AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Il serait temps de dépolluer la zone [Junie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ultear Milkovich
Messages : 14
Date d'inscription : 22/11/2018

Ultear Milkovich
Crime Sorcière - Rang S
MessageSujet: Il serait temps de dépolluer la zone [Junie]   Lun 14 Jan 2019 - 13:20





Trafic





Chaque jour s’écoulant dans le monde d’Edolas apportaient son lot de bonnes et mauvaises choses et, malheureusement, c’était essentiellement des mauvaises nouvelles que les jours apportaient, si bien que le gouvernement du pays était, très souvent, débordé par la quantité astronomique de travail s’abattant sur lui. Heureusement, une petite lueur d’espoir brillait devant l’immensité des ténèbres. Une petite lumière qui, silencieusement, gommait les traces maléfiques que le gouvernement d’Edolas ne voyait pas. Tel était la fonction principale de la guilde Crime Sorcière, dirigée par la main de maître de Jellal. Ce dernier, malgré le peu de membres composant la guilde clandestine, essayait en permanence d’envoyer ses maigres troupes à différents endroits afin de porter un coup final à une quelconque menace potentielle.

Un jour, il envoyait Ultear, la plus puissante mage de sa guilde, vers la plage Tsuki pour prêter main forte à une jeune recrue portant le nom délicat de Junie. La sorcière temporelle se mit donc en route sans plus attendre et, durant le long trajet, elle lisait les différentes informations que lui avait transmises son ancien compatriote aux cheveux bleus.


- La plage Tsuki est un véritable dépotoir où règne la pestilence ainsi que la mort. C’est aussi un repère à bandits qui prennent beaucoup de plaisir à capturer des citoyens pour ensuite les vendre comme esclaves. Comme l’endroit est fermé au public, l’accès y est très difficile.

La brune s’installait confortablement dans son siège, se laissant transporter par la diligence qu’elle avait louée pour se rendre sur place. Bien évidemment, Ultear avait revêtis une apparence quelconque pour ne pas éveiller l’attention du cocher. La sorcière relisait une nouvelle fois les notes jusqu’à arriver au point qui l’intéressait le plus, le but de sa mission.

- Je dois donc retrouver Junie pour l’aider à vaincre une bande de bandits et libérer quelques esclaves. C’est vrai qu’elle est partie depuis plusieurs jours déjà. En espérant qu’elle n’a rien de grave ou que la situation n’a pas évoluée depuis son intervention sur place.

La sorcière rangeait les notes dans son petit sac et s’appuyait contre le carreau de son moyen de locomotion, projetant ainsi ses nombreuses pensés sombres à travers elle. Son regard se perdait dans le paysage, magnifique au demeurant, et elle se mit à penser à Meldy. Cela faisait bien longtemps qu’elle n’avait pas vu sa fille et cette dernière lui manquait beaucoup.

Une fois débarquée dans la ville la plus proche, Ultear remerciait le conducteur et commençait sa route, seule, jusqu’à la fameuse plage Tsuki où la belle brune se servait de son pouvoir pour accélérer la rouille sur la grille afin de la faire disparaître. Puis, une fois fait, Ultear refit de même pour tout restaurer comme à l’origine. Enfin, la sorcière continuait sa route jusqu’à arriver au repère provisoire de Crime Sorcière.


- Salut Junie.

L’ancienne criminelle avait repris son apparence originelle et adressait à la toute jeune demoiselle un beau sourire, tout en déballant ses affaires pour s’installer au coin du feu soigneusement préparé pour avoir bien chaud.

C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P IC O D E
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Junie Néphélie
Messages : 15
Date d'inscription : 22/11/2018

Junie Néphélie
Crime Sorcière
MessageSujet: Re: Il serait temps de dépolluer la zone [Junie]   Lun 14 Jan 2019 - 23:30





«Décrassage ft. Ultear Milkovich»


La Framboise s'était vue confier une mission, sa première en solo depuis son intégration à Crime Sorcière. Elle angoissait un peu sur le fait que cela ne se solde par une maladroite défaite, mais quand elle apprit que quelqu'un viendrait en renfort, Junie se sentit mieux. Non pas qu'elle ne se sente pas capable de la réussir, mais disons que ses relations avec le reste de sa guilde n'était pas exactement ce à quoi elle s'attendait. Jellal était quasiment toujours absent et les autres n'étaient pas trop causants. Pourvu que la personne qui venait l'assister dans sa tâche n'était pas un nouveau venu dans la guilde. Tout mais pas ça, hors de question pour la demoiselle de se transformer en tutrice de stage alors que c'était SON examen !

Libérant la créature aqueuse de son bracelet, Junie alla se dégourdir avec son compagnon animal sur le sable. Elle avait encore quelques minutes de libre, alors autant en profiter pour se changer les idées. Et puis, elle vit la tronche de la plage en question. Alors c'était ça, une plage comme tout le monde aimait à se prélasser ? Drôle d'us et coutumes pour les gens de la ville, mais bon, Junie n'allait pas critiquer cela puisqu'elle avait aussi des manies étranges comme ramasser un brin d'herbe ou une poignée de sable afin de se rappeler chaque passage. Etudier la flore environnante était une façon d'en apprendre un peu plus sur les habitants, Ultear lui avait apprit bien des choses. C'était un peu la mère qu'elle n'avait jamais eu, et rien que pour ça, Junie lui en serait éternellement reconnaissante.

Aquali

Le quadrupède se retourna vers sa maitresse, inclinant la tête sur le côté. Il semblait avoir compris ce que voulait dire son nom prononcé avec cette intonation si particulière  : il ne fallait pas qu'il aille trop loin, et que c'était un territoire inconnu. Bien qu'ils ne parlent pas la même langue, les deux êtres sont connectés. Nul besoin pour eux d'échanger autre chose que des regards, et quand vient la parole c'est plus une mise en garde qu'autre chose. Un abri de la guilde était pas loin de la plage fermée au public, et ne voulant pas attirer l'attention, la Néphélie décida de s'y rendre sans perdre de temps. Les nuages recouvrirent peu à peu le ciel et apportèrent avec eux vents et déluges. Quitte à attendre, autant être au sec. Bien qu'Aquali manifeste son envie d'aller dehors en gémissant, sa maitresse ne voulut rien savoir. Se montrer ferme et ne pas céder à ses invocations, voilà ce que Junie cherchait à faire afin de devenir une véritable membre de Crime Sorcière.

Alors qu'elle commençait à regarder au dehors, la porte s'ouvrit et la fit sursauter. Une silhouette fit son apparition, prenant la Néphélie au dépourvu. Il lui fallut quelques secondes pour se rendre compte de qui il s'agissait. Ultear en personne. Se sentant confuse, Junie se mit à paniquer et renversa la casserole d'eau qu'elle allait mettre à chauffer sur le sol. Aquali se jeta dans la flaque d'eau pour y profiter un maximum, avant de se diriger d'un pas amical vers la nouvelle entrante.

B-Bonjour Ultear-sama. J'attends quelqu'un pour la mission, vous êtes venu voir comment je m'en sors en condition réelle ?

Elle ne se doutait pas une seule seconde que sa supérieure se soit déplacée pour elle. Non, Junie pensait simplement qu'Ultear était de passage en ville et qu'il s'agissait là d'une simple visite de courtoisie.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ultear Milkovich
Messages : 14
Date d'inscription : 22/11/2018

Ultear Milkovich
Crime Sorcière - Rang S
MessageSujet: Re: Il serait temps de dépolluer la zone [Junie]   Hier à 15:52





Apprentissage





La sorcière du temps rangeait soigneusement sa cape de voyage pour ne pas la froisser plus que de raison et s’installait avec douceur au coin du feu pour se réchauffer les mains et les pieds. Le vent commençait à se lever, apportant avec lui des odeurs de pollution. Par chance, l’abri trouvé au préalable aux abords de la plage, faisant office de déchetterie, était coincé derrière une dune de sable, empêchant ainsi les odeurs de s’infiltrer à l’intérieur du campement tout en préservant, par le fait, les poumons de ses usagers. La mère adoptive de Meldy relevait délicatement les yeux avant de fixer la nouvelle recrue dans les rangs de Jellal afin de répondre à sa question.

- Je sais que tu attends quelqu’un Junie. C’est Jellal qui m’envoie pour t’assister si jamais le besoin s’en faisait ressentir. Mais rassure toi, je n’ai nullement l’intention de te voler la vedette durant cette mission. Je suis là en soutien si jamais les évènements venaient à mal se dérouler.

L’ancienne criminelle à la recherche d’une rédemption se frottait les mains et venait caresser le cou de l’esprit qui s’était approché d’elle pour lui dire bonjour. Ultear souriait tout en cajolant la bestiole avant de reporter son attention vers la novice de la guilde.

- Bon alors Junie ? Qu’est-ce que tu as appris depuis ton arrivé ici ? Jellal m’a informé que tu étais à la recherche de brigands ayant pour passe-temps la capture d’honnêtes citoyens. Je ne sais rien de plus concernant la situation en ce lieu.

Avec la patience d’une mère, la sorcière temporelle écoutait le récit de son apprentie, ou du moins, c’était la vision que la brune avait de la demoiselle. Ultear appréciait, malgré tout, enseigné à Junie les ficelles du métier afin qu’elle puisse progresser dans les meilleures conditions possibles. Et elle savait également que la jeune fille considérait la fondatrice de la guilde comme une mère. Une de plus pensa t’elle, mais qu’importe.

Ultear finissait par manger le contenu de son bol, qu’elle avait confectionné durant le monologue de Junie, afin de se remplir l’estomac puis déposait son regard améthyste sur la petite demoiselle aux esprits étranges.


- Je serais d’avis d’aller faire une petite excursion aux alentours du campement des bandits afin d’examiner les lieux. Comme ça, nous aurions une idée précise de la topologie du terrain et nous pourrions planifier une quelconque action visant à capturer toutes les nuisances polluant les lieux.

Une fois encore, la brune se montrait bien trop extrémiste et envisageait déjà la manière radicale pour en finir rapidement avec, ce qu’elle considérait être, des moins-que-rien. Gardant son sourire malgré tout, Ultear se relevait et reprenait sa cape afin de se préparer à sortir de l’abri. Le vent s’était calmé et l’air à l’extérieur devenait à peu près respirable.

- Tu as ton assainissement d’air magique avec toi Junie ? Bon, alors dans ce cas, il est temps de se mettre en route. Conduis-moi donc vers le quartier général de nos malfaiteurs.

C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P IC O D E
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Junie Néphélie
Messages : 15
Date d'inscription : 22/11/2018

Junie Néphélie
Crime Sorcière
MessageSujet: Re: Il serait temps de dépolluer la zone [Junie]   Aujourd'hui à 14:58





«Décrassage ft. Ultear Milkovich»


Et bien, elle ne l'avait pas vu venir celle là. Jellal avait eu beau dire à Junie qu'elle serait seule pendant sa mission, il n'avait pas promit de mettre une personne pour la couvrir en cas de pépin. Du moins, pas une mage du niveau d'Ultear. Voilà pourquoi la framboise essaya de répondre en balbutiant, ne sachant pas trop quoi répondre à la réponse de la sorcière temporelle. Pourquoi avait-elle acceptée de venir l'assister ? N'avait-elle rien d'autre à faire de plus palpitant ?

Ah... Euh... Je... Merci de m'accorder votre temps, Ultear-sama !

Un regain de confiance, qui était dû au fin mot de l'histoire sur la présence de sa supérieure hiérarchique. N'étant pas dans Crime Sorcière depuis bien longtemps, Junie n'aimait pas s'imposer en présence d'autres membres de sa guilde. Il était donc tout à fait normal pour elle de se sentir amoindrie par la présence d'Ultear, mais bizarrement, elle ne se sentait pas étouffée. Plutôt couvée, prête à être dorlotée et aidée au moindre pépin. C'était donc ça, ce sentiment d'appartenance à une guilde ? Cela faisait bien longtemps que la Framboise n'avait pas ressenti une telle sérénité et bien être venant d'une personne. Pas depuis.... cette fois-là.

Et justement, il fallait qu'elle en dévoile plus à sa comparse de mission sur son réel but içi. Rien que de se remémorer cette période, la Néphélie se mordit la lèvre jusqu'à en laisser échapper un frêle filet de sang. L'esprit de l'eau vint aussitôt auprès de sa maitresse pour s'assurer qu'elle aille bien. Frottant son museau contre le creux de sa main permit à Junie de reprendre ses esprits, et après avoir remercié Aquali, il fut temps d'expliquer la situation.

Je viens d'un village qui a été la cible de disparitions dans le même genre. J'ai fait confiance à quelqu'un, pour ensuite voir mon erreur. Je ne tiens pas à ce que d'autres personnes innocentes subissent le même sort que moi. Tout cela doit s'arrêter maintenant. - regarde au dehors - Le monde tournera un peu mieux une fois que tout cela aura prit fin...

C'était des propos assez extrêmes pour une fille de son âge, mais elle n'y pensait pas moins du tout. Si la Framboise avait eu de l'aide à ce moment là, qui sait ce qu'elle serait devenue ? Une loque, un objet voire même plus de ce monde. Elle avait la chance de s'en tirer ce jour-là, puis de se relever grâce à Jellal et la possibilité d'empêcher que cela ne revienne au menu, hors de question de gâcher cette opportunité.

Le groupe de malfaiteurs que Junie poursuivait ne représentait pas une grande menace et était bien loin des brigands qui avaient été avec Ali-Baba, ne faisant que montrer leurs muscles et jouer les caïds. Mais c'était un début, atteindre son but dès le début n'avait rien de bien intéressant si ce n'est que se remettre en question juste après avec la fameuse phrase : "Ok, et maintenant ?".

Une fois que Junie eut terminé son petit discours, Ultear inclina la tête en guise d'approbation et expliqua son point de vue. Prendre le temps de réfléchir à un plan en y incluant chaque détail, voilà ce qu'il manquait à Junie pour devenir une véritable magicienne. Si elle avait fait que bosser en solo pendant tout ce temps, il était temps pour elle d'apprendre une nouvelle méthode : la coopération.

Avant d'y aller, je tiens d'avance à m'excuser. Il se peut que je ne fasse pas tout bien comme il faut. N'hésitez pas à me le dire si jamais j'en fais trop. glissa la Néphélie avant de ze diriger vers la sortie de l'abri. Il était temps pour les deux sorcières du Crime de démanteler une organisation de malfaiteurs.

C'est là bas, derrière le gros rocher. C'était tellement évident que j'ai dû demander à Aquali de m'aider, je ne pensais pas une seule seconde que ce serait si... simple ? - se retourne vers Ultear - J'ouvre la marche, si vous me le permettez Ultear-sama.

Étant présente depuis quelques jours déjà, il était inutile de perdre davantage de temps. Désolant de voir un tel paysage dans un sale état, le lieu étant interdit au public, il y avait toujours des petits malins qui voulaient la jouer dangereusement. Quelques infos en plus avaient été récoltées par la Framboise, qui avait volontairement épargné de dévoiler à Ultear. Malgré tout le respect qu'elle lui devait, il y avait certaines choses qu'il fallait garder pour soi. C'était sa quête après tout, pas celle des autres. La planque des malandrins faisait peine à voir, on aurait dit un royaume dans une décharge géante. Quel dommage que ce soit des gens malintentionnés les propriétaires. Faisant deux pas en avant, la jeune rousse prit la parole.

Olala, je me suis perdue ! Que vais-je devenir, moi qui suis une si jeune et belle fille sans défense...

Ces mots avaient été dit de façon exagérée afin de  bien se faire entendre au loin. Et comme l’appât était un met de luxe, les poissons ne mirent pas longtemps à mordre.

Hé Aniki, mate un peu la gonzesse qui vient d'arriver ! Elle est hyper canon et... waaah ! yen a deux en fait ! C'est le père noël qui nous les offres tu crois ?

Un grand bonhomme sortit de l'ombre, coiffée d'une crête verte. Derrière lui, un petit gros lui emboitait le pas. Voilà donc les rats qui polluaient cet ancien havre de paix et qu'il fallait déloger de là. Le petit gros eut un sourire qui se dissipa quand il vit les deux demoiselles.

Sûrement ouais, on va pouvoir s'en mettre plein les poches héhé ! - fronce les sourcils - Euh... Pour la rouquine ok, mais j'ai un doute sur l'autre brune. On dirait plus une vieille peau genre une milf nan ?

Des idiots. Ce n'étaient pas eux qui l'amèneraient à Isaac. Mais pour avoir manqué de respect envers la mage du temps, il fallait leur faire payer au prix fort. Un regard vers sa comparse puis vers son esprit de l'eau, Junie ne savait pas trop quoi faire entre foncer dans le tas ou mettre à profit les conseils prodigués précédemment.

Qu'est ce qu'une "milf" ? demanda la Néphélie à la mage temporelle.


hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Il serait temps de dépolluer la zone [Junie]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Il serait temps de dépolluer la zone [Junie]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Agriculture en zone urbaine face au deficit d'infrastructure
» La zone métropolitaine contribue à 90% à la recette fiscale
» Un Temps pour chaque chose:Le Choix Judicieux
» "Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices ! ..."{Frédérick & Milena}
» Prix du petrole a travers le temps

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Reborn :: Le vaste monde d'Edoras :: Continent de Ruta - Sud :: Plage Tsuki-
Sauter vers: