Rejoignez-nous, pour une aventure unique dans le monde des fées ~ ♦ Le forum a désormais 2 ans !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum fermé. La partie RP est en revanche ouverte.

Partagez | .
 

 Event : Let me be your nightmare ~ feat. Gintoki Shiroyasha

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lucy Heartfilia
Fairy Tail - Earthland
avatar
Crédits : Avatar by Erza K. & Signa by Sirius ❤
Messages : 622
Date d'inscription : 20/09/2013
Age : 103
Localisation : Dans mon lit, en train de geeker n_n

Fiche de mage
Magie / Arme: Magie des constellations / Fleuve étoilé
Niveau: 22
Expérience:
130/506  (130/506)

MessageSujet: Event : Let me be your nightmare ~ feat. Gintoki Shiroyasha   Dim 26 Oct - 16:10


Let me be your nightmare
Event Halloween


Elle ne savait pas comment elle en était arrivée là, tout ceci semblait à la fois si réaliste et si insensé à ses yeux. Elle n'arrivait pas à se l'expliquer, et sans doute ne le pourrait-elle jamais. Elle qui, pas plus tard que ce matin, flânait dans les rues de la capitale, faisant quelques courses par-ci par-là, avant de tomber sur un homme... particulier. Peut-être n'aurait-elle pas dû faire confiance à ce dernier qui s'avéra être un étrange scientifique qui représentait un cliché à lui tout seul, avec ses grosses lunettes rondes, sa longue blouse blanche et son apparence légèrement chétive. Lui qui l'avait accostée l'air de rien, en lui proposant de l'aider pour une de ses expériences qui pourrait « aider les enfants à surmonter leurs cauchemars dans les années à venir, si les résultats s'avéraient fructueux ».

« Je ne comprends pas... Pourquoi ne pas les essayer vous-même dans ce cas ? » Avait-elle rétorqué, probablement légèrement agacée que ce soit à elle qu'il demande ça.

Ce à quoi il avait répondu :

« A vrai dire j'ai besoin du témoignage de plusieurs personnes ayant procédé à cette petite expérience, vous n'êtes donc pas la seule à qui j'ai le plaisir de demander ça, mademoiselle. J'espère que cela ne vous dérange pas de bien vouloir m'aider... »

Pourquoi avait-elle accepté ? Peut-être était-ce parce qu'il avait eu la bonne idée de faire mention d'une "importante récompense", faisant ressortir le côté cupide de la demoiselle, bien malgré-elle. Mais également le fait que cela ne lui coûtait rien d'aider cet homme. La blonde avait tout de même trouvé bizarre qu'il lui fasse part d'une telle requête, mais elle n'y avait plus pensé l'instant d'après, lorsqu'il lui avait confié une sorte de petite machine, se portant comme des lunettes qu'elle devrait mettre avant de s'endormir, dans le but d'accomplir son expérience. En rentrant chez elle, elle posa ses courses et s'empara des lunettes, intriguée. C'était donc là tout ce qu'il lui faudrait faire pour aider cet homme et toucher cette fameuse récompense ?

« Ça n'a pas l'air bien compliqué... » se dit-elle tout en enfilant les fameuses lunettes. Lucy espérait qu'elle ne serait pas dérangée par une certaine salamandre avec son exceed pendant son sommeil, ni même par qui que ce soit d'autre. Elle avait légèrement sommeil, bien qu'il n'était que l'après-midi. Elle s'assit sur son lit avant de s'emparer d'un livre qu'elle lisait depuis quelques temps, avant de retirer les lunettes qui étaient sur son nez. Si toutefois elles avaient bien voulu se retirer, ce qui n'était absolument pas le cas. La fée essaya de toute ses forces de les enlever avant de se rendre compte que ce fut en vain. Elle abandonna et poursuivit sa lecture, la machine toujours perchée sur son nez.

Elle se demandait combien de temps elle s'était mise à lire, probablement des heures, sans se rendre compte qu'elle avait finit par s'assoupir. Cette fois-ci elle n'avait plus son livre en main et elle ne sentait plus les lunettes devant ses yeux. Elle ne reconnaissait pas non plus le lieu dans lequel elle se trouvait. Le lit sur lequel elle était lui semblait étranger et était bien plus grand que celui sur lequel elle s'était endormie. Ce fut avec un détachement peu anodin qu'elle constata qu'elle n'en n'était pas la seule occupante. Une masse plus grande et plus lourde qu'elle se trouvait juste à ses côtés. Habillé d'un kimono et possédant des cheveux argentés, cette forme représentait une personne qu'elle n'avait jamais vu auparavant. La Heartfilia ne se mit pourtant pas à paniquer, elle semblait étrangement sereine, bien qu'elle n'avait aucune idée d'où elle était ni comment elle s'était retrouvée là, elle n'était en aucun cas effrayée. Peut-être était-elle en train d'expérimenter la machine de l'étranger scientifique qu'elle avait rencontré plus tôt ? Dès lors, elle comprit qu'il lui fallait simplement attendre le réveil de celui qui se trouvait à côté d'elle.

Gain d'xp: 6 + 5 = 11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://asuyaa-dxd.skyrock.com/
Messages : 559
Date d'inscription : 02/09/2014

Fiche de mage
Magie / Arme: Infinity Sword
Niveau: 15
Expérience:
91/240  (91/240)

MessageSujet: Re: Event : Let me be your nightmare ~ feat. Gintoki Shiroyasha   Jeu 26 Mar - 18:03

M'enfin, c'est quoi votre problème ?

Pile le jour où il sortait de l'obscurité de l'appartement, voilà que le Gintoki se faisait harceler par tout les passants. S'étaient ils donné le mot où emmerder les personnes différentes au niveau de la teinture de leur cheveux. C'est en se démenant comme un beau diable que le démon albâtre parvint à s'extirper de l'attroupement de la plèbe rassemblée devant une librairie dont il venait de terminer son achat quotidien. Aujourd'hui était un jour comme les autres pour lui, seulement il avait omis qu'il n'était pas le centre du monde. Un auteur célèbre avait été convié à une séance de dédicace, ce qui expliqua finalement les multiples coups dont le représentant de la première division avait été victime. Rien de plus terrifiant qu'une troupe de groupies, surtout celles en nage dès le matin. Mais il préféra garder la thèse du complot, se contentant de flatter son égo pour si peu.
S'asseyant sur un banc non loin de la librairie, il observa l'amas de gens qui se battaient pour espérer une photo de loin de leur artiste préféré. Honnêtement, à quoi ça leur servirait ? Et puis bon, c'était pas Ketsuno Ana l'invitée donc aucun intérêt. Un homme s'approcha de lui, l'air hésitant et choisit de s'assoir en face de notre permanent préféré. A en juger par sa tenue, il avait tout du mec qui sortait de son laboratoire pour sa journée "normale" dans le monde réel, se faire un semblant de vie sociale quoi. Ce qui fit sourire Gintoki, et lui permit d'ouvrir la conversation avec l'étrange individu à lunettes.

Difficile de s'acclimater hein ? Le monde virtuel est tellement plus attrayant, moins de contraintes, tout ça...

En effet. Dites moi, j'aurais une requête à vous formuler. Vu que vous me semblez une personne tout à fait sympathique.

Dites toujours, je verrais si ça en vaut la peine.

Qu'est ce qu'il voulait dire par là ? La requête s'annonçait fort étrange, parce que sortir de nulle part et balancer ça de but en blanc sans même s'être présenter... So weird tout ça. Enfin bon. Écoutons ce qu'il a à dire avant de juger.

Vous avez juste à mettre cet appareil avant de vous endormir. C'est encore en projet, on attend la confirmation du département des Sciences. Ceci est la version finale.

Euh... Ok.

Bon après, le scientifique avait fait mention d'une forte récompense, ce qui avait chassé toutes les idées saugrenues auxquelles Gintoki avait commencé à cultiver dans son esprit plus que tordu. C'est donc après avoir refourgué l'engin que l'autre disparut aussi vite qu'il était arrivé, laissant sans voix l'Argenté. Et ben, il était pressé. Mais avec l'argent qu'il y avait en prime, il aurait pu lui payer un soda au moins. Repartant d'un pas rapide vers sa demeure, le Shiroyasha ne se posa plus de questions sur l'étrange individu rencontré un peu plus tôt, se concentrant davantage sur la grosse somme d'argent qu'il allait obtenir à la suite du service demandé. Avec tout ça, fini les problèmes avec Haru, parce que le loyer serait payé pendant plus d'un an. Et là, Gintoki pourrait fermer le clapet à son coloc'. Rien que pour ça, il était aux anges.
La nuit arriva, et il avait prit les lunettes pour lire son manga du soir. La fatigue le gagna assez vite, et il eut juste le temps de poser son livre sur la table de chevet avant de sombrer dans les bras de Morphée...


Ouvrir les yeux est toujours une épreuve compliquée le matin. Et Gintoki n'échappait pas à la règle. Entrouvrant l'une de ses paupières, il aperçut une silhouette féminine à ses côtés. Plantureuse en plus, tout ce à quoi l'Argenté pouvait s'attendre. Mais il y avait quelque chose qui le troublait. Pourquoi diable il la voyait en gorgone ? Sa chevelure blonde donna naissance à plusieurs serpents, et ses deux gros obus n'étaient couverts que par de simples feuilles de chênes. Un brin d'érotisme dans sa tenue, on peut dire que c'est la définition parfaite de la Gorgone des temps modernes, capable de charmer d'un claquement de doigts le plus innocent des mâles.
Bondissant de sa couche, Gintoki se retrouva sur le sol en un rien de temps mais pas du bon côté. Observant ses mains, il fut surpris de voir des doigts palmés. Tentant d'émettre un son, il ne parvint qu'à coasser.

Crôooaaaaa....

Et merde. Un crapaud. Avec le miroir sur la porte à sa gauche, il avait même pu voir que sa chevelure était restée, faisant de lui un batracien à perruque. Mais bon sang, où était il tombé ?

Gain d'xp: 7 + 5 = 12
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucy Heartfilia
Fairy Tail - Earthland
avatar
Crédits : Avatar by Erza K. & Signa by Sirius ❤
Messages : 622
Date d'inscription : 20/09/2013
Age : 103
Localisation : Dans mon lit, en train de geeker n_n

Fiche de mage
Magie / Arme: Magie des constellations / Fleuve étoilé
Niveau: 22
Expérience:
130/506  (130/506)

MessageSujet: Re: Event : Let me be your nightmare ~ feat. Gintoki Shiroyasha   Ven 3 Juil - 23:41


Let me be your nightmare
Event Halloween


La personne à côté d'elle avait bondit d'un seul coup du lit sur lequel ils dormaient après s'être réveillé, manifestement désorientée. À cause de quoi ? La blonde avait touché son visage suite à la réaction de l'homme à la permanente argentée. Elle n'avait rien d'anormal, alors où était le problème ? Lucy regarda cet étrange homme observer ses mains avec étonnement, un peu comme si on les lui avait coupées puis remplacées par d'autres complètement différentes. Elle allait prendre la parole, mais en fut dissuadée lorsqu'elle l'entendit croasser de sa voix rauque l'homme à la chevelure d'argent. Alors quoi, il ne savait pas parler correctement ? Quelle personne bien étrange décidément. La demoiselle ouvrit de nouveau la bouche, et cette fois-ci eut la possibilité de s'exprimer.

« Euh... Enchantée ? Qui êtes-vous ? Vous êtes assez étrange, pour croasser comme ça. En tout cas, je suis... »

Mais alors qu'elle allait décliner son identité à cet homme qu'elle n'avait jamais vu auparavant, le décor changea subitement. Lentement, les murs se déformèrent pour finalement disparaître, et laissèrent place à une vaste étendue désolée, souillée parce qu'elle reconnu comme être du sang, et surtout, par des monceaux de cadavres. Elle, Lucy, se tenait au milieu, l'air serein, le cœur battant d'adrénaline mais parfaitement lucide. Lucide ? Vraiment ? Est-ce donc pour cela que lorsqu'elle regarda ses mains, elle n'en fut pas étonnée qu'elles soient tachées d'un sang qui n'était probablement pas le sien ? Elle frissonna, ses poils se hérissant sur ses bras. L'air était lourd, l'odeur qui y flottait étant peu ragoûtante. Ça sentait la mort à plein nez. Mais celle-ci ne dérangeait pas la blonde, elle ne saurait dire pourquoi. Elle posa ses mains sur son ventre. Une armure. Bien, elle était en tenue adéquate pour aller guerroyer joyeusement avec ses ennemis. Baissant le regard, elle constata qu'à ses pieds se trouvait une arme. Un long sabre, encore reluisant de ce liquide écarlate de la vie qu'il avait prise il y a peu. Était-ce elle qui avait fait ça ? Comment cela était possible ? Jamais elle n'aurait osé prendre la vie d'autrui, elle était bien trop douce pour cela. C'était inconcevable. Et pourtant, c'était bien ce qui était arrivé. Elle eut un sourire en se saisissant de son arme, essuyant de le sang qui s'y trouvait avec sa main avant de le porter à sa bouche. Elle était méconnaissable, à goûter le sang ainsi.

La demoiselle n'avait d'ailleurs pas fait attention à la disparition de l'argenté qui s'était trouvé dans la pièce avec elle précédemment, car il y avait bien plus intéressant là : un cadavre encore chaud qui se trouvait à quelques centimètres d'elle. Elle retourna avec son pied. Des cheveux d'un châtain sombre sous une sorte de heaume léger, une tenue bleue et une expression mortifiée sur le visage. Elle n'avait jamais vu cet homme auparavant, et s'en moquait complètement. Elle regarda aux alentours, avant de voir une silhouette au loin, qui s'approchait d'elle. Qu'est-ce qui était en train de se passer au juste ? Elle ne savait pas, mais elle savait qu'elle avait apprécié enfoncer sa lame dans le corps de cette victime à ses pieds. D'ailleurs, elle recommença, encore, et encore, et encore, simplement pour le plaisir de voir le sang s'écouler toujours de ses plaies. Il était mort depuis bien assez peu pour que son liquide sanguin ne s'échappe plus de son corps de toute manière. La blonde arrêta. Elle se mit à ricaner doucement, avant de rire plus fortement, celui-ci résonnant dans la plaine où n'était que mort et désolation, et où elle était le seul vainqueur d'un combat qui semblait avoir été sanglant. À moins que quelqu'un d'autre ne se manifeste et décide d'en intenter à sa vie, au péril de la sienne ?

Gain d'xp : 6


Dernière édition par Lucy Heartfilia le Sam 4 Juil - 3:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://asuyaa-dxd.skyrock.com/
Messages : 559
Date d'inscription : 02/09/2014

Fiche de mage
Magie / Arme: Infinity Sword
Niveau: 15
Expérience:
91/240  (91/240)

MessageSujet: Re: Event : Let me be your nightmare ~ feat. Gintoki Shiroyasha   Sam 4 Juil - 0:11

En tant que batracien, Gintoki constata plusieurs choses à son sujet. Des sens plus aiguisés, que ce soit la vue ou même les réflexes. D'ailleurs, un petit bourdonnement se fit entendre juste à côté de lui. A y regarder de plus près, non plutôt à y entendre le son, il s'agissait d'une mouche de couleur noire dont les yeux rouges s'illuminaient de toutes leurs facettes vermillons disposées comme des vitraux dans une église. Ni une ni deux, sa bouche s'ouvrit et sa langue s'étendit sur plusieurs mètres d'après lui, mais qui n'étaient qu'une poignée de décimètres, pour attraper en plein vol l'insecte volant. Aussitôt sortie, aussitôt rentrée au bercail avec le repas. La populace d'humains qui grouille sur cette planète aurait trouvé cela ragoutant, comme le Gintoki d'avant, mais pas le crapaud à perruque qu'il était devenu. Un petit côté croquant, dont le gout aurait pu être relevé à l'aide d'une sauce quelconque. M'enfin, parler gastronomie n'était clairement pas le sujet à aborder pour l'instant. La gorgone était toujours présente et la rainette garçon préféra continuer à l'ignorer du regard. Pas envie de terminer dans son gosier, surtout qu'il vient à peine de terminer son repas. Finalement la tentation est trop grande et elle a eu raison de cette pauvre petite créature aux pieds palmés.

L'échange de regards ne dure qu'une poignée de secondes, mais est ô combien oppressante pour lui. Ne sachant pas ce qu'il va lui arriver, des frissons lui parcourent l'échine. A ce qu'il sait sur le sujet, les gorgones pétrifient du regard quiconque ose les regarder ne serait ce qu'un bref instant. Mais, échappe t'il à la règle, lui qui n'est désormais plus un être humain ? Va savoir. Tout est dans le regard, qu'on lui avait dit des années plus tôt. Revoilà qu'il plonge dans ses souvenirs les plus anciens. L'époque des champs de batailles, des discussions sans queue ni tête avec ses frères d'armes, la disparition de son enseignant. Tout cela semble refaire surface, comme si c'était un cauchemar qui revenait perturber la vie tranquille de ton subconscient. La dame au regard de pierre lui adressa la parole, mais étant toujours sous la forme d'un crapaud, c'est avec plusieurs croassements qu'il lui répondit.

Croaa Croaaa Croaaa d'accord ?

Pardon ? Surprise totale dans sa tête. Il venait de parler là, hein ? C'était pas une autre de ces hallucinations ? Regardant son reflet dans une flaque d'eau située juste à côté de lui, l'individu se transforma petit à petit et retrouva son apparence tant convoitée d'humain. Mastiquant ce qu'il pensait être un bonbon, il se rappela bien vite les derniers instants passés dans la peau du batracien, et recrache vite le corps étranger par terre dans un mélange de salive et autres choses innommables. Le cadavre de mouche fit vite insignifiant par rapport à ce qui se présentait sous ses yeux. Une odeur de brulé, des corps jonchés sur le sol. Nous y voilà, pensa t'il. Un hurlement strident perça le calme mortuaire, puis un bruit sourd. Le bruit que fait un corps lorsqu'il tombe sur le sol, inerte. A y regarder de plus près, Gintoki aperçut une masse difforme se dessiner dans le brouillard de guerre. Tirant son arme hors du fourreau, il partit dans cette direction avec prudence lame au clair.

Une personne en armure, positionné à côté d'un corps sans vie. La chevelure est brune claire et en plissant les yeux, l'Argenté parvint à reconnaitre le cadavre. Ce heaume si symbolique, il ne pouvait s'agir que d'une personne... Tatsuma. Aussi vinrent s'ajouter à l'esprit déjà désemparé du Shiroyasha d'autres réminiscences douloureuses. Et à en voir le meurtrier de son cher frère d'arme continuer son geste sans remords, le permanenté est victime d'une sorte de traumatisme, comme si la folie venait s'incruster à ce rassemblement de mauvaises pensées. Fonçant droit sur celui ou celle qui allait devenir son adversaire, le samurai donna un grand coup dans le vide entre lui et son opposant pour le faire reculer de quelques pas, afin de cesser cette torture sadique.

N'as tu donc aucun honneur ? Pourquoi continuer à planter ton arme dans le corps inerte de mon ami ? PARLE !

L'intonation avait changé à la fin de sa phrase. Réfléchir, plus le temps pour ça. Quitte à vivre cette période une nouvelle fois, autant y aller sans se retenir. Ça semblait tellement réel, pourtant il y avait quelque chose de louche. Mais quoi ?

Gain d'xp : 7
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucy Heartfilia
Fairy Tail - Earthland
avatar
Crédits : Avatar by Erza K. & Signa by Sirius ❤
Messages : 622
Date d'inscription : 20/09/2013
Age : 103
Localisation : Dans mon lit, en train de geeker n_n

Fiche de mage
Magie / Arme: Magie des constellations / Fleuve étoilé
Niveau: 22
Expérience:
130/506  (130/506)

MessageSujet: Re: Event : Let me be your nightmare ~ feat. Gintoki Shiroyasha   Sam 4 Juil - 3:06


Let me be your nightmare
Event Halloween


Et en effet, quelqu'un avait bel et bien eu l'audace de se manifester. Une silhouette grise s'approcha d'elle à vive allure, la frôlant d'un coup d'épée dans le but de la faire reculer, et ainsi l'arrêter dans sa scarification du cadavre précédemment à ses pieds. Elle put reconnaître l'homme à la permanente argentée, mais qui semblait avoir quelques années de moins, et surtout était taché de sang, probablement celui de ceux qui avaient osé se mettre en travers de sa route pour intenter à sa vie. Il s'adressa à elle avant qu'elle n'ait pu le faire, une expression méprisante sur le visage. Elle n'avait aucun honneur pour faire ce qu'elle faisait, à continuer à marquer le corps sans vie de celui qui était apparemment son ami. Enfin, il lui somma de parler. Elle eut un sourire condescendant face à sa remarque sous forme de question. En effet, elle n'avait pas d'honneur, elle ne désirait qu'en retirer un certain plaisir, sentir l'adrénaline monter dans ses veines après avoir commis un acte odieux et inhumain. Elle s'adressa à lui, son arme levée devant elle pour parer n'importe quel éventuel coup qu'il tenterait de lui mettre, bien plus rapide qu'elle.

- Ça ne va pas d'attaquer les gens comme ça ? dit-elle avec un air offusqué. Bon ils étaient sur un champ de bataille, et pas spécialement dans le même camp, donc il avait très certainement eu raison de la repousser avec son arme. Mais elle n'en n'était pas moins étonnée. Ceci passé, elle rouvrit la bouche au bout de quelques secondes. Je ne savais pas que c'était ton ami, j'en suis désolée, dit-elle en regardant son sabre avec un air pensif. Mais j'avoue que la sensation de ma lame s'enfonçant en lui était... Divertissante. Je pense que je me plais bien ici, ajouta-t-elle avec un grand sourire.

Voilà qu'elle disait des choses insensées. Jamais elle n'aurait prononcé de telles paroles et commit de tels actes en réalité. Elle commençait doucement par être emportée dans la folie d'un endroit qui lui semblait être réalité, et dont le décor avait été implanté de telle façon qu'elle ressentait absolument la moindre sensation et émotion qui découlaient de ses actes et mots qui passaient la barrière de ses lèvres. C'était une expérience nouvelle, impressionnante, vivifiante. Et elle n'avait pas conscience qu'il s'agissait là d'un rêve, dans lequel elle n'avait rien de la bonne personne qu'elle pouvait être dans le monde réel. Lucy détailla de ses yeux noisette l'homme à la permanente argenté. Il était quant à lui habillé d'une tenue composée de noir et de blanc-gris. La blonde se demandait s'il parvenait à rester inaperçu sur le champ de bataille paré ainsi. Elle ouvrit la bouche, après avoir tenté un coup de sabre envers l'argenté.

- En tout cas, ton ami n'était pas très fort pour s'être fait tuer aussi facilement par une femme peu expérimentée. C'était assez minable en fait, dit-elle avec une expression insolente. Est-ce que ce sera pareil avec toi ? Ce serait assez décevant, tu as l'air d'être là depuis un moment pourtant, ajouta-t-elle en regardant ses vêtements tachés de sang par endroit, et légèrement déchirés, signe qu'il ressortait d'une longue et rude bataille. Ce ne doit pas être la première personne que tu perds, je me trompe ? finit-elle avec un ton qui se voulait doux, alors qu'elle brandissait de nouveau son arme en sa direction. Alors, une de plus ou une de moins... Ça ne doit pas faire grande différence pour toi, j'imagine.

Elle arborait à présent un visage inexpressif, consciente que ses paroles allaient probablement mettre en colère son adversaire, chose qu'elle pouvait parfaitement concevoir. Elle aussi elle se serait énervée si on lui avait parlé ainsi. D'autant que la blonde faisait comme si elle avait cerné la personne en face d'elle, prononçant des paroles sur un ton de vérité. Mais était-ce vraiment le cas ? Elle en jugerait à la réaction de l'homme argenté en face de lui. Pour l'heure, il était question ne pas mourir de son épée, et peut-être de prendre sa vie ? La désormais non-constellationniste décida d'abattre de nouveau son arme sur son adversaire qu'elle ne connaissait ni d'Eve ni d'Adam pour engager le réel début des hostilités.

Gain d'xp : 7
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://asuyaa-dxd.skyrock.com/
Messages : 559
Date d'inscription : 02/09/2014

Fiche de mage
Magie / Arme: Infinity Sword
Niveau: 15
Expérience:
91/240  (91/240)

MessageSujet: Re: Event : Let me be your nightmare ~ feat. Gintoki Shiroyasha   Sam 4 Juil - 11:08

Ce timbre de voix s'échappant de l'armure, il l'avait déjà entendu. Inutile de remonter loin dans ses souvenirs, il s'agissait de la femme Gorgone de tout à l'heure. Cette fille, Gintoki ne s'attendait pas du tout à la revoir, trop occupé à se remémorer tout ces souvenirs souffreteux que d'elle. Et pourtant, c'était bien elle qui se trouvait face à lui, arme à la main en train de s'acharner sur le corps sans vie de ce pauvre Sakamoto. La voilà qui s'excuse, lui autorisant la vie sauve tout en excluant pas de la torturer. Chose promise, chose due non ? Alors qu'il s'apprêtait à ranger son arme, la demoiselle prononce les mots de trop. L'Argenté s'arrête immédiatement dans son geste, puis relève la tête en la regardant droit dans les yeux. Son regard se fait plus menaçant, ses yeux la fixent tel un rapace sur sa proie. Jetant un coup d’œil au delà, il demanda à la blonde d'observer l'endroit où ils se trouvaient en ce moment. Avec un peu de jugeote, elle comprendrait bien vite son erreur et pourrait partir dans l'au delà la conscience tranquille. Tsss... Ces bonnes femmes.... Il suffit qu'elles découvrent un nouvel environnement et qu'elles y goutent ne serait ce qu'une perle de ce nectar pour se croire tout permis.

Combien de personnes as tu ôté la vie ?

En disant cela, il était allé se rendre près du corps de son ami, lui prenant le pouls pour voir s'il restait un faible espoir qu'il soit en vie. Mais rien, pas une pulsation ni de battements de cœur. Il faut se rendre à l'évidence, Sakamoto Tatsuma est mort sur le champ de bataille, en héros. Les dires de la ménagère le firent sortir de ses gonds, en plus de son faciès dévoilant son absence de sentiments humains. Très bien, voilà une preuve que cette fille blonde est plus une créature qu'un être humain.

"Les émotions sont pour les faibles comme toi, Shiroyasha."

Voilà que cette phrase commença à résonner dans la caboche de l'homme d'armes. La personne qui lui a dit ça, il s'en rappelle parfaitement. La chevelure grisâtre, les yeux de croque morts. C'aurait pu être son apparence dans les années à venir, mais cette cicatrice en plein milieu du visage reste son seul moyen de se faire différencier. L'individu se tient à quelques pas des deux protagonistes, continuant d'observer Gintoki sans se préoccuper de la demoiselle en armure. Un sourire timide se dessine, se transformant au fur et à mesure en un sourire sadique et satisfait.

Tu veux mourir toi aussi ? Bien...

S'élance ensuite sur l'Argenté, pointant son arme vers lui d'une seule main. Pris au dépourvu, Gintoki ne peut que voir son épaule droite transpercée par la lame adverse. Le coup est bref, mais suffit à le faire grimacer. S'ensuivit une salve de kunais dont le permanenté ne peut s'en défaire entièrement, vu le nombre assez important.Deux de ces armes de jet l'atteignent juste au dessus de ses genoux, lui bloquant ainsi toute tentative de mouvements. Les jets et les endroits touchés sont calculés parfaitement, démontrant la présence d'intelligence du corbeau. Fait rare, puisqu'en pleine bataille règne la loi du plus fort. Tournant la tête vers l'autre bonne femme, l'Argenté lui somme de quitter la zone au plus vite. Toutefois, elle n'en fait rien. Persévérant dans ses efforts, il en conclut qu'il avait perdu l'usage de la parole. Comment l'avait il perdu ? Ouvrant grand les yeux, le garçon se rendit compte bien vite de la supercherie : Le croque mort et ses kunais. Basculant la tête vers son adversaire, la présence d'un énième sourire confirme ses craintes. Se palpant la gorge, il empoigne l'objet non désirable et entame une action en vue de l'extirper hors de sa trachée.

Bien des personnes n'ont pas idée de faire ce que tu fais là.

Le jeune guerrier achève de retirer le kunai et ferme les yeux pour reprendre son souffle. Lorsqu'il les rouvre, il revoit la même scène qu'il vient de se passer mais d'un point de vue extérieur. Sauf que là, l'autre Gintoki tombe au sol, le buste perforé de plusieurs coup d'épée et toujours les armes de jet placées stratégiquement dans la chair. L'Argenté toujours en vie se précipite vers la demoiselle mise à l'écart de la scène et lui prend la main avant de l'emmener avec lui hors du champ de bataille.

Trouves tu toujours cet endroit fait pour toi ?

Elle avait du tout voir, et il priait pour ne pas avoir de questions sur ce qu'il venait de se passer. De tout ce qu'il avait vécu dans sa vie, c'était de loin ce qu'il ne désirait pas revivre. Cette journée fatidique à marquer d'une pierre blanche. Sa vie avait basculé ce jour même. Oui, c'était à ce moment que Gintoki gagna ce surnom, le Démon Blanc. Shiroyasha.

HRP:
 

Gain d'xp : 8
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucy Heartfilia
Fairy Tail - Earthland
avatar
Crédits : Avatar by Erza K. & Signa by Sirius ❤
Messages : 622
Date d'inscription : 20/09/2013
Age : 103
Localisation : Dans mon lit, en train de geeker n_n

Fiche de mage
Magie / Arme: Magie des constellations / Fleuve étoilé
Niveau: 22
Expérience:
130/506  (130/506)

MessageSujet: Re: Event : Let me be your nightmare ~ feat. Gintoki Shiroyasha   Sam 4 Juil - 16:14


Let me be your nightmare
Event Halloween


Et en effet, il semblait bien qu'elle l'avait mis en colère. Son regard était devenu menaçant et il s'était rétracté lorsqu'il avait commencé à ranger son arme, avant de lui dire de bien observer le lieu dans lequel ils se trouvaient. Bientôt, il lui demanda à combien de personnes elle avait bien pu ôter la vie. Elle-même ne savait pas. Elle avait l'impression d'arriver en plein milieu d'une scène dont elle ne savait pas comment c'était arrivé, caractéristique typique d'un rêve que l'on fait : on ne sait jamais quel a été le début. La blonde réalisa que ne pas savoir ça était assez frustrant en soi. Ne pas pouvoir se rappeler ce que l'on a bien pu faire au début, c'était embêtant. Elle ne pouvait pas répondre à cette question. Peut-être que cet homme dont le cadavre reposait au sol était le seul qu'elle avait pu tuer, ou bien au contraire le successeur d'une longue série de meurtres, à l'image des monceaux de corps qui se trouvait sur les lieux de la bataille. Elle n'avait pas fait plus attention que ça à la question de l'argenté, continuant de le provoquer sans raison apparente.

Ils se seraient très certainement déchirés ensemble si une autre personne n'avait pas fait son apparition. Les cheveux gris, il ressemblait vaguement à l'homme à la permanente argentée. Souriant sadiquement, ce premier s'adresse à celui-ci, et alors la blonde se demande s'ils ne se connaissent pas. Mais elle recule alors que l'un s'élance sur l'autre, le transperçant de sa lame, avant qu'une pluie de kunais ne lui tombe dessus. Lucy manque d'être touchée, ici uniquement spectatrice de la mort de cet homme à la chevelure particulière. Elle écarquille alors les yeux en le voyant surgir sur le côté, vers elle, avant de lui saisir la main pour l'éloigner de la scène. N'était-il pas en train de mourir sous ses yeux au même instant ? Comment avait-il fait pour se dédoubler ? La scène qui était déjà surréaliste était devenue complètement invraisemblable. Peut-être était-ce là le résultat d'une puissante hallucination de sa part. Elle se laissa entraîner sans rechigner, après tout, elle n'avait pas l'envie de connaitre un sort similaire à son autre lui qui venait de se faire transpercer sans aucune pitié par l'homme qui était arrivé il y a peu.

La demoiselle souffla. Elle commençait à se sentir à l'étroit dans son armure. Sa main qui tenait son sabre commençait à trembler, pour une raison inconnue. Elle resserra sa poigne, et alors l'argenté lui adressa la parole, cette fois sans aucune haine dans le ton. « Trouves-tu toujours cet endroit fait pour toi ? » Elle eut un sourire face à ces propos. Elle avait vraiment trop parlé tout à l'heure, et voilà qu'elle n'était plus sûre. Elle qui ne savait même pas ce qu'elle faisait ici, et qui pourtant avait la sensation qu'elle avait un rôle à y jouer, peut-être autre que d'être celle qui prend la vie d'autrui, sans se soucier des conséquences de ses actes.

- Je ne sais pas. J'ai l'impression que je viens tout juste d'arriver ici, qu'il n'y a pas eu de début ou qu'en tout cas je n'en n'ai aucun souvenir. C'est étrange, souffla-t-elle, légèrement déstabilisée. Elle plongea son regard dans celui de l'homme habillé en blanc, avant de lever son arme devant elle, pensive. Il vient de se passer quoi au juste ? Tu n'es pas censé être mort, tué par cet homme là-bas ? À moins que j'ai halluciné ? finit-elle à voix basse, se parlant à elle-même. Elle ne savait pas et commençait doucement à se poser de nombreuses questions. Elle reprit cependant la parole avant que le samurai ne lui réponde. Pourquoi fuir si tu es destiné à mourir, de toute façon ? Puis, même si je me mêle de ce qui ne me regarde pas, vous semblez vous connaître... Et je crois qu'il ne va pas tarder à venir ici. Enfin, ça ne me concerne pas, c'est entre toi et lui. Je peux tout aussi bien vous regarder vous déchirer pendant que je m'enfuis. Même si ce serait incroyablement lâche, mais cela vaut mieux que d'attendre mon tour, dit-elle d'une voix étrangement faible.

Elle n'avait pas envie d'attendre, et de voir l'argenté se faire tuer de nouveau, pour qu'après ce soit son tour à elle. Mais de toute façon, elle avait bien deviné que ça ne concernait que ces deux hommes, qui semblaient être de vieilles connaissances, manifestement pas en bien au vu de la façon dont l'un avait fini transpercé par l'autre. Elle avait compris qu'elle était tombée dans un endroit et à un moment qui ne la concernaient pas, qui n'étaient pas les siens. Tout paraissait être lié à cet homme à la chevelure ébouriffée et argentée.
Gain d'xp: 8
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://asuyaa-dxd.skyrock.com/
Messages : 559
Date d'inscription : 02/09/2014

Fiche de mage
Magie / Arme: Infinity Sword
Niveau: 15
Expérience:
91/240  (91/240)

MessageSujet: Re: Event : Let me be your nightmare ~ feat. Gintoki Shiroyasha   Sam 4 Juil - 20:31

L'invité non voulu était désormais assez loin pour que les deux personnes cessent leur folle course. Et à la question de l'Argenté, la demoiselle répondit en hésitant. Elle s'était trop avancée tout à l'heure en se vantant d'aimer l'endroit et la sensation que procurait le contact de la lame et de la chair. Oui, il s'en rappelait parfaitement maintenant. Cette nuit si particulière où il avait gagné ce surnom était également celle où il avait perdu la totalité de ses compagnons avec qui il avait grandi. En excluant l'autre bonhomme dont nous tairons le nom bien sur, vu qu'il était occupé à se farcir l'autre côté. Néanmoins, les deux s'étaient croisés et le Corbeau avait prit en compensation son oeil gauche lorsqu'ils avaient croisé le fer.  Tout cela avait fait replonger Gintoki dans les méandres de son passé, le faisant oublier la présence de son invitée. Fort heureusement, la petite baffe qu'elle lui donna le fit revenir dans le monde actuel.

Ce qu'il vient de se passer, c'est que tu viens de revivre avec moi une journée que j'aurais préféré oublier à jamais...

Avec ses questions qui suivirent, elle souleva néanmoins un point assez intéressant? "Pourquoi fuir si tu es destiné à mourir ?" Un sourire en coin, le permanenté passa une main dans ses cheveux et répondit tout simplement.

La fuite permet de te maintenir en vie.

Chaque combattant, du plus entrainé au novice te répondra la même chose. Sauf bien sur quelques rebelles qui sont persuadés que le dicton "La fuite c'est pour les lâches" est synonyme de taper dans le tas quitte à y laisser la vie. Après, Gintoki regrettait un peu le fait qu'elle soit spectatrice de cette bataille passée dont elle n'avait strictement que faire. Il aurait bien sur tout donné pour voir ce qu'elle faisait de son côté à l'époque, faire du shopping ou de la corde à sauter. Elle ne connaissait rien de son univers, se contentant juste d'observer sans intervenir.

La scène de tout à l'heure provient de mon passé, et ce n'est pas grâce à toi et tes commentaires que je suis toujours en vie à cette heure.

Se rendant compte de la dureté de son intonation et de ses dires, le membre du Gouvernement s'excusa et tenta de calmer le jeu en faisant une de ses grimaces afin de détendre l'atmosphère. Bien sur, ce fut pas du joli-joli mais le sourire timide sur le visage de son interlocutrice lui donna raison.

La personne se faisant tuer tout à l'heure était une version alternative de moi, si je n'avais pas paré la première vague de kunais.

Scrutant les environs, il aperçut un corbeau posé sur les ruines d'un bâtiment coasser quelques instants avant de tourner le regard vers l'Argenté. Dans ce regard vide, Gintoki cru apercevoir son reflet mais différemment habillé. Un collier de grosses perles autour du cou, des bandelettes sur tout le corps avec des sortes de formules magiques dessus. Un frisson lui parcouru le bras droit et se retourna aussitôt, tirant sa lame au clair. Il ne s'était pas trompé, une silhouette se tenait face à lui et de la fille. Les yeux rouge vifs, ceux d'un démon. Alors, voilà à quoi il ressemblerait s'il était resté dans la voie du carnage... Rien que de se voir face à face, le permanenté sait qu'il n'est pas de taille face à cet adversaire. Depuis son arrivée au Gouvernement, il a laissé la voie du sabre pour emprunter celle de la flemme. Différente en tout point, cette dernière nécessite aucun entrainement et est plutôt facile d'accès. Il pensait en avoir fini avec toute cette violence, peut être qu'en fait, au fond de lui c'est ce qui le maintient en vie finalement ?

Je crois que tu vas devoir encore m'accompagner pour ce voyage éducatif sur ma vie, mon histoire.

Il fit ensuite un signe à l'autre greluche comme quoi il fallait faire preuve de prudence. Ce nouvel adversaire était imprévisible. Après tout, il s'agissait de lui même. Avec sans doute moins d'humour et serait plus porté sur l'action.

hrp:
 
Gain d'xp: 6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Event : Let me be your nightmare ~ feat. Gintoki Shiroyasha   

Revenir en haut Aller en bas
 

Event : Let me be your nightmare ~ feat. Gintoki Shiroyasha

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Hakuna Matata ~ [Feat. Gintoki]
» His greatest dream or ... a nightmare ? FEAT :: Jim T. Reed.
» mouvement de personnel dans la première section ( Overlord / Gintoki Shiroyasha)
» event coupe du monde la semaine prochaine
» [Tori] - Event - A l'Abri des Masques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Reborn :: Le vaste monde d'Edoras :: Earthland-