Rejoignez-nous, pour une aventure unique dans le monde des fées ~ ♦ Le forum a désormais 2 ans !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum fermé. La partie RP est en revanche ouverte.

Partagez | .
 

 People's nightmares make me stronger you know | feat. Minerva Orland

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nemesis Orland
Sabertooth
avatar
Crédits : Avatar by Lucy & Signa by Erza K.
Messages : 99
Date d'inscription : 06/08/2013
Localisation : Dans le lit de Lucy ♥

Fiche de mage
Magie / Arme: Dark Matter
Niveau: 23
Expérience:
104/552  (104/552)

MessageSujet: People's nightmares make me stronger you know | feat. Minerva Orland   Lun 29 Déc - 18:55

PEOPLE'S NIGHTMARES MAKE ME STRONGER YOU KNOW
Petite réunion familiale
En cet instant, Nemesis Orland traversait diverses émotions qui le chamboulaient au plus haut point. Lui, l'imperturbable, l'inexpressif, si ce n'est pour faire montre de son sadisme au travers divers sourires mauvais. Il n'avait pas osé rentrer à sa guilde à cause de ça. Pour qui passerait-il si on devait le voir aussi perturbé ? Il était passé de la joie à la méfiance, de l'excitation à la nervosité, de la curiosité à l'intimidation, et tout ceci en quelques minutes à peine. Mais pourquoi était-il dans un état pareil ? Cela pouvait s'expliquer par la rencontre qu'il venait de faire à l'heure précédente et qui l'avait complètement retourné. Il y a peu, il avait engagé un informateur pour enquêter sur sa soeur. Et une tempête émotionnelle avait traversé son coeur lorsque son informateur lui fit part d'une information des plus intéressantes : Minerva aurait été aperçue il y a de cela quelques jours aux environs d'une île appelée Mizutoshi, celle dont on dit qu'elle serait construite sur l'eau et qui est un point de passage nécessaire pour passer de ce continent au suivant. C'était quelque chose d'une importance capitale pour Nemesis, qui s'était malgré lui empressé de remercier son informateur. Il ne savait pas s'il allait la revoir, et encore moins ce qu'elle était devenue, mais il le devait. Le détenteur de Dark Matter devait savoir ce qu'il était advenu de celle qui partageait son sang.

Cela devait bien faire un an qu'il ne l'avait pas vue, après la catastrophe du tournoi et cette porte qui les avaient tous amenés ici. C'est pourquoi, sans retourner à sa guilde, il se hâta de se préparer pour partir le plus vite possible vers Mizutoshi. Il se fichait complètement si ses camarades ou le maître auraient besoin de lui, il y avait suffisamment de mages puissants dans cette guilde pour s'occuper des missions et des requêtes importantes. On ne l'aurait jamais laissé aller seul à la recherche de Minerva. Tout le monde ne cessait de dire qu'elle avait changé, qu'elle était devenue d'autant plus mauvaise, qu'elle s'était changée en... Démon, chose à laquelle il ne croyait pas. Des démons, il en avait vu par centaine quand il s'entraînait avec Mare. Peut-être pas des démons dans un sens où tout le monde voulait bien l'entendre, mais ils dégageaient la même haine, le même vice qui font la force de Nemesis et que les gens et lui-même gardent au plus profond d'eux même. Il savait que sa soeur avait un mauvais fond, mais était-elle réellement devenue quelque chose de pire que ce que sa magie permettait d'extraire ? Il avait besoin de voir ça de ses propres yeux, et personne ne le lui empêcherait. Bondissant sur son tapis volant, il s'envola pour Mizutoshi, une appréhension certaine lui serrant le coeur.

Il ne lui fallut pas plus d'un jour pour y parvenir. Il ne perdit pas de temps, et c'est paré d'une longue cape noire qu'il traversait la ville, en quête d'informations. Malgré tout il se faisait le plus discret possible, il ne fallait surtout pas que qui que ce soit le reconnaisse, bien qu'il n'était pas particulièrement connu en Edoras, et encore moins sa propre soeur si il venait à la croiser. C'est alors qu'il se mit à frissonner. Au loin, il sentait une malfaisance destructrice, cette haine qui semblait ronger le coeur de son propriétaire était telle que Nemesis en tressaillit, lui qui était capable de la ressentir à des kilomètres tant elle était forte. Est-ce que c'était... ? Il pressa le pas, arrivant au bord de l'eau, à un endroit reculé de la ville, dénué de présence. L'endroit était magnifique et l'eau brillait d'un éclat sublime. Nemesis se serait-il trompé ? Soudain, cette haine qu'il avait sentie se manifesta brusquement, l'obligeant à se retourner pour tomber nez-à-nez avec l'objet de ses appréhensions.
FICHE PAR DITA | EPICODE

Gain d'xp: 6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 163
Date d'inscription : 30/01/2014
Age : 26

Fiche de mage
Magie / Arme: Territory
Niveau: 25
Expérience:
114/650  (114/650)

MessageSujet: Re: People's nightmares make me stronger you know | feat. Minerva Orland   Mar 30 Déc - 9:19





Le petit frère de la démone.




La ville de Mizutochi était, probablement, l'un des plus belles cités du royaume d'Edolas. Son architecture orientale et ses constructions sur l'eau rendaient la majestueuse cité unique en son genre. Mais comme toute beauté, il y avait un côté sombre. Et pour cause, la ville était surpeuplée. Toute la journée, les rues étaient noires de monde et la circulation était difficile. On pouvait se dire qu'à la nuit tomber les touristes seraient parti et pourtant non. Même la nuit ne suffisait pas à diminuer le flot de personnes déambulant dans les rues, à cause du spectacle magnifique qu'offrait l'eau cristalline reflétant la lumière de la lune avec des multiples couleurs.

Cependant, toute cette agitation avait un avantage certain pour des personnes en particuliers. Les mages noirs tiraient profit de cette situation et parvenaient sans peine à se dissimuler parmi la foule abondante. La ville était également l'endroit idéal pour dissimuler une guilde sombre. Avec tous ses bâtiments, qu'il y en ai un de plus ou non n'attirerait pas l'attention plus que de raison.

D'ailleurs, c'était le sujet de la venue d'une des plus sombres magiciennes de l'époque. Minerva posait pied sur le port de Mizutochi, vêtue d'une cape à capuche afin de dissimuler son apparence démoniaque. La raison de sa présence était très simple : faire table rase de la guilde noire en faction dans cette ville et recruter les plus valeureux afin d'en faire de parfait soldat pour l'armée de Takasugi. La geisha soupirait. D'habitude c'était Kyoka qui s'occupait de ce genre de mission, mais la chef démoniaque avait reçu une mission encore plus importante. C'est donc à l'ancienne tigresse que la tâche revenait.

La belle parcourait les rues bondées alors que le soleil atteignait son zénith. La chaleur donnait des suées à la geisha, mais elle trouva rapidement un petit coin d'ombre afin de se rafraichir. La journée passait lentement. Une heure, puis deux heures et Minerva se retrouvait attablée à une table dans un petit bar très sympathique. Le barman venait à sa rencontre en souriant.


- Qu'est-ce qui ferait plaisir à une divine créature comme vous mademoiselle ? On n'a pas souvent l'occasion de voir les sirènes de la guilde dans nos humbles établissements.

La geisha souriait et regardait le serveur en silence. Ce qui était marrant avec les dragueurs, c'était leurs facultés à être manipulé par une femme. Plus la femme était belle, plus il était aisé de les manipuler. Et par chance, pour Minerva et malchance pour le barman, la démone était une femme sublime même sous sa nouvelle apparence, qui ne choquait pas plus que cela l'employé.

- Un whisky s'il vous plaît. Pour votre gouverne, je ne fais pas partie de la guilde de Mermaid Heel. Je fais partie de la seconde guilde de la région.

L'homme lui apportait son verre et contemplait la magnifique jeune femme, surtout une partie bien visible composée de deux globes de chaires relativement dénudée, mais la brune n'en tenait pas compte tellement les hommes étaient tous les mêmes.

- Ha oui, celle qui se trouve en bordure de quai à l'ouest de la ville. On a souvent quelques membres qui viennent se revigorer ici, mais jamais on a eu un membre aussi sexy que vous.

Minerva eut un ricanement et buvait son verre. Elle lançait une pièce vers le barman avant de quitter l'établissement. Ces idiots au service de Tartaros criaient sous tous les toits leurs appartenances à la guilde démoniaque. Minerva comprenait pourquoi Takasugi voulait les supprimer avant qu'un malheur n'arrive.

L'hybride se remit en route et menait sa mission à bien. Alors qu'elle tenait le dernier survivant à la gorge, la belle sentait une présence non loin d'elle. Une présence familière. Elle étrangla sa proie avec cruauté, la balança dans les ordures et disparus au détour d'une ruelle. Et là, elle vit une personne qui la suivait. Cachée dans l'ombre, Minerva contemplait la silhouette encapuchonnée. Sa corpulence, sa taille et sa démarche lui semblaient tellement familières. La geisha souriait lorsqu'elle comprit qui était cette personne. Sans un bruit, elle se mit derrière lui, à visage découvert, et lorsqu'il se retourna prit la parole.


- Alors comme ça, tu me suis maintenant Némésis ?

Le sourire de la belle brune s'élargissait un peu plus. Minerva fixait le fameux Némésis un instant avant de reprendre la parole.

- Qu'est-ce qui t'amènes petit frère ? C'est Sting qui t'envoie pour me ramener à la guilde ? Ou bien, tu es là pour uniquement voir ta grande sœur adorée ?

Et c'était vrai. Même si la notion de famille était particulière chez les Orland, Minerva aimait beaucoup son petit frère et l'inverse était réciproque.

C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P IC O D E

Gain d'xp: 6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemesis Orland
Sabertooth
avatar
Crédits : Avatar by Lucy & Signa by Erza K.
Messages : 99
Date d'inscription : 06/08/2013
Localisation : Dans le lit de Lucy ♥

Fiche de mage
Magie / Arme: Dark Matter
Niveau: 23
Expérience:
104/552  (104/552)

MessageSujet: Re: People's nightmares make me stronger you know | feat. Minerva Orland   Sam 24 Jan - 22:08

PEOPLE'S NIGHTMARES MAKE ME STRONGER YOU KNOW
Petite réunion familiale
- Alors comme ça, tu me suis maintenant Nemesis ?

Il venait de se retourner, pour très vite tomber nez-à-nez avec sa soeur, qui avait vraisemblablement remarqué sa présence depuis un moment déjà. Un petit rictus se forma au coin de ses lèvres, bien évidemment qu'elle l'avait remarqué.

- Qu'est-ce qui t'amènes petit frère ? C'est Sting qui t'envoie pour me ramener à la guilde ? Ou bien, tu es là pour uniquement voir ta grande sœur adorée ?

Il grimaça. Il n'exprimait en rien du dégoût, mais il avait tiqué à la dernière partie de sa phrase, simplement parce qu'elle avait compris qu'il était venu de son propre chef, pour elle. Nemesis n'aimait pas vraiment lorsqu'elle devinait aussi facilement ses intentions. Que dire à sa « grande soeur adorée » qu'il n'avait pas vu depuis plus d'un an désormais, et qui avait tellement changée ? Bien sûr, il était en mesure de la distinguer parmi mille autres personnes, mais elle restait tout de même aujourd'hui si différente, aussi bien physiquement que dans son attitude. Il avait l'impression que son apparence actuelle ne faisait que la rendre plus démoniaque, mais peut-être était-ce son étrange allure qui lui faisait penser ça. Etait-ce à cause de ces sortes de cornes recourbées sur les côtés de sa tête qui LUI provoquait cette étrange impression ? Ou peut-être était-ce ces gants qui la dotait à présent de longues griffes ? Ou alors ça devait être cette sombre cicatrice qui barrait son visage et recouvrait complètement son oeil ?

En tout cas, le détenteur de Dark Matter devait avouer qu'il était réellement intrigué par ces deux marteaux croisés tatoués sur son ventre, étant très certainement le symbole d'une guilde qu'il ne connaissait pas. Après ces quelques secondes qui lui avaient suffi pour rapidement la détailler, il ancra son regard pourpre dans le sien, d'un profond vert émeraude opposé à la couleur de ses prunelles. Une lueur étrange brillait dans son regard. Nemesis savait que sa grande soeur n'était pas une sainte, et même qu'elle était bien plus mauvaise que lui ; mais il savait qu'au fond d'elle recélait quelque chose de bon, bien que maintenant il s'en fichait, il se doutait bien que rien de mauvais ne pouvait se passer. Tout du moins l'espérait-il ? Un fin sourire éclaira son visage resté de marbre depuis un certain moment déjà, puis il ricana.

- Sting, m'envoyer te ramener à la guilde ? Ne va rien t'imaginer, je suis venu de mon propre chef. Mais je crois que tu le sais déjà Minerva, la question n'a pas besoin d'être posée. Même après toute une année sans se voir.

Son ton se fit soudain plus sombre, et cette dernière avait sonné comme un reproche à demi-dévoilé qu'il lui faisait. Il ne lui en voulait pas vraiment, peut-être avait-elle eu ses raisons. Et d'un autre côté, il ne devait pas prendre cette rencontre à la légère, car il s'agissait là de la seule personne qu'il chérissait dans cette famille pourrie jusqu'à la moelle, à l'exception bien sûr de sa défunte mère. Oh, dieu savait à quel point il avait pris son pied lorsque Sting avait presque failli tuer cette vermine qui lui servait de géniteur. Mais Minerva était complètement différente de lui, c'est pourquoi il avait fait tant d'efforts pour la retrouver, et il ne la laisserait pas repartir de si tôt sans avoir mis certaines choses au clair, surtout pas sans avoir profité de ces retrouvailles uniques.

- Tu as vraiment changée, Grande soeur. Tu n'es plus du tout la même qu'il y a un an, j'avoue que même moi je suis étonné... dit-il d'un ton froid.

Il la scruta, essayant de repérer un changement d'émotion de sa part. Peut-être que cela finirait par l'énerver, mais qu'importe. Elle ne pourrait jamais l'être autant que lorsque qu'il reparlerait, avec elle, d'un sujet autrement plus délicat que celui des Grands Jeux Magiques.
FICHE PAR DITA | EPICODE


Citation :
Yo ! Désolé pour l'attente, j'espère que cela te plaira ma grande soeur adorée ~
Gain d'xp: 6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 163
Date d'inscription : 30/01/2014
Age : 26

Fiche de mage
Magie / Arme: Territory
Niveau: 25
Expérience:
114/650  (114/650)

MessageSujet: Re: People's nightmares make me stronger you know | feat. Minerva Orland   Lun 26 Jan - 22:07





Retrouvailles




L'ancienne tigresse regardait son petit frère avec un visage qui ne montrait pas la moindre émotion. Elle n'était pas spécialement heureuse de le revoir, ni même triste. Non. En réalité, la brune démoniaque s'en moquait complètement. Cela lui faisait ni chaud ni froid. Minerva croisait les bras sous sa poitrine et écoutait les dires de son petit frère. Ainsi, il était vraiment venu de son propre chef. Intéressant. Cela prouvait bien que plus personne ne faisait attention à elle au sein de son ancienne guilde. La geisha s'adossait contre le mur, fermait doucement les yeux et prit la parole, après que le membre de sa famille eu terminé son petit discours.

- Cela tombe bien que tu sois venue de ton propre chef. Si Sting t'avait envoyé me chercher, je crois que je l'aurais très mal pris. Je ne cherche pas à revenir à Sabertooth. Cette guilde ne signifie plus rien pour moi. Ce n'était qu'un simple moment dans ma vie.

Minerva marquait un petit temps de pause et souriait lorsqu'il lui annonçait qu'elle avait changé. Sérieusement ? Comment une personne comme Minerva pouvait changer ? C'était mission impossible. Rien que d'y penser, la geisha éclatait de rire.

- Tu es sérieux quand tu me dis ça Nemesis ? Moi, j'ai changé ? Arrête. Je suis toujours la même. Une Orland pourrie jusqu'à la moelle qui ne désire qu'une seule chose, écraser les faibles pour prouver au monde que je suis la meilleure. Cette apparence reflète la vraie personne que je suis : une démone sans pitié.

Le regard de l'hybride regardait derrière son frère. D'un geste, elle le plaquait contre le mur et faisait mine de l'embrasser alors que des gardes royaux passaient derrière eux. Bien vite, tout le monde savait qu'il y avait eu un énorme carnage et que des hommes étaient morts. Minerva se décollait de son frère et lui fit signe de la suivre. Elle l'emmenait dans un bar louche, du moins un bar qui n'était pas franchement fréquenté par les touristes, pour reprendre la conversation.

- Inutile de te dire que c'est moi qui ai massacré ces immondes déchets. A force de se prendre pour les meilleurs, ont finit par y croire et le retour à la réalité est, parfois, très rude. Tu vois ce que ta grande sœur, celle que tu idolâtres, est réellement ? Un monstre remplie de colère et de haine. Mais j'ai une excuse, du sang pourri coule dans mes veines.

Le tavernier leur amenait des verres, avant de retourner derrière son comptoir, tandis que Minerva buvait une gorgée de son whisky qu'elle avait commandé un peu plus tôt.

- Mais assez parler de moi frangin. Qu'est-ce que tu fais ici ? Je te manque à ce point pour que tu décides de me retrouver ? Ou bien, tu m'en veux parce que je t'ai abandonné après notre défaite contre les détritus de Fairy Tail ? Vous devez bien vous entendre maintenant non ? Ce sont vos amis. Le pouvoir de l'amitié et de l'amour. Sabertooth me dégoute tellement. J'ai tellement honte d'avoir fait partie de cette guilde de minable. Je ne comprends pas pourquoi tu y es encore frérot. Pourquoi ne pas venir avec moi ? Tu aurais ta place à Tartaros.

C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P IC O D E

Gain d'xp: 4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemesis Orland
Sabertooth
avatar
Crédits : Avatar by Lucy & Signa by Erza K.
Messages : 99
Date d'inscription : 06/08/2013
Localisation : Dans le lit de Lucy ♥

Fiche de mage
Magie / Arme: Dark Matter
Niveau: 23
Expérience:
104/552  (104/552)

MessageSujet: Re: People's nightmares make me stronger you know | feat. Minerva Orland   Jeu 5 Mar - 19:12

PEOPLE'S NIGHTMARES MAKE ME STRONGER YOU KNOW
Petite réunion familiale
Elle le lui avait dit, et il savait qu'elle le ferait. Sa propre soeur lui avait dit que sa guilde, celle pour laquelle elle avait autrefois tout donné, n'avait été qu'un « simple moment dans sa vie », qu'elle ne valait désormais plus rien à ses yeux. La rage que Nemesis ressentit à cet instant fut compliquée à retenir pour lui, car il ne voulait pas croire la moindre de ses paroles. Elle avait toujours voulu se montrer forte, au-dessus des autres, inatteignable. C'est alors qu'il avait exprimé son étonnement en lui disant qu'il la trouvait... Changée. Et elle l'avait en quelque sorte mal pris, comme il s'y était attendu, se mettant sur la défensive, expliquant qu'une Orland comme elle n'avait pas du tout changé, qu'elle avait toujours désiré écraser les faibles et prouver à tous qu'elle était la meilleure, telle la démone sans pitié qu'elle était désormais.

Il la regarda alors comme il ne l'avait jamais regardée auparavant : avec mépris, et bien sûr toujours cette froideur implacable dont il possédait jalousement la marque de fabrique. Et puis, avant qu'il ne lui fasse part de sa haine après cette ridicule joie qu'il avait eue en la retrouvant, elle le plaqua contre un mur sans aucune autre forme de procès, frôlant ses lèvres avec les siennes. Il resta impassible ; lui aussi avait entendu les gardes derrière lui et il comprenait bien le manège de sa soeur. Quand cette dernière se décolla de lui et lui demanda de la suivre, il le fit sans broncher, car il avait bien d'autres choses à discuter avec elle en dehors de leur haine familiale. L'emmenant dans un bar, elle lui confirma quelque chose dont il se doutait déjà depuis un petit moment. Elle avait tué des gens, qu'elle qualifiait d'immondes déchets, expliquant qu'ils avaient fait un « retour à la réalité » grâce à elle en se prenant pour les meilleurs. Et puis, elle ajouta quelque chose. Quelque chose qui fit perdre le sang-froid de Nemesis.

- Tu vois ce que ta grande sœur, celle que tu idolâtres, est réellement ? Un monstre remplie de colère et de haine. Mais j'ai une excuse, du sang pourri coule dans mes veines.

Ce quelque chose, qui fit bouillonner son sang, ce sang pourri qui parcourait à chaque minute de sa piètre existence ses veines. À chaque fois, elle n'avait cessé de prendre ce ridicule prétexte, alors qu'en réalité, elle avait toujours été mauvaise, bien plus que lui, bien plus que son père désormais. Il avait envie de hurler, de rire, tant ces retrouvailles était à la fois étranges et ridicules. Le brun commençait à se demander ce qu'il foutait là. Et puis elle le coupa, après que le tavernier leur ait amené des verres pour qu'ils se désaltèrent. Mais même si la gorge de Nemesis était sèche, c'était la dernière chose dont il avait envie en ce moment. Et elle parla de nouveau, avec cette voix acide si caractérielle. Si déstabilisante. Elle lui demanda ce qu'il faisait ici, probablement qu'elle lui manquait, ou peut-être parce qu'il lui en voulait de l'avoir « abandonné » après la cuisante défaite qu'ils avaient subie aux Grands jeux magiques. Et puis la haine dans sa voix s'amplifia sans aucune raison, elle avait juste besoin de montrer qu'elle était cette femme si forte et si méprisante. Si méprisante qu'il en fronça les sourcils d'agacement. S'ils étaient amis avec Fairy Tail, Nemesis s'en foutait. Le pouvoir de l'amitié et de l'amour ? Il s'en foutait deux fois plus. Mais il ne se foutait absolument pas de ce qui suivit.

- Sabertooth me dégoûte tellement. J'ai tellement honte d'avoir fait partie de cette guilde de minable. Je ne comprends pas pourquoi tu y es encore frérot. Pourquoi ne pas venir avec moi ? Tu aurais ta place à Tartaros.

À Tartaros ? Elle devait se foutre de lui, c'était obligé, autrement, il ne voyait pas pourquoi elle parlait comme ça.

- Minerva... Tu as raison sur un point, je suis venue pour toi. Après un an sans savoir où tu étais, ce qui t'était arrivé, j'avais envie de savoir ce que tu étais devenu. J'imagine que oui, tu me manquais à ce point, dit-il en ricanant piteusement, avant de plonger ses prunelles d'un sublime rouge dans celles d'un bleu froid de sa soeur. Il détailla son visage fin et dur pendant quelques secondes. Il était vrai qu'elle pouvait se targuer d'être d'une grande beauté. Dommage que quelque chose d'aussi beau puisse cacher quelque chose d'aussi abominable.

- Mais maintenant, je commence sérieusement à me demander ce que je fous ici, à te parler. Car à chaque parole que tu déverses, j'ai la sensation de faire face à une autre personne. Je ne te rejoindrais pas à Tartaros, car je suis fier de ma guilde. Et après la façon dont tu t'es si lâchement enfuie, je suis bien content que tu ne sois plus à Sabertooth, puisque tu ne le mérites tout simplement pas.

Il la considéra avec un air froid. En reparlant des événements des Grands jeux magiques, il prenait le risque de la faire entrer dans une colère noire, mais qu'importe. Il avait eu besoin de dire ses vérités à celle qu'il considérait malgré tout comme sa soeur, à celle qu'il avait autrefois admiré pour sa puissance, pour son sang-froid, pour sa prestance, et surtout pour sa fierté qu'elle avait tout simplement bafoué, il y a un an de cela. Et ça, Nemesis ne pourrait jamais l'oublier.
FICHE PAR DITA | EPICODE


Citation :
Encore une fois, désolé pour l'attente. J'espère que ça te plaira ~
Gain d'xp: 9
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 163
Date d'inscription : 30/01/2014
Age : 26

Fiche de mage
Magie / Arme: Territory
Niveau: 25
Expérience:
114/650  (114/650)

MessageSujet: Re: People's nightmares make me stronger you know | feat. Minerva Orland   Jeu 5 Mar - 21:45





Neo Minerva




La brune typée asiatique s'installait confortablement dans son siège en bois massif. L'ambiance de la taverne dans laquelle elle se trouvait avec son petit frère était, il fallait bien l'avouer, très reposante et agréable. Minerva portait doucement un verre à ses lèvres afin d'y boire une gorgée de son contenue tout en écoutant son petit frère lui parler. Elle avait vu juste. Nemesis était là pour elle afin de voir comment elle allait. En temps normal, ou plutôt pour une personne normale, de tel propos devraient susciter des émotions fortes chez une personne. Mais sur la geisha, cela n'agissait pas le moins du monde sur l'ancienne tigresse devenue démoniaque.

Un petit sourire illuminait le visage de la jeune femme qui fixait son frère tout en buvant son verre. La suite, Minerva se la prit en pleine poire comme s'il s'agissait d'une gifle. Son intérieur bouillait littéralement. Une rage, non une haine, s'emparait de son corps. La geisha devait se retenir de toutes ses forces pour ne pas gifler Nemesis. Mais plus la démone se retenait, plus Nemesis en rajoutait. La limite fut franchie quand le membre de sa famille annonçait qu'elle ne méritait plus d'être à Sabertooth. La pression que Minerva exerçait sur son verre était si puissante, qu'il se brisait en mille morceaux, répandant le précieux liquide alcoolisé sur le sol et la table.


- Répète un peu ça petit frère ? Ose me le répéter en face encore une fois. Moi, Minerva Orland, je ne serais pas digne de retourner à Sabertooth ? Moi, Minerva Orland, je suis une lâche ? Tu oses me dire ça alors que c'est MOI qui ai porté Sabertooth à son apogée ?

Sa colère et sa rage étaient, toutes les deux, palpables. Le bar devenait silencieux. Les consommateurs rivaient leurs yeux abasourdis sur Minerva et Nemesis. La geisha s'entourait d'une aura noire, étouffante et remplie d'intention maléfique. Il n'y avait plus aucun doute possible sur la véritable nature de l'ancienne tigresse : un monstre de haine et de violence. Un serveur s'approchait pour la calmer. Il eut le malheur de poser sa main sur l'épaule de Minerva et l'hybride le tua en le désintégrant sans aucune forme de pitié. Les clients hurlaient de peur et le désordre s'installait. La geisha fixait toujours son petit frère tandis que son aura aussi noire que les ténèbres se faisaient de plus en plus étouffantes.

- Tu oses venir me cracher au visage en prétendant être fier de Sabertooth ? Si tu en étais fier, tu t'occuperais de Fairy Tail, ceux qui ont traînés le nom de notre guilde, celle de notre père, dans la crasse la plus répugnante. Pendant que toi, tu passes ton temps à t'amuser avec Sting, Rogue et l'autre déchet de Yukino, moi, je massacre les fées. Lucy Heartfilia, Mirajane Strauss, et même Titania. Toutes sont tombées sous mes coups. J'ai prouvé à cette guilde de minable que l'amour et l'amitié ne sont rien dans ce monde. Et toi, tu viens la ramener en me disant être fier de Sabertooth et en insinuant que je n'en suis pas digne ?

Sa haine explosait complètement. Tout autour d'elle tremblait. Minerva était tellement aveuglée par son désir de vengeance envers Fairy Tail qu'elle ne savait même plus ce qu'elle était avant. Désormais, elle n'était que haine et solitude, brisés par l'être démoniaque qu'était Kyoka. La Minerva Orland que Nemesis connaissait n'existait, pour ainsi dire, plus. Dans un mouvement de rage, la geisha fit exploser le bar dans son intégralité avec l'aide de sa magie. Au milieu des décombres et des cadavres, la démone se tenait fièrement, son aura noire l'enveloppait totalement et fixait son frère avec fureur.

- De nous deux, c'est toi le plus lâche. Combien de fois as-tu pleuré petit frère hein ? Combien de fois je t'ai défendu contre Genma Orland ? Combien de fois je prenais ses punitions à ta place car tu étais faible ? Mais très bien Nemesis. Je suis une lâche et je ne mérite plus d'être à Sabertooth. J'abandonne donc le nom d'Orland, qui est le dernier lien que je possède avec la guilde dont tu es si fière, pour prendre le nom que m'a donné Kyoka à ma naissance. À partir de ce jour, je serais Neo Minerva et je considère l'intégralité de Sabertooth comme les ennemis de Tartaros.

C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P IC O D E

Gain d'xp: 6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemesis Orland
Sabertooth
avatar
Crédits : Avatar by Lucy & Signa by Erza K.
Messages : 99
Date d'inscription : 06/08/2013
Localisation : Dans le lit de Lucy ♥

Fiche de mage
Magie / Arme: Dark Matter
Niveau: 23
Expérience:
104/552  (104/552)

MessageSujet: Re: People's nightmares make me stronger you know | feat. Minerva Orland   Dim 8 Mar - 23:14

PEOPLE'S NIGHTMARES MAKE ME STRONGER YOU KNOW
Petite réunion familiale
Pourquoi ? Pourquoi avait-il osé lui parler ainsi ? Pourquoi l'avait-il traité de lâche, lui disant qu'elle ne méritait plus d'être à Sabertooth ? S'était-il rendu compte un seul instant qu'elle réagirait ainsi ? Ou alors peut-être qu'il s'était tout simplement emporté lorsqu'elle avait mal parlé de SA guilde, sa fierté, qu'il croyait autrefois partager avec elle, tandis qu'aujourd'hui ce n'était plus du tout le cas, vraisemblablement. Il s'y était attendu, il savait qu'elle s'énerverait, mais il n'avait jamais imaginé que ce serait dans de telles proportions. Le verre d'alcool qu'elle tenait auparavant dans sa main n'était plus que du verre explosé sous la pression de celle-ci, qui s'était éparpillé tout autour. Il la vit bouillonner de cette rage intense et si caractérielle. La dernière fois qu'il avait eu le malheur de la voir ainsi, elle venait de subir cette écrasante défaite aux Grands jeux magiques. Il frissonna face à ce qui suivit. Elle l'engueula comme on ne l'avait jamais engueulé. Elle dit qu'il osait dire ça, alors qu'elle avait apporté Sabertooth à son apogée. La taverne était silencieuse. Tous les regards étaient tournés vers eux, et Nemesis se senti alors très fragile. Il gardait toutefois un air imperceptible, refusant de trembler devant elle qui ne faisait là qu'un caprice, car encore une fois son amour-propre venait d'être touché. Il sentait sa colère, toute cette haine qui émanait d'elle. Elle avait envie de lui faire mal et il ressentit ceci jusqu'au plus profond de son être. Et ceci ne fit que se confirmer lorsqu'un malheureux serveur fit l'erreur de s'approcher pour tenter de la calmer, car quand il posa sa main sur l'épaule de l'ex-tigresse, elle le tua sans aucune forme de procès. Tout autour ne devint alors que cris de terreur, et lui restait stoïque face à la haine de sa sœur, lui lançant un regard toutefois désemparé. Il la pensait capable de pouvoir mieux gérer sa colère que ça, pas besoin de tuer un innocent pour montrer qu'il venait de la froisser. Elle lui fit part de ses pensées, lui disant que s'il était vraiment fier de Sabertooth, il se chargerait de régler son compte à Fairy Tail, qui a sali le nom de sa guilde, celle de leur père. Elle se venta d'avoir écrasé quelques-unes des membres les plus puissantes et réputées de la guilde, leur prouvant que l'amour et l'amitié n'étaient rien.

- Et toi, tu viens la ramener en me disant être fier de Sabertooth et en insinuant que je n'en suis pas digne ?

Pourquoi est-ce qu'elle réagissait ainsi ? Fairy Tail n'avait fait que gagner un stupide tournoi qu'il avait trouvé bien lassant à regarder, et elle agissait comme si elle risquait sa vie pour écraser cette guilde, celle de « leur père ». Mais tout ceci, elle le faisait pour elle, pas pour leur père. Encore une fois, elle utilisait le prétexte de leur clan pour justifier ses méfaits. Lui, il trouvait ça plus que chiant de devoir se battre contre les fées, car Minerva était la propre cause de sa déchéance, tout le monde avait accepté sauf elle, bien que la défaite fût écrasante, il savait que sa guilde restait la meilleure. Il se foutait de l'amour et de l'amitié, seul persistait l'honneur de sa guilde. Mais fallait-il tuer au nom de celle-ci simplement pour un vulgaire tournoi ? Il était attaché à la victoire autant qu'elle, mais tout ceci allait trop loin. Avait-elle tué ces filles, Lucy, Erza, Mirajane, pour ça ? Désormais, il savait qu'elle en était capable, puisqu'il n'avait fallu que de simples mots pour la faire déraper. Il se leva avec précipitation. L'aura de sa sœur était noire, si noire qu'il en voyait la couleur avec ses yeux, grâce à, ou plutôt à cause de, sa magie. Il sentit dans son crâne une douleur si forte qu'il en fronça les sourcils et ferma les yeux, alors que l'endroit où ils se trouvaient explosait. La haine de sa sœur lui broyait l'esprit avec force et il dut lutter pour ne pas perdre pied. S'il le faisait maintenant, elle le tuerait et détruirait la ville avec.

- Minerva..., tenta-t-il de dire, mais ses mots furent emportés par le vacarme assourdissant des débris qui s'écrasaient avec force au sol.
- De nous deux, c'est toi le plus lâche. Combien de fois as-tu pleuré petit frère hein ? Combien de fois je t'ai défendu contre Genma Orland ? Combien de fois je prenais ses punitions à ta place car tu étais faible ? Mais très bien Nemesis. Je suis une lâche et je ne mérite plus d'être à Sabertooth. J'abandonne donc le nom d'Orland, qui est le dernier lien que je possède avec la guilde dont tu es si fière, pour prendre le nom que m'a donné Kyoka à ma naissance. À partir de ce jour, je serais Neo Minerva et je considère l'intégralité de Sabertooth comme les ennemis de Tartaros.

Nemesis écarquilla les yeux. Les larmes ne lui vinrent pas aux yeux, mais la souffrance le rongea. Il devait absolument éviter une telle guerre, sans quoi ils finiraient écrasés par les démons impitoyables de Tartaros. Il se mordit les lèvres si fort que du sang en coula. Pourquoi n'avait-il pas pu se retenir de la fermer ? Non, ce n'était pas de sa faute. Sa soeur était une personne haineuse et parfaitement incapable de contenir sa colère, et aujourd'hui cela n'avait jamais été aussi vraie. Mais désormais il devait passer outre tout ceci, tout ce qu'elle avait dit, car il ne s'agissait pas d'elle, il ne s'agissait pas de sa soeur qu'il avait admiré autrefois. Et il devrait faire tout son possible pour tenter de la ramener, ou au moins éviter un terrible massacre.

- Minerva... Arrête-toi bon sang ! Je ne veux pas d'une guerre entre nos deux guildes, ce serait de la folie !

Il essaya de s'approcher d'elle mais il se fit repousser sans ménagement. Il tenta de lutter et de s'adresser à elle et à son côté lucide, si toutefois elle avait envie de l'écouter déblatérer des propos dont elle n'avait, semble-t-il, que faire.

- Tu provoqueras juste un bain de sang inutile ! Je comprends que tu veuilles écraser Fairy Tail mais ça ne changera rien à ce qui s'est passé à ce tournoi... ce stupide tournoi ! J'en ai rien à foutre de ces abrutis, ils ne sont pas nos ennemis et tu es la seule qui refuse de comprendre ça ! Je pensais que tu aimais Sabertooth, notre guilde... Et même si aujourd'hui tu te tiens devant moi à me dire que tu as tout fait pour elle, tu l'a purement et simplement abandonné ! Je croyais que c'était toi qui était la plus fière de cette guilde, et désormais tu as rejoins ces raclures de Tartaros ! Je ne te reconnais plus Minerva, tu n'es plus la puissante et fière Tigresse que tu était, pour laquelle seule le nom de Sabertooth comptait !

Il s'essuya les yeux, après avoir hurlé ces paroles il avait maintenant la voix cassée. Mais il s'en foutait, tout ce qui comptait était de faire entendre raison à sa soeur, car même si une autre personne l'avait remplacé, il la savait encore là, et il ferait tout pour la récupérer.

FICHE PAR DITA | EPICODE


Gain d'xp: 11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 163
Date d'inscription : 30/01/2014
Age : 26

Fiche de mage
Magie / Arme: Territory
Niveau: 25
Expérience:
114/650  (114/650)

MessageSujet: Re: People's nightmares make me stronger you know | feat. Minerva Orland   Mer 11 Mar - 8:48





Dilemme




Le sol tremblait. Les murs alentours se fissuraient et les gens criaient. Tel était la situation actuelle à Mizutoshi. La peur gagnait en intensité et, même si la grande majorité des habitants ignorait d'où venait cette peur panique, atteignait rapidement la majorité des touristes de la ville. Au milieu de tous cela se trouvait la tigresse reniée et blessée dans son amour-propre. Son aura noire s'échappait de la moindre parcelle de son corps dénudé, ses yeux bleus luisaient avec une intensité rarissime et sa colère était clairement palpable. Son regard meurtrier fixait le garçon brun en face d'elle qui essayait, tant bien que mal, il fallait l'avouer, de la calmer. Pour ce faire, Nemesis hurlait des propos qui, une fois terminé, firent rire la plus belle des geishas démoniaques.

- Arrête ton délire Nemesis. Il n'y a aucun bain de sang inutile et tu le sais très bien. Les forts massacrent les faibles. C'est la règle immuable de ce monde. Celle instaurée par cet abruti de Genma et, même si je ne le porte pas en haute estime, je respecte cette règle.

Minerva tournait la tête un instant pour s'apercevoir que la garde commençait à s'amasser autour des décombres de l'auberge ce qui la faisait soupirer. Pourquoi les faibles comme eux possédaient toujours l'espoir de vaincre les êtres supérieurs comme elle ? C'était d'un ridicule. Ne se laissant pas déconcentrer par cet évènement, la démone reportait son attention vers son petit frère.

- Tu prétends que je déteste Sabertooth ? Que je déteste cette guilde ? Je dois bien avouer que oui, je déteste cette guilde. Je méprise ce qu'elle est devenue. Une guilde de faible où tout le monde croit que l'amitié fait avancer. Je méprise ces idéaux minables. Ce n'est plus la Sabertooth que j'ai construite et que j'aimais. La vraie Sabertooth se doit d'être impitoyable et cruelle. Je mentirais en disant que je n'étais pas fière de ma guilde, mais c'est terminé. Une guilde incapable de gagner un misérable tournoi n'est pas digne de ma présence. Et si elle n'en est plus digne pourquoi est-ce que je resterais ? Avec Tartaros j'ai trouvé ce dont je rêvais depuis tellement de temps. Une guilde forte, sans pitié, massacrant les faibles. Grâce à cette guilde, je suis devenue la femme la plus forte de ce monde. J'ai obtenu la place qui me revenait de droit en massacrant Titania.

La démone hybride s'approchait de son petit frère avec lenteur. Son aura maléfique s'atténuait et sa démarche était gracieuse, mais vraiment effrayante. Une fois planté devant lui, l'ancienne tigresse lui caressait doucement le visage comme le ferait une véritable grande sœur.

- Je ne suis pas celle qui tu imagines. Je ne suis pas la Minerva qui sait faire la cuisine ou qui ferait une bonne épouse. Je suis une femme forte en constante quête de puissance. Je suis une femme fière qui ne recherche que le meilleur. Et le meilleur, c'est Tartaros. Rejoins-moi Nemesis. Ensemble, on pourrait avoir beaucoup.

La tigresse approchait son visage des lèvres de Nemesis comme si elle allait l'embrasser, mais les lèvres de la geisha prirent la direction de son oreille droite pour murmurer doucement.

- On restera pour toujours ensemble. Veillant l'un sur l'autre. N'est-ce pas ce que tu as toujours désiré Nemesis ? Être avec ta grande sœur adorée ? Celle dont tu es amoureux ? Vu l'énergie que tu utilises pour me convaincre de revenir, j'en suis arrivé à cette conclusion.

L'ancienne tigresse reculait légèrement pour regarder son petit frère. C'est vrai qu'il était mignon, mais elle n'était pas de ce bord. Et puis, elle se faisait peut-être des films également.

- T'en pense quoi ? Viens avec moi. Quitte Sabertooth pour venir avec moi Nemesis. Restons ensemble.

Elle lui tendait la main pour l'inviter à la saisir, alors que les gardes l'encerclaient. Minerva regardait les gardes puis son frère en soupirant.

- Tu m'aides à les massacrer ? Je vais avoir du mal toute seule. Ou tu me rejettes définitivement Nemesis ?

C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P IC O D E

Gain d'xp: 5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemesis Orland
Sabertooth
avatar
Crédits : Avatar by Lucy & Signa by Erza K.
Messages : 99
Date d'inscription : 06/08/2013
Localisation : Dans le lit de Lucy ♥

Fiche de mage
Magie / Arme: Dark Matter
Niveau: 23
Expérience:
104/552  (104/552)

MessageSujet: Re: People's nightmares make me stronger you know | feat. Minerva Orland   Dim 5 Avr - 16:22

PEOPLE'S NIGHTMARES MAKE ME STRONGER YOU KNOW
Petite réunion familiale
Mais Nemesis avait beau parler, argumenter, tenter de raisonner sa soeur, elle ne faisait que balayer d'un revers de la main chacune de ses paroles. N'étaient-elles point censées pourtant ? Il avait envie de croire que oui, et cela était bien le cas. Mais qu'importe, Minerva était emportée dans sa folie destructrice et vengeresse, clamant que les forts massacraient les faibles et que c'était là la règle de ce monde. La voilà qui continuait de radoter, enfermée dans ses pensées ridicules. Et alors que les gardes s'amassaient autour d'eux et de l'auberge à présent en ruines, elle continua dans sa lancée. La démone vociféra sa haine de Sabertooth, qui n'était qu'une guilde de faibles, méprisant ce qu'elle était devenue. Nemesis savait bien qu'elle regrettait l'ancienne guilde, autrement, elle n'aurait pas tourné ainsi. Elle en était fière, de cette guilde cruelle et immorale, qui humiliait et rejetait ceux qui n'avaient pas été dignes de l'honorer. Elle était donc heureuse du règne de leur affreux père ? Le frère de la tigresse déchue vit cela comme une glorification à Genma. Et après elle prétendait ne pas l'aimer ? Que leur sang était pourri ? Balivernes, elle avait toujours aimé la façon dont elle était traitée dans la guilde, la façon dont l'avait traité leur père. Son égocentrisme était toujours caressé avec plus de vigueur alors qu'elle était sur son doux et inatteignable piédestal. Il n'était donc pas étonnant qu'elle fût la plus affectée de leur défaite aux grands jeux magiques. Après tout, c'était là la démonstration de tout son orgueil, dont la puissance n'avait jamais été entamée au fil du temps, ne faisant que grandir plus encore. Elle était donc heureuse d'être à nouveau dans une guilde inhumaine, immorale, sans foi ni loi, tant qu'elle assouvissait son désir d'écraser ceux qui ne pouvaient pas la faire descendre de son trône.

- Grâce à cette guilde, je suis devenue la femme la plus forte de ce monde. J'ai obtenu la place qui me revenait de droit en massacrant Titania.

Le vent dans les yeux, Nemesis ne vit pas sa soeur s'approcher, mais il avait bien entendu ses mots. Pleins de fierté. Oh que oui, elle devait être heureuse d'être à Tartaros. Ainsi avait-elle écrasé Titania ? La Titania ? Erza Scarlett ? Vraiment ? Ou était-ce là une déformation de la réalité dans le but de caresser avec plus de vigueur encore son égo surdimensionné ? Mais de toute manière, l'Orland s'en foutait complètement. Sa soeur était une personne bien trop fière qui ne supportait pas le moindre mot à son égard, et cela l'énervait au plus haut point. Il frissonna lorsque sa soeur caressa son visage de manière fraternelle, chose qu'elle n'avait jamais faite auparavant. Elle lui expliqua alors qu'elle n'était pas celle qu'il imaginait, et sûrement pas la Minerva qui sait faire la cuisine ou qui ferait une bonne épouse. Qu'est-ce qu'elle racontait là ? Nemesis ne comprenait rien. Et alors elle recommença avec toujours la même rengaine. Encore et encore. Femme forte en quête de puissance. Femme fière. Le meilleur. Le meilleur. Tartaros. Et...

Et là, il devint livide.

- Rejoins-moi Nemesis.

Son coeur rata un battement.

- Ensemble, on pourrait avoir beaucoup.

Ses yeux étaient grands ouverts. Il la regarda comme s'il ne la reconnaissait pas. Qu'était-elle en train de penser ? Qu'est-ce qu'elle s'imaginait ? Qu'il allait la suivre ? Mais elle brisa avec une violence inouïe le fil de ses pensées, alors qu'elle approchait son visage de ses lèvres. Il ferma les yeux et frissonna imperceptiblement, tandis que sa soeur murmura à son oreille droite.

- On restera pour toujours ensemble. Veillant l'un sur l'autre.

Oui, pourquoi pas. Elle lui ferait la cuisine, aussi. Ah non, elle n'était pas ce genre de femme, c'est vrai. Ils seraient d'infâmes mages noirs qui brûleraient des villages entiers et massacreraient hommes, femmes, enfants par dizaines de milliers, au nom de cette loi immuable. Les forts écrasent les faibles, parce que c'est toujours ainsi que la nature a été, et au fil du temps, cela était resté et avait été transmise à la famille Orland. D'abord par Genma, puis par sa soeur. Il avait finalement bien fait de s'en aller. Puis elle continua, lui soufflant qu'il voulait bien rester avec sa grande soeur adorée, non ? Après tout... N'était-il pas amoureux d'elle ? Qu'est-ce que ...? Nemesis redevint stoïque à cette déclaration. Pourquoi était-il venu ? Voilà qu'il regrettait de plus en plus d'avoir été tenté de la ramener. Elle imaginait qu'il s'agissait là du fruit d'un amour contre-nature qu'il lui portait ? Haha... Était-ce le cas ? Le brun ne savait pas, il ne savait plus avec elle. Ni quoi faire, ni quoi dire, ni quoi penser. Une tempête de sentiments houleux se déroulait dans son coeur en ce moment-même. Il était venu parce qu'il l'aimait oui. Mais pas d'un amour comme celui des familles royales dans les contes qui voulaient faire perdurer leur dynastie en mariant les frères et soeurs. Cette simple idée donna la nausée à Nemesis. Sa soeur était vraiment devenue folle pour déblatérer de telles immondices. Elle ne comprenait donc pas qu'elle pouvait être aimée, aussi étrange et ignoble cela puisse être, malgré tout ce qu'elle avait fait ? Lui porter un tant soit peu d'attention pouvait être si mal interprétée ? Minerva était décidément un cas bien particulier.

Elle avait reculé, le regardant dans les yeux.

- Viens avec moi.

Non, non. Ne le dis pas. Ne me fais pas subir ça.

- Quitte Sabertooth pour venir avec moi Nemesis. Restons ensemble.

La poitrine de l'Orland le brûla avec férocité. Pourquoi est-ce qu'elle lui faisait ça, à lui ? Était-il coupable à ce point de l'aimer qu'il en fût réduit à un gamin auquel on posait un ultimatum ? Il n'avait pas choisi tout ça. Il n'avait rien choisi. Sa naissance, ses parents, la façon dont son enfance s'était déroulée, comment Minerva avait été corrompue par Genma, comment ce dernier l'avait renié. Il n'avait rien décidé. Et pourtant, encore aujourd'hui, il en payait le prix fort. Minerva était d'accord avec cela, avec tout ceci, et il en fut dégoûté. Les gardes les encerclaient, tandis que la tigresse déchue lui tendit sa main, en le regardant, lui sommant de l'aider à les massacrer.

- Ou tu me rejettes définitivement Nemesis ?

Saisis-là. Oui, prends-lui la main. Comme ceci. Il te suffit simplement de la glisser dans la sienne si réconfortante et si douce pour que tous tes problèmes s'envolent. Il ne suffit que de ça pour que tu ne sois plus déchiré par tout ceci, pour que tu n'aies plus à souffrir.

Et alors que le mage de Sabertooth allait s'exécuter, il songea avec un incroyable impact aux conséquences. Mare et Hakuryuu viendraient le chercher par la peau des fesses, il était certain. Il deviendrait un ennemi du Gouvernement, et de tous ceux qui l'aimaient, excepté d'elle. Mais n'était-elle pas celle qui comptait le plus ? Et lui, comment le considérait-elle ? Tenait-elle à lui comme il le faisait avec elle ? Alors pourquoi ? Comment ? Comment pouvait-elle réagir ainsi, être aussi hostile ? N'était-il pas son frère ? La chair de sa chair ? Le sang de son sang ? Ou alors peut-être le considérerait-elle comme un ennemi de plus, lui aussi ? L'ultimatum qui lui avait été posé résonna dans tout son esprit, avec la férocité qui transparaissait malgré tout dans le regard de sa soeur. Suis-moi à Tartaros, devient comme moi, ou oublie-moi. À la vérité, elle n'en n'avait rien à faire de lui. Il était le seul à en avoir quelque chose à faire, et ça, il le comprit à la minute où elle avait glissé son regard dans le sien. Mais c'était malgré tout sa soeur.

Il choisit de glisser sa main dans la sienne. Les gardes les entouraient, c'était la fin. S'ils n'agissaient pas maintenant, il en était fini d'eux. Nemesis se saisit alors de son catalyseur, le dirigeant vers le ciel. Il n'avait pas besoin de se concentrer, il n'avait pas utilisé de magie et cela était instantané, comme quelque chose d'inné pour lui.

- Dark Sky ! cria-t-il.

Il avait agi avant qu'elle ne le fasse, pour lui prouver qu'il allait accéder à l'une de ses demandes. Mais laquelle ? Qu'importe, une pluie noire coulait déjà du ciel, tout autour d'eux. Les gardes s'arrêtèrent alors, lâchant leurs armes au sol. « A quoi bon continuer de se battre ? La vie ne vaut pas la peine d'être vécue de toute manière. Nous allons mourir. Nous sommes beaucoup trop faibles pour leur faire face. Peut-être que je pourrais choisir la façon dont je quitterais ce monde en prenant cette lance et en me l'enfonçant dans le coeur ? Ce serait tellement plus facile. Tellement plus lâche »

Ce furent-là les pensées de ces hommes qui avaient tenté de les abattre. Cette pluie qui s'était abattue sur eux les avaient rendus moroses au plus haut point, ce qui était montre de leur faiblesse. Ils étaient désarmés et n'avaient plus aucune envie de se battre, n'ayant plus foi en la vie elle-même. Les Orland n'avaient rien à craindre face à ces humains inférieurs. Nemesis ne savait d'ailleurs pas s'ils retrouveraient goût à la vie un jour, et il s'en foutait bien. Minerva regardait la scène, avec un air qu'il crut à la fois admiratif et hautain. Qu'importe. Il prit son poignet et l'attira contre elle, la serrant dans ses bras. La tête logée dans son cou, il lui susurra des mots qui se voulurent tendres.

- Je ne suis pas amoureux de toi Minerva. J'imagine que tu ne peux pas comprendre, comme moi-même je ne sais pas le faire, ce que je ressens pour toi. Mais ça n'a aucune importance. Je ne répondrais pas au choix que tu m'as imposé, car j'estime qu'il n'y a aucune réponse. Je suis fier de ma guilde autant que tu es fière de la tienne. Je ne peux donc pas te forcer à revenir et tu ne peux pas non plus m'obliger à te suivre. Aujourd'hui, je t'ai retrouvé, et j'ai compris que tu avais raison. Que notre sang était pourri, et que tu n'avais pas changé du tout. Je me suis probablement fourvoyé. En réalité, rejoindre cette guilde n'a fait que ressortir le côté le plus sombre et le plus authentique de ta personne, et cela me va, je suppose. Après tout, tu as toujours été comme ça. Une fière tigresse. Sauf que cette fois-ci, tu ne portes que le nom de démone immorale.

Il se saisit doucement de son catalyseur, alors qu'il la regardait dans les yeux.

- Papa a dû vraiment te faire souffrir, n'est-ce pas ? Tu dois lui en vouloir pour t'avoir rendu ainsi. Tu trouvais que ses méthodes étaient correctes, qu'il était digne de diriger Sabertooth ? Qu'il la rendait puissante et meilleure ? Non Minerva, il n'a rien fait de tout ça. Et lorsque Sting l'a fait descendre de son piédestal, beaucoup de gens ont ouvert les yeux et ont décidé qu'il était temps que ça change. Sting nous l'a fait comprendre à nous tous. Que l'on pouvait avoir une guilde forte et respectée, sans avoir à massacrer et humilier les plus faibles que nous. Que Genma n'était qu'un bon à rien, lâche, qui utilisait les autres en leur insufflant la crainte. Si tu savais combien de fois il me pris l'envie de mettre fin à ses jours. Même si nous étions numéro un, tout ceci n'a plus aucune importance aujourd'hui. Et j'aurais aimé que tu le comprennes comme je le comprends moi.

Il la serra de nouveau contre elle, posant son catalyseur contre sa tempe. Le retirant doucement, un filet noir fut extrait de la peau de Minerva, ou plutôt de sa conscience. Il essayait là d'extraire quelques-uns des mauvais souvenirs et cauchemars de sa soeur, mais il ne savait pas ce qu'il enlevait exactement. Le filet se changea en oiseaux noirs qui se mirent entre lui et elle, le forçant à se séparer de son aînée, ce premier toujours accroché malgré tout à son catalyseur. Tout ce qu'il voulait, c'était tenter de lui faire oublier certains moments qu'elle avait vécus au sein de leur clan, ou peut-être essayer de les adoucir bien qu'il n'en n'avait pas la capacité, sa magie ne se focalisant que sur les cauchemars, pouvant également les corrompre ou les faire ressurgir. Mais il n'avait pas envie de la blesser, l'idée-même ne lui convenait pas. Les oiseaux noirs prirent une forme alors bien plus grande et conséquente.

- Est-ce que tu vois leur taille Minerva ? Elle exprime la souffrance que tu ressens. Je suis sûr que Tartaros t'a aussi fait du mal, malgré la façon dont tu la glorifies. Je ne comprends pas pourquoi tu en es aussi fière, mais si tu souhaites y rester alors je ne m'y opposerais pas, je ne suis pas venu pour te faire changer d'avis. Simplement pour... Voir ce que tu es devenue. Et j'avoue avoir quelques regrets. Mais qu'importe. Sabertooth et Tartaros ne deviendront pas ennemis. Sauf si vous voulez avoir toutes les guildes légales et le Gouvernement en prime aux fesses. Mais ce n'est pas ce que tu veux. Tes menaces ne marchent pas avec moi. Tu as battu Fairy Tail, soit. Te voilà en partie vengée. Mais où cela va-t-il te mener, si ce n'est à un sentiment destructeur qui va te ronger petit à petit, jusqu'à ce que tous ceux que tu aimes se soient détournés de toi ? Est-ce là ce que tu veux ?

Il avait laissé tomber son catalyseur après avoir monopolisé la parole comme elle savait si bien le faire. Elle ne reviendrait pas. Il le savait. C'était futile. Nemesis tomba au sol à genoux. Pourquoi diable était-il venu la voir ...?

FICHE PAR DITA | EPICODE


Important:
 
Gain d'xp: 22
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 163
Date d'inscription : 30/01/2014
Age : 26

Fiche de mage
Magie / Arme: Territory
Niveau: 25
Expérience:
114/650  (114/650)

MessageSujet: Re: People's nightmares make me stronger you know | feat. Minerva Orland   Lun 6 Avr - 23:23





Vers la rupture inévitable ?




La démone souriait tout en regardant son frère. Il allait craquer, elle le sentait. Ce garçon ne pouvait absolument rien lui refuser. Il suffisait simplement que l'ancienne tigresse frappe là où cela faisait le plus de mal possible et Nemesis succomberait aux ténèbres une bonne fois pour toute, prouvant par la même occasion sa théorie sur le sang pourri du clan Orland. La main tendue vers son frère, la brune le toisait encore un moment et son sourire s'élargissait en le voyant attrapé sa main. Minerva refermait ses doigts dans le but de bien le maintenir. C'était terminé. La geisha venait d'entraîner son frère dans le mauvais côté et leurs premières actions communes serait de massacrer tous ces misérables détritus qui les encerclaient.

Du moins, c'était ce que croyait l'ancienne tigresse. En effet, son frère adoré utilisait sa magie pour forcer les assaillants à battre en retraire. La geisha ouvrait grand la bouche, n'en croyant pas ses yeux. Nemesis, ce garçon si fragile qu'elle avait si longtemps protégé venait clairement de prouver à sa grande sœur qu'il n'était pas comme elle. Sous le choc, Minerva ne voyait pas son petit frère l'attraper dans le but de la serrer contre elle.

En silence, la nouvelle démone écoutait le long discours de Nemesis et contemplait ses mauvais rêves volés tranquillement sous ses yeux. Parmi ceux-ci se trouvait sa première humiliation provoquée par son père ou encore lorsque celui-ci frappait Nemesis pour sa faiblesse. Revoir ses souvenirs la faisait encore plus souffrir. Minerva agrippait sa tête en espérant que la douleur et les visions se calment. D'une petite voix, Minerva suppliait


- Arrête petit frère. Arrête ça tout de suite !!!! Je ne veux plus revivre ces souvenirs !!!! Arrête !!!! ARRETE !!!!!

La geisha avait tellement mal qu'elle ne se contrôlait plus. Sa formidable puissance explosait et Minerva hurlait de douleur en tombant à genoux sur le sol. Des larmes coulaient le long de ses joues jusqu'à ce que la douleur cesse enfin. La sublime demoiselle redressait la tête, le visage complètement apeurée et regardait son petit frère un moment.

- ça suffit Nemesis... Tu sais que tu ne peux pas me sauver. Je suis trop corrompu pour l'être. Regarde-moi. Regarde ce que je suis devenue. Je ne suis même plus une humaine. Je ne suis qu'une bête rongée par la haine, la vengeance et la destruction.

Péniblement, Minerva venait enlacer son petit tigre de frère et le serrait de toutes ses forces contre elle. C'était là le dernier geste fraternel qu'elle s'autorisait à lui faire.

- J'avais tort Nemesis. Les Orland n'ont pas tous le sang pourri. Tu es différent petit frère. Toi, tu as réussi à t'échapper de l'emprise de Gemna. Pas comme moi. Sois fière de ça Nemesis. Sois fière et n'essaye plus de me sauver. C'est trop tard pour moi. Je suis allée trop loin dans les ténèbres. Mais je n'éprouve aucun regret.

Minerva le serrait une nouvelle fois avant de se relever lentement avec son frère. Son regard bleu plongeait dans celui du garçon avant de conclure.

- Oublie-moi Nemesis. Oublie-moi purement et simplement. Je ne te causerais que des ennuis et je n'en ai pas la moindre envie. Par contre, je veux bien faire une dernière mission avec toi avant que l'on se sépare. Tu en penses quoi petit frère ?

C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P IC O D E

Gain d'xp: 4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemesis Orland
Sabertooth
avatar
Crédits : Avatar by Lucy & Signa by Erza K.
Messages : 99
Date d'inscription : 06/08/2013
Localisation : Dans le lit de Lucy ♥

Fiche de mage
Magie / Arme: Dark Matter
Niveau: 23
Expérience:
104/552  (104/552)

MessageSujet: Re: People's nightmares make me stronger you know | feat. Minerva Orland   Ven 10 Avr - 21:34

PEOPLE'S NIGHTMARES MAKE ME STRONGER YOU KNOW
Petite réunion familiale
À genoux, au sol. C'était là sa seule place, misérable, comme son état d'esprit à l'heure actuelle. Tant de regrets venaient lui enserrer le cœur que cela le déboussolait fortement. Il n'avait pas cessé de se demander pourquoi il était venu, pour elle, tout au long de leurs « échanges » si on peut appeler les choses ainsi. Et tout c'était passé si vite, il avait même été forcé de faire un choix ridicule qu'il avait laissé en suspend par lâcheté. Elle lui avait demandé de tuer ces gardes, et pendant une fraction de secondes, il aurait peut-être bien hésité à le faire. Lui-même n'en revenait pas. Mais il pouvait être fier d'une chose : même si son sang était pourri, même si la moitié de sa lignée était corrompue et que lui-même ne valait pas grand chose en tant qu'humain, il n'était pas un meurtrier. Il craignait toutefois qu'elle balaye d'un revers de la main son long discours, avec ses mots qui venaient du plus profond de son cœur, pour se reprendre et finir ce qu'il avait entamé. Mais elle ne le fit pas. Car elle avait crié lorsqu'il avait essayé Dark Extraction sur elle. C'était la première fois qu'il utilisait un sort sur elle et, même s'il n'avait pas l'intention de la blesser pour rien au monde, il la fit souffrir. Et lui, à genoux, il l'avait entendu crier, lui suppliant d'arrêter. Quelque chose en lui avait bien faillit se briser à ce moment-là, en entendant ce son, que peu avaient eu le privilège, ou bien l'horreur, d'entendre.

Nemesis ne bougea cependant pas lorsque sa sœur se déchaîna de nouveau, bien qu'il vît cette aura noire l'entourer tandis qu'elle se tenait la tête entre les mains, faisant voler les derniers débris de l'auberge et provoquant des dommages irréversibles au sol et aux quelques environs, sûrement. Minerva regarda alors le cadet des Orland, manifestement apeurée. Elle lui dit que ça suffisait, qu'il ne pouvait pas la sauver et qu'il le savait, qu'elle était trop corrompue pour cela.

- Je ne suis même plus une humaine. Je ne suis qu'une bête rongée par la haine, la vengeance et la destruction.

Si elle en était une, alors pourquoi ne pas essayer d'y remédier, à commencer par quitter Tartaros ? Elle préférait laisser les choses comme elles étaient, car c'était ainsi que Minerva Orland aimait se complaire : dans les ténèbres et la puissance destructrice qui la poussaient à n'être qu'une démone torturé par ses désirs vengeurs. Nemesis en était dégoûté. Il voulait se convaincre qu'il comprenait son choix et pourquoi elle en était venue à tout ceci, mais en réalité, elle venait un peu plus encore d'insinuer le doute dans son esprit par rapport à ses convictions, qui ne tournaient qu'autour de cette constante quête de puissance derrière laquelle elle courait sans relâche. Si son regard avait été las et inexpressif, il en devint étonné alors que ses yeux vinrent à s'écarquiller. Elle venait de le prendre dans ses bras, le serrant fortement, l'enlaçant avec tendresse, comme une grande sœur normale serait supposée le faire avec un petit-frère normal. Avec une tendresse à demi-dévoilée, elle lui confia qu'elle avait eu tort, qu'il était différent des autres Orland, car il avait réussi à échapper à l'emprise de Genma, contrairement à elle. Il devait être fier, et ne plus tenter de courir après elle, qui était bien trop enfoncée dans les ténèbres.

- Mais je n'éprouve aucun regret.

Comment pouvait-elle pourtant ne pas le faire ? Cela lui avait apporté plus de bien que de mal pour qu'elle en vienne à cette ridicule conclusion ? C'était fini, c'était trop tard, alors mieux valait laisser tomber ? N'était-il pourtant plus possible de faire marche arrière ? Nemesis soupira. Sa sœur ne mentait pas, elle en était bel et bien arrivée au point de non-retour et il ne devrait pas essayer de la sauver. Si elle-même le disait, c'est que cela avait du sens, qu'il fallait l'écouter. Après tout, il se devait bien d'écouter son aînée non ? Il se releva avec elle, dans une dernière étreinte. Son regard pourpre ancré dans celui bleu de sa sœur, il l'écouta, alors qu'elle lui disait de faire une croix sur elle et de l'oublier, car elle ne lui causerait rien d'autre que des ennuis. Il soupira, lassé par cette protection qu'elle lui donnait malgré elle. Elle s'était calmée, probablement seulement, suite au sort qu'il avait utilisé sur elle. Elle avait ainsi passé outre cette histoire de guerre entre Tartaros et Sabertooth et également ce choix qu'elle lui avait imposé. Mais vraiment ? Il n'avait en réalité aucun choix, sauf qu'il ne la laisserait pas sur une mésentente destructrice. C'était toujours ça de pris.

Nemesis recula lorsqu'elle lui proposa de faire une dernière mission avec lui. Qu'est-ce qu'elle racontait ? Faire une mission ? Ensemble ? Vraiment ? Elle devait avoir une idée derrière la tête, peut-être serait-ce pour son profit ou celui de sa guilde, et cela ne l'intéressait pas spécialement. Et il devait admettre être légèrement perturbé par le précédent élan d'affection qu'elle avait eu envers lui après qu'il l'ait... rendue plus lucide, en quelque sorte.

- Je veux bien t'oublier Minerva, mais après tout, j'imagine qu'avec ce sang sale qui coule dans nos veines, nous serons probablement amenés à nous rencontrer de nouveau. Et puis faire une mission, ensemble ? Tu veux que je t'aide à écraser de pauvres faibles qui ne méritent pas de croiser ton regard c'est ça ? Ou peut-être préfères-tu que je t'assiste pour quelque chose de beaucoup plus grave que tu ne peux pas faire seule ? Franchement, je passe mon tour. Je suis ton petit-frère, pas ton larbin.

Il lui tourna le dos, attendant la moindre réaction de sa part, après avoir employé ces mots avec tant de froideur. Il ne devrait probablement pas se comporter ainsi avec elle. Mais qu'elle éclate de colère à nouveau, tiens. Ça lui ferait une bonne raison de justifier l'acte qu'il comptait commettre. Parce que oui, il avait l'intention de s'en aller, ici et maintenant. Ces retrouvailles n'avaient que trop durées. Et il savait qu'en rentrant, il se ferait engueuler par Mare voire Sting qui auraient bien évidemment appris qu'il serait parti voir sa sœur. La galère... Autant se casser maintenant.

- Hmph.

Souffla-t-il, lassé. Il n'aurait pas dû venir. Mais malgré tout, cela lui avait fait du bien de savoir ce qu'il était advenu d'elle, même si ce n'était pas glorieux et qu'à de ses conneries à lui ça avait failli finir en bain de sang. Il n'était pas satisfait de tout ceci, mais il en retirait un soulagement. Et puis le brun resongea à la sensation qu'il avait ressentit lorsqu'elle l'avait saisi à son tour dans ses bras. Comme une chaleur qui lui avait embaumé le cœur, douce et tendre à la fois. Il aurait souhaité passer plus de temps avec elle, en être plus proche encore, et pas qu'elle finisse ainsi. Mais ils se reverraient, il le savait, il ferait tout pour. Dans un mois, dans un an, dans dix ans, sur Earthland peut-être à nouveau, qui sait ? Nemesis se tourna de nouveau vers elle, la regardant avec un air lascif, embêté. Il devenait tellement plus expressif avec elle, c'était vraiment du n'importe quoi.

- Bon, c'est quoi cette mission Minerva ?

Il était obligé d'admettre qu'il était intrigué, et qu'il ne pouvait décemment pas s'en aller comme ça, devant son nez, sans avoir passé un dernier moment « privilégié » avec elle.

FICHE PAR DITA | EPICODE

Gain d'xp: 11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 163
Date d'inscription : 30/01/2014
Age : 26

Fiche de mage
Magie / Arme: Territory
Niveau: 25
Expérience:
114/650  (114/650)

MessageSujet: Re: People's nightmares make me stronger you know | feat. Minerva Orland   Mer 15 Avr - 11:52





Dernière mission




L'ancienne tigresse devenue un être démoniaque regardait son petit frère dans un silence totalement religieux. Son regard sombre se noyait dans celui de son frère qui était rougeoyant. Cette vision fit cogiter l'ancienne reine de Sabertooth pendant quelques instants. En voyant son frère, Minerva comprenait et réalisait tout ce qu'elle avait perdu dans sa folie destructrice. Mais sa condition d'être démoniaque l'empêchait purement et simplement d'éprouver les moindres sentiments de regrets ou de tristesses. La geisha n'était plus qu'une coquille vide, détruite de l'intérieur et dépourvu de cœur. C'était sans doute cela le prix à payer pour obtenir la reconnaissance et la puissance qui lui revenait de droit.

La démone contemplait un moment son frère lorsque celui-ci eut des mots très durs à son encontre. Des mots qui, dans d'autres circonstances, auraient blessé fortement la brune. Cependant, ses paroles ne lui firent rien d'autre que baisser les yeux. Minerva acceptait sans broncher les critiques de son petit frère et, dans un murmure à peine audible, prit la parole à sa suite.


- Je comprends. C'est ton choix après tout. Je n'ai plus à intervenir dans ta vie.

La jeune femme tournait les talons pour quitter le champ de ruines qu'elle avait fait et fit quelques pas en silence lorsque la voix de Nemesis la fit stopper. Minerva se retournait en douceur pour le regarder un petit peu et un sentiment inconnu germait en elle. La belle regardait sa main avant de fermer son poing et de se perdre dans ses pensées

* Qu'est-ce donc cette sensation ? Serait-ce.... De la joie ? Moi, Minerva Orland, je serais heureuse que mon petit frère accepte de rester avec moi encore un peu ? Je ne suis peut-être pas complètement pourrie de l'intérieur finalement. Il doit me rester encore une once d'humanité. *

La geisha eu un tout petit sourire, à peine visible, et retournait se positionner devant son frère. Elle farfouilla dans les poches de son manteau et en sortait un tout petit papier avec le sceau de Sabertooth dessus.

- J'ai pris cette mission avant le début des grands jeux magiques. Elle consistait à stopper un vendeur d'animaux magiques. Selon moi, cette personne était également magicienne et il est probable qu'elle soit dans ce monde également avec sa cargaison. Le problème, c'est que je ne sais pas où il se trouve maintenant ni son activité. Aussi, je me disais, que tu accepterais de la finir avec moi.

La brune fixait son frère un petit instant pour jauger sa réaction. Exposé la mission était la partie la plus simple, maintenant, il fallait convaincre Nemesis de vraiment l'effectuer avec elle. Et cela était sans doute le plus difficile. La sublime geisha prit la main de son frère pour lui donner le papier et reprenait la parole.

- Considère que c'est ma dernière bonne action envers Sabertooth. On trouve ce marchand et c'est toi qui rapportes la récompense à la guilde. Tu es partant petit frère ?

La réalité était tout autre. On pouvait se demander pourquoi la brune avait gardé cette mission depuis tout ce temps. La raison à cela était simple. Ce papier était le dernier lien qui lui restait de Sabertooth. Et même après tout l'acharnement dont elle avait fait preuve pour maudire la guilde de son père, Minerva pensait encore à elle et à son bien-être. Et durant les heures les plus sombres de la nuit, la geisha contemplait la marque de son ancienne guilde en se demandant ce qu'il se serait passé si elle avait eu une autre vie.

C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P IC O D E

Gain d'xp: 5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemesis Orland
Sabertooth
avatar
Crédits : Avatar by Lucy & Signa by Erza K.
Messages : 99
Date d'inscription : 06/08/2013
Localisation : Dans le lit de Lucy ♥

Fiche de mage
Magie / Arme: Dark Matter
Niveau: 23
Expérience:
104/552  (104/552)

MessageSujet: Re: People's nightmares make me stronger you know | feat. Minerva Orland   Dim 24 Mai - 12:13

Note importante:
 

PEOPLE'S NIGHTMARES MAKE ME STRONGER YOU KNOW
Petite réunion familiale
Mais Nemesis avait beau parler, argumenter, tenter de raisonner sa soeur, elle ne faisait que balayer d'un revers de la main chacune de ses paroles. N'étaient-elles point censées pourtant ? Il avait envie de croire que oui, et cela était bien le cas. Mais qu'importe, Minerva était emportée dans sa folie destructrice et vengeresse, clamant que les forts massacraient les faibles et que c'était là la règle de ce monde. La voilà qui continuait de radoter, enfermée dans ses pensées ridicules. Et alors que les gardes s'amassaient autour d'eux et de l'auberge à présent en ruines, elle continua dans sa lancée. La démone vociféra sa haine de Sabertooth, qui n'était qu'une guilde de faibles, méprisant ce qu'elle était devenue. Nemesis savait bien qu'elle regrettait l'ancienne guilde, autrement, elle n'aurait pas tourné ainsi. Elle en était fière, de cette guilde cruelle et immorale, qui humiliait et rejetait ceux qui n'avaient pas été dignes de l'honorer. Elle était donc heureuse du règne de leur affreux père ? Le frère de la tigresse déchue vit cela comme une glorification à Genma. Et après elle prétendait ne pas l'aimer ? Que leur sang était pourri ? Balivernes, elle avait toujours aimé la façon dont elle était traitée dans la guilde, la façon dont l'avait traité leur père. Son égocentrisme était toujours caressé avec plus de vigueur alors qu'elle était sur son doux et inatteignable piédestal. Il n'était donc pas étonnant qu'elle fût la plus affectée de leur défaite aux grands jeux magiques. Après tout, c'était là la démonstration de tout son orgueil, dont la puissance n'avait jamais été entamée au fil du temps, ne faisant que grandir plus encore. Elle était donc heureuse d'être à nouveau dans une guilde inhumaine, immorale, sans foi ni loi, tant qu'elle assouvissait son désir d'écraser ceux qui ne pouvaient pas la faire descendre de son trône.

- Grâce à cette guilde, je suis devenue la femme la plus forte de ce monde. J'ai obtenu la place qui me revenait de droit en massacrant Titania.

Le vent dans les yeux, Nemesis ne vit pas sa soeur s'approcher, mais il avait bien entendu ses mots. Pleins de fierté. Oh que oui, elle devait être heureuse d'être à Tartaros. Ainsi avait-elle écrasé Titania ? La Titania ? Erza Scarlett ? Vraiment ? Ou était-ce là une déformation de la réalité dans le but de caresser avec plus de vigueur encore son égo surdimensionné ? Mais de toute manière, l'Orland s'en foutait complètement. Sa soeur était une personne bien trop fière qui ne supportait pas le moindre mot à son égard, et cela l'énervait au plus haut point. Il frissonna lorsque sa soeur caressa son visage de manière fraternelle, chose qu'elle n'avait jamais faite auparavant. Elle lui expliqua alors qu'elle n'était pas celle qu'il imaginait, et sûrement pas la Minerva qui sait faire la cuisine ou qui ferait une bonne épouse. Qu'est-ce qu'elle racontait là ? Nemesis ne comprenait rien. Et alors elle recommença avec toujours la même rengaine. Encore et encore. Femme forte en quête de puissance. Femme fière. Le meilleur. Le meilleur. Tartaros. Et...

Et là, il devint livide.

- Rejoins-moi Nemesis.

Son coeur rata un battement.

- Ensemble, on pourrait avoir beaucoup.

Ses yeux étaient grands ouverts. Il la regarda comme s'il ne la reconnaissait pas. Qu'était-elle en train de penser ? Qu'est-ce qu'elle s'imaginait ? Qu'il allait la suivre ? Mais elle brisa avec une violence inouïe le fil de ses pensées, alors qu'elle approchait son visage de ses lèvres. Il ferma les yeux et frissonna imperceptiblement, tandis que sa soeur murmura à son oreille droite.

- On restera pour toujours ensemble. Veillant l'un sur l'autre.

Oui, pourquoi pas. Elle lui ferait la cuisine, aussi. Ah non, elle n'était pas ce genre de femme, c'est vrai. Ils seraient d'infâmes mages noirs qui brûleraient des villages entiers et massacreraient hommes, femmes, enfants par dizaines de milliers, au nom de cette loi immuable. Les forts écrasent les faibles, parce que c'est toujours ainsi que la nature a été, et au fil du temps, cela était resté et avait été transmise à la famille Orland. D'abord par Genma, puis par sa soeur. Il avait finalement bien fait de s'en aller. Puis elle continua, lui soufflant qu'il voulait bien rester avec sa grande soeur adorée, non ? Après tout... N'était-il pas amoureux d'elle ? Qu'est-ce que ...? Nemesis redevint stoïque à cette déclaration. Pourquoi était-il venu ? Voilà qu'il regrettait de plus en plus d'avoir été tenté de la ramener. Elle imaginait qu'il s'agissait là du fruit d'un amour contre-nature qu'il lui portait ? Haha... Était-ce le cas ? Le brun ne savait pas, il ne savait plus avec elle. Ni quoi faire, ni quoi dire, ni quoi penser. Une tempête de sentiments houleux se déroulait dans son coeur en ce moment-même. Il était venu parce qu'il l'aimait oui. Mais pas d'un amour comme celui des familles royales dans les contes qui voulaient faire perdurer leur dynastie en mariant les frères et soeurs. Cette simple idée donna la nausée à Nemesis. Sa soeur était vraiment devenue folle pour déblatérer de telles immondices. Elle ne comprenait donc pas qu'elle pouvait être aimée, aussi étrange et ignoble cela puisse être, malgré tout ce qu'elle avait fait ? Lui porter un tant soit peu d'attention pouvait être si mal interprétée ? Minerva était décidément un cas bien particulier.

Elle avait reculé, le regardant dans les yeux.

- Viens avec moi.

Non, non. Ne le dis pas. Ne me fais pas subir ça.

- Quitte Sabertooth pour venir avec moi Nemesis. Restons ensemble.

La poitrine de l'Orland le brûla avec férocité. Pourquoi est-ce qu'elle lui faisait ça, à lui ? Était-il coupable à ce point de l'aimer qu'il en fût réduit à un gamin auquel on posait un ultimatum ? Il n'avait pas choisi tout ça. Il n'avait rien choisi. Sa naissance, ses parents, la façon dont son enfance s'était déroulée, comment Minerva avait été corrompue par Genma, comment ce dernier l'avait renié. Il n'avait rien décidé. Et pourtant, encore aujourd'hui, il en payait le prix fort. Minerva était d'accord avec cela, avec tout ceci, et il en fut dégoûté. Les gardes les encerclaient, tandis que la tigresse déchue lui tendit sa main, en le regardant, lui sommant de l'aider à les massacrer.

- Ou tu me rejettes définitivement Nemesis ?

Saisis-là. Oui, prends-lui la main. Comme ceci. Il te suffit simplement de la glisser dans la sienne si réconfortante et si douce pour que tous tes problèmes s'envolent. Il ne suffit que de ça pour que tu ne sois plus déchiré par tout ceci, pour que tu n'aies plus à souffrir.

Et alors que le mage de Sabertooth allait s'exécuter, il songea avec un incroyable impact aux conséquences. Mare et Hakuryuu viendraient le chercher par la peau des fesses, il était certain. Il deviendrait un ennemi du Gouvernement, et de tous ceux qui l'aimaient, excepté d'elle. Mais n'était-elle pas celle qui comptait le plus ? Et lui, comment le considérait-elle ? Tenait-elle à lui comme il le faisait avec elle ? Alors pourquoi ? Comment ? Comment pouvait-elle réagir ainsi, être aussi hostile ? N'était-il pas son frère ? La chair de sa chair ? Le sang de son sang ? Ou alors peut-être le considérerait-elle comme un ennemi de plus, lui aussi ? L'ultimatum qui lui avait été posé résonna dans tout son esprit, avec la férocité qui transparaissait malgré tout dans le regard de sa soeur. Suis-moi à Tartaros, devient comme moi, ou oublie-moi. À la vérité, elle n'en n'avait rien à faire de lui. Il était le seul à en avoir quelque chose à faire, et ça, il le comprit à la minute où elle avait glissé son regard dans le sien. Mais c'était malgré tout sa soeur.

Il choisit de glisser sa main dans la sienne. Les gardes les entouraient, c'était la fin. S'ils n'agissaient pas maintenant, il en était fini d'eux. Nemesis se saisit alors de son catalyseur, le dirigeant vers le ciel. Il n'avait pas besoin de se concentrer, il n'avait pas utilisé de magie et cela était instantané, comme quelque chose d'inné pour lui.

- Dark Sky ! cria-t-il.

Il avait agi avant qu'elle ne le fasse, pour lui prouver qu'il allait accéder à l'une de ses demandes. Mais laquelle ? Qu'importe, une pluie noire coulait déjà du ciel, tout autour d'eux. Les gardes s'arrêtèrent alors, lâchant leurs armes au sol. « A quoi bon continuer de se battre ? La vie ne vaut pas la peine d'être vécue de toute manière. Nous allons mourir. Nous sommes beaucoup trop faibles pour leur faire face. Peut-être que je pourrais choisir la façon dont je quitterais ce monde en prenant cette lance et en me l'enfonçant dans le coeur ? Ce serait tellement plus facile. Tellement plus lâche »

Ce furent-là les pensées de ces hommes qui avaient tenté de les abattre. Cette pluie qui s'était abattue sur eux les avaient rendus moroses au plus haut point, ce qui était montre de leur faiblesse. Ils étaient désarmés et n'avaient plus aucune envie de se battre, n'ayant plus foi en la vie elle-même. Les Orland n'avaient rien à craindre face à ces humains inférieurs. Nemesis ne savait d'ailleurs pas s'ils retrouveraient goût à la vie un jour, et il s'en foutait bien. Minerva regardait la scène, avec un air qu'il crut à la fois admiratif et hautain. Qu'importe. Il prit son poignet et l'attira contre elle, la serrant dans ses bras. La tête logée dans son cou, il lui susurra des mots qui se voulurent tendres.

- Je ne suis pas amoureux de toi Minerva. J'imagine que tu ne peux pas comprendre, comme moi-même je ne sais pas le faire, ce que je ressens pour toi. Mais ça n'a aucune importance. Je ne répondrais pas au choix que tu m'as imposé, car j'estime qu'il n'y a aucune réponse. Je suis fier de ma guilde autant que tu es fière de la tienne. Je ne peux donc pas te forcer à revenir et tu ne peux pas non plus m'obliger à te suivre. Aujourd'hui, je t'ai retrouvé, et j'ai compris que tu avais raison. Que notre sang était pourri, et que tu n'avais pas changé du tout. Je me suis probablement fourvoyé. En réalité, rejoindre cette guilde n'a fait que ressortir le côté le plus sombre et le plus authentique de ta personne, et cela me va, je suppose. Après tout, tu as toujours été comme ça. Une fière tigresse. Sauf que cette fois-ci, tu ne portes que le nom de démone immorale.

Il se saisit doucement de son catalyseur, alors qu'il la regardait dans les yeux.

- Papa a dû vraiment te faire souffrir, n'est-ce pas ? Tu dois lui en vouloir pour t'avoir rendu ainsi. Tu trouvais que ses méthodes étaient correctes, qu'il était digne de diriger Sabertooth ? Qu'il la rendait puissante et meilleure ? Non Minerva, il n'a rien fait de tout ça. Et lorsque Sting l'a fait descendre de son piédestal, beaucoup de gens ont ouvert les yeux et ont décidé qu'il était temps que ça change. Sting nous l'a fait comprendre à nous tous. Que l'on pouvait avoir une guilde forte et respectée, sans avoir à massacrer et humilier les plus faibles que nous. Que Genma n'était qu'un bon à rien, lâche, qui utilisait les autres en leur insufflant la crainte. Si tu savais combien de fois il me pris l'envie de mettre fin à ses jours. Même si nous étions numéro un, tout ceci n'a plus aucune importance aujourd'hui. Et j'aurais aimé que tu le comprennes comme je le comprends moi.

Il la serra de nouveau contre elle, glissant avec tendresse ses lèvres dans son cou pour y déposer un baiser. Il ne savait plus quoi faire. Devait-il utiliser sa magie sur elle, la rendre douce, ou au moins tenter ? C'était futile d'espérer quelque chose de sa part. Il l'aimait, plus que n'importe quoi au monde, car elle lui était précieuse. Et son coeur se déchirait de voir qu'il l'avait laissé sombrer ainsi. Se plaisait-elle à Tartaros autant qu'elle le disait ? Nemesis l'espérait. Il espérait qu'elle soit heureuse malgré tout, et cela suffisait à son bonheur, même si elle n'était pas près de lui. Il avait probablement failli à son rôle fraternel, mais au moins il lui avait été donné une seconde chance, de profiter d'elle, de sa présence, lui parler lors d'un moment qui serait peut-être le dernier. Son catalyseur glissa de sa main, et dans un dernier souffle, la tête posée contre le buste de sa seule famille, il murmura :

- Reviens avec moi.

Il n'avait pas cessé de l'enlasser, et il ne pouvait pas s'imaginer s'arrêter de le faire.

FICHE PAR DITA | EPICODE


Techniques:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 163
Date d'inscription : 30/01/2014
Age : 26

Fiche de mage
Magie / Arme: Territory
Niveau: 25
Expérience:
114/650  (114/650)

MessageSujet: Re: People's nightmares make me stronger you know | feat. Minerva Orland   Ven 29 Mai - 9:21





Tu es devenue faible.




La geisha était prête à bondir comme une tigresse sur ses assaillants dans le seul et unique but de tous les massacrer en utilisant le plus de violence possible. Elle devait voir leur sang gicler et souiller le sol sur lequel la brune démoniaque foulait de ses pieds. Minerva concentrait son énergie maléfique dans la paume de sa main et s’apprêtait à en finir avec cette troupe de minables, lorsque son petit frère surprenait son petit monde en décidant de dévoiler sa magie. La scène qui suivit était vraiment impressionnante et l’hybride de Tartaros fut bien obliger d’admettre que Nemesis était devenue un autre homme. Bien plus puissant, mais aussi plus tendre.

En effet, le regard de Minerva se posait sur les larves qui décampaient comme des lapins. Tous étaient encore en vie, et cela, dégoûtait la jeune femme qui se retrouvait enlacée par son frère. Avec un profond silence, la geisha écoutait le long, très long monologue de son petit frère et, pour une raison qu’elle ignorait, l’ancienne tigresse aimait beaucoup profiter de cette proximité avec lui. Minerva ne cherchait même pas à le repousser lorsqu’il lui embrassait le cou comme s’ils étaient des amants. Cependant, la fin de son discours la fit rigoler.


- Nemesis, mon très cher petit-frère adoré. Je sais exactement ce que je ressens pour toi. Je suis peut-être devenue un monstre à tes yeux ou peut-être pas, cela m’importe peu, mais j’ai toujours un peu d’humanité en moi. Et ce fragment d’humanité t’est presque intégralement dédié. À mes yeux, tu es, et resteras, mon petit frère. Celui que j’ai défendu pendant huit longues années avant qu’il ne se fasse bannir par Gemna. Celui qui est revenu fier et fort. Celui qui avait tout mon respect.

La démone le repoussait avec douceur et s’éloignait de lui pendant un petit moment. Elle lui tournait le dos et regardait les ruines de sa propre folie, un sourire aux lèvres, avant de reporter son attention sur lui.

- Mais le Nemesis que j’ai actuellement en face de moi n’est rien d’autre qu’un déchet. Un faible qui, par pitié, a laissé ces misérables créatures inférieures s’enfuir au lieu de les massacrer. Cela me répugne de voir ce que tu es devenue. J’ai beau haïr notre père pour ce qu’il m’a fait. J’ai beau le maudire de tout mon être, je reste cependant fidèle à son credo. Les forts massacrent les faibles. Cette simple phrase résume toute ma vie.

La brune démoniaque s’approchait de lui avec un pas lent. Ses yeux brillaient d’une flamme aussi vive que la lumière du soleil, montrant clairement une détermination sans failles.

- Et tu te contredis Nemesis. Tu prétends être incapable de me ramener, mais pourtant, tu me demandes quand même de venir avec toi. N’est-ce pas amusant petit frère ? Laisse-moi te le dire une bonne fois pour toute. Je me moque éperdument de Sabertooth, de ses membres, de Sting, de ses chats minables. Je n’en ai plus rien à faire. Par contre, il reste quand même une chose qui éveille mon intérêt au sein de cette guilde. Toi.

Son regard féroce fixait celui de Nemesis. Un grand sourire maléfique illuminait le visage sublime de la geisha.

- Je ne te demanderais pas de venir avec moi, nous ne ferions que tourner en rond. Non. Je ne supporte pas l’idée que mon petit frère chéri, soit devenue une larve pareille. Aussi, je vais tout faire pour que tu retrouves la fierté que tu as perdue. Il est temps que ta grande sœur te reprenne en main Nemesis.

C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P IC O D E

Gain d'xp: 4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemesis Orland
Sabertooth
avatar
Crédits : Avatar by Lucy & Signa by Erza K.
Messages : 99
Date d'inscription : 06/08/2013
Localisation : Dans le lit de Lucy ♥

Fiche de mage
Magie / Arme: Dark Matter
Niveau: 23
Expérience:
104/552  (104/552)

MessageSujet: Re: People's nightmares make me stronger you know | feat. Minerva Orland   Mar 9 Juin - 0:30

PEOPLE'S NIGHTMARES MAKE ME STRONGER YOU KNOW
Petite réunion familiale
Elle l'appela son « très cher petit-frère adoré », ce qui eu le mérite de lui arracher un sourire ironique. Elle prétendait savoir ce qu'elle ressentait pour lui, et que la seule part d'humanité qu'il lui restait lui était consacré, à lui. Minerva continua ainsi dans sa lancée, déclarant qu'elle l'avait respecté, avant de rompre leur étreinte, jetant un oeil au champ de bataille. Puis elle le regarda à nouveau, le traitant de déchet et de faible, qui a laissé ces misérables gardes s'enfuir plutôt que de les achever, par simple pitié.

- Cela me répugne de voir ce que tu es devenu. J’ai beau haïr notre père pour ce qu’il m’a fait. J’ai beau le maudire de tout mon être, je reste cependant fidèle à son credo. Les forts massacrent les faibles. Cette simple phrase résume toute ma vie.

Ces mots durs et froids comme l'acier transpercèrent le coeur de Nemesis. Il le savait bien qu'il n'aurait pas pu la changer. Et si lui n'y arrive pas, alors personne ne le pourra jamais. Elle était comme ça et le resterait, un point c'est tout. Elle s'approcha alors, une étrange clarté dans ses yeux d'un bleu transcendant. Il se contredisait, disant ne pas pouvoir la ramener pour au final lui demander de la suivre. C'était ridicule, et elle en profitait pour se moquer allègrement de lui. N'avait-elle pas raison de réagir ainsi après tout ? Il était vrai qu'il était réellement pitoyable, bercé de ces illusions futiles quant au fait de la ramener à Sabertooth. Elle n'en n'avait que faire de cette guilde, et c'est pourquoi elle déclara qu'il n'y avait que lui qui l'intéressait. Son coeur manqua un battement, alors qu'elle avait asséné avec froideur ces mots. Qu'est-ce que cela changerait de lui dire cela, si ce n'est insinuer quelques regrets de plus en lui ? Mais Minerva ne comptait pas lui demander de la suivre à son tour, quel intérêt cela aurait-il ? Elle le considérait comme une larve, et qu'elle allait devoir tout mettre en oeuvre pour qu'il retrouve cette fierté qu'il avait perdu.

- Il est temps que ta grande soeur te reprenne en main Nemesis.

La colère s'empara de lui alors que ces mots résonnaient dans son esprit. Pour qui se prenait-elle à faire la moralisatrice ? Elle s'imaginait valoir bien mieux que lui, à être une stupide et futile démone ?

- Je n'ai pas besoin qu'une grande soeur qui n'a jamais été là pour moi se préoccupe de ma personne, je m'entretiens déjà très bien moi-même. La vérité, Minerva, tu refuses de la voir. Car tu sais pertinemment qu'il est bon que je sois le seul qui n'a pas encore perdu toute sa tête, qui soit une larve pareille que tu désires voir continuer de marcher sur le chemin lumineux. Si tu es heureuse d'être une vulgaire démone, continue de l'être, mais fais-le toute seule.

Il avait parlé froidement, la toisant de haut comme jamais il ne l'avait fait auparavant. Elle allait s'énerver, oh oui elle le ferait. Il en était sûr. Il souffla alors, apaisé.

- Je ne comprends pas ce que je fais ici... A me prendre la tête avec ma grande soeur, qui me rabâche les mêmes choses depuis tout à l'heure. Mais le fait est que je t'apprécie Minerva. Et c'est justement là tout le problème.

Le brun avoua à demi-mots qu'il se sentait proche de sa soeur, qu'il l'aimait, et que c'était cela qui le rongeait malgré tout. Il frissonna, avant de soupirer.

- Qu'est-ce que je vais faire maintenant ? Te laisser partir ? Le Gouvernement serait si heureux si je t'amenais à la cité. Ou alors peut-être que c'est toi qui vas m'emmener de force à Tartaros et devenir à nouveau fière de moi ? J'avoue que l'idée est aussi séduisante qu'amusante. Pourquoi n'as-tu pas essayé si je te déçois autant à être dans cette minable Sabertooth, l'unique guilde qui t'a traité à ta juste valeur, et non pas comme la pâle ombre de toi-même que tu es aujourd'hui ?

Nemesis claqua sa langue, avant de s'approcher de sa soeur de nouveau. Il s'arrêta à quelques mètres, les mains dans les poches. Il aurait voulu lui dire plus, tellement plus. Mais le temps commençait à lui manquer, à leur manquer. Alors il lui souffla doucement :

- Moi, j'ai toujours été fier de toi. Qu'importe ce que disent les autres.

FICHE PAR DITA | EPICODE

Gain d'xp: 7
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 163
Date d'inscription : 30/01/2014
Age : 26

Fiche de mage
Magie / Arme: Territory
Niveau: 25
Expérience:
114/650  (114/650)

MessageSujet: Re: People's nightmares make me stronger you know | feat. Minerva Orland   Jeu 23 Juil - 21:11





Terrain d'entente.




La tension qui liait Minerva et Nemesis était de plus en plus électrique. Plus le temps s’écoulait et plus leurs rapports se dégradaient irrémédiablement de la même façon que l’eau érodait la roche chaque jour. Rien ne semblait pouvoir calmer les joutes verbales entre cette fratrie qui s’éloignait jusqu’à la rupture inévitable. Et inévitable, elle l’était puisque le jeune garçon prononçait les mots qui mirent le feu aux poudres en traitant et en prenant sa sœur de haut. Et s’il y avait bien une chose que l’hybride démoniaque détestait plus que tout, c’était bien qu’on la prenne de haut. La dernière personne qui avait eu l’audace de lui faire la morale avait été battue a mort et gisait encore à l’hôpital dans un coma très profond.

D’un geste vif, Minerva le giflait de toutes ses forces pour le faire taire et le fixait avec un regard tellement noir que même le plus téméraire des hommes partirait la queue entre les jambes. Sa respiration était vraiment puissante et on sentait clairement que la brune essayait de se calmer pour éviter de le rendre silencieux à jamais. Prenant enfin sur elle, la démone fraichement créée baissait son bras pour mieux contempler celui qui, par la force des choses, se trouvait être son frère.


- Retire ce que tu viens de dire Nemesis. J’ai toujours été là pour toi. Tu ne t’ais jamais demandé pourquoi je prenais des coups venant de notre père alors que toi tu n’avais rien lorsque tu commettais une erreur ? Non bien évidemment, tu ne t’ais jamais posé la question. Je prenais tes bêtises pour moi afin que toi, tu puisses en réchapper. J’ai toujours tous fait pour toi. Alors ne penses même pas un seul instant que je t’ai toujours ignoré.

La membre de Tartaros tournait le dos à son petit frère et commençait à s’éloigner lentement pour quitter les lieux avant de s’arrêter et de se retourner une dernière fois vers le dernier membre de sa famille encore présent.

- Mais tu as raison sur un point petit frère. Je n’ai pas envie de te conduire à Tartaros. J’aurais beau le hurler de toutes mes forces, je reste heureuse de voir qu’un Orland à résisté au sang pourrie que ce nom apporte. Oui, je reste heureuse. Moi. Minerva Orland. Je suis pathétique. Je n’applique même pas mes propres règles sur moi-même. Tu auras réussi au moins à me faire avouer cela Nemesis.

La jeune femme reprenait sa route une nouvelle fois avant de saluer dignement son frère avec sa main en guise d’adieu. Une fois un peu plus loin, la belle lui lançait une ultime parole.

- Remercie Sting de ma part pour avoir buté cet enfoiré de Gemna. S’il est encore en vie, ce type serait capable de rejoindre Tartaros pour devenir encore plus puissant. Je suis vraiment aussi pourrie que lui. À la revoyure petit frère. Qui sait ? Un jour, je rentrerais peut-être à la maison, mais en attendant, je te promets de ne pas faire trop de mal à cette guilde auquel tu tiens tant.

L’hybride le laissait sur place et quittait la ville le soir venu. Assise tranquillement dans une diligence qui la conduirait aux portes du désert, la brune regardait le paysage avec une expression mélancolique qui ne lui ressemblait pas. Il faut croire que cette rencontre l’avait-elle aussi autant perturbé que son frère. Mais au moins ils avaient eu le temps, bien que court, de mettre certaines choses aux points une bonne fois pour toutes et c’est cela qui était le plus important.

C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P IC O D E

Gain d'xp: 4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pika-sama
Maître du Jeu
avatar
Crédits : Sirius
Messages : 3268
Inventaire : Banane
Date d'inscription : 10/07/2013
Localisation : Caché !

MessageSujet: Re: People's nightmares make me stronger you know | feat. Minerva Orland   Ven 24 Juil - 2:44

Félicitations pour avoir fini cet RP. Voici vos bonus :

- Nemesis gagne 45 points pour avoir commencé et fini le RP.
- Minerva en gagne 30 juste pour l'avoir terminé.

Ce sujet est locké et rangé dans les RP terminés ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fairy-reborn.forumactif.org
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: People's nightmares make me stronger you know | feat. Minerva Orland   

Revenir en haut Aller en bas
 

People's nightmares make me stronger you know | feat. Minerva Orland

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» People's nightmares make me stronger you know | feat. Minerva Orland
» What doesn't kill you make you stronger + Octavia
» we are who we are when we’re with the people that make us feel the most alive |Kyra|
» Maybe the dreams make the people stronger, whatever ♦
» The Haitian People Need a Lobbyist

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Reborn :: Archives :: Rp terminés-