Rejoignez-nous, pour une aventure unique dans le monde des fées ~ ♦ Le forum a désormais 2 ans !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum fermé. La partie RP est en revanche ouverte.

Partagez | .
 

 Un pervers permanenté à la plage [Gintoki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kagura Yatô
Mermaid Heel
avatar
Messages : 211
Date d'inscription : 28/10/2013
Age : 23

Fiche de mage
Magie / Arme: Renforcement
Niveau: 18
Expérience:
19/342  (19/342)

MessageSujet: Un pervers permanenté à la plage [Gintoki]   Lun 30 Mar - 21:41



Un pervers permanenté à la plage.
La rousse de Mermaid Heel était comme une gamine chez elle, pas que cela change de d'habitude, mais là, elle avait une bonne raison de se comporter ainsi. Avec l'une de ses dernières missions, elle avait gagné un séjour de deux jours dans l'un des hôtels qu'il y avait au bord de la plage Taiyou. Et tout était compris dans son séjour, elle aurait donc deux jours de nourriture gratuite à volonté, comment refuser ceci ? Parce que bien-sûr ce n'était pas pour la plage et le soleil qu'elle allait là-bas. Il ne fallut pas longtemps à la jeune femme pour faire sa valise, même si la moitié de ce qu'elle avait pris, voir plus ne lui servirait à rien à part ramener de la nourriture.

Le voyage entre Mizutoshi et Taiyou fut plus rapide que la dernière fois qu'elle était venue. Elle en gardait un bon souvenir, même si elle s'était pris un kunai dans les fesses après avoir détruit un stand pour gagner à manger et qu'elle avait failli tuer un membre du gouvernement parce qu'il s'était mis tout nu. Elle se mit à rire toute seule dans le train en y pensant, il faudrait qu'elle prenne des nouvelles d'Haru, il était drôle. En arrivant sur les lieux de son séjour, elle partit à l'hôtel en chantant, sa valise dans une main, son parapluie/ombrelle dans l'autre main pour se protéger du soleil. Elle levait la jambe bien haut, en marchant comme une enfant qui voudrait faire de grands pas. En arrivant à l'hôtel, elle s'approcha de la réception avec un air de mafieuse.

« Oye l'vieux ! J'ai une chambre ici donne-moi les clés ! »

Elle le regardait en prenant un air menaçant. La raison ? Il n'y en avait aucune, c'était juste plus amusant de se faire respecter. Finalement, ça ne marcha pas tout de suite puisqu'elle n'avait pas donné son nom, mais elle finit par avoir sa clé. Elle arriva dans sa chambre et sauta sur le lit, qu'elle entendit craquer au moment où elle sautait dessus, mais il n'avait pas pris un angle bizarre donc il n'y avait rien de grave. Elle se changea ensuite, enfilant son maillot de bain rouge avant de prendre une serviette, à manger et son ombrelle. Elle partit ensuite pour la plage, se cachant des affreux rayons du soleil avec son ombrelle.

En arrivant, sur place, elle se trouva une place où elle installa sa serviette avant de s'asseoir dessus se cachant sous son ombrelle. C'était ennuyeux. Elle pourrait aller dans l'eau, mais il aurait fallu qu'elle fasse venir Tsukki avec elle, elle serait plus amusée. Alors qu'elle était en train de manger sur la plage, son regard se perdit le long du sable pour voir si elle ne trouvait pas un vendeur ambulant ou un endroit où ils vendaient de la nourriture. Et alors qu'elle faisait une petite inspection de sa place, elle repéra un gars au comportement plus que suspect. En effet, il avait clairement une tête de pervers avec ses cheveux argenté permanenté et ses yeux de poisson mort. Elle n'aimait pas les pervers, mais si elle se mettait à frapper ce mec devant tout le monde, elle se ferait tuer par Tsukki lorsqu'elle rentrerait à la guilde. Mais il était également qu'elle laisse ce pervers profiter impunément.

Elle se leva donc et se dirigea vers lui, son ombrelle toujours dans la main. Elle se mit donc à côté de lui et regarda dans la même direction que lui pour se rendre compte qu'elle était en train de fixer des femmes avec de grosses poitrines qui étaient en train de jouer à une bataille sous-marine à cheval. Elle fut d'abord dépitée et eut une grosse envie de lui donner un coup à un endroit sensible qui lui apprendrait à mater les filles. Mais elle ne le fit pas imaginant déjà Tsukuyo qui lui ferait regretter. Elle se contenta donc de rester à côté e lui et pointa les filles du doigt avant de lever la tête vers lui penchant son ombrelle en arrière pour le regarder.

« Papi ! C'est ces filles qui t'excitent ?! »

Elle avait parlé volontairement fort pour que le plus de monde possible l'entende alors qu'elle continuait de le regarder en pointant le petit groupe du doigt. Intérieurement, elle avait un grand sourire aux lèvres, en fait c'était plutôt amusant.

Gain d'xp: 7
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 559
Date d'inscription : 02/09/2014

Fiche de mage
Magie / Arme: Infinity Sword
Niveau: 15
Expérience:
91/240  (91/240)

MessageSujet: Re: Un pervers permanenté à la plage [Gintoki]   Lun 30 Mar - 23:00


   
   

   

   
Un pervers permanenté à la plage

   
Feat : Kagura Yato

   
La vie est d'un monotone ennuyant. Un amoncellement de canettes sur ce qui lui servait de lit, quelques boites de gâteaux éparpillées. L'environnement était tout sauf sain, mais l'Argenté n'en avait cure. Ce qui le préoccupait le plus, c'était le fait que son Jump! de la semaine était introuvable, et il en avait besoin pour faire la grosse commission. En plus, c'était un passage intéressant, vu qu'il s'agissait exactement du même scénario. Une scène plus que mémorable aux waters avec une pénurie de papier toilettes. Rien que d'y penser, Gintoki s'en amusa tout seul en tapant du pied. Qu'est ce qu'il était drôle ce Kintoki, et quasiment le même nom que lui, mis à part la couleur et la signification familièrement vulgaire du prénom. M'enfin bon, il réussit à retrouver son magasine et partit faire sa petite excursion de la journée pendant quelques minutes. Soixante pour être exact.

Une fois le colis emballé pesé et envoyé, l'Argenté passa par la salle de bains pour se laver les mains et aperçut sur le calendrier une case entourée de rouge. A y regarder de plus près, c'était la date d'aujourd'hui. Et il y avait marqué en gros "PLAYA". Playa = Plage. Plage = Maillot de bain. Maillot de bain = Filles. Filles= ... Filles. Un raisonnement assez simpliste dans l'ensemble qui n'empêcha pas son nez de saigner. Imaginer ne serait ce qu'un instant être entouré de déesses au corps de rêve courant sur le sable chaud, au ralenti, les cheveux au vent.... OKAY IL SE DEVAIT DE PARTIR ILLICO PRESTO !
Attrapant son casque de scooter, il rejoignit le garage et alluma le moteur de son véhicule. Quelques kilomètres le séparaient du lieu paradisiaque, mais il devait de s'y rendre au plus vite. Les bombasses n'attendaient pas, et rien que le temps de s'y rendre à pied, il ferait déjà nuit. Les yeux protégés par ses lunettes achetés à la brocante du coin, il scrutait le paysage d'un coin de l’œil après s'être accroché à un camion à l'aide d'une ficelle. Ouais, le manque d'argent imposait quelques restrictions budgétaires, et se faire tracter était la solution la plus efficace que le Permanent avait trouvé jusque là.

La destination était atteinte, et donc s'enlever du camion était maintenant une priorité. Sortant son sabre de bois, il coupa net la corde et fut embarqué dans une chute assez spectaculaire pour terminer sur le trottoir d'en face. Se relevant sans faire attention à son état, Gintoki fit une prière pour son moyen de locomotion avant de partir en direction de la plage. Par oubli de maillot, il se mit en caleçon et partit à la chasse aux bonasses. Haru ayant trouvé sa collection de revues coquines dont les visages de Ketsuno Ana avaient remplacé les originales, Gintoki n'avait plus aucun moyen de distraction. Il fallait donc qu'il aille sur le terrain. Inutile de se déguiser puisqu'il ne s'y rendait jamais à la plage. Armé de ses jumelles, la bave coulait de plus en plus de sa bouche. Pour se rincer l'oeil, rien de mieux que de se laisser aller sur ce paysage de rêve. Jusqu'à ce qu'un fille l'interpelle.
Papi ? Pour qui elle se prenait l'autre à lui parler comme ça ? En plus, elle avait rien d'attirant au niveau du physique, ce qui ruina totalement l'effet du reluquage. Excité ? En voilà une drôle de question. Mais fallait rentrer dans son jeu, parce que tout le monde se retourna vers eux, digne d'une scène d'un soap.

Désolé, Brenda. Je voulais te le dire avant, mais je n'ai pas trouvé le moment pour. Je préfère les femmes avec des formes.
.



   
(c) Codage by FreeSpirit

Gain d'xp: 6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kagura Yatô
Mermaid Heel
avatar
Messages : 211
Date d'inscription : 28/10/2013
Age : 23

Fiche de mage
Magie / Arme: Renforcement
Niveau: 18
Expérience:
19/342  (19/342)

MessageSujet: Re: Un pervers permanenté à la plage [Gintoki]   Jeu 2 Avr - 10:46



Un pervers permanenté à la plage.
La jeune femme avait gagné un voyage à Taiyou tout frais payé dans un hôtel de la ville, c'était surtout le fait que tout soit payé qui l'avait convaincu d'y aller, ainsi, elle aurait de la nourriture gratuite pendant deux jours, il n'en fallait pas plus pour convaincre la rousse. Une fois sa valise prête, elle avait donc quitté Mizutoshi pour se rendre à Taiyou et une fois là-bas, elle s'était fait remarquer tout de suite avant de récupérer sa chambre où elle se changea pour aller à la plage, cachée sous son ombrelle, comme d'habitude. En arrivant à la plage, elle s'était installée dans un coin, s'asseyant sur sa serviette tout en restant sous son ombrelle, se disant qu'elle aurait dû emmener Tsukki avec elle, ainsi, elle aurait pu s'amuser avec la blonde.

Mais heureusement, elle finit par trouver quelque chose à faire, en effet, après quelques minutes assises à ne rien faire, elle aperçut un homme plus que suspect en caleçon tenant des jumelles et avec un filet de bave qui lui coulait des lèvres. Cet enfoiré de permanenté était clairement en train de se rincer l'œil, le pervers. La rousse détestait les pervers, mais elle ne pouvait malheureusement pas le frapper sinon elle se ferait disputer pas Tsukuyo en rentrant et elle n'avait pas spécialement envie de se prendre un kunai dans les fesses. La rousse se contenta donc de se lever et se dirigea vers l'homme. Elle se mit ensuite à côté de lui et pointa du doigt le groupe de femme qu'il semblait fixé, avant de prendre la parole, parlant volontairement fort pour lui demander si c'était ce groupe de femme qui l'excitait, l'appelant papi au passage. Il lui répondit qu'il avait voulu lui dire, mais qu'il n'avait pas trouvé le bon moment, qu'il préférait les femmes avec des formes.

Il rentrait dans le jeu de la rousse, ce qui était plutôt amusant, mais pourtant, elle lui donna un coup de coude rapide dans les côtes sans retenir sa force. Enfin si, elle la retint un peu et de toute façon, il y avait trop de soleil pour qu'elle soit vraiment au meilleur de sa forme. Son coup n'était pas assez fort pour casser les côtés de l'homme, mais au moins elle lui aurait fait mal, elle n'en doutait pas une seconde. Elle tourna ensuite un peu son regard et vit quelque chose d'intéressant. Elle prit alors la parole le plus innocemment possible, faisant comme si elle ne venait pas de le frapper.

« Mais t'es trop vieux pour des jeunes femmes, vaut mieux que tu ailles t'amuser avec les vieilles là-bas ! »

Elle lui montra des veilles qui étaient en train de s'amuser un peu plus loin, enfin, s'amuser comme peuvent le faire des vieilles qui ont besoin de déambulateur pour marcher. Elle se tourna d'ailleurs vers les vieilles et fit de grands gestes avec son bras libre, interpellant les veilles dames de manière plus ou moins polie. Moins polie que plus d'ailleurs.

« Les vieilles ! Y a l'papi qui veut venir s'amuser avec vous ! »

Elle fit un grand sourire innocent aux vieilles dames puis elle se tourna ensuite vers le permanenté et lui offrit également un grand sourire, mais moins innocent. Elle lui attrapa ensuite le poignet et ne lui laissa pas vraiment le choix, l'emmenant vers les vieilles. Puisqu'il voulait mater des femmes avec des formes, il pouvait toujours aller les mater elles, même si elles avaient surtout les seins qui pendaient vu leurs âges bien avancés. Mais au moins la rousse trouvait ça amusant. Puis qui sait, après avoir un peu bu en compagnie de pleins de femmes peut-être qu'il finirait par se réveiller avec une vieille dans son lit sans se souvenir de ce qu'il s'était passé.

Gain d'xp: 6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 559
Date d'inscription : 02/09/2014

Fiche de mage
Magie / Arme: Infinity Sword
Niveau: 15
Expérience:
91/240  (91/240)

MessageSujet: Re: Un pervers permanenté à la plage [Gintoki]   Jeu 2 Avr - 12:29


 
 

 

 
Un pervers permanenté à la plage

 
Feat : Kagura Yato

 
La petite fille se prenait trop facilement au jeu. Un peu trop au gout de l'Argenté qui se prit un coup de coude bien placé. S'il n'avait pas eu un corps d'Appolon et des abdos en béton, c'en serait fini de sa carrière de voyeur professionnel. Mais dans un élan de sympathie, il se tordit de douleur en se roulant sur le sable et hurlant comme un fou. Quelques minutes passèrent et le cirque s'atténua, laissant place à la discussion. Arquant un sourcil tout en ouvrant la bouche pour montrer une totale incompréhension, il la regarda droit dans les yeux. Vieux ? Lui ? A même pas un quart de siècle, Gintoki avait déjà à subir la malédiction de sa teinture de cheveux. Bien, d'abord dissiper le doute que la rouquine avait semé en alertant le groupe du Troisième âge. Attrapant la tête de la dévergondée, il la fourra quelques instants dans le sable tout en déclarant à voix haute et muni d'une gêne assez prononcée la première chose qui lui vint à l'esprit comme excuse du dérangement.

Hahaha ! Louisa, qu'est ce que tu en dis des bétises ! Comme si j'allais regarder ces sublimes créatures armées de technologies pour marcher ! Hahahaha !

Mauvaise idée car ce qu'il pensait passer comme excuse s'annonça propice à une deuxième jeunesse. Celles qui furent vieilles juste avant se transformèrent en jolies donzelles d'une vingtaine d'années. Par quelle magie cela était ce possible ? Les filles arrivèrent et encerclèrent le Permanenté, tout en dansant et chantant gaiement. Le mouvement de leurs hanches, leurs fines jambes. Tout cela ressemblaient à un rêve...
Rouvrant les yeux, Gintoki s'aperçut qu'il n'y avait rien de tout ça. Les vieilles avaient commencé à s'attrouper devant le corps du jeune homme, et sous l'effet de la panique, leur balança du sable dans la figure avant de détaler comme un lapin. Satanée rousse, si jamais il remettait la main sur elle, il la ferait payer. D'ailleurs, où était elle passée ? Pas qu'elle lui manquait, mais savoir juste où elle se trouvait pour préparer sa vengeance. Scrutant les environs, il ne vit aucune trace d'elle et put repartir à la chasse aux vraies jeunes femmes aux formes prononcées et au charme sans fin. Une blonde, une brune, une aux cheveux blanc, une rouquine. Voilà les premières cibles qu'il repéra.

Si les deux premières se révélèrent être des travestis à en voir leur pilosité abondante au niveau du torse et les deux oranges en guise de poitrine, la suivante s'avéra être une bonasse mais qui avec un simple regard désarçonna le jeune homme. Sentir son corps se faire transpercer par plusieurs lances d'un coup, vous connaissez ? Parce que c'est la situation dans laquelle il se trouvait en ce moment. Il ne restait donc plus que la rouquine. A y regarder de plus près, Gintoki trouva bizarre le fait qu'il reconnaisse le maillot, et s'approcha donc de la jeune femme.
Et là, ce fut le drame. En la tirant par l'épaule, l'Argenté se rendit compte de ce qu'il venait de faire. La rouquine...était celle qui avait mit sa carrière à terme. Son visage se décomposa, laissant une expression totalement neutre. Aucun mot ne sortit de sa bouche, ses lèvres restèrent muettes jusqu'à la fin. De toutes les filles qui peuplaient l'endroit, il fallait qu'il retombe sur l'autre qui prenait un malin plaisir à lui ruiner son voyage... Serait ce à cause de l'horoscope de Ketsuno Ana, indiquant qu'il allait passer une journée difficile ? Fort probable.

.



 
(c) Codage by FreeSpirit

Gain d'xp: 5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kagura Yatô
Mermaid Heel
avatar
Messages : 211
Date d'inscription : 28/10/2013
Age : 23

Fiche de mage
Magie / Arme: Renforcement
Niveau: 18
Expérience:
19/342  (19/342)

MessageSujet: Re: Un pervers permanenté à la plage [Gintoki]   Ven 3 Avr - 10:00



Un pervers permanenté à la plage.
Alors qu'elle était arrivée à la plage depuis peu, la jeune femme repéra un homme suspect et alla donc vers lui et lui parla en parlant bien fort. Il se prit au jeu et dit à la rousse qu'il aimait les femmes avec des formes. À cette remarque, la rousse lui donna un coup de coude dans les côtés, il se mit alors à se rouler dans le sable en hurlant. La rousse ne fut même pas désolée un seul instant. Il finit par se calmer comme un enfant qui se calmerait tout seul parce que personne ne prêtait attention à lui alors qu'il tentait de se faire remarquer. La jeune femme avait profité du temps où il se roulait par terre pour trouver autre chose et avait repéré un groupe de veille. Elle fit alors de grands gestes en les interpellant et leurs dis que le vieux qui était avec elle voulait aller jouer avec elles. Elle le tira ensuite vers ces vieilles dames, mais il lui attrapa la tête et l'enfonça dans le sable, la rousse se débattant un peu avant de faire la morte. Lorsqu'il lâcha sa tête, elle se redressa et vit alors les veilles dames qui se dirigeaient vers lui telle des animaux qui trouveraient enfin de la chair fraiche à se mettre sous la dent.

La rousse se mit alors à rire en le pointant du doigt avant de se faire expulser par le déambulateur d'une femme qui allait avec les autres s'attrouper autour de l'homme permanenté. La rousse perdit alors l'argenté du regard, elle ne sut pas ce qu'il s'était passé ensuite avec cette troupe de vieille. Enfin ce n'était pas grave, la rousse se remit à marcher sur la plage pour retourner vers sa serviette. Mais en chemin, elle croisa le chemin de filles qui étaient drôles. Enfin, elles semblaient plus avoir des chromosomes XY que XX, enfin, deux sur les trois en-tout-cas. La rousse resta alors avec elles jusqu'à ce qu'elles se fassent aborder par un homme, la rousse n'y fit d'abord pas attention, mais lorsqu'il posa sa main sur son épaule et la fit se retourner, elle se rendit compte qu'il s'agissait de celui qu'elle avait vu en compagnie d'une horde de vieilles dames avide de chair fraiche. Alors il avait réussi à les fuir ? Dommage. Puis apparemment ça ne lui avait pas servi de leçon puisqu'il était de nouveau en train d'essayer de draguer, enfin déranger, des femmes.

Mais apparemment, il était surpris de la voir, ça faisait déjà quelque seconde qu'il ne bougeait pas. Il était comme pétrifié. La rousse se mit donc à tourner autour de lui, un coup étant accroupi sur le côté, l'autre coup étant debout derrière elle, puis debout de l'autre côté pour enfin revenir devant lui, appuyant sur son front pour voir si il allait se casser la figure. Elle continua de le fixera avant de se rendre vraiment compte qu'il avait réussi à échapper aux vieilles. Elle pencha donc sa tête sur le côté avant de prendre la parole.

« T'as réussi à échapper aux vieilles ? Bravo Henri ! »

Elle avait abandonné les surnoms pour lui donner un prénom elle aussi. Mais quand même ce n'était pas drôle si il n'était pas resté avec les vieilles. Il fallait qu'elle trouve quelque chose de drôle à faire avec lui. Une idée lui traversa l'esprit, mais elle ne pouvait pas le faire maintenant qu'elle avait commencé à parler avec lui. Il fallait qu'elle attende le bon moment. Mais ce serait drôle si elle pouvait le faire, en tout cas, ce serait drôle pour elle, mais peut-être pas pour lui. Enfin, c'était sûr que ce ne le serait pas pour lui. Mais s'était lui qui cherchait à mater les femmes, il fallait que la rousse les protège de lui ! Même si il était drôle.

Gain d'xp: 5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 559
Date d'inscription : 02/09/2014

Fiche de mage
Magie / Arme: Infinity Sword
Niveau: 15
Expérience:
91/240  (91/240)

MessageSujet: Re: Un pervers permanenté à la plage [Gintoki]   Sam 4 Avr - 12:38


 
 

 

 
Un pervers permanenté à la plage

 
Feat : Kagura Yato

 
Voilà que maintenant elle le suivait partout. Ne s'était il pourtant pas débarrassé d'elle juste avant de se faire assaillir par la horde de vieilles peaux en chaleur ? Passant sa main sur son front pour vérifier sa température, Gintoki laissa finalement ses doutes prendre l'air et se mit en tête de connaître le but de la manœuvre de cette perturbatrice bien ennuyante. Une profonde envie de lui faire manger une nouvelle fois le sable l'envahit subrepticement, comme si cette rouquine n'avait que ça à faire de ses journées. Importuner un bon samaritain, quel manque d'éducation. Et pourtant, c'est bien ce qu'elle faisait, sans gêne. A croire qu'elle ne connaissait pas le sentiment de gêne. Il allait falloir régler ce problème et vite. Le Shiroyasha représentait le Gouvernement qui servait d'exemple aux citoyens, une façon d'inculquer à la jeune pousse  les bons réflexes à avoir...
Comme cette jeune et jolie jeune fille se baignant un peu trop à l'écart des gens, dont le haut du maillot laissait suggérer bien des choses pour le bas. Comment diable une si petite ficelle pouvait bien soutenir le poids de ces deux melons ? Les lois de la physique, quelle belle chose quand même !

Qu'est ce tu me veux à la fin ? Et puis t'es qui ?

Il avait beau tenter de se creuser les méninges, l'Argenté n'arrivait pas à se rappeler de la trogne de l'autre insouciante. Peut être qu'elle était la fille d'une des nombreuses conquêtes que le Gintoki avait eu depuis son arrivée au sein du Gouvernement, et si c'était le cas, la fille avait drôlement bien dissimulé son âge la garce ! Bouger la tête comme une pendule de droite à gauche pour ne pas perdre de vue la jolie donzelle qui se trouvait à quelques mètres derrière la rousse, le jeune aux cheveux gris voulait en finir au plus vite avec la fille dont la platitude du corps rappelait un certain Robert De Flato.
Outre ce petit passage assez énervant, le Shiroyasha ne savait pas trop quoi faire de sa journée. Mis à part glander et se prendre moult râteaux de la part de la gente féminine, il n'avait rien à faire. Hors de question bien sur de retourner à l'appartement pour se faire engueuler par l'autre blaireau d'Haru, et les échoppes étant fermées, ca réglait pas du tout le problème. Sans doute la gamine aurait une idée sur une occupation, qu'elle soit bonne ou mauvaise, il était preneur.

D'ailleurs, t'as pas une idée sur quoi faire ? C'mon jour de repos et j'm'ennuie grave, maintenant que tu m'as suffisamment foutu la honte. Alors ? Alors ?

Tiens, elle avait disparu maintenant. Celle sur qui Gintoki avait des vues. Décidément, cette journée était vraiment à oublier. Pour son bien être. Au moins. Et puis son moyen de locomotion avait été détruit, à son grand dam. Devoir rentrer à pied, c'est vraiment pas le pied. Se curant le nez pour une énième fois, une pichenette envoya une crotte de nez sur la joue de la gamine rousse. Lui aussi pouvait se montrer énervant. Fallait juste qu'il s'y mette.

.



 
(c) Codage by FreeSpirit


Hors RP:
 
Gain d'xp: 5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kagura Yatô
Mermaid Heel
avatar
Messages : 211
Date d'inscription : 28/10/2013
Age : 23

Fiche de mage
Magie / Arme: Renforcement
Niveau: 18
Expérience:
19/342  (19/342)

MessageSujet: Re: Un pervers permanenté à la plage [Gintoki]   Jeu 9 Avr - 15:50



Un pervers permanenté à la plage.
Elle n'avait pas cherché à retrouver l'argenté après s'être fait expédier plus loin par un déambulateur. Elle avait rejoint un autre groupe de femme, enfin officiellement composé uniquement de femme. Mais contrairement à ce qu'elle pensait, le permanenté n'avait pas été "dévoré" par les vieilles femmes puisqu'il venait près du groupe que la rousse venait de rejoindre et qu'il l'avait fait se retourner en l'attrapant par l'épaule. En le voyant, elle le félicita d'avoir réussi à échapper aux vieilles tout en lui donnant un prénom complètement au hasard. Mais il finit par lui demander ce qu'elle lui voulait et qui elle était. Ce qu'elle lui voulait ? Mais c'était lui qui s'était ramené alors qu'elle n'avait rien demandé, alors s'était lui qui lui voulait quelque chose ! D'ailleurs, c'était une bonne occasion pour faire ce à quoi elle avait pensé quelques instants plus tôt. Au final, il lui aurait donné l'occasion plus tôt que prévu.

« C'est toi qui me suis partout ! Tu serais... » Elle marqua un blanc avant de pointer le doigt vers lui. « Un stalker lolicon ! »

Il n'y avait que cette possibilité, il était tombé dingue de son corps de rêve et maintenant, il la suivait partout ! Mais oui, c'était normal, aucun homme ne pouvait résister à ses charmes. Le pire ? Elle y croyait vraiment. C'est d'ailleurs pour ça qu'elle se mit à rire avec un air un peu hautain, mettant le revers de sa main devant sa bouche et en penchant la tête sur le côté. Elle ne put pas rire très longtemps puisqu'elle fut ramenée sur terre par le jeune homme qui lui demanda ce qu'il pourrait faire. Il lui expliqua que c'était son jour de repos et qu'il s'ennuyait maintenant qu'elle lui avait bien mis la honte. Mais c'était le but, lui mettre la honte, afin de venger les jeunes femmes innocentes qu'un pervers comme lui avait pu approcher. Et encore, il avait eu de la chance que la rousse ne veuille pas se retrouver avec un kunai dans les fesses, parce que sinon il n'aurait pas eu la honte, mais il n'aurait plus un seul os en bon état. Alors qu'elle allait répondre, elle se prit la crotte de nez du permanenté sur la joue. Il se mit alors à se curer le nez tout en répondant.

« Faut manger ! Ou éclater une pastèque ! C'est drôle aussi ! »

Elle retira alors le doigt de son nez et regarda la crotte de nez dessus. Elle avança ensuite d'un pas et essuya son doigt sur le côté du caleçon de l'argenté avant de se frotter la joue pour retirer la crotte de nez qui était dessus. Éclater des pastèques, ce serait drôle, parce qu'elle pourrait s'amuser et après ils pourraient manger ! Quoi de mieux pour allier l'amusement et la nourriture ? A part devoir jouer à un chamboultout pour gagner un ticket pour de la nourriture et détruire le stand... En fait non ça s'était plutôt un souvenir douloureux pour ses fesses. Donc éclater une pastèque était plus amusant. Mais... Il fallait trouver une pastèque.

« Charlie, tu sais où on peut trouver des pastèques ? »

Gain d'xp: 5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 559
Date d'inscription : 02/09/2014

Fiche de mage
Magie / Arme: Infinity Sword
Niveau: 15
Expérience:
91/240  (91/240)

MessageSujet: Re: Un pervers permanenté à la plage [Gintoki]   Jeu 16 Avr - 23:48





Un pervers permanenté à la plage

Feat : Kagura Yato

Stalker Lolicon. C'était bien la première fois qu'il se faisait traiter de la sorte. Par une jeune fille en plus.  Qui en plus croit que Gintoki la suit partout alors que c'est pas du tout voulu. Déjà, c'était pas son type. Et en plus, elle était beaucoup trop jeune pour lui. Et pis, elle dégageait quelque chose de pas très net. La voilà qui se met à rire en mode dévergondée, ce qui agaça au plus haut point le mage, en plus de se curer le nez bien comme il faut et de s'essuyer sur lui. Pourquoi fallait il qu'il tombe toujours sur des phénomènes les jours où il pouvait avoir la paix ? Apparemment pas.

Manger oui. Par contre, je te laisse aller chercher la pastèque.

Répondit il en partant à la recherche de la Mystérieuse Cité d'Or, insistant bien sur la profondeur de ses naseaux. Une fois la trouvaille entre ses doigts, un petit amusement de la faire passer entre ses doigts, bien la malaxer pour lui donner la forme voulue et enfin la coller à même la peau de l'autre illuminée du bocal. Comme une sorte de mini brouilleur spatiotemporel crée uniquement pour ne pas causer de dommages dans l'espace temps dont l'aspect visuel se limite à une crotte de nez toute bête. Avec ça, elle aurait enfin une tête pas comme les autres, et Gintoki pourrait enfin mettre un nom sur cette trogne. Dugland.

Avec ce détecteur, tu pourras trouver plus facilement ce que tu cherches. Maintenant, on se sépare pour être plus productifs.

Ce qu'il ne disait pas, c'est qu'il voulait s'en débarrasser au plus vite possible de cette gêne rousse. C'était pas bon pour ses affaires, d'autant plus qu'il avait un rendez vous important qui allait débuter dans pas longtemps. S'il pouvait s'en débarrasser quelques instants, histoire de soupirer un peu. Parce qu'elle n'en avait pas l'air, mais c'est qu'elle le fait utiliser sa cervelle. Pas le temps de se mettre en pause avec une telle furie. Au pire il pourrait en arriver aux armes, mais juste pour intimider, rien de plus. Violenter une femme non, et puis qui sait dans quelle situation farfelue elle le mettrait. Déjà qu'elle venait de ruiner son plan bronzette et relooking de la journée, fallait bien l'occuper un peu. L'idée de lui faire chercher le fruit défendu était vraiment bonne, dans la mesure où il aurait la paix quelques minutes. Amplement suffisant pour reprendre son activité et se barrer en vitesse. Plus jamais il ne se laisserait avoir par la kawaiitude d'une personne. D'autant plus quand c'est une rousse aux yeux bleus et dont l'allure laisse à penser qu'il s'agit d'une immigrée qui ne connait rien aux coutumes locales. Oui voilà, ces personnes armées d'un appareil photo et qui sourit à tout.

Prend une glace avec ça, c'est moi qui offre.

Lui donner un peu d'argent pour qu'elle baisse sa garde. Vil procédé que voilà. Et pourtant, il n'éprouve aucune gêne à le faire. Cela fait bien longtemps qu'il l'a mise au placard.


.



(c) Codage by FreeSpirit


Hors RP:
 
Gain d'xp: 5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kagura Yatô
Mermaid Heel
avatar
Messages : 211
Date d'inscription : 28/10/2013
Age : 23

Fiche de mage
Magie / Arme: Renforcement
Niveau: 18
Expérience:
19/342  (19/342)

MessageSujet: Re: Un pervers permanenté à la plage [Gintoki]   Mer 22 Avr - 19:57



Un pervers permanenté à la plage.
Il l'accusait de le suivre partout sur cette plage, mais c'était lui qui la suivait ! Elle le traita donc de stalker lolicon, un pervers qui aimait le corps de déesse de la rousse, voilà ce qu'elle pensait. Mais elle n'eut pas le loisir d'y penser plus longtemps puisque l'argenté prit la parole pour savoir ce qu'il pouvait faire puisqu'il s'agissait de son jour de congé. La rousse se mit alors à réfléchir à ce qu'il pouvait y avoir d'amusant à faire à la plage, après s'être curé le nez et avoir essuyé sa crotte de nez sur le côté du caleçon du permanenté devant elle. Elle lui dit alors qu'il pouvait éclater des pastèques. Après tout, ça permettait de s'amuser puis de manger ! Il sembla d'accord, mais s'était à elle de chercher les pastèques.

Il lui avait dit ceci en se curant le nez comme elle quelques instants plus tôt. Il ne tarda d'ailleurs pas à le retirer avec ce qu'il voulait au bout, il la roula ensuite entre ses doigts, la rousse l'observa alors sans bouger alors qu'elle aurait pu partir à la recherche de ces fameuses pastèques. Et quand elle ne s'y attendait pas, l'argenté écrasa sa crotte de nez roulée en boule, sur elle. Elle se mit ensuite à loucher pour le regarder sans bouger avant qu'il lui dise qu'avec ça, elle pourrait trouver plus facilement ce qu'elle voulait et que maintenant, ils devaient se séparer pour trouver plus facilement. Et bien-sûr, comme une idiote, elle le crut. Elle fit le salut militaire.

« Aye Sir ! »

Alors qu'elle était sur le point de partir lorsqu'il lui dit de se prendre une glace en lui donnant de l'argent et la prévenant que c'était lui qui payait. Elle prit alors l'argent sans se douter que tout ceci faisait partit du plan du pervers lolicon. Elle partit alors à toute vitesse, son ombrelle au-dessus de la tête pour trouver un vendeur de glace, elle en avait presque oublié sa mission de trouver des pastèques pour les éclater et pouvoir les manger après. Une fois sa glace dans les mains, elle se mit à la manger avec appétit, mais malheureusement, elle la finit rapidement, comme tout ce qu'elle mangeait.

Mais rapidement cela lui revint. Enfin, ça lui revint plutôt lorsqu'elle eut terminé sa glace. Elle se mit alors à marcher sur la plage, toujours cachée sous son ombrelle à la recherche de pastèque, comme si les pastèques allaient sortir du sable comme par hasard devant elle. Elle cherchait donc sans chercher quand d'un coup, elle trouva des pastèques par hasard sur le sable, à côté, il y avait une sorte de grand drap blanc, enfin quelqu'un était à l'intérieur, mais c'était quand même un gros drap blanc avec des yeux et un bec. La rousse se précipita rapidement vers les pastèques, les attrapa et se mit à courir en riant, tenant les pastèques dans ses bras. Elle courut alors à toute vitesse pour retourner là où elle avait laissé l'autre permanenté lolicon. Est-ce qu'elle était poursuivie par le monstre blanc ou non ? Elle ne savait pas, mais elle courait.

Après quelques minutes, elle finit par voir la tignasse argenté de celui qu'elle cherchait, elle accéléra donc le pas et arriva bientôt à son niveau, mais juste avant d'arriver, alors qu'elle allait l'interpelé, elle trébucha et une des deux pastèques lui échappa des bras, allant s'écraser sur la tête du lolicon alors que l'autre pastèque roula par terre quand la rousse s'écrasa dans le sable. Elle se redressa rapidement pour respirer et s'assit dans le sable pour regarder l'argenté avec la pastèque écrasée sur la tête.

« Mais fallait pas l'éclater avec ta tête ! Bakaaaaa ! »

Gain d'xp: 5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 559
Date d'inscription : 02/09/2014

Fiche de mage
Magie / Arme: Infinity Sword
Niveau: 15
Expérience:
91/240  (91/240)

MessageSujet: Re: Un pervers permanenté à la plage [Gintoki]   Jeu 30 Avr - 0:55





Un pervers permanenté à la plage

Feat : Kagura Yato

C'est pas possible. A peine on la quitte des yeux et que la liberté est à portée de main que déjà un gros cadenas vous tombe sur la tête. Un verrou mental et surtout physique à cheveux rouges portant un parasol dans la main.  Et pas que visiblement, puisqu'un projectile atteignit l'arrière du crâne de l'Argenté sans qu'il puisse dire un mot. S'écroulant directement sur le sable en montrant bien son postérieur à la populace, le jeune homme ne dit plus mot et laissa même une mouette s'installer sur son séant mis en évidence. Inconscient jusqu'à ce que le bec de l'oiseau ne le sorte de son état de flan, Gintoki se releva fissa et insulta le piaf de malheur avant de se rendre compte que la rousse se tenait devant lui, à le regarder avec ses yeux ronds et son air mi amusé mi sérieux.

C'est la méthode que le Gouvernement utilise pour les ouvrir. Pas encore officialisée, c'est pour ça que tu trouves cela bizarre.

Non en fait, il n'avait aucune idée du pourquoi elle avait ramené des foutues pastèques. Tout ce qu'il avait essayé de faire jusqu'à présent, c'est de rentrer dans son jeu pour plus vite en sortir. Mais il semblerait qu'avec ce genre de fille, c'était mission impossible. Comment avait il fait pour se retrouver avec elle ? Dans toutes les jolies filles qui étaient présentes dans ce lieu de rêves, pourquoi avait il fallu qu'elle vienne l'accoster lui et pas un autre, genre l'individu qui dormait dans un carton non loin de leurs positions ou même l'espèce de primate qui harcelait une baigneuse ? Non vraiment, il ne savait pas. Et l'afflux de sang qui se déversait de sa tête suite à l'ouverture non voulue du fruit balancé sur lui n'aidait en rien les idées à s'éclaircir, bien au contraire.

Mais dis moi, comment que tu t’appelles ? Histoire que je mette un nom sur celle qui a foutu mon jour de congé en l'air.

Parce que fallait avouer que depuis le début que leurs chemins s'étaient croisés, Gintoki n'avait fait que du babysitting. Et cette situation commençait un peu à amuser l'Argenté, qui attrapa le reste d'une des pastèques pour la coller en plein sur la tête de la première personne qui passait près d'eux. Et ce fut une femme du troisième âge qui se prit la tarte aux fruits, manquant presque de tomber à la renverse. Chopant la main de la vieille dame pour la retenir dans sa chute, il tourna la tête vers la petite rouquine et lui fit un clin d’œil pour mettre la deuxième moitié de la pastèque dans la vieille. Tout ce qu'il risquait d'avoir, c'est quelques remontrances venant du haut, mais il avait l'excuse du jour de congé donc ça diminuerait la quantité d'insultes à son insu. Donc tant qu'à faire, autant s'amuser le plus possible. En plus, il n'était pas tout seul, ce qui amoindrissait son taux d'inculpation dans l'affaire. Mais vu la différence d'âge, ce dernier détail ne rentrait pas en compte. Haussant les épaules toujours dans son instant de réflexion qui ne dura qu'une poignée de secondes, il balança d'un coup la vieille en direction de l'autre fille à la chevelure carmin pour qu'enfin vienne le C-C-C-COMBO.



(c) Codage by FreeSpirit

Gain d'xp: 5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kagura Yatô
Mermaid Heel
avatar
Messages : 211
Date d'inscription : 28/10/2013
Age : 23

Fiche de mage
Magie / Arme: Renforcement
Niveau: 18
Expérience:
19/342  (19/342)

MessageSujet: Re: Un pervers permanenté à la plage [Gintoki]   Lun 4 Mai - 9:44



Un pervers permanenté à la plage.
La rousse avait gentiment obéi à l'argenté lorsqu'il lui avait demandé d'aller chercher les pastèques et qu'il lui avait donné de l'argent pour qu'elle s'achète une glace. Après sa glace et quelques petites péripéties et plus particulièrement le moment où elle vola les pastèques à un drap ou quelque chose du genre. Elle finit par revenir vers le permanenté, mais trébucha peu loin de lui et laissa échapper une pastèque qui alla s'écraser violemment sur la tête du jeune homme. La rousse finit la tête dans le sable et resta ainsi quelques instants avant de se redresser d'un coup, disputant le permanenté parce qu'il avait éclaté la pastèque avec la tête.

Une mouette s'installa alors sur les fesses de l'argenté et la rousse l'observa, se mettant à rire lorsque la mouette alla planter son bec dans ses fesses, comme une bougie pour passer les hémorroïdes d'un ninja. Cela sembla avoir pour effet de réveiller le gris qui se mit à crier et insulter l'oiseau. Il sembla se rendre compte seulement à ce moment que la jeune fille était de retour et il répondit à la jeune femme qu'il s'agissait d'une manière qu'utilisait le gouvernement et qui n'était pas encore officielle, que c'était pour cette raison qu'elle ne la connaissait pas et qu'elle trouvait ça bizarre.

Elle hocha alors la tête sans vraiment le croire. Mais si c'était vrai, les personnes du gouvernement étaient vraiment trop bizarres. Après Haru qui se promenait tout nu sur cette même plage, un homme du gouvernement qui éclatait des pastèques avec la tête. L'homme face à elle avait été blessé par la pastèque qu'il s'était prise sur la tête, il n'y avait pas de doute là-dessus, mais ce n'était pas grave, à moins que... Maintenant qu'il s'était pris la pastèque sur la tête et que son sang est contaminé la pastèque ! Mais elle n'eut pas le temps de lui crier dessus encore une fois parce que la pastèque était devenue immangeable qu'il lui demanda comment elle s'appelait en lui disant qu'il voulait le nom de la personne qui avait gâché son congé.

« Kagura ! Et toi pastèque-man ? »

Peu de temps après, le jeune homme attaqua sauvagement une vieille dame avec la moitié de la pastèque qui lui avait atterri sur la tête, lui éclatant ce morceau de pastèque sur la figure. Mais alors que la vieille venait de se prendre la demi-pastèque dans la figure, elle manqua de tomber, c'est alors que le permanenté dans un élan de bonté, apparemment, la rattrapa par la main. Il tourna ensuite la tête vers la rousse et lui fit un clin d'œil avant d'enfoncer la seconde moitié de la pastèque dans la face de la vieille.

La rousse se mit alors à rire, ne pensant même pas au fait que ça pouvait être vraiment méchant et dangereux pour la vieille. Enfin, c'était encore moins dangereux que ce qui arriva ensuite étant donné que le permanenté balança la vieille en direction de la rousse qui se la reçu en pleine face et tomba à la renverse avec la vieille sur elle. Elle se redressa alors dégageant la vieille de sûr elle d'un seul coup, l'envoyant plus loin. Une fois assise, elle fusilla du regard l'argent et attrapa la seconde pastèque qu'elle balança à la figure du gris.

« [censure] ! »

La rousse attrapa alors tout ce qui lui tombait sous la main et l'envoya sur l'argenté, cela passa du sable au petit chien qui passait par là. En parlant de chien, sur le moment, elle aurait aimé avoir un chien géant pour lui dire de le bouffer. Puisque maintenant, elle n'avait plus rien à manger étant donné que les deux pastèques avaient fini à un moment écrasée sur lui.

Gain d'xp: 6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 559
Date d'inscription : 02/09/2014

Fiche de mage
Magie / Arme: Infinity Sword
Niveau: 15
Expérience:
91/240  (91/240)

MessageSujet: Re: Un pervers permanenté à la plage [Gintoki]   Sam 9 Mai - 23:08





Un pervers permanenté à la plage

Feat : Kagura Yato

Il était mort de rire. La petite n'avait rien vu venir, ce qui rendait le lancer de vieilles encore plus amusant que d'habitude. Et l'Argenté riait tellement qu'il n'entendit pas ce que proféra la jeune Kagura, donc il ne vit pas le chien lui arriver en pleine poire. Fort heureusement, l'animal était de petite taille. Qu'est ce que ce serait si le chien dépassait un humain de taille lambda ? Gintoki passerait son temps à se faire bouffer la tête et tout et tout. Servir de jouet canin ne rentrait absolument pas dans ses plans, encore moins une priorité. C'est là qu'il se rendit compte que Kagura balançait tout ce qui lui tombait sous la main, que ce soit vivant ou non. L'heure de la riposte avait sonné.

Carton non loin de sa position, le Shiroyasha choisit de le balancer dans la direction de la rouquine. Mais c'est contre un mur juste à côté d'elle que le carton acheva sa course, libérant son contenu juste devant. Du sukonbu par millier qui se groupait tout autour de la rouquine, l'obligeant à se comporter comme une gosse de trois ans. C'est en la regardant nager dans cet océan de bonheur que l'Argenté tourna les talons et prit le chemin de son appartement, quittant le lieu de villégiature et ses décors idylliques.

J'vous jure.... Bon et si je rentrais maintenant ?

Dit il en observant le soleil qui doucement se dirigeait au delà de son champ de vision, derrière les nuages apparaissant grossièrement. Le jour se terminait tout comme son jour de congé. Il n'avait peut être pas profité de sa journée ni fait ce qu'il avait prévu de faire, mais ç'avait été un bon amusement quand même. Cette Kagura, Gintoki savait qu'il allait la revoir donc il ne s'en faisait pas spécialement de devoir la quitter sans l'avertir. Sans doute qu'elle le remarquerait à un moment, mais dans ce cas, il serait bien plus loin voire disparu de son champ de vision. Délicate attention qu'il se décida à lui laisser, une carte avec du sukonbu, le tout sur une chaise dont il chargea un gosse qui passait par là de surveiller au péril de sa vie. Devant le refus catégorique, le Shiroyasha lui promit que la dame qui viendrait récupérer les affaires serait gentille avec lui.

Bien entendu, il n'en savait rien du tout et vu les réactions de tout à l'heure, tout laissait penser qu'elle n'allait pas réagir de la façon dont l'Argenté avait dit au petit enfant. Peut être se trompait il ensuite, Kagura agissait de la sorte juste avec les gens plus grands qu'elle et pas du tout avec ceux de son âge. Enfin bref, c'est avec un petit pincement au coeur qu'il la laissa seule. Ce petit instant de compagnie s'était avéré plutôt amusant, et s'il y avait eu un gars à lunettes avec eux qui gueulerait de temps en temps, ça aurait été digne d'une série à succès. Tout trois travaillant dans un appartement qu'ils payent à la gérante du bar d'en bas, sur la terre peuplé d'extraterrestres nommés d'un A qui veut dire Amanto.

J'me doute que tu ne m'entends pas Kagura. Merci encore pour cette journée, et mange pas trop de bonbons surtout. Ca fait pousser les seins de travers.

Ultime signe de la main, un sourire du coin de la bouche. Comme un père à sa fille, il voulait prendre soin d'elle même quand il n'était pas avec elle. Une sorte de lien psychique se formait petit à petit avec elle, restait plus qu'elle s'en aperçoive... un jour.  Maintenant, il devait commencer à rassembler ses affaires. Son projet pouvait enfin débuter.




(c) Codage by FreeSpirit


HRP:
 
Gain d'xp: 6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pika-sama
Maître du Jeu
avatar
Crédits : Sirius
Messages : 3268
Inventaire : Banane
Date d'inscription : 10/07/2013
Localisation : Caché !

MessageSujet: Re: Un pervers permanenté à la plage [Gintoki]   Dim 10 Mai - 22:22

Félicitations pour avoir terminé cet RP, voici vos bonus ♥

- Kagura gagne 45 points pour avoir commencé et fini le RP.
- Gintoki en gagne 30 pour l'avoir terminé.

Ce sujet va être locké et rangé dans les RP terminés ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fairy-reborn.forumactif.org
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Un pervers permanenté à la plage [Gintoki]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un pervers permanenté à la plage [Gintoki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ballade avec gintoki
» Seul sur la plage (libre)
» Suicide et combat sur la plage.
» Reviens de la plage avec Victoire
» Sybille et Nathan à la plage (Pv : elle)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Reborn :: Archives :: Rp terminés-