Rejoignez-nous, pour une aventure unique dans le monde des fées ~ ♦ Le forum a désormais 2 ans !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum fermé. La partie RP est en revanche ouverte.

Partagez | .
 

 Une petite fille dans la forêt et quelques souvenirs [Menma]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Corentin Dumontier
Indépendants
avatar
Messages : 51
Date d'inscription : 01/08/2013
Age : 21

Fiche de mage
Magie / Arme: Magia Erebea/Keyblade
Niveau: 13
Expérience:
180/182  (180/182)

MessageSujet: Une petite fille dans la forêt et quelques souvenirs [Menma]   Lun 27 Oct - 23:33

Après moult pérégrination, je me retrouve aujourd'hui dans une forêt. Si j'en crois les habitants alentours, il s'agit de la forêt d'Iridia. Et la première chose que l'on peut en dire, c'est que la végétation y est plus que luxuriante. Il est très difficiles de sortir des sentiers battus. Car là où les chemins de terres restent praticables grâce à un entretient régulier, le reste de la forêt ressemble beaucoup plus à une jungle. Il est facile de distinguer que quelques endroits ont été profanés par des pieds humains, mais il n'y a pas énormément de traces. Comme quoi l'être humain est parfois un véritable trouillard. Ou un inconscient, tout dépend du point de vue. Mais ce qui est certain, c'est qu'il faut une sacré dose de courage pour entrer dans cette forêt au vue du peu de traces de pas en dehors du chemin balisé. Et Xehanort me donne l'impression d'avoir trouvé des empreintes qui n'aurait pas du se trouver là.

-Dis moi gamin, quel âge pense tu que la personne qui est passé par là peut avoir ?

Je me tourne vers la portion de d'herbe piétinée que m'indique le Maître pour voir les dites traces. et à première vue, je dirais que la personne doit avoir dans les environs de la dizaine d'années. Et les traces ont l'air fraîches. Je n'aime pas ça. Je n'ai aucune idée des dangers que représente cette foret et un jeune enfant s'y est engouffré. Je n'aime pas être forcé par cet homme, mais dans le cas présent je n'ai pas trop le choix. Je m'engouffre donc dans cette forêt afin d'aller trouver la personne inconsciente qui n'a pas suivi le chemin, même s'il est mal indiqué. J'inscrit mentalement un ordre de mission : trouver un enfant d'une dizaine d'années, mâle ou femelle, avant les bandits qui détroussent les passants ayant perdu leur chemin. Et j'ajoute en option de trouver une source de sang, car j'ai épuisé mes réserves ce matin, et j'avais à peine de quoi étancher ma soif. Il ne serait pas étonnant que je fasse une ou deux actions étranges, mais aucun risque que je perde le contrôle, c'est déjà ça.

Au bout d'une dizaine de minutes à gentiment suivre la piste laissée par la personne qui s'est engouffrée dans la forêt, je tombe une une petite fille au cheveux blancs, qui est en train... d'observer des plantes. J'espère au moins qu'elle cherche des herbes médicinales, histoire de dire que ce n'était pas juste pour cueillir des fleurs pour maman. Je ris de ma pensée, puis je me dirige vers la demoiselle qui se retourne en m'entendant. Pour lui montrer que je ne suis pas agressif, je m'abaisse à son niveau et je lui souris.

-Bonjour petite fille, es tu perdue dans la forêt ?

Faudrait qu'elle fasse attention, car c'est dans ces moment là qu'il y a un grand méchant loup qui vient manger les petites filles. Mieux vaut ne pas traîner.

-Un grand méchant loup... Tu es retombé en enfance ?
-Lâche moi cinq minutes veux tu. Je fais mes images comme je veux...



Gain d'xp: 4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Menma Yadomi
Blue Pegasus
avatar
Crédits : (c) archanemy
Messages : 349
Date d'inscription : 25/05/2014
Age : 18
Localisation : UNDER YOUR BED.

Fiche de mage
Magie / Arme: Brain Action
Niveau: 18
Expérience:
128/342  (128/342)

MessageSujet: Re: Une petite fille dans la forêt et quelques souvenirs [Menma]   Mar 28 Oct - 23:53

Une petite fille dans la forêt et quelques souvenirs
feat. Corentin Dumontier
Je soupire. Ça fait plus d’une heure que je tourne en rond à cause du chemin banalisé, et j’avoue que ça commence à m’ennuyer. De plus, à cause dudit chemin, impossible de profiter de la nature pourtant luxuriante à sa juste valeur. En plus, je suis sûre que les fleurs sont plus belles, par delà la «frontière». Et puis je n’ai pas croisé la moindre âme qui vive depuis que je suis là, et cela fait pourtant un moment que je suis prisonnière de cette forêt. Je regarde à ma droite, puis à ma gauche, et constatant qu’il n’y a effectivement personne, je m’aventure vers les fourrées plus épaisses. À peine quelques mètres plus loin, je me réjouis de trouver une jolie fleur aux pétales rouges, et juste à côté, sa jumelle à la teinte blanche. Quelles beautés. Je ne suis pas très sûre de leurs noms cependant, car je ne me souviens pas en avoir croisées de telles sur Earthland. Du bout de mes doigts, j’effleure la surface d’un pétale, étonnée de la douceur qu’il a. Je m’agenouille alors près des deux plantes et en approche mon nez qui s’emplit immédiatement d’une exquise odeur. Il n’y a pas à dire, la nature d’ici est prodigieusement belle. Et j’imagine que je ne suis pas au bout de mes surprises.

Je me relève alors, ignorant mes genoux à présent terreux et essuie mes mains sur ma robe blanche pour les nettoyer. De toute façon, je hais cette robe. Le symbole en forme d’éclair épinglé dessus me donnerait presque la nausée.

Alors que je fais quelques pas, j’entends soudain des cris d’oiseaux et relève alors la tête. Une ribambelle d’animaux volants se met à tourbillonner vers les hautes branches des arbres, certains gazouillant joyeusement tandis que d’autres croassent comme des noirs corbeaux. Je souris alors, une idée germant dans mon esprit : sans plus attendre, je m’accroche au tronc d’un arbre gigantesque et entreprend d’escalader ses branches, des écureuils et autres petits animaux accompagnant mon ascension. Je focalise mon attention sur la ramure de l’arbre, ignorant la hauteur à laquelle je me trouve et bientôt, j’aperçois le ciel grisâtre. Jusqu’ici, je n’avais aucune idée du temps qu’il faisait, à cause de la végétation qui obstruait les hauteurs mais à présent que je vois le ciel couvert de nuages, je trouve l’endroit encore plus beau.

Après avoir admiré le ciel et tenté d’estimer l'âge de l’arbre, j’entreprends de redescendre, non sans d’abord me persuader que je ne risque rien et qu’il n’y a pas à avoir peur. Mais évidemment, je suis terrifiée. Et j’ai le vertige. Je dois me rendre à l’évidence : je suis montée beaucoup trop haut. Prudemment, je pose mes pieds sur la branche d’en-dessous et m’y aventure progressivement, le corps tourné vers le tronc pour ne pas voir le vide qui me tend les bras. Un petit oiseau passe alors devant mon nez, gazouillant tout en se posant sur la branche en face de moi. Je ne peux retenir un léger rire tout en le regardant.

- Si tu es venu pour me voir tomber tu vas être déçu du spectacle, tu sais.

C’est seulement après une bonne demi-heure que j’atteins enfin la terre ferme, rassurée de n’avoir loupé aucune branche. L’oiseau que j’ai croisé précédemment repasse alors à côté de moi et je lui tire la langue, amusée, lui montrant fièrement que j’avais raison de lui dire qu’il allait être déçu du spectacle. Il me répond simplement en faisant un tour sur lui-même avant de repartir vers les hauteurs.

La sensation d’herbe caressant mes pieds me fait sourire et je m’allonge sur le dos, alors que mes yeux se mettent soudain à loucher pour voir une fleur pendant juste au-dessus de mon nez. Je roule sur le ventre et agite mes pieds en l’air tandis que je l’observe, très intéressée. Elle semble immense et fragile à la fois, et le joli violet tirant vers le bleu au centre m’incite à lâcher un son d’admiration. Mais à cet instant précis, un autre bruit attire mon attention. Sans crier gare, je bondis sur mes pieds et me retourne vers ledit bruit. Devant moi se trouve un homme aux cheveux roux. Il n’attend pas une seconde avant de se baisser à mon niveau tout en souriant, sûrement pour paraître amical. Enfin, ennemi ou pas, je serais vite fixée en lisant dans ses pensées. Ce que je fais dans la seconde près alors qu’il me parle en même temps, de vive voix.

Deux voix. Il n’y a pas une, mais deux voix qui résonnent dans sa tête. Est-il une sorte de... schizophrène ? Ce qui est sûr c’est qu’elles sont indépendantes et se répondent. Fascinant. Curieuse comme jamais, je réponds à sa question et en profite pour en glisser une juste derrière.

- Je ne suis pas perdue. Mais... pourquoi y a-t-il deux voix dans votre tête ?

Je n’ai aucune raison de lui cacher mon pouvoir puisqu’il semble être inoffensif, enfin pour moi. Je recule néanmoins de quelques pas, peu habituée à la présence de nouvelles têtes et restant assez méfiante.
FICHE PAR DITA | EPICODE

Gain d'xp: 8
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudy.skyrock.com/
 

Une petite fille dans la forêt et quelques souvenirs [Menma]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Petite maison dans la Fôret.
» /!\ A ton tour, petite fille... fufufufufu...[PV Jena]
» Le 12 juin... Journal d'une petite fille ordinaire...
» Petite fille...
» Une Ame perdue dans la forêt de Cendre [Pv Nuage de Cendres]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Reborn :: Le vaste monde d'Edoras :: Forêt d'Iridia-