Rejoignez-nous, pour une aventure unique dans le monde des fées ~ ♦ Le forum a désormais 2 ans !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum fermé. La partie RP est en revanche ouverte.

Partagez | .
 

 Jeux assassins [Nobume - Jour 3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gyokuen Ren
Maître de Black Sun
avatar
Messages : 151
Date d'inscription : 28/02/2014

Fiche de mage
Magie / Arme: Niji no Ãku
Niveau: 31
Expérience:
452/930  (452/930)

MessageSujet: Jeux assassins [Nobume - Jour 3]   Dim 21 Déc - 12:50





Bienvenue dans ma cité.




Eyrié. Une cité parmi tant d'autres dans le vaste monde qu'est Edolas. Comme ses jumelles, la ville gargouillait de monde et le bruit était omniprésent. Mais cette cité avait une face sombre. Très très sombre. Le bruit ne venait pas des touristes en quête de repos ou de vacances. Non, le bruit provenait des chaînes se trouvant aux pieds des multiples esclaves qui travaillaient d'arrache pied pour contenter les gens ayant les moyens de vivre dans le luxe. C'était cela le véritable visage d'Eyrié. Une ville bâtie sur l'échelle sociale. Plus on avait un rang élevé au sein de la société, plus on avait de pouvoir, d'argent et d'esclave. Et ce système se retrouvait même dans l'architecture de l'imposante cité. En effet, celle-ci était construite sur plusieurs niveaux. Au plus bas se trouvaient les humains lambdas, au-dessus les mages, puis les petits riches suivit des gros riches et enfin, au sommet de cette pyramide, il y avait la personne qui dirigeait la cité. Cette personne était vénérée comme une déesse par les riches et maudite par les pauvres et cet être si particulier se trouvait être Gyokuen Ren, la maitresse de Black Sun et l'impératrice de Pergrande. En effet, Eyrié était sous le contrôle absolu de Black Sun. Quiconque essayait de s'enfuir ou de libérer des esclaves était immédiatement condamné a mort.

Debout sur son balcon, Gyokuen contemplait sa ville en souriant. Après de multiple affrontement, cet endroit lui appartenait enfin. Le gouvernement lui-même n'osait pas s'en approcher par peur des représailles de la terrifiante guilde maléfique, laissant les gens miséreux dans la douleur. La belle brune fermait les yeux et tournait les talons pour retourner dans ses appartements privés puis, après un brin de toilette, descendait de son palais en compagnie de sa fille pour se rendre dans un grand parc.


- Mère, j'ai une question à vous poser. Pourquoi refusez-vous que les habitants de cette ville sachent que vous êtes leur bienfaitrice ?

Gyokuen s'installait sur un banc et regardait les petits oiseaux manger les morceaux de pain qu'une vieille dame leur lançait.

- Parce que je ne désire pas être sous les feux des projecteurs. Je préfère être au calme. Je n'aimerais pas me faire harceler par le gouvernement tous les quatre matins sous prétexte que je suis la chef du soleil noir. Et puis, j'aime beaucoup passer du temps avec toi Hakuei. Tu es ma petite princesse et rien n'est plus beau qu'être avec toi. Si je venais à être découverte, nous ne pourrions plus être ensemble, tu comprends ?

- Oui mère, je comprends. Dommage qu'Hakuryuu ne soit pas avec nous. Il me manque terriblement.

Gyokuen souriait et prenait la main de sa fille pour la caresser avant de plaquer avec tendresse la tête de sa fille contre sa poitrine, comme le ferait une mère aimante. L'impératrice câlinait les beaux et longs cheveux de sa petite princesse avant de dire.

- Il me manque aussi. Mais rassure toi, il va très bien. Selon mes informations, il est à Sabertooth, une guilde très bien pour lui.

La femme souriait beaucoup plus en repensant au petit tigre qu'elle avait manipulé et fait tourner en bourrique il y a peu. Hakuei souriait à sa mère avant de retourner au palais pour se réchauffer. Gyokuen acceptait et elle aussi trouvait qu'il faisait un peu froid pour la saison. Alors que sa fille avait quitté le parc, Gyokuen regardait la vieille dame donner du pain aux oiseaux par curiosité. Mais elle la trouvait vraiment étrange. Et c'était le cas de le dire puisqu'une lame lui avait transpercé le ventre. La dame tombait sur le sol, morte, et Gyokuen fixait l'assassin qui le regardait aussi.

- Allons bon. Me voilà la cible d'une tueuse sanguinaire pour avoir été témoin d'un meurtre.

C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P IC O D E

Gain d'xp: 6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nobume Imai
Death Holder
avatar
Messages : 272
Date d'inscription : 29/03/2014

Fiche de mage
Magie / Arme:
Niveau: 17
Expérience:
47/306  (47/306)

MessageSujet: Re: Jeux assassins [Nobume - Jour 3]   Mar 30 Déc - 18:51



Une journée, tout ce qu'il y a de plus normal débutait pour la jeune tueuse. Après s'être levée, s'être douchée et habillée comme d'habitude de son mini-short, son débardeur et son long manteau blanc, elle mit ses bottes et quitta son appartement avant de prendre son katana et de partir pour sa guilde. Pour se rendre au QG, elle passait par des petites rues pour ne pas se faire voir, après tout, une fille qui se promène un katana à la main, il y avait beaucoup plus discret. En arrivant au QG, la première chose qu'elle fit, ce fut de prendre un beignet dans sa réserve personnelle avant d'aller chercher voir les missions qui étaient disponible sur le panneau d'affichage. Elle resta quelques instants à regarder les différentes missions qui se proposaient à elle avant d'en trouver une qui l'intéressait. Ce n'était pas la mission en elle-même qui l'intéressait, étant donné qu'il s'agissait d'un simple petit meurtre d'une femme importante, mais surtout l'endroit. En effet, la mission se déroulerait dans une ville où presque personne n'allait, étant donné qu'il s'agissait d'une ville gérée par une guilde noire plutôt mystérieuse.

Accepter cette mission était une opportunité en or de se rendre dans cette ville. Puis, la récompense était plutôt intéressante. Il n'y avait donc aucune raison qu'elle refuse de prendre la mission. Elle attrapa donc le papier de la mission et prévint qu'elle la prenait avant de partir pour se rendre sur les lieux. Le voyage avait été plutôt long, mais elle s'y était attendu, après tout, la ville se trouvait en plein milieu du désert. Elle descendit au dernier arrêt avant le désert et s'était ensuite mise en route pour le désert, ayant pris de quoi ne pas mourir de soif et de quoi se protéger du soleil. Il lui fallut de nombreuses heures de marche avant d'arriver à Eyrié. Elle entra dans la ville, sa cape la protégeant du soleil, se trouvant toujours sur sa tête, elle pouvait marcher dans la rue principale étant donné que son katana était caché par sa cape. Dans un premier temps, elle se contenta de marcher dans la rue, allant au lieu de rendez-vous que lui avait fait parvenir son client. Elle y trouva une enveloppe contenant une photo de la personne qu'elle devait assassiner ainsi que son adresse.

La membre de Death Holder ne tarda donc pas à se rendre au lieu de résidence de la victime, mais après avoir fait un repérage des lieux, elle se rendit compte que la personne qui allai rapidement mourir n'était pas chez elle. Malheureusement, elle ne connaissait pas assez la ville pour dire où pouvait se trouver la vieille femme dont elle devait s'occuper. La brune se mit donc à marcher en écoutant tout ce qui se disait autour d'elle. Elle entendit rapidement parler d'un grand parc. Elle se dit que c'était sûrement le meilleur endroit pour trouver une vieille dame. Elle se mit donc à marcher en direction de ce parc. En arrivant là-bas, elle continua de marcher jusqu'à apercevoir la vieille dame assise sur un banc, qui était en train de donner à manger aux oiseaux. La vieille ne semblait vraiment pas dangereuse ou importante, au contraire, elle semblait être la petite vieille de base, mais, ça ne touchait pas la tueuse qu'était Nobume. On lui avait donné pour mission de tuer cette femme alors elle le ferait.

Elle approcha alors de la vieille femme, passa derrière elle et en une fraction de seconde dégaina son sabre et transperça le ventre de la vieille femme. Alors qu'elle transpercer la vieille, elle sa capuche tomba en arrière. Elle resta quelques instants penchée vers le cadavre et finit par se redresser, retirant alors son sabre du ventre de la vieille femme qui tomba en avant et se vida de son sang, mourant plutôt rapidement. Alors qu'elle venait se redresser, elle vit alors qu'il y avait une autre femme dans cette partie du parc qui était d'ailleurs étonnement vide. Mais bon. Il y avait eu un témoin, elle devait donc tuer cette femme. Cette femme prit la parole simplement pour faire remarquer qu'elle était victime d'une tueuse parce qu'elle était témoin d'un meurtre. Et vu le ton qu'elle avait utilisé, la jeune originaire d'Edoras était sûre que celle qui se trouvait face à elle était dangereuse. Elle ne savait pas de qui il s'agissait, mais elle était persuadée qu'elle devait se méfier, ses instincts de tueuse étaient en éveille. Elle en était persuadée, la femme face à elle était aussi une tueuse, pas forcément professionnelle, mais elle tuait aussi.

La brune ne prit pas la peine de répondre à la femme. Elle donna un coup dans le vide avec son sabre pour retirer le sang qu'il y avait dessus. Elle continua alors d'observer la femme face à elle, sans montrer le moindre sentiment comme toujours. Elle avança ensuite rapidement vers la femme face à elle, donnant alors un grand coup vers celle qui était désormais sa nouvelle victime. Elle ne laissait jamais de survivant lors de ces missions, cette femme ne serait pas une exception, elle en était sûre. Et si jamais quelqu'un d'autre arrivait sur les lieux alors qu'elle était occupée avec la brune face à elle, elle s'occuperait de cette personne immédiatement, même si la personne passait par là uniquement par hasard.
Code by Silver Lungs

Gain d'xp: 7
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gyokuen Ren
Maître de Black Sun
avatar
Messages : 151
Date d'inscription : 28/02/2014

Fiche de mage
Magie / Arme: Niji no Ãku
Niveau: 31
Expérience:
452/930  (452/930)

MessageSujet: Re: Jeux assassins [Nobume - Jour 3]   Ven 9 Jan - 22:48





Le soleil et le tueuse




La maitresse du soleil noir scrutait en silence la demoiselle qui venait de tuer une pauvre vieille femme sans défenses. L'échange de regard était très court, mais ce simple contact avait permit à la brune de se faire une idée de la personne qui se trouvait en face d'elle. Gyokuen pouvait ressentir toute sa sérénité et ne vit aucun tremblement dans les gestes de la tueuse. En résumé : c'était une professionnelle du meurtre et pas une citoyenne ayant eu un coup de sang. Non, cette fille avait reçu un payement pour accomplir cette sale besogne au sein même de la cité de l'impératrice de Pergrande.

La magicienne la plus sombre du monde souriait et ne laissait nullement transparaitre un simple frisson. Au contraire, Gyokuen était parfaitement calme devant le, faible, danger que représentait cette intruse au sabre souillé. La brune mature ne bougeait même pas lorsqu'elle vit l'inconnue se diriger vers elle en courant.


- Tu me sembles vraiment déterminé à prendre ma vie ma grande. Je suis impressionné par ton courage, mais également consternée par ton manque de réflexion. Tu te jettes vers ta cible sans prendre le temps de la connaitre.

La maitresse de Black Sun fit apparaitre sa faux lumineuse et contrait sans difficultés l'assaut meurtrier de la combattante. Le regard cendré de la maitresse de guilde plongeait dans celui de son assaillante.

- Tu es douée ma grande. Tu fais partie de quelle guilde ? Tartaros ? Non, tu es bien trop formée dans l'art de l'assassinat pour être avec les démons de Takasugi. Tu n'es certainement pas de Black Sun. Il ne reste donc que Death Holder.

Gyokuen échangeait des coups avec la demoiselle, ce qui provoquait des étincelles jaunes. La faux lumineuse de Gyoken éclairait la nuit qui commençait doucement à tomber sur Eyrié. La magicienne sombre continuait de sourire devant la facilité avec laquelle elle contrait les attaques de la tueuse.

- Setsuna me déçoit beaucoup. J'aurais pensé qu'il m'aurait envoyé Angela Iwamori, si jamais il devait commettre un meurtre dans ma cité. Elle me semblait beaucoup plus qualifiée que toi, qui me sembles bien faible.

La mère d'Hakuei déviait le sabre de son adversaire et lui portait un coup de poing en plein dans le ventre, l'envoyant voler de quelques mètres. Gyokuen fit ensuite disparaitre son arme de lumière et fixait le point de chute.

- C'est dommage. Tu me semblais dotée d'un potentiel intéressant. Malheureusement, tu viens de t'en prendre à un trop gros poisson cette fois. Je n'aime pas beaucoup que l'on commette des crimes dans ma propre ville. Ici, c'est mon territoire et ma loi s'applique. Je décide de qui doit mourir et de qui doit vivre. Moi, Gyokuen Ren, impératrice de Pergrande.

La brune mature n'en disait volontairement pas plus. Elle n'avait pas réellement envie que le bruit court sur son véritable statut. En revanche, elle disait clairement qu'elle connaissait le milieu des guildes maléfiques. Mais tous les grands hommes connaissaient le milieu de l'ombre. La belle dame continuait de sourire et attendait que la tueuse revienne à la charge.

- Mais je sais aussi que les assassins aiment bien avoir un peu de résistance. Faisons un petit jeu toi et moi. Si tu arrives à faire couler une seule goutte de mon sang, je te laisserai partir vivante de ma ville. D'accord ? Comment te nommes-tu tueuse de Setsuna Caelum ?

C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P IC O D E

Gain d'xp: 4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nobume Imai
Death Holder
avatar
Messages : 272
Date d'inscription : 29/03/2014

Fiche de mage
Magie / Arme:
Niveau: 17
Expérience:
47/306  (47/306)

MessageSujet: Re: Jeux assassins [Nobume - Jour 3]   Sam 17 Jan - 23:47



Sa mission était plutôt simple, pas le genre qu'elle prenait d'habitude, là, la raison qui l'avait poussé à la prendre c'était le lieu de cette mission. Une ville que ces sales mages d'Earthland avait fait leur à leurs arrivées. Et qui maintenant était plutôt fermée. Arrivée en ville, elle n'avait pas eu trop de mal pour trouver la vieille dame qu'elle devait assassiner et termina sa mission en moins de temps qu'il ne faut pour le dire. Il y avait juste un petit problème, enfin, ce n'était pas vraiment un problème, mais il y avait eu un témoin de sa mission. Elle devait donc tuer cette femme avant de pouvoir considérer sa mission comme terminée. Elle sortit donc son katana du cadavre de sa victime et donna un coup dans l'air pour retirer le sang avant d'observer la femme en silence.

Elle ne tarda ensuite pas à se jeter sur la femme mature, avec pour but de la tuer. Elle ne s'attendait pas à ce qu'elle lui oppose de la résistance, mais elle ne laissa pas transparaitre ceci et s'adapta à cette possibilité qu'elle n'avait pas pris en compte, comme une débutante. Son attaqua avait été bloquée par une faux de lumière qui n'était pas là lorsqu'elle avait attaqué. Cette personne était donc une mage. Alors qu'elles étaient face à face, la plus vieille des deux prit la parole pour lui demander sa guilde, émettant des hypothèses pour trouver par élimination sans que la plus jeune ne prenne la parole ou ne réagisse à un moment. Elles se mirent alors à échanger des coups, ou plutôt la femme mature attaquait pendant que Nobume parait les attaques. Et le peu d'attaques qu'elle arrivait à placer étaient facilement parées par sa cible. La tueuse de Death Holder n'avait toujours pas pris la parole depuis le début de leurs échanges et laissa une nouvelle fois la plus âgée se lancer dans un monologue. Cette fois-ci, ce fut sur le fait que le maître de Death Holder la décevait, qu'elle pensait qu'il enverrait quelqu'un de plus fort. La brune resta totalement impassible au fait que la plus vieille venait de lui dire qu'elle lui semblait faible.

Juste après elle dévia son sabre et Nobume ne fut pas assez rapide pour parer le coup-de-poing que venait de lui donner la femme d'Eyrié et qui la fit voler à quelques mètres de là. Elle passa sa main libre là où elle avait reçu le coup, se pliant pour cracher un peu de sang. Il passa ensuite sa main sur sa bouche pour l'essuyer et se redressa, tenant toujours son sabre. Alors cette femme était l'impératrice de cette ville ? Sachant que la ville appartenait à une guilde noire, soit cette femme était le maître de la guilde soit elle était proche du maître et la personne la plus proche d'un maître de guilde s'était sûrement sa famille, donc si elle n'était pas maître de guilde, elle devait être la femme du maître. Enfin, tout ceci n'était que des suppositions pour la brune, elle s'en moquait en fait. La seule information importante dans ces déductions était que donc cette femme avait potentiellement le niveau de maître de guilde et que donc Nobume avait moins d'1% de chance de la battre. La brune s'était remise en position prête à attaquer ou à se défendre si ceci était nécessaire. Elle reprit ensuite la parole pour lui dire que si Nobume arrivait à faire couler une goutte de son sang, elle pourrait quitter la ville en vie. La brune comprit alors que cette vieille femme, comme elle, se battait pour tuer. Elle lui demanda ensuite son nom. Mais la brune resta impassible, une fois de plus avant de prendre la parole pour la première fois depuis le début de leurs échanges.

« Mon nom n'a pas d'importance. »

Comme tout assassin qui se respecte, elle gardait son identité secrète et ne répondait jamais quand on lui posait la question. C'était la première fois qu'elle tombait sur un adversaire contre lequel elle était sûre à presque 100% qu'elle allait perdre, elle n'avait donc jamais eu à penser qu'elle pourrait le dire à ceux plus puissants qu'elle. Donc la femme face à elle était comme tous ceux qu'elle avait combattus avant, elle ne lui donnerait pas son nom. Et cette fois, elle n'aurait pas le droit à un surnom étrange comme contre ce mage d'Earthland aux yeux de sang qu'elle avait combattu quelque semaines ou mois plus tôt.

Elle attrapa le fourreau de son arme et se mit à le tenir dans sa main libre avant de se jeter de nouveau sur la femme l'attaquant d'abord avec son fourreau avant d'attaquer avec son sabre. Son regard de sang se tourna une fraction de seconde vers sa cible avant qu'elle ne lâche son fourreau pour attraper un poignard dans sa botte, ceci durant son attaque avec son sabre, et d'attaquer en même temps avec son poignard.
Code by Silver Lungs

Gain d'xp: 7
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gyokuen Ren
Maître de Black Sun
avatar
Messages : 151
Date d'inscription : 28/02/2014

Fiche de mage
Magie / Arme: Niji no Ãku
Niveau: 31
Expérience:
452/930  (452/930)

MessageSujet: Re: Jeux assassins [Nobume - Jour 3]   Mer 21 Jan - 11:53





Jeux entre tueuses




La femme qui contrôlait la ville d'Eyrié ainsi que la guilde clandestine de Black Sun regardait la tueuse vêtue de blanc se remettre sur ses jambes. Gyokuen pouvait voir qu'un petit filet de sang coulait le long de sa bouche. Qu'elle était fragile cette petite. Aussi fragile qu'une brindille. L'impératrice de Pergrande fit disparaitre son arme de lumière et croisait doucement les bras tout en écoutant la simple phrase provenant de son adversaire. Les mots de celle-ci la firent sourire délicatement, puis se sourire se transformait en un petit ricanement moqueur. Une fois ce dernier effacé, Gyokuen reprenait la parole, alors que la tueuse l'attaquait.

- Ceci n'est que de l'arrogance ma chère. Ne pas exposer son nom à son adversaire est un signe flagrant d'arrogance. De plus, tu es immature. Tu fonces dans le tas trop rapidement et ceci est préjudiciable. En résumé, tu devrais prendre plus le temps d'analyser la situation. Comme tu ne me fais pas, tu laisses énormément de marge de manœuvre à tes adversaires.

En une fraction de seconde, la maitresse de Black Sun fit apparaitre une nouvelle fois sa faux et contrait avec une aisance insolente l'assaut de son ennemie. La brune en profitait pour sourire et la malmener avec des mots tranchants.

- Tu vois ? Tu n'analyses pas les choses. Tu es tellement concentrée sur le fait que tu veuilles me tuer, que tu ignores la puissance de ton adversaire. Et pourtant, tu n'es pas idiote. Tu sais très bien que je te dépasse et de loin. Alors pourquoi attaquer de front ? Tu fais honte aux arts de l'assassinat et, par extension, à la guilde de Setsuna.

L'impératrice jouait avec elle, mais elle n'avait pas prévu que son ennemie sorte un petit poignard pour l'attaquer avec son sabre, si bien que la brune fût surprise de cette action et esquivât de justesse un coup en plein cœur qui aurait signifié la fin immédiate de sa vie. La démoniaque impératrice venait de perdre son sourire et fixait la tueuse. Gyokuen tremblait, non pas de peur, mais de colère. Comment une simple tueuse de bas niveau avait-elle réussi à la surprendre de la sorte ? Elle, Gyokuen Ren, impératrice de Pergrande et maitresse absolue Black Sun. La colère l'envahissait petit à petit et son regard devenait de plus en plus mauvais.

- Comment oses-tu misérable gamine ? Comment oses-tu m'humilier de la sorte dans MA ville, devant les portes même de MA guilde ? Je vais te faire payer ton affront, tu vas regretter tes actes. Je te le jure tueuse de Setsuna.

La maitresse noire se concentrait quelques secondes et la pression de l'air devenait extrêmement lourde et pesante. Le ciel se couvrait de nuage sombre tandis que l'aura noire de Gyokuen la recouvrait totalement. La belle prononçait un murmure.

- Hikari.

En un instant, Gyokuen disparaissait et se retrouvait derrière son assaillante. Elle était devenue la lumière elle-même et ses coups venaient de prodigieusement augmenter en force ainsi qu'en vitesse pure. Mais la magicienne se retenait dans ses coups. Elle voulait profiter de chacun des moments de faiblesse de la mécréante qui l'avait humiliée au sein même de son antre.

- Alors gamine ? Je ne fais que m'échauffer avec toi. Essaye donc de me surprendre encore plus. Une seule goutte de mon sang sur le sol et tu es libre de fuir. Mais désormais, tu devras le faire avant que je t'ôte la vie et que j'arrache ta tête de ton corps. Un jeu de survie si tu préfères.

Gyokuen portait un grand coup de faux, qui fendait l'air en deux et créait un nuage de poussière. La colère de l'impératrice était palpable dans toute la ville. Les habitants fermaient leurs volets et quelques personnes courageuses regardaient le palais. Même les esclaves avaient stoppé leurs travails inhumains. Tout le peuple d'Eyrié se disait la même chose

- Sa Majesté est follement en colère. Ayons pitié de la personne ayant oser la mettre dans une rage folle.

C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P IC O D E

Gain d'xp: 6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nobume Imai
Death Holder
avatar
Messages : 272
Date d'inscription : 29/03/2014

Fiche de mage
Magie / Arme:
Niveau: 17
Expérience:
47/306  (47/306)

MessageSujet: Re: Jeux assassins [Nobume - Jour 3]   Lun 26 Jan - 18:13



Après avoir pris le coup de la femme dans le ventre, la brune s'était relevée et avait essuyé le petit filet de sang qui coulait le long de ses lèvres. Cela ne sembla pas échapper à la femme qui demanda ensuite le nom de la tueuse. Mais Nobume était habituée à ne jamais donner son nom, elle refusa donc de le donner à cette femme qui était sa cible, même si elle était loin d'être stupide et qu'elle savait que cette femme était plus forte qu'elle, après tout, elle était une possible maître de guilde. Cette femme d'Eyrie se mit à sourire après que la brune ait refusé de lui donner son nom. Elle prit également la parole, alors que Nobume se remettait à l'attaquer, son sabre dans une main et le fourreau de son sabre dans l'autre. La femme lui dit que le fait que Nobume refuse de donner son nom était de l'arrogance. Elle lui dit même qu'elle était immature puisqu'elle attaquait sans réfléchir. Enfin, ça c'était ce que pensait cette femme, car la tueuse avait une idée derrière la tête en attaquant une nouvelle fois de front.

En effet, elle avait prévu de jouer sur le fait qu'elle ait toujours une arme cachée pour tuer cette femme quand elle parerait son attaque qui était des plus simple à parer. Comme elle s'y attendait, la femme para son attaque à l'aide de sa magie que la brune trouvait des plus étranges. La femme se mit alors à sourire et commença à lancer des attaques verbales à la brune pensant pouvoir la blesser en lui disant qu'elle faisait honte à la profession d'assassin et à sa guilde. Mais la brune n'était pas du genre à être touchée par ce genre de remarque. Elle ne réagit donc pas et sortit à ce moment-là un poignard de sa botte et attaqua alors la femme avec son poignard, visant directement le cœur de la femme. Mais l'impératrice s'en rendit compte juste à temps et recula. Elle montrait clairement qu'elle maîtrisait sûrement mieux les techniques d'assassinats que ce que pouvaient penser la femme. D'ailleurs, le fait qu'elle ait presque réussi à la tuer sembla l'énerver. Elle prit la parole pour lui demander comment elle oser avoir tenté de la tuer par surprise, ainsi.

Elle était tellement en colère que la pression de l'air devint plus importante. Le ciel se couvrit alors que la femme était recouverte par son aura. Aura noire comme la nuit. Elle prononça ensuite un nom et elle disparut pour se retrouver derrière la tueuse qui réagit à peine assez rapidement. Elle se tourna et mit son sabre devant elle pour se protéger. Mais la puissance de l'attaque la fit quand même reculer de quelques pas avant que la femme prenne la parole pour lui dire qu'elle ne faisait que s'échauffer et qu'elle voulait que la tueuse la surprenne d'avantage. Elle lui rappela également que pour pouvoir quitter la ville en vie, il fallait simplement qu'elle fasse couler une goutte de son sang. C'était bien-sûr plus facile à dire qu'à faire. Surtout qu'elle ne se battait pas juste pour faire couler le sang. D'habitude, elle combattait pour tuer. Mais là, elle savait qu'elle ne pourrait pas la tuer alors elle devrait se contenter de faire couler son sang. La femme se remit ensuite à attaquer avec sa faux de lumière. La brune parait chacune des attaques de la femme en face d'elle. Entre deux attaques, elle regardait sur les côtés pour chercher une échappatoire où elle pourrait préparer une tactique. Mais elle ne pouvait pas pour le moment, elle devait subir les attaques à répétitions de la femme devant elle. Lorsqu'elle eut une fraction de répit, elle s'éclipsa sur la gauche pour se retrouver dans un buisson. Elle ne resta cependant pas à sa place, s'éloignant le plus possible de l'endroit où elle était entrée dans le buisson.

Elle resta le plus silencieuse possible. Il fallait qu'elle trouve comment battre cette femme. Enfin, surtout qu'elle trouve comment la blesser assez pour la faire saigner. Elle devait agir avec ruse pour réussir à l'avoir. Elle se remit en mouvement. Elle ne devait pas rester longtemps au même endroit où l'impératrice lui tomberait dessus beaucoup plus facilement. Alors qu'elle avançait dans les buissons, il lui vint une idée. Elle devrait tenter quelque chose de semblable au coup qu'elle avait tenté avec son poignard. Mais elle devait certainement s'attendre à ce qu'elle refasse quelque chose de ce genre. Il était tellement évident qu'elle s'y attendait, que ce serait idiot que Nobume réessaye et donc elle ne le ferait pas en temps normal. Elle sortit de sa cachette et utilisa le fourreau de son arme pour créer de la fumée en le frottant sur le sol. Elle envoya ensuite son poignard vers la cible et profita de l'écran de fumé pour sauter sur un branche d'arbre au-dessus de la femme. Elle y resta le temps que le nuage de fumée devienne moins dense. Elle attaqua alors avec son fourreau et quand on attaqua fut parée, elle attaque sur le côté avec son sabre, éraflant le bras de la femme qui était devant elle.
Code by Silver Lungs


HRP:
 
Gain d'xp: 8
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gyokuen Ren
Maître de Black Sun
avatar
Messages : 151
Date d'inscription : 28/02/2014

Fiche de mage
Magie / Arme: Niji no Ãku
Niveau: 31
Expérience:
452/930  (452/930)

MessageSujet: Re: Jeux assassins [Nobume - Jour 3]   Jeu 29 Jan - 19:39





Conclusion dans le sang




Les coups de la brune mature transpiraient la colère, la haine et le meurtre. Elle désirait tuer cette gamine tellement arrogante avec le plus de lenteur possible, que Gyokuen avait beaucoup de mal à contenir sa puissance phénoménale. La faux lumineuse s'abattait avec violence sur la tueuse de Death Holder. L'impact était vraiment violent. Tellement violent que des vitres explosèrent aux alentours, causant encore plus de panique au sein de la majestueuse cité de pierre. Les cieux grondaient en permanence, l'air était lourd et la mort se faisait sentir tellement la colère divine de l'impératrice était immense.

Le regard meurtrier de Gyokuen croisait celui de la gamine. Ce simple contact entre leurs yeux la mettait tellement hors d'elle. Comment une gamine de son niveau osait rivaliser, ou du moins essayait de tenir bon, contre une personne de son calibre ? C'était impensable et incompréhensible. La chef de Black Sun était l'élite de se monde, celle qui gouvernerait le pays dans son intégralité et il était hors de question qu'une fillette comme Nobume puisse espérer la vaincre sur son propre territoire.

Mais la fureur de Gyokuen ne s'arrêtait pas là. En effet, sa rage s'intensifiait en voyant que la membre de la guilde appartenant à Setsuna contrait encore et toujours ses attaques de plus en plus rapides. Plus la brune se laissait envahir par la rage et plus elle devenait vulnérable. Au bout d'un moment, la demoiselle disparaissait du champ de vision de la maitresse de guilde. L'impératrice de Pergrande scrutait les alentours en écumant de rage.


- Qu'importe l'endroit où tu te caches ma grande, je te retrouverais. Ou plutôt, je t'anéantirais après t'avoir réduite en esclavage. Je te ferais torturer personnellement, j'arracherais ta peau lentement, comme lorsque l'on épluche un fruit. Je te ferais subir les pires sévices qu'ils puissent y avoir en ce monde. Je te ferais faire des choses tellement ignobles que tu me supplieras de t'achever. Et enfin, j'enverrais ton corps souillé à Setsuna pour qu'il comprenne qu'il ne faut jamais venir sur mon territoire.

Gyokuen fit disparaitre son arme lumineuse et se mit à briller. Lentement, sa puissance destructrice faisait trembler le sol. Les cieux devenaient aussi noirs que les ténèbres. La belle femme de grande lignée, récitait un poème religieux qui annonçait le jugement dernier. Alors que l'impératrice maléfique allait lancer son sortilège de lumière le plus dévastateur, son ennemie se jetait sur elle. Gyokuen fut obligée de contrer l'assaut, mais elle n'eut pas assez de temps pour parer le coup de sabre qui suivait. Le sang giclait du bras de la noble. Elle avait perdu contre cette gamine. Sa fureur explosait et sa voix était tellement forte qu'elle résonnait dans toute la ville. D'un geste vif, elle attrapait la gorge de la tueuse et se mit à serrer pour l'étrangler.

- Jamais !!!!! Jamais tu ne quitteras MA ville vivante, tu m'entends sale gamine ? Il est inconcevable que je puisse perdre contre toi !!!!!

Les yeux de l'impératrice étaient aussi noirs que le charbon. Il n'y avait plus l'étincelle bienveillante qu'elle s'efforçait d'avoir en permanence. Il n'y avait plus que la folie. Cette même folie qui l'avait conduite à son premier meurtre il y a bien longtemps. La magicienne se délectait de voir la vie quitter peu à peu Nobume, lorsqu'elle se sentit attirée. Une personne venait de la faire lâcher prise. Hakuei plaquait sa mère sur le sol et la maintenait au sol en utilisant une grande partie de sa puissance magique. Malgré les difficultés, elle réussissait tant bien que mal et s'adressait à sa mère

- Mère ça suffit !!!! Vous avez donné votre parole. Cette fille à, certes, mal agis en venant ici, mais elle a gagné votre pari. Alors je vous en conjure mère, calmez-vous !!!!

La rage de Gyokuen ne s'apaisa pas le moins du monde et Hakuei devait utiliser toute sa puissance pour la contenir. Elle se tournait vers la tueuse et lui criait dessus.

- Vas-t'en. Vite !!! Moi, Hakuei Ren, fille de Gyokuen Ren, je reconnais ta victoire sur ma mère et je t'accorde le droit de partir vivante de notre cité. Mais ne t'avise jamais de revenir. Ni toi, ni un membre de ta guilde. Transmet aussi à ton maître que cet incident sera le dernier et que la prochaine fois, Black Sun enverra des représailles.

Ce n'est que plusieurs heures après que Gyokuen se calmait enfin. La fille était partie et l'impératrice pensait sa blessure sanglante, mais peu profonde. La petite tueuse avait eu de la chance qu'Hakuei soit de son côté pour cette fois, mais si un jour Gyokuen retrouvait cette guerrière de Setsuna, il n'y aurait plus de défis. Il n'y aurait que la mort.

C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P IC O D E

Gain d'xp: 7
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pika-sama
Maître du Jeu
avatar
Crédits : Sirius
Messages : 3268
Inventaire : Banane
Date d'inscription : 10/07/2013
Localisation : Caché !

MessageSujet: Re: Jeux assassins [Nobume - Jour 3]   Jeu 29 Jan - 21:33

Félicitations pour avoir terminé cet RP, voici les bonus :

- Gyokuen gagne 45 points pour avoir commencé et fini le RP.
- Nobume gagne 30 points pour avoir terminé le RP.

Ce sujet va être locké et rangé dans les RP terminés ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fairy-reborn.forumactif.org
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Jeux assassins [Nobume - Jour 3]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Jeux assassins [Nobume - Jour 3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Jour de paye.
» [Intrigue - Chau An 6] Les jeux sont faits [Jour 2]
» [Intrigue - Chau An 6] Les jeux sont faits [Jour 1]
» Proverbe du Jour: Les hommes ont 4 poches, les femmes n'ont 1 poche
» J'AI ENTENDU STANLEY LUCAS L'INVITE DU JOUR DE RADIO CARAIBES ! QUELLE HONTE !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Reborn :: Archives :: Rp terminés-