Rejoignez-nous, pour une aventure unique dans le monde des fées ~ ♦ Le forum a désormais 2 ans !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum fermé. La partie RP est en revanche ouverte.

Partagez | .
 

 Escorte royale [Jun-kun - Jour 7]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gyokuen Ren
Maître de Black Sun
avatar
Messages : 151
Date d'inscription : 28/02/2014

Fiche de mage
Magie / Arme: Niji no Ãku
Niveau: 31
Expérience:
452/930  (452/930)

MessageSujet: Escorte royale [Jun-kun - Jour 7]   Sam 8 Nov - 12:06





La sorcière escortée.




Dimanche matin. Un jour agréable pour bon nombre d’habitants d’Edolas et d’ailleurs. C’est le jour du repos et de la détente. Le jour où les familles se réunissent pour manger autour d'une table bien garnie. Le jour où les enfants peuvent jouer sans contrainte et enfin c’est le jour où le calme se fait le plus sentir. Cependant, ce jour incroyable ne s’applique pas à tout le monde. Au contraire. Dans le magnifique château servant de repère à la guilde maléfique de Black Sun, le dimanche était un jour comme un autre. Tout le monde s’agitait pour subvenir aux moindres caprices de leur reine et, surtout, maîtresse de guilde Gyokuen Ren.

Les rayons du soleil glissaient sous les rideaux rouges de la chambre royale et venaient chatouiller le visage juvénile de l’impératrice qui bougeait lentement. Le réveil fut simple et, rapidement, les servantes attitrées de la reine se succédaient pour venir la laver, l’habiller et enfin la coiffer. C’était le rituel quotidien. Chaque jour, le même rite se déroulait dans l’enceinte du palais royal.


Une fois toutes ces tâches accomplies, Gyokuen descendait dans sa salle à manger privée et dégustait un copieux petit déjeuner. Pourtant, ce matin, la brune mature souriait de bon cœur. Et pour cause, une nouvelle vraiment intéressante venait de lui parvenir via un de ses nombreux espions présent partout dans Edolas.

- Ainsi, mon fils chéri serait lui aussi dans ce royaume ? Cela ne m’étonne guère, je dois bien l’avouer. Je me demande quelle serait sa réaction si sa maman venait à sa rencontre. Elle serait probablement violente.

Gyokuen sirotait son café lentement avant de déposer la tasse, vide, sur la table en chêne massif. Avec grâce elle s’essuyait la bouche via une serviette en soie et son regard tendre retournait vers le messager.

- Pour autant, je ne souhaite pas le rencontrer et sa présence ici m’inquiète légèrement. Dans quelle guilde a-t-il atterri dis-tu ?

- Sabertooth votre Altesse. Une guilde légale ayant un Dragon Slayer pour maître.

- Je vois.

L’étrangère de Pergrande reprenait une tartine de confiture et la dégustait en silence. Son cerveau machiavélique échafaudait un plan dans un but précis : savoir si Hakuryuu avait tenu sa langue depuis qu’elle l’avait envoyé loin de son pays natal. En temps normal, Gyokuen n’aurait pas agi, mais ce n’était plus Earthland le monde désormais. C’était Edolas. Et, en Edolas, elle avait plus de chances d’être mise à découvert si elle ne faisait pas attention.

- Tu vas envoyer une demande de mission à cette guilde et offrir une forte récompense. Le but de cette mission sera de m’escorter au travers de la forêt d’Iridia et de passé un peu de temps avec moi. Tu n’as qu’à stipuler que je m’ennuie toute seule et que j’ai besoin de compagnie. Demande également aux cuisines de préparer une collation pour mon futur garde du corps et moi. Je crois savoir qu’il y a de jolies clairières dans cette forêt. Un endroit idéal pour mieux connaître mon compagnon et en savoir plus sur mon fils, si ce n’est pas lui qui vient à ma rencontre directement bien entendu. Ho et fixe le rendez-vous dans une auberge assez fréquentée. Je préfère qu’il y ait du monde.

Le messager s’inclinait et la demande de mission fut expédiée dans la journée. Ce n’est qu’une heure plus tard que Gyokuen se rendit au lieu de rendez-vous. Une personne avait accepté la mission et l’impératrice avait ordonné à tout le monde de là laisser partir seule. La belle noble était donc assise dans un fauteuil et attendait la venue de son compagnon de route. Lorsqu’elle le vit, Gyokuen souriait tendrement et l’invitait cordialement à s’asseoir. C’était un jeune garçon, assez mignon mais bien trop jeune pour Gyokuen, qui semblait légèrement gaffeur au premier abord. L’impératrice se réinstallait et le dévisageait doucement en souriant.

- Je suis contente de voir qu’une jeune personne ait bien voulu accéder à ma requête. Ce n’est pas simple pour une noble comme moi d’avoir un peu de compagnie. J’espère que vous aimez les Jioazi, une spécialité de l’endroit d’où je viens, car c’est ce que nous allons manger dans une petite clairière vers midi. Cela vous convient ? Comment vous appelez vous mon garçon ?

Une approche douce pour gagner la confiance était bien plus productive qu’une approche violente. Et puis, si Hakuryuu avait parlé d’elle, alors Gyokuen devrait mieux le moins en dire sur sa personne pour le moment.

- Enchanté. Bien, ne perdons pas plus de temps. Allons-nous promener dans les bois et profitons de cette magnifique journée mon ami.

La belle se levait et quittait l’établissement pour prendre la route vers la forêt d’Iridia en compagnie de Jun Tetsuya.

C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P IC O D E

Gain d'xp: 7
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jun Tetsuya
Sabertooth
avatar
Crédits : Erza K. ♥ | Lucy ♥
Messages : 1697
Date d'inscription : 10/07/2013
Age : 24

Fiche de mage
Magie / Arme: Golden Pillars
Niveau: 23
Expérience:
121/552  (121/552)

MessageSujet: Re: Escorte royale [Jun-kun - Jour 7]   Mar 11 Nov - 16:27



Escorte Royale


Feat : ✘ Gyokuen Ren



Ce dimanche matin commençait fortement bien. Le beau temps était au rendez-vous, il n’y avait pas trop de vent ni de nuages qui pouvaient annoncer l’arrivée de la pluie.  C’était un moment idéal pour se dégourdir les jambes avant de retourner dans le quartier général de Sabertooth pour revoir ses compagnons. Comme il s’agissait d’un début de matinée, il n’y avait pas tout le monde. En effet, Jun Tetsuya allait sortir pour revenir quelques instants plus tard, mais pour le moment, seule la promenade matinale était importante. Il prévint d’abord ses autres camarades avant de se retrouver à l’extérieur. Maintenant qu’il marchait sans but précis, il se souvenait de tout ce qui lui était arrivé dans le Monde d’Edoras et pour une raison qu’il ne comprendrait certainement jamais, la chance n’avait jamais été avec lui. A chaque fois qu’il sortait, il devait faire la rencontre de femmes très étranges et parfois, ça se terminait mal pour lui, comme avec une certaine mage de Death Holder. Cependant, dès que ce mauvais souvenir revenait à lui, le jeune garçon secouait rapidement sa tête en espérant l’oublier quelque temps.

Lors de sa balade, il croisait beaucoup de familles heureuses et probablement inséparables. Des enfants demandaient à leurs parents s’ils pouvaient acheter des bonbons ou des jouets et lorsqu’ils étaient d’accord, tout le monde était content. En voyant ça, Jun souriait, étant attendri par la scène, mais d’un autre côté, jamais il n’avait eu droit à ça donc son sourire était à moitié triste. Non seulement il ne connaissait pas sa vraie famille, mais en plus, les parents Tetsuya n’étaient jamais là pour eux. Il s’en fichait pour lui, ce n’était pas ses vrais géniteurs sauf que pour Yukine et Hiyori, c’était une autre histoire : jamais il ne pourrait les pardonner. Reprenant sa route tranquillement, il finissait par s’acheter une glace à la vanille par simple envie, ça faisait longtemps qu’il n’en avait pas mangé une. Puis, il décidait de retourner à Sabertooth, il n’avait plus rien à faire ici.

Quelques minutes plus tard, le Tetsuya se trouvait devant les grandes portes de la guilde. Il ne les avait même pas encore ouvertes qu’il pouvait déjà entendre ses amis faire du bruit. Apparemment, l’ambiance était au rendez-vous, mais pour quelle raison ? Il le saurait une fois qu’il serait à l’intérieur de la guilde. Jun poussait une porte avec une main, l’autre était toujours occupée par sa glace, et saluait tout le monde. Néanmoins, personne ne faisait attention à son arrivée… C’était très aimable de leur part… Bref, où est Rufus ? C’est le seul membre qui ne rentre pas dans les débats, il pourrait l’informer sur ce qui se passe en ce moment. Une fois qu’il le trouvait, il s’asseyait à ses côtés et posait la fameuse question à laquelle le blond répondait :

« D’après mes souvenirs, je n’ai jamais vu une telle ambiance dans la guilde… »

Le mage prenait un air totalement blasé et continuait de le regarder. Il mourait d’envie de lui dire que ce n’était pas ça qui allait l’aider à en savoir plus, mais le Memory Maker n’avait pas terminé sa phrase.

« Une mission forte intéressante a été envoyée rien qu’à notre guilde. Nous sommes tous honorés, comme tu peux le voir. »

Le second se tournait vers ses compagnons et gardait toujours son air blasé. Non Rufus…  Ils étaient tous à deux doigts de se fracasser la gueule pour obtenir cette mission. Il se tournait à nouveau vers son ami et demandait :

« Qu’est-ce qu’elle a de si spécial cette mission ? A part le fait qu’elle a été donnée rien qu’à notre guilde. »

L’homme lui expliquait que c’était une personne très importante qui demandait à la guilde des Tigres de passer une journée avec elle parce qu’elle se sentait seule. Le rendez-vous se déroulerait dans une auberge proche de la forêt d’Iridia, mais tout se passerait à l’intérieur de cette dernière. La forêt hein… C’était une occasion de croiser beaucoup d’animaux et Jun les aimait énormément, ça lui donnait envie ! Mais comment la prendre sans que les autres le dérangent ? Ça allait être dur de trouver… Doucement, il se faufilait entre les mages jusqu’à arriver près du tableau des missions. Ensuite, il prenait le papier et ressortait de cette foule comme à l’allée. Il se dirigeait vers Sting afin de valider la mission. Dès que ce fut fait, il put partir, mais Sting l’arrêta, lui disant qu’il avait de la glace sur le nez. L’adolescent l’essuyait rapidement et partait pour la forêt d’Iridia dès qu’un transport se présentait à lui.

Le trajet avait été ni trop long, ni trop court et le garçon avait gigoté dans tous les sens tant que son impatience était à son paroxysme. Qui était cette personne importante ? A quoi elle ressemblerait ? Pourquoi elle avait choisi seulement Sabertooth ? Toutes ces questions devaient avoir leur réponse à la fin de cette escorte ! Pour l’instant, le petit Tigre descendait du transport lorsqu’il apprenait que ce n’était plus très loin. Bizarrement, une odeur plutôt familière titillait ses narines. Cette odeur... Elle lui rappelait quelqu’un… Un camarade de guilde pour être plus précis. Jun ne doutait plus, comme il passait beaucoup de temps avec eux, il savait discerner toutes les odeurs et celle-ci se rapprochait beaucoup de celle d’Hakuryuu. Mais, ce n’était pas lui l’auteur de la mission sinon ça ne servirait à rien. Pour le savoir, il devait marcher jusqu’au lieu du rendez-vous. Quelques minutes après, il finissait par arriver et là, sa surprise était énorme. Ses yeux bleus s’ouvraient en grand comme sa bouche, ce qui lui donnait un air d’idiot étonné.

« Vous êtes… »

Il n’osait pas poursuivre sa phrase, la surprise et l’intimidation l’en empêchaient. Or, il n’y avait pas de doute à avoir, c’était bel et bien la mère d’Hakuryuu. La ressemblance était tellement frappante que le mage de Sabertooth avait l’impression de voir une version féminine de son ami avec de l’âge en plus. Cette grande dame lui demandait de s’asseoir, chose qu’il fit dans l’immédiat. Puis, elle commençait à parler et il l’écoutait attentivement.

« Tout le plaisir est pour moi ! Je suis Jun Tetsuya, un simple mage de Sabertooth. Vous pouvez me tutoyer, si vous le souhaitez ! »

En vérité, le mage des reflets n’aimait pas être vouvoyé, ça le vieillissait trop… Il n’avait que 15 ans bon sang ! Toutefois, il avait repris son sérieux depuis quelques minutes et un sourire était présent sur ses lèvres, même s’il repensait à Hakuryuu. A chaque fois qu’un membre le questionnait sur sa famille, le Ren se montrait désagréable et répondait froidement par un : « Tout ce qui est de Pergrande reste à Pergrande. » Pourtant, sa mère avait l’air gentille, il ne comprenait pas pourquoi il disait ça. Mais peut-être qu’en restant avec cette femme, il en saurait plus ! Celle-ci se levait et se dirigeait à l’extérieur du bâtiment pour aller en direction de la forêt d’Iridia. Le Tetsuya en faisait de même et s’imaginait déjà dans le rôle d’un garde du corps, ça lui donnait tellement d’importance que c’était juste excitant ! Il en avait même oublié de demander le nom mais ça devait être quelque chose Ren.



© Fiche par Ethylen sur Libre Graph'



Gain d'xp: 12

_________________


[19:33:32] Menma Yadomi : 1 bo joure il é nai é pi il é maur <- Plus epic, y'a pas

Bazar:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gyokuen Ren
Maître de Black Sun
avatar
Messages : 151
Date d'inscription : 28/02/2014

Fiche de mage
Magie / Arme: Niji no Ãku
Niveau: 31
Expérience:
452/930  (452/930)

MessageSujet: Re: Escorte royale [Jun-kun - Jour 7]   Jeu 13 Nov - 19:22





Promenons nous dans les bois, alors que Gyokuen y est !




Gyokuen baladait son regard manipulateur sur Jun et souriait tendrement. Il lui semblait si naïf à première vue, mais la prudence était de mise. En effet, Gyokuen n’avait pas oublié le visage surpris qu’il avait eu lorsque le jeune tigre avait vu la reine maléfique pour la première fois. Cette simple image avait apporté plusieurs confirmations sur la situation entre Gyokuen et son fils. La première, et la plus évidente, était le fait que Hakuryuu se trouvait bien dans la guilde de Sabertooth et la seconde était qu’il gardait parfaitement le silence sur les secrets les plus noirs de sa mère. Finalement, c’était vraiment un bon garçon.

La chef de guilde se relevait et invitait son garde du corps à faire de même avant de quitter l’auberge et de prendre la route vers la forêt d’Iridia. Le temps était vraiment splendide pour une petite balade. Les oiseaux chantaient gaiement, l’herbe était bien verte et une petite brise rafraîchissait légèrement l’atmosphère provoquant une sensation de confort douce et agréable.

Le duo fut rapidement à la lisière de la vaste étendue de verdure et la dame de haut rang eut un sourire enfantin en s’adressant à son compagnon du jour.


- Nous y voici. La forêt d’Iridia. C’est la première fois que je pénètre dans cette forêt. Dans mon pays, elles sont vraiment différentes. Nous avons surtout beaucoup de conifères. Enfin quand je dis dans mon pays, je parle d’un pays se trouvant dans l’autre monde. Vous savez Earthland.

Gyokuen fit un pas en avant et entrait dans la forêt. Le calme régnait et seul le bruissement des feuilles brisait le silence outrancier. La magicienne sombre discutait de diverses choses avec son compagnon durant la plus grosse partie de la matinée. Lorsque le soleil eut atteint son zénith, la magicienne proposait de faire une halte dans une petite clairière afin de se restaurer. Comme le ferait une véritable mère, elle prit soin de mettre une nappe à carreaux sur l’herbe fraîche et sortait la nourriture de son petit panier en osier avant de présenter les Jioazi à Jun.

- Mangez mon ami. Vous verrez, c’est délicieux. Cela vient de Pergrande. Inutile que je vous le cache plus longtemps, vous l’avez sûrement deviné. Je suis bien la maman de votre camarade Hakuryuu Ren. Je me nomme Gyokuen Ren. Je me dévoile à vous, même si c’est inutile vu la tête que vous avez fait lors de notre rencontre. J’ai tout de suite compris que vous saviez qui j’étais réellement.

La grande dame prit un Jiaozi et le dégustait avec toute la grâce qui caractérisait la reine de Pergrande. Un plan, ou plutôt une façon d’aborder le sujet Hakuryuu, se dessinait dans sa tête. Avec un immense sourire, Gyokuen proposait une boisson sucrée à son ami du jour puis elle reprit la parole avec une douceur incomparable.

- Vous devez sans doute vous  demander, et à juste titre, pourquoi j’ai envoyé une mission à votre guilde exclusivement n’est-ce pas ? La raison est toute simple en réalité. Je m’inquiète pour mon fils. Voyez-vous, nous sommes un peu en froid je dois dire et j’aimerais avoir de ses nouvelles, vous comprenez ? Tenez, je suis certaine qu’il ne vous a jamais dis qu’il était un prince de Pergrande et un héritier légitime du trône de par son lien du sang avec moi, Gyokuen Ren, impératrice de Pergrande.

L’impératrice reprenait un Jiaozi et en avalait une bouchée avant de s’essuyer la bouche avec douceur.

- C’est vous dire comment nous sommes en froid lui et moi. Pourtant, je m’inquiète pour lui. Et sa grande soeur Hakuei aussi. Il vous en a déjà parlé de sa grande soeur ? Il était incroyablement proche d’elle et cela me surprendrait d’apprendre qu’il ne vous en a pas parlé. Mais vous allez sans doute m’en informer n’est-ce pas ? Hakuryuu a-t-il déjà parlé de Hakuei, sa soeur, ou bien de moi, sa propre mère, dans votre guilde ?

Gyokuen concluait sa phrase par un immense sourire. Derrière ce discours, la reine récoltait des informations. Informations que son invité lui donnerait probablement, il semblait bien trop honnête pour mentir. L’étape suivante pour récolter les informations se déroulerait juste après cette mise en confiance.

C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P IC O D E

Gain d'xp: 7
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jun Tetsuya
Sabertooth
avatar
Crédits : Erza K. ♥ | Lucy ♥
Messages : 1697
Date d'inscription : 10/07/2013
Age : 24

Fiche de mage
Magie / Arme: Golden Pillars
Niveau: 23
Expérience:
121/552  (121/552)

MessageSujet: Re: Escorte royale [Jun-kun - Jour 7]   Jeu 20 Nov - 15:21



Escorte Royale


Feat : ✘ Gyokuen Ren



Sabertooth avait reçu une mission d’une grande importance. Cette dernière consistait à escorter une personne Royale dans la forêt d’Iridia pour la protéger et passer du temps avec elle. Jun l’acceptait une fois qu’il avait réussi à prendre le papier sous le nez de ses autres camarades. Apparemment, cette mission avait intéressé presque tous les tigres, mais c’était lui le grand vainqueur ! Il fit valider sa mission et partit à l’extérieur afin de prendre un transport qui le mènerait à cette fameuse forêt. Le trajet se passait correctement et n’avait pas été trop long. Cependant, le jeune garçon avait été tout de même impatient et s’était posé beaucoup de questions. Elles obtiendraient leurs réponses une fois arrivé sur place.

A l’extérieur du véhicule, le Tetsuya marchait jusqu’à atteindre le lieu du rendez-vous, mais plus il s’approchait de lui et plus une odeur familière se faisait sentir. Le mage prit le temps de réfléchir et en était venu à cette conclusion : le propriétaire de cette senteur avait forcément un lien avec Hakuryuu Ren. Ceci se confirma lorsqu’il se trouvait face à une femme qui était la version féminine de son ami. En effet, la ressemblance était frappante et même une personne qui n’avait pas un aussi bon odorat que le sien, mais qui connait bien Hakuryuu, devinerait que cette personne était sa mère. C’était tellement surprenant que Jun n’arrivait pas à le cacher, il devait être ridicule en ce moment et peut-être que la Reine de Pergrande se retînt de se moquer de lui ? Enfin, ce n’était pas le plus important.

Après de brèves présentations, Gyokuen se levait et l’adolescent fit de même. Ils se dirigeaient tranquillement vers la forêt d’Iridia pour débuter une balade. La Dame expliquait que c’était la première fois qu’elle venait en ce lieu et que les forêts de son Pays étaient très différentes de celle-ci. En levant son regard au ciel, Jun réfléchissait pour savoir s’il était déjà venu ici, mais ce n’était pas le cas.

« Je connais Earthland, je suis de là aussi ! Mais je ne pense pas être allé dans les forêts de Fiore… »

Il s’agissait d’une courte réponse avant que le duo pénètre entièrement dans la forêt. Le petit tigre se disait qu’il ne devait pas divulguer trop de choses sur lui ou sur sa guilde, ça lui poserait certainement des problèmes pour l’avenir. Mais la Ren n’était pas en manque de sujets et en lançait beaucoup ! Dès qu’il avait une occasion de répondre, il le faisait en toute simplicité. En même temps, il ne pouvait pas s’empêcher d’écouter les nombreux bruits, que ce soit de pas ou d’animaux ou encore le vent qui bougeait légèrement les branches. De plus, plusieurs odeurs se mélangeaient et quelque fois, ça lui grattait le nez, lui donnant une envie d’éternuer. C’était dur de retenir de genre de choses donc quand ça lui arrivait, il s’excusait rapidement.

Le Soleil finissait par annoncer à sa manière qu’il était midi, l’heure de manger. La mère d’Hakuryuu proposait de faire une pause pour manger et Jun acceptait avec plaisir. La femme posait une nappe sur le sol et sortait la nourriture de son panier. Celui qui l’accompagnait regardait tout ceci avec les yeux brillants, c’était tellement beau et ça donnait tellement faim, vivement que ça commence ! Mais d’un autre côté, il était un peu gêné car il n’avait rien apporté… Il espérait qu’elle ne lui en veuille pas pour ça… S’installant paisiblement sur la nappe, il écoutait attentivement ce que disait Gyokuen. Elle déclarait que ce qu’elle avait apporté était une spécialité de chez elle et que c’était très bon, il n’en doutait pas le moins du monde ! Ensuite, elle ajoutait quelque chose de plus gênant pour l’adolescent. Il était vrai qu’il avait réagi d’une drôle de façon lorsqu’il l’avait aperçue… C’était peut-être malpoli de sa part, surtout qu’il n’avait pas demandé son prénom.

« Ah oui… Je tiens à m’excuser pour la réaction que j’ai eue… »

Il regardait à droite puis à gauche, ne sachant pas vraiment où regarder parce qu’il avait trop honte. Finalement, le mage des reflets prit des Joazi et souhaita un bon appétit avant de se mettre à manger. Continuant de se nourrir, jamais il ne cessait d’écouter ce que lui disait l’Impératrice de Pergrande. Elle voulait savoir de nombreuses choses qui ne regardaient pas spécialement le Tetsuya. Ça concernait les problèmes familiaux, des détails que n’avait jamais dit Hakuryuu, mais qui venaient d’être révélés par Gyokuen. En effet, personne ne savait que le jeune Ren possédait une sœur et une mère aimante. Il allait répondre à tout à sa façon :

« On savait que c’était un Prince, il était un invité d’honneur au Dai Matou Enbu. Puis, il a fini par rejoindre Sabertooth pour une raison que je ne connais pas. Par contre, son titre ne l’intéresse pas vraiment. A chaque fois qu’on commence à être trop respectueux envers lui, il nous demande qu’on le traite comme un habitant de Fiore. »

Il fit une petite pause pour se remettre à manger et entama une petite réflexion. C’était bizarre qu’il ne parle jamais de sa famille et qu’il donne presque l’impression qu’il avait honte de sa terre natale. Personne ne peut savoir ce qui s’était passé à part cette grande famille que sont les Ren et Jun n’allait en aucun cas s’en mêler. Après avoir terminé sa bouchée, il reposait tout sur la nappe et souriait à Gyokuen :

« Je suppose que j’ai un peu répondu à tout. Merci pour le repas ! »

Il tapa des mains et s’inclina légèrement pour être le plus poli possible. Le frère de Yukine n’était pas un menteur, certes. Cependant, il déteste quand les gens se mêlent trop de ses affaires donc il n’allait pas le faire pour Hakuryuu.



© Fiche par Ethylen sur Libre Graph'



Gain d'xp: 9

_________________


[19:33:32] Menma Yadomi : 1 bo joure il é nai é pi il é maur <- Plus epic, y'a pas

Bazar:
 


Dernière édition par Jun Tetsuya le Jeu 20 Nov - 23:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gyokuen Ren
Maître de Black Sun
avatar
Messages : 151
Date d'inscription : 28/02/2014

Fiche de mage
Magie / Arme: Niji no Ãku
Niveau: 31
Expérience:
452/930  (452/930)

MessageSujet: Re: Escorte royale [Jun-kun - Jour 7]   Jeu 20 Nov - 18:21





Révélations




L'impératrice la plus maléfique que le monde puisse porter regardait son invité avec son éternel sourire. Beaucoup diraient que le noble draguait le jeune garçon pour obtenir ses faveurs, mais ceux qui connaissaient réellement la grande dame savaient qu'elle le manipulait d'une façon ou d'une autre. Notamment par une tendresse presque malsaine. Gyokuen ne pipait pas un mot alors qu'elle écoutait la réponse de son petit tigre. Ainsi, il ne savait réellement rien et le jeune garçon semblait ne pas mentir en lui disant cette réponse. L'impératrice continuait de le contempler un petit moment tout en lui adressant un magnifique sourire lorsqu'il la remerciait pour le repas.

Gyokuen reprenait un Jaozi qu'elle mangeait lentement et reprenait la parole. Seulement, quelque chose avait changé dans sa voix. La douceur et la chaleur qui caractérisait le début de la conversation s'évanouissaient petit à petit alors que les sons provenant de la brune s'éparpillaient dans les cieux.


- Je vois. Vous ne semblez pas mentir en me disant qu'Hakuryuu ne vous a jamais parlez de sa sœur ou bien de moi. Je le vois dans votre regard. Je vois la vérité et c'est appréciable de savoir qu'il existe encore des personnes honnêtes sur cette terre. Et je vous remercie de cette honnêteté. Je pourrais dormir tranquille ce soir en me disant que mon fils chéri ne vous a pas dit que j'étais la maitresse de la guilde noire portant le nom de Black Sun.

Gyokuen marquait un petit temps de pause pour laisser à Jun le soin d'avaler cette révélation. La magicienne maléfique savait ce qu'elle faisait et savait pertinemment que le jeune magicien n'était pas un problème. Au pire, elle enverrait Hakuei pour lui régler son compte. L'impératrice se léchait les doigts avec délicatesse alors que ses yeux fixaient le sol.

- Et je vais être honnête, à mon tour, avec vous mon garçon. C'est également moi, Gyokuen Ren, qui a commanditée le meurtre de son père et de ses deux frères. C'était une nuit vraiment atroce pour mon fils adoré. Voir ses frères mourir sous ses yeux, que cela doit être atroce. Vous ne croyez pas Jun ? Mais vous ignoriez peut-être qu'il avait perdu son père et ses frères dans un terrible attentat.

L'air était devenu étouffant. Les oiseaux qui chantaient merveilleusement bien depuis le début de cette journée venaient de se taire et la faible brise rafraichissante avait disparu. La maitresse sombre prit un verre d'eau qu'elle avalait lentement avant de se redresser, sans le moindre signe de panique, pour se mettre à la hauteur de Jun.

- Et, confidence pour confidence, c'est moi qui l'ai envoyé à Fiore. Mon fils savait un peu trop de choses, vous voyez ? Mais je serais une mauvaise mère si je souhaitais tuer de mes mains ma propre chaire, alors je l'ai envoyé loin de Pergrande tout en gardant sa précieuse grande sœur avec moi. Elle est si douce et tellement crédule. Un véritable amour.

La noble dame s'approchait lentement de Jun pour positionner son visage à quelques millimètres du sien avant de lui caresser le visage comme le ferait une mère aimante et attentionnée.

- J'ai l'impression de voir mon fils quand je regarde tes yeux. Je vois la même naïveté en toi. Tu resteras silencieux sur tout ça, n'est-ce pas Jun ? Tu ne voudrais pas déchainer la colère d'une des trois plus puissantes guildes noires sur Sabertooth quand même ? Déjà que tu as Death Holder sur le dos également. Tu pensais que je l'ignorais ? Je sais beaucoup de choses sur toi moi aussi. Autant que cette.... Angela c'est bien ça ? Oui Angela. Tu sais ce qu'elle a dit si jamais tu causais non ? Alors inutile de te le redire, mais je n'hésiterais pas.

Gyokuen eut un petit rire de fillette avant de lui tourner le dos pour ranger les affaires, puis la lourdeur de la scène s'évaporait comme par magie. La reine reprit son panier tout en fixant son invité.

- Nous reprenons la route ? J'aime beaucoup passer du temps avec toi Jun-kun. Et si tu es bien sage, tu rentreras chez toi rapidement. Je t'en donne ma parole mon garçon.

C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P IC O D E

Gain d'xp: 7
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jun Tetsuya
Sabertooth
avatar
Crédits : Erza K. ♥ | Lucy ♥
Messages : 1697
Date d'inscription : 10/07/2013
Age : 24

Fiche de mage
Magie / Arme: Golden Pillars
Niveau: 23
Expérience:
121/552  (121/552)

MessageSujet: Re: Escorte royale [Jun-kun - Jour 7]   Mer 26 Nov - 11:46



Escorte Royale


Feat : ✘ Gyokuen Ren



Ne se doutant pas des véritables plans de Gyokuen, Jun mangeait tranquillement ses Jiaozi et se resservait dès qu’il en terminait un. Tout en prenant le temps pour manger, il écoutait ce que lui demandait la femme et répondait à toutes ses questions en évitant de trop en dire. Cependant, ses simples paroles en disaient beaucoup. Plus tard, il termina de manger et remercia l’Impératrice de Pergrande pour ce repas. Cette dernière n’avait pas fini et rompit l’ambiance paisible qui s’était installée depuis le début de cette mission à cause de ses révélations. En effet, elle lui révélait qu’elle était ravie qu’il y ait encore des gens honnêtes en ce lieu, mais pourquoi Jun mentirait ? Ce n’était pas son genre et il n’avait aucune raison de le faire. Or, ce qui suivait lui faisait moins plaisir. Elle annonçait qu’elle était la maîtresse de Black Sun, l’une des trois guildes noires de l’alliance Baram. Le Tetsuya ne savait pas si c’était les nerfs, la fatigue ou l’ironie de la situation, mais il se mettait à rire sans pouvoir s’arrêter, comme si on venait de lui faire la meilleure blague au monde !

« Sérieusement, il ne me manque plus que Tartaros et j’aurai vu les trois ! » Arriva-t-il à dire entre ses rires.

Reprenant petit à petit son souffle et son calme, il regardait Gyokuen en souriant comme un imbécile. Qu’est-ce qu’il pouvait détester ce genre de situation… Ces moments où il sait qu’il ne peut rien faire parce qu’il n’a aucune chance. Et cette fois, ce n’était pas un simple membre, c’était un maître de guilde ! Néanmoins, le discours de l’originaire de Pergrande ne cessait pas ici, elle ajoutait des choses que Jun aurait préféré ne jamais connaître. Elle lui racontait une partie du passé d’Hakuryuu, partie qui ne le regardait absolument pas puisque c’était une histoire de famille. Le jeune garçon se levait et jetait un regard mauvais à cette Dame pour lui ordonner :

« Arrêtez-vous, je ne veux pas savoir ça ! Ce sont vos problèmes, je n’ai pas à y être mêlé ! »

Mais ça n’avait pas marché, il avait tout entendu. Maintenant, il baissait ses yeux et posait ses mains sur ses oreilles. Ses yeux tremblaient légèrement, comment allait-il faire pour regarder son ami en face ? Il savait tout alors que même Nemesis, qui était très proche d’Hakuryuu, n’en savait rien ! Dans un élan de colère, l’adolescent relevait son regard, fronçait ses sourcils et saisissait, sans retenue, la maîtresse de Black Sun par le haut de sa tenue.

« Pourquoi vous m’avez dit tout ça ?! Vous savez que je ne pourrai même plus regarder un ami en face ?! Maintenant que je sais comment il a eu cette brûlure… »

Si au début de ses questions sa voix était forte, à la fin, elle tremblait et se faisait plus discrète. Tout doucement, il ajoutait qu’il préférerait tout oublier, peut-être que la mage noire l’avait entendu ? Et se rendant compte de ce qu’il venait de faire, il la relâchait et s’éloigna d’elle sans prendre la peine de s’excuser. Celle-ci se mettait à son niveau et continuait avec les aveux… Bordel, mais elle ne pouvait pas la mettre en veilleuse ?! Il ne pouvait pas fuir comme ça, ce ne serait pas digne de lui et de Sabertooth. Mais d’un autre côté, ça lui faisait comprendre pourquoi Hakuryuu réagissait comme ça et pourquoi à certains moments son regard devenait si sombre et mauvais.

La suite arrivait et parlait de cette mage de Death Holder, surtout d’Angela. Au début, le mage des reflets ne savait pas qui elle était puisqu’il ne connaissait pas son prénom, mais le tilt se présentait rapidement comme la peur. Etant donné qu’il venait de manger, la nausée remontait en vitesse et il poussait Gyokuen pour s’éloigner d’elle, puis pour la protéger, en quelque sorte, ce serait dommage qu’il rejette tout sur sa tenue. S’appuyant contre un arbre, des sueurs coulaient partout sur son visage, il respirait fortement et laissait sa main contre sa bouche. Il s’assit sur le sol à cause des vertiges et essayait de se ressaisir, c’était dur… Il lui fallut beaucoup de minutes pour qu’il parvienne à se relever et se tournait vers la Reine, son visage était aussi blanc que la peau d’un Yatô. Elle était en train de ranger ses affaires et reprenait la route en demandant de poursuivre la mission.

« Vous plaisantez j’espère ? Je ne vois pas pourquoi je continuerai mon travail après ça ! Je m’en fiche de la récompense, vous pouvez vous la foutre où je pense ! Mais je ne veux plus revivre ce que j’ai déjà vécu… »

Jun ne pouvait pas cacher sa peur et serrait ses poings pour se montrer fort. De toute façon, il n’avait pas besoin de préciser de quoi il parlait, la Ren savait tout. Mais maintenant que c’était dit, peut-être qu’il mettait potentiellement sa guilde et ses amis en danger ? Il ne le savait pas et tournait le dos à la mère d’Hakuryuu. Il avait vraiment l’intention de partir, d’abandonner sa mission et tant pis pour la récompense, il trouverait une bonne excuse pour se justifier auprès de ses amis. Cependant, sa réputation et celle de Sabertooth risquerait de prendre un sale coup… Que faire ? Pour lui, il s’en fichait, mais pour sa guilde, c’était une autre histoire ! C’était pour cette raison qu’il ne partit pas tout de suite, il attendait la réaction de la femme et sa réponse.



© Fiche par Ethylen sur Libre Graph'



Gain d'xp: 9

_________________


[19:33:32] Menma Yadomi : 1 bo joure il é nai é pi il é maur <- Plus epic, y'a pas

Bazar:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gyokuen Ren
Maître de Black Sun
avatar
Messages : 151
Date d'inscription : 28/02/2014

Fiche de mage
Magie / Arme: Niji no Ãku
Niveau: 31
Expérience:
452/930  (452/930)

MessageSujet: Re: Escorte royale [Jun-kun - Jour 7]   Jeu 27 Nov - 22:47





Manipulations




La maitresse de Black Sun regardait le petit tigre trembler de tous ses membres. Sa peur était plus que palpable et emplissait l'air de son odeur caractéristique. Gyokuen rangeait tranquillement ses affaires tout en écoutant distraitement les envies de son invité. La magicienne brune ne cherchait pas à la retenir. S'il voulait partir qu'il le fasse. Elle ne le retiendrait pas. Par la force du moins. Lorsqu'elle entendit Jun lui tourner le dos pour prendre le chemin du retour, Gyokuen prit la parole, alors qu'elle remettait sa robe royale en place, avec une voix vraiment très douce. Une voix aussi limpide que l'eau s'écoulant dans une rivière.

- Jun-kun. Est-ce que je t'ai autorisé à partir ? Jusqu'à preuve du contraire, je suis le commanditaire de cette mission et j'ai décidé de te garder avec moi. Je ne cherchais pas à te blesser ou te vexer. Je voulais simplement être honnête avec toi. Nous n'avons fait que discuter rien de plus. Je te prie de m'excuser pour mon comportement. Il est vrai que tout cela ne te regardait pas.

La noble personne s'approchait de son garde du corps et lui caressait lentement le visage avant de l'embrasser tendrement sur les lèvres. Un baiser qui fut rompu quelques secondes après par la magnifique impératrice au visage juvénile qui plongeait son regard dans le siens.

- J'espère que ce baiser te fera comprendre que je suis sincère. Ne parlons plus de cela d'accord Jun-kun ? Reprenons notre route ensemble. Je te donne ma parole que je ne te ferais strictement rien. Une fois qu'on aura terminé notre promenade, je te laisserais partir. Tu ne voudrais pas laisser une femme toute seule dans ses bois n'est-ce pas ? Même si je suis ce que je suis, je reste la maman d'Hakuryuu. Que dirait-il s'il apprenait que tu avais abandonné sa mère dans les bois ?

La manipulatrice lui fit des yeux très doux qui avaient le pouvoir de faire fondre n'importe quel homme. L'impératrice souriait tendrement lorsque le mage de Sabertooth acceptait de reprendre la route avec elle. Gyokuen s'inclinait poliment et prit le petit panier avant de reprendre la route.

La seconde moitié de la journée se fit plus calme que la première. Gyokuen était redevenue une maman comme une autre. Souriante, aimante et disponible. De par son âge, elle enseignait beaucoup de choses sur la nature à Jun. La transformation était tellement violente qu'il était impossible de savoir si c'était la même Gyokuen que tout à l'heure. La Gyokuen souriante de maintenant était tellement différente de la Gyokuen ayant annoncé, de sang froid, avoir tué son époux et ses fils.

Alors que l'impératrice lui expliquait la vie d'un oiseau particulier, une petite maison sortait des bois et Gyokuen lui indiquait que c'était leur destination. La brune frappait à la porte et un homme ouvrit. Dès qu'il vit la magicienne maléfique, il se dépêchait de fermer la porte, mais Gyokuen fut assez rapide pour la bloquer avec son pied.


- Ho allons Lu Bu. Est-ce une façon d'accueillir une femme comme moi ? Après tout ce que l'on a fait ensemble ? C'est d'une impolitesse.

Elle forçait le passage et pénétrait dans la petite cabane qui abritait Lu Bu, ainsi que son épouse et une petite fille. Gyokuen s'installait dans un fauteuil confortable avant de croiser les jambes.

- Je vois que tu as une bien belle petite famille Lu Bu. Ho, mais pardonnez moi, je manque à tous mes devoirs. Je me nomme Gyokuen Ren, impératrice de Pergrande, et Lu Bu était un de mes conseillers avant son départ.

Lu Bu tremblait. Il savait ce qu'il allait lui arriver. Il n'y avait pas d'échappatoire possible. Sa vie allait se terminé ici avec celle de sa famille. La brune reprenait son discours avec un calme absolu.

- Et voici Jun Tetsuya, un mage de Sabertooth. Une guilde vraiment sympathique dans laquelle mon fils à trouver refuge. Mais cessons ses présentations pompeuses. J'aimerais beaucoup que tu me rendes les manuscrits volés. Tu sais bien, ceux qui stipulent que je suis celle ayant commandité le meurtre de mon époux. Où sont-ils ?

Lu Bu refusait de répondre et Gyokuen soupirait avant de regarder Jun.

- Dommage. J'aurais aimé ne pas en arriver là Lu Bu. Jun-kun. Cette petite fille a tué ton grand frère et cette femme a brûlé son corps. Tu leurs en veux terriblement. Ta haine est si forte que tu ne désires qu'une chose : la mort de cette petite et celle de sa mère dans les souffrances les plus atroces possibles.

Son regard était vraiment pesant, mais sa magie de manipulation des souvenirs était imparable. Dans un murmure, Gyokuen termina son incantation magique.

C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P IC O D E

Gain d'xp: 6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jun Tetsuya
Sabertooth
avatar
Crédits : Erza K. ♥ | Lucy ♥
Messages : 1697
Date d'inscription : 10/07/2013
Age : 24

Fiche de mage
Magie / Arme: Golden Pillars
Niveau: 23
Expérience:
121/552  (121/552)

MessageSujet: Re: Escorte royale [Jun-kun - Jour 7]   Sam 29 Nov - 0:17



Escorte Royale


Feat : ✘ Gyokuen Ren



La peur prenait totalement le contrôle sur le jeune garçon à tel point qu’il voulait abandonner sa mission et sa récompense. Mais il n’agissait pas comme le ferait un vrai lâche, il tournait simplement le dos à Gyokuen et attendait patiemment ce qu’elle comptait répondre par la suite. Pourquoi faisait-il ça ? Tout simplement parce qu’il pensait à la réputation de la guilde, il ne souhaitait pas que des personnes se mettent à la critiquer par sa faute. De plus, Jun pouvait mettre potentiellement ses amis en danger donc pour leur bien, il serait prêt à continuer son travail, en étant moins motivé, certes, mais sa présence était plus importante que le reste, non ? D’une voix douce, la Reine lui annonçait qu’elle ne souhaitait pas le vexer ou le blesser, s’excusant par la même occasion pour son comportement. Elle lui donnait raison sur le fait que les histoires de famille ne le regardaient pas, mais elle avait voulu être honnête avec lui.

Le mage de Sabertooth se tourna vers elle et la regarda d’un air mauvais. Il voulait lui dire que c’était trop tard, le mal était déjà fait et il n’avait pas la possibilité d’oublier cette rencontre, surtout qu’il n’était pas assez fou au point de cogner sa tête contre un mur. Cependant, il n’en eut pas le temps puisque la Ren s’était approchée de lui pour commencer à caresser son visage. Le Tetsuya regardait sur le côté et se reculait légèrement pour lui faire comprendre qu’il n’en voulait pas, mais ça ne changeait rien, la femme finissait par poser ses lèvres sur les siennes afin de l’embrasser tendrement. Cet échange fut court et l’adolescent n’osait pas se défendre de peur qu’il soit en tort, il n’allait pas bien donc ce n’était pas le moment d’empirer sa situation. Gyokuen reprenait la parole pour expliquer que ce baisé était sa manière de montrer qu’elle était sincère, qu’ils devaient se remettre à marcher, qu’elle ne lui ferait plus rien et qu’elle le libérerait une fois que la mission serait terminée. La fin de sa phrase faisait légèrement rire le jeune garçon, il savait qu’Hakuryuu s’en fichait de sa mère et qu’il ne lui en voudrait pas s’il la laisse dans les bois, sinon il aurait été au courant de son prénom depuis le début et elle n’aurait pas eu à le dire.

La marche recommença lorsque le petit Tigre acceptait de suivre la mage noire. Bizarrement, elle semblait moins méchante qu’avant et avait entièrement changé de sujet. Elle parlait de la nature, de certains animaux et particulièrement d’un oiseau qui venait de passer. Or, elle ne lui apprenait rien, Jun pouvait comprendre les animaux, leur parler et il s’entendait rapidement à merveille avec eux. D’ailleurs, personne ne pouvait trouver avec certitude la raison à ça. Après de longues minutes de marche, le duo pouvait voir une maison et la noble toquait à la porte. Un monsieur ouvrit celle-ci et la referma aussitôt, mais pas jusqu’au bout car Gyokuen avait réussi à la bloquer avec son pied. Les deux mages entraient et Jun ne faisait plus attention à ce qui se passait à partir de ce moment. Sa tête était baissée tandis que ses yeux restaient fermés, il ne voulait rien entendre. Une longue conversation commença entre les deux personnes et le frère de Yukine ne s’en mêla pas… Du moins, jusqu’à ce que la venante de Pergrande lui dise que la petite fille avait tué son frère et que sa mère avait brûlé le corps. En temps normal, il ne l’aurait pas cru, son frère n’avait pas été téléporté à Edoras, il n’avait pas de magie, mais un quelque chose fit qu’il y croyait.

Se dirigeant vers le panier de l’Impératrice, Jun sortit un couteau et fit un sourire sadique tout en regardant la mère et la fille de ce Lu Bu. La femme ordonnait à sa fille de fuir avec elle et il se contentait de les poursuivre. Au niveau des escaliers, la mère s’arrêtait pour retenir le mage tandis que la demoiselle montait à l’étage pour aller se cacher. La dame semblait le sous-estimer à cause de son apparence de gamin, mais que faisait un mage pour compenser sa magie sans grande utilité ? Il améliorait ses compétences physiques ! Son adversaire essayait de le frapper avec ses poings, mais il esquivait avec une facilité déconcertante et envoyait son pied en plein dans le ventre. Ce coup avait fait reculer la personne contre un mur et le mage des reflets se dépêcha d’aller la bloquer. Avec une seule main, il coinçait les deux mains de sa future victime et avec ses jambes, il faisait en sorte à ce que celles de la mère ne puissent plus se mouvoir.

« Ce n’est pas gentil de me sous-estimer tout ça parce que je suis jeune. Je sais me battre… Maintenant, qu’est-ce que je pourrai faire avec ce couteau ? » Il marqua une pause pour réfléchir et se mit à rire une fois qu’il trouvait quelque chose qui allait l’amuser. « Je sais ! Je vais te crever un œil et je volerai une de tes oreilles pour l’offrir à okaasama, elle sera tellement fière de moi ! »

Sans perdre de temps, il exécutait ce qu’il venait de lui expliquer en n’ayant aucune pitié pour cette mère de famille. Cette dernière hurlait de douleur lorsque l’arme fut plantée dans son œil et ceci amusait de plus en plus le jeune garçon, qui commençait à être taché par le sang de sa victime. Néanmoins, il en avait marre de l’entendre souffrir alors il lui trancha la gorge pour en finir et lui vola une oreille comme il l’avait dit. A présent, le Tetsuya montait les escaliers pour trouver la petite fille.

« Ça ne sert à rien de te cacher, je vais de retrouver parce que j’ai toujours été le meilleur à cache-cache ! »

L’odeur de l’enfant le mena jusqu’à la salle de bain. Cette pièce semblait vide pour l’instant, mais il savait qu’elle était cachée dans un meuble, qu’il ouvrit après s’être baissé pour prendre la portière. La petite fille criait et répétait rapidement qu’elle n’avait rien fait à son frère, elle ne le connaissait pas du tout ! Mais le mage de Sabertooth ne prenait pas Gyokuen pour une menteuse, ce n’était pas son genre.

« Je ne sais pas comment tu as tué Yukine, mais personne à part moi n’a le droit de le toucher, je vais te le faire payer ! »

Saisissant directement cette inconnue par la gorge, Jun forçait pour l’étrangler et pour couper sa respiration. Sa mort serait lente, comme celle de son frère puisqu’elles avaient dû brûler le corps pour en terminer. La gamine tentait de parler pour espérer s’en sortir, mais ça ne servait à rien, quelques instants après, son corps n’avait plus de vie. Tout comme la mère, il prit une oreille avec lui et rejoignit la mère d’Hakuryuu dans le salon, ayant un sourire victorieux aux lèvres.

« Voilà pour vous okaasama »

Il lui donna les oreilles et se tourna vers le père pour le narguer. D’un autre côté, il se demandait ce qu’il fabriquait là, peut-être qu’il n’avait pas encore parlé ?

« Neh, qu’est-ce qu’il fait encore là lui ? S’il ne veut pas parler, je connais des amies qui vont nous aider ! »

Toutefois, Jun ne les appelait pas sur le champ, il attendait de voir la panique dans les yeux de ce Lu Bu et dans les yeux de la Reine, il voulait savoir qu’elle était fière de lui. Une fois qu’il eut l’accord, en quelque sorte, deux souris montaient le long du corps de l’adolescent pour se mettre sur ses épaules. Il les caressait pour les saluer et leur fit un beau sourire.

« Vous les connaissez bien, n’est-ce pas ? Ça fait depuis longtemps que vous essayez de vous débarrasser d’elles sans grand succès, mais… Saviez-vous qu’elles étaient là bien avant vous ? Enfin, ce territoire va bientôt leur appartenir à nouveau. »

Il riait encore et se tourna vers les souris pour savoir où était caché ce que cherchait sa maîtresse.

« Ah je vois… Si on devait chercher par nous-mêmes, on aurait mis longtemps. Merci beaucoup ! »

Les rongeurs partirent dans leur trou et Jun se dirigea vers une table basse. Plus il s’approchait de cet objet et plus le monsieur se mettait à paniquer. Il la poussa et avec son couteau, il soulevait les planches de bois. Ensuite, il sortit une boîte de là et l’ouvrit pour trouver des papiers étranges. Il retourna auprès de la mage de Black Sun pour lui donner, demandant si c’était bien ce qu’elle voulait.



© Fiche par Ethylen sur Libre Graph'



Gain d'xp: 14

_________________


[19:33:32] Menma Yadomi : 1 bo joure il é nai é pi il é maur <- Plus epic, y'a pas

Bazar:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gyokuen Ren
Maître de Black Sun
avatar
Messages : 151
Date d'inscription : 28/02/2014

Fiche de mage
Magie / Arme: Niji no Ãku
Niveau: 31
Expérience:
452/930  (452/930)

MessageSujet: Re: Escorte royale [Jun-kun - Jour 7]   Sam 29 Nov - 21:15





L'emprise suprême




Gyokuen caressait langoureusement l'accoudoir du fauteuil dans lequel elle se trouvait tout en chantonnant joyeusement un air vraiment sinistre. La mort suintait des notes provenant de la bouche de l'impératrice. Pendant qu'elle chantait, la brune fixait son ancien conseiller et savourait l'expression de terreur qui déformait son visage masculin. Par moment, Lu Bu implorait la pitié de la magicienne sombre qui fit la sourde oreille, se contentant simplement de fredonner son chant maléfique en souriant tendrement.
Alors que le temps s'écoulait avec une lenteur atroce, Gyokuen croisait le regard de son prisonnier et un lui adressa un sourire maternel avant de prendre la parole.


- Je lis sur ton visage que tu te poses pleins de questions. Par exemple, tu te demandes pourquoi je suis ici. Ou du moins, comment j'ai appris que tu te cachais ici. La réponse est bien simple mon bon Lu Bu. Mes mouches sont partout. Je suis informée de pleins de choses vraiment utiles pour mener mes projets à bien. Par exemple, tu savais que Tartaros était entré en action ? Selon certaines rumeurs des démons composeraient cette guilde et auraient commencé à déchaîner leur violence en massacrant plusieurs magiciens. Les ténèbres les plus noirs approchent. D'ici peu, le gouvernement de ce beau pays sera dépasser par les évènements et il ne faudra qu'une petite pichenette pour que ce pays me revienne.

La belle femme se penchait doucement en souriant, exhibant ses dents blanches et parfaitement alignées, avant de reprendre son discours.

- Mais pour ça, je dois pouvoir être en pleine possession de mes mouvements. Si je suis exécutée, je ne pourrai pas le faire, tu comprends ? Tu ne voudrais pas me voir échouer n'est-ce pas Lu Bu ? Pas toi, alors que tu m'as toujours soutenue jusqu'au tragique accident de mon époux. Alors, s'il te plaît, dis-moi où se trouvent les documents. Pense à ta jolie épouse et a ton adorable petite fille.

Un cri résonnait dans la maison. Gyokuen se redressait légèrement avant de corriger ses dires.

- Pardon. Penses à ta jolie petite fille désormais. Je te promets que j'ordonnerai à Jun-kun de la laisser en vie.

- HahahahaHAHAHAHA !!!! Gyokuen, tu es tellement risible. Tes promesses personnes n'y croient. Tu es le diable incarné. Tu es égoïste, vile et cruelle. Il n'y a rien de bon en toi. Tu prétends être une mère aimante, douce et attentionnée, mais tu n'es rien de tout ça. Tu es une sorcière en quête d'une utopie. Tu prétends que rien ne te fera détourner du chemin que tu as toi-même tracée pour Pergrande et que tu ignores la peur, mais c'est faux. Tu as peur d'une chose. De la mort. Tu as tellement peur de mourir avant d'accomplir ton rêve que tu utilises ta magie pour devenir plus jeune. Tu es pitoyable Gyokuen.


Lu Bu lui crachait au visage. Gyokuen ne souriait plus suite à ce discours. La colère, la vraie colère, montait en elle. Un sentiment qu'elle avait longtemps laissé croupir en elle. Ce sentiment était sur le point d'exploser lorsque Jun revenait dans la pièce principale, le visage couvert de sang, en lui lançant la paire d'oreille aux pieds. L'impératrice se calmait en voyant les trophées.

- Bon travail Jun-kun. Je te félicite. Ton frère serait heureux de voir que tu l'as vengé.

Sans qu'elle ne puisse agir, Jun avait récupérer les documents secrets et la brune mature s'empressait de les lire avant de les jeter au feu.

- Où est le reste Lu Bu ? Il n'y avait que l'ordre d'exécution. Où est le document avec ma signature ?

- Loin dans la forêt. Dans un petit village. Mais ne comptes pas sur moi pour te dire où vieille peau.


Gyokuen ne relevait pas l'insulte et sortait de la maison après avoir ordonné à Jun de le tuer le plus rapidement possible et sans souffrance, par respect pour l'homme qu'il était avant. L'impératrice l'attendait dehors et s'approchait de lui avec douceur en sortant un mouchoir.

- Pauvre Jun-kun. Tu es souillé par le sang. Un être aussi pur que toi. Quelle honte.

Elle lui essuyait tendrement le visage tout en monopolisant la parole.

- On va terminer notre petite ballade toi et moi d'accord ? Tu n'as plus besoin d'être un tueur maintenant. Tu es libre de reprendre ton état normal.

Gyokuen le libérait de son emprise avant de le fixer une nouvelle fois.

- En revanche, j'ai encore besoin de toi un petit moment. On va visiter ce village tous les deux. Et nous avons besoin d'une couverture. Depuis toujours, tu éprouves des sentiments très forts pour moi et aujourd'hui, tu trouves enfin le courage de me le dire en m'embrassant de toutes tes forces.

Quoi de mieux que de se faire passer pour un couple fraichement marier afin de mener les dernières investigations ? Rien. Absolument rien. Tout serait bientôt terminé. Même les cauchemars de Jun trouveront leurs conclusions à la fin de cette mission.

C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P IC O D E

Gain d'xp: 7
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jun Tetsuya
Sabertooth
avatar
Crédits : Erza K. ♥ | Lucy ♥
Messages : 1697
Date d'inscription : 10/07/2013
Age : 24

Fiche de mage
Magie / Arme: Golden Pillars
Niveau: 23
Expérience:
121/552  (121/552)

MessageSujet: Re: Escorte royale [Jun-kun - Jour 7]   Jeu 4 Déc - 16:22



Escorte Royale


Feat : ✘ Gyokuen Ren



Une fois que Gyokuen ordonna à Jun de s’en prendre à la famille de Lu Bu, il partit à la chasse à l’homme. Il commença par la femme qui avait essayé de l’arrêter au bas de l’escalier, tentant de le retenir en pensant qu’il était faible à cause de son jeune âge. Quant à la fille, elle était partie se cacher quelque part, mais le mage ne se faisait pas de soucis, il la retrouverait bien assez tôt. Le combat contre la mère fut de courte durée et après s’être lassé d’elle, il lui trancha la gorge pour en terminer rapidement. Ensuite, il se dirigea vers la salle de bain pour sortir la gamine de sa cachette et voulait lui offrir une mort lente comme ce qu’elle avait fait à Yukine. Certes, le Tetsuya ne savait pas ce qui était arrivé à son frère et en vérité, rien ne s’était passé puisqu’il était censé être en Earthland, mais comme il n’était pas dans son état normal, il croyait chaque mot de l’Impératrice. Dès que l’adolescent sentit que la fille ne respirait plus et que son cœur ne battait plus, il prit une de ses oreilles et retourna auprès de la Ren.

De retour à la salle principale, il jeta les deux oreilles aux pieds de la dame et se demandait pourquoi le père était encore en vie. Peut-être qu’il n’avait pas dit où était ce que souhaitait la Reine, mais ça n’allait plus tarder. Pour se faire, il appela deux souris qui vivaient dans cette maison depuis un bon moment. Peu après, elles repartirent dans leur terrier et Jun souleva quelques planches en bois pour sortir une boîte. Il l’ouvrit et rapporta les papiers à Gyokuen, qui se mit à le féliciter. Tout d’un coup, le comportement du jeune garçon changea. En effet, il croisa ses bras contre lui, se mit à rougir, ses yeux étaient illuminés comme deux étoiles et on pourrait presque voir les autres petites lumières briller autour de lui.

« Han ! Okaasama m’a félicité ! J’en suis tellement heureux que ça m’excite ! »

Néanmoins, la colère prit rapidement place en lui lorsqu’il sut que l’homme s’était moqué de lui, de « sa mère » et des souris qui avaient accepté de l’aider. Il attendait patiemment le moment où Gyokuen lui ordonnerait d’en finir avec lui. Pendant ce temps, il devait résister à la tentation de le faire sans avoir reçu l’ordre et serrait fortement ses poings.

« Baka ! Pourquoi t’as dit où s’était caché ? Ce sera trop simple pour nous de les trouver ! » Dit-il à l’intention de Lu Bu, qui venait seulement de révéler le vrai emplacement de la signature de la mage noire.

Ne pouvant pas s’empêcher de rire, il avait tout de même à réussi à entendre l’ordre de Gyokuen : il devait en finir avec lui sans le faire souffrir. Apparemment, ça devait être une ancienne personne importante pour elle. Le mage des reflets attendit que « sa mère » sorte pour exécuter l’ordre. Il fit un grand sourire sadique avant de montrer le couteau à Lu Bu. Et sans attendre plus longtemps, il sautait sur lui pour l’enfoncer en plein milieu de son front. Normalement, il n’avait pas souffert. Par la suite, il rejoignit la Ren et attendait la suite des événements. Cette dernière prit un mouchoir et l’essuya, disant que c’était honteux qu’une personne aussi pure que lui soit souillée par du sang. Pourtant, ça ne le dérangeait absolument pas. Il voulut lui annoncer sauf qu’il n’en eut pas l’occasion, elle décida de le libérer un court instant avant de le manipuler à nouveau, il n’avait même pas eu le temps de réagir à ce qu’il venait de commettre.

La seconde manipulation consistait à lui faire croire qu’il était amoureux d’elle depuis de nombreuses années. Jamais il n’avait eu le courage de lui avouer, mais à partir de maintenant, ce serait de l’histoire ancienne, il devait l’embrasser de toutes ses forces. S’approchant petit à petit de la maître de Black Sun, il saisit doucement ses mains et l’attira vers lui. Il passait ses bras autour d’elle et approcha ses lèvres des siennes pour l’embrasser. Ça faisait à peine quelques secondes que les lèvres se touchaient que Jun sortait sa langue pour qu’elle puisse s’unir avec celle de Gyokuen. Pendant cet échange langoureux, le mage de Sabertooth y mettait tout son cœur, tout ce qu’il pouvait, en vérité, et faisait tout pour être le moins maladroit possible. Ah… Petite jeunesse et premier vrai baisé. Cependant, il dut le cesser une fois que le souffle manquait, mais ses yeux bleus ne quittèrent pas ceux de la mère d’Hakuryuu et il restait collé à elle.

« Je vous aime, ma Reine. »

L’aveu étant fait, c’était tellement dur pour lui qu’il se mit à rougir, il avait un peu honte. Ce n’était pas à cause de la différence d’âge, personne ne pouvait savoir que Gyokuen avait réellement 48 ans à part les membres de sa famille et quelques connaissances. De toute façon, Jun s’en fichait pour le moment. Ce dernier relâcha doucement la dame et s’inclina comme le ferait un chevalier devant sa princesse. Peut-être que le but de la manipulation avait changé, mais il se souvenait toujours de ce Lu Bu et du village dans lequel ils devaient aller pour continuer la mission.

« Si jamais vous avez besoin de mes talents pour vous guider jusqu’au village, je suis prêt à vous servir, ma Reine. »



© Fiche par Ethylen sur Libre Graph'



Gain d'xp : 9

_________________


[19:33:32] Menma Yadomi : 1 bo joure il é nai é pi il é maur <- Plus epic, y'a pas

Bazar:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gyokuen Ren
Maître de Black Sun
avatar
Messages : 151
Date d'inscription : 28/02/2014

Fiche de mage
Magie / Arme: Niji no Ãku
Niveau: 31
Expérience:
452/930  (452/930)

MessageSujet: Re: Escorte royale [Jun-kun - Jour 7]   Mar 9 Déc - 22:14





Ballade champêtre.




Le vent soufflait faiblement au travers des arbres de l'imposante forêt. Le souffle faisait virevolter les mèches brunes de Gyokuen alors que quelques feuilles tombaient lentement sur le sol frais et humide du bois. Cette vision avait vraiment tout d'une peinture et conférait à la scène une aura romantique de la plus haute catégorie. L'impératrice de Pergrande savourait le baiser brûlant que lui offrait le jeune garçon. C'était grisant d'être encore désiré par quelqu'un de jeune, alors que l'on avait quarante-huit ans. Même si elle manipulait ses souvenirs, c'était agréable.

Le baiser dura suffisamment longtemps pour que la belle femme soit en manque de souffle et le baiser se rompit dans la foulée. L'impératrice maléfique se léchait les lèvres pour déguster, jusqu'à la dernière goutte, le parfum de son jeune amant. Puis elle le regardait avec une expression de tendresse alors qu'il se mit à genoux, comme le ferait un chevalier pour courtiser sa belle et la magicienne sombre l'invitait à se relever en lui caressant la joue puis le menton en lui redressant la tête


- Moi aussi, je t'aime de tout mon cœur Jun-kun. Et si on partait faire une petite lune de miel toi et moi ? Entre amoureux ? Justement, il y a un petit village pittoresque pas très loin. Je me disais que ça serait un bien bel endroit pas vrai mon tigrou ?

L'impératrice lui adressait un beau sourire et se mit en marche vers le petit village dont il était question. Par chance, elle savait où il se trouvait via un état des lieux que lui avait fournit un des nombreux membres de sa guilde noire. La dernière partie de la ballade se déroulait dans un calme quasi-religieux. Seul le vent et les chants des oiseaux venaient briser le silence que le couple arborait en se tenant la main.

Soudain, des voix résonnaient sous les arbres et des maisons en bois se dessinaient lentement. Le village était d'une splendeur incroyable. Les habitants ne manquaient vraiment de rien puisqu'il y avait tout pour eux. Par exemple, on pouvait voir un bâtiment imposant ressemblant à un bar ou encore une auberge pour les touristes de passage.

La magicienne posait un pas dans le village et l'investigation commençait. Avec la plus grande des innocences, Gyokuen récoltait des informations sur Lu Bu et ce qu'il venait faire ici. Après un bon moment de recherche, l'impératrice apprenait enfin l'endroit où il aimait se rendre le plus souvent et la maitresse de Black Sun souriait lorsqu'elle récupérait le papier qu'elle cherchait.

Le soleil commençait timidement à descendre dans le ciel et peu après le ciel bleu laissait place à un ciel aussi rouge que le sang. Par prudence, et ne souhaitant pas traverser la forêt de nuit, Gyokuen payait une chambre pour deux. La femme mature se glissait dans le lit et regardait Jun avant de rompre la malédiction qui l'entravait, mais en prenant bien soin de lui faire oublier absolument tout ce qu'il avait fait depuis qu'il avait mangé dans la clairière. En gros, il ne savait plus qu'Hakuryuu souhaitait tuer sa mère, que lui-même avait tué un homme et sa famille, qu'il avait déclaré une flamme fictive envers la mère de son ami et, le plus important, il avait oublié qu'elle était la chef de Black Sun.

Le lendemain matin, Gyokuen regardait Jun dormir et caressait son torse dénudé en attendant qu'il se réveille, ce qui ne tardait pas. L'impératrice souriait de bon cœur en le voyant ouvrir les yeux.


- Bonjour Jun-kun. Tu as bien dormi ? Je pense que oui petite marmotte. Tu t'es assoupi tellement rapidement après notre petit jeu. Tu étais vraiment fatigué. À l'avenir, je ferais en sorte de moins t'épuiser.

La brune lui déposait un baisé dans la nuque du garçon et quittait le lit. Bien entendu, elle était entièrement nue et souriait sans qu'il puisse le voir. C'était le dernier tour qu'elle pouvait lui faire. Se réveiller sans savoir pourquoi la cliente est nue dans son lit, c'est vraiment une chose effrayante. La brune s'habillait lentement et regardait Jun

- Merci pour cette ballade et cette nuit magnifique Jun-kun. J'enverrais la récompense à la guilde dans la journée. Je n'hésiterais pas à faire appel à toi dans le futur, sois en certain. Passe le bonjour à mon fils de ma part. Je suis certaine qu'il en sera ravi.

L'impératrice quittait la chambre et le village avant de retourner à la base de sa guilde. Elle avait passé une journée fantastique et riche en révélations. Mais le plus important était la situation avec Hakuryuu. Pour le moment, il n'avait pas bougé et Gyokuen consentait à le laisser agir encore comme il le souhaitait un petit moment.

C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P IC O D E

Gain d'xp: 7
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jun Tetsuya
Sabertooth
avatar
Crédits : Erza K. ♥ | Lucy ♥
Messages : 1697
Date d'inscription : 10/07/2013
Age : 24

Fiche de mage
Magie / Arme: Golden Pillars
Niveau: 23
Expérience:
121/552  (121/552)

MessageSujet: Re: Escorte royale [Jun-kun - Jour 7]   Ven 12 Déc - 15:05



Escorte Royale


Feat : ✘ Gyokuen Ren



Voilà que Jun enchaînait manipulation sur manipulation et il était impossible pour lui de s’en défaire. Après une première perte de contrôle, la seconde lui demandait d’être amoureux de la mère de son ami Hakuryuu. Apparemment, ça ferait longtemps qu’il était amoureux de cette personne et c’était le moment idéal pour avouer ses sentiments et de lui faire un vrai baisé. Sans attendre plus longtemps, le mage exécuta ce que venait de lui dire la maître de Black Sun et une fois que ce fut fait, il s’inclina devant elle en attendant la suite des événements. La femme lui demanda de se relever et lui proposa de partir ensemble pour une lune de miel. Les rougeurs qui étaient déjà présentes sur les joues du jeune garçon s’intensifièrent lorsqu’il entendait ça, il avait du mal à y croire et ne parvenait pas à répondre tellement qu’il était gêné. Mais à l’intérieur de lui, une joie immense prenait place.

La Reine de Pergrande avait ouvert la marche et se dirigeait petit à petit vers un village. Le Tetsuya se contentait de la suivre en restant silencieux. Quelquefois, il regardait autour d’eux pour savoir s’il y avait du danger aux alentours ou non, il se devait de protéger sa Reine ! Puis, il finissait par saisir la main de Gyokuen lorsqu’elle lui avait tendu. A partir de cet instant, il devenait moins méfiant car il y avait toujours son odorat et son ouïe pour le prévenir de la moindre chose. Peu de temps après, le « couple » était dans le village. Le petit Tigre n’était pas spécialement curieux et ne prenait pas le temps de le regarder, il ne raterait pas grand-chose selon lui. Il continuait sans cesse de suivre la femme, qui récoltait le plus d’informations possibles sur Lu Bu et sur ce qu’il faisait tout le temps en ce lieu si caché. La fin de la journée approchait à grand pas et la Ren avait réussi à obtenir ce qu’elle avait cherché depuis le début de la mission.

Comme elle ne souhaitait pas traverser la forêt de nuit, elle paya une auberge pour elle et pour Jun. L’adolescent la remercia en étant gêné et la suivit jusqu’à la chambre. Directement, il se mit à son aise en retirant ses vêtements, même le haut qui servait à cacher ce qui prouvait sa faiblesse et qu’il ne pouvait même pas tenir une promesse. Ensuite, il s’allongea sur le lit et regarda la Dame qui annulait toutes ses manipulations. Néanmoins, elle utilisa une dernière fois sa magie pour lui faire oublier de nombreuses choses très importantes ! Enfin, à partir de là, c’était le trou noir, il s’était rapidement endormi.

Le matin arriva et le mage des reflets se réveilla lorsqu’il sentit une main caresser lentement son torse, qui était nu. Tout doucement, il ouvrit ses yeux bleutés et se demanda où il était. Il était normal qu’il se le demande, il avait l’impression d’avoir oublié des choses essentielles. De plus, il ne savait pas s’il avait terminé sa mission ou non. Cependant, il bondit hors du lit et se colla contre le mur lorsqu’il entendait la voix de sa cliente et qu’elle lui avait embrassé la nuque. Cette dernière le saluait, lui demanda s’il avait passé une bonne nuit et parlait d’un drôle de jeu… Quel jeu ? Jun ne comprenait pas encore le double sens et tentait de se rappeler de la journée d’hier, mais rien ne venait, c’était énervant. Mais il n’avait pas le temps de penser à ça, sa bouche s’ouvrit en grand dès que Gyokuen sortait nue du lit. Non, il ne l’avait pas fait, hein ? Sauf qu’il ne s’en souvenait plus… Il avait encore bu ? Il s’était pourtant juré de ne plus y toucher ! Le pire était qu’il n’avait pas la gueule de bois ! Voilà, c’était une situation incompréhensible et d’après les dires de la mère d’Hakuryuu, ils l’avaient fait.

Jun se laissait glisser contre le mur et termina par être assis sur le sol. Il plaçait une main au niveau de sa bouche, ne sachant pas si quelque chose allait réellement en sortir, mais il se dégoûtait tout seul ! Non seulement il l’avait fait avec une personne qui a plus que le double de son âge, mais en plus, c’était la mère d’un ami ! Pourquoi devait-il faire des bêtises comme ça à chaque fois qu’il buvait ? Enfin, non ! Il n’avait pas bu ! Une fois que la Ren était partie, le garçon ne rentrait pas directement à Sabertooth, il voulait reprendre ses esprits et penser à autre chose. Longtemps après, il retourna à la guilde des Tigres à dents de sabre après s’être rhabillé. Pendant le trajet, il s’était posé de nombreuses questions comme : Est-ce qu’il devait vraiment passer le bonjour ? Ce n’était pas normal qu’Hakuryuu n’ait jamais parlé de sa famille. Est-ce qu’il aiderait encore une fois cette personne ? Comme il avait tout oublié, il ne savait pas qu’il avait fait de mauvaises actions et il avait accompli sa mission malgré le fait qu’il ne se souvenait de rien. Bref, il devait récupérer son sourire pour entrer dans la guilde et revoir ses compagnons !



© Fiche par Ethylen sur Libre Graph'



Gain d'xp: 8

_________________


[19:33:32] Menma Yadomi : 1 bo joure il é nai é pi il é maur <- Plus epic, y'a pas

Bazar:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pika-sama
Maître du Jeu
avatar
Crédits : Sirius
Messages : 3268
Inventaire : Banane
Date d'inscription : 10/07/2013
Localisation : Caché !

MessageSujet: Re: Escorte royale [Jun-kun - Jour 7]   Ven 12 Déc - 15:11

Félicitations pour avoir terminé cet RP, voici vos gains :

- Gyokuen gagne 45 points pour avoir commencé et terminé le RP.
- Jun gagne 30 points pour avoir fini le RP.

Ce sujet est locké et rangé dans la partie des RP terminés ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fairy-reborn.forumactif.org
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Escorte royale [Jun-kun - Jour 7]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Escorte royale [Jun-kun - Jour 7]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Escorte de biens.
» A TOUS CEUX QUI PENSE CHAQUE JOUR EN BIEN POUR CE PAYS
» HOROSCOPES DU JOUR
» Infos françaises du jour (prédictions) :
» mise a jour de la beta test

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Reborn :: Archives :: Rp terminés-