre. Elle saisit quelques feuilles tenues jusque là à l'écart, bien moins nombreuses que les piles entre eux, et les présenta une nouvelle fois à Eucliffe. Lui qui voulait plus de preuves allait être servi.


« Parlons des preuves justement, Eucliffe. Le gérant d'un bar de la cité royale nous a contacté pour nous faire vent de votre petite comédie avec une mage de Blue Pegasus. Et puis il y a cela aussi... » dit-elle en désignant la seconde feuille. « Une enfant de Mermaid Hell, Maître. » Elle soupira à nouveau. « Cherchez-vous tant que ça à vous mettre tous ceux que vous croisez à dos ? Je pensais cette époque révolue quand vous avez pris la tête de Sabertooth. »


La jeune femme se leva alors de son siège et attrapa le fouet qu'elle avait laissé traîner jusque là. Doucement elle fit le tour du bureau et passa dans le dos du dragon slayer... Pour finalement aller ranger l'arme avec les autres jouets de sa collection.
Elle revint alors vers le meuble où s'entassaient rapports, ordres de missions et autres documents, se glissant entre celui-ci et le mage de lumière auquel elle se remit à faire face, croisant les bras devant lui. Elle ne souriait toujours pas, contrairement à lui.


« Je ne sais pas si vous avez un problème avec les rousses et je ne veux pas le savoir, mais je vous prierai de bien vouloir vous comporter en Maître. Si ce genre d'incidents continue, je serai obligée de vous punir. »


FICHE PAR DITA | EPICODE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Crédits : Unan-Tyara (Vava)
Messages : 136
Date d'inscription : 01/09/2018

Sting Eucliffe
Sabertooth - Maître
MessageSujet: Re: Tu pardonneras nos transgressions [Natasha]   Jeu 11 Oct 2018 - 22:29


Tu pardonneras nos transgressions
Sting Sexy Eucliffe & Natasha Pretty Vinaheim
Avec le regard que lui balance le capitaine, Sting entend comme une balle de flingue siffler près de son oreille. Non pas qu’il en soit inquiet cela dit. Parler des divisions regroupant les plus grands enfoirés du royaume est une excellente façon de lui ôter son petit sourire. Mes compliments Vinaheim. « Les divisions qui ont fauché Sabertooth avant notre arrivée, hm ? Je ne serais pas surpris qu’ils souhaitent reproduire l’expérience. Vous faites confiance à ces gens ? Je ne les considère pas comme des incapables. Je ne les considère pas du tout » répond le Dragon blanc, le regard aussi froid que sa voix.

Il se trouve que la blondinette a un autre argument à lui sortir, qui exclue les soldats justement. « Parlons des preuves justement, Eucliffe. » Petit dérapage de la demoiselle. Quel impolitesse d'appeler quelqu'un par son nom, ça trahit une certaine impatience de sa part. Ouais, Sting il remarque la poussière dans l'oeil du voisin tout en étant incapable de remarquer l'enclume dans le sien. « Le gérant d'un bar de la cité royale nous a contacté pour nous faire vent de votre petite comédie avec une mage de Blue Pegasus. Et puis il y a cela aussi... Une enfant de Mermaid Hell, Maître. » Même si Sting garde un visage parfaitement impassible, parfaitement neutre, son esprit gueule : QUOI ? Kagura avait été donc bien été entendue… Ça allait se finir avec elle en pinata cette histoire ! « Cherchez-vous tant que ça à vous mettre tous ceux que vous croisez à dos ? Je pensais cette époque révolue quand vous avez pris la tête de Sabertooth » « Elle l’est. L’incident au bar était mineur… La seule personne ayant reçu de vrais dommages est Tianna Stoneheart, or elle ne s’en plaint pas. Nous sommes actuellement en bons termes » Il sait que la rouquine ne lui en veut pas des atteintes physiques, il n’est cependant pas parfaitement sûr qu’elle ne tient pas quelques rancunes sur l’acide verbale qu’il a jeté sur sa guilde en les traitant de branques. Remarque, si elle ose porter plainte pour le dénominatif, lui il osera plaider l’exception de vérité. « Quant au deuxième incident, qui n’en est pas un, l’enfant est Kagura Yatô, faites-la venir, elle vous montrera également combien vos accusations sont bancales. » Quand elle saisit son fouet, le Dragon Blanc se dit que, ok, elle a dû moyennement apprécier le recadrage. Ne tournant pas la tête, il la suit du coin de l’œil et le ramène droit devant quand elle disparaît de son champ de vision. Sexy, la Vinaheim. Mais il se dit que si elle frappe, ça va faire foutrement mal. Ne pariant pas sur sa chance, le blondin reste aux aguets, prêt à esquiver la moindre attaque. Ça s’entend arriver, un coup de fouet. Seulement, elle ne frappe pas. Ses mains sont libres quand elle revient. Et elle ne se contente pas seulement de revenir dans son champ… elle se plante carrément devant lui, dos au bureau. Il l'a presque entre les genoux, l’Eucliffe !

Sting avait beau tenter de l’éviter, plus aucune chance désormais : il nage en plein dans des pensées indignes d’un chasseur maîtrisant la magie de sainteté. Lui qui n’est pourtant pas très orienté blondes en temps normal, celle-ci pourrait avoir les cheveux vert qu’elle lui ferait toujours un sacré effet. À ses yeux, ce n’est pas du tout innocent, elle le fait exprès. C’est du rentre-dedans. Tu ne peux pas te caler comme ça devant un homme et espérer que son esprit marche droit. Sting se doute que cette façon de faire doit en faire bégayer plus d’un, mais elle serait naïve de croire que ce genre d'intimidation peut opérer sur lui. Le blondin est obligé de baisser la tête pour dissimuler au mieux son petit sourire en coin difficilement contenu et contenable. « Je ne sais pas si vous avez un problème avec les rousses et je ne veux pas le savoir, mais je vous prierai de bien vouloir vous comporter en Maître. Si ce genre d'incidents continue, je serai obligée de vous punir. » Ce dernier mot lui fait clore les paupières, ses traits exprimant une douleur feinte, tandis qu’il lâche un très discret « Ouh… » … ça fait mal, hm. Il se mordille la lèvre et rouvre les yeux, levant un regard amusé vers la blonde. « … j’ai presque eu la naïveté de croire que c’était une discussion » murmure alors le dragon. Qui dit discussion, dit échange et écoute. Or Vinaheim n’a jamais eu l’intention de réellement l’écouter. Elle a joué le jeu, mais a cessé de faire semblant au bout de dix secondes. « Vous avez les visages de tous les soi-disants véritables fauteurs de trouble de ma guilde. Il conviendrait donc de vous adresser directement à eux... » C’est ce que le conseil magique faisait avec Fairy Tail à l’époque. Cela pourrait sous-entendre qu’un maître ne peut pas être tenu comme principal responsable des conneries de sa guilde. Toutefois, c’est sans doute plus rapport avec le fait qu’on ne dérange pas Makarov pour ça, vu combien il pèse lourd dans la hiérarchie des mages, et vu son âge. Mais bon, passons ce détail à la trappe.  

Le blondin se lève de son siège, frôlant le corps de la demoiselle. Debout, son visage est proche de celui de la blonde, baissé vers elle. Sa faute ? Non. C’est Natasha qui s’est mise là. Lui n’a pas avancé le pied d’un millimètre. Oh, la domination de la belle ne le dérangeait guère, c’est juste qu’il veut lui faire comprendre qu’il en faudra plus pour le faire bafouiller. « Si vous souhaitiez me voir Capitaine, il suffisait de demander… inutile de vous réfugier derrière les faits et gestes des mages de Sabertooth… » susurre t-il tout bas d’un ton caressant. Son regard bleu perçant se baisse succinctement sur ses lèvres avant de se planter de nouveau dans ses orbes violets. « Je suis tout de même curieux de savoir à quel genre de punition vous faites référence… » Est-il en train… d’en demander ?


⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Crédits : (c) Mirajane <3
Messages : 144
Date d'inscription : 23/05/2014
Age : 20

Natasha Vinaheim
Capitaine de la Cinquième Division de l'armée
MessageSujet: Re: Tu pardonneras nos transgressions [Natasha]   Mar 16 Oct 2018 - 21:58

Tu pardonneras nos transgressions
Sting Eucliffe

Aussi loin qu'elle se souvienne, Natasha a toujours utilisé un fouet pour se battre. Bien exploité il se révélait comme une arme puissante et versatile, utile dans bien des situations. D'autant qu'une fois qu'elle y insufflait un peu de magie grâce à Vaisravana, il en devenait particulièrement redoutable... La capitaine avait bien mérité son surnom de dompteuse d'orages.
Et justement, c'était à une force de la nature qu'elle avait affaire ce soir-là. Le dragon blanc de Sabertooth ne semblait pas vouloir plier face à elle, ce qui était aussi bien admirable qu'idiot. Il aurait pu rentrer chez lui de bonne heure en n’écopant que d'un simple sermon pour cette fois, mais à la place il tendait le bâton pour se faire battre. Ce garçon semblait aimer se faire du mal.

Appuyée contre son bureau, la jeune femme regardait Sting Eucliffe feindre la douleur et se mordre la lèvre. Elle ne fit aucune remarque, préférant l'ignorer comme elle le ferait pour un enfant turbulent cherchant à capter son attention.
Le jeune maître finit par se lever, provoquant le frottement de sa fourrure contre l'uniforme du capitaine de la cinquième cohorte. Son visage près du sien, il lui murmura quelques mots en maintenant le contact visuel entre eux. Etait-il pas en train de quémander la punition évoquée ? Pour le coup, il parvint à arracher un sourire à Vinaheim. Le blondin était un drôle d'oiseau, il fallait le reconnaître.

Pour toute réponse la platinée lui attrapa le menton entre deux de ses doigts avant d'activer la première forme de son take over. Ses cheveux se tressèrent tandis que son uniforme disparaissait au profit d'une tenue bien plus révélatrice à base de bustier et de jambières doublées de bas. Elle laissa les ailes de côté, faire dans le spectaculaire n'était pas son but. On pouvait dire qu'il y avait de l'électricité dans l'air ! La fourrure du flavescent était plus hirsute que jamais !

« Je ne sais pas pour vous, mais moi je n'ai pas suffisamment de temps à perdre pour convoquer tous les fauteurs de trouble de votre guilde, c'est pour cela que vous êtes là, Maître. »

Déjà qu'elle faisait le boulot de la quatrième division en s'occupant de cette affaire, elle n'allait pas en plus s'amuser à fliquer chacun des mages incriminés. De un, elle ne s'amuserait pas à le faire pour de simples avertissements, et de deux elle n'était pas leur mère.
La magicienne lâcha le minois du tigre avant de le repousser d'une tape dans son fauteuil. Oups. Qu'elle était maladroite ! Il fallait dire qu'avec si peu d'espace entre eux, l'un d'eux risquait forcément de chavirer !

« Serait-ce une invitation, Eucliffe ? » lui murmura-t-elle sur le même ton qu'il avait lui-même employé tout à l'heure. « Car j'ai tout un tas de jouets qui n'attendent que vous dans le placard juste derrière. »

Aka sa panoplie d'armes en tout genre. Natasha devait néanmoins avouer qu'il avait raison sur un point, elle voulait le rencontrer. Il l'intriguait, bien qu'elle avait des doutes sur ses capacités à diriger une guilde.

D'un mouvement à la limite du théâtral, elle fit volte face tout en regagnant son apparence originelle, fouettant l'air de ses longs cheveux dorés. Regagnant sa place derrière le bureau, elle laissa un instant son regard se perdre à travers la fenêtre. Pour en revenir au sujet premier de leur discussion, Natasha avait eu raison de penser que quelques choses n'allait pas. Ce n'était pas un hasard si les divisions des capitaines originaires d'Edoras avaient affaire à une Sabertooth peu coopérative voire hostile. Comment pouvait-elle résoudre un sujet comme celui-ci à elle seule ? Ce n'était pas possible.

« Par rapport à ce que vous disiez, Sting, je crois que vous oubliez un détail d'importance. Edoras n'est pas Earthland. »

Elle se retourna pour lui faire face à nouveau, dans une lumière de moins en moins présente au fur et à mesure que la nuit tombait.

