Rejoignez-nous, pour une aventure unique dans le monde des fées ~ ♦ Le forum a désormais 2 ans !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum fermé. La partie RP est en revanche ouverte.

Partagez | .
 

 carnet de bal de l'esprit (Gyokuen Ren/ Overlord)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chase Young
Soldat de la Première Division
avatar
Messages : 94
Date d'inscription : 13/03/2015

Fiche de mage
Magie / Arme: magie Argonien (homme Lezard)/ armes : épée Jian , art martiaux
Niveau: 10
Expérience:
46/110  (46/110)

MessageSujet: carnet de bal de l'esprit (Gyokuen Ren/ Overlord)   Lun 30 Mar - 22:52

Tout était au beau fixe à l'auberge la salle était comble presque chaque soir quasiment jamais de chambres vides a la fin des mois et une caisse bien remplie en même temps que des clients satisfait

or tôt ce matin là, l'on vint tambouriner à la porte de la tour d'Overlord, le réveillant en sursaut, se dépêchant de descendre l'escalier pour voir de quoi il en retournait, il dévala les dernières marches avant d’atterrir brutalement dans la porte.

marmonnant des mots que la bien séance interdit de retranscrire il ouvrit la porte et tomba sur Tom

"_c'est extraordinaire, tient lit ça, lui dit il excité en lui tendant une lettre portant un sceau de cire, c'est le signe que notre affaire marche, la commande de notre vie peut être.
_ ouais donne moi ça, dit Overlord en lui attrapant des mains la lettre,
ben ça alors pour une nouvelle c'en est une, dit au messager que je suis partant et dit au chef de cuisine que je serait absent un petit moment je te tiendrait au courant."

la lettre qui venait d'arriver n'étant pas moins qu'une commande pour un banquet de mariage d'un haut seigneur noble d'Eyrié.

Au chef ccuisinier de l'Auberge de la tour Noire cité royale

bonjours,

Ayant entendu parler de nombreuse fois, et étant descendu moi même dans votre auberge, je me permet de vous féliciter pour les qualité légendaire de votre table.

Aussi j'ai tout de suite pensé à vous affin recruter le meilleur chef cuisinier possible pour le mariage de ma fille Eléanore avec l'un des mages influents de la guilde "black Sun".

Mariage qui se tiendra en mon palais dans vingt jours, dans notre cité d' Eyrié

Ne vous fiez pas aux mauvaise rumeurs courants sur notre cité, vous serez accueilli à bras ouverts, et tous vos frais de séjours seront intégralement payé par mes soins, en plus des 250 000 jewels en payement pour le banquet et le bal, qui iront directement dans les coffres de votre auberge.

Ne pouvant malheureusement pas faire appel à votre service de traiteur et de livraison il me faut impérativement que les plats soit intégralement cuisiné sur place, d'ou le prix élevé que je vous offre pour vos services.

en espèrent une réponse positive de votre part veuillez transmettre cette dernière au messager qui vous aura porté la présente lettre.

Guillaume Truval, grand seigneur de la maison noble Rédorand (cité d' Eyrié)

ni une ni deux Overlord accepta de suite plus pour le goût de l'aventure et pour changer d'air que pour les Jewels .

au moment de quitter sa tour Overlord remonta prendre sa fidèle épée il ne pensait en avoir besoin mais l'esprit tout comme une parcelle de son instinct lui criaient de le faire car on ne sait jamais

Overlord l'ignorait à ce stade de son aventure mais l'esprit et son instinct en cet instant ne croyait pas si bien conseiller au vu de qui allait se passer.

......

Gain d'xp: 2


Dernière édition par Overlord le Dim 5 Avr - 17:02, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chase Young
Soldat de la Première Division
avatar
Messages : 94
Date d'inscription : 13/03/2015

Fiche de mage
Magie / Arme: magie Argonien (homme Lezard)/ armes : épée Jian , art martiaux
Niveau: 10
Expérience:
46/110  (46/110)

MessageSujet: Re: carnet de bal de l'esprit (Gyokuen Ren/ Overlord)   Mar 31 Mar - 11:30

tenu en haleine par l'excitation de l'aventure Overlord prit le premier train pour Eyrié.

mais bien vite il remarqua que quelque chose n'allait pas plus on approchait d'Eyrié moins il y avait de passager dans le train à l'avant dernier arrêt ils n'était plus que 10 passagers dans tout le train et entre le dernier arrêt et Eyrié, Overlord était quasiment seul en comptant, le chauffeur et le mécanicien.

Portant arrivé à la gare l'impression fut un peu meilleure beaucoup de monde sur le quai embarquant dans le train pour partir sur le quai l'attendait un jeune homme en livrée de majordome tenant une pancarte " chef cuisinier de la cité royale " des qu'il vit Overlord s'approcher dans son armure épée au coté se peignit sur son visage une expression de terreur absolue mais su très vite se contenir.

"veiller me suivre monsieur, le carrosse nous attend mon maître est impatient de vous recevoir, dit il d'un ton très solennelle et faisant presque froid dans le dos"

Overlord ne dit rien et gardant une main sur le pommeau de son épée il suivit le domestique
jusque un superbe carrosse à quatre chevaux s'engagent aussitôt ses passagers montées vers les hauteurs de la ville sous un superbe ciel bleu d'été.

Mais quelque chose n'allait vraiment pas, alors que tout se présentait pour le mieux, Overlord se sentait épiée par le regard vide, voir haineux, des passant dans les rues, passant qui d'ailleurs paraissait bien maigres et aux habits fatigués.

La ville était d'architecture superbe et riche,mais les passant fessait beaucoup plus penser à une ville pauvre ou plutôt .... un camps d'esclaves oui c'était ça l'expression de soumission dans leur regards ou du moins l'hypothèse qui collerait le mieux, se disait Overlord.

"dès que je peut je rentre à la cité royale, se promit intérieurement Overlord , et bizarrement pour une fois l'esprit semblait d'accord avec lui."

une fois les beaux quartier atteint l'ambiance changea radicalement passant d'une ville d'esclaves à une cité aristocratique ou chacun portait de superbe atours de cours témoignant d'une vie riche et opulente.

enfin le carrosse s'arrêta dans la cour d'un magnifique palais (de style vénitien gothique)

en descendit les marche un vieux seigneur la cinquantaine le cheveu grisonnant et l'embonpoint prononcé

à l'une des fenêtres une superbe jeune fille 25 ans environs regardant la cour avec une infinie tristesse et résignation dans le regard bien que trop loin pour le voir avec précision Overlord aurait presque put jurer qu'elle pleurait

mais cette dernière passa vite des larmes au rire

en effet:

"ah enfin vous voilà, dit le seigneur enjoué" venant lui même ouvrir la porte du carrosse il laissa Overlord en descendre sans un regard pour lui si ce n'est un air de profond méprit

attendant visiblement qu'une autre personne sorte du carrosse.

" hum hum, fit Overlord, je ne sais qui vous attendez mais à moins d'avoir conviez une tierce personne, le cuisinier que vous êtes venu quemander en notre glorieuse cité royale se tient devant vous, Overlord pour vous servir" termina Overlord en faisant un semblant de révérence et lui tendant la main.

quelque peu humilié le seigneur, tâcha de n'en faire rien paraître et serra la main d'Overlord avant de pousser un cri de douleur aiguë face à la poigne guerriere et armuré d'Overlord

des rires se firent entendre depuis la fenêtre ou se tenait la jeune fille devant le regard noir du seigneur cette dernière fila à l'intérieur à une vitesse folle

"je sens que je déteste déjà ce type dit l'esprit dans le heaume de l'Overlord, moi aussi, lui répondit il en marmonnant."

faisant le fier le seigneur demanda à Overlord de le suivre sans plus de cérémonie à l'intérieur affin de lui expliquer son rôle pour les festivités à venir

........

Gain d'xp: 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chase Young
Soldat de la Première Division
avatar
Messages : 94
Date d'inscription : 13/03/2015

Fiche de mage
Magie / Arme: magie Argonien (homme Lezard)/ armes : épée Jian , art martiaux
Niveau: 10
Expérience:
46/110  (46/110)

MessageSujet: Re: carnet de bal de l'esprit (Gyokuen Ren/ Overlord)   Mer 1 Avr - 1:27

le palais était absolument mirifique de l'intérieur, et d'un luxe inouï.

A peine rentré dans le hall le seigneur commença ses directives.

à l'intérieur une véritable ruches d'ouvriers de domestiques et de valets transportant toutes sorte de merveilles et choses pour les futures festivité en commençant la déco des lieux

et au beau milieu de ce chaos,

"bien maintenant les règles, commença le seigneur d'un ton faussement complaisant transpirant le mépris le plus abjecte, que vous devrez respecter en tant que cuisinier, vous aurez accès aux pièces suivantes , la cuisine, le cabinet d'aisance y étant rattaché, la salle à manger, et la salle de bal quand on vous y serrez convié, vous serre logés parmi les domestiques à l'office de plus l'accès au reste du palais vous sera strictement interdit a moins que vous y soyer exprécement demandé mais j'en doute, dit il en le regardant de haut en bas.

Devant tous et avec sa voix de ténor pour être entendu à la colère et frustration savamment dosées.

"_apprenez monsieur que jamais en cinq ans de métier d'aubergiste, aucun et je dis bien aucun de nos clients, des ouvriers les plus humbles, aux membres du gouvernements les plus influents, qui nous ont été donner de recevoir.
Aucun ne nous ont témoigné d'un tel manque de respect.

Je ne sait si c'est par manque cruel d'éducation, ou si ce sont là les coutumes de votre cité, mais céans je vous somme de faire montre d'un comportement plus correct et digne de l'aristocrate que vous vous prétendez être.


_dans mon palais, chacun à sa place, la famille comme les domestiques et tous se doivent de rester a leur place.

Autant jusque là Overlord gardait une certaine retenue autant là il ