Rejoignez-nous, pour une aventure unique dans le monde des fées ~ ♦ Le forum a désormais 2 ans !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum fermé. La partie RP est en revanche ouverte.

Partagez | .
 

 Quand la Calamité se fait poursuivre par la Guerre et la Pauvreté [Jun - Shiaki - Natasha]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Natasha Benihime
Bras-Droit de la Seconde Division
avatar
Crédits : Lucy krkr
Messages : 488
Date d'inscription : 23/05/2014
Age : 18

Fiche de mage
Magie / Arme: Shaman - Lumière
Niveau: 18
Expérience:
69/342  (69/342)

MessageSujet: Quand la Calamité se fait poursuivre par la Guerre et la Pauvreté [Jun - Shiaki - Natasha]   Mar 27 Mai - 20:13















«  Quand la Calamité se fait poursuivre par
la Guerre et la Pauvreté»






Pour la énième mois ce moi-ci, Natasha était convoquée dans le bureau de son supérieur. Chose pourtant étonnante, Shiaki était là, elle aussi. Ce qui voulait dire que, pour une fois, il ne l'avait pas appelé pour lui demander de se couper les cheveux.
Quand la rosée vit la belle arrivée, elle ne se fit pas prier pour se jeter à son cou, et lui poser des questions sur tout et surtout sur n'importe quoi. Elle se laissa faire, comme d'habitude, n'ouvrant la bouche uniquement pour répondre aux questions principales.

Quelques secondes plus tard, la porte s'ouvrit, laissant pénétrer les deux jeunes femmes. À peine s'étaient-elles mises en garde-à-vous, que les deux lourdes portes battantes se refermèrent dans un gros "VLAM".
L'homme assit derrière le bureau était assez grand et fort, et ayant les cheveux grisonnants coiffés en brosse. Il était en train de fumer un cigare qui devait être aussi gros qu'un membre masculin, et probablement aussi large. Ne lui demandez d'où lui vient cette comparaison, se serait lui rappeler une certaine soirée, dans un certain bar, et avec une certaine personne. Enfin bref. Il leur expliqua qu'un homme avait fait du grabuge dans la Cité Royale il y a peu de temps. Il aurait détruit plusieurs habitations, et traînerait toujours en ville comme si de rien n'était. Il leur confia donc la mission de capturer cet énergumène, et de l'interroger sur les raisons qui l'ont poussé à commettre un tel acte, et ce, peut importe le moyen. Cette mission promettait d'être fort intéressante.

Une fois sorties du bureau, les deux jeunes femmes choisirent de ne pas y aller avec leur équipe. S'il était dangereux, leurs soldats les gêneraient plus qu'autre chose.

Une fois en ville, elles se mirent à la recherche du quartier dévasté. Il ne fut d'ailleurs pas bien difficile à trouver. Quelques nuages de fumée s'élevaient encore des décombres. Cette scène pourrait être apocalyptique si l'on ne voyait pas les habitations alentours, ainsi que l'animation qui animait les rues en cette belle journée déjà bien entamée.
La platinée se tourna alors vers son amie rose bonbon, avant de lui adresser la parole.

"Il faut que nous restions sur nos gardes. Cet individu doit être plus que puissant pour pouvoir provoquer de tels dégâts....Shiaki ?"

Quand elle se retourna, Natasha se rendit compte que la rosée n'était plus derrière, et ce, peut-être depuis un bon moment. Où avait-elle encore bien pu disparaître ? Enfin. Elle savait se défendre, et puis c'était une grande fille malgré les apparences. C'est la raison pour laquelle la blonde continua son investigation au lieu de se soucier de son amie. Elle réajusta son képi, et observa les alentours. Peut-être que ce mystérieux fauteur de troubles avait-il fini par fuir ? C'est quand elle se mit à réfléchir à cette hypothèse qu'elle vit une ombre longer les murs, et se faufiler furtivement entre deux bâtiments. Peut-être était-ce le coupable ? Ou alors Shiaki ? Pour le savoir, il lui fallait suivre cette ombre.

Accélérant le pas, la platinée poursuivit ce sinistre fantôme un moment, jusqu'à ce qu'il s'arrête enfin. Sur qui était-elle tombée ? Et bien, vous le saurez tout de suite, l'ombre relève la tête, et dévoile qui elle est.






Codage par Etoile de Epicode

Gain d'xp: 4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jun Tetsuya
Sabertooth
avatar
Crédits : Erza K. ♥ | Lucy ♥
Messages : 1697
Date d'inscription : 10/07/2013
Age : 24

Fiche de mage
Magie / Arme: Golden Pillars
Niveau: 23
Expérience:
121/552  (121/552)

MessageSujet: Re: Quand la Calamité se fait poursuivre par la Guerre et la Pauvreté [Jun - Shiaki - Natasha]   Mer 4 Juin - 17:16



Quand la Calamité se fait poursuivre par la Guerre et la Pauvreté


Feat : ✘ Natasha Benihime ✘ Shiaki Nouji



Tout débuta par une mission qui semblait simple au premier abord, mais qui allait se compliquer dans le futur. Cette dernière consistait à arrêter des bandits qui traînaient dans la Cité Royale et qui empêchaient les citoyens de pouvoir se balader avec sérénité. En même temps, ils commettaient des vols, des viols, menaçaient leur entourage. Bref, ils faisaient tout ce que ferait un bandit normal. Sabertooth, qui était en charge de cette quête, envoya Jun et Nemesis pour en finir le plus rapidement possible et à coup sûr. C’était un duo plutôt imprévisible qui venait de se former car le frère de Minerva avait plus tendance à partir avec Hakuryuu malgré le fait qu’ils se disputaient tout le temps pour tout et n’importe quoi, mais comme c’était le jour, le Prince ne voulait pas partir à cause de son complexe d’infériorité. Du coup, Sting avait porté son choix sur Jun, non pas parce que sa magie serait utile, ce ne serait pas le cas de toute manière et c’était plus à Nemesis de remplir ce rôle, mais plutôt pour son sens de l’observation qui pouvait être aussi bien que celui d’un Dragon Slayer.

Ce duo était parti pour la Cité Royale et une fois arrivé sur les lieux, l’Orland dépêcha le Tetsuya de trouver les bandits parce qu’il n’avait pas que ça à faire. Après un petit grognement, il finit par les trouver dans un coin assez fréquenté de la ville et le garçon possédant de longs cheveux noirs semblait légèrement surpris par la vitesse à laquelle il les avait trouvés… Enfin, c’était juste parce qu’il avait entendu un cri de femme et des coups de feu dans cette direction, mais ça, il n’allait pas le dire, il finirait bien par le deviner tout seul. Jun et Nemesis arrivèrent en même temps pour s’occuper de ce mauvais groupe et il fallait avouer que le combat était court. Pour quelles raisons ? Les malfrats étaient originaires de ce monde alors ils n’avaient pas de magies, mais des armes qui ne valaient rien et le frère de Minerva avait une magie très impressionnante qui pouvait les finir rapidement sauf qu’elle détruisait tout sur son passage. Le groupe se réduisait au fur et à mesure que le temps passait et pendant lequel les mages de Sabertooth les battaient. Mais à cause de ces affrontements, certains avaient profité de la fumée qui venait de se lever pour fuir et ce fut Nemesis qui se chargea de partir à leur poursuite, laissant un Jun en train de s’étouffer en plan… Oui, il n’aidait même pas son camarade, l’enfoiré, mais il était comme sa sœur après tout.

Une fois que la fumée fut un peu dissipée, le mage des reflets reprit son souffle et remarqua qu’il était seul à présent. D’un côté, il était enfin soulagé de s’être débarrassé d’une teigne comme Nemesis, mais d’un autre, il ne fallait pas que l’un d’eux rentre seul dans la guilde, Sting allait certainement être déçu ! Il décida de partir à sa recherche, mais à cause de tout ce qu’ils avaient pu… Ils ? Non ! A cause de tout ce que Nemesis avait détruit, ça n’allait pas être une tâche facile car il ne pouvait plus sentir son odeur. Le meilleur moyen était de demander aux passants, mais ces derniers agissaient d’une drôle de manière. En vérité, ils regardaient le pauvre petit garçon d’un air énervé et lorsqu’il leur demandait s’ils n’avaient pas vu un garçon avec une queue de cheval en boule, personne ne lui répondait. La seule réponse qu’il obtint venait d’une vieille personne qui était toute fière de lui dire :

« J’ai prévenu l’armée de notre Monde donc dans peu de temps, tu vas te faire chopper sale garnement ! »

L’adolescent préférait ne pas faire attention à cette remarque, mais si ça avait été quelqu’un d’autre qu’une personne âgée, il aurait bien souri d’une façon moqueuse en disant qu’il lui faudrait une armée de 100 personnes pour espérer l’attraper. Sa magie ne lui servait peut-être pas à grand-chose puisqu’il était très dur de l’activer, mais il pouvait compenser grâce à son agilité et à son endurance. Du coup, il avait continué sa route en espérant trouver son partenaire grâce au hasard. D’ailleurs, cette fumée était tellement agaçante qu’il avait monté son foulard jusqu’à son nez pour ne plus respirer ce truc ! Cependant, au bout d’un certain moment, il finit par voir une blonde qui était de dos dire :

« Il faut que nous restions sur nos gardes. Cet individu doit être plus que puissant pour pouvoir provoquer de tels dégâts....Shiaki ? »

La vieille dame n’avait pas plaisanté apparemment, mais d’après ce que venait de dire cette personne, elles n’étaient que deux ? L’individu pour Jun était Nemesis sauf que depuis qu’il avait senti ces mauvais regards sur lui, il commençait à se demander si ce n’était pas lui l’individu en question… Il n’y était pour rien ! Dans tous les cas, il devait fuir s’il souhaitait éviter les ennuis avec cette blonde qui porte une tenue vestimentaire un peu trop dénudée à son goût. Un chemin entre deux bâtiments était visible, mais ça n’allait pas être si simple que ça d’y arriver sans qu’elle le remarque donc il longea les murs pendant que cette femme semblait plongée dans ses pensées. Néanmoins, elle avait fini par le voir et partait à sa poursuite. Bien sûr, Jun se mettait à courir aussi, mais pas très longtemps à cause d’une bêtise… Plus loin, il y avait sûrement des poubelles parce que ça puait vraiment ! Il devait même se boucher le nez ! Comme le jeune mage savait que celle qui le poursuivait n’était pas loin de lui, il finit par se retourner pour la saluer en levant sa main :

« Yo ! »

Il fallait le dire, il semblait beaucoup trop décontracté alors que les ennuis s’approchaient de plus en plus de lui. Enfin, comme il avait laissé son autre main sur son nez pour le boucher, son « yo » avait eu une intonation plutôt amusante.



© Fiche par Ethylen sur Libre Graph'



Hors RP:
 
Gain d'xp: 10

_________________


[19:33:32] Menma Yadomi : 1 bo joure il é nai é pi il é maur <- Plus epic, y'a pas

Bazar:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shiaki Nouji
Bras-Droit de la Troisième Division
avatar
Crédits : Junie ♥
Messages : 245
Date d'inscription : 06/08/2013
Age : 22

Fiche de mage
Magie / Arme: Changement de matière / éventail
Niveau: 16
Expérience:
124/272  (124/272)

MessageSujet: Re: Quand la Calamité se fait poursuivre par la Guerre et la Pauvreté [Jun - Shiaki - Natasha]   Sam 14 Juin - 9:16


Guerre, calamité et pauvreté son toujours liés Jun & Natasha & Shiaki

Quand la Calamité se fait poursuivre par la Guerre et la Pauvreté

La rosée était tranquillement en train de faire un tour dans la caserne de l'armée lorsqu'on lui demanda de se rendre dans le bureau de son supérieur. Elle fut surprise par cette demande et se décida à y aller quand on lui dit que Nat-chan y serait aussi. C'est donc avec un grand sourire qu'elle alla vers le bureau de son supérieur. En arrivant dans le couloir où se trouvait le fameux bureau, elle aperçut son ancienne partenaire d'étude. Elle leva donc les bras et se mit à courir vers elle avant de lui sauter au cou, en "criant" son éternel « NAT-CHAN ». Elle se mit ensuite à parler, ou plutôt monologuer, avec la blonde qui lui répondait tout de même de temps en temps. La jeune rose ne put poser plus de questions à son amie car les portes s'ouvrirent devant elles.

Elle lâcha la blonde et entra avec elle, reprenant un air plus sérieux. Si elles étaient là toutes les deux c'était sans doute qu'on allait leur confier une mission. La rose observa son supérieur en restant sérieuse, les moments comme celui-ci étaient sûrement les seuls où elle pouvait être sérieuse. Il leur expliqua que quelqu'un avait fait pas mal de grabuge en ville, détruisant de nombreuses maisons et qu'apparemment, il y était toujours, elles étaient donc chargées de le capturer et de lui faire subir un interrogatoire. Elles avaient le champ libre sur les moyens à utiliser pour y arriver. La rose hocha la tête et salua son chef d'un salut militaire, comme la blonde avant de quitter le bureau.

Aussitôt, son air sérieux disparu, elle redevint comme d'habitude. Elles décidèrent alors de n'y aller que toutes les deux, sans prendre leurs équipes respectives. Elles allèrent donc en ville toutes les deux, la rosée monologuant encore. Le quartier ravagé fut simple à trouver et elles se mirent à chercher des traces du responsable de ce désastre. C'est à ce moment-là que la plus petite crue apercevoir quelque chose sur le côté. Elle alla donc dans cette direction et se sépara ainsi de son amie qu'elle n'avait pas prévenue. C'est seulement une fois qu'elle fut hors du champ de vision de la blonde et que cette dernière avait également quitté celui de la rose, qu'elle se rendit compte qu'en fait il n'y avait rien. Elle se mit donc à marcher au hasard dans les gravats, ne songeant pas un seul instant qu'elle pouvait se perdre ou que cela pouvait être dangereux pour elle de se promener seule alors que leur homme n'était pas arrêté. Elle se promenait donc innocemment parmi les gravats, regardant autour d'elle, toujours à la recherche de quelque chose d'inhabituel. Alors qu'elle marchait, elle aperçut la longue chevelure dorée de son amie. Elle eut alors un grand sourire avant de voir que celle-ci était en compagnie d'un jeune homme. Est-ce que c'était celui qui avait créé tout ce bazar ? Sûrement si la blonde s'intéressait à lui. Elle se dirigea donc vers eux sans bruit, un grand sourire fleurissant sur ses lèvres. Quand elle fut derrière la blonde, elle lui sauta sur le dos, passant ses bras autour d'elle avant de poser son menton sur l'épaule de son amie.

« Nat-chan ! » Dit-elle en souriant avant de regarder le brun. Elle lui fit aussi un grand sourire avant de le saluer de la main. « Coucou »

Elle fut obligée de lâcher son amie, elle se mit donc à côté d'elle avant de s'approcher du brun. Elle le détailla du regard quelques instants, comme si elle cherchait quelque chose et finit par lui parler, arborant toujours son grand sourire.

« C'est toi qui as fait tout ça ? » Elle n'attendit pas sa réponse et tourna la tête vers sa partenaire. « C'est lui qui a fait ça ? »

Son regard passa de la blonde au brun, en restant toujours aussi curieux. Elle voulait savoir si ils avaient trouvé leur cible. Mais il semblait gentil alors elle en doutait. Puis si c'était lui, peut-être qu'il répondrait gentiment à leurs questions et qu'il les suivrait tout aussi gentiment.
(c) Bloody Storm


Gain d'xp: 6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Natasha Benihime
Bras-Droit de la Seconde Division
avatar
Crédits : Lucy krkr
Messages : 488
Date d'inscription : 23/05/2014
Age : 18

Fiche de mage
Magie / Arme: Shaman - Lumière
Niveau: 18
Expérience:
69/342  (69/342)

MessageSujet: Re: Quand la Calamité se fait poursuivre par la Guerre et la Pauvreté [Jun - Shiaki - Natasha]   Dim 13 Juil - 18:13

Spoiler:
 


Quand la Calamité se fait poursuivre par la Guerre et la Pauvreté.

Jun Tetsuya & Shiaki Nouji


Face a elle se trouvait un jeune homme, légèrement plus jeune qu'elle, vêtu d'une tenue de sport et d'une écharpe en lambeaux. Tandis que la jolie blonde l'examinait attentivement, le brigand se mit à sourire, et alla même jusqu'à la saluer. C'était bien la première fois que la personne qu'elle poursuivait lui disait bonjour. Alors qu'elle réfléchissait à cela, quelque chose, enfin quelqu'un plutôt, lui sauta dessus en l'appelant "Nat-Chan". Une seule personne dans ce monde agissait ainsi, et il s'agissait bien évidemment de Shiaki. Au moins, elle ne s'était pas perdue. Elle salua rapidement le jeune garçon se trouvant en face d'elles, avant de descendre de son perchoir, et de l'approcher de plus près.
Elle le fixa un moment, avant de demander:

"C'est toi qui as fait tout ça ? Puis elle se tourna vers sa partenaire. C'est lui qui a fait ça ?"

La plus grande des deux soupira, avant de lui répondre.

"Si ce n'était pas lui, il ne se serait pas enfuit. S'enfuir devant des agents du gouvernement, c'est avoir quelque chose à se reprocher." Elle s'approcha du seul mâle du groupe, et l'attrapa par le menton avant de le fixer. "N'est-ce pas ?"

Tandis qu'elle l'observait, elle se perdit dans la contemplation de ses yeux. Ils étaient d'un joli bleu turquoise, s'en était presque envoûtant. Comme pour éviter de se faire hypnotiser, la platinée ferma les yeux, avant de relâcher l'individu fauteur de troubles.
Il était quand même étonnant qu'un garçon d'à peine seize ans puisse engendrer de tels dégâts. Seulement, si ce n'était pas lui le responsable, qui était-ce ? Il se trouvait sur les lieux de l'incident, et s'était enfuit à la vue de la belle Natasha. Actes faisant de lui leur suspect numéro un.

L'agent du gouvernement passa sa main dans son dos, et en retira quelques instants plus tard, un revolver magique. C'était un petit joujou qu'elle s'était offert après son arrivée à Edoras, il pouvait tirer six balles à la suite, et se rechargeait dès que le chargeur était vide. Elle n'était pas encore très douée pour s'en servir, mais elle pouvait bien tirer depuis là où elle était sans raté sa cible.
Une fois l'arme complètement dégainée, elle mit l'homme se trouvant en face d'elle Anjou.

"Toi, je veux ton nom, ton prénom, ton âge, ta profession, je veux tous savoir de toi, et de ce que tu fais ici. N'essaie pas de t'enfuir ou de faire le malin, je n'hésiterai pas à faire feu."

Elle regarda alors sa partenaire du coin de l’œil, afin de s'assurer qu'elle non plus ne ferait rien de stupide. Elle avait beau être une jeune fille d'une grande intelligence, il lui arrivait parfois de faire quelque chose de complètement absurde sur un coup de tête. Natasha espérait donc qu'elle ne bougerait pas de sa place actuelle.

Fiche codée par UmiBwack sur Epicode.Ne pas retirez.

Gain d'xp: 4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jun Tetsuya
Sabertooth
avatar
Crédits : Erza K. ♥ | Lucy ♥
Messages : 1697
Date d'inscription : 10/07/2013
Age : 24

Fiche de mage
Magie / Arme: Golden Pillars
Niveau: 23
Expérience:
121/552  (121/552)

MessageSujet: Re: Quand la Calamité se fait poursuivre par la Guerre et la Pauvreté [Jun - Shiaki - Natasha]   Sam 19 Juil - 17:01



Quand la Calamité se fait poursuivre par la Guerre et la Pauvreté


Feat : ✘ Natasha Benihime ✘ Shiaki Nouji



Jun s’était fait arrêter par une femme du gouvernement après une « tentative de fuite » ratée. Comment avait-il pu en arriver là ? C’était très simple. Nemesis et lui devaient faire équipe pour une mission. Cependant, le frère de Minerva ne ménageait pas sa force et avait détruit une bonne partie de la ville avec Dark Matter. Le Tetsuya n’avait rien fait, mais comme par hasard, il avait été le seul à être remarqué par tous les témoins, ce n’était pas son jour de chance. Et ceci se confirma après d’autres détails. Le premier étant qu’il était passé par une petite ruelle qui servait à garder des poubelles donc ça ne sentait pas très bon et le second était qu’il y avait deux personnes du gouvernement pour lui, pas une seule. D’ailleurs, la nouvelle semblait être amie avec la blonde et semblait être plus sympathique.

Celle-ci le salua d’un signe de la main que Jun lui rendit en étant très détendu… C’était certainement une réaction étrange, mais comme il n’y était pour rien, c’était normal pour lui. La rosée lui demanda si c’était lui qui avait fait ça sauf qu’il n’avait même pas eu le temps de répondre qu’elle posa la même question à son amie qui lui répondit par :

« Si ce n'était pas lui, il ne se serait pas enfuit. S'enfuir devant des agents du gouvernement, c'est avoir quelque chose à se reprocher. N'est-ce pas ? »

Ensuite, elle s’approcha du jeune mage de Sabertooth pour le prendre par son menton. Maintenant, les yeux turquoise du garçon croisaient les yeux violets de la dame du gouvernement. Il n’avait rien à se reprocher et il souriait en se retenant presque de lui rire en pleine face. Elle était étrangement marrante cette blonde ! Une fois qu’elle le relâcha, son sourire changea pour devenir à peine plus menaçant et sur un ton sombre, il annonça :

« Hey la blonde ! Tu ne penses pas que si j’étais réellement capable de détruire une bonne partie de cette grande ville, je me serais débarrassé de vous deux depuis longtemps ? »

Le regard bleuté de l’adolescent passa sur la rosée pour voir un peu les réactions des deux, mais tout ça n’était que pour s’amuser d’elles, c’était rien de bien méchant. De plus, avec ça, il leur faisait comprendre que ce n’était pas lui le responsable.

« Mais évidemment que non, je ne peux pas le faire ! » Dit-il sur un ton plaisantin tout en faisant une tête d’idiot.

Toutefois, le Tetsuya ne s’attendait pas à ce que l’une des jeunes femmes passe une main à son dos pour en sortir une arme à feu… ça commençait à sentir le roussi et il leva ses mains comme le ferait n’importe qui dans ce type de situation… Il ne faisait que s’amuser comme le ferait un garçon immature ayant son âge, pourquoi cette histoire de mission devait en arriver là ? Saleté de Nemesis ! Il allait lui faire payer pour plusieurs raisons. Pour commencer, tout ça était de sa faute et en plus, il l’a laissé tout seul en compagnie de deux femmes qui étaient à deux doigts de l’arrêter ! Il ne voulait pas finir en prison à la place d’un autre. Mais au lieu de ça, celle qui avait sorti le revolver voulait tout savoir sur lui. Son nom, son prénom, son âge, ce qu’il fait dans la vie et ce qu’il faisait ici.

« Je suis Jun Tetsuya, j’ai 15 ans. » Il s’arrêta un petit instant avant de reprendre d’une voix un peu plus aiguë et en n’étant pas très sérieux. « Oh d’ailleurs, mon anniversaire est le 20 Juin, si on se croise ce jour-là, ce serait cool si vous me le souhaitez ! »

Comme si ça allait les intéresser et comme si elles comptaient vraiment le faire. Au moins, il ne se privait pas de tout dire sur lui… Enfin presque tout parce que tout ne pouvait pas être intéressant.

« Je suis un mage de Sabertooth et je vous promets que ma magie n’est pas capable de faire de telles choses. » Reprit-il assez rapidement et sérieusement, pour une fois.

En fait, Jun n’a jamais su comment il considérait sa magie. Parfois, elle était très utile, mais d’autres fois, il n’avait même pas le temps de l’utiliser tant que c’était dur donc il la considérait aussi inutile qu’une réglisse rangée auprès des sucettes à la fraise. Les enfants se dirigeraient plus vers les sucettes que vers la réglisse, n’est-ce pas ?



© Fiche par Ethylen sur Libre Graph'



Hors RP:
 
Gain d'xp: 7

_________________


[19:33:32] Menma Yadomi : 1 bo joure il é nai é pi il é maur <- Plus epic, y'a pas

Bazar:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shiaki Nouji
Bras-Droit de la Troisième Division
avatar
Crédits : Junie ♥
Messages : 245
Date d'inscription : 06/08/2013
Age : 22

Fiche de mage
Magie / Arme: Changement de matière / éventail
Niveau: 16
Expérience:
124/272  (124/272)

MessageSujet: Re: Quand la Calamité se fait poursuivre par la Guerre et la Pauvreté [Jun - Shiaki - Natasha]   Jeu 7 Aoû - 14:01


Guerre, calamité et pauvreté son toujours liés Jun & Natasha & Shiaki

Quand la Calamité se fait poursuivre par la Guerre et la Pauvreté

La jeune femme avait été envoyée en mission avec sa camarade blonde, afin de découvrir qui avait détruit un quartier de la cité royale. En chemin, la rose avait quitté son amie, pensant avoir remarqué quelque chose, mais il s'avéra que ce n'était rien et que maintenant, elle avait perdu sa partenaire. Heureusement, il ne lui fallut pas longtemps pour la retrouver en compagnie d'un jeune homme qui, vu la position dans laquelle ils étaient, semblait être le suspect de la blonde. Mais qu'il soit là ou non ne changea pas la manière dont la rosée fit savoir à son amie qu'elle était là. En effet, elle fit la même chose que d'habitude en criant le surnom de la blonde et en lui sautant dessus, un grand sourire aux lèvres.

Et comme d'habitude, son amie ne réagit pas, la laissant faire. La rosée salua ensuite le garçon qui se trouvait devant la plantureuse jeune femme sur laquelle s'était jeté Shiaki. Elle lâcha ensuite Natasha pour se rapprocher du jeune homme. Elle lui demanda de manière tout à fait innocente si c'était lui qui avait fait ça avant de poser exactement la même question à l'autre membre du gouvernement. Sa partenaire lui répondit que si ce n'était pas lui il ne se serait pas enfui devant un agent du gouvernement avant de demander confirmation au jeune homme lui-même en s'approchant de lui et en le prenant par le menton. Elle finit par le lâcher et c'est à ce moment-là qu'il répondit pour dire que si il était capable de détruire une partie de la ville, il se serait occupé des deux jeunes femmes. Là, il n'avait pas tort. Il ajouta ensuite rapidement que bien-sûr que ce n'était pas lui.

« Il a raison Nat-chan, si c'était lui, il nous aurait attaquées. »

La rosée était restée accroupie près du jeune homme et ne bougea pas lorsque son amie sortit un pistolet de derrière elle. Le jeune homme ne resta pas aussi insensible à ce geste puisqu'il se mit à lever les mains en l'air ce qui fit sourire Shiaki, de manière amusée. La plus petite du duo laissa Natasha poser les questions au jeune homme qui répondit sans trop se faire attendre. Il précisa aussi qu'il était membre de Sabertooth et que sa magie n'était pas capable de faire ça. En entendant qu'il s'agissait d'un mage d'Hearthland, elle eut un plus grand sourire. Elle s'approcha un peu plus de lui, es étoiles dans les yeux.

« Toi aussi, tu es un mage ?! » Elle se tourna ensuite vers sa partenaire « Nat-chan, les membres de Sabertooth font pas ça, c'est les mages de Fairy Tail qui le font, donc c'est pas lui »

Fière de sa déduction, la jeune femme se releva et partit explorer les ruines un peu plus loin. Elle fouillait un peu partout et finit par trouver un masque de cheval. Cela l'amusa et elle l'enfila. Le masque cachait entièrement son visage et elle retourna vers la blonde et le jeune homme ça.

« Nat-chan !! Regarde, c'est trop drôle ! »

Elle se mit juste à côté d'eux, un grand sourire aux lèvres, même si ça ne se voyait pas à cause du masque. Elle le garda durant plusieurs minutes avant de commencer à avoir vraiment chaud en dessous. Elle la retira donc et mit le maque sous son bras gauche. Elle tourna ensuite la tête vers le jeune homme. En fait elle 'ne avait pas l'air, mais pendant ses fouilles et même lorsqu'elle avait fait l'idiote avec le masque, elle n'avait pas arrêté de réfléchir à cette histoire et elle croyait le brun quand il disait que ce n'était pas lui qui était à l'origine de ce désastre. Elle lui fit donc un nouveau sourire avant de se tourner vers son amie.

« Nat-chan, il est innocent. Il doit savoir des trucs, mais c'est pas lui. »

Elle disait ceci, comme elle aurait pu parler du temps, comme si ça n'avait rien de très important, mais elle était sûre d'elle. Il avait raison en disant que si il était capable de faire ça, il les aurait battues toutes les deux, il ne se serait pas contenter de fuir. Puis, il semblait beaucoup trop sincère pour mentir ou pour jouer la comédie. Par contre, elle était aussi persuadée qu'il avait quand même un lien avec cette histoire, même si elle n'avait pas encore trouvé lequel.
(c) Bloody Storm


Gain d'xp: 6 + 15 (pour le gage) = 21
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Natasha Benihime
Bras-Droit de la Seconde Division
avatar
Crédits : Lucy krkr
Messages : 488
Date d'inscription : 23/05/2014
Age : 18

Fiche de mage
Magie / Arme: Shaman - Lumière
Niveau: 18
Expérience:
69/342  (69/342)

MessageSujet: Re: Quand la Calamité se fait poursuivre par la Guerre et la Pauvreté [Jun - Shiaki - Natasha]   Dim 24 Aoû - 13:29


Quand la Calamité se fait poursuivre par la Guerre et la Pauvreté.

Jun Tetsuya & Shiaki Nouji


Un individu suspect ayant détruit tout un quartier de la capitale. Voilà pourquoi les deux jeunes femmes du Gouvernement se trouvaient au milieu de ruines fumantes et de gravas. Elles avaient été dépêchées sur place afin d'enquêter sur ce mystérieux individu aux pouvoirs plus qu'effrayants, et avaient même carte blanche sur la façon de l'interroger. Ça faisait longtemps que Natasha n'avait pas eu le droit à telle une mission, alors pour celle-ci, elle comptait bien en profiter !
À peine venaient-elles d'arriver, que la blonde perdit sa coéquipière rose bonbon. Heureusement qu'elle avait l'habitude que Shiaki agisse ainsi. Dans la foulée, la platinée du gouvernement avait vu une ombre se glisser dans une ruelle entre deux bâtiments. Elle n'attendit pas pour la prendre chasse, après tout, il s'agissait peut-être de l'individu suspect ?
La ruelle sombre se terminait, par chance, par un cul-de-sac. Elle se retrouva donc nez-à-nez avec la fameuse ombre, qui n'était en réalité qu'un gosse vêtu d'un survêtement, et d'une écharpe trouée. Cet énergumène l'avait d'ailleurs saluée, comme si de rien n'était.
Natasha avait déjà connu des criminels vulgaires, des montagnes de muscles de deux mètres de largeur, des trucs comme ça. Mais un gosse totalement détendu et allant même jusqu'à la saluer alors qu'elle en avait après lui, c'était une première !
Alors qu'elle lui faisait face, la Rosée fit son retour, et lui sauta dessus pour se frotter contre elle. Au moins, elle l'avait retrouvée.

Après quelques échanges entre les trois individus, et un revolver pointé sur le plus jeune d'entre eux -qui en passant, avait eu une réaction qui fit sourire notre platinée-, la partenaire de la dénommer Benihime se mit à farfouiller dans les décombres, et revint quelques secondes plus tard, une tête de cheval à la place de la sienne. En la voyant, Natasha n'avait eu qu'une envie, se mettre une gifle. Elle avait l'habitude qu'elle agisse... Bizarrement, mais là, c'était le ponpon ! Heureusement, la rosée semblait avoir chaud à cause de son déguisement étrange, et elle ne tarda pas à l'enlever.
Peu de temps après, la rose bonbon se tourna vers son acolyte dorée, et lui annonça avec un grand sourire :

« Nat-chan, il est innocent. Il doit savoir des trucs, mais c'est pas lui. »

Elle lui avait dit exactement la même chose tout à l'heure, et si elle le redit, c'est que c'est vrai. Il ne faut pas sous-estimer Shiaki ! Elle est incroyablement intelligente sous ses airs niais, gamins, et idiots ! Natasha abaissa donc son arme au niveau du sol, avant de tirer un coup entre les jambes de ce fameux Jun Testuya.

"T'as de la chance gamin, elle vient de t'innocenter. Mais attention ! Au moindre geste suspect, PAN !"

Sur ces mots, elle se tourna vers la tête pensante du groupe, tout en rangeant son arme à sa place. Que faire maintenant ? Les deux jeunes femmes avaient mis la main sur ce qui semblait être un témoin. Ce qu'elles devaient faire était simple : elles devaient l'interroger.
Comme l'a dit la rosée tout à l'heure, il doit savoir quelque chose quant au responsable de ce désastre. Peut-être un coéquipier ? Ou un homme qu'il poursuivait lors d'une mission ? Allez savoir !

"Shiaki, nous devons interroger ce gosse. Il n'est peut-être pas le coupable de tout cela, mais il est un témoin. Nous ne pouvons pas faire ça ici, qui sait, peut-être que le coupable rode toujours pas ici ? Il vaudrait mieux rentrer au QG, tu ne penses pas ?"
Fiche codée par UmiBwack sur Epicode.Ne pas retirez.

Gain d'xp: 5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jun Tetsuya
Sabertooth
avatar
Crédits : Erza K. ♥ | Lucy ♥
Messages : 1697
Date d'inscription : 10/07/2013
Age : 24

Fiche de mage
Magie / Arme: Golden Pillars
Niveau: 23
Expérience:
121/552  (121/552)

MessageSujet: Re: Quand la Calamité se fait poursuivre par la Guerre et la Pauvreté [Jun - Shiaki - Natasha]   Ven 29 Aoû - 14:09



Quand la Calamité se fait poursuivre par la Guerre et la Pauvreté


Feat : ✘ Natasha Benihime ✘ Shiaki Nouji



Jun avait tenté de s’innocenter comme il le pouvait. Il n’avait pas eu de chance car c’était la seule personne que les membres du gouvernement avait trouvée et ça faisait de lui le suspect numéro un. Pourtant, le jeune garçon n’était pas capable de faire de tels dégâts avec une magie qui plairait au plus grand des sadiques. Etant certain que c’était de la faute de son partenaire Nemesis, il ne comptait rien dire à ce duo de femmes, ce n’était pas son genre de mettre un camarade dans une situation assez complexe. Bien sûr, même lorsque lui se trouvait dans une mauvaise posture, il ne pouvait pas s’empêcher de faire l’imbécile heureux. Il ne faisait pas ça pour se moquer des filles, loin de là ! Il était juste con et passait tout son temps à prendre la vie du bon côté sans faire attention aux mauvaises surprises.

La jeune femme, qui possédait les cheveux roses, semblait être la supérieure de la blonde. Du moins, c’était ce que pensait Jun parce qu’elle faisait que l’écouter et c’était facile de la convaincre. Soit elle était dotée d’une grande intelligence, soit elle n’avait pas peur du danger comme lui ou soit elle était naïve, impossible de le savoir sauf si on la connaissait bien. Cependant, la personne surnommée Nat-chan sortit un pistolet de son dos et le pointa vers le garçon innocent. Sans perdre de temps, il levait ses mains, mais gardait toujours son air décontracté. Les deux femmes souriaient tandis que la personne visée soupirait, elles faisaient ça pour se moquer de lui ? Ce n’était pas marrant ! Ayant répondu aux questions de la blonde, la seconde fille était heureuse à l’entente de sa réponse, surtout lorsqu’il avait dit qu’il était un mage de Sabertooth. Malheureusement, il ne pourrait pas montrer sa marque sinon il allait être vu comme un pervers alors qu’il avait seulement réussi un pari qu’il avait fait avec Yukine.

« C’est bien ça ! Mais ne nous compare pas à ceux de Fairy Tail ! Nous sommes plus cool qu’eux et nos magies gèrent ! »

Le Tetsuya ne devait pas trop en dire sinon il allait peut-être aggraver son cas ? Comment allait-il faire si l’une d’elles était une fan de cette guilde ? Il ne lui restait plus qu’à croiser les doigts pour que ce ne soit pas le cas. Ensuite, la rosée fouillait partout dans la ruelle où ils se trouvaient pour mettre un masque de cheval. Au départ, Jun en fut étonné et se demanda ce qui lui prit tout d’un coup, mais il finit par rire en pointant la demoiselle de son doigt. Toutefois, le sérieux revint aussi rapidement que ce passage marrant. La blonde baissait son arme et tirait entre les pieds du petit Tigre. Ce dernier n’était pas effrayé et la regardait en souriant en coin.

« T'as de la chance gamin, elle vient de t'innocenter. Mais attention ! Au moindre geste suspect, PAN ! » Menaça-t-elle.

Le mot gamin avait du mal à passer et ça le fit gonfler légèrement ses joues pour pas longtemps. Pour lui, les femmes avaient au grand maximum cinq ans de plus et ce n’était pas beaucoup ! Mais en repensant à ce que venait de dire Nat-chan, Jun agrandissait son sourire et fronçait légèrement ses sourcils.

« Eeeeeeeeeeeh, tu me lances un défi ? » Demanda-t-il simplement, sans être sérieux donc il n’était pas censé être si provoquant que ça.

Il rebaissa ses mains et regarda sur le côté pour remarquer les nombreux déchets qui n’étaient pas loin. Cette odeur devenait de plus en plus insupportable pour son pauvre nez sensible. L’adolescent commençait à se diriger doucement hors de cette petite ruelle et entendait la blonde dire à sa partenaire qu’elles devaient l’interroger parce que du suspect numéro un, il était passé au témoin principal. Selon lui, elles perdaient leur temps. Soit il allait les mener sur une fausse piste ou soit il ne dirait rien pour couvrir Nemesis.

« Si vous voulez me poser des questions, ce sera ailleurs qu’ici… Ça pue trop putain. »

Jun avait murmuré la fin de sa phrase de façon à ce que seul lui puisse l’entendre. En y repensant, il n’avait plus besoin de rester caché dans ce lieu puisque ça faisait longtemps qu’il avait été attrapé. Il n’avait pas attendu l’accord des deux femmes et se trouvait déjà à l’extérieur de la ruelle pour s’adosser contre un mur. C’était libre à elles de perdre leur temps avec lui ou de passer leur chemin.



© Fiche par Ethylen sur Libre Graph'



Gain d'xp: 7

_________________


[19:33:32] Menma Yadomi : 1 bo joure il é nai é pi il é maur <- Plus epic, y'a pas

Bazar:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shiaki Nouji
Bras-Droit de la Troisième Division
avatar
Crédits : Junie ♥
Messages : 245
Date d'inscription : 06/08/2013
Age : 22

Fiche de mage
Magie / Arme: Changement de matière / éventail
Niveau: 16
Expérience:
124/272  (124/272)

MessageSujet: Re: Quand la Calamité se fait poursuivre par la Guerre et la Pauvreté [Jun - Shiaki - Natasha]   Mer 10 Sep - 21:27


Guerre, calamité et pauvreté son toujours liés Jun & Natasha & Shiaki

Quand la Calamité se fait poursuivre par la Guerre et la Pauvreté

Ça faisait longtemps que la jeune femme n'avait pas eu à faire une mission avec son amie à forte poitrine. Là, la mission qu'on leur confiait était on ne peut plus simple, elle devait retrouver celui ou ceux, qui avait ravagé l'un des quartiers de la capitale. Elles s'étaient donc redues ensemble sur les lieux du drame, la jeune rosée étant particulièrement enthousiaste à l'idée de cette mission, ce qui ne semblait pas être le cas de sa partenaire, qui comme d'habitude était beaucoup plus sérieuse qu'elle.

Alors qu'elles se rendaient sur les lieux, la plus petite des deux s'éloigna et se perdit. Mais ça ne l'inquiétait pas, rien ne l'inquiétait vraiment. Et elle avait raison de ne pas s'inquiéter, puisqu'elle retrouva son amie quelques minute après, elle lui sauta dessus, comme elle avait 'habitude de le faire et vit alors qu'elle était en compagnie d'un jeune homme qui, vu la manière dont elle le traitait, devait être son suspect pour la destruction de son quartier. Les deux jeunes femmes commencèrent alors à la questionner, alors que Nat-chan pointait son arme vers le jeune homme. Shiaki eu la bonne surprise d'apprendre qu'il était aussi natif d'Earthland et qu'il était membre de Sabertooth, elle fit alors remarquer à sa partenaire que ça pouvait pas être lui puisqu'il n'y avait que Fairy Tail pour détruire tout un quartier de la sorte. Il n sembla pas aimer la comparaison puisqu'il leur rétorqua qu'à Sabertooth, ils étaient plus cools que ceux de Fairy Tail et que leurs magies étaient mieux. La rosée le regarda comme si elle réfléchissait pendant un dizaine de secondes avant d'afficher un grand sourire

« Mais à Fairy Tail ils sont super fort »

Elle dit ceci en levant les bras et gardant son grand sourire avant de se relever. Elle n'était pas spécialement fan de cette guilde, elle ne faisait que constater des faits, après tout, ils s'étaient très bien défendus durant les quelque jours du tournoi qu'il y avait eu avant qu'ils se retrouvent tous ici. Après ceci, la jeune femme partit explorer un peu les environs à la recherche d'indice sur la personne qui pouvait être derrière tout ça, étant persuadée qu'il ne s'agissait pas de la personne qu'elles avaient arrêtée. En fouillant, elle trouva un masque intégral de cheval qu'elle trouvait amusant, elle le mit donc avant de retourner vers les deux autres personnes. Ils ne pouvaient pas le voir, mais elle arborait un grand sourire sous ce masque, s'amusant comme une enfant. En la voyant Nat-chan semblait désespérée alors que le garçon comprit l'humour et se mit à rire, lorsqu'elle retira le masque, parce qu'elle avait trop chaud, elle se mit à rire avec lui.

En fouillant et en faisant l'idiote, la jeune femme avait eu le temps de réfléchir. Rien ne prouvait que c'était ce garçon qui avait détruit le quartier, pourtant, il se montrait un peu trop arrogant, il devait donc savoir quelque chose qu'elles ignoraient, ou bien, il s'agissait d'un témoin, dans les deux cas, il n'y était pur rien selon la rose bonbon, mais il fallait tout de même s'occuper de l'interroger. Elle annonça donc à son amie, avec un grand sourire qu'il n'était pas coupable, mais qu'il devait savoir quelque chose. La blonde connaissant l'intelligence de la rose, contrairement à beaucoup de monde, elle la crut et baissa son arme avant de tirer entre les jambes du garçon ce qui fit de nouveau rire la rosée. Nat-chan se chargea de lui dire qu'il était innocenté et le menaça de nouveau ce qui fit sourire la rose. Le brun lui ne semblait pas la prendre au sérieux puisqu'il essayait de lui tenir tête. Il était courageux de faire ça. La rose s'approcha donc cde lui et lui tapota l'épaule.

« T'es drôle ! Mais Nat-chan, elle fait peur, tu sais ? »

Elle avait dit ceci sur un ton léger et avec un grand sourire, mais elle le pensait que Natasha faisait peur, elle était beaucoup plus forte qu'elle après tout. En fait, elles formaient un bon duo, Nat-chan c'était les muscles et elle, le cerveau et le bouffon. Peu de temps après, la blonde rangea son arme et la rosée se tourna vers elle. La jeune femme à forte poitrine lui annonça ensuite qu'elles devaient l'interroger et qu'il vaudrait mieux le faire au QG au cas où le coupable roderait toujours. La rosée hocha la tête et Jun prit ensuite la parole pour dire qu'il ne voulait pas être interrogé ici. La rosée se dépêcha donc de le rejoindre. Elle le faisait de manière enfantine, mais c'était en réalité pour être sûre qu'il ne tenterait pas de fuir. Elle lui attrapa ensuite le bras, passant le sien en dessous, le prenant ainsi bras dessus, bras dessous.

« On va t'interroger au QG, tu vas voir, c'est gééééaaaannnnt »

Elle avait dit ceci en faisant un grand signe avec son bras libre et en prolongeant bien le "géant". Elle eut ensuite un grand sourire. Elle avait déjà pleins de questions qui lui trottait dans la tête et elle ne put pas se retenir plus longtemps pour commencer à questionner le jeune homme et ceci de manière totalement innocente, par simple curiosité.

« Jun-kun, c'est quoi ta magie ? »

Elle le regarda avec un grand sourire en attendant sa réponse. Elle se demandait si c'était une magie classe comme celle de Nat-chan ou bien si c'était une magie comme la sienne qui ne servait pas vraiment à grand-chose dans un combat. Elle était d'ailleurs contente d'avoir pu se procurer une arme magique pour combler l'absence totale de possibilité d'attaque de sa magie. Elle se tourna ensuite vers sa partenaire et lui fit un grand sourire avant de lui parler.

« Tu vois Nat-chan, il est gentil, il pouvait pas avoir détruit le quartier ! »

Elle parlait comme si c'était son seul argument, mais elle savait que la blonde ne tomberait pas dans le panneau. Elle devait savoir que la rosée avait réfléchi bien plus loin que ça pour juger qu'il était innocent. La blonde la connaissait depuis plusieurs années après tout et était sûrement l'une des seules à vraiment la connaitre, à savoir qu'elle n'était pas juste ce qu'elle montrait, une fille enfantine et qui n'était en aucun cas sérieuse. Beaucoup de personnes se demandaient d'ailleurs comment elle avait pu entrer dans le gouvernement avec un tel comportement et c'était amusant, mais la blonde savait.
(c) Bloody Storm


Gain d'xp: 10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Natasha Benihime
Bras-Droit de la Seconde Division
avatar
Crédits : Lucy krkr
Messages : 488
Date d'inscription : 23/05/2014
Age : 18

Fiche de mage
Magie / Arme: Shaman - Lumière
Niveau: 18
Expérience:
69/342  (69/342)

MessageSujet: Re: Quand la Calamité se fait poursuivre par la Guerre et la Pauvreté [Jun - Shiaki - Natasha]   Mer 19 Nov - 21:47


quand la calamité   se fait poursuivre par la guerre et la pauvreté



Pour la première fois depuis longtemps, Natasha accomplissait une mission avec celle qui est sans doute comparable à une meilleure amie, le bonbon rose du Gouvernement, Shiaki. Leur supérieur les avait envoyé dans un quartier du centre ville, afin d'arrêter un type dangereux qui avait prit un malin plaisir à mettre en pagaille ledit quartier. Une fois arrivée sur place, les deux femmes n'avaient trouvé rien de spécial, si ce n'est des décombres et des débris fumants. Du moins, jusqu'à ce qu'une ombre éveille l'attention de la jolie blonde, qui la prit aussitôt en chasse. Finalement, la fameuse masse sombre s'avérait être un jeune homme, d'approximativement 16 ans, qui s'était enfui en voyant Natasha et sa compère. Compère qui s'était mystérieusement envolée d'ailleurs.
Pour ne prendre aucun risque, la platinée mit l'homme enjoue. La réaction de ce dernier ne se fit pas attendre, il se mit à lever les mains en l'air. C'est à cet instant que Shiaki revint de sa petite balade, en profitant au passage pour se frotter contre son amie.
Maintenant que les deux femmes étaient ensemble, elles pouvaient cuisiner ce gosse. C'est ainsi qu'elles apprirent qu'il se nommait Jun Tetsuya, qu'il était âgé de 15 ans, et qu'il était un mage de Sabertooth, l'ex-guilde la plus puissante de Fiore, et d'après lui, « la plus cool ». Ah, il leur dit également sa date d'anniversaire, mais la jolie blonde n'avait que faire de cette information, et l'avait probablement déjà oublié.
La rosé lui répondit alors que ceux qui les avait défait de leur titre, Fairy Tail, était plus fort. On aurait dit une conversation entre deux gosses.

Avant d'en apprendre plus, Natasha décidait d'emmener l'homme qu'elle considérait comme témoin, étant donner que Shiaki l'avait innocenté, afin qu'il leur en dise en plus sur l'auteur de ces méfaits. Alors que la blonde commençait déjà à faire demi-tour, son amie se mit à discuter avec leur suspect, comme si de rien n'était. Elle la laissa néanmoins faire, car elle savait que la rosée était une personne qui pouvait paraître innocente et infantile aux premiers abords, mais cachait une grande intelligence. Bon, c'est vrai, elle était vraiment, vraiment bien cachée, mais elle était tout de même là ! Le bonbon demanda au mage de Sabertooth quel était sa magie, sa coéquipière ne s'attendait pas à ce qu'il lui réponde, mais on peut toujours espérer.

Alors qu'ils commençaient à quitter le quartier sinistré, Natasha se rendit compte qu'elle avait oublié de faire quelque chose à son prisonnier. Elle se tourna alors vers le fameux Jun, et le fixa un instant, sans un mot, avant de se décider à parler.

« Tends moi tes poignets. »

En fait, elle avait beau lui avoir demander cela, elle n'allait pas attendre qu'il se décide gentillement à lui obéir. La blonde lui attrapait alors une première main, avant d'y accrocher ses menottes, et de faire la même avec la seconde. Ainsi entravé, les deux femmes n'avaient plus qu'à l'emmener au quartier général qui trônait au centre de la ville, et elles pourraient l'interroger tranquillement.
La platinée se tourna vers sa coéquipière rose bonbon.

« Shiaki, passe devant. Je me charge de notre invité. » lui avait-elle dit d'un ton neutre.

Elle prit donc sa relève auprès du jeune homme, et en profita même pour invoquer l'un de ses fouets dans sa paume, et de le lui montrer.

« Un seul pas de travers, une seule réflexion déplacée, et je peux t'assurer que je ne te raterai pas. Je t'ai à l’œil. »


Comme pour approuver ses dires, elle fit claquer son arme juste devant eux.
Là-dessus, elle poussait l'homme aux yeux bleus devant elle, pour le faire avancer.

La petite escorte déambulait un moment dans les rues de la Capitale, empruntant les petites ruelles et les passages « secrets » de la rosée. Étrangement, ils mirent beaucoup plus de temps au retour qu'à l'aller, mais ils parvinrent tout de même à bon port.
Une fois à l'intérieur du bâtiment, le trio arpenta différents couloirs, jusqu'à arriver dans un endroit où se trouvaient des dizaines de portes, alignées les unes à côtés des autres. Natasha pénétra dans celle possédant le numéro deux, avant de s'asseoir sur l'une des deux chaises de la petite salle, uniquement éclairée par une sphère magique accrochée au plafond.

« Bienvenue dans l'une de nos salles d'interrogatoire ! Compte sur moi pour te faire cracher le nom de celui qui a réduit ce beau quartier de notre ville en cendres. »

© Nye-Hael sur Epicode

Gain d'xp: 5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jun Tetsuya
Sabertooth
avatar
Crédits : Erza K. ♥ | Lucy ♥
Messages : 1697
Date d'inscription : 10/07/2013
Age : 24

Fiche de mage
Magie / Arme: Golden Pillars
Niveau: 23
Expérience:
121/552  (121/552)

MessageSujet: Re: Quand la Calamité se fait poursuivre par la Guerre et la Pauvreté [Jun - Shiaki - Natasha]   Dim 23 Nov - 15:33



Quand la Calamité se fait poursuivre par la Guerre et la Pauvreté


Feat : ✘ Natasha Benihime ✘ Shiaki Nouji



Toujours à l’intérieur de cette petite ruelle sombre, Jun discutait avec les femmes du gouvernement. Il avait levé ses bras en l’air et faisait tout pour être innocenté et pour retourner auprès de ses camarades. Le véritable coupable devait être rentré depuis longtemps maintenant et il ferait tout pour le couvrir. Cependant, un sujet un peu tabou venait prendre place. Les filles commençaient à faire la comparaison entre Sabertooth et Fairy Tail. Pour prendre la défense de sa guilde, le Tetsuya disait que la guilde des tigres était plus cool que celle des fées et que la magie de l’ensemble des membres était meilleure que celles de Fairy Tail. Ils avaient des Dragons Slayers et un Maker aussi, mais Fairy Tail ne comptait pas de God Slayer dans sa guilde et Sabertooth possède beaucoup de mages avec une magie perdue ou très rare. D’ailleurs, il faisait partie de ces membres à la magie rare, mais la sienne avait le défaut de mettre beaucoup de temps pour marcher et à cause de sa jeunesse, elle a pas mal de points faibles. Shiaki finissait par dire qu’à Fairy Tail, ils étaient forts et ça, ça faisait directement perdre le sourire à Jun. Elle devait dire ça parce qu’elle avait gagné le dernier tournoi. Or, si Sabertooth avait fait participer Mare, Nemesis et Hakuryuu, ça aurait été une autre histoire, il en était plus que sûr !

« Tu n’as pas à dire ça alors que tu ne connais pas totalement Sabertooth. Tu connais que Sting, Rogue, Orga, Rufus, Yukino et Minerva-san, mais crois-moi qu’il y a des mages aussi impressionnants qu’eux ! Alors je n’accepterai pas que tu bases ton jugement que sur ce tournoi. »

Le ton de sa voix et son regard s’étaient assombris, il détestait vraiment ça. Peut-être qu’il serait pris pour un mauvais perdant, mais il s’en fichait, il se devait de défendre sa guilde ! Néanmoins, le jeune garçon retrouva rapidement son sourire lorsque la rosée portait un masque, qui était une tête de cheval. Il s’était même mis à rire avec elle tandis que la blonde était désespérée. Cette dernière tirait une balle entre les jambes du petit tigre et le menaça. En aucun cas il n’avait peur d’elle et de sa menace, il s’amusait à lui tenir tête ! La partenaire de la blonde s’approchait de lui et lui tapotait l’épaule en disant qu’elle pouvait faire peur, mais en guise de réponse, il haussait ses épaules, ça ne l’atteignait pas le moins du monde.

Souhaitant être interrogé ailleurs qu’ici, parce que ça commençait vraiment à sentir mauvais pour lui, le duo du gouvernement annonça qu’ils iraient dans leur quartier général. Du coup, Jun partit le premier suivi de près par la jeune femme aux cheveux roses. Elle passait son bras dans le sien et disait que ça allait être géant dans le QG. Le mage des reflets ne savait pas trop quoi répondre à ça, il ne connaissait pas et espérait que ça ne dure pas longtemps, il ne leur dirait rien après tout.

« Jun-kun, c'est quoi ta magie ? » Demanda Shiaki en souriant et une fois en dehors de la petite ruelle.

Le concerné regarda la personne qui venait de lui poser la question et se demanda à quoi ça lui servirait de savoir ça ? Enfin, il n’avait aucune raison de refuser donc ce fut pour cette raison qu’il l’attirait près d’un mur. Une fois face à un mur, il posa sa main libre dessus et la descendit un peu. A présent, leur reflet était visible comme dans un miroir, mais Jun pouvait voir que le mur était légèrement rose, c’était le signal pour dire qu’il pourrait faire des choses avec le reflet de Shiaki.

« Grâce à moi, tu peux voir ton reflet sur n’importe quoi, c’est pas mal pour se refaire une beauté non ? » Il se mit à rire un peu. Toutefois, comme il comptait annoncer la suite, il se mit à faire un sourire rempli de malices et ses sourcils étaient froncés. « Mais à partir de là, je peux devenir ton reflet pour faire tout ce que je veux, comme te faire souffrir, mais… Je ne le ferai pas ! »

A la fin de son explication, le mage de Sabertooth avait récupéré son sourire, il voulait seulement lui faire peur pour voir sa réaction. La suite s’avérait moins amusante. Nat-chan s’approchait de lui et lui passait les menottes pour aller dans le quartier général. Elle demandait à sa partenaire de passer devant… C’était dommage, il ne pourrait plus rire avec elle. Quant à l’autre, elle invoquait un fouet et le claquait près d’eux pour le menacer encore une fois :

« Un seul pas de travers, une seule réflexion déplacée, et je peux t'assurer que je ne te raterai pas. Je t'ai à l’œil. »

Pour une raison étrange, le Tetsuya positionna ses deux mains au niveau de sa bouche et pouffa de rire. Il fut forcé d’avancer et tourna sa tête sur le côté pour tenter de voir la personne qui se trouvait derrière lui. Une nouvelle fois, il avait l’intention de lui tenir tête :

« Tu sais que si tu le dis, ce sera plus simple pour moi d’esquiver ? »

Il fallait bien régler le problème de la magie trop lente à utiliser par autre chose, comme par l’agilité et la rapidité. Il n’était pas un voyant, certes, mais ça donnait déjà l’indice de rester sur ses gardes et de ne pas quitter le fouet des yeux. Après un long détour, le trio se trouvait à l’intérieur du quartier général et se dirigeait dans la salle d’interrogatoire. Etant détendu depuis un bon moment, le frère de Yukine suivait la blonde jusqu’à entrer dans une pièce qui portait le chiffre deux. Les deux s’installaient en même temps sur des sièges et Natasha commençait par lui souhaiter la bienvenue dans cette salle et ajoutait qu’elle ferait tout pour qu’il crache le morceau.

« Comptes sur moi pour garder le silence. » Répondit-il d’une façon arrogante et en souriant.

Ne disant rien depuis quelques minutes, il s’affalait sur la chaise et attendait la suite. L’adolescent était presque capable de se mettre à dormir devant la blonde si l’ennuie prenait trop d’ampleur. Il n’aimait pas rester immobile à ne rien faire.



© Fiche par Ethylen sur Libre Graph'



Gain d'xp : 10

_________________


[19:33:32] Menma Yadomi : 1 bo joure il é nai é pi il é maur <- Plus epic, y'a pas

Bazar:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shiaki Nouji
Bras-Droit de la Troisième Division
avatar
Crédits : Junie ♥
Messages : 245
Date d'inscription : 06/08/2013
Age : 22

Fiche de mage
Magie / Arme: Changement de matière / éventail
Niveau: 16
Expérience:
124/272  (124/272)

MessageSujet: Re: Quand la Calamité se fait poursuivre par la Guerre et la Pauvreté [Jun - Shiaki - Natasha]   Mer 3 Déc - 13:07


Guerre, calamité et pauvreté son toujours liés Jun & Natasha & Shiaki

Quand la Calamité se fait poursuivre par la Guerre et la Pauvreté

La rosée et le suspect venaient de se lancer dans un débat pour savoir qui de Fairy tail ou de Sabertooth était meilleur, la rose n'était pas particulièrement fan de Fairy Tail, mais en se basant sur le fait, elle dit à Jun que Fairy Tail était meilleur que Sabertooth. Il lui rétorqua donc que les résultats des grands jeux magiques n'étaient pas fiables étant donné qu’il y avait beaucoup plus de mage puissant à Sabertooth selon lui et si elle comprit correctement des plus puissants. Ils n'avaient pas fait participer les meilleurs ? C'était idiot. Mais la rose ne répondit pas, partant alors à la recherche d'indice dans les décombres. Elle trouva alors un masque de cheval et le mit avant de retourner vers les deux personnes, cela fit rire Jun, mais pas la blonde. La rose se chargea ensuite d'innocenter le brun à qui Nat-chan tentait de faire peur et il fut décidé que l'interrogatoire se ferait ailleurs qu'en pleine rue.

Le brun se mit donc en marche, rapidement rattrapé par le bonbon rose qui passa son bras autour de celui du jeune homme. Une manière détournée de le garder à proximité et essayer de faire qu'il ne puisse pas fuir. Alors qu'ils avaient fait quelques mètres, la rosée fut curieuse de connaitre la magie de ce jeune homme originaire d'Earthland. Elle lui posa donc la question, sans se gêner. Il l'attira alors vers un mur et posa sa main libre dessus, ce qui eut pour effet de faire apparaitre leur reflet sur le mur. La rosée eut alors des étoiles dans les yeux, c'était génial comme magie. Il lui fit alors remarquer que c'était bien pour pouvoir se refaire une beauté, il se mit à rire et la rosée l'imita. Il brun lui expliqua alors qu'à partir de là, il pouvait devenir l'ombre de la rosée et faire ce qu'il voulait d'elle, mais qu'il ne le ferait pas. La rosée était vraiment fan de la magie du brun.

« Elle est trop bien ta magie ! »

La rosée n'avait même pas fait attention au fait que Jun ait voulu lui faire peur avec son sourire et ses sourcils froncé, enfin, c'était surtout qu'elle ne l'avait pas pris au sérieux et donc ne s'était pas arrêté de sourire et d'avoir des étoiles dans les yeux durant tout le temps de l'explication. Ils reprirent ensuite la route et alors qu'ils marchaient, la blonde demanda à Jun de lui tendre ses poignets avant de lui passer les menottes. Shiaki était déçue, elle n'allait plus pouvoir s'amuser à discuter avec lui puisqu'en plus Natasha lui avait dit de passer devant, que c'était elle qui allait s'occuper du jeune homme. Mais la rosée retrouva rapidement son sourire et hocha la tête avant de se mettre à marcher devant. Ils marchèrent alors tous trois vers le quartier général du gouvernement, la rosée ignorant la discussion de Jun et Natasha, même si le fait que la blonde tente de jouer à la méchante en le menaçant la faisait pouffer de rire.

Après de longues minutes de marche, étant donné que c'était Shiaki qui menait le groupe et que sa malchance faisait qu'elle confondait les chemins et leur faisait donc prendre un détour plutôt important. Mais ils finirent par arriver au quartier général. Une fois arriver, le trio partit vers les salles d'interrogatoire Natasha fit entrer Jun dans la deuxième, Shiaki entra après eux dans la salle et se retrouva donc debout, les deux chaises étant occupées. Elle se mit donc contre un mur derrière Nat-chan et la regarda promettre au brun qu'il lui dirait qui était la personne qui avait détruit le quartier. Jun répondit à ceci en lui disant qu'il garderait le silence. Sa réponse fit rire la rosée qui ne se retint pas. Elle adorait vraiment Jun qui tenait tête à Natasha. Elle ne put d'ailleurs pas se retenir de faire un commentaire.

« Jun-kun te tien tête Nat-chan ! Ahah »

Elle se remettait à rire. Elle ne connaissait pas beaucoup de personnes qui osaient tenir tête à la blonde, d'habitude, ils avaient peur d'elle, en même temps Nat-chan pouvait être très effrayante, la rosée le savait bien, mais elle faisait partit de ceux qui s'en moquait que la blonde fasse peur et que ça ne dérangeait pas de lui tenir tête. Elle s'approcha donc de Jun et alla derrière lui, passant ses bras autour de son cou et posa sa tête contre celle de Jun, regardant Nat-chan.

« C'est normal que Jun-kun ne veuille pas nous dire. C'est une fille de sa guilde après tout, il doit la voir comme une sœur à protéger, hein Jun-kun ? »

Ils marchèrent alors tous trois vers le quartier général du gouvernement, la rosée ignorant la discussion de Jun et Natasha, même si le fait que la blonde tente de jouer à la méchante en le menaçant la faisait pouffer de rire. Déjà sa question cachée ici, le sexe de la personne à l'origine de ceci. Elle supposait que c'était une fille, comme ça, si il s'agissait d'un homme, il reprendrait sûrement la rosée puis, elle supposée aussi que c'était une jeune personne, après, elles n'auraient qu'à poser un peu plus de questions pour réduire le champ des possibilités, tout se jouerait sur de la logique.
(c) Bloody Storm


Gain d'xp: 7
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Natasha Benihime
Bras-Droit de la Seconde Division
avatar
Crédits : Lucy krkr
Messages : 488
Date d'inscription : 23/05/2014
Age : 18

Fiche de mage
Magie / Arme: Shaman - Lumière
Niveau: 18
Expérience:
69/342  (69/342)

MessageSujet: Re: Quand la Calamité se fait poursuivre par la Guerre et la Pauvreté [Jun - Shiaki - Natasha]   Sam 24 Jan - 18:55


quand la calamité   se fait poursuivre par la guerre et la pauvreté


Décidément, Natasha ne pouvait pas voir ce sale gosse. Depuis quand un mage lambda osait-il tenir tête à un membre du Gouvernement ? D'autant plus que les faits qui lui étaient reprochés étaient graves. La destruction de tout un quartier de la Cité Royale, voilà son crime. Et même s'il ne l'avait pas commit, leur cacher des informations importantes telle que l'identité du coupable, était quelque chose de sévèrement réprimander par les lois de ce pays. La jeune Benihime, après avoir passé les menottes au brun, s'être faite balader dans toute la capitale pour une Shiaki en manque de bol, et avoir été provoquée bon nombre de fois par un mioche en pleine puberté, finie par s'écrouler sur l'une des deux chaises de la salle d'interrogatoire, promettant au dénommé Jun Tetsuya qu'elle allait lui faire cracher ses aveux. Chose à laquelle il répondit par une énième provocation.

« Comptes sur moi pour garder le silence. »

Bizarrement, la platiné pouvait sentir son sang battre au niveau de sa tempe. Si elle le pouvait, elle lui aurait déjà coller une bonne grosse paire de baffes, rien que pour lui apprendre les bonnes manières. Seulement elle ne le pouvait pas, puisque ce gamin était mineur, et, du fait de l'intervention de Shiaki, innocent.  

« Jun-kun te tien tête Nat-chan ! Ahah »

Ca, on pouvait bien le dire qu'il lui tenait tête. Les personnes en ayant le courage étaient peu nombreuses, et la plupart du temps, Natasha ne les supportait pas. Seule exception, Knightwalker-Taicho, évidemment.
La rose bonbon passa alors ses bras autour du cou du jeune homme, avant de frotter sa tête contre la sienne en souriant.

« C'est normal que Jun-kun ne veuille pas nous dire. C'est une fille de sa guilde après tout, il doit la voir comme une sœur à protéger, hein Jun-kun ? »

L'agent du gouvernement soupira. Elle se doutait bien que la grande enfant avait une idée derrière la tête, cela faisait des années qu'elle la connaissait maintenant. Seulement la jolie blonde n'avait plus vraiment la patience de tourner au tour du pot après tout ce qu'il venait de se passer.

« Ecoute, Morveux. Le fait que tu sois fidèle à ta guilde, et à tes camarades est honorable, ça c'est certain. Mais là, ce n'est pas un jeu. Tout un quartier de la capital a été réduit en cendres, et toi, tu couvres le coupable. Est-ce que tu as seulement pensé aux personnes qui y habitaient ? Des femmes, des enfants, des personnes âgées, des familles. Des gens qui n'avaient rien fait pour mériter tout cela, mais qui pourtant, non plus d'endroit où vivre désormais. Sans compter ceux qui ont péri. Fais donc preuve d'un peu de jugeote et de compassion envers les victimes, et dit nous qui est celui qui a fait cela. »

Elle lui avait dit cela en le fixant dans les yeux. Il était absolument hors de question qu'un tel acte soit laissé impuni. Elle se leva alors de sa chaise, et s'approchait de la vitre teintée qui était pratiquement aussi large que l'un des côtés de la salle. C'est le même genre de vitre qui l'on pouvait voir dans les séries policières à la télévision, sauf que là, on est pas dans une série du petit écran, mais dans la vraie vie.

Elle toquait deux fois dessus, avant de s'exprimer.

« Gary, le rapport quant à l'accident d'aujourd'hui s'il te plaît. »

A peine quelques secondes plus tard, un homme de taille moyenne, un peu bouffi, fit son entrée dans la petite salle, apportant un dossier soigneusement épinglé et rédigé à Natasha, avant de repartir.

La blonde reporta donc son attention sur les documents que l'on venait de lui donner, survolant rapidement le dossier tout en retournant s'asseoir sur sa chaise.

« Huit habitations ont été détruites. 21 blessés, dont cinq grièvement. Une famille de quatre personnes était absente au moment de l'incident, et nous avons également quatre morts. »

Elle marqua une pause, le temps de tourner la page, avant de fixer une nouvelle fois le brun aux yeux bleus.

« Serais-tu capable d'affronter ces gens en étant conscient de l'identité de la personne qui leur a fait ça ? De leur dire que s'ils sont dans cet état maintenant, c'est parce que tu as préféré couvrir l'un de tes camarades ? »


Bien entendu, Natasha bluffait. Il n'y avait aucun mort, seulement des blessés plus ou moins grave, mais pas de personnes dont le pronostic vital était engagé. Pour le moment en tout cas. C'est vrai, à tout moment leurs équipes qui étaient sur le terrain pouvaient faire de funestes découvertes.

© Nye-Hael sur Epicode

Gain d'xp: 6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jun Tetsuya
Sabertooth
avatar
Crédits : Erza K. ♥ | Lucy ♥
Messages : 1697
Date d'inscription : 10/07/2013
Age : 24

Fiche de mage
Magie / Arme: Golden Pillars
Niveau: 23
Expérience:
121/552  (121/552)

MessageSujet: Re: Quand la Calamité se fait poursuivre par la Guerre et la Pauvreté [Jun - Shiaki - Natasha]   Mer 28 Jan - 15:04



Quand la Calamité se fait poursuivre par la Guerre et la Pauvreté


Feat : ✘ Natasha Benihime ✘ Shiaki Nouji



Avant de terminer dans une salle d'interrogatoire, l'une des membres du gouvernement souhaitait en savoir plus sur la magie de Jun. Celui-ci allait vers un mur le plus proche et passa sa main libre dessus jusqu'à ce que leur reflet soit visible. Ensuite, il expliquait plus en détail à quoi elle servait et s'amusait à faire peur à la rosée. Enfin, il aurait voulu qu'elle ait peur, mais c'était loin d'être le cas donc ce n'était plus distrayant. Cependant, il ne faisait rien savoir et puis, il avait reçu un compliment de Shiaki alors il n'était ni perdant, ni gagnant. Puis, il était temps pour le trio de se diriger vers le quartier général le plus proche pour passer au questionnaire où le Tetsuya resterait muet. D'ailleurs, la blonde lui avait passé des menottes et sa partenaire servait de guide, ce fut pour cette raison qu'ils prirent beaucoup de temps avant d'arriver à l'endroit qu'il fallait.

A l'intérieur d'une salle portant le chiffre deux, le jeune garçon s'assit en même temps que celle qui allait « s'occuper de lui » et sa camarade dut rester debout comme il n'y avait plus de siège pour elle. La femme aux fouets annonçait au mage de Sabertooth qu'elle ferait tout pour lui faire avouer l'identité du coupable. Néanmoins, il répondit, sur un sourire et d'une façon arrogante, qu'il garderait tout le temps le silence. Ça faisait depuis le début qu'il lui tenait tête sans avoir peur de cette personne donc il ne comptait pas s'arrêter en si bon chemin ! De plus, c'était marrant et la rosée semblait être du même avis que lui puisqu'elle se mit à rire en disant :

« Jun-kun te tient tête Nat-chan ! Ahah »

Le mage finit par se redresser et fit un grand sourire à celle qui était surnommée Nat-chan. Oui, il la narguait. Oui, il la cherchait. Oui, il voulait la voir en colère pour mourir de rire et oui, il ne se préoccupait pas des futurs problèmes qu'il pourrait avoir. Peu de temps après, la membre du gouvernement aux cheveux roses s'approchait de lui, passa ses bras autour de son cou et posa sa tête sur la sienne. Le petit tigre ne pouvait rien faire à cause de la position actuelle et des menottes. Mais pour en revenir à la rosée, elle lui demandait s'il ne disait rien parce qu'il avait une sorte de sœur à protéger. Et voilà qu'il fut pris par une drôle d'imagination. Nemesis avec des longs cheveux... Ah non, ça c'était déjà le cas ! Donc Nemesis avec un peu de poitrine, sa tenue qu'il porte habituellement, il fallait avouer qu'elle n'était pas très masculine de base, et avec une voix féminine demandant à l'adolescent de prendre soin de lui ou d'elle, c'est au choix. Cette pensée le fit rire pendant un temps assez long, lui-même ne savait pas quand il allait s'en remettre ! Toutefois, il eut un petit temps d'absence où il repensait à Earthland et se contentait de répéter :

« Une sœur à protéger, hein... »

Le retour à la réalité était brutal. En effet, la blonde commençait un long discours où elle disait que c'était honorable qu'il protège sa guilde et ses camarades, mais là, ce n'était plus un jeu. Un quartier avait été détruit, certes. Peut-être que c'était mal de couvrir le coupable, qui était un camarade de guilde donc peu importe ce qui pouvait se passer, il ne comptait rien dire ! Rien ne pourrait battre cette raison. Elle continuait son explication en ajoutant qu'il y avait des familles qui avaient pu périr et qui n'avaient rien fait pour mériter ça. Enfin, elle demandait à Jun de faire preuve de jugeote et de compassion envers eux... Des personnes, soi-disant, malheureuses... Elles s'étaient juste retrouvées au mauvais endroit au mauvais moment, ça arrivait à tout le monde !

N'ayant pas le temps de répondre, le Tetsuya regardait la jeune femme se lever et demander un rapport sur l'incident. Un homme entra et lui donna les documents correspondants pour repartir aussitôt. Elle le lut tout en récupérant sa place et le garçon avait envie de faire quelque chose pour s'occuper... Il s'ennuyait et se fichait de tout ça. Non seulement ça ne le concernait pas, puisqu'il n'était pas de ce Monde, mais en plus, il ne le portait pas dans son cœur. De plus, il y avait comme une odeur de mensonge par ici sauf qu'il n'en était pas certain et au pire des cas, ce n'était pas important.

« Serais-tu capable d'affronter ces gens en étant conscient de l'identité de la personne qui leur a fait ça ? De leur dire que s'ils sont dans cet état maintenant, c'est parce que tu as préféré couvrir l'un de tes camarades ? »  Demanda-t-elle.

Jun la regardait sérieusement pendant un certain laps de temps. Par la suite, son regard devenait plus sombre et un sourire s'ajoutait à ça.

« Evidemment que je le peux et tu sais pourquoi ? » Il attendit patiemment d'avoir l'attention de tous ceux qui écoutaient avant de poursuivre. « Parce que je ne porte pas ce Monde dans mon cœur. D'ailleurs, je ne vois pas en quoi ce serait eux les victimes alors que dans notre Monde natal, c'est bien pire. Ils n'ont pas à se plaindre. »

Et connaissant très bien le coupable, il savait que ce n'était pas son genre de tuer des personnes comme ça. Il possédait, certes, pas la meilleure personnalité du Monde et était un Orland, une famille ayant une sale réputation, mais il savait faire attention à ce qu'il faisait. Jun en était plus que sûr.



© Fiche par Ethylen sur Libre Graph'



Gain d'xp: 9

_________________


[19:33:32] Menma Yadomi : 1 bo joure il é nai é pi il é maur <- Plus epic, y'a pas

Bazar:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shiaki Nouji
Bras-Droit de la Troisième Division
avatar
Crédits : Junie ♥
Messages : 245
Date d'inscription : 06/08/2013
Age : 22

Fiche de mage
Magie / Arme: Changement de matière / éventail
Niveau: 16
Expérience:
124/272  (124/272)

MessageSujet: Re: Quand la Calamité se fait poursuivre par la Guerre et la Pauvreté [Jun - Shiaki - Natasha]   Ven 6 Fév - 12:00


Guerre, calamité et pauvreté son toujours liés Jun & Natasha & Shiaki

Quand la Calamité se fait poursuivre par la Guerre et la Pauvreté

Après que Shiaki se soit perdu en ville alors qu'elle était censée diriger son amie et le jeune homme jusqu'au quartier général, elles commencèrent l'interrogateur de leur témoin qui refusait de donner le nom de la personne. D'ailleurs, la première chose que fit Natasha, ce fut de le prévenir qu'elle ferait tout pour le faire avouer, mais Jun ne semblait pas près à coopérer avec la blonde ce qui fit rire la rosée qui prit la parole pour dire qu'il tenait tête à Nat-chan. Elle avait vu très peu de personnes tenir tête à la platinée et généralement les personnes qui lui tenaient tête finissait très mal, Shiaki étant l'exception qui confirme la règle puisqu'elle était la seule personne qui tenait tête à nat-chan et qui ne se faisait plus réprimander par la blonde pour ça, elle devait certainement avoir l'habitude maintenant.

Juste après avoir rit de ceci, la rose s'était approché du jeune homme et s'était mise derrière lui, passant ses bras de chaque côté du cou de Jun et se collant à son dos. Elle s'adressa alors à la blonde pour lui dire que si Jun ne disait s'était parce que c'était une membre de sa guilde qui avait fait ça et qu'il voulait la protéger puisqu'il la voyait sûrement comme une petite sœur. En affirmant ceci, elle pourrait confirmer deux choses, le sexe de la personne qui était à l'origine des dégâts et son appartenance ou non à Sabertooth, ce qui pourrait réduire considérablement leur liste de suspects. Juste après qu'elle ait affirmé ceci, le brun se mit à rire, ce qui confirmait à la rose qu'il connaissait la personne et qu'il s'agissait très certainement d'un homme.Donc c'était un homme de Sabertooth, comme elle l'espérait la liste des suspects était désormais énormément réduite. Il faudrait qu'elle regarde les magies de tous les membres pour savoir lequel était plus susceptible de détruire tout un quartier, même si il y avait peu de chance que cela mène à quelque chose... Il fallait qu'elle obtienne plus d'information.

La seconde chose que la rosée pensa pouvoir utiliser, ce fut le fait que Jun parla d'une sœur à protéger avec un air nostalgique. Donc il devait avoir une sœur qu'il n'avait pas vue depuis un moment. Elle ne savait pas encore, mais cette information pouvait être utile. Ce fut Nat-chan qui lui offrit la possibilité d'utiliser cette information, mais elle ne devait pas s'en rendre compte. Elle commença à parler de gens qui étaient mort. Il y avait eu des morts ? La rose n'était pas au courant. Elle regarda alors la blonde d'un air interrogateur avant de comprendre qu'elle mentait. La blonde alla même demander à ce qu'on lui apporte le rapport concernant l'accident. Le temps que le fameux Gary arrive, la rose s'était redressée et avait lâché Jun. Elle alla se mettre derrière la blonde pour voir elle aussi le rapport, mais laissa sa collègue s'exprimer et donner des informations totalement fausses au mage de Sabertooth, peut-être qu'elle comptait le faire culpabiliser. Selon la rosée s'était aussi une bonne stratégie, beaucoup plus directe, ce qui correspondait tout à fait à la blonde.

La rosée pensa dans un premier temps que ça marchait, puisqu'il les regardait très sérieusement, mais il se mit d'un coup à sourire et dit à Nat qu'il pouvait parfaitement vivre avec ça avant de lui dire qu'il n'aimait pas ce monde et qu'il ne fallait pas penser qu'ils étaient des victimes puisque Earthland était bien pire, qu'ils n'avaient pas à se plaindre. Il donnait une nouvelle fois des informations intéressantes à la rosée qui devinait qu'il n'avait pas eu une vie facile. La rosée, le regard avec un grand sourire, comme elle savait si bien les faire avant de prendre la parole.

« Peut-être qu'il y a le double d'Edoras de ta sœur qui fait partit des victimes, ou ton propre double ! Ça doit faire bizarre... je me demande si on ressent quelque chose quand notre double meurt »

La question était surtout pour elle-même puisqu'en la posant, elle posa ses doigts sur son menton et se mit à réfléchir. Elle eut ensuite une idée, même si Jun était un salaud en pensant que ce n'était pas grave que des gens d'Edoras meurent, il ne semblait pas méchant, ça, elle en était en sûre. Et de ce fait, elle voulait devenir amie avec lui, même si les circonstances ne se prêtaient pas vraiment à la naissance d'une amitié. Puis à plus court terme, devenir amie avec lui pouvait le mettre en confiance pour qu'il donne le nom de la personne responsable de tout ceci. Elle tapa donc du poing dans sa main comme si elle avait eut une idée avant d'avoir un sourire malicieux aux lèvres.

« Jun-kun ! Tu veux voir quelque chose de drôle ? »

En demandant ceci, elle s'était dirigée vers la porte. Elle posa ses mains au sol et utilisa sa magie pour le le rendre glissant. Elle se redressa ensuite et se dirigea vers la vitre comme Natasha l'avait fait quelques minutes plus tôt et elle tapa à son tour dessus avant de rendre la parole avec un air faussement innocent.

« Gary-kun, je voudrais une boisson chaude s'il te plait. »

Elle retourna ensuite vers la table et s'appuya à celle-ci face à la porte, entre Nat et Jun. Donc il devait avoir une sœur qu'il n'avait pas vue depuis un moment. La rosée se mit alors à rire comme une enfant. Ce n'était pas gentil, mais ça l'amusait toujours, c'était d'ailleurs le seul moyen qu'elle avait d'utiliser sa magie au quotidien. Ça ne faisait pas du tout avancer l'interrogatoire, mais ça détendait l'atmosphère et mettrait peut-être Jun en confiance. Ou bien ça ferait passer ça pour le schéma classique du méchant flic, Nat-chan, et du gentil flic, Shiaki. Mais ça la rosée s'en moquait, elle s'amusait bien là. C'était agréable d'avoir quelqu'un qui tenait tête à Nat, d'habitude les gens craquaient avec la manière directe de Natasha et la rosée n'avait pas à réfléchir à des moyens de les faire avouer, sans que cela se voie. Là, Jun lui permettait de faire travailler son cerveau et c'était quelque chose qu'elle appréciait. Puis si ça ne menait à rien, elle aurait quand même obtenu quelques informations utiles qu'elle pourrait partager avec Natacha quand elles ne seraient plus dans la pièce avec Jun, comme le fait que la personne à l'origine était certainement un homme de Sabertooth. La rosée n'en était toujours pas sûre à 100%, mais elle pensait qu'il y avait une forte probabilité pour que ce soit le cas. D'ailleurs, elle pouvait peut-être trouver quelque chose pour utiliser ses informations contre le témoin sans pour autant lui dire clairement que c'était ce qu'elle pensait. Hmm, il fallait qu'elle réfléchisse sérieusement à cette possibilité. Ce garçon était vraiment un défi pour les deux jeunes femmes, Shiaki le sentait et elle l'aimait bien juste avec ça. Il aurait pu être méchant, elle aurait quand même eut de la sympathie pour lui uniquement, car il était un défi.
(c) Bloody Storm


Gain d'xp : 10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Natasha Benihime
Bras-Droit de la Seconde Division
avatar
Crédits : Lucy krkr
Messages : 488
Date d'inscription : 23/05/2014
Age : 18

Fiche de mage
Magie / Arme: Shaman - Lumière
Niveau: 18
Expérience:
69/342  (69/342)

MessageSujet: Re: Quand la Calamité se fait poursuivre par la Guerre et la Pauvreté [Jun - Shiaki - Natasha]   Mer 8 Avr - 14:02



quand la calamité   se fait poursuivre par la guerre et la pauvreté


Comme toujours, merci Shiaki ! Il leur fallu une grosse demi-heure pour parvenir jusqu'au Quartier Général du Gouvernement. C'est fou ça, à chaque fois que Natasha était avec le bonbon rose, il leur arrivait une merde. Bon, au moins, la blonde avait la chance de toujours garder son argent. D'habitude, les gens qui traînent avec Shiaki deviennent pauvre du jour au lendemain, ils font faillites, se font cambrioler, etc... Tiens, ça serait bien que ça arrive à ce foutu marmot...
Après de nombreux détours, et de recherches intensives pour trouver le bon chemin, le trio finit par arriver au pied de l'un des bâtiments les mieux protégés d'Edoras. A l'intérieur, se trouvaient le Roi et chef des armées, Mystogan, la princesse Hisui E. Fiore, ainsi que toutes les coqueluches du Gouvernement.

Une fois contrôlés, et considérés comme sans danger, on les laissa pénétrer dans la bâtisse. A l'intérieur, Natasha guidait sa camarade et l'autre gars à travers les couloirs et les étages, jusqu'à arriver devant une série de portes numérotées. Elle pénétra dans celle marquée du chiffre 2, bientôt imitée par les deux autres personnes qui l'accompagnaient. La jolie blonde s'affala alors sur l'une des deux chaises présentes, avant de s'adresser au jeune homme, lui promettant qu'elle ferait tout pour lui faire cracher le morceau. Chose à laquelle il répondit qu'il ferait tout pour fermer sa grande gueule. Okay. Tu veux jouer le mioche ? Tu vas jouer.
Elle n'eut cependant pas le temps d'ouvrir la bouche, que sa coéquipière la devançait.

« Jun-kun te tien tête Nat-chan ! Ahah »

...Merci de remuer le couteau dans la plaie, Shiaki. Il est déjà rare qu'on lui tienne tête, mais qu'en plus, on lui parle de cette façon, ça n'était jamais arrivé. Décidément, elle détestait les gosses. La rosée enchaîna alors en disant à la platinée que s'il agissait ainsi, c'est qu'il voulait protéger un proche, une sœur peut-être.
Shiaki est une jeune fille intelligente. Ouais, c'est vrai qu'on dirait pas quand on la voit, mais pourtant, c'est bien le cas. Bon, c'est sûr, faut creuser un peu...voire beaucoup.

« Une sœur à protéger, hein... »

Tiens, un moment de flottement ? Il ne fallait pas être Super Shiaki pour comprendre ce que ça signifiait. Ce type là, ce Jun, devait avoir une soe....Roh et puis merde ! C'était le boulot de l'autre de réfléchir à ce genre de chose ! Natasha était là pour lui en foutre plein la tronche !

« Ecoute, Morveux. Le fait que tu sois fidèle à ta guilde, et à tes camarades est honorable, ça c'est certain. Mais là, ce n'est pas un jeu. Tout un quartier de la capital a été réduit en cendres, et toi, tu couvres le coupable. Est-ce que tu as seulement pensé aux personnes qui y habitaient ? Des femmes, des enfants, des personnes âgées, des familles. Des gens qui n'avaient rien fait pour mériter tout cela, mais qui pourtant, non plus d'endroit où vivre désormais. Sans compter ceux qui ont péri. Fais donc preuve d'un peu de jugeote et de compassion envers les victimes, et dit nous qui est celui qui a fait cela. »

Oui, elle mentait, oui, c'était mal dans un sens, mais ne lui avait-on pas donné carte blanche pour retrouver le coupable ? Dieu sait que le sentiment de culpabilité est une arme efficace. La Blonde le savait pour l'avoir utilisé plus d'une fois lors de ses interrogatoires, et jusque là, tous avaient fini par craquer. Pourquoi ce misérable enfant y ferait-il exception ?
Natasha le fusillait presque du regard, quand elle se leva alors, toquant à la vitre en verre teinté que l'on voit si souvent dans les films policier, et de demander à un dénommer "Gary" de lui apporter le rapport de l'accident qui avait eu lieu plus tôt dans la journée.
Un homme de taille moyenne, légèrement enrobé, arriva alors dans la salle 02, et remit à la jolie blonde un paquet de feuilles soigneusement épinglées avant de repartir.

Natasha fit quelque pas dans la salle, tout en lisant les documents. Apparemment, il n'y avait aucun mort comme elle l'avait dit plus tôt. Seulement quelques blessés, heureusement. Elle se remit sur sur sa chaise, avant de croiser ses longues jambes dénudées, et de continuer à lire attentivement le rapport. Une fois qu'elle jugea en avoir fini avec, elle les posa sur la table devant elle, et plongea son regard azur dans celui du jeune homme, et de lui dire d'un ton très sérieux:
« Huit habitations ont été détruites. 21 blessés, dont cinq grièvement. Une famille de quatre personnes était absente au moment de l'incident, et nous avons également quatre morts. » Elle marqua alors une pause, avant de continuer. « Serais-tu capable d'affronter ces gens en étant conscient de l'identité de la personne qui leur a fait ça ? De leur dire que s'ils sont dans cet état maintenant, c'est parce que tu as préféré couvrir l'un de tes camarades ? »

Son regard se durcit quand un sourire de profond dépravé se dessina sur le visage du jeune homme interpellé plus tôt dans la journée, lui donnant un air sinistre.

« Evidemment que je le peux et tu sais pourquoi ? Parce que je ne porte pas ce Monde dans mon cœur. D'ailleurs, je ne vois pas en quoi ce serait eux les victimes alors que dans notre Monde natal, c'est bien pire. Ils n'ont pas à se plaindre. »

Okay. Ce gosse était un putain de bâtard. Mais vraiment. Exactement le genre de type qui énervait profondément Natasha. Elle se releva d'un bond, faisant tomber sa chaise à la renverse, leva sa main droite, et l’abatis violemment sur la joue de ce "Jun". Elle le saisit alors par le col de ce qui semblait être son survêtement, et le souleva pour le mettre à sa hauteur.

« Tu n'as pas honte de tenir de tel propos ?! Ce monde qu'est Edoras, ainsi que ses habitant, tous nous ont accepté alors que nous n'étions que des étrangers pour eux ! Du jour au lendemain, nous débarquons dans leurs vies, chamboulant leurs habitudes et leurs routines, emmenant par le même occasion, de nouveaux problèmes tel que des magiciens assassins, et pourtant, ils nous ont ouvert leur porte ! Je me fiche royalement de ce que tu penses, mais imagine un peu, après avoir fait tout cela, un type sorti de nul part détruit ton chez toi, blesse tes proches, et anéanti la vie que tu as mis des années à construire, comment agirais-tu, Enfoiré ! HEIN, QU'EST-CE QUE TU FERAIS SI TU ÉTAIS A LEUR PLACE ? SI QUELQU'UN AVAIT OSE TOUCHE AUX GENS QUE TU AIMES SANS RAISON ? »  

Elle s'emportait, c'était le cas de le dire. Fallait pas la chercher quand elle était dans ses mauvais jours. Comme pour détendre l'atmosphère devenue étouffante, Shiaki intervient, mais ne réussit qu'à en rajouter une couche.

« Peut-être qu'il y a le double d'Edoras de ta sœur qui fait partit des victimes, ou ton propre double ! Ça doit faire bizarre... je me demande si on ressent quelque chose quand notre double meurt »

Elle se mit alors à réfléchir à la dernière partie de sa phrase avec un air profondément... ahuri. Natasha relâcha le brun qu'elle tenait, et qui commençait à faire souffrir ses avant-bras, le laissant retomber sur sa chaise. Énervée, elle fulmina quelques mots, avant de shooter dans la chaise qui était étendue au sol. La pauvre, elle qui n'avait rien demandé.

La rosée se réveilla alors, demandant à leur suspect s'il voulait voir quelque chose de drôle. Comme si c'était le moment pour de telle gaminerie, pensa la blonde. La plus jeune appela alors Gary, lui demandant s'il pouvait leur apporté une boissons chaude. Elle utilisa alors sa magie complètement useless sur le sol pour le faire devenir glissant. La suite était facile à imaginer, l'homme allait entrer avec une boisson brûlante, glissé, et s'étaler de tout son long avant de se prendre ce qu'il était venu apporté.
Quand il toqua à la porte avant d'entrer, Natasha se dit que c'était bon, et qu'elle allait en plus devoir trouver un moyen de nettoyer les bêtises de sa camarade rapidement. Mais finalement, Gary n'entra pas, il se contenta de rester sur le bas de la porte, tendant trois gobelets de café aux gens présents dans la salle. Ouf, ils avaient échapper à la corvée de ménage.

La blonde recentra son attention sur le jeune homme aux yeux bleus. Pourquoi s'obstinait-il à leur cacher la vérité ? Qu'est-ce qu'il pouvait tirer de cela ? Natasha n'en savait rien, et ne voulait pas le savoir. Son but était de mettre celui qui avait détruit tout un quartier de la Cité Royale sous les verrous, point.



© Nye-Hael sur Epicode

Gain d'xp: 11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jun Tetsuya
Sabertooth
avatar
Crédits : Erza K. ♥ | Lucy ♥
Messages : 1697
Date d'inscription : 10/07/2013
Age : 24

Fiche de mage
Magie / Arme: Golden Pillars
Niveau: 23
Expérience:
121/552  (121/552)

MessageSujet: Re: Quand la Calamité se fait poursuivre par la Guerre et la Pauvreté [Jun - Shiaki - Natasha]   Dim 19 Avr - 16:17



Quand la Calamité se fait poursuivre par la Guerre et la Pauvreté


Feat : ✘ Natasha Benihime ✘ Shiaki Nouji



Jamais on ne pourrait lui retirer la confiance que Jun avait en ses compagnons, même en utilisant les moyens les plus lâches, comme faisait cette blonde du gouvernement. Utiliser la culpabilité et le mensonge, qui ferait ça sérieusement ? D'accord, il y avait cette femme et un peu Shiaki, mais ça devait être tout, non ? Dans tous les cas, ça ne changeait rien au fait que le jeune garçon s'ennuyait et voulait sortir le plus tôt possible, il était innocent dans cette histoire ! Cependant, être contestataire n'allait pas le sortir rapidement de ce mauvais pas. De plus, ça lui demandait pas mal d'efforts à faire, car un gaffeur tel que lui devait faire attention à ne pas se contredire ou à donner une quelconque piste pouvant les mener jusqu'à Nemesis.

La blonde entama un long discours où elle expliquait ce qui s'était passé et tous les dégâts qu'avaient faits Nemesis à lui tout seul, le Tetsuya n'avait pas une magie pouvant aller jusqu'à faire tout ça. Pourtant, il avait été arrêté parce qu'il s'était trouvé au mauvais endroit au mauvais moment. Une fois que la surnommée Nat-chan termina son monologue, le regard de l'adolescent devint plus mauvais comme son sourire et il annonça qu'il pouvait faire face à toutes les victimes malgré le fait qu'il connaisse l'identité du coupable et qu'il était en train de tout faire pour le protéger. Ce monde n'était pas important pour lui et il n'aimait pas être arrêté pour rien, ça l'avait mis de mauvaise humeur, en quelque sorte. Son manque de tact lui valut une claque magistrale sur sa joue sauf qu'il ne le regrettait pas... C'était marrant de provoquer des personnes qu'il ne connaissait pas. Positionnant ses mains sur la joue touchée, il la caressa délicatement pour atténuer un tant soit peu la douleur que venait de lui procurer la baffe de la blonde.

D'un coup, elle souleva le mage de Sabertooth et repartit dans un monologue. Elle lui demandait s'il n'avait pas honte de tenir de tels propos et s'il avait pu avoir cette possibilité, il aurait bien dit un non pour chercher à l'énerver plus que ce qu'elle était déjà, mais il était impossible d'en placer une pour l'instant. Donc, il fut obligé d'écouter le reste d'une oreille légèrement distraite. Il mourait d'envie de lui rendre son coup pour se venger, mais ce ne serait pas possible tant qu'il se trouverait dans ce quartier général... Tant pis, il le ferait une prochaine fois ! A la fin du discours, l'ambiance était très tendue, sûrement comme le string de Natasha enfin, si elle en porte, et Shiaki fut la seule à prendre son courage à deux mains pour relancer la conversation :

« Peut-être qu'il y a le double d'Edoras de ta sœur qui fait partit des victimes, ou ton propre double ! Ça doit faire bizarre... je me demande si on ressent quelque chose quand notre double meurt. »

A cet instant précis, la Benihime relâcha le mage des reflets sur sa chaise, qui bascula en arrière et de justesse, Jun parvint à se rattraper pour éviter la chute. La phrase de la rosée avait le don de laisser perplexe le petit Tigre, qui regardait le plafond de la salle d'interrogatoire, pour savoir s'il avait ressenti une sensation étrange ces derniers temps, mais étant donné que rien ne lui rappelait quelque chose comme ça, il se dit que c'était une preuve supplémentaire sur le fait que la blonde avait menti sur le rapport. D'un autre côté, il ignorait tout sur les versions Edoras de lui, de sa sœur et de son frère donc il était peut-être logique que ça lui fasse vraiment rien ?

« Ça m'étonnerait. » Répondit-il simplement à la dernière phrase de Shiaki.

Tout d'un coup, Natasha donna un coup de pied sur son ancienne chaise pour montrer à quel point elle était en colère contre lui. Un fin sourire satisfait apparut sur les lèvres du noiraud, qui luttait contre lui-même pour ne pas se mettre à rire devant les deux jeunes femmes. Mais tiens, voilà qu'une nouvelle idée venait à lui pour la provoquer une nouvelle fois :

« Alors c'est ça le gouvernement de maintenant ? Une femme qui cherche à frapper, à faire culpabiliser et à mentir pour qu'un gamin de 15 ans avoue tout... Jusqu'où ira ton incompétence, en fait ? Tu ne sais pas que les gamins sont les meilleurs menteurs du monde et qu'il est facile pour eux de mentir ou de savoir quand une personne ment ? M'enfin, tu peux tout essayer si le cœur t'en dit, je ne dirai rien... Quoique... Je pourrais me plaindre pour un arrêt qui ne devait pas l'être et pour violence sur un mineur innocent... Quelle sera ta réaction quand tu perdras ta place au gouvernement à cause de moi ? »

Insistant sur sa dernière question, Junbâtard avait une irrésistible envie de faire ce qu'il venait de dire. Son sourire devenait presque comme celui d'un psychopathe tirant du plaisir à décapiter le corps d'une personne et il continuait de le garder, même s'il se disait qu'il ne le ferait pas parce que ce n'était pas un connard à ce point-là. En plus, Shiaki était très gentille envers lui et il ne voulait pas qu'elle lui en veuille... Cette blonde était son amie avant tout. En parlant de celle-ci, elle voulait lui montrer un truc marrant et rappela le Gary pour qu'il apporte des boissons. Mais son idée ne sembla pas marcher puisqu'il resta derrière la porte et se contenta de laisser les gobelets sur le côté.

« Je devais en rire ? » Demanda Jun, penchant légèrement sa tête sur le côté.

Le jeune homme commençait à être de plus en plus désagréable, ça signifiait qu'il devait partir de là au plus vite, sa patience ayant atteint ses limites. Il se releva et alla vers Shiaki, tendant ses deux bras pour qu'elle puisse lui retirer les menottes.

« Bon... Je n'ai plus rien à vous dire alors je m'en vais. Ça sert à rien que je reste là, vous allez perdre votre temps et je parie que vous avez mieux à faire. En plus, je vais continuer d'embêter la blonde pour la voir en colère parce que c'est le seul passe-temps que j'ai pour m'amuser. »

Peut-être que c'était un caprice de gamin et que la Nouji n'allait pas exécuter sa requête, mais ça ne coûtait rien d'essayer quelque chose.



© Fiche par Ethylen sur Libre Graph'



#Connard
Gain d'xp: 10

_________________


[19:33:32] Menma Yadomi : 1 bo joure il é nai é pi il é maur <- Plus epic, y'a pas

Bazar:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shiaki Nouji
Bras-Droit de la Troisième Division
avatar
Crédits : Junie ♥
Messages : 245
Date d'inscription : 06/08/2013
Age : 22

Fiche de mage
Magie / Arme: Changement de matière / éventail
Niveau: 16
Expérience:
124/272  (124/272)

MessageSujet: Re: Quand la Calamité se fait poursuivre par la Guerre et la Pauvreté [Jun - Shiaki - Natasha]   Lun 27 Avr - 14:36


Guerre, calamité et pauvreté son toujours liés Jun & Natasha & Shiaki

Quand la Calamité se fait poursuivre par la Guerre et la Pauvreté

Une fois arrivé au QG, après un beau détour signé Shiaki, la blonde avait emmené le témoin et la rosée dans la salle d'interrogatoire où il n'y avait que deux chaises, une pour Natasha et une pour Jun. La rosée se retrouva donc sans chaise pour s'asseoir. Mais elle n'eut pas le temps de se plaindre, les choses commençaient déjà à être drôles en effet, Nat n'avait même pas encore commencé son interrogatoire que le garçon lui tenait déjà tête et la rose bonbon savait que très peu de personnes osaient tenir tête à Natasha, elle-même faisait partie de ces rares personnes. Le fait qu'il lui tienne tête la fit donc rire et elle le fait remarquer à sa partenaire avant d'aller se mettre dans le dos de Jun, passant ses bras autour de lui en faisant remarquer à sa partenaire qu'il cherchait à protéger sa sœur.

Bien-sûr, elle attendait une réaction du jeune homme en disant ceci et elle ne tarda pas à l'avoir, comme elle l'espérait. Avec sa réaction, elle put en conclure deux choses : Il avait une sœur, mais elle n'était pas impliquée et la personne qui avait détruit le quartier était un homme de la guilde du jeune homme. Ceci limitait déjà le nombre de suspects, mais la rosée ne pouvait pas le dire à la blonde maintenant. Alors que la rosée déduisait tout ceci, la blonde reprit la parole pour faire tout un monologue afin de faire culpabiliser le jeune homme. Elle fit ensuite venir un des hommes qui étaient derrière la vitre pour qu'il amène le dossier concernant cette affaire. La rosée resta silencieuse regardant son amie feuilleter le dossier avant de faire l'énumération des dégâts et des fausses victimes. Elle alla même jusqu'à demander au jeune homme s'il serait prêt à affronter ces personnes et les familles des victimes alors qu'il connaîtrait la personne derrière leur malheur. La rosée observa alors le jeune homme, curieuse de connaitre sa pensée sur ça.

Il répondit alors qu’il en serait totalement capable puisqu’il ne portait pas ce monde dans son cœur. La rosée ne pouvait que le comprendre, ce monde l’avait éloignée de sa famille, mais elle ne le détestait pas et ne détestait pas les gens qui venaient d’ici, après tout, ils n’avaient rien demandé. Mais apparemment Natasha n’aima pas du tout la réponse du jeune mage de Sabertooth puisqu’elle gifla le jeune homme et le saisit pas le col de son survêtement, obligeant la rosée à le lâcher et à reculer un peu. Elle observa la scène en silence avant de prendre la parole comme si rien ne s’était passé, faisant remarquer au jeune homme qu’il y avait peut-être le double d’Edoras de sa sœur qui était morte ou bien son propre double, elle demanda même si l’on ressentait quelque chose lorsque notre double mourait, ne posant pas vraiment la question, s’était plus une réflexion qu’autre chose. Natasha lâcha Jun pendant que la rosée réfléchissait à ceci. Mais le bruit d’une chaise s’écrasant contre un mur sortit la rose de ses pensées, Nat-chan était vraiment en colère maintenant.

Jun fut alors le premier à prendre la parole pour demander si c’était ça le gouvernement de maintenant, une femme comme Nat qui voulait frapper et faire culpabiliser une personne de quinze ans. Il rajouta même une couche en lui disant que les enfants étaient les meilleurs menteurs et il lui dit même qu’il pourrait se plaindre pour un arrêt sans raison et violence sur un mineur, il allait vraiment loin en menaçant la blonde de lui faire perdre sa place. Il ne la connaissait vraiment pas pour la menacer ainsi, la rosée ouvrit alors de grands yeux observant la réaction de sa meilleure amie avant de se décider à détendre l’atmosphère en changeant de sujet, elle demanda donc au brun si il voulait voir quelque chose d’amusant. Elle se dirigea alors vers la vitre et demanda à Gary de leur apporter des boissons chaudes puis elle alla derrière la porte, posant ses mains sur le sol pour le rendre glissant.

Ainsi, elle espérait que l'homme entrerait et se casserait la figure, mais ça ne se passa pas exactement comme elle l'avait prévu, en effet Gary apporta bien les boissons que lui avait demandées la rosée, mais il n'entra pas, se contentant de tendre les gobelets aux personnes présentent. La rosée gonfla alors les joues comme une enfant alors que Jun lui demanda si il devait rire. La rosée décida alors de bouder et s'approcha de Gary pour récupérer les boissons, mais ce fut elle qui glissa sur le sol qu'elle avait elle-même rendu glissant, se rattrapant à Gary pour ne pas tomber mais en vain puisqu'elle ne fit que l'entraîner dans sa chute. Une fois au sol, une grimace de douleur apparut sur le visage de la jeune femme qui se mit à masser ses fesses douloureuses.

« Nat-chan !! J'ai mal aux fesses ! »

Elle avait dit ceci sur le même ton qu'un enfant qui se plaindrait de quelque chose à ses parents. Elle resta au sol quelques instants attendant que Gary se relève avant d'utiliser sa magie pour rendre de nouveau le sol normal. Elle se releva alors et se mit à renifler, comme si elle était sur le point de pleurer. Encore une fois, comme un enfant qui aurait envie de pleurer, mais qui se retiendrait pour jouer au dur. Jun déclara alors qu'il n'avait plus rien à leur dire et que ce n'était pas la peine qu'il reste là. La rosée releva alors le regard vers lui avant de regarder Nat. Est-ce qu'elle devait le laisser partir, elles savaient que ce n'étaient pas lui et la rosée savait également qu'il s'agissait d'un homme de Sabertooth, elle en était sûre à 80%, mais est-ce que la blonde allait accepter qu'elle laisse partir leur témoin numéro un et le témoin qui avait vraiment tout fait pour l'énerver. Elle décida de ne pas prendre de décision, laissant ceci à Natasha, elle se contenta de regarder de nouveau Jun.

« Mais Jun-kun ! J'ai mal aux fesses ! »

Elle le regarda les yeux humides comme si elle allait pleurer en se remettant à renifler, le temps qu'elle pourrait le distraire avec ceci Nat pourrait se décider sur le fait de le laisser partir ou non, après tout, c'était elle qui menait l'interrogatoire pas Shiaki donc c'était à elle de décider si il était terminé ou non. Bon d'accord ce n'était pas la meilleur distraction du monde et elle ce n'était pas une bonne excuse pour ne pas ouvrir la porte, mais peut-être qu'il serait moins tendu.
(c) Bloody Storm


Gain d'xp: 10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Natasha Benihime
Bras-Droit de la Seconde Division
avatar
Crédits : Lucy krkr
Messages : 488
Date d'inscription : 23/05/2014
Age : 18

Fiche de mage
Magie / Arme: Shaman - Lumière
Niveau: 18
Expérience:
69/342  (69/342)

MessageSujet: Re: Quand la Calamité se fait poursuivre par la Guerre et la Pauvreté [Jun - Shiaki - Natasha]   Ven 1 Mai - 18:37



quand la calamité   se fait poursuivre par la guerre et la pauvreté


Ce gosse commençait à sérieusement taper sur les nerfs de Natasha. Non mais qui il se prenait à lui parler de cette sorte ?! Pour se défouler un coup, la blonde envoya voler sa chaise d'un coup de pied. La pauvre s'écrasa contre le mur, elle qui ne lui avait absolument rien fait.

"Alors c'est ça le gouvernement de maintenant ? Une femme qui cherche à frapper, à faire culpabiliser et à mentir pour qu'un gamin de 15 ans avoue tout... Jusqu'où ira ton incompétence, en fait ? Tu ne sais pas que les gamins sont les meilleurs menteurs du monde et qu'il est facile pour eux de mentir ou de savoir quand une personne ment ? M'enfin, tu peux tout essayer si le cœur t'en dit, je ne dirai rien... Quoique... Je pourrais me plaindre pour un arrêt qui ne devait pas l'être et pour violence sur un mineur innocent... Quelle sera ta réaction quand tu perdras ta place au gouvernement à cause de moi ? "

...."Incompétence". Okay, celui-là, il va crever. Elle ne savait pas encore quand, ni comment, mais il ne ferait pas long feu s'il continuait à la provoquer comme ça. En attendant, il fallait qu'elle garde son calme. Ce n'était pas le moment d'avoir ce genre de pulsion, il ne restait plus qu'une chaise après tout. Inspirer....expirer....inspirer....expirer. Ça va mieux. La dénommée Benihime s'approcha du jeune homme, un large sourire aux lèvres. Autant vous dire tout de suite que ce n'est pas vraiment bon signe. Elle s'assit sur le rebord de la table, faisant face au gamin. C'est à cet instant que Shiaki décidait de se bûcher comme une merde, embarquant Gary et les trois cafés par la même occasion. A croire qu'elle le faisait exprès. Elle choisissait toujours les pires moments pour se faire remarquer. Natasha soupira en l'entendant couiner. Note à elle-même: Ne jamais prendre la rosée en coéquipière pour une mission sur le terrain. Vaut mieux qu'elle reste dans les bureaux, et qu'elle lui parle via une oreillette.

"Nat-chan !! J'ai mal aux fesses !"

Elle se tourna vers son amie, lassée de cette journée qui commençait à lui taper sur le système.

"Et alors ? Tu veux que je te mette un doigt dans le cul pour que ça aille mieux ?"

Oulah. C'est qu'elle commençait à devenir vulgaire là. Il vaudrait mieux mettre fin à cette histoire une bonne fois pour toute avant que ça parte davantage en couille.
Elle reporta donc son attention sur le gosse aux yeux bleus, qui semblait se moquer des deux jeunes femmes. Non, il se fout plutôt carrément de leurs gueules là. Toujours en lui souriant, Natasha lui mit une nouvelle baffe dans la gueule. Les enfants d'aujourd'hui manquent cruellement d'éducation, c'est triste. Elle croisa alors ses longues jambes, avant de reprendre la parole.

"Les enfants devraient aussi savoir qu'ils ne doivent pas prendre les adultes de haut, et encore moins se foutre de leur gueule." Elle marqua une légère pause, avant de reprendre. "Ecoute-moi la Calamité, tu veux jouer sur le terrain pénal avec un membre du Gouvernement ? Très bien. Shiaki, que risque un témoin en cas d'entrave à la justice ?" Elle ne laissa pas le temps à sa camarade de répondre, avant de reprendre. "Le témoin prêtant serment dans le cadre d'une instruction, un faux témoignage est considéré comme un délit. Il peut être puni de 5 ans de prison et 75 000 jewels d'amende. En cas de faux témoignage motivé par des promesses de récompense, les sanctions maximales sont de : 7 ans de prison et 100 000 jewels d'amende. En outre, le refus de comparaître, de témoigner ou de prêter serment sont passibles d'une amende de 3 750 jewels. Ces faits sont punis que le témoin soit entendu par un juge ou par les agents du Gouvernement chargés de l'enquête."

Elle se tourna alors vers sa coéquipière avant de lui demander: "Je n'ai rien oublié ?" Elle savait très bien que non. Elle connaissait la loi par cœur, heureusement vu le nombre de fois où elle a du le lire et le relire à l'Académie du Gouvernement. D'habitude, c'est la rosée qui sort ce genre d'informations, mais là, Natasha n'avait pas vraiment apprécié qu'on la prenne pour une conne.

"Bon... Je n'ai plus rien à vous dire alors je m'en vais. Ça sert à rien que je reste là, vous allez perdre votre temps et je parie que vous avez mieux à faire. En plus, je vais continuer d'embêter la blonde pour la voir en colère parce que c'est le seul passe-temps que j'ai pour m'amuser." dit-il en tendant ses mains menottés à Shiaki.

Sa camarade regarda la blonde, sans doute pour savoir si elle devait le libérer ou non. La jeune femme croisa les bras sous son imposante poitrine, avant de revenir à la charge.

"Cherche pas, c'est moi qui ai les clés."

Elle se mise à ricaner. Toute seule, comme ça, sans raison. A tous les coups, ce gosse allait encore lui chercher des noises, et pas sûr qu'elle garde son calme cette fois. Elle avait beau avoir carte blanche pour cette opération, tabasser un môme de 15 ans entacherait sa réputation. Elle pourrait l'amener devant Mystogan et Hisui, mais ils sont déjà suffisamment débordés comme ça en ce moment, et ce Jun ne méritait de toute façon pas de les rencontrer. La blondinette s'approcha alors de son amie rose, avant de lui donner la clé des menottes. Ça ne servait plus à rien de le garder entre ses murs.

"Tu as tout ce qu'il te fallait, Shiaki ?"

La rose bonbon avait passé tout son temps à étudier le jeune homme, recueillant des informations sur lui et le coupable sans qu'il ne le sache. Ce connard avait peut-être tenu sa langue jusque là, mais les deux jeunes femmes parviendraient à coincer le coupable grâce à lui. La dénommée Benihime se tourna une dernière fois vers celui qui avait de grands yeux bleus, avant de lui sourire.

"Je te remercie pour ta coopération. Grâce à toi, nous pouvons désormais arrêter le coupable."

Sur ces mots, elle fit volte-face, et quitta la salle d'interrogatoire, laissant les deux autres seuls entre eux. Bon, c'est pas tout ça, mais elle devait aller faire son rapport sur cet incident à Knightwalker-Taicho maintenant. En route pour une nouvelle partie de plaisir.



© Nye-Hael sur Epicode

Gain d'xp: 9
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jun Tetsuya
Sabertooth
avatar
Crédits : Erza K. ♥ | Lucy ♥
Messages : 1697
Date d'inscription : 10/07/2013
Age : 24

Fiche de mage
Magie / Arme: Golden Pillars
Niveau: 23
Expérience:
121/552  (121/552)

MessageSujet: Re: Quand la Calamité se fait poursuivre par la Guerre et la Pauvreté [Jun - Shiaki - Natasha]   Mar 12 Mai - 18:39



Quand la Calamité se fait poursuivre par la Guerre et la Pauvreté


Feat : ✘ Natasha Benihime ✘ Shiaki Nouji



Jun en avait marre de cet interrogatoire qui ne menait nulle part et commençait à être désagréable, même si provoquer des personnes du gouvernement s'était révélé très amusant ! Ne faisant plus attention à la blonde, il regarda la rosée qui venait de se faire avoir par sa propre magie et le faisait savoir aux deux autres. La blonde fut la première à répondre à son amie d'une façon qui montrait bien son agacement, elle en devenait très vulgaire, mais ça ne choquait en aucun cas le jeune garçon. D'ailleurs, il en profitait pour faire une petite remarque :

« C'est vrai qu'avoir un doigt parfumé à la merde, c'est à la mode, tu feras tomber tous les mecs ! » Lui le premier sachant que son odorat était sensible, mais il préférait rire à sa phrase pour ne rien laisser passer.

Ensuite, Natasha semblait une nouvelle fois en colère après lui et il devait se retenir de son mieux pour ne pas rire aux éclats. Voir qu'une mage plus âgée que lui était moins mature, c'était plus qu'un comble ! De plus, elle avait tenté de le frapper, mais sa main fut arrêtée avant qu'elle ne le touche, on l'a une fois, mais pas deux ! Cette posture pouvait lui permettre de casser facilement son poignet ou son bras s'il lui faisait une clé de bras, justement. Pourtant, l'envie était là sauf qu'elle n'était pas forte au point de le faire devant tant de personnes. Puis, s'il le faisait, là, il aurait une raison valable pour être arrêté donc il se contentait simplement de garder la main de la blonde loin de lui. Cette dernière repartait dans un discours ennuyant, des peines pour des personnes ayant dépassé la majorité et il était certain que les « lois » qu'elle récitait en ce moment étaient celles d'Earthland, mais pas d'Edoras. Eh oui, ils avaient changé de monde donc ce n'était plus pareil, il fallait tout réapprendre et le temps n'avait sûrement pas été là sachant qu'il fallait tout reconstruire, quel dommage de dire tout ça pour rien. Bâillant ouvertement, le mage de Sabertooth annonça :

« Ça y est, tu as terminé ? Tu sais que ça me concerne pas ce genre de trucs, je suis pas majeur et on est à Edoras, pas à Earthland. C'est bien gentil de vouloir me faire la morale sur ce monde, mais si tu l'oublies toi-même, t'es mal placée pour me la faire. »

Sa patience arrivant à son terme, le Tetsuya se leva de la chaise et alla vers Shiaki, tendant ses mains pour lui faire comprendre qu'il en avait marre des menottes. Pour quelles raisons ? Ça commençait à le démanger et il n'aimait pas avoir ses mouvements restreints ou être obligé de coller ses mains pour bouger ; heureusement qu'elles n'étaient pas serrées au point que ses mains deviennent violettes, il aurait eu une bonne raison de se plaindre là, malgré que ce ne soit pas son genre. Manque de chance, ce n'était pas elle qui avait les clés et justement, la personne qui les possédait le faisait savoir fièrement.

« Ah, c'est pas grave. Je peux sortir et demander à Rufus de regarder la serrure pour qu'il se souvienne de la forme de la clé. »

Il s'était tourné vers la Benihime et fit un mignon sourire pour bien la narguer. Il était vraiment en forme aujourd'hui ! Et comme pour avouer sa défaite, la membre du gouvernement s'approcha d'eux et donna la clé à sa collègue pour qu'elle puisse le libérer avant de sortir. A cet instant, Jun agrandit son sourire, il venait de gagner car même si elles trouvaient Nemesis, comme le prétendait l'autre, il ne risquait pas d'être arrêté, il était plus fort et plus dangereux que lui. Qu'une personne soit gentille, méchante ou importante, ça importait peu l'Orland, seule sa guilde comptait pour lui, le noiraud en était sûr ! Une fois que l'adolescent se retrouva seul avec Shiaki, il la regarda d'un air désolé.

« J'espère que tu m'en voudras pas, t'as l'air d'avoir plus d'humour que ta camarade. Si je peux te donner un conseil, il vaut mieux que vous ne partiez pas à la poursuite de cette personne, elle est plus dangereuse que moi et vous arriverez à rien. Si moi je blesse avec les mots parce que ma magie ne sert à rien, cette personne n'hésitera pas à se défouler sur vous. » Repensant à la magie de Nemesis, Jun ajouta : « Vous allez certainement passer une bonne nuit. »

Il avait failli dire : « vous allez faire de beaux cauchemars », mais si les paroles de Natasha étaient du bluff, il fallait continuer de protéger l'utilisateur de Dark Matter. Avec ça, les deux personnes du gouvernement allaient hésiter entre lui et Hakuryuu... Dans tous les cas, ce n'était pas grave, les deux s'en sortiraient haut la main contrairement à lui-même. Celui-ci écoutait la réponse de la rosée et une fois qu'il obtint sa liberté, il sortit du quartier général pour retourner à Sabertooth.



© Fiche par Ethylen sur Libre Graph'



Gain d'xp: 8

_________________


[19:33:32] Menma Yadomi : 1 bo joure il é nai é pi il é maur <- Plus epic, y'a pas

Bazar:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shiaki Nouji
Bras-Droit de la Troisième Division
avatar
Crédits : Junie ♥
Messages : 245
Date d'inscription : 06/08/2013
Age : 22

Fiche de mage
Magie / Arme: Changement de matière / éventail
Niveau: 16
Expérience:
124/272  (124/272)

MessageSujet: Re: Quand la Calamité se fait poursuivre par la Guerre et la Pauvreté [Jun - Shiaki - Natasha]   Ven 15 Mai - 16:05


Guerre, calamité et pauvreté son toujours liés Jun & Natasha & Shiaki

Quand la Calamité se fait poursuivre par la Guerre et la Pauvreté

Il ne fallait pas mentir, la situation amusait vraiment la rosée, il était rare qu’elle puisse voir quelqu’un tenir tête ainsi à Natasha sans que cette dernière ne puisse frapper la personne. Ce garçon plaisait vraiment à la rosée, elle le trouvait drôle et il avait du courage, il faudrait qu’elle le revoie dans d’autres circonstances pour faire ami-ami avec lui. D’ailleurs quand Jun fit le portrait de ce qu’il considérait comme le gouvernement de maintenant et qu’il dit à Nat qu’il pouvait porter plainte, ce fut le coup de trop, Shiaki vit bien que sa meilleure amie avait envie d’éclater le crâne du jeune homme et elle fit tous les efforts qu’elle put pour ne pas éclater de rire. De toute façon, elle n’aurait pas pu puisque ce fut à ce moment qu’elle glissa à cause de sa propre magie et qu’elle entraîna Gary et les trois cafés dans sa chute. Bien-sûr en grande gamine qu’elle était, elle ne put que se plaindre d’avoir mal aux fesses.

Elle supprima alors sa magie et se releva en se frottant les fesses quand Natasha répondit, visiblement énervée puisqu’elle lui demandait si Shiaki voulait qu’elle lui mette un doigt dans les fesses, pour être plus polie, pour que ça aille mieux. La rosée fit alors comme si elle allait pleurer et alla se coller à Jun qui répondait à Nat qu’un doigt parfum caca, toujours pour être plus polie, c’était à la mode et qu’elle ferait tomber tous les hommes, a rosée ne put s’empêcher de pouffer de rire lorsque le jeune homme lui se mit à rire. Il était vraiment génial pour continuer de défier l’amazone blonde énervée qu’il y avait face à lui. Mais Shiaki s’éloigna un peu du jeune homme en voyant que Nat s’apprêtait à le frapper, elle connaissait la force de la blonde pour avoir déjà subi ses coups et elle ne voulait pas se faire frapper accidentellement. Elle écouta ensuite son amie qui parlait au suspect, Shiaki continuant de se masser les fesses jusqu’à ce que Nat lui demande ce que pouvait risquer le jeune homme pour entrave à la justice. Toute contente de pouvoir dire ce qu’elle savait, le bonbon rose ouvrit la bouche, mais la referma aussitôt puisque Nat ne lui laissait pas le temps de parler et expliquait déjà tout à sa place. Shiaki gonfla alors les jours comme une enfant et quand la blonde lui demanda si elle n’avait rien oublié, la rosée répondit de manière vexée.

« Non, rien »

Elle boudait parce que c’était son travail de dire les choses comme ça, c’était elle le cerveau du duo, même si ça ne se voyait pas au premier abord. Mais elle se calma lorsque Jun reprit la parole pour leur dire qu’il n’avait plus rien à leur dire et qu’il allait juste continuer à embêter Nat-chan pour la mettre en colère. Il s’était alors dirigé vers la rosée qui avait tourné son regard vers la blonde avant de dire à Jun qu’elle avait mal aux fesses. Ce n’était pas elle qui avait les clés et qui prenait les décisions concernant l’interrogatoire alors elle ne pouvait rien faire pour lui et faisait de son mieux pour gagner du temps, mais la blonde annonça au jeune homme à la chevelure couleur jais que ça ne servait à rien, que ce n’était pas la rosée qui avait les clés et cela la fit rire. Mais le brun lui dit qu’il n’avait cas sortir comme ça et montrer la serrure à Rufus pour qu’il se souvienne de la forme des clés. La rosée releva alors le regard vers sa partenaire qui lui demanda si elle avait tout ce qui lui fallait.

Un sourire illumina alors le visage de rosée. Elle avait repéré quelques éléments dans les paroles du jeune homme qui une fois analysés dans son esprit, un peu tordu parfois, réduisait considérablement la liste des suspects potentiels. Elle hocha donc la tête et la blonde lui remit les clés des menottes avant de remercier Jun et de lui dire qu’elles pouvaient désormais arrêter le coupable grâce à lui. Alors non, elles ne pouvaient pas encore arrêter de coupable, mais elles pouvaient avoir une liste de suspects plus réduite. Shiaki n’était pas devin, intelligente oui, mais pas devin, elle n’avait pas assez d’information pour donner un nom avec une probabilité de 100% ou même de 99% pour que ce soit cette personne. Alors qu’elle était sur le point de défaire les menottes du mage après le départ de Nat, e jeune homme la regarda et lui dit qu’il espérait qu’elle ne lui en voudrait pas qu’elle semblait avoir plus d’humour que la blonde et il lui conseilla même de ne pas aller à la poursuite du coupable, car il était plus dangereux que lui. Il lui dit même qu’elles allaient passer une bonne nuit. C’était elle ou il venait de lui donner intentionnellement un élément supplémentaire pour trouver le coupable ? Elle lui offrit alors un grand sourire.

« Je ne t’en veux pas Jun-kun ! Au contraire, c’était trop drôle de te voir tenir tête à Nat-chan. Merci pour ton conseil Jun-kun, mais… » Elle le regarda avec un air un peu plus sérieux tout en continuant de sourire. « Je passe toujours de bonnes nuits »

Autant dire que dans sa tête, il ne restait plus que deux suspects qui avaient une magie en rapport avec les rêves, elle n’avait plus leurs noms en tête, ni les effets exacts de leurs magies, mais elles savaient que leurs magies étaient contraires, alors elle espérait qu’avec la réaction du jeune homme, elle pourrait savoir de laquelle des deux magies, il parlait. Elle reprit pourtant rapidement son air habituel et défit les menottes avant de lui faire un bisou sur la joue en guise d’en revoir et partie faire son rapport à son propre capitaine avant d’aller voir Nat pour parler avec elle des éléments qu’elle avait.
(c) Bloody Storm


Gain d'xp: 8
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pika-sama
Maître du Jeu
avatar
Crédits : Sirius
Messages : 3268
Inventaire : Banane
Date d'inscription : 10/07/2013
Localisation : Caché !

MessageSujet: Re: Quand la Calamité se fait poursuivre par la Guerre et la Pauvreté [Jun - Shiaki - Natasha]   Lun 18 Mai - 16:21

Félicitations pour avoir terminé cet RP (Je m'auto-félicite xd lolol mdr ptdr xd) Bref, voici nos bonus :

- Natasha gagne 45 points pour avoir commencé et fini un RP.
- Shiaki en gagne 30 pour avoir fini un RP et pareil pour Jun (mdrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr -se tue-)

Ce sujet va être locké et rangé dans la partie des RP terminés ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fairy-reborn.forumactif.org
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Quand la Calamité se fait poursuivre par la Guerre et la Pauvreté [Jun - Shiaki - Natasha]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Quand la Calamité se fait poursuivre par la Guerre et la Pauvreté [Jun - Shiaki - Natasha]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quand la Calamité se fait poursuivre par la Guerre et la Pauvreté [Jun - Shiaki - Natasha]
» Quand le besoin se fait sentir [Syrius]
» Quand l'envie se fait urgente. ♠ Le 19-10 2010 à 3 heures 38
» Quand l'attente se fait longue [PV : Holly] [Clos]
» Quand l'ennui se fait ressentir...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Reborn :: Archives :: Rp terminés-