« Le précédent régime traquait et se débarrassait des guildes, c'est un fait. Néanmoins le roi Faust était fou, en voulant offrir à ce monde la perspective d'une magie éternelle il était prêt à transformer les Exceeds, les divinités de ce monde, en lacryma. » Elle soupira un instant. « D'autant qu'il faille envisager que le Sabertooth d'Edoras n'est pas celui auquel vous pensez. Il est même possible que certains des membres de votre guilde ne l'aient jamais rejointe dans ce monde. »

Tout comme il était impossible de prédire l'âge ou le caractère de leur jumeau. Elle-même ignorait totalement à quoi pouvait bien ressembler la Natasha de ce monde-ci.
Un détail revint alors à la mémoire de la capitaine. Détail qui pourrait être apprécié par le dragon slayer qu'elle avait en face de lui.

« J'y pense, Maître, mais je crois me souvenir d'une chose. D'après certains, on raconte que les dragons rencontrés sur Earthland existeraient ici aussi mais sous une forme humaine. »

FICHE PAR DITA | EPICODE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Crédits : Unan-Tyara (Vava)
Messages : 136
Date d'inscription : 01/09/2018

Sting Eucliffe
Sabertooth - Maître
MessageSujet: Re: Tu pardonneras nos transgressions [Natasha]   Jeu 18 Oct 2018 - 13:43


Tu pardonneras nos transgressions
Sting Sexy Eucliffe & Natasha Pretty Vinaheim
Aussi peu intimidée que lui par la proximité, la jeune femme saisit son menton entre ses doigts et Sting relève légèrement la tête en réponse, un petit sourire carcassier collé aux lèvres. Le changement qui s’opère sur la personne de Vinaheim l’intrigue. Ses yeux se baissent à nouveau pour toiser la nouvelle tenue qu’elle aborde, s’offrant une vue plongeante sur le décolleté de son bustier. Flagrant délit de matage involontaire. « Je n’en demandais pas tant » qu’il ajoute narquoisement en relevant le regard vers le sien, tandis que la jeune femme justifie sa présence ici et non celle de ses camarades. En un mouvement, Sting est rabattu sur le siège derrière lui. Natasha ne devait pas supporter être regardée de haut. Son sourire s’accentue furtivement. « Serait-ce une invitation, Eucliffe ? Car j'ai tout un tas de jouets qui n'attendent que vous dans le placard juste derrière. » Se décollant du fond du siège, Sting saisit son épaule et la tire vers lui, pas assez fort pour la faire tomber sur ses cuisses, juste ce qu’il faut pour la pencher vers lui. Il aurait bien attrapé le creux de son bustier pour la rapprocher ainsi, mais il aurait fallu qu’il ait moins de respect envers elle au préalable. Et pour la même raison, il n’écrase pas ses lèvres contre les siennes et ne lui dérobe pas ce baiser brûlant qui lui a pendu au nez lorsque leur souffle se sont mêlés quelques instants plus tôts. Il sait encore se tenir. « Cessez de m’allumer Vinaheim, ou je ne réponds plus de mes actes » qu’il rétorque nonchalemment avant de repousser gentiment l’épaule qu’il tient. Les joujoux de la demoiselle ne l’impressionnent pas, elle non plus. N’empêche que les cheveux de la blonde lui refilent une bonne gifle quand elle se retourne dignement pour s’éloigner de lui, et réimposer une distance convenable, en plus de retrouver son uniforme d'avant. À cause du sous-entendu de Sting sur son inconvenance ? Peut-être, même si l'hôpital s'est grièvement foutu de la charité.

Le Dragon Blanc croise patiemment bras. Un silence plane. La belle observe la fenêtre, et lui l’observe, elle. « Par rapport à ce que vous disiez, Sting, je crois que vous oubliez un détail d'importance. Edoras n'est pas Earthland. » C’est la première fois qu’elle l’appelle par son prénom, il le remarque mais ne réagit aucunement. Et en fait, il ne relève même pas. Il le sait, ça. La suite aussi, il la sait. « Vous croyez que je ne peux pas avoir accès à cette information… que je ne peux pas savoir quel sosie d’Earthland a rejoint cette guilde ou non? Vous ne comprenez pas. Je m’en fiche pas mal. Quels qu’ils soient, ils étaient tous des membres de Sabertooth. Et la plupart ont été tués par des mages aveugles, lâches, et égoïstes, les soldats de l’ancien régime. Vous travaillez peut-être avec eux miss Vinaheim, mais vous n’êtes pas comme eux » Sting lui-même n’a pas toujours été exemple d’intégrité en raison de sa formation avec Jemma, mais il ne s’en est jamais pour autant pris à des innocents qui n’étaient pas en mesure de se défendre. On appelle communément ça avoir de l’honneur. Et aussi surprenant qu’une femme portant le nom d’Erza n’en ait aucun, Knightwalker est bien de la pire espèce. Hugues, Sugar Boy, Bayro… une belle brochette d’enfoirés si vous voulez son avis.

« J'y pense, Maître, mais je crois me souvenir d'une chose. D'après certains, on raconte que les dragons rencontrés sur Earthland existeraient ici aussi mais sous une forme humaine. » Sting a toujours pensé à la mort de Weisslogia avec un certain détachement. C’est parce qu’il l’a acceptée avant même qu’elle n’arrive – croit-il, tout comme il croit l’avoir tué. Cependant, il n’a jamais envisagé la possibilité de le retrouver. Or que Natasha fasse miroiter cet espoir ne le laisse pas stoïque comme il a pour habitude de l’être quand on parle de son père. Les sourcils légèrement froncés, le regard hébété, Sting laisse échapper le murmure de « Weisslogia… ». Après un instant de silence, il détourne le regard, une légère moue amère sur les lèvres. Le capitaine l’a dit elle-même : ce n’est pas son père, ce qu’une copie, et puis… « Je ne suis même pas sûr de pouvoir le reconnaître ici… » Dans tous ses vagabondages, Sting n’a jamais eu l’impression de le croiser à un seul moment, aucune impression de déjà vu avec aucun homme. Weisslogia lui a échappé de la même façon que Minerva. Le souvenir de Mademoiselle le fait ramener un regard grave vers Vinaheim. Il pose une main sur la table et se lève, car c’est ainsi qu’il veut se tenir depuis le début, et qu’il ne joue plus. « Natasha, je vous remercie pour cette information, mais mon père est mort. Je ne reviendrai pas en arrière et je n’utiliserai pas son double en substitut. Cependant, puisqu’on parle de ce qui m'importe, il y a bien une mage que vous connaissez et que j’espère retrouver. Depuis que vous êtes ici, n’auriez-vous pas rencontré mademoiselle Minerva Orland ? Est-ce que des soldats de l’armée ont été confrontés à une femme maîtrisant la magie Territoire ? » Ce qu’il lit dans les yeux de Natasha ne présage rien de bon et le le maître de Sabertooth poursuit, un brin d’impatience dans la voix. « Vous avez bien un… dossier sur une gamine qui geint un peu trop fort » dit-il en saisissant le rapport qu’il froisse involontairement. Ce n’est pas de la colère. Si le Dragon Blanc a physiquement l’odeur du bois de santal, y a bien comme un léger relent de désespoir dans l’air en prime. Si même l’armée impériale est incapable de l’aider, qui le peut ? « Vous ne pouvez pas me dire que vous n’avez rien sur elle. »


⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Crédits : (c) Mirajane <3
Messages : 144
Date d'inscription : 23/05/2014
Age : 20

Natasha Vinaheim
Capitaine de la Cinquième Division de l'armée
MessageSujet: Re: Tu pardonneras nos transgressions [Natasha]   Dim 21 Oct 2018 - 23:54

Tu pardonneras nos transgressions
Sting Eucliffe

« Cessez de m’allumer Vinaheim, ou je ne réponds plus de mes actes »

Elle lui aurait volontiers remis les idées en place à l'aide d'une décharge électrique, la blonde s'en abstint. Rentrer dans son jeu en répondant à ses provocations ne lui serait d'aucun bénéfice. Même si cela devait s'avérer extrêmement satisfaisant, quel intérêt aurait-elle à délivrer au jeune maître une leçon de bonnes manières ? Encore une fois, elle n'était pas sa mère.
A la place, elle préféra reprendre son apparence initiale et le gifler -de façon involontaire, cela va de soi- avec sa très longue chevelure dorée. Une fois revenue derrière son bureau, Natasha recentra la discussion sur le sujet initial de leur conversation : l'animosité palpable entre les mages de Sabertooth et les soldats de certaines divisions de l'armée. La capitaine n'était pas étonnée d'apprendre que l'origine de tout cela provenait du triste sort qu'avaient subit les tigres aux dents de sabre dans ce monde-ci. Difficile de le contredire sur le sujet. Il était connu de tous que les généraux qui servaient aujourd'hui le roi Mystogan avaient, pour certains, participé à l'extermination des guildes qui se dressaient contre l'ancien monarque. La rancœur du dragon blanc avait beau être justifiée et compréhensible, la générale ne pouvait pas se désolidariser des autres gradés. Sting le savait aussi bien qu'elle.

Désormais que l'abcès était crevé, ils pourraient essayer de trouver une solution à ce problème. Mais pour l'heure, Natasha préféra changer de sujet et évoqua un détail de ce monde dont on lui avait fait part et dont elle venait de se souvenir : l'existence humaine des dragons d'Earthland.
Cela lui fit presque étrange de se retrouver face à un Eucliffe déconfit. Il semblait avoir perdu son arrogance en même temps que son sourire.

« Je ne suis même pas sûr de pouvoir le reconnaître ici… »

« On dit que leur odeur reste la même. Je ne puis vous aider plus. »

Bien que ses pouvoirs lui permettaient de décupler certains de ses sens comme son odorat, celui-ci restait bien faible en comparaison à celui d'un dragon slayer comme Sting Eucliffe. D'autant que de son côté, elle gardait un assez mauvais souvenir de sa rencontre avec des dragons.

Vinaheim leva un sourcil lorsque le maître de Sabertooth se leva, posant une main sur son bureau qui ne manqua pas de faire frémir les rapports qu'elle avait si consciencieusement lu et classé. Son regard avait encore une fois changé. Il lui demanda si elle ne possédait aucune information sur Minerva Orland, ancienne tigresse qui s'était faite particulièrement remarquée pendant le Dai Matou Enbu. La dompteuse pris quelques secondes pour juger l'expression d'Eucliffe et de ses intentions. Le pauvre semblait désespéré.

Elle ferma les yeux, prenant le temps de juger le pour et le contre de ce qu'elle allait lui dire. Oui, elle était au courant de certaines choses quant à cette sinistre magicienne. Etait-il prêt à les entendre ? La croirait-il ? Elle en doutait fortement. Néanmoins il voulait savoir et il était de son devoir de soldat de l'aider.
Lorsque ses yeux s'ouvrirent à nouveau, elle les déposa sur l'un des tiroirs de son bureau. Elle l'ouvrit d'un geste souple et en sorti un document unique qu'elle tendit au saint dragon.

« Toute vérité n'est pas bonne à dire, Maître. Mais je pense qu'il est mieux que vous soyez au courant de ce fait. » Elle laissa son interlocuteur saisir le papier et en commencer la lecture avant de continuer. « A la suite de notre arrivée sur Edoras, on nous a effectivement fait état d'une découverte à propos de Minerva Orland. Votre ancienne camarade a été vue plein assassinat d'un mage. L'un de vos mages. »

Tout était détaillé dans le rapport qu'il tenait. Le verdict était sans appel, la tigresse avait dévoré un autre tigre avant de s'enfuir. Elle était désormais considérée comme une mage noire, bien qu'ils n'étaient pas parvenus à retrouver sa trace par la suite. Le Gouvernement ignorait donc si elle agissait désormais seule ou accompagnée, mais cela le blondin devait bien s'en moquer.

« Je suis désolée, Sting. »

Évoquer ce cas n'était pas sans lui rappeler d'une autre personne portée disparue et refaisant surface de façon inattendue. Ses mains se crispèrent tandis que la capitaine essayait de chasser l'image de Gintoki de ses pensées. Elle fit une nouvelle fois demi-tour pour à nouveau perdre son regard dans la ville assombrie.

« Si vous tenez toujours à retrouver votre amie, essayez du côté du désert de Louen. Des fantômes du passé ont tendance à y ressurgir ces derniers temps. »


FICHE PAR DITA | EPICODE



HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Crédits : Unan-Tyara (Vava)
Messages : 136
Date d'inscription : 01/09/2018

Sting Eucliffe
Sabertooth - Maître
MessageSujet: Re: Tu pardonneras nos transgressions [Natasha]   Mer 24 Oct 2018 - 20:23


Tu pardonneras nos transgressions
Sting Sexy Eucliffe & Natasha Pretty Vinaheim
Elle a donc quelque chose sur Mademoiselle ?! Vu sa tête, Natasha a l’air de lui tendre un avis de décès et une ombre paniquée traverse le regard marine du maitre de Sabertooth. Contractant les muscles du bras pour éviter à sa main de trembler, Sting saisit le papier. Il baisse les yeux et n’intercepte que les informations principales de l’en-tête. Dossier, Minerva Orland. Inculpation, Meurtre. Victime…  Il relève doucement la tête vers Vinaheim, l’air neutre, quoiqu’avec une certaine incrédulité dans le regard. Il attend sans doute un sourire, le signe que c’est une plaisanterie destinée à le faire réfléchir sur ses manières, mais rien. Sting scrute ses orbes violets un à un, y cherchant désespérément le moindre signe de malhonnêteté, ou au moins d’incertitude ! De l’incertitude sur ce qu’elle dit. Or elle affirme, et lui conte exactement ce qu’il a entrevu. Sting secoue lentement la tête en signe de négation au gré des paroles de la blonde, il nie silencieusement chaque mot. Certes elle ne plaisante pas, certes elle ne ment pas, mais elle se trompe. « C’est impossible. Mademoiselle n’aurait jamais fait une chose pareille » qu’il affirme sèchement en retour, heurté comme si c’est lui que l’on vient d’insulter. Mademoiselle a toujours été la princesse de Sabertooth. Elle était celle qui prenait les meilleures décisions au point que même Jemma l’écoutait, celle qui donnait les bonnes directives, celle qui avait toujours raison, la mage la plus assidue, fidèle à sa cause, et noble, que Sting n’avait jamais rencontré. Elle aurait pu prendre de la distance avec sa guilde, oui, mais jamais elle ne l’aurait trahie. Cependant… si Sting en est aussi persuadé, alors pourquoi son cœur bat si vite, et pourquoi a t-il si peur tout d’un coup ? « Il y a bien des sosies d’Earthland qui sont ici ! Il est beaucoup plus probable que ce soit une autre Minerva qui ait fait cela ! Et… il doit y avoir certaines filles qui lui ressemblent ! Ce rapport est aussi peu fiable que la moitié de vos dossiers ! La personne qui a tué Akuma… ce n’était pas... » Il a les boules, littéralement. Sa gorge serré le coupe avant même qu’il ne finisse sa phrase. Même si elle a la politesse de le laisser s’exprimer, l’opinion de Vinaheim est toute faite. Et au vu de sa droiture et de sa justesse, Natasha n’aurait jamais donné une information aussi grave si elle n’était pas parfaitement sûre de sa véracité. Il l’a eu finalement, son coup de fouet. Il en voit trente-six chandelles.

Le blond contracte la mâchoire . Il ne sait plus quoi dire pour la défense de Minerva. S’il l’avait vu de ses yeux, peut-être l’aurait-il cru –et encore !- mais pour l’heure, il s’y refuse. Il doit absolument la retrouver. Il y a forcément une explication. Elle n’a pas tué un des leurs, elle n’est pas responsable de cela, elle le lui dira ! C’est ce dont il essaie de se convaincre. Et pourtant, au fond, il se demande : la connaissais-je donc si peu ? La simple pensée qu’elle ait pu franchir cette limite le tue. Il déglutit un bon coup et le rapport se froisse dans sa main tandis qu’il pointe l’index vers le sol pour marquer ses mots, le regard glacial. « L’accusée est une membre de Sabertooth, et c’est un membre de Sabertooth qui est la victime. Alors pourquoi n'est-ce que maintenant que j'apprends l'existence de ce rapport ? Parce que "toute vérité n’est pas bonne à dire" ? Nous avons pleuré la perte d'un ami sans savoir pourquoi ni comment il est mort, vous trouvez ça juste ?! » Il se rend compte, d’ailleurs, que s’il est désormais au courant, c’est par un putain de hasard ! Si Sabertooth n’avait pas trop foutu de merdes, si lui-même n’avait pas rallongé sa présence ici en se comportant comme un petit con, s’il n’avait pas abordé le sujet, Natasha ne lui aurait jamais dit tout ça ! Et en fait, il n’en a rien à foutre au final. Il n’a aucune rancœur contre Vinaheim. La colère, c’est son dernier rempart pour se protéger de la douleur. Un rempart bien faible. Rapidement, il n’a même plus la force de s’indigner, et il reste muet. Elle dit qu’elle est désolée, mais des deux, c’est plutôt lui qui a l’air désolé, et démoli. De la même façon qu’elle lui a laissé un indice pour retrouver le double de son père, elle lui laisse un indice pour retrouver Minerva.

« Si vous tenez toujours à retrouver votre amie, essayez du côté du désert de Louen. Des fantômes du passé ont tendance à y ressurgir ces derniers temps. » Elle ne le regarde plus, mais Sting sait qu’elle fait référence à elle-même. Il a senti la tension avant qu’elle ne s’intéresse au dehors. Il est peut-être malheureux, mais il n’est pas aveugle. Et c’est sans doute la première fois qu’entendre parler de fantôme lui glace le sang à ce point. Quand la personne que l’on cherche est un fantôme, c’est qu’il est trop tard, c’est qu’elle est morte et qu’elle nous hante. Il n’y a pas de retour en arrière possible... Il ne sait pas à quel moment il a replié le bras pour serrer étroitement le rapport portant le nom de Minerva contre sa poitrine, mais la pression se relâche d’un coup et sa main retombe mollement. La feuille tombe aussi. C’est la deuxième qu’il fout inconsciemment par terre.« Mademoiselle ne sera jamais un fantôme… » Et c’est un comble pour un mage de lumière, que d’être aussi éteint. Le regard morne, le Dragon Blanc tourne les talons. Avec son hémorragie interne qu’a suscité en lui la nouvelle, Sting ne sait pas quelle source divine lui permet de mettre un pied devant l’autre sans que ses jambes ne cèdent sous son poids. Il précipite sa sortie parce qu'il craint de craquer devant elle. Devant Rog ou ses proches camarades, ça ne le dérangerait peut-être pas tant que ça. Là c'est différent. Par fierté et pudeur, il se retire sans céder aux larmes. Avant de sortir, il s’arrête et se tourne vers Natasha, l’air le plus diplomatique possible, bien qu’il soit aussi profondément las.

« Merci pour votre honnêteté, Capitaine. Je vais suivre vos indications et veillerai à ce que mes tigres fassent plus attention. Cependant, je ne vous cache pas qu’il y a un ou deux cas désespérés. S’ils persistent, merci de les convoquer et de sévir avec eux plutôt qu’avec moi, de la même façon qu’on ne donne pas une heure de colle à un père pour la connerie de son enfant. Ou alors excusez-moi d’avoir du bon sens », qu’il ajoute avec un faible sourire qui se veut taquin, mais qui a comme un goût d’amertume, voire de mort. Il se tourne à nouveau vers la sortie. Maintenant que Natasha ne voit plus son visage, son sourire se mue en rictus douloureux. « Bonne soirée, Natasha. Et bon courage avec vos fantômes », dit-il avant de quitter la pièce. Sa vue se brouille. Dès qu’il a refermé la porte derrière lui, sa main reste crispée sur la poignée tandis que l’autre s’écrase sur ses yeux. Sa paume s'humidifie de ses larmes. En prenant ses fonctions de maître, il n’avait pas signé pour ça…


⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Crédits : Sirius
Messages : 549
Inventaire : Banane
Date d'inscription : 10/07/2013
Localisation : Caché !
http://fairy-reborn.forumactif.org
Pika-sama
Maître du Jeu
MessageSujet: Re: Tu pardonneras nos transgressions [Natasha]   Mer 24 Oct 2018 - 22:09

Bien joué à vous deux pour avoir terminé ce rp ! Il est verrouillé et rangé dans la partie adéquate !

_________________
Compte Fondateur et PNJ. Sert à intervenir en rp pour jouer n'importe quel personnage. Si vous avez des questions, veuillez les poser à un autre membre du staff et pas à ce compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Tu pardonneras nos transgressions [Natasha]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tu pardonneras nos transgressions [Natasha]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Surprise en flagrant délit... [Natasha & Luna]
» Natasha L. Damian
» La Fugue Irlandaise [PV Darren - Natasha]
» Natasha Anastasia Faust / Kickstart My Heart!
» Natasha Romanoff {Cause I'm T.N.T, I'm dynamite [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Reborn :: Archives :: Cimetière :: Rp terminés-
Sauter vers: