Rejoignez-nous, pour une aventure unique dans le monde des fées ~ ♦ Le forum a désormais 2 ans !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum fermé. La partie RP est en revanche ouverte.

Partagez | .
 

 Hello you, meet the Devil ! | feat Gyokuen Ren

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lucy Heartfilia
Fairy Tail - Earthland
avatar
Crédits : Avatar by Erza K. & Signa by Sirius ❤
Messages : 622
Date d'inscription : 20/09/2013
Age : 103
Localisation : Dans mon lit, en train de geeker n_n

Fiche de mage
Magie / Arme: Magie des constellations / Fleuve étoilé
Niveau: 22
Expérience:
130/506  (130/506)

MessageSujet: Hello you, meet the Devil ! | feat Gyokuen Ren   Dim 15 Mar - 11:17




Blondie and Scary

« Well... She seems nice... Hell no, she is fucking dangerous ! »

Elle venait d'arriver au lieu de rendez-vous, dans la Cité Royale, ce qui n'était pas plus mal puisqu'elle n'avait pas eu de trajet spécialement long à faire. C'était un homme, brun, la trentaine probablement, et le teint basané. Il s'était présenté à elle et elle avait fait de même. Ainsi, Roy, car c'était son nom, était le commanditaire d'une mission que Lucy avait aperçue sur le tableau de sa guilde et qu'elle avait aussitôt saisi, puisque ça ne semblait pas bien difficile à accomplir. Son but était d'escorter cet homme jusqu'à Eyrié, une grande ville dont on disait qu'elle était... Mal famée, oui, c'était cela. Elle avait cru entendre de la part de Makarov qu'elle avait été saisie par une guilde noire et qu'elle était donc dangereuse. Elle allait devoir faire attention, mais tant qu'elle ne révélerait pas son identité et serait précautionneuse peut-être que tout se déroulerait normalement. Lucy partit sans plus attendre vers la ville, qui était à une bonne demie journée de marche de la Cité, avec son client. A pied, ils n'iraient pas très vite, mais c'était plus sûr comme ça. Le souci était que Roy était incroyablement mystérieux, et elle ne savait même pas quel genre de métier il faisait, et surtout de quoi il pourrait bien être menacé pour qu'il en vienne à demander l'aide de mages. C'était volontaire de sa part, mais il lui avait tout de même dit qu'il devait voir la haute hiérarchie d'Eyrié pour traiter d'une négociation importante avec eux. Soit, elle comprenait bien que s'il en venait à être blessé, ce serait calamiteux aussi bien pour elle que pour les personnes auxquelles il devait parler. Mais une petite voix, infime, s'insinua en la blonde, lui chuchotant qu'elle devrait peut-être réfléchir avant de se lancer dans cette mission. Elle la chassa bien vite, se concentrant sur son client et le chemin qu'ils arpentaient.

La route avait été longue et Lucy avait la gorge sèche. Le soleil lui tapait dessus, et elle le sentait d'autant plus qu'elle était encapuchonnée d'une cape noire à bordures blanches, la faisant passer inaperçue. De toute façon, personne ne la connaissait ici, pas plus qu'elle-même découvrait l'endroit. Dans un style particulier, les bâtisses étaient uniformes et elle sentait bien qu'elle se trouvait près d'un endroit au climat désertique. Elle s'adressa à Roy, qui lui montra le chemin sans plus de cérémonies. Le suivant, elle se dirigea vers le centre de la ville, et fit très vite face à un énorme bâtiment, qui devait surplomber tous les autres au vu de sa taille et de sa fortification. Ils entrèrent alors après qu'on leur en laissa le droit puisque des gardes étaient postés aux portes, et remarquèrent immédiatement le luxe qui baignait l'endroit. Tout n'était que dorure et pierreries, et même si elle venait elle-même d'un milieu et riche et peu modeste, elle était fascinée par tout ce luxe qu'elle n'avait jamais vu avec autant d'abondance dans un lieu auparavant. Elle se reprit, se sachant peut-être en territoire ennemi. Cependant, il semblait que personne ne voulait sa peau ici, et encore moins celle de son client auquel elle adressa une simple œillade avec un petit sourire. Finalement tout s'était bien passé et elle l'avait conduit à bon port. Et puis, une personne se leva, de ce qui devait être un trône, très probablement le sien, sur laquelle Lucy posa un regard intrigué. Vêtue d'une longue robe rose de très grande valeur, elle représentait à elle seule la richesse qui baignait ce lieu. Souriante, le visage fin et somptueux, la femme se dirigea vers eux. Mais la constellationniste ne se douta pas une seconde que tout ceci n'était qu'une mascarade, et qu'elle s'était ruée inconsciemment dans la gueule du loup, ou plutôt de la louve.

Codage par Phantasmagoria

Gain d'xp: 6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://asuyaa-dxd.skyrock.com/
Gyokuen Ren
Maître de Black Sun
avatar
Messages : 151
Date d'inscription : 28/02/2014

Fiche de mage
Magie / Arme: Niji no Ãku
Niveau: 31
Expérience:
452/930  (452/930)

MessageSujet: Re: Hello you, meet the Devil ! | feat Gyokuen Ren   Dim 15 Mar - 15:45





Marché clandestin.




Les affaires sont les affaires comme on dit. Cette simple phrase résumait à elle seules les nombreuses activités lucratives de la guilde appartenant à l'impératrice de Pergrande. Et pour être nombreuses, elles étaient nombreuses. Par exemple, Black Sun faisait un petit trafic de marchandises clandestines afin d'alimenter les différents conflits menaçant l'équilibre du monde ou encore un trafic humain. C'était celui-ci qui rapportait le plus d'argent cela dit en passant. Et pour obtenir des esclaves, il était hors de questions d'en apporter par wagon. C'était bien trop risqué de faire ça. Non. Le mieux était de les faire venir un par un en dissimulant ce trafic en une quête de guilde légale. Personne n'oserait soupçonner qu'une guilde noire puisse agir avec une guilde légale.

Un nouveau soleil illuminait le palais royal d'Eyrié. Gyokuen se préparait à recevoir la prochaine livraison avec attention. Il fallait que tout soit parfait. De la somme d'argent promise au mage légal à l'image transmise à ce dernier. La dame la plus influente du monde souterrain comptait elle-même les Jewels promis et fermait le coffre en personne avant de dissimuler la clé dans sa robe rose pâle.

Tout était prêt pour la venue de la mage légale, qui arrivait dans l'après-midi. C'était une jeune fille, très jolie au demeurant, qui escortait le colis. Gyokuen siégeait sur son trône et regardait le duo en souriant tendrement. Puis, lentement, elle se levait pour venir accueillir la jeune femme. Son sourire était pur et apaisant. Rien ne laissait suggérer qu'elle était à la tête d'une des guildes les plus puissantes du pays.


- Bienvenue à Eyrié jeune fille. J'espère que le voyage était agréable et sans heurts. On raconte qu'il y a beaucoup de brigands qui rôdent aux alentours de la ville. Ho, mais j'en oublie les bonnes manières. Je suis Gyokuen Ren, maire de cette magnifique et prospère cité.

L'impératrice maléfique s'inclinait avec grâce et courtoisie. Sa garde fit de même par respect envers la jeune magicienne blonde. Gyokuen se relevait en souriant avant de se tourner vers une femme brune, d'une beauté incroyable.

- Hakuei, ma chérie, peux-tu débarrasser mademoiselle de son compagnon de voyage et le guider vers ses quartiers ?

- Bien mère.


La femme mature souriait encore plus. Les quartiers en question étaient un camp d'esclave qui se trouvait dans le sous-sol de la ville. En réalité, cet homme était une marchandise destinée à la revente. Mais pourquoi n'avoir rien dit sur sa condition lors du voyage ? Simplement que si un mot s'échappait de sa bouche, Gyokuen tuerait sa famille sans hésitation. La plupart des esclaves préféraient subir cette vie que de perdre leurs familles. La noble dame venait se positionner aux côtés de Lucy et prenait un air maternel devant elle.

- Je ne saurais comment vous remercier d'avoir ramené cette personne. Elle est très importante, vous savez. Il s'agit d'un noble d'Eyrié. Le pauvre a été enlevé et nous avons dû payer une rançon pour le récupérer. C'est comme ça que je dirige ma ville voyez-vous. Ce qui est à moi, le reste. Personne n'a le droit de s'approprier mes biens, si je puis m'exprimer ainsi.

La fin de la phrase de Gyokuen était dite d'une façon à donner la chair de poule, mais la maîtresse de Black Sun continuait de materner la constellationniste.

- Mais nous discutons, nous discutons et j'en oublie votre voyage. Que diriez-vous de passer quelques jours dans notre belle cité ? Vous êtes la bienvenue et vous êtes mon invitée. Prenez le temps de vous reposer. Je ne demanderais qu'une chose en retour. Si vous visitez la ville, ne descendez pas au-delà de l'étage numéro quatre. Il y a eu un éboulement et je m'en voudrais s'il vous arrivait malheur.

Gyokuen s'inclinait une nouvelle fois après avoir conduit la magicienne dans une chambre magnifique. La plus belle de tout le palais, si on oubliait celle de Gyokuen et de Hakuei.

- Et ce soir, vous êtes mon hôte. Je vous retrouve vers 20h pour le dîner. Vous trouverez une robe faite par le meilleur couturier de la ville. Reposez-vous bien mademoiselle ? Comment vous nommez-vous ?

C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P IC O D E

Gain d'xp: 6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucy Heartfilia
Fairy Tail - Earthland
avatar
Crédits : Avatar by Erza K. & Signa by Sirius ❤
Messages : 622
Date d'inscription : 20/09/2013
Age : 103
Localisation : Dans mon lit, en train de geeker n_n

Fiche de mage
Magie / Arme: Magie des constellations / Fleuve étoilé
Niveau: 22
Expérience:
130/506  (130/506)

MessageSujet: Re: Hello you, meet the Devil ! | feat Gyokuen Ren   Mer 8 Avr - 13:57




Blondie and Scary

« Well... She seems nice... Hell no, she is fucking dangerous ! »

Cette femme vint les accueillir, et alors que Lucy restait stoïque afin de ne pas montrer son étonnement face à l'habit somptueux et le maintient d'un demeurant presque royal de l'hôtesse, celle-ci les salua, lui souhaitant la bienvenue. Elle se présenta après avoir espéré que le voyage s'était bien passé, bref, cette personne était manifestement une habituée des convenances. Gyokuen Ren, car cela était son nom, était en réalité la maire de cette cité. Elle s'inclina devant eux tandis que sa garde la suivit dans son geste. Enfin, elle se releva et se tourna vers une autre femme, plus jeune, qui lui ressemblait énormément. Probablement sa fille. Lucy était gênée de se retrouver ici. Gênée de ces manières qu'on lui avait si souvent faite lorsqu'elle était enfant. Cela lui rappelait beaucoup de trop chose et elle se remémora avec un impitoyable impact qu'elle faisait elle-même partie d'un milieu riche et huppé. La jeune femme débarrassa la blonde de son « compagnon de voyage » avant de l'emmener vers ses quartiers. Elle le reverrait probablement plus tard. Cependant, Roy ne lui dit pas au revoir, et elle ne fit pas de même. Cela la prit un peu au dépourvu, mais elle n'y fit pas plus attention que ça, puisqu'ils se reverraient après, peut-être même avant qu'elle reparte pour la Cité Royale. Gyokuen se mit à côté d'elle, avec un air sûr et maternel, elle la remercia, lui confiant que Roy était quelqu'un de très important et noble, qui avait été enlevé. Elle lui somma alors quelque chose qui déstabilisa un peu la constellationniste :

- Ce qui est à moi, le reste. Personne n'a le droit de s'approprier mes biens, si je puis m'exprimer ainsi.

Elle comprenait bien, après tout lorsque l'on dirigeait une ville, il fallait se montrer ferme, comme le ton qu'elle venait d'employer pour exprimer cette phrase. Lucy ne répondit rien, tandis que la femme aux cheveux couleur encre s'adressait de nouveau à elle, avec toujours le ton d'une mère qui parle à son enfant. Elle l'invita à rester, alors que la mission était finie. Lucy n'était pour le moment pas mal à l'aise, mais elle n'avait simplement pas prévu de rester. Elle était la bienvenue et son invitée. Toutefois, elle ne devait pas descendre plus bas que l'étage numéro quatre, pour cause d'éboulement. Soit, elle n'avait pas l'intention de fouiller de toute façon. Déjà qu'elle n'avait pas prévu de se faire inviter... Gyokuen n'avait pas l'air d'avoir quelque chose à se reprocher de toute façon. La fée se fit conduire dans une chambre luxueuse, comme le reste de toute la demeure, avec comme indication de se rendre au dîner à vingt heures, dans une robe de grande valeur offerte pour l'occasion.

- Merci ma dame Ren, voilà qu'elle en était réellement polie, bien que je n'eusse pas prévu de rester cette invitation est un réel plaisir. Dans une ville aussi belle qu'Eyrié, il est certain que le séjour sera superbe. Quant à moi, je me nomme Lucy Heartfilia.

Elle avait employé un vocabulaire soutenu, après tout elle se devait bien de parler ainsi à sa riche hôtesse, afin de lui rendre ses manières et de ne pas paraître moins éduquée qu'elle. Par ailleurs, Gyokuen s'était clairement voulu intimidante face à la blonde. Vouloir la faire rester, l'inviter plutôt, dans sa luxueuse demeure remplie d'or et de pierreries à chaque centimètres qui composaient le palais, la conduire dans une magnifique chambre, lui faire porter une somptueuse robe, la convier à un dîner avec elle. Tout cela faisait partie des mondanités dont la Ren devait avoir l'habitude, il était donc normal qu'elle se comporte ainsi avec la blonde, probablement afin de se placer en position de dominant. Le ton maternel qu'elle employait avec elle ne la déplaisait pas mais la dérangeait étrangement. Et ces avertissements à demi-dévoilés, comme pour montrer à Lucy qu'elle ne devait rien avoir à craindre d'elle, après tout, elle ne voulait pas qu'il lui arrive malheur, non ? Après un dernier échange avec la dame, elle s'enferma dans sa chambre, jetant un oeil à la robe. Le genre de robe qu'elle avait quelques fois dû porter elle-même pour des soirées mondaines, durant lesquels étaient conviés les plus grands dirigeants des groupes alliés à celui de son père. À chaque fois, il fallait se montrer intimidant, par toutes sortes de manières, et c'est exactement ce que faisait-là Gyokuen.

Elle s'était ainsi rendue au dîner, à vingt heures tout juste. Dans sa superbe robe rouge à dentelle et froufrous multiples qui lui donnait cette allure de princesse, elle s'y était rendu. Et elle avait pu constater que la table était déjà posée, composée de multiples denrées toutes aussi sublimes les unes que les autres, et la demoiselle devait avouer qu'elle avait très faim. Mais elle garda ses manières, et ne s'assit que lorsqu'elle en fut autorisée. Tout ceci avait des allures de scène, répétée au théâtre devant un public attentif. Les manières de Gyokuen face à elle, et probablement face à tous les autres, étaient irréprochables. Elle faisait partie de la haute société et cela se voyait, dans ses gestes jusque dans son regard, son maintient, la façon d'employer les mots lorsqu'elle s'était adressée à elle, comme un texte qu'elle avait appris par coeur. Tout cela se voulait intimidant et la dame aux cheveux d'encre le savait, tout comme la blonde le faisait aussi. Car Lucy le savait bien, pour avoir elle-même dû le faire. Elle le savait, lorsque l'on entrait dans la mondanité, on gardait ces manières à vie, et c'est ce qui donnait à Gyokuen Ren une autre apparence, comme si elle était bien plus que maire, un titre dérisoire en comparaison de ce qu'elle avait pu être ou était déjà. Celle d'une Reine.

Codage par Phantasmagoria


Citation :
Merci nos couleurs illisibles sur un fond foncé XD (j'épargne nos yeux je suis gentille hihi.
Gain d'xp: 9
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://asuyaa-dxd.skyrock.com/
Gyokuen Ren
Maître de Black Sun
avatar
Messages : 151
Date d'inscription : 28/02/2014

Fiche de mage
Magie / Arme: Niji no Ãku
Niveau: 31
Expérience:
452/930  (452/930)

MessageSujet: Re: Hello you, meet the Devil ! | feat Gyokuen Ren   Jeu 9 Avr - 21:59





Je vous en prie, oubliez les convenances.




L'impératrice la plus maléfique de tous les temps s'inclinait une nouvelle fois lorsqu'elle entendait le nom de son invité. Étant une étrangère, Gyokuen ne connaissait pas le nom Heartfilia et n'y prêtait guère d'attention. Et même si elle le connaissait, il y avait fort à parier que la maîtresse de Black Sun n'en aurait probablement rien eu à faire. Ce n'était pas une gamine issue d'une noble famille qui allait l'inquiéter. La noble dame laissait donc la jeune magicienne se reposer en attendant l'heure du dîner et refermait la porte de sa chambre avec une infime précaution avant de tourner les talons pour retourner dans la grande salle.

Son comportement changea radicalement une fois loin de la jeune blondinette. Avec un regard noir, Gyokuen s'adressait aux gardes de sa demeure secondaire. La principale étant son luxueux palais se trouvant au plus haut niveau de la ville.


- Où l'avez-vous conduit ?

- La princesse Hakuei l'a conduit dans une prison à l'étage inférieur votre Majesté. Souhaitez-vous vous y rendre ?

L'impératrice pestait. La colère la rongeait de l'intérieur et cette dernière était comme un volcan qui pouvait entrer éruption à tout instant. D'un pas précipité, la maitresse sombre se rendit dans la fameuse prison et vit l'homme suspendu par les poignets, le torse dénudé et visiblement affaiblie. Devant cette vision, Gyokuen eut un sourire.

- Bien le bonjour Mr le baron. Je suis bien contente de vous revoir. Si vous saviez dans quel état, je me trouvais depuis votre départ précipité. Je suis bien heureuse de vous savoir sain et sauf.

Le baron la regardait d'un air sombre et ne parlait toujours pas. L'impératrice s'avançait doucement et venait lui caresser le visage.

- Vous saviez bien que je n'aime pas que l'on touche à mes affaires mon ami, alors pourquoi avoir libéré quatre esclaves ? Vous savez que je ne supporte pas ça. Et j'aimerais beaucoup savoir où ils sont. Vous pouvez me le dire s'il vous plaît ? Et après je vous libère. Vous pourrez retourner chez vous et menez une vie tranquille.

Le baron fixait l'impératrice et ouvrait la bouche, mais pas pour parler, pour lui cracher au visage. Gyokuen explosait et battait a mort le pauvre homme dans un éclair de rage destructrice. Lorsque la noble dame reprenait ses esprits, le baron était couvert de bleus et avait perdu connaissance. Gyokuen tournait le dos et quittait la pièce.

- Vous me le maintenez en vie s'est compris ? Battez-le encore et encore jusqu'à ce qu'il parle. Il finira par craquer. S'il ne craque pas d'ici deux jours, je le briserai de mes mains.

Gyokuen quittait le donjon et retournait dans ses quartiers privés de sa résidence secondaire afin de changer ses habits et se refaire une petite beauté. Vingt heures sonnèrent et l'impératrice se trouvait déjà dans la salle à manger, qui avait été préparé un peu plus tôt, pour y accueillir la jeune Lucy. En la voyant, la brune ouvrait grand les bras et souriait.

- Noble enfant vous voici enfin. Entrez, entrez et installez-vous. Faites comme chez vous mademoiselle.

Elle invitait la magicienne à s'asseoir et prit elle-même place à ses côtés. Hakuei, elle, était à gauche de la blondinette et Gyokuen à droite. Toute souriante, la maitresse de Black Sun commençait à se servir pour signaler que le repas était ouvert avant de se tourner vers son invité.

- Comment trouvez-vous votre chambre mademoiselle Lucy ? Est-elle à votre convenance ? S'il y a le moindre souci n'hésitez pas à m'en faire part et je prendrais les dispositions nécessaires. Mais j'y pense, Lucy voici ma fille Hakuei Ren. Hakuei, voici mademoiselle Lucy Heartfilia.

La princesse de Pergrande s'inclinait poliment alors que Gyokuen servait à boire à son invité.

- J'espère que vous trouverez ma ville à votre goût. Vous allez bien restez un petit moment parmi nous n'est-ce pas ? Cela me ferait tellement plaisir mademoiselle. Naturellement vous êtes toujours mon invitée. Je ne demanderais qu'une chose en retour. Parlez-moi un peu de vous et de votre guilde. Fairy Tail c'est ça ? Racontez-moi des anecdotes sur elle s'il vous plaît. Je n'ai jamais eu l'occasion de voir cette guilde de mes yeux.

C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P IC O D E


Gain d'xp : 6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucy Heartfilia
Fairy Tail - Earthland
avatar
Crédits : Avatar by Erza K. & Signa by Sirius ❤
Messages : 622
Date d'inscription : 20/09/2013
Age : 103
Localisation : Dans mon lit, en train de geeker n_n

Fiche de mage
Magie / Arme: Magie des constellations / Fleuve étoilé
Niveau: 22
Expérience:
130/506  (130/506)

MessageSujet: Re: Hello you, meet the Devil ! | feat Gyokuen Ren   Mer 13 Mai - 19:27




Blondie and Scary

« Well... She seems nice... Hell no, she is fucking dangerous ! »

Gyokuen vint l'accueillir, l'invita à s'asseoir près d'elle et à côté de cette femme qui lui ressemblait énormément. La maîtresse des lieux lui demande alors si elle trouvait sa chambre à sa convenance, lui conseillant de la prévenir s'il y a le moindre souci. Lucy acquiesça comme pour exprimer qu'il n'y avait aucun problème et qu'elle lui allait, avec un sourire. Après quoi, elle lui présenta sa fille, Hakuei Ren, celle qui était son portrait craché en plus jeune, même si le voile de la vieillesse ne transparaissait en aucun cas sur le visage de la plus âgée. Quel âge devait-elle avoir ? Elle ne lui donnerait pas plus de la vingtaine, comme bon nombre de personnes avant elle avaient dû le faire, probablement. La plus jeune Ren s'inclina avec respect devant Lucy qui fut à nouveau un peu gênée face à un tel geste. Gyokuen se montrait extrêmement polie et soigneuse face à la blonde, que ce fut par convention ou par cette habitude qu'elle devait avoir à intimider les gens malgré elle. La prestance qu'elle dégageait s'occupait très bien de cette partie, pourtant. Eyrié était à son goût. Lumineuse, belle, les habitants chaleureux et leur maire qui l'est tout autant, l'architecture... Tout cela changeait énormément de la Cité Royale, plus au nord du continent, où le Soleil exerçait beaucoup moins son rayon de chaleur qu'en cet endroit. Si elle allait rester un moment ? C'était certain, avec cette femme qui avait l'air d'avoir envie de la garder ici, par politesse et peut-être aussi parce qu'elle avait l'air de vouloir laisser une forte impression à la fée, ce qui commençait tout doucement à se faire. Et puis, bien sûr, parce que cela lui faisait plaisir, voyons, car elle était son invitée et qu'elle le serait toujours. Toutefois, en échange de tant de gentillesse et d'hospitalité, la femme désirait qu'elle lui parle d'elle et de sa guilde. Fairy Tail. Décidément, cette Gyokuen semblait bien informée, alors que sa guilde adorée n'avait pas fait beaucoup de bruit en ce monde et au cours de cette année qui s'était déjà écoulée. Le tatouage était si reconnaissable que cela ? Une queue de fée. Mais ça n'avait pas l'air d'être une simple déduction. Et Lucy n'avait pas spécialement l'idée d'en conclure qu'elle venait d'Earthland et qu'elle était une rescapée, tout comme elle, car cela relèverait probablement de la méfiance. Ce n'était qu'un détail, et la constellationniste était ravie de conter à la plus âgée à cette table à quel point sa guilde était formidable.

- Fairy Tail, oui, en effet. C'est une guilde tout à fait charmante, et dont les membres le sont encore plus. Il y a beaucoup de bruits, ça se bagarre beaucoup et les chaises et tables ont tendance à pas mal voler dans l'enceinte de la guilde, mais c'est plus amusant que dangereux pour nous tous. Nous n'avons pas toujours eu bonne réputation, et souvent, mes camarades détruisent certains lieux pendant les missions, mais elles sont toujours bien faites. Enfin, quelques fois, dit-elle en riant légèrement. C'est la seule guilde dans laquelle j'ai jamais été, et la seule dans laquelle je veux être, car c'est un peu comme ma seconde famille, vous savez ! ajouta-t-elle, enjouée, avec probablement un éclat particulier dans les yeux lorsqu'elle dit ces mots. J'imagine que c'est ce que doit offrir une guilde, c'est pourquoi je me demande si une telle ambiance peut être présente dans une guilde noire.

Elle n'avait pas raconté d'anecdotes, ne souhaitant pas que la conversation s'épuise trop vite. Par ailleurs, sa mine ne s'était pas assombrie, mais elle avait regardé Gyokuen dans les yeux à ce moment-ci, ne portant pas grand intérêt à Hakuei qui se contentait de rester silencieuse et les laisser diriger la conversation. La blonde sourie doucement à la maîtresse de maison, enjouée d'avoir pu faire part de ses ressentis par rapport à Fairy Tail à une personne qui avait l'air intéressée par le sujet. Malgré qu'elle ait détourné la conversation sur les guildes noires aussi soudainement, elle se reprit, s'éclaircissant légèrement la voix, avant de changer encore une fois la direction de la conversation, alors que ses yeux se posaient sur son assiette à moitié entamée.

- Quelques-uns de mes équipiers ont tendance à s'infiltrer chez moi et s'installer sans aucune gêne. J'avoue qu'au début cela me dérangeait et je trouvais même ça un peu étrange, mais je m'y suis fait très vite et puisque même en fermant à double tour, ils arrivent à entrer, je n'ai rien pu y faire, dit-elle en faisant mine de perdre ce sourire qui étirait auparavant ses fines lèvres rosées, avant de reprendre ; Enfin, cette guilde est vraiment spéciale, vous comprenez ! ajouta-t-elle finalement d'un nouveau sourire, plus léger cette fois-ci.

Lucy venait en quelque sorte de monopoliser la conversation, et après avoir conté à Gyokuen ce qu'elle avait eu envie de savoir, bien qu'elle n'eût pas dit grand chose qui ressemblait vraiment à une anecdote, elle lui rendit la pareille, en dirigeant la conversation sur elle.

- Mais je crois que je me suis un peu emportée, excusez-moi. Et vous, ma dame Ren, en tant que maire, n'est-ce pas un métier compliqué que de diriger une ville aussi grande qu'Eyrié ? Je me doute bien que ce ne doit pas être de tout repos non plus !

Elle ne s'était pas départie de son sourire, dirigeant cette fois-ci son regard sur la copie parfaite, mais plus jeune, de son interlocutrice. Celle-ci avait le regard vide, se contentant de manger sans prendre part à la conversation. Était-elle la secrétaire de sa mère ou quelque chose comme ça ? Ou bien peut-être n'était-elle qu'une enfant qui attendait à la maison dans le but d'être mariée afin de sceller un arrangement entre deux grandes familles dont l'une des deux dirige Eyrié ? Lucy devrait éviter de songer à cela et à cette fille auquel cas elle se ferait de fausses idées alors qu'elle n'y connaissait rien, bien qu'elle avait tendance à l'intriguer. Ce silence qui émanait d'elle la dérangeait, mais la Ren reprit la parole, s'adressant à la blonde, qui l'écouta, en mangeant de nouveau, avec cette attention que pouvait porter quelqu'un de jeune et inexpérimenté à une personne plus sage et qui devait avoir bien des choses à raconter, et certainement à cacher.

Codage par Phantasmagoria


Citation :
Bon bon, encore une fois désolée pour l'attente x) Et surtout pour ne pas avoir trop fait avancer l'action, tu peux bien évidemment le faire et mettre un terme au dîner dans ton prochain post, il n'y a pas de souci ^^
Gain d'xp: 10

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://asuyaa-dxd.skyrock.com/
Gyokuen Ren
Maître de Black Sun
avatar
Messages : 151
Date d'inscription : 28/02/2014

Fiche de mage
Magie / Arme: Niji no Ãku
Niveau: 31
Expérience:
452/930  (452/930)

MessageSujet: Re: Hello you, meet the Devil ! | feat Gyokuen Ren   Jeu 14 Mai - 11:35





Anecdotes et discussions sans prises de tête




Le cocktail que versait la sorcière noire dans le verre couvert de pierres précieuses qui se trouvait devant la jeune fée blonde résonnait via un petit bruit très caractéristique. Gyokuen reposait la cruche et contemplait la jeune blondinette qui lui racontait un peu plus en détail sa vie au sein de la fameuse guilde de Fairy Tail. La maîtresse de Black Sun gravait dans son esprit chaque détail afin de pouvoir, si le besoin se fait ressentir, d’exterminer cette guilde avec une grande facilité. Malheureusement, il n’y avait pas grand-chose de vraiment probant qui sortait de l’histoire de Lucy, mais c’était mieux que rien.

Gyokuen se contentait simplement de sourire et celui-ci s’accentuait lorsqu’elle parlait des guildes noires. Celles-ci ne ressemblaient pas à des familles ? C’était pourtant une erreur de le penser. La magicienne maléfique ignorait de quoi il en retournait pour la guilde de Takasugi, mais elle était certaine que la sienne et celle de Setsuna pouvaient être comparées à des grandes familles. De plus, Black Sun était, de base, la guilde de la famille Ren depuis sa fondation par son premier époux il y a longtemps.

La sorcière terminait son repas par une glace ayant un parfum de rose, son petit péché mignon. Tout en écoutant le monologue, très intéressant au demeurant, de son invitée, Gyokuen dégustait lentement cette friandise glacée qui lui ravivait les papilles. En temps normal, une personne dégustant une glace trouverait toujours le moyen de s’en mettre partout, mais pas la grande impératrice de Pergrande. Sa manière de déguster son dessert était remplie de grâce et de sensualité. Et que dire du plaisir qu’elle éprouvait ? Chaque bouchée la fit frissonner de plaisir. Le froid s’immisçant au plus profond de son être jusqu’à lui refroidir délicatement le cerveau. C’était limite un orgasme que la brune ressentait à chaque fois qu’elle profitait de ce petit moment de plaisir. Certaines personnes préféraient se faire plaisir avec des objets plus ou moins coquins, alors que d’autres profitaient simplement d’une très bonne glace.

L’impératrice s’essuyait la bouche en tapotant sa serviette contre cette dernière une fois son repas complètement terminé et regardait la fée avec un sourire très tendre. La jeune femme venait de finir son discours et invitait son hôte à lui parler un peu d’elle, ce que Gyokuen fit de bonne grâce.


- Vous visez juste noble Lucy. Diriger une aussi grande et magnifique ville comme peu l’être Eyrié n’est pas des plus simple. Par exemple, mon plus gros problème vient de la réputation dont est dotée ma ville. On raconte que celle-ci est contrôlée par une guilde noire. C’est le roi en personne qui prétend cela. Mais vous, mademoiselle Lucy, vous trouvez qu’Eyrié est sous une domination maléfique ? Vous trouvez que moi, ou même ma fille, nous avons des frimousses de magiciennes maléfiques et sans pitiés ? Un peu de sérieux, vous ne croyez pas ? Et je n’arrive pas à faire entendre raison au roi. Peut-être que vous, il vous écoutera. Après tout, vous faites partie de Fairy Tail et j’ai cru comprendre que le roi était dans votre guilde, il fut un temps. Mais ne croyez pas que ce repas et toute cette gentillesse a pour but de vous corrompre. Ce n’est nullement le cas.

Gyokuen se servait un nouveau verre de cocktail et en proposait à Lucy avant de reprendre la parole d’une voix douce et calme.

- Vous savez Lucy, vous m’êtes une personne très sympathique. J’apprécie votre prestance, votre grâce et vos manières. On dirait une vraie princesse ayant grandi dans le luxe, mais qui, pour une raison ou une autre, a quitté son cocon pour partir à l’aventure. Je vais vous faire une confidence.

Gyokuen s’approchait un peu plus de la table en posant ses coudes dessus et installait son menton sur le dos de ses mains jointes.

- Je n’ai pas été très franche avec vous. Je connais bien Fairy Tail ainsi que les nombreuses autres guildes qui sont apparus suite à l’incident avec les dragons. Mon propre fils se trouve dans l’une d’entre elle et mon autre fils se trouve dans la nature. À mes côtés, il ne me reste que mon troisième fils et ma fille adorée. Elle est-ce que j’ai de plus chère à mes yeux et je suis heureuse qu’elle reste avec moi.

Le regard de sa fille croisait le siens et ce dernier était vraiment noir. Gyokuen n’y prêtait aucune attention et se levait de sa chaise avant de se diriger vers la fenêtre pour l’ouvrir afin de respirer l’air pur qui inondait la salle à manger désormais. La magicienne sombre se tournait vers Lucy en souriant.

-Pour me faire pardonner, je vous propose de venir avec moi au niveau six. Nous sommes en plein festival et il y a un très joli spectacle. Cela vous dit de venir le voir ? Hakuei tu viens aussi ma chérie ? Tu pourrais faire un peu plus connaissance avec notre invitée de cette façon.

C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P IC O D E

Gain d'xp: 7 (Et j'attends l'accord de Menma ou de Lucy pour t'ajouter le bonus du gage x) )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucy Heartfilia
Fairy Tail - Earthland
avatar
Crédits : Avatar by Erza K. & Signa by Sirius ❤
Messages : 622
Date d'inscription : 20/09/2013
Age : 103
Localisation : Dans mon lit, en train de geeker n_n

Fiche de mage
Magie / Arme: Magie des constellations / Fleuve étoilé
Niveau: 22
Expérience:
130/506  (130/506)

MessageSujet: Re: Hello you, meet the Devil ! | feat Gyokuen Ren   Sam 13 Juin - 15:21




Blondie and Scary

« Well... She seems nice... Hell no, she is fucking dangerous ! »

Gyokuen avait écouté Lucy parler, tout en savourant longuement une glace qui semblait divinement délicieuse tant l'expression de son visage paraissait ravie. La blonde en fut presque gênée, mais n'y fit pas plus attention que ça, car la maire d'Eyrié prenait bientôt la parole de nouveau pour répondre à sa question. Elle luit fit alors part du fait qu'il n'était pas chose aisée de gérer une ville comme la sienne, ce que la constellationniste pouvait tout à fait comprendre. Mais c'est après qu'elle eut l'impression que Gyokuen cherchait à se justifier et se défendre quant à la réputation que sa ville possédait, expliquant que celle-ci n'avait pas l'air d'être sous domination maléfique et qu'elle et sa fille ne ressemblaient en rien à des sorcières maléfiques.

- Un peu de sérieux, vous ne croyez pas ? Et je n’arrive pas à faire entendre raison au roi. Peut-être que vous, il vous écoutera. Après tout, vous faites partie de Fairy Tail et j’ai cru comprendre que le roi était dans votre guilde, il fut un temps. Mais ne croyez pas que ce repas et toute cette gentillesse a pour but de vous corrompre. Ce n’est nullement le cas.

Lucy en fut interloquée. Pourquoi cette femme lui disait tout cela ? Mais après tout il était normal qu'elle cherche à défendre sa réputation, même si elle n'avait en aucun cas le droit d'y mêler la fée pour prouver son honnêteté. De plus, elle semblait bien informée pour quelqu'un qui n'avait pas beaucoup entendu parler de Fairy Tail. Et surtout, il était aisé pour la mage de se défendre en disant qu'elle ne ressemblait en rien à une sorcière et que sa ville ne semblait pas être sous la domination d'une guilde noire. Les apparences étaient toujours trompeuses et la constellationniste préféra ne rien dire ni s'en mêler, cela relevait des affaires du gouvernement. Car si Gyokuen Ren avait bel et bien quelque chose à se reprocher, alors il était certain qu'elle finirait par tomber, tôt ou tard.

- Je n'en doute bien évidemment pas ma dame Ren, dit-elle en souriant doucement, acceptant ce verre de cocktail qu'elle lui servait.

La Ren complimenta ensuite Lucy, lui confiant qu'elle avait l'impression qu'elle était une princesse qui s'en allé loin du luxe dans lequel elle aurait pu continuer de se conforter afin de partir à l'aventure. C'était fascinant comment Gyokuen paraissait si bien informé. Or comment pouvait-elle savoir tout cela ? Même s'il ne s'agissait que d'une « impression » il était certain que la maire sous-entendait qu'elle savait déjà tout sur elle avant même que la Heartfilia ne pose pied en sa ville. Elle frissonna imperceptiblement. Elle continuait encore de l'intimider, mais Lucy ne dit rien et se contenta de sourire face aux compliments. Les apparences, rien que les apparences. La maîtresse de maison ajouta par ailleurs qu'elle connaissait bien Fairy Tail et les autres guildes qui sont arrivés en Edoras suite à « l'incident avec les dragons ».

La blonde ne prêta que vaguement attention à la suite, car elle comprit en cet instant que Gyokuen ne venait pas d'Edoras. Comment pouvait-elle savoir par rapport aux dragons autrement, ceux-ci n'étant apparus qu'en Earthland ? Par ailleurs, le gouvernement n'a jamais mentionné ce fait ni dévoilé à la population edorasienne la vraie raison de la venue des earthlandiens, sous peine de provoquer une panique inutile, même si bien sûr tout le monde savait que leur monde était en péril. Les edorasiens étaient de toute façon bien trop heureux du retour de la magie, alors pourquoi devraient-ils s'accommoder d'une nouvelle aussi terrible dans un monde parallèle à le leur ? Et surtout il n'était pas sûr que des dragons n'aient pas suivi dans le processus, alors le gouvernement n'avait pas d'intérêt à faire part de cette information. À moins qu'elle n'ait raté un épisode, ce qui était bien peu probable puisque Fairy Tail était très bien informée de la situation. Elle venait de son monde, et c'était bien pour cela que Gyokuen en savait autant, autrement les fées n'avaient jamais fait autant de remue-ménage qu'à Earthland pour se faire connaître aussi bien, ni les autres guildes légales, car l'Alliance Baram occupait de toute façon bien trop l'attention. Elle fut ainsi coupée dans ses pensées par la Ren qui se levait de sa chaise, avant d'ouvrir une fenêtre probablement dans le but d'aérer cette pièce dans laquelle la blonde commençait doucement à étouffer. Mais était-ce réellement dû à la chaleur ?

- C'est bien dommage que vos enfants se soient éloignés de vous ainsi, commenta-t-elle seulement, alors qu'en réalité elle comprenait bien qu'ils avaient dû s'éloigner de leur mère par souci de liberté, probablement, tout comme elle l'avait déjà fait elle-même.

Gyokuen voulait se faire pardonner, c'est pourquoi elle proposa à la blonde de l'emmener au niveau six voir un spectacle. Lucy ne pensait pas qu'un maire pouvait être si riche qu'il aurait ses propres festivals, décidément Eyrié n'était pas n'importe quelle ville. Elle se leva alors, après s'être essuyé impeccablement avec une serviette. Elle était malgré tout impatiente d'en savoir bien plus encore sur cette femme qui laissait allègrement des ouvertures quant à ce qu'elle savait et ce qu'elle faisait. Sous-estimait-elle la constellationniste à cause de sa blondeur ou de son air bien trop naïf ? Mais pourquoi devrait-elle le faire ? Gyokuen Ren n'avait rien à se reprocher, comme elle l'avait déjà dit. Et cette mission que la Heartfilia avait accomplie semblait doucement prendre d'étranges allures. Mais Lucy étant Lucy, elle ne vit pas le danger auquel elle faisait face, car même si la Ren paraissait imprudente, la blonde se sentait plus intimidée qu'autre chose, et peut-être était-ce là le sentiment que la maire d'Eyrié voulait lui faire ressentir. « On ne déconne pas avec les Ren »

- C'est avec plaisir que j'accepte, dit-elle en suivant la mère et la fille dont la ressemblance était réellement frappante.

Lucy se rappela alors ce qu'il lui avait été dit précédemment : « Si vous visitez la ville, ne descendez pas au-delà de l'étage numéro quatre. Il y a eu un éboulement et je m'en voudrais s'il vous arrivait malheur. » Elle ne comprenait pas pourquoi elle lui avait dit ça, mais étrangement cela lui revenait à l'esprit. Il n'y aurait de toute façon aucun intérêt à ce que Gyokuen attire la curiosité de la fée en l'emmenant à des étages auxquels elle n'était pas censée se rendre. Qu'importe ; la blonde préféra alors entamer un autre sujet, bien plus intéressant encore.

- Edoras est vraiment un monde particulier. A part les continents qui flottent dans les airs et les animaux étranges, je ne me sens pas vraiment dépaysée, peut-être est-ce dû à cette magie qui reste omniprésente. Bien que j'aurai aimé rester à Earthland... Mais nous n'avons pas eu le choix, et j'imagine que vous non plus. Pardonnez mon impertinence, mais préférez-vous Edoras à Earthland, ma dame Ren ?

Cette simple question avait été posée en toute innocence par la constellationniste, qui n'espérait pas tant éveiller des sentiments possiblement nostalgique en Gyokuen Ren que d'en savoir plus sur elle. Curieuse, peut-être un peu trop.

Codage par Phantasmagoria

Gain d'xp: 11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://asuyaa-dxd.skyrock.com/
Gyokuen Ren
Maître de Black Sun
avatar
Messages : 151
Date d'inscription : 28/02/2014

Fiche de mage
Magie / Arme: Niji no Ãku
Niveau: 31
Expérience:
452/930  (452/930)

MessageSujet: Re: Hello you, meet the Devil ! | feat Gyokuen Ren   Ven 19 Juin - 9:19





Deux avertissements : Un froid et un chaleureux.




Le sourire rempli de tendresse qui émanait de l’impératrice de Pergrande remplissait la pièce d’une douce chaleur. Si l’on pouvait critiquer la maîtresse de Black Sun sur bien des points, il y en avait quelques-uns où toutes critiques étaient clairement interdites. Ses côtés maternels et chaleureux en faisaient partie. La grande dame avait en effet de réconforter n’importe qui par un simple sourire. Un sourire franc, pur et sans aucune arrières pensée. Cette capacité était vraiment effrayante dans le sens où le destinataire de cette tendresse ne savait jamais sur quel pied danser et Gyokuen voyait bien que la blondinette était légèrement perdue et ne savait que penser.

L’impératrice maléfique s’inclinait avec une politesse infinie, ravie de constater que son invité acceptait cette petite sortie à l’étage numéro six. Via un simple geste de la main, des gardes du corps, aux allures de brutes, entourèrent Gyokuen, Hakuei et Lucy avant de prendre la route vers l’étage des festivités local. La descente était un moment très agréable pour les rares touristes ayant eu l’autorisation de visiter la ville. En effet, la ville était construite de sorte que l’invité puisse voir chacune des plus belles maisons que pouvait posséder Eyrié et cette beauté architecturale continuait même lorsque l’on descendait les marches en pierres sculptées à même la roche.

La brune mature lui expliquait quelques anecdotes croustillantes sur divers bâtiments lorsque Lucy lui posait une question très personnelle. L’impératrice diabolique souriait comme une mère lorsqu’elle entendit la question et applaudissait simplement.


- Vous m’avez démasquée mademoiselle Lucy. En effet, je viens bien d’Earthland. Je me trouvais dans la ville de Crocus lorsque tout cela est arrivé. Et, il faut le reconnaitre, ce changement de monde, si je puis dire, a été bénéfique pour moi puisque je suis le maire de cette magnifique cité qu’est Eyrié. Pour être honnête, je n’ai pas vraiment de préférence, ces deux mondes me plaisent beaucoup.

Gyokuen souriait une nouvelle et plongeait son regard à l’intérieur des yeux de Lucy. Une lueur flamboyante animait ses pupilles et la brune reprit la parole.

- Mais vous mademoiselle Lucy que préférez-vous ? Préférez-vous votre ancienne vie avec votre père dans votre somptueux domaine ? Préférez-vous votre vie dans votre appartement au loyer de 70.000 joyaux ? Ou bien peut-être votre vie avec votre équipe composée de Natsu Dragnir, Grey Fullbuster, Wendy Marvell et Erza Scarlett ? Ou, tout simplement, vous préférez votre vie dans ce nouveau monde ? Dites-moi donc ce que vous préférez le plus mademoiselle Lucy. Je suis tout ouïe.

Malgré ses allures de mère, Gyokuen venait d’être très sèche envers la blonde, et cela, même si le ton employé était cordial et amical. Cette tirade, aux allures d’avertissements déguisés, avait pour seul but de calmer la curiosité de la fée qui devenait un poil trop curieuse. Certes, Gyokuen en avait dit beaucoup, mais il valait mieux placer quelques limites et montrer que l’on en sait vraiment beaucoup sur son hôte était un moyen de pression absolu.

Toujours souriante, Gyokuen reprenait la route et s’extasiait devant l’immensité de la fête. Cette dernière était somptueuse avec ses multiples danseuses d’une beauté incroyable, ses musiciens de talent qui ensorcelaient la foule via leurs notes de musique, les feux d’artifices magiques qui éclairaient les cieux et la bonne ambiance. Gyokuen entraînait la blondinette vers une table et l’invitait à s’asseoir gentiment.

- Voulez-vous quelque chose à boire mademoiselle Lucy ? Si je puis me permettre, je vous conseillerais le cocktail à base de fruits rouge. Il est exquis. Ne bougez pas, je vais vous en cherchez un verre. Hakuei, tu restes avec notre invité ? Merci ma chérie.

L’impératrice quittait la table en compagnie de ses gardes du corps, laissant seules les deux jeunes femmes. L’ambiance était lourde et pesante jusqu’à ce que Hakuei ouvre la bouche en regardant Lucy. D’une voix calme et forte, elle mit en garde la fée.

- Fuyez. Quittez cette ville dès cette nuit. Ne la laissez surtout pas vous….

Elle n’eut pas le temps de terminer sa mise en garde, car Gyokuen revenait avec trois verres. Elle en donnait un à sa fille, un autre à Lucy et gardait le dernier pour elle.

- Je propose que l’on trinque en l’honneur de notre invitée de Fairy Tail. Mademoiselle Lucy, je serais toujours très heureuse de vous recevoir à ma table quand vous le souhaiteriez.

Elle tendait son verre et prit une gorgée avant de tendre sa main vers Lucy.

- M’accorderiez-vous une danse mademoiselle Lucy ?

C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P IC O D E

Gain d'xp: 6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Hello you, meet the Devil ! | feat Gyokuen Ren   

Revenir en haut Aller en bas
 

Hello you, meet the Devil ! | feat Gyokuen Ren

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Hello you, meet the Devil ! | feat Gyokuen Ren
» Nice to meet you. Again. (feat. Adonis)
» Ahem.. Please to meet you ?.
» Meet Up - 27 février BD Cosmos à Laval
» "Never be the same, if we ever meet again."

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Reborn :: Le vaste monde d'Edoras :: Eyrié-