Rejoignez-nous, pour une aventure unique dans le monde des fées ~ ♦ Le forum a désormais 2 ans !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum fermé. La partie RP est en revanche ouverte.

Partagez | .
 

 Le Soleil et la Mort

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kouen Ren
Black Sun
avatar
Messages : 66
Date d'inscription : 01/05/2014
Age : 24
Localisation : Sur la Mère, la Terre

Fiche de mage
Magie / Arme: Riku no Maho / Katana
Niveau: 22
Expérience:
424/506  (424/506)

MessageSujet: Le Soleil et la Mort   Dim 11 Mai - 20:51


   
Le Soleil et la Mort



Devoir. Le devoir était devenu une nouvelle ligne de conduite que le jeune prince s'imposait. Mais il n'était pas question de s'enjoindre à la discipline pour son propre enrichissement, mais plutôt de se soumettre à la personne qu'il détestait le plus. Kouen servait, plus ou moins fidèlement, Gyokuen, maîtresse de la guilde du Soleil Noir. Ainsi, lorsque son horrible belle-mère lui avait demandé de se rendre à Death Holder en qualité d'émissaire, il avait, dans un premier temps refusé. Elle avait donc du jouer une nouvelle fois du joug qu'elle exerçait sur lui depuis déjà quelques années pour l'enjoindre de s'acquitter de la besogne qu'elle lui avait confiée. L'homme aux cheveux rouges, contraint par la magie, avait alors accepté. L'idée-même de lutter contre cette manipulation ne lui était d'ailleurs même pas venue à l'esprit. C'est ainsi que Ren Kouen se mit en route.

Arrivé devant les imposants portes de la guilde, le prince soupira. Cette tache ne lui plaisait que trop moyennement. La seule arme qu'il devrait affûter dans ce genre de mission resterait sa faconde. Il avait tout de même emporter son cher katana avec lui car il l'affectionnait plus que tout et il lui donnait un air plus important et c'est ce pourquoi Gyokuen avait accepté qu'il ne se déplace pas sans. Comment s'annoncer ? Fallait-il frapper ? Où étaient les serviteurs dépêchés pour accueillir les hôtes de marque ? Death Holder semblait manquer de bien des manières et d'hospitalité. Kouen eut beau attendre devant l'entrée, personne ne vint le recevoir dignement. Il haussa les épaules et, déjà las d'un voyage qu'il désirait plus que tout écourté, il frappa le portail avec tellement de force qu'une brèche se dessina dans ce dernier. Le mage de la Terre entra alors avec nonchalance en se frayant un chemin parmi les décombres. Il découvrit alors le hall de la guilde qu'il estimait trop sombre pour être vraiment accueillant.

« Ren Kouen de Black Sun, dit-il distinctement pour se présenter sans trop de cérémonie. Setsuna Caelum est-il ici ? »

Aucune réponse. Les quelques personnes présentent étaient présentement assommées d'une manière ou d'une autre sur les restes de l'immense porte. Kouen soupira. Il avait voulu trop en faire encore une fois et à présent il se voyait privé d'un interlocuteur quelconque qui lui permettrait de rencontrer enfin le maître de cette guilde avec lequel Gyokuen lui avait demandé de s'entretenir. Il s'approcha doucement de ce qui ressemblait à un buffet ou unes espèce de secrétaire, un simple meuble en somme qui ne correspondait dans son usage ni à l'un, ni à l'autre. Quelque chose reposait dessus. Quelque chose de forme ronde et qui sentait plutôt bon. Le prince tâta l'espèce de biscuit du bout des doigts. C'était mou et avait l'air bien gras. Il décida finalement à en déchirer un petit bout. Un liquide rouge, légèrement rosé, s'en échappa. Kouen porta alors son doigt à sa bouche et goûta ce nappage mystérieux.

« Framboise, conclut-il en passant sa langue sur le bout de ses lèvres. Pas mauvais d'ailleurs. »

Mais qu'est-ce qu'un beignet aux fruits pouvait bien faire ici ? Le jeune homme fronça les sourcils et reposa le met là où il l'avait trouvé. Il fit volte-face. Il avait comme la désagréable impression d'être observé.

« Allons. Sors de ta cachette, maugréa-t-il sans pour autant employer un ton méchant. Ce n'est pas très poli de faire attendre un invité et de rester cacher sans se présenter. »

Il pourrait détruire la salle en question pour découvrir la mystérieuse présence... Toutefois, quelque chose lui disait que s'il faisait cela, après s'être ainsi occupé du portail, il compromettrait grandement la bonne entente entre les deux guildes, ce que Gyokuen ne lui pardonnerait jamais. Ce que, de fait, il ne pouvait faire. L'ordre avait été donné et il se devait d'y obéir, d'une manière ou d'une autre.


J'en ai assez de jouer les bons chiens
et me retrouver dans ce genre de situation.


mocking jay.

Gain d'xp: 5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nobume Imai
Death Holder
avatar
Messages : 272
Date d'inscription : 29/03/2014

Fiche de mage
Magie / Arme:
Niveau: 17
Expérience:
47/306  (47/306)

MessageSujet: Re: Le Soleil et la Mort   Sam 17 Mai - 21:25



Le soleil et la mort
La mort est un nouveau soleil

La brune était encore en mission. Enfin, elle avait déjà terminé sa mission, maintenant ceux qu'elle tuait n'été que du bonus. Elle ne laissait aucun survivant. Quand elle fut sûre qu'il n'y avait plus aucun survivant dans le bâtiment, elle sortit discrètement et repartit pour la guilde. La guilde avait beau se trouver à plusieurs kilomètres du lieu de sa mission, elle s'en moquait. En arrivant, elle prévint qu'elle avait fini sa mission et rentra chez elle pour se laver, histoire de se débarrasser de l'odeur de sang qui la couvrait. Pas que ça la dérangeait, loin de là, mais c'était uniquement, car les autres se douteraient de quelque chose et elle ne pouvait pas risquer d'être arrêtée. Elle sortit en serviette et mit ses affaires au sale avant d'aller se coucher.

Le lendemain matin, elle s'était levée de bonnes heures et s'était habillée de la même manière que d'habitude, de son short et un haut noirs ainsi que de longues chaussettes noires, ses bottes blanches et sa longue veste blanche. Elle partit ensuite à la guilde. En arrivant, elle alla prendre un beignet et était sur le point de le manger quand quelqu'un l'appela. Elle se stoppa alors, le beignet à quelques centimètres de sa bouche. Elle se tourna alors et lança un regard noir à la personne qui venait de l'appeler. Elle posa son beignet dans une assiette et se dirigea vers la personne, tout en dégainant son sabre car il avait osé l'empêcher de manger son beignet.

Elle quitta son beignet à peine quelques minutes et c'est pendant ce laps de temps que la porte de la guilde s'ébrécha avant que plusieurs gros morceaux tombent. Elle fixa alors la personne qui venait d'entrer et qui venait de sauver la vie sans le savoir à la personne qui avait le sabre de Nobume contre gorge. Elle retira son sabre et le rengaina, le mage qu'elle menaçait en profita pour partir. Elle écouta ce que dit le jeune homme qui venait d'entrer. Black Sun ? Qu'est-ce qu'un mage de Black Sun faisait ici ? Et pourquoi il demandait à voir le maître ? Elle fronça légèrement les sourcils et commença à s'approcher de lui, de son pas silencieux habituel. Elle le vit s'approcher de son beignet. Elle fronça un peu plus les sourcils et commença à dégainer de nouveau son sabre. Elle le dégaina entièrement lorsqu'il parla de framboise et qu'il dit que ce n'était pas mauvais.

Elle se remit en marche vers lui, une étincelle meurtrière dans le regard. Il avait osé toucher à SON beignet. Elle ne pouvait pas laisser passer ça. Il finit par se tourner et par lui demander de sortir de sa cachette, lui disant que ce n'était pas poli de faire attendre un incité. Il n'avait rien d'un invité. Et ce n'était pas poli non plus de toucher à la nourriture de quelqu'un d'autre sans que le propriétaire ait donné son accord ! Elle décida donc de ne plus faire dans la discrétion s'il l'avait déjà remarquée. Elle sauta donc vers lui, sabre en avant, dans le but de le tuer. Mais elle n'avait pas prévu qu'il soit plus fort et au moins aussi rapide qu'elle. Il para son attaque. Elle le regarda donc dans les yeux, de son regard froid habituel.

Elle se recula ensuite et rengaina son sabre. Elle n'était pas idiote et savait reconnaître un ennemi plus fort qu'elle. Elle passa donc à côté de lui en l'ignorant et mangea rapidement son beignet, le tenant comme un écureuil mangeait sa noisette. Elle le mangea rapidement pour qu'on ne lui prenne pas. Elle récupéra ensuite une miette sur sa joue et la mangea avant de regarder le roux qui était à côté d'elle et qu'elle avait royalement ignoré après l'avoir attaqué.

« Qu'est-ce que tu veux au maître ? »

Demanda-t-elle simplement. Elle n'allait pas lui dire si il était là alors qu'elle ne savait pas ce que lui voulait un mage de Black Sun. Tch, elle n'aimait vraiment pas les mages. Et lui semblait puissant, donc elle l'aimait encore moins. Enfin, le maître n'était pas à la guilde pour le moment, il n'arrivait toujours que plus tard, elle avait appris ceci depuis qu'elle avait rejoint cette guilde. Mais ça, elle n'allait pas lui dire tout de suite, pas avant de connaître sa motivation. Si il était là c'est que le rendez-vous n'était pas prévu.

(c) sweet.lips

Gain d'xp: 6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kouen Ren
Black Sun
avatar
Messages : 66
Date d'inscription : 01/05/2014
Age : 24
Localisation : Sur la Mère, la Terre

Fiche de mage
Magie / Arme: Riku no Maho / Katana
Niveau: 22
Expérience:
424/506  (424/506)

MessageSujet: Re: Le Soleil et la Mort   Dim 18 Mai - 17:45


   
Le Soleil et la Mort



Kouen s'était emparé d'un mystérieux beignet et y avait goûté. C'était une pâtisserie à la framboise. L'émissaire, déjà ennuyé de se retrouver loin de chez lui, avait alors sucé ses doigts gras couverts de sucre. Mais il lui avait semblé qu'on l'observait, si bien qu'il avait interrompu ce frugal festin. Il aurait en effet préféré être mieux accueilli que par une salle vide et un modeste goûter sur une assiette encore chaude. Le prince se retourna à temps pour parer une attaque au katana. Il avait sorti son propre sabre pour contenir l'attaque avec une célérité exemplaire. En réalité, il avait surtout anticipé l'assaut traître. Le mage soupira en croisant les yeux rougeoyants de son assaillant. C'était une femme et son coup, bien qu'empli d'une énigmatique colère n'était rien comparé à sa propre force. Il la gratifia d'un regard aussi froid que celui qu'elle lui avait offert tandis que sa moue boudeuse devenait doucement une sourire peu avenant.

« Eh bien... Quel accueil, susurra-t-il en fixant son agresseuse non sans dissimuler le plaisir qu'il avait à croiser le fer avec l'escrimeuse. »

Celle-ci n'avait peut-être pas son potentiel mais elle semblait respecter plus que tout sa lame. C'était un comportement que Kouen ne pouvait qu'apprécier chez un adversaire. La jeune fille fit volte-face et s'élança en retrait. Abandonnait-elle déjà le combat ? Elle faisait sans doute mieux si elle tenait à garder son joli visage intact. Le prince soupira et imita son adversaire qui rangeait son sabre dans son fourreau. Il aurait bien croisé le fer un peu plus longtemps avec elle, mais il n'était pas là pour se quereller avec les premiers sous-fifres du maître de Death Holder.

« Que veux-tu au maître ? se contenta de lui demander la jeune femme. »

Le prince arqua un sourcil devant tant de mauvaise manière. S'il avait pu la prendre comme une bonne épéiste quelques minutes auparavant, l'illusion s'en était allée définitivement. Elle se comportait comme une enfant plutôt agressive. Il soupira une nouvelle fois, plus par agacement que par dépit. C'était bien le genre de Gyokuen de lui confier des missions propices à l'irriter. Devait-il entrer dans ce jeu de questions et de réponses en espérant obtenir les informations tant souhaitées. Il pourrait très bien la contraindre à parler par la force... Mais cela revenait une nouvelle fois à fragiliser l'alliance entre leurs deux guildes. L'homme à la chevelure flamboyante manifesta une nouvelle fois son impatience mais prit le parti de prendre sur lui. Il contracta ses poings et s'assit en hauteur sur le buffet. Par où commencer ? Que voulait-il vraiment au maître ? Même lui ne le savait pas tout à fait en réalité...

« Je suis simplement venu faire une visite de courtoisie à ton maître, dit-il avec dédain, N'ai-je pas été annoncé ? »

C'était plus que probable. Le mage fit craquer ses doigts et descendit du meuble. Il s'avança alors d'un pas assuré vers son interlocutrice qui lui barrait la route vers l'escalier, un chemin logique vers le cœur de la guilde.

« Ma réponse te satisfait-elle ou vas-tu encore jouer avec ma patience ? murmura-t-il en approchant son visage du sien afin qu'elle puisse bien le comprendre. »

Il aimerait expédié cette mission d'ambassade au plus vite. Mais il devait bien convenir que son impatience ne devait pas être partagé de tous et qu'il lui faudrait bien composer avec cela. Il se redressa et croisa les bras, la regardant avec une certaine sévérité mais sans réelle méchanceté.

« Bon, s'il faut attendre... À mon tour !, fit-il sans détourner son regard. Quel est ton nom ? »

Comme si j'en avais quelque chose à faire...


mocking jay.

Gain d'xp: 6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nobume Imai
Death Holder
avatar
Messages : 272
Date d'inscription : 29/03/2014

Fiche de mage
Magie / Arme:
Niveau: 17
Expérience:
47/306  (47/306)

MessageSujet: Re: Le Soleil et la Mort   Dim 1 Juin - 18:00



Le soleil et la mort
La mort est un nouveau soleil

Quand elle avait vu le jeune homme qui était entré en démolissant la porte, s'approcher de son beignet et le gouter, la jeune tueuse n'apprécia pas, mais alors pas du tout qu'il ose toucher à son beignet. Elle fronça alors les sourcils et s'approcha avant qu'il la remarque. Elle dégaina alors son sabre et se jeta sur lui. Mais il était plus rapide qu'elle et il se protégea avec son propre katana. La brune le fixa de son regard froid et neutre habituel. Il se mit à sourire de manière étrange, mais cela ne suffit pas à effrayer la jeune femme qui continua de le regarder, toujours de la même manière. Elle finit par reculer et rengaina son katana. Elle l'ignora donc et se jeta sur son beignet qu'elle avala rapidement. Elle resta ensuite où elle était avant de lui demander ce qu'il voulait à son maître.

Elle le fixa ainsi en silence. Elle n'aimait pas parler pour ne rien dire et allait directement à l'essentiel. Elle attendait donc qu'il réponde, sans s'impatienter. Elle le vit serrer les poings et il s'assit sur le buffet. Il lui répondit alors qu'il était venu en simple visite de courtoisie. Il enchaîna en lui demandant si il avait été annoncé. Elle secoua alors la tête de manière négative. Puisque le maître n'était pas là, c'est qu'il n'était pas au courant. Après la jeune femme aux yeux rouge n'était pas au courant de tous les rendez-vous qu'avait son maître, elle n'était pas assez élevée dans la hiérarchie de sa guilde pour ça. Lorsqu'il fit craquer ses doigts, elle le regarda, sans se défaire de son air habituel et elle le regarda descendre du meuble sur lequel il était assis quelques instants plus tôt. Il s'approchait d'elle, mais elle ne bougeait pas, elle n'avait pas peur de lui, même si il était plus grand qu'elle et sûrement plus fort. Au contraire, il était un bon défi. Il approcha son visage d'elle et lui demanda si ça réponse lui allait ou si elle allait encore jouer avec sa patience. Elle resta muette quelques instants avant de répondre.

« Le maître n'est pas là. Il va falloir attendre. »

Elle ne bougea pas, restant devant les escaliers. Elle n'allait pas le laisser être seul dans le bureau du maître. Après tout, il n'était peut-être pas là juste pour ce qu'il disait. On était jamais trop prudent. Surtout lorsque l'on était soi-même un prédateur. Il ne semblait pas vouloir attendre et étant donné qu'il devait quand même le faire. Il demanda donc nom à la brune qui n'avait pas envie de répondre. Elle resta donc muette plusieurs instants après qu'il lui ait posé la question.

« Quand je connaîtrais le tien »

Répondit-elle simplement en restant là où elle était. Elle ne comptait pas donner son nom à quelqu'un dont elle ignorait l'identité. Puis même après, ce n'était pas sûr qu'elle le donne. Après tout, un tueur devait rester anonyme aux yeux du plu grand nombre. Mais si il était là cela signifiait que lui aussi appartenait au côté obscur du monde. Donc peut-être qu'il pourrait savoir, il fallait qu'elle y réfléchisse encore. Quand il eut répondu, elle continua de réfléchir quelques instants avant de répondre à la question.

« Nobume »

Répondit-elle simplement. Elle ne comptait pas donner son nom. Déjà, son prénom c'était quelque chose d'exceptionnel. Il fallait qu'elle soit vraiment sûre que la personne était un mage noir pour qu'elle confie son prénom. N'étant pas d'un naturel curieux, elle n'avait rien à lui demander. Il allait donc devoir patienter même si il n'était pas patient de nature, d'après ce qu'elle avait comprit. Eh bien tant pis pour lui, c'était comme ça et pas autrement. Si il n'était pas content, ce serait à lui de faire la conversation.

(c) sweet.lips

Gain d'xp: 5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kouen Ren
Black Sun
avatar
Messages : 66
Date d'inscription : 01/05/2014
Age : 24
Localisation : Sur la Mère, la Terre

Fiche de mage
Magie / Arme: Riku no Maho / Katana
Niveau: 22
Expérience:
424/506  (424/506)

MessageSujet: Re: Le Soleil et la Mort   Ven 15 Aoû - 14:02



❝ Kouen / Nobume

       Le Soleil et la Mort

Alors qu'il venait de contrer l'attaque surprise en dégainant aussitôt son katana, les yeux de l'émissaire s'enflammèrent. Kouen s'était même laissé aller à sourire avec un certain plaisir non dissimulé sur le bout de ses lèvres. Son sang bouillait dans ses veines sous l'effet de l'excitation et du plaisir qu'occasionnait un duel au sabre aussi jouissif qu'inattendu. L'escrimeuse qui lui faisait face soutenait son regard ciller. Elle n'avait vraisemblablement pas entendu l'identité de celui qu'elle se permettait ainsi d'attaquer sans raison. Ce n'était pas très diplomatique d'accueillir un membre aussi éminent d'une guilde allié. Il n'était pas non plus très prudent de s'en prendre à un sabreur aussi doué que lui. Le port du katana et les duels en bonne et due forme étant la moindre des choses à savoir maîtriser parfaitement pour le premier Prince de Pergrande. L'homme aux cheveux de flammes soutenait avec autant d'insistance son adversaire. Ils restèrent ainsi, le manche de leur lame fermement serré dans leur poing, à l'affût du moindre mouvement à parer ou esquiver, de la moindre feinte à mettre en place pour toucher juste et transpercer le corps ennemi avec grâce. Aucun n'osait pour autant bouger. Kouen savourait chaque seconde et ne perdait pas une seconde de ce combat plus psychologique qu'effectif. C'était... vivifiant !

Mais la danse fatale n'eut pas lieu. La jeune femme qui s'était opposé au prince se recula légèrement et rangea son arme dans son fourreau pour être aussitôt imité par l'ambassadeur du Black Sun. Le plaisir s'évapora en même temps de son visage qui reprit son plus grand sérieux. Il était venu pour s'entretenir avec le maître de la guilde et non pour défier en duel chaque membre de Death Holder. Kouen s'approcha de la demoiselle qui, il fallait le reconnaître, avait un certain cran. À moins que ce ne fût de l'inconscience. Dans le fond, il s'en souciait bien peu, il avait pris du plaisir et c'était tout ce qui l'intéressait, en dehors d'accomplir au plus vite sa mission diplomatique pour pouvoir retourner se complaire dans ses appartements de sérénité et de solitude, où les rayons du Soleil Noir lui paraissaient plutôt être les barreaux d'une prison dorée.

Il demanda donc à voir le maître. On lui répondit sèchement qu'il n'était pas là et qu'il faudrait attendre. Pour tuer ce satané temps, trop long à filer et incapable de dompter l'ennui, le prince avait demandé à la femme son nom. Elle refusa catégoriquement d'accéder à sa requête, prétextant qu'elle voulait d'abord connaître son identité ce qui ne manqua pas d'agacer l'homme à la chevelure flamboyante. Son sourcil droit se souleva légèrement tandis qu'il la fusillait du regard. Ne s'était-il pas présenté lorsqu'il avait franchi le seuil de ce trou infernal ? N'était-elle pas déjà là, tapie dans l'ombre à l'épier et l'écouter ? Devait-il éternellement se répéter et rallonger un entretien qu'il ne souhaitait pas voir s'éterniser plus que de raison, tout comme sa visite d'ailleurs. Sa mâchoire se contracta mais il se garda bien de faire la moindre remarque désobligeance afin d'éviter une nouvelle incartade qui pourrait nuire à la bonne entente entre leurs deux guildes. Il haussa finalement les épaules en soupirant, consentant à se répéter, puisque son devoir le lui demandait.

« Ren Kouen, prince de Black Sun, se contenta-t-il de dire, se gardant bien de formuler une phrase complètement élaborée ni de joindre les gestes à la parole. Présente-toi à présent. »

Prince de Black Sun... Sa fonction d'héritier du trône de Pergrande lui manquait-elle ? Parfaitement. Sa charmante interlocutrice le détrôna dans la concision en se contentant de lui révéler son simple prénom. Ni l'un ni l'autre, de toute manière, n'avait ajouté une formule polie mais hypocrite du genre « Enchanté » ou « Ravi de vous rencontrer ». Il n'était encore moins question de demander à l'autre comment il se portait. C'étaient comme si ces deux-là ne se parlaient vraiment qu'au travers de leur lame.

« Et il en a pour longtemps, ton maître ? se risqua-t-il à ajouter au risque, une nouvelle fois de se heurter à un écueil de silence et de mauvaise volonté. »

Ça me gonfle tout ça, moi.

❝ Ren Kouen... ❞
made by MISS AMAZING.


HRP:
 
Gain d'xp: 7
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nobume Imai
Death Holder
avatar
Messages : 272
Date d'inscription : 29/03/2014

Fiche de mage
Magie / Arme:
Niveau: 17
Expérience:
47/306  (47/306)

MessageSujet: Re: Le Soleil et la Mort   Mar 26 Aoû - 16:09



Le soleil et la mort
La mort est un nouveau soleil

Celui qui pour elle était un inconnu, car elle n'avait pas écoutait lorsqu'il parlait devant la porte, toucha à son beignet et bien-sûr cela suffit pour que la jeune femme l'attaque. Elle dégaina donc son sabre et attaqua sans prendre la peine de le prévenir de ce qu'elle allait faire. Mais il semblait plutôt fort puisqu'il para son attaque sans aucune difficulté. Elle n'avait pas mis beaucoup de forces dans son attaque, mais une véritable envie de tuer. Ils restèrent tous deux immobiles, lame contre lame plusieurs dizaines de secondes, à simplement se regarder, la jeune femme portant toujours son masque d'indifférence totale. L'homme en face d'elle était quant à lui en train de sourire, l'idée d'un combat devait certainement lui plaire. Ils se regardèrent dans les yeux, sans qu'aucun des deux ne cille. Pouvant déjà jauger la force de son adversaire à cette simple attaque, la jeune femme se rendit compte qu'elle ne pourrait rien contre lui et étant quelqu'un de réfléchit, elle ne voulut pas se lancer dans un combat perdu d'avance. Elle se recula donc et rengaina son sabre sans dire un seul mot.

Le roux ne tarda pas à faire de même et la jeune tueuse se dirigea vers on beignet qu'elle avala rapidement pour qu'il n'y touche plus. C'était le sien et elle ne comptait pas partager avec quelqu'un d'autre. Alors qu'elle venait de terminer son beignet que d'un geste de pouce sur le coin de ses lèvres, elle essuya la confiture qui pouvait y avoir, il lui dit qu'il était venu voir son maitre. Qu'est-ce qu'il pouvait bien vouloir au maitre ? Elle n'en savait rien, mais elle ne lui faisait pas confiance, elle ne faisait confiance à personne en même temps. Elle lui répondit donc plutôt sèchement que le maitre n'était pas à la guilde et que si il voulait le voir, il fallait attendre. Cela ne sembla pas plaire au jeune homme, mais de toute façon, il n'avait pas le choix.

Le silence s'abattit alors entre eux, ce qui n'était pas pour déranger la jeune femme, mais il fallut qu'il le brise en lui demandant son nom. Pensait-il vraiment qu'elle allait lui donner ? L'anonymat était une règle d'or pour une tueuse comme elle et même si elle doutait qu'il puisse être d'une guilde légale ou du gouvernement, elle n'en savait rien. En même temps, quelqu'un étant du côté des "gentils" n'aurait pas demandé à voir le maître, il aurait attaqué la guilde et ses membres avant d'aller voir le maitre. Mais ce n'était pas ce qu'il s'était un peu passé quand le roux avait détruit la porte et qu'elle l'avait attaqué ? Non, elle était sûre d'elle, il n'avait pas une aura de personne provenant d'une organisation officielle.

Elle revint à la réalité quand il se présenta. Il se nommait lui-même prince de sa guilde, ce qui ne l'étonna qu'à moitié, elle avait entendu vaguement parler de Black Sun. Il lui ordonna ensuite de se présenter, ce qui ne plut pas à la brune, mais étant donné qu'elle connaissait son identité, elle pouvait se permettre de lui donner son prénom, ce qu'elle fit. Elle ne dit rien d'autre que son nom. Si il ne s'était pas encore rendu compte qu'elle n'était pas barde c'était qu'il était vraiment idiot, mais elle ne doutait pas que ceux d'Eathland devaient l'être. Après tout, il n'y avait que les idiots et les lâches pour se cacher derrière la magie et les objets magiques. Une personne vraiment courageuse n'aurait pas recours à de tels stratagèmes, c'est en tout cas ce qu'elle se disait. Le roux finit par reprendre la parole pour lui demander si son maître en avait pour longtemps.

« Il est partit il y a quelques jours pour une mission. Il devrait revenir dans la journée. »

Elle savait que pour que le maître parte lui-même tuer quelqu'un, c'était que la mission était d'un tout autre niveau que ce qu'elle faisait elle-même, mais elle savait aussi qu'il était doué, raison pour laquelle elle se doutait qu'il ne lui faudrait pas plus de temps et qu'il reviendrait dans la journée. En pensant à ce ci, elle se demanda ce qu'il pouvait bien vouloir au maitre pour être venu en personne lui parler. Cela devait être important, mais elle ne pouvait pas se permettre de le laisser faire perdre son temps au maitre de Death Holder.

« Pourquoi tiens-tu à voir le maître ? »

Il y avait peu de chance qu'il réponde, elle le savait, mais ça ne coutait presque rien à la jeune femme de demander. Ça lui coutait juste un peu de salive et qu'il s'imagine qu'elle était curieuse.

(c) sweet.lips

Gain d'xp: 6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pika-sama
Maître du Jeu
avatar
Crédits : Sirius
Messages : 3268
Inventaire : Banane
Date d'inscription : 10/07/2013
Localisation : Caché !

MessageSujet: Re: Le Soleil et la Mort   Dim 21 Déc - 15:06

Comme vous avez décidé d'abandonner le RP, je vous donne les bonus :

- Kouen reçoit 30 points (15 pour avoir commencé et 15 pour l'abandon).
- Nobume obtient 15 points.

Ce sujet et locké et rangé dans la partie des RP terminés ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fairy-reborn.forumactif.org
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Le Soleil et la Mort   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le Soleil et la Mort

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le Soleil et la Mort
» Jeune artiste kidnappé , blessé par balle et laissé pour mort à Cité Soleil
» LE SOLEIL D'AUSTERLITZ - 1805
» Manifestation pour la paix a Cite-Soleil
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Reborn :: Archives :: Rp terminés-