AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sur ceux qui étaient assis dans l'ombre de la mort, la lumière resplendit [Mavis]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Crédits : Unan-Tyara (Vava)
Messages : 122
Date d'inscription : 01/09/2018

Sting Eucliffe
Sabertooth - Maître
MessageSujet: Sur ceux qui étaient assis dans l'ombre de la mort, la lumière resplendit [Mavis]   Sam 20 Oct 2018 - 21:01


Sur ceux qui étaient assis dans l'ombre de la mort, la lumière resplendit
Sting Sexy Eucliffe & Mavis CutiePie Vermillon
C’est la première fois que Sting décide de partir en mission seulement avec Lecter sans que les circonstances ne l’y obligent. Quoique, d’une certaine façon, les circonstances l’y obligent puisqu’il a décrété qu’il fait la gueule à Rog. Ce faux-frère l’a lâchement abandonné à un moment critique de sa vie. A cause de ça, le Dragon Blanc raide mort s’est réveillé dans son propre lit avec un autre homme, alors qu’il est hétéro de la racine des cheveux jusqu’aux ongles de pieds. Sting en a encore des palpitations rien qu’au souvenir. Comment Rog a t-il pu le laisser faire une connerie ? Là réside tout le mystère. On serait porté à croire que Rog était tout à fait raide mort lui aussi, mais si c'était le cas, comment aurait-il pu se réveiller à six heures du matin et remplacer Sting lors du footing matinal de la guilde ? Le truc un peu con à faire pour avoir la réponse, ça aurait été de tout simplement poser la question à son jumeau, mais Sting n’aime pas les trucs "un peu" cons. Si ce n’est pas profondément con, ou parfaitement intelligent, disons que ça n’attire pas trop son attention. Le maître de Sabertooth aime voir grand. D’ailleurs, le pactole de la mission pour laquelle il propose sa candidature pourra lui permettre de faire de beaux travaux au sein de la guilde. Pourquoi pas une salle d’entrainement magique avec des projections d’ennemis crées par des lacrimas (il ne sait pas à qui s’adresser pour un truc aussi génial) ?! ou une salle de bowling ?! Ou alors… ou alors il pourrait faire des réparations sur l’aile Est qu’ils ont détruit comme des abrutis, ou alors il pourrait régler les amendes de la guilde à cause de leurs dégâts, ou alors… la liste des dettes de Sabertooth s’allonge dans sa tête tout au long de sa marche vers le sud du continent (le blondin a largement préféré s'y rendre à pied, car il n’aurait pas été sûr de survivre à un voyage en bateau après avoir utilisé un véhicule). Il dit progressivement adieu à ses rêves de grandeurs.  « Tu es sûr que tu ne veux pas que je te porte comme Happy fait avec Natsu ? » insiste son fidèle exceed. « Hmm… je n’ai jamais eu l’intention de battre Natsu sur ce terrain-là » répond Sting comme si ça n’a pas d’importance. Alors qu’en réalité, s’il a appris à conduire malgré son mal, c’est justement parce qu’il ne s’en fout pas tant que ça d’être un maillon faible en mal des transports…

Ils en ont pour plusieurs jours de marche en tout cas. Cela leur rappelle le bon vieux temps, celui où il n’y avait qu’eux, avant Sabertooth. Ça manque un peu de Rog et Frosh, même si Sting est suffisamment remonté pour ne pas le reconnaître à voix haute. Arrivé au port de Tayou, Sting réclame une carte, une boussole, et surtout un bateau qu’il loue pour trois jours, afin de rester large. En comparaison avec la récompense de sa mission, le prix est complètement négligeable. Après avoir réglé la somme, Sting reste sur le ponton à observer son bateau, les bras croisés, les lèvres pincées. Il se prépare mentalement et est en pleine communion avec lui-même, car il sait qu’il va avoir mal au cœur dès l’instant où il aura posé le pied sur ce transport. De tous, le bateau est le pire pour lui. Il espère que la mer sera clémente. Sentant un regard sur lui, le Dragon blanc tourne un visage curieux et remarque qu’une jeune fille blonde se trouve là et qu’elle approche justement pour lui parler. Elle ressemble assez à cette célèbre et fictive princesse blonde qui sait faire du karting(1), typiquement le genre de princesse bien chiante qu’il faut toujours sauver en anéantissant un seigneur du mal avec un nom à coucher dehors(2), mais en beaucoup plus jeune ceci dit. Elle a l’air d’avoir tout juste quinze ans en fait, voire moins, ce qui donne encore moins envie à Sting de se faire aborder par elle d’ailleurs. Il a une sacrée poisse avec les mômes.

Remarque que celle-ci est vachement mignonne avec ses grands yeux émeraude – une couleur assez unique. Y a qu’à espérer qu’elle ne soit pas fleuriste, sinon elle risque de crever à coup de katana dans l’abdomen (ou autre truc glauque) : les fleuristes aux yeux verts qui se cherchent des chevaliers blonds sont condamnés à un triste destin(3). Il l’ignore mais cette fille a déjà eu son triste destin, sans avoir eu besoin d’être fleuriste. Malgré son degré de mignonitude, Sting réussit l’exploit de rester parfaitement de marbre, presque froid. « Me fais pas tes yeux de chat ma p'tite, il n'y aura pas de tour de manège » C’est sa façon de la saluer. « J’ai une mauvaise expérience avec les gosses de ton âge en plus. Allez, du vent » qu’il ajoute en agitant la main pour lui signifier de circuler. Il a encore besoin de quelques secondes supplémentaires pour communier avec lui-même. Sting doit réunir son courage, c’est la vie de pauvres enfants disparus qui est en jeu ! Et puis, il a hâte de mettre la main sur l’enfoiré qui a eu l’idée de les larguer sur Creepy Island et demander une rançon impossible, même pour leur père plein aux as.


⇜ code by bat'phanie ⇝

HS défi:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 29
Date d'inscription : 30/09/2018

Mavis Vermillon
Fairy Tail - Earthland - Fondatrice
MessageSujet: Re: Sur ceux qui étaient assis dans l'ombre de la mort, la lumière resplendit [Mavis]   Dim 21 Oct 2018 - 12:11

Sur ceux qui étaient assis dans l'ombre de la mort, la lumière resplendit

La première du Nom observait en silence les jeunes présents dans la Guilde. Ils étaient penchés sur une requête et même si l'un des deux était enthousiasme par rapport à cette possible mission, l'était beaucoup moins. Cependant, la décision semblait déjà prise et les deux sortirent du QG, parlant de comment ils allaient régler ça. Après un moment d'hésitation, la blonde décida de les suivre, curieuse de voir comment cela allait tourner. On ne peut pas dire que Fairy Tail agissait avec finesse, peu importe le Mage, il y avait toujours de la casse. Mais certains étaient plus destructeurs que d'autres... Cela fit soupirer Mavis qui se souvenait de toutes les fois où elle avait dû s'excuser pour les dommages causés. Malgré ça, les membres de la Guilde faisaient toujours du bon boulot. Il n'y avait aucun doute là-dessus. Alors qu'elle rêvassait, la petite perdit de vue les deux jeunes et se retrouva bien vite toute seule. Cependant, il lui fallut un petit moment avant de s'en rendre compte. Heureusement pour elle, elle n'était pas loin d'une ville et put trouver refuge. En tant que fantôme, elle pouvait entrer sans que personne ne la remarque, même si cela ne lui plaisait guère. Elle n'aimait pas faire des telles choses mais elle savait qu'elle n'avait pas franchement le choix. Personne ne voudrait l'héberger si elle se rendait visible, elle en était sûre.

La douce passa quelques jours dans cette ville, écoutant le rumeurs et les nouvelles qui circulaient. C'est ainsi qu'elle eut vent de ce kidnapping d'enfants. C'était vraiment quelque chose qui dégoutait la belle qui détestait ce genre de personnes sans scrupules. Par la suite, elle apprit qu'une requête avait été déposé dans une Guilde par le père. Curieuse de voir qu'elle était la Guilde qui avait reçu cette demander, Mavis prit la direction de Tayou, espérant que la personne qui accepterait la mission, aurait la même idée qu'elle. Elle ne savait pas vraiment comment elle allait faire pour trouver la bonne personne, mais elle allait trouver ! La belle atteignit le port de la ville après un moment de marche et ne put s'empêcher d'admirer les merveilles du lieu. C'était toujours la même chose avec elle, peu importe où elle allait, elle finissait toujours par baver devant les boutiques et la nourriture. Un comportement enfantin que la petite avait vraiment dû mal à contenir -pour ne pas dire qu'elle ne le contenait pas le moindre du monde-. Cela faisait un petit moment déjà qu'elle rêvait devant toutes ces tentations, quand quelque chose -ou plutôt quelqu'une- attira son attention. Elle tourna la tête vers le jeune homme qui se dirigeait vers un loueur de bateaux, et le suivit de loin, sûre et certaine de l'avoir déjà vu quelque part, mais où... Il fallut quelques minutes à la Fondatrice pour reconnaitre le Dragon Blanc. Son nom... Sting, non ? Il était devant un bateau et le kidnapping des enfants revint dans la mémoire de Ma'. Elle avait complètement oublié la raison de sa venue avec toutes ces distractions. La petite blondinette se dirigea alors vers le membre de Sabertooth. N'en était-il pas le Maître maintenant ? Au vu de la tête du blond, il n'avait pas l'air enclin à une discussion mais tant pis, elle avait déjà pris sa décision. Quand Mavis arriva à sa hauteur, elle ne reçue pas le meilleur des accueils, même si cela était prévisible :

« Me fais pas tes yeux de chat ma p'tite, il n'y aura pas de tour de manège. J’ai une mauvaise expérience avec les gosses de ton âge en plus. Allez, du vent »

Il ajouta un signe de main, qui voulait clairement dire de lui foutre la paix, à ses paroles. Mais la Première du Nom ne bougea pas d'un centimètre continuant de la fixer de son regard vert émeraude. Elle n'allait pas abandonner si facilement. Et puis, elle n'était pas franchement étonnée par les paroles de Maître des Tigres. Pour lui montrer qu'elle n'allait pas partir, elle passa devant lui et bondit sur le bateau en souriant. Elle savait parfaitement que comme les autres Dragon Slayers, il avait le mal des transports. Elle se souvenait très bien de sa piètre performance à l'épreuve du "Charriot" au tournoi des jeux inter-magiques. Un sourire faussement innocent sur le visage, la blondinette se mit à courir partout sur le bateau. Oui, elle avait un petit peu envie de s'amuser et la situation s'y prêtait parfaitement. Après quelques minutes à courir dans tous les sens, Ma' s'arrêta au milieu du bateau, et dit à Sting d'une voix très peu enfantine, le regard profond :

- Je crois que tu n'as franchement le choix, cher Maître de Sabertooth. Elle fit une courte pause. Je doute qu'avec ton mal du transport, tu réussisse à me faire quitter ce bateau.

Son sourire s'aggrandit et elle se dirigea vers l'avant du bateau, l'air de dire "Allons-y !", la mine joyeuse. Elle était sûre d'obtenir ce qu'elle voulait parce qu'après tout, il ne pouvait pas la toucher.

Codage par Libella sur Graphiorum


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Crédits : Unan-Tyara (Vava)
Messages : 122
Date d'inscription : 01/09/2018

Sting Eucliffe
Sabertooth - Maître
MessageSujet: Re: Sur ceux qui étaient assis dans l'ombre de la mort, la lumière resplendit [Mavis]   Lun 22 Oct 2018 - 20:06


Sur ceux qui étaient assis dans l'ombre de la mort, la lumière resplendit
Sting Sexy Eucliffe & Mavis CutiePie Vermillon
Loin de se laisser impressionnée par l’humeur maussade du Dragon Blanc et ses mauvaises manières, la jeune fille le toise encore un moment. Sting plisse légèrement les yeux de méfiance en ayant une intuition assez étrange tout en observant son regard émeraude. Il n’est pas du genre à flairer la magie ou la puissance des autres, loin de là –la branlée de Natsu aux jeux par exemple, il ne l’avait clairement pas vu arriver– mais il a la nette impression que la petite blonde dégage une aura étrange. La demoiselle le dépasse alors et bondit sur le bateau que le Dragon Blanc comptait prendre, sous son regard médusé. Les yeux écarquillés, le maître de Sabertooth tombe des nues devant la taille de ce culot qu’elle impose. Comble de la provocation, elle se met à courir partout sur le transport et Sting a sincèrement déjà mal au cœur rien qu’en la regardant. Le Dragon Blanc l’observe faire avec les lèvres crispées de dégoût, et le regard dédaigneux, mauvais (mais avec cette discrète lueur au fond des pupilles qui appelle au secours, comme à chaque fois qu’il est confronté à sa phobie).

« Je crois que tu n'as franchement le choix, cher Maître de Sabertooth… Je doute qu'avec ton mal du transport, tu réussisse à me faire quitter ce bateau » lui lance t-elle d’un ton qui n’a rien d’immature, mais qui est au contraire celui de quelqu’un qui maîtrise parfaitement la situation. Puis, elle lui envoie un grand sourire innocent et angélique — alors que Sting est désormais persuadé qu’un démon est logé dans ce corps ! La peste ! C’est quoi le pire? Ses propos insolents, ou son air jovial à la "Tu l’as dans le cul Maître Eucliffe" ? Parfois, le Tigre aimerait avoir aussi peu de scrupules que Knightwalker. Sauf que là, non, il ne va pas balancer un hurlement du Dragon à une pré-ado, d’autant qu’il est là pour sauver des enfants justement. Et merde, elle a dû assister aux jeux. Les organisateurs ont révélé la plus grande faiblesse des chasseurs avec cette épreuve stupide des chariots, à laquelle le blond a brillé par sa médiocrité. Sting l’a toujours en travers de la gorge, un an après. Il est à peu près certain qu’ils l’ont fait exprès ! Ou alors, qu’on lui explique comment quelconque mage peut prouver sa valeur en cavalant comme un débile sur des chariots ! Même Natsu a fini avant dernier.

Le seul transport que Sting peut décemment conduire et qu’il supporte quelques heures en morflant moins qu’il ne devrait, c’est le véhicule de Sabertooth. Le blondin ignore que c’est en raison de son attachement pour l’engin, influencé par Natsu Dragion qui dit qu’il faut faire corps avec sa bagnole (bon, lui, c’est un extrémiste). Sting a même donné un surnom affectif à la voiture : Arsofell. Certes, c’est la contraction de "cul de l’enfer", mais c’est réellement affectif. Pour le reste…. Comment dire ? Disons que la jeune fille est presque sympa de "douter" qu’il puisse la faire sortir du bateau, parce que ça, elle peut même en être certaine. Une fois dans ce transport, Sting deviendra un tigre de cirque que la gosse pourra se targuer d’avoir dompté le temps d’un trajet. D’autant que pour lui, s’il faut une classification de son calvaire avec les transports, il n’y a rien de pire au monde qu’un bateau. Ou une grande roue, bordel, une grande roue…  Les poings serrés, le regard sévère, Sting éructe de colère : « Saleté de mioche, descends de là ! » et brasse de l’air. Il en est réduit au point de parcourir les alentours du regard avec –presque !- l’intention de réclamer le secours d’un marin, mais se ressaisit bien vite. Ayant trop de fierté mal placée en lui pour se faire assister, Sting aura l’honneur un peu plus intact s’il cède. Encore. C’est la deuxième môme qui lui force la main de façon complètement déloyale. Sting les attire comme des mouches nom d’un chien ! Le Dragon Blanc relâche la tension et abaisse les poings qu'il avait un peu levé de rage, désormais résigné.

« Qu’est-ce que tu me veux ?! » qu'il râle. Tu penses bien qu’il est obligé de rester sur le ponton pour s’adresser à elle avec dignité. « Je suppose que t’as rien pour m'aider contre le mal de mer en plus… Tss !  Et t’es qui d’abord ? T’es de Mermaid Heel toi aussi, c’est ça ? Faut vraiment que je parle à ton maître. T’as pas idée de lâcher des sales gosses sans collier ni laisse en pleine nature... ! »



⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 29
Date d'inscription : 30/09/2018

Mavis Vermillon
Fairy Tail - Earthland - Fondatrice
MessageSujet: Re: Sur ceux qui étaient assis dans l'ombre de la mort, la lumière resplendit [Mavis]   Mar 23 Oct 2018 - 13:07

Sur ceux qui étaient assis dans l'ombre de la mort, la lumière resplendit

Mavis s'était assise sur le bord du bateau, les pieds pendants dans le vide. Elle chatonnait en attendant que le tigrounet monte sur le navire et lance les amarres. Mais malgré les minutes qui passaient, il n'y avait aucuns bruits montrant que le Dragon était monté à bord et le bateau ne bougeait pas d'un poil. Contrariée, la petite tourna la tête vers le Maître de Saber qui semblait bouillir de rage. Il savait pourtant que c'était peine perdue d'essayer de la faire. A moins qu'il allait quand même essayer de la faire quitter de force le navire malgré son mal. Un large sourire apparut sur le visage de la blondinette . Elle voulait voir ça ! Elle imaginait bien la scène mais cela devait être encore plus marrant en vrai. Ma' reposa ses pieds sur le bateau et se mit à marcher vers Sting qui criait avec colère, brassant inutilement de l'air en même temps :

« Saleté de mioche, descends de là ! »

Pauvre petit minou, il en venait même à chercher de l'aide du regard. La Première du Nom n'était pas quelqu'un de méchant, au contraire, mais la situation actuelle était si amusante -pour elle du moins- qu'elle ne pouvait pas s'empêcher d'envenimer un peu les choses. La douce s'assit devant le Saber, hors de sa portée évidemment, elle n'allait pas risquer de se faire choper par le Dragon alors qu'elle était sur le point d'obtenir ce qu'elle voulait. Enfin, dans le pire des cas, il passerait à travers elle... Mavis sortit de ses pensées et remarqua alors que le Maître abandonnait l'idée de la faire partir, ses poings s’abaissant en même temps que la colère le quittait. C'était une bonne chose ça. Avant qu'elle ne puisse dire le moindre mot, il se mit à râler :

« Qu’est-ce que tu me veux ?! Je suppose que t’as rien pour m'aider contre le mal de mer en plus… Tss !  Et t’es qui d’abord ? T’es de Mermaid Heel toi aussi, c’est ça ? Faut vraiment que je parle à ton maître. T’as pas idée de lâcher des sales gosses sans collier ni laisse en pleine nature... ! »

Mermaid Heel ? Pourquoi parlait-il de la Guilde des Sirènes ? Aurait-il eu une mauvaise expérience avec l'une des ses membres ? Un petit sourire se peignit sur le visage de Ma', mais il disparut bien vite. Même si c'était une information fortement intéressant, elle ne devait pas remuer le couteau dans la plaie -pour le moment du moins-. Toujours assise devant le maître des tigres, la petite réfléchissait au meilleur moyen de lui dire qui elle était. Il fallait que ça en jette ou qu'au moins, il soit surpris, juste pour que la douce puisse voir sa tête. Oui, ce n'était pas la plus noble des motivations mais le blond était si amusant dans ses réactions que la Fondatrice voulait toujours en voir plus. Il avait bien évolué depuis les jeux, surtout au niveau de sa manière de pensée et c'était une très bonne chose. Finalement, elle trouva quoi dire et se releva en souriant, avant de dire d'une voix calme mais quelque peu amusée :

- Désolée petit tigre, mais je ne viens pas de Mermaid Heel. Je m’appelle Mavis, je suis la Fondatrice de Fairy Tail. Elle se mit, encore une fois, à sourire. Et je suis simplement venue me divertir.

Son sourire s’agrandit et elle recula de quelques pas, l'invitant à venir sur le bateau. Après tout il avait cédé à sa "demande" alors ils pouvaient dès maintenant partir pour découvrir de nouvelles choses !

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Crédits : Unan-Tyara (Vava)
Messages : 122
Date d'inscription : 01/09/2018

Sting Eucliffe
Sabertooth - Maître
MessageSujet: Re: Sur ceux qui étaient assis dans l'ombre de la mort, la lumière resplendit [Mavis]   Mer 24 Oct 2018 - 21:55


Sur ceux qui étaient assis dans l'ombre de la mort, la lumière resplendit
Sting Sexy Eucliffe & Mavis CutiePie Vermillon
« Désolée petit tigre, mais je ne viens pas de Mermaid Heel. Je m’appelle Mavis, je suis la Fondatrice de Fairy Tail... Et je suis simplement venue me divertir » Sting ne réagit pas au départ et se contente de fixer son regard émeraude. La fondatrice de Fairy Tail. C’est le genre d’information qui met du temps à être intégré. D’une part parce que la réputation de la fondatrice de Fairy Tail, ainsi que son histoire, en font comme une sorte de divinité mythologique. D’autre part parce qu’elle est morte depuis un sacré bout de temps, techniquement. « La fondatrice de Fairy Tail… » répète t-il dans un murmure. « Comment c’est possible ? » demande Lecter. Les secondes s’égrènent et Sting se rend compte que c’est bien elle, il ne sait pas comment c’est possible, mais c’est elle. Il ne l’avait pas du tout imaginé ainsi, mais bizarrement, maintenant qu’elle le dit, c’est comme une évidence. Il a senti dès le début qu’elle n’était pas une enfant normale – pas seulement à cause du physique. Il avait perçu l’aura un peu mystique qu’elle dégage et, plus alertant encore, la clairvoyance dans son regard. Une clairvoyance dû à l’expérience et à l’âge, dont lui-même n’est pas pourvu. Et maintenant qu’il y pense, devant elle… c’est lui l’enfant ! Sursautant légèrement alors que l’information a enfin été traitée par son cerveau, le blondin baisse aussitôt les yeux.

« Maître fondateur de Fairy Tail, je vous prie de m’excuser ! » Et alors que son regard fixe un point sur la coque du bateau, Sting se rend compte qu’il a inconsciemment courbé l’échine. Un peu, mais c’est vraiment arrivé ! Et si son maître courbe l’échine, son exceed se sent obligé de descendre plus bas et se retrouve à quatre pattes en s’excusant aussi alors qu’il n’a rien fait de mal. Sting se redresse avec un petit air embêté et se frotte la nuque. « Mais euh… maître Mavis… vous ne pouviez pas commencer par là ? » qu’il ajoute avec un grand sourire penaud. Il s’était un peu énervé pour rien, on va dire. La fondatrice de Fairy Tail est une sacrée chipie. Elle a dû faire exprès de le laisser s’enfoncer, dans l’espoir qu’il baliserait mieux par la suite. Mais bon, elle n’est pas pire qu’un Tigre à dent de sabre. Si Sting était à sa place, qu’il avait en lui une magie ancienne, rare, d’une puissance grandissant depuis des décennies, et qu’un petit malin avait voulu le prendre de haut… il l’aurait défoncé et humilié en public. Tout compte fait, la miss Vermillon n’est donc pas si méchante. Enfin, Sting attend quand même de voir comment elle va le traiter pendant qu’il sera mourant sur le bateau. D’ailleurs… elle a parlé de s’amuser. Ce n’est pas rassurant du tout, en fait.

« Voyager avec un mage malade, c’est ce qui vous divertit ? Hm. J’imagine que je l’ai cherché », acquiesce le blondin. Il détache la corde qui relit le bateau au ponton, fléchit les genoux et bondit sur le transport. Le sang lui monte au visage aussitôt et il s’accroche à deux bras à la rambarde comme un naufragé à une bouée. Il est déjà mal alors que l'engin est immobile, et qu’il tangue qu’un peu, bordel de merde ! « Maître, ça vous ennuie de… lever l’ancre ? » articule t-il vaillamment. Parce que si c’est lui, il va clairement tomber par-dessus bord, alors il la laisse faire. Lâchant progressivement la rambarde, le pauvre Dragon Blanc titube vers les commandes, nichées sous une toiture au centre du bateau, et actionne le moteur. Sting se laisse ensuite glisser au sol (alors qu’il y a un siège devant le volant) et sort la carte et la boussole qu’il a préalablement achetés pour revoir son repérage. D’ailleurs, s’il faut faire l’inventaire complet des longues poches de son pantalon immaculé, on peut également noter la présence de monnaie, du détaillé de mission pliée en quatre, et d’un petit bain de bouche, vu qu’il a prévu de gerber à un moment ou un autre. Ne voyant même pas bien la carte en raison de sa vue devenue floue, il la pose à côté de lui en soufflant : « J’peux pas, j’peux pas, j’peux pas… » C’est con, parce que le bateau avance, là. A force d’utiliser Arsofell, le blondin avait presque oublié ce que c’était, les véritables conditions de voyage pour un Chasseur ! Elle doit bien s'éclater la blonde ! « Premier maître de Fairy Tail, ne me jugez pas » implore t-il en se frottant le visage de la main. L'impératrice des fées est aux premières loges d'un des spectacles les plus ridicules de toute son existence, elle dispose d'un grand privilège : Sting n'a jamais accepté de prendre un bateau avec qui que ce soit d'autre que Rog et leurs exceed auparavant. Le maître de Sabertooth se redresse difficilement et donne ses outils de repérage à la blondinette en essayant de prendre un air nonchalant, alors qu’il a clairement la tronche de quelqu’un qui risque de tourner de l’œil d’un moment à l’autre. « Ne vous souciez pas de moi…Je vais juste… aller mourir un peu plus loin… » Il s'éloigne et va se raccrocher à la rambarde. C’est la position stratégique au cas où il doit rendre son petit-déjeuner.


⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 29
Date d'inscription : 30/09/2018

Mavis Vermillon
Fairy Tail - Earthland - Fondatrice
MessageSujet: Re: Sur ceux qui étaient assis dans l'ombre de la mort, la lumière resplendit [Mavis]   Ven 26 Oct 2018 - 11:56

Sur ceux qui étaient assis dans l'ombre de la mort, la lumière resplendit

Le Maître des Tigres la fixa pendant de longues minutes, assimilant ce que venait de dire Mavis. Cela la faisait rire, même si elle se contentait de sourire avec amusement. La réaction du blondinet était tellement différente de celle de Tiana, c'était bien plus amusant. Ma' se demandait comment c'était à la Guilde des Saber, elle irait peut-être voir un de ces jours. Elle pouvait aussi demander à Sting de l’amener à sa Guilde après leur petit tour en bateau. Mais bon, elle verrait plus tard. Finalement, il réagit enfin, sursautant légèrement et baissant les yeux. La Fondatrice ne s'attendait pas à ce genre de réaction, c'était assez inédit. Certes, elle était la fondatrice d'une des plus grandes Guildes, mais c'était tout… Il n'était pas nécessaire d'en faire des tas, elle préférait largement qu'on la considère comme une personne normale. Le Maître prit la parole, le regard toujours baissé :

« Maître fondateur de Fairy Tail, je vous prie de m’excuser ! »

La douce eut un sourire amical, elle ne lui en voulait pas du tout. Au contraire, c'était plutôt amusant. Son regard tomba alors sur l'exceed du blond. Elle ne se souvenait plus de son nom mais le faite qu'il était à quatre pattes pour s'excuser, rendait la petite mal à l'aise, qui lui demanda de se relever. Il n'avait rien de mal, alors il n'avait pas besoin de faire ça, et même s'il avait fait quelque chose, il aurait pu rester debout. Finalement, Sting releva la tête et le regard, quelque peu embêté et, l'air penaud, il lui demanda pourquoi elle n'avait pas commencé par ça. La jeune répondit par un petit sourire amusé. Si elle l'avait dit dès le départ, ça n'aurait pas été marrant. Elle n'aurait pas vu tout ce qu'elle avait vu. Enfin, elle était quand même contente qu'il n'avait essayer de répliquer avec sa magie. Bien qu'elle était un « fantôme », la magie avait un effet sur elle. Heureusement, elle était la seule à le savoir. Le jeunot reprit la parole, si le fait de voyager avec un mage malade était quelque chose qui la divertissait. Ce n'était pas une réelle question, puisqu'il répondit juste après. Mavis n'avait pas réellement réfléchit à cette question. Il est  vrai qu'il était assez marrant de voir Natsu malade à chaque fois qu'il prenait un transport mais en même temps, la Fondatrice se sentait un peu mal pour lui. Donc au final, la bateau n'était qu'une petite étape, le vrai divertissement étant le lieu où il allait. D'ailleurs, où allaient-ils ? Parce que si le Dragon Blanc était tellement malade au point de ne pas pouvoir conduire, il ne restait que son exceed… Elle même ne pouvant pas toucher les commandes… La traversée allait s'avérer difficile… Le bateau tangua légèrement et la petite blonde sortit de ses pensées, tournant la tête vers le Tigre. Il venait de sauter sur le bateau, après l'avoir détaché du port, et ne semblait pas aller très bien. Oui vraiment cette traversée allait être difficile…

« Maître, ça vous ennuie de… lever l’ancre ? »

Il avait réussi à articuler ces paroles, mais il n'allait vraiment pas bien. Mais bon, Ma' avait un autre problème en ce moment même. Comment allait-elle remonter l'ancre si elle ne pouvait même pas toucher la corde qui était attachée à celle-ci. Son regard tomba alors sur l'exceed du Tigre et elle eut alors une idée. Elle l'appela doucement et lui demanda s'il pouvait l'aider à lever l'ancre, après lui avoir redemander son nom parce que c'était pas pratique de toujours dire « toi ». Lecter donc, ne semblait pas comprendre pourquoi la Fondatrice lui demandait ça et Mavis lui montra donc qu'elle ne pouvait pas toucher la corde. Après quelques secondes de silence, où il dut faire le lien avec la raison pour laquelle elle était encore de ce monde, il attrapa la corde et commença à tirer dessus. Cependant, l'ancre était trop lourde et la corde lui glissait entre les pattes. Il voulut donc planter ses griffes dedans mais la petite l'arrêta juste avant, lui disant qu'il risquait de la couper en faisant ça. Lecter proposa alors d'appeler Sting, ne pouvant le faire seul, mais la Première du Nom secoua négativement, disant qu'il valait mieux pas lui demander et proposa alors de l'aider avec sa magie de lévitation. Elle n'était pas vraiment sûre de son coup, elle ne l'avait jamais utiliser sur autre chose qu'elle même… Elle espérait donc que tout allait bien se passer. Après s'être mis d'accord, Ma' commença à faire léviter l'ancre tendit que l'exceed tirait petit à petit sur la corde. Au début tout se passait bien mais la Fondatrice perdit un instant le contrôle de sa magie et l'ancre retomba au fond, et malheureusement Lecter ne tenait pas la corde à ce moment. Il tenta de la récupérer mais l'ancre disparut, entraînant la corde avec elle. Les deux sortirent un « Ah » et se regardèrent. Ils venaient de faire une connerie… Mais bon, il y avait encore un moyen de la récupérer cette ancre. A ce moment, le moteur se mit en route et le bateau commença à avancer. Ok, là il n'y avait plus aucun moyen de la récupérer… Bon… Les deux complices se regardèrent, se mettant silencieusement d'accord sur le fait qu'ils ne devaient rien dire. Ils trouveraient bien une solution -ou une excuse- jusqu'à leur destination… Il fallait espérer… La Fondatrice suivit de l'exceed revint près du Dragon, qui avait pas l'air d'aimer le voyage, alors qu'il posait une carte à côté de lui.

« Premier maître de Fairy Tail, ne me jugez pas. » implora Sting. Mavis ne dit rien, se sentant mal pour le Tigre. Elle eut un petit sourire compatissant. Le blond se releva alors, avec difficulté mais il se leva, lui tendit ses outils de repérage et les posa dans les mains de la petites quand elle les tendit. Évidemment ils tombèrent par terre avec plus ou moins de bruits et la blondinette regarda le Maître de Sabertooth, prête à donner des explications mais celui-ci n'avait rien remarqué, s'en doute parce qu'il était trop mal en point. Il ajouta avant de partir vers la rambarde. « Ne vous souciez pas de moi…Je vais juste… aller mourir un peu plus loin… »

Ok… Donc elle était censée les mener à bond port… Soupirant, elle se tourna vers Lecter qui comprit qu'elle avait, encore une fois, besoin de son aide. Avant toute chose, la Première du Nom devait savoir où ils allaient, parce que là, elle ne savait même pas où ils devaient aller donc c'était bien gentil de lui donner une boussole et une carte, mais ça lui servait à rien. Comprenant se qui dérange la petite, l'exceed lui dit qu'ils devaient aller sur la Creepy Island, pour aller secourir des enfants. Mavis fit tout de suite le rapprochement avec le kidnapping et fut étonnée de la chance qu'elle avait eu pour tomber sur le bon mage. Mais bon, ce n'était pas le moment de penser à ça. La demoiselle demanda à Lecter de bondir sur le siège et de prendre les commandes, lui disant qu'elle allait le guider. Mais bon, pour un chat, c'est difficile de conduire un bateau, surtout qu'il ne devait pas voir grand-chose et par conséquent, le navire tanguait un peu beaucoup… Ça devait pas faciliter la chose au pauvre Dragon… Après un petit moment à naviguer comme ça, Mavis se tourna vers l'exceed, qui galérait vraiment à maintenir le cap, et dit gentiment, ne voulant pas le vexer :

- Dis Lecter, tu crois pas qu'il serait préférable de demander de l'aide à Sting ?

Elle ça ne la dérangeait pas que ce soit Lecter qui conduise, mais Sting devait vraiment être en train de mourir en ce moment… Ça serait plus supportable pour le Dragon, s'il conduisait lui même. Et puis, elle voyait bien que l'exceed galérait, même s'il faisait de son mieux.

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Crédits : Unan-Tyara (Vava)
Messages : 122
Date d'inscription : 01/09/2018

Sting Eucliffe
Sabertooth - Maître
MessageSujet: Re: Sur ceux qui étaient assis dans l'ombre de la mort, la lumière resplendit [Mavis]   Mer 31 Oct 2018 - 13:46


Sur ceux qui étaient assis dans l'ombre de la mort, la lumière resplendit
Sting Sexy Eucliffe & Mavis CutiePie Vermillon
Concentré sur sa survie, Sting est totalement déconnecté de ce qu’il se passe à bord. Il compte aveuglément sur la Grande Mavis pour être un parfait capitaine quand lui se permet de rester dans son coin, essayant de respirer. Il avait vraiment pris sur lui pour se tenir au mieux devant la blondinette et, maintenant qu’il a l’impression d’être à l’abri des regard, le tigre malade est cassé en deux sur la rambarde, à moitié à bord, à moitié par-dessus bord, dans l’espoir de se faire de l’air parce qu’il étouffe. Le bateau le ballote comme jamais et le blondin n’a pas la présence d’esprit de se dire que c’est peut-être parce que le pilote est assez médiocre dans son rôle. De sa position, on peut croire que le blondin s’apprête à sauter à la flotte. Mais en fait, c'est pire. Au bout d'un moment, il se met à dégobiller une cascade verdâtre dans la mer. Quand il n’y a plus rien à recracher, le pauvre cesse mais est pris de crampe à l’estomac, en plus d’une migraine atroce. Le monde tourne un long moment, et le goût qui lui reste dans la gorge le répugne. Sortant son bain de bouche, le blondin ingurgite une gorgée de liquide extrêmement mentholée qu’il avale. Puis une autre gorgée qu’il garde en bouche pour gargouiller, avant de recracher le tout dans la mer. Navré Flipper. Suite à sa besogne glorieuse et délicate, le maître range son bain de bouche dans sa poche et s’éloigne de la rambarde. Puis, il s’étend sur le dos, une main sur les yeux. Avec un peu de chance, il finira bien par s’évanouir et ne se réveiller qu’une fois à bon port. Hélas…

« Sting... » La main toujours sur son visage, le blondin écarte les doigts, son œil droit repère Lecter  à côté de sa tête, qui l’observe avec une mine inquiète. Tiens c’est vrai que son chat ne lui tenait pas compagnie pendant qu’il était mourant. « Hmm… ? » « Sting la bonne nouvelle, c’est qu’on prend la bonne direction ! La mauvaise nouvelle, c’est que j’ai du mal à tenir la barre… » Comment ça c’est lui qui tient la barre ?  « C’est mieux si tu t’en charges… tu seras peut-être moins malade en plus » Le teint vert, Sting écarquille un peu les yeux d’effroi. « Et maître Mavis ? » « Elle peut pas... » Bordel de cul. Encore une femme qui sait pas conduire. La gorge du tigre émet un discret feulement désespéré. « … Pourquoi n’ai-je pas demandé à un marin de nous emmener là-bas déjà ? » demande Sting d’un ton plaintif. ... parce que t'es parfois un peu con ? « …Je crois qu’on n’y a pas pensé. » Ça c’est le sang de Dragon. On fonce d’abord, on fait des constats après. Faut assumer maintenant ! Prenant une grande inspiration, l’homme se redresse. De la même façon que l’épreuve des chariots, il force un pas devant l’autre jusqu’au siège devant le volant. Ses mains gantées s’accrochent à moitié à la barre tandis qu’il essaie de donner la trajectoire la plus droite possible. Le bateau tangue moins et il comprend mieux pourquoi il n’avait pas tenu dix minutes avant de gerber : Lecter, malgré tout l’amour que Sting a pour lui, conduit comme une brêle. Toutefois, l'exceed n’a pas le physique pour la conduite. Quelle est l’excuse de Mavis, Sting se demande.

Penché en avant, le blondin écrase de temps à autres la bouche contre son propre bras pour s’éviter de geindre à chaque sursaut de cœur ou d’estomac. « On va tous mourir » marmonne t-il tout bas. Lecter l’entend. « … Si Maître Mavis est la fondatrice du Fairy Tail d’Earthland, je crois qu’elle est déjà morte… » rappelle t-il. Certes. Mais ouais, c’est facile d’avoir du bon sens quand tu n’as pas les organes internes qui menacent de te sortir par tous les trous !  Pour Sting, aucun doute que c’est la Mavis d’Earthland, il ne l’a pas vue à un seul instant utiliser sa magie mais il sent qu’elle en contient une, ou tout du moins qu’elle n’est pas une humaine normale. Or à Edoras, personne n’a ce 'truc'. Et maintenant que Lecter en parle, Eucliffe repense à comment cela peut être possible. L’œuvre d’un nécromancien ? Sting était justement sur l’affaire d’un fouteur de merde qui ressuscitait des morts, il y a peu. « Et si le bateau coule, je te porte jusqu’à l’Île !  … » ajoute fièrement Lecter. S’il la trouve. Au moins, c’est toujours bon de se dire que s’ils font naufrage, son chat pourra sauver la situation. Guidé par Mavis et Lecter, alors que le Dragon Blanc tient la barre pendant des heures interminable malgré le moteur à lacrima qui met la gomme, le ciel s’assombrit enfin progressivement, jusqu’à ce que la flotte leur tombe dessus. « Tiens, ça c’est bon signe » remarque Sting, toujours avec sa vieille tronche de cadavre - Il se fondra bien avec les zombis une fois sur place ! La pluie, la nuit, c’est la signature de Creepy Island. Finalement, sous cette nuit qui tombe alors qu’il est censé être l’après-midi, Sting aperçoit enfin l’Île se dessiner à travers le brouillard. Et heureusement qu'il la voit parce qu'il était en train de viser à côté. L'homme tourne le volant pour remettre le navire dans la bonne marche. Puis, il se redresse. « Lecter, Maître Mavis, je compte sur vous pour continuer ! » articule le maître des tigres en titubant sur le pont « Une fois sur la côte, vous jetez l’ancre ! » « Mais Sting ! Il n'y a pas d'... » braille Lecter, trop tard Sting est déjà en plein plongeon vers la flotte et il n'entend plus rien avec le bruit de la mer et de la pluie. Oups (bis). La transition entre son état malade et l’impact avec l’eau l’assomme quelques secondes puis, après s'être remis de ses émotions, le blondin enclenche son drive et termine la dernière grosse longueur en crawl.


⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 29
Date d'inscription : 30/09/2018

Mavis Vermillon
Fairy Tail - Earthland - Fondatrice
MessageSujet: Re: Sur ceux qui étaient assis dans l'ombre de la mort, la lumière resplendit [Mavis]   Ven 9 Nov 2018 - 21:54

Sur ceux qui étaient assis dans l'ombre de la mort, la lumière resplendit

L'exceed semblait à 100 % d'accord avec la proposition de la Fondatrice et après une dernière vérification sur la route qu'ils prenaient, le chat à pelage rouge sauta au sol pour aller voir le Dragon. La belle le suivit mais resta près de la cabine, pour vérifier que rien ne se passait pendant que ses deux compagnons de route discutaient. Enfin si quelque chose arrivait, elle ne pourrait pas faire grand-chose… Être un fantôme avait parfois des désavantages… Sting était allongé sur le dos, une main sur le visage. Mavis avait vraiment l'impression qu'il allait mourir -si ce n'était pas déjà fait-. Mais il était bien vivant, puisqu'il réagit quand Lecter prit la parole. La petite n'entendait pas ce qu'ils disaient mais elle était sûre qu'ils parlaient d'elle puisque le Maître des Saber lui jeta un regard. Il ne semblait pas très content. Ce n'était pas sa faute si elle était un fantôme ! Elle aimerait bien le voir tenir la barre alors que ses mains passent à travers ! Pour autant, elle n'était pas en colère, après tout il ne savait pas forcément qu'elle ne pouvait pas toucher les objets… Avec courage, le blondinet se leva et avança, doucement mais sûrement, vers le siège et s'y assit avec plus ou moins de difficulté. Ce mal des transports était vraiment une horreur. Maintenant que le Maître était au volant, le bateau tanguait beaucoup moins et cela devait être plus supportable pour lui. Lecter n'était pas très bon avec les bateaux… Enfin, elle n'aurait sans doute pas fait mieux… La meilleure solution aurait été de demander à un marin de conduire… Ils auraient dû y penser plus tôt… Pendant le voyage, l'exceed et son maître discutèrent et même si Mavis entendait ce qu'ils disaient, elle ne prenait pas la parole, n'ayant pour une fois pas l'envie de bavarder. Elle ne prenait la parole que pour guider Sting. Finalement, après des heures et des heures de bateau, la pluie se mit à tomber et la luminosité déclina petit à petit. Ils approchaient. Ma' jeta un regard vers le Saber et remarqua qu'il ressemblait à un zombie. Et bah, ils risquaient pas de se faire remarquer avec ça. Un zombie, un fantôme et… un chat qui vole… Bon ça c'était un peu étrange. Le brouillard les engloutit bien vite et il était de plus en plus difficile de distinguer quelque chose. Heureusement, le Dragon remarqua l'île et réajusta le cap. Elle était bien cachée cette île ! Le Maître de Sabertooth se redressa

« Lecter, Maître Mavis, je compte sur vous pour continuer ! Une fois sur la côte, vous jetez l’ancre ! »

Il allait y avoir un problème là… La belle jeta un regard vers Lecter, qui tenta vainement de prévenir le blond… Celui-ci était déjà dans l'eau en train de nager pour gagner la rive. Super… Soupirant, la belle regarda autour d'elle à la recherche d'une solution… L'exceed s'était tourné vers elle, comme pour l'encourager silencieusement. La belle lui dit qu'il fallait avant tout amener la bateau le plus près de la côte et qu'ils verraient ensuite. Le chat remonta donc sur le siège et se remit à conduire le navire. Il était bien gentil de nager Sting, mais les deux étaient en train galérer là ! Et le pire c'est qu'il était au courant ! Il se vengeait sûrement ! Ma' dit à Lecter qu'elle allait essayer de trouver une solution et qu'il n'avait qu'à maintenir le cap. Le rougeot lui sortit un « d'accord » mais il ne semblait pas très sur de lui. Elle lui promit qu'elle ne serrait pas longue et sortir de la cabine. Évidemment, la pluie la mouilla directement. Enfin, elle lui passait à travers plus qu'autre chose, mais quand même ! La petite blonde fit un rapide tour du bateau et son regard tomba sur la corde qui attachait le bateau au ponton. Oh ! Elle n'y avait pas pensé ! Il y avait peut-être une solution, mais ils avaient besoin du Dragon. Mavis retourna auprès de Lecter et lui expliqua son idée rapidement. S'ils réussissaient à trouver quelque chose où attacher la corde, il y avait une grande chance pour que le bateau ne s'évade pas pendant qu'ils visitaient l'île. Mais les deux n'avaient pas le physique pour faire ça… Le seul qui pouvait le faire c'était le Saber qui devait être arrivé sur l'île maintenant. Après quelques galères, l'exceed finit par arriver près de la côté et la Fondatrice lui dit de tout arrêter. Elle sortit de la cabine et appela Sting en agitant une main. Quand elle eut retenu son  attention et qu'il s'approcha d'eux, Mavis demanda au chat rouge de lancer la corde. Elle ajouta rapidement pour qu'il comprenne la situation :

- Il faudra attacher la corde à un rocher ou du moins à quelque chose qui pourrait retenir le bateau ici… car il y a un petit problème avec l'ancre…

Elle évita son regard tout en disant ça et sauta rapidement au sol. Elle n'avait pas trouvé d'excuse et dire la vérité -ou une partie du moins- était sans doute la meilleure des solutions. Elle eut un petit sourire désolée puis jeta un bref regard à Lecter. Ils étaient tous un peu fautif dans cette histoire…

Codage par Libella sur Graphiorum


HRP : J'espère que ça ira, désolée pour les fautes je corrige ça demain. ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Sur ceux qui étaient assis dans l'ombre de la mort, la lumière resplendit [Mavis]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sur ceux qui étaient assis dans l'ombre de la mort, la lumière resplendit [Mavis]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» « Et je le voyais assis dans la lune pêchant des étoiles... » {ft. Wyatt ♥}
» Cinéma : La valse dans l'ombre.
» Dans l'ombre des alcôves [Rôles Privés]
» Dans l'antre de la Dame d'Esgaroth
» Coucou c'est Axelou ! (Edenson pour ceux qui étaient là à mon départ)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Reborn :: Le vaste monde d'Edoras :: Îles Flottantes :: Creepy Island-
Sauter vers: