Rejoignez-nous, pour une aventure unique dans le monde des fées ~ ♦ Le forum a désormais 2 ans !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum fermé. La partie RP est en revanche ouverte.

Partagez | .
 

 Petite rencontre en centre ville. [PV. Arch(itechture)]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Petite rencontre en centre ville. [PV. Arch(itechture)]   Dim 9 Mar - 14:58


Vous avez déjà vu un être humain courir à quatre pattes ? La grâce d'un animal, cette vitesse plus importante que celle d'un humain courant de manière normale, cet effet de surprise laissé sur les visages des personnes observant cette course d'un air curieux et étrange. Courir à quatre pattes est quelque chose de très difficile pour un être humain normal, on pourrait presque appeler le fait d'y arriver sans problème un don. C'est une capacité surprenante qui peut permettre à quelqu'un de frimer de ses capacités spectaculaire à faire quelque chose que seul un animal est capable de faire, qu'aucun être humain ne peut maîtriser de nature... Sauf quand il est au deux tiers animal.

«MAIS Z'EST PAS POZIBLE D'ÊTRE AUZI POIZEUZE ! POURQUOI ZE ME FAIS TOUZOURS PRENDRE QUAND IL FAUT PAS ?! POUZEZ-VOUS !»

Vous l'aurez compris, il m'arrive quelque chose. Actuellement, je courais à très grande vitesse à quatre pattes, les pupilles au centre de mes yeux n'étant que des fentes, et derrière moi se groupaient une vingtaine de gardes armés me courant gentiment après, et probablement pas pour me faire des câlins. Je sautais par dessus la foule et montais sur un toit pour courir de toits en toits.
Ah ? Vous ne savez pas pourquoi je suis dans cette situation, c'est vrai.. REVIEW.

La cité royale. Cet endroit était immense ! Je voulais le visiter depuis un long moment déjà.
Vêtue d'un pull-over trop grand pour moi et doté d'une capuche masquant ma tête, je traversais paisiblement les rues de cette grande ville, observant la population en activité.
Cela faisait tellement longtemps que je n'avais pas été placée au milieu d'une foule de monde, que j'étais totalement excitée, joyeuse, de bonne humeur, bien qu'un peu craintive et prête à mettre la main sur ma dague à tout moment. Je marchais, observant les gens allant et venant de toutes parts. L'endroit était bondé. Pourquoi y avait-il autant de monde dans une ville comme ça?
J'avais faim, et par bonheur, il y avait un magasin de nourriture pas loin.
Je m'en approchais furtivement, faisant mine d'observer les articles exposés, attendant réellement le bon moment pour agir. Il y avait un sandwich qui me semblait assez alléchant exposé devant moi. Je restaisà attendre, jusqu'au moment où tout le monde regardait ailleurs. A ce moment, je posais la main sur l'article, le tirais et sortais ma dague pour ouvrir l'emballage. Malheureusement, un garde m'avait vue. Il s'approcha de moi, restant tout de même sur ses gardes à la vue de ma dague et m’appela :

«Hé, petite ! Tu dois payer pour manger !»

Entendant le mot "petite", mon visage devint plus agressif. Gardant le sandwich de la main gauche, je tirais la dague dans sa direction :

«Zi tu crois m'effrayer tu es loin du compte. Tu ne me fais pas peur, ze peux fazillement te battre...»

Et bien entendu, c'est ce moment que choisirent ses collègues pour débarquer dans le magasin en lui proposant de faire une pause.
Un petit magasin, calme, sur une petite rue pas trop peuplée. Ce magasin était pour une fois, étrangement bondé. Mais ça ne dura pas : Une fillette en sortit en courant à quatre pattes, un sandwich dans la bouche, poursuivit par plusieurs gardes.
Voila comment on en est arrivés là.

Je courais de toits en toits, toujours poursuivie par ces gardes, puis sautais un grand espace entre deux bâtiments. Les gardes ne purent pas me suivre, mais je continuais de courir et finis par descendre doucement.
Essoufflée, je marchais dans la rue pour finalement entrer dans une petite ruelle et m'y asseoir.

«Ze gagne touzours dans les courzes pourzuites, z'est pas parze qu'ils zont nombreux que za va sanzer la donne.»



Gain d'xp: 2
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Petite rencontre en centre ville. [PV. Arch(itechture)]   Dim 9 Mar - 15:25

Je me promenais dans les rues de la cité Royale. Tout allait bien. Le soleil brillait, mais la chaleur n'était pas trop étouffante. Les rues étaient animées, mais aucun incident majeur. Soudain, une masse blanche me fila sous le nez à la vitesse d'un animal en fuite, suivit par des gardes royaux.

- Euh excusez-moi. Mais qu'est-ce qu'il se passe ici ? Demandais-je à un passant.

- Apparemment, la petite a volé de la nourriture.

- Ha d'accord.

Je regardais dans la direction qu'avait pris les gardes. Puis je me mis à courir dans cette direction. Les gardes montèrent à une échelle. La forme blanche était sûrement montée sur les toits. Je continuais à courir dans les rues. Soudain je vis une petite fille-chat entrer dans une petite ruelle. J'allais enfin en savoir plus. Je m'adossai à l'un des murs de la petite ruelle.

- Euh il y a quelqu'un ? Demandais-je timidement.

Les gardes étaient encore à la recherche de cette fille-chat apparemment. Je ne pouvais pas la laisser seule ici se battre contre des gardes. Ces gardes qui ne mirent pas longtemps à arriver.

-Hoy pousse toi, tu protèges une criminelle si tu ne te pousses pas, tu connaitras le même sort qu'elle.

Cette remarque éveilla Chain. Ma faux apparut. Et le ciel s'assombrit. Une petite pluie se mit à tomber. Du moins, C'est ce que je leur laissais croire.

- Sort ? ... Quel sort. Tel que c'est parti, vous êtes très mal partis pour espérer me toucher.


Gain d'xp: 2
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Petite rencontre en centre ville. [PV. Arch(itechture)]   Dim 9 Mar - 16:37


La petite ruelle était calme, j'étais assise, reprenant calmement mon souffle. Le calme de ce lieu me faisait un peu de bien, ce n'était pas très éclairé, ce qui me permettait de rester discrète, assise au sol tandis qu'un petit bazar se faisait dehors. Visiblement, ils me cherchaient. Connaissaient-ils ma réputation ? Ou alors ils voulaient me faire la morale pour avoir pointer une arme de manière agressive envers l'un d'eux ? Si c'était ça, c'était vraiment n'importe quoi.

Un bruit de pas s'approcha, je m'apprêtais a me relever, prête à attaquer, mais j'aperçus une personne normale. C'était une fille qui ne semblait pas très très grande et qui semblait assez jolie. En plus de ça elle ne semblait pas avoir énormément de poitrine. J'aime pas les filles à poitrine.

«Euh il y a quelqu'un ?»

Elle parlait d'une petite voix. Elle ne semblait pas agressive, peut-être était-elle là pour m'aider ?... Mais, elle pouvait très bien être là pour me remettre aux gardes. Je restais calme dans l'obscurité du lieu. Me faisant petite.
Un garde finit par arriver ici.

«Hoy pousse toi, tu protèges une criminelle si tu ne te pousses pas, tu connaîtras le même sort qu'elle.»

La jeune femme ne se décala pas, au contraire, sa réaction fut plutôt inattendue en fait : Elle fit apparaître une faux et de l'eau commença à tomber, les gouttes me tombant sur le visage, me faisant avoir un petit mouvement de recul.

«Sort ? ... Quel sort. Tel que c'est parti, vous êtes très mal partis pour espérer me toucher.»

Elle semblait avoir changé de caractère d'un coup, ce qui me surprit grandement. Cependant, en voyant le garde tirer son arme, je repris mes esprits et fis de nouveau partir mes yeux sous forme de fentes animales, puis sautais contre un mur, passant au dessus de la jeune fille, tirant ma dague et donnant un rapide coup sec de cette dernière sur l'armure du garde, le faisant perdre légèrement l'équilibre et reculer de quelques pas. J'en profitais pour freiner sec et repartir à grande vitesse, fonçant cette fois sur la fille. Je sautais vers elle, l'attrapais dans mes bras telle une princesse et modifiais les courants d'airs alentours pour me permettre de flotter au dessus des airs jusqu'à un toit inaccessible autrement. Je posais tant bien que mal la femme trop lourde pour mes petits bras et tombais par terre.

«Merzi pour l'aide apportée.»

En me voyant on pouvait probablement penser à un animal fatigué. Je me redressais et restais à genoux au sol, fesses posées sur les pieds.

«Tu vas bien ? Ze ne t'ai pas fait mal en t'attrapant comme za ?»

Je tournais la tête vers le rebord du toit sur lequel on se trouvait.

«Ils ne devraient pas zêtre capables de nous trouver izi. Ze toit est inaczezible autrement qu'en volant.»



Gain d'xp: 2
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Petite rencontre en centre ville. [PV. Arch(itechture)]   Dim 9 Mar - 18:27

Je ne compris pas ce qu'il se passa ensuite. En un instant je me retrouvais dans les bras de cette fille-chat en train de voler. Elle me déposa sur un toit.

- Merzi pour l'aide apportée.

Apparemment, cette personne zozotait. Ce n'était pas un handicap. De plus j'étais mal placée pour juger des handicaps des autres avec ma schizophrénie aiguë et m'octroyant une personnalité totalement opposée à la mienne.

- Tu vas bien ? Ze ne t'ai pas fait mal en t'attrapant comme za ?

Je n'eus pas le temps de lui répondre que tout allait bien qu'elle enchaînât.

- Ils ne devraient pas zêtre capables de nous trouver izi. Ze toit est inaczezible autrement qu'en volant.

Apparemment, elle n'avait pas encore remarqué qu'en me prenant en vol, elle avait brisé mon illusion. Et que j'avais repris ma personnalité d'Arch.

- Euh excusez moi... Mais où sommes-nous ?

Visiblement, nous étions sur un toit. Comment allions-nous faire pour redescendre. Des tas de questions se bousculaient dans ma tête et plus ça allait plus je m'inquiétais.


Gain d'xp: 1
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Petite rencontre en centre ville. [PV. Arch(itechture)]   Lun 10 Mar - 7:32


Les environs étaient plutôt calmes. Les gardes ne m'avait sûrement pas suivie à partir du sol, probablement ne m'ayant pas vue, ne s'attendant sûrement pas à se retrouver face à un animal/humain capable de voler. Je regardais encore dans la direction du bord du toit sur lequel la fille et moi nous trouvions actuellement. Aucun bruit ou odeur pouvant trahir la présence de garde. Nous étions pour le moment à l'abri. Attends, deux secondes... "Nous ?!" ... Merde ! J'ai embarqué la fille avec moi dans le feu de l'action et sans faire attention ! Est-ce qu'au moins elle n'avait rien de prévu et pouvait se permettre de se cacher sur un toit ? Il fallait que je m'excuse.
Cependant, je n'eus pas le temps de tourner la tête ou ouvrir la bouche pour le faire qu'elle avait pris la parole :

«Euh excusez moi... Mais où sommes-nous ?»

Je la regardai, un peu surprise de sa question avant de, à nouveau, tourner la tête vers le rebord. N'avait-elle pas vu le trajet pendant que l'on volait ? C'était pourtant facile de remarquer qu'on avait décollé pour se diriger vers un toit..
Je tournai donc de manière tout à fait naturelle la tête dans sa direction pour la regarder et répondre comme si c'était tout à fait normal :

«Zur un toit inaczezible.»

Je penchai un peu la tête, me demandant pourquoi elle m'avait posé la question, puis finis par de nouveau reprendre la parole :

«Dézolée, ze t'ai prize avec moi au vol zans m'azurer que za ne te déranzerait pas. Mais comme tu as utilizé une arme faze à un garde, ze me zuis dit qu'il vaudrait mieux que tu te cace auzi pour le moment.»

Je m'inclinai légèrement avant de reprendre :

«Merzi de m'avoir aidée, et dézolée de t'avoir liée à zette affaire. Z'était purement perzonnel à la baze.. Ils me pourzuivaient pour deux raizons : La première, z'est za :»

Je posai sous ses yeux un petit lot de friandises en tous genres et autres nourritures volées, puis continuai de parler :

«La zeconde, et la prinzipale, z'est za :»

Je posai ma dague à côté de la nourriture et expliquai :

«Z'ai des raizons d'azir comme za.. Ze ne le fais pas pour le plaizir, ze n'ai pas le soix zi ze veut zurvivre. Il n'y a pas d'animaux à sacer izi..»

Je m'expliquais de manière plutôt maladroite et ridicule. Mais je voulais m'assurer qu'elle ne me voit pas d'un mauvais oeil. Ce n'était pas un agissement pour le plaisir de voler ou menacer un garde avec une dague. Je n'avais pas le choix. Je n'avais pas d'argent, et pas de maison. Je ne pouvais donc pas vivre autrement que par le vol. Je n'allais pas tuer un marchand en lui prenant juste assez de nourriture pour tenir jusqu'au soir, et n'allais pas me laisser mourir pour respecter les règles... !
Je tirai de mon vêtement une petite gourde que j'ouvris et essayai de boire. Mais elle était vide. Je la posai donc sur le sol et posai mon dos à terre, les bras étendus sur le sol de chaque côtés de mon petit corps.
J'admirais le ciel, puis sentis une odeur particulière, poussée par le vent.

«Ils ne zont pas loin.»

Je voulais au moins la prévenir, elle avait voulu m'aider, après tout.


Gain d'xp: 1
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Petite rencontre en centre ville. [PV. Arch(itechture)]   Mar 11 Mar - 14:34

La fille-chat m'expliqua pourquoi les gardes la poursuivaient. Elle n'avait pas assez d'argent pour s'acheter de la nourriture. Elle avait donc volé de l'argent, puis comme les gardes l'ont repérée, ils l'ont menacée, et par réflexe, elle les a menacés. Elle se baladait sur le bord du toit, et renifla. Elle me fit savoir que les gardes arrivaient. Soudain, une ombre nous masqua le soleil. Des gardes descendaient d'un aéronef. Ils nous encerclèrent et nous menacèrent avec des lances. Une nouvelle fois Chain s'éveilla, mais de manière plus brutale. Ma faux apparut et nous fûmes tous transportés dans un monde imaginaire où l'on marchait sur l'eau et des jouets cassés flottaient un peu partout.

- Qu'as tu fais sorcière où sommes-nous, dit l'un des gardes.

- Sorcière ? Oui, c'est exactement cela... Je suis ... La sorcière ! Répondis-je.

Je me mis à rire d'un rire fou pendant que dans mon illusion, des tentacules géants sortaient de l'eau et s'attaquaient aux gardes, et que hors de l'illusion les gardes en question se tordaient de douleur.

- Le voici dansez mes chers amis dansez de douleur ! PAR LA MAGIE DES ILLUSIONS THÉATRE DES MARIONNETTES !


Gain d'xp: 1
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Petite rencontre en centre ville. [PV. Arch(itechture)]   Ven 21 Mar - 15:17


Les gardes ne tardèrent pas à débarquer, mon regard blasé se tourna dans leur direction. Mais pourquoi autant s'acharner pour si peu ? J'avais juste volé un peu de nourriture. Ce n'était pas comme si j'avais menacé l'un des gardes avec ma dague... Ah, mince, c'est exactement ce que j'ai fait...

Les gardes nous entourèrent et un dialogue un peu étrange se déroula entre les gardes et la fille. Puis, cette dernière parla d'une manière un peu flippante et les gardes commencèrent à souffrir et se tortiller de douleur pour ensuite, pour les plus faibles, tomber au sol. Je n'avais absolument rien compris à ce qu'il se passait. Je regardai la fille à côté de moi, me demandant ce qu'elle pouvait bien être en train de leur faire. L'un des gardes, plus coriace que les autres tenta de s'approcher, mais tirant ma dague, je lui bondis dessus et donnai un grand coup de mon arme dans le torse.
Bien que ça ne le tua pas, il tomba à la renverse, frappant le sol de sa tête, il tomba inconscient. Je tirai de toutes mes forces sur le manche de mon arme pour la retirer. Étant éjectée en arrière au moment où je retirai, je dus me mettre à léviter pour ne pas atterrir sur la fille.
A quelques centimètres du sol, je me tournai ensuite vers elle.

«Dis, on ne devrait pas z'éssapper pendant qu'ils zouffrent touz ? Ze devrais être capable d'aller à un endroit dans lequel ils ne pourraient pas nous zuivre. Tu en penzes quoi ?»

Me demandant ce qu'elle allait répondre, je reposai les pieds au sol, histoire de ne pas épuiser d'énergie le temps qu'elle me réponde.


Gain d'xp: 1


Dernière édition par Kon Kitsuneko le Lun 24 Mar - 3:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Petite rencontre en centre ville. [PV. Arch(itechture)]   Lun 24 Mar - 1:23

En tant que Chain, je prenais du plaisir à torturer ces gardes. Ils tombaient tous un par un, se tortillant de douleur, en imaginant qu'ils avaient une chance de se tirer de mon emprise sur leur esprit. L'un des gardes, plus robuste s'attaqua à la fille-chat que je voulais protéger en tant qu'Arch. Franchement pourquoi Arch voulait-elle s'occuper des problèmes de cette gamine. C'est d'ailleurs à cause d'Arch que le théâtre des marionnettes ne marche pas sur elle. Bref, la fille-chat me proposa de nous enfuir par la voie des airs.

- Fuir ce n'est pas être libre. Si l'on fuit, ils nous pourchasseront. De plus si tu me touches, tu annules le sort que je leur ai lancé. Il est temps de passer à l'action. Finie, la fuite, je passe aux choses sérieuses. Par la magie des illusions : Clone.

Un Clone de moi-même fit son apparition à mes côtés. Le sort théâtre des marionnettes était encore actif, il fallait que je fasse vite pour en finir avec eux sinon j'allais épuiser ma magie. Mon clone et moi-même fonçâmes vers les gardes encore sous l'emprise du théâtre des marionnettes pour en finir une fois pour toutes avec cette histoire.

Gain d'xp: 2
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Petite rencontre en centre ville. [PV. Arch(itechture)]   Lun 24 Mar - 3:40


La jeune fille ne tarda pas à répondre, et ce fut au moment exact où elle se mit à parler que je compris que ce n'était pas celle à qui j'avais parlé sur le toit tout à l'heure. Était-elle schizophrène ou quelque chose du genre ? En tous cas, sa réponse me fit réfléchir.

«Fuir ce n'est pas être libre. Si l'on fuit, ils nous pourchasseront. De plus si tu me touches, tu annules le sort que je leur ai lancé. Il est temps de passer à l'action. Finie, la fuite, je passe aux choses sérieuses. Par la magie des illusions : Clone.»

Mes yeux s'ouvrirent en grand. Était-ce donc la réponse à mes questions ? Était-ce la raison pour laquelle je ne me sentais pas libre et pour laquelle je n'aimais pas mes conditions ? Car je fuyais les autres et les problèmes ?
De son côté, la fille avait fait apparaître un clone d'elle. Il ne me restait qu'à choisir.
Regardant la fine lame de ma dague, j'hésitai. Si je les tuais serais-je libre ? Tuer les personnes responsables de ma fuite, était-ce la réponse, la clé de la liberté que je cherchais tant ? Si c'était le cas, je devais les tuer. Mais... Ma dague était trop courte pour les atteindre.. Comment allais-je m'y prendre ?

Le cerveau encore en grande réflexion, je plaçai ma dague correctement, de manière à pouvoir attaquer, puis avançai en courant vers un garde, fit un geste de la dague pour le frapper au visage, mais des paroles sonnèrent dans ma tête : "Kon, arrêtes un peu d'agir sur des coups de têtes et réfléchis à ce que tu fais ! Tu sais, quand tu penses à quelque chose, il ne faut pas se limiter à ce que tu vois et entends, il faut aller plus loin que ça."
Ma réaction changea : Mes yeux se dilatèrent et le mouvement de mon bras accéléra et ne s'arrêta pas. Cependant, la dague ne toucha pas le garde, mais passa à quelques centimètres de son cou. Dans le même élan que mon coup de dague, je commençai à courir vers le clone, sautai dessus, le jetant au sol en y plantant ma dague, puis me relevai et me plaçai devant la fille.

«Les tuer ne sanzera rien ! Za ne ferait qu'aggraver les sozes ! Zes gardes ne zont pas les zeuls, il y en a d'autres dans la zité ! Zi nous les zendormons zimplements, nous ne mettons pas nos têtes à prix, et nous pouvons fuir zans zêtre recercés. Zependant, ze zais pas zendormir les zens moi..»

Je me tournai vers un garde et lui donnai un grand coup du manche de ma dague sur le dessus du crâne, puis me tournai à nouveau vers la fille.

«... Par contre, ze zais les zazommer.»

Je poussai d'un coup de pied le garde assommé, et tourna ensuite la tête vers le ciel d'un air un peu mélancolique.

«Tu peux m'écouter ou non, mais za fait quatre ans que ze zuis recercée, depuis Earthland... Ze zais ze qu'il faut et ne faut pas faire pour ne pas zaggraver zon cas..»

Vu son caractère actuel, il ne me restait qu'à prier pour quelle ne m'écoute ou ne s'énerve pas. Sinon, j'allais être obligée de m'enfuir seule ou de l'affronter, et ça je ne le voulais pas. Quelques mots m'échappèrent involontairement, le fait de ne presque jamais voir personne devait en être la cause.

«Tu es une zi zolie fille, ze zerait dommaze que tu zois pourzuivie..»


Gain d'xp: 1
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Petite rencontre en centre ville. [PV. Arch(itechture)]   Mer 26 Mar - 9:14

Les mots que la fille-chat venait de prononcer m'avaient choqués. Moi, Chain, une jolie fille. J'avais du mal à le croire. Cependant, ces mots avaient quand même produit un électrochoc. Certes, ce n'était pas suffisant pour qu'Arch reprenne le dessus. Mais tout de même. Je mis fin au théâtre des marionnettes et tous les gardes tombèrent à terre. Je me tournai vers la fille-chat, la regardant droit dans les yeux. Son regard était pur. Elle était sincère en me disant que j'étais jolie.

- allons aux portes de la ville. Histoire de discuter tranquillement. Par la magie des illusions : Changeforme

Je pris la forme d'un immense lapin noir, pris la jeune fille dans mes mains et en quelques bonds, me rendis à la porte sud de la citée royale. Une fois en dehors de la ville, je repris ma forme normale, fis disparaître ma faux et laissai la place à Arch.

- Voilà, nous sommes en sécurité ici... Pour le moment en tout cas. Bon, il faut qu'on parle de deux ou trois choses.

Gain d'xp: 1
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Petite rencontre en centre ville. [PV. Arch(itechture)]   Mer 26 Mar - 17:45


Mon visage montrait une certaine colère, mais tout en restant calme.
Je ne pouvais pas m'imaginer l'affronter. Cependant, il sembla que je n'en eus pas besoin, ma phrase semblait l'avoir faite réagir.
Elle commença par les lâcher tous, les laissant tomber au sol, puis tourna la tête dans ma direction.

«Allons aux portes de la ville. Histoire de discuter tranquillement. Par la magie des illusions : Changeforme»

Je n'eus que le temps d’acquiescer avant que, sous forme de lapin noir, elle ne m'attrape avec aisance avant de traverser la ville en quelques secondes, puis de me reposer au sol, devant l'entrée de la citée.

«Voilà, nous sommes en sécurité ici... Pour le moment en tout cas. Bon, il faut qu'on parle de deux ou trois choses.»

Je la regardai, un air d'incompréhension sur le visage, ne comprenant pas de quoi elle parlait.
Tournant la tête à gauche ainsi qu'à droite pour vérifier l'absence de présences humaines (ou non) avant de la regarder, rangeant par la même occasion ma dague, sous mon vêtement dans l'espace prévu pour, cachée à la vue de tous.

«Ze veux bien parler avec toi, zependant ze ne zais pas de quoi tu veux parler. Il y a un zuzet zur lequel tu veux parler ?»

Légèrement surprise, je regardai la jeune fille dans les yeux, me questionnant encore et encore sur ce dont elle voulait me parler. Penchant la tête d'un air innocent, je me contentai tout simplement d'attendre ce qu'elle allait à présent me dire.


Gain d'xp: 1
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Petite rencontre en centre ville. [PV. Arch(itechture)]   Ven 25 Avr - 2:01

Je ne voulais pas causer plus de peines à cette adorable personne. Elle avait dû souffrir de beaucoup de désagrément depuis son arrivé à Edoras. En un sens, je la plaignais. Elle était obligée de voler pour se nourri. Jamais je n'étais arrivé à ce niveau de vie. Dans un élan d'amour et de culpabilité, je la pris dans mes bras et l'enlaçai tendrement. À vrai dire, même moi, je ne comprenais pas le sens de mon geste. Ni le sens des mots qui sortirent de ma bouche à vrai dire...

- S'il te plait Kon ne laisse personne t'attraper. Tu es une personne formidable. Tu mérites une meilleure vie qu'une vie de vole et de poursuite. Dis-je avec une voix brisée par les sanglots.

Cette fille avait vécu l'horreur de la vie seule. Une chose que je ne pouvais pas comprendre en raison de ma double-personalitée. Si pour Kon j'étais une jolie fille. Elle en était une magnifique pour tout le monde. Et seuls les imbéciles ne le remarqueraient pas. Apparemment, les soldats étaient encore à nos trousses, car ils semblaient venir vers nous. Je me tournai donc vers Kon les yeux encore baignés de larmes.

- Part, je m'occupe d'une diversion, ils vont perdre notre trace. On sera tranquille pour un moment. J'espère qu'on se reverra très vite. Dis-je en lui adressant un clin d'œil complice.

Je me dirigeais donc seule vers les portes de la ville, j'évaluais la situation, des dizaines de soldats venaient vers nous. J'allais devoir utiliser un puissant sortilège pour tous les avoirs en une seule fois.

- C'est parti. Par la magie des illusions... Labyrinthe Psychotique. Des que j'eus prononcé le nom de ma technique, les soldats visés par mon attaque furent instantanément plongés dans une illusion les emprisonnant dans un labyrinthe hanté par un monstre. Ces derniers se rentraient dedans sans se sentir. Je choisis ce moment précis pour utiliser un artifice très connu des magiciens de cirques et des ninjas, la bombe flash fumigène pour " disparaitre" dans un nuage de fumée.

[dsl pour mon retard]
Gain d'xp: 2
Revenir en haut Aller en bas
Pika-sama
Maître du Jeu
avatar
Crédits : Sirius
Messages : 3268
Inventaire : Banane
Date d'inscription : 10/07/2013
Localisation : Caché !

MessageSujet: Re: Petite rencontre en centre ville. [PV. Arch(itechture)]   Dim 5 Oct - 1:44

Comme l'un des RPGiste a été supprimé, cet RP est abandonné. Kon gagne 15 points pour l'avoir commencé et encore 15 points qui est un bonus variable.

Ce sujet est locké et rangé dans la partie des RP terminés ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fairy-reborn.forumactif.org
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Petite rencontre en centre ville. [PV. Arch(itechture)]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Petite rencontre en centre ville. [PV. Arch(itechture)]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le plan du Centre-ville de PAP devrait être confié à des Haitiens
» Les bandits dictent leur loi, au centre ville les autorités abdiquent
» [21-22/08/2010]-->orkatitude day III
» [Centre Ville] Le lendemain des révélations (1er Partie en ville) [Privée Alois & Elena]
» [Mahri-Nui] Centre-ville

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Reborn :: Archives :: Rp terminés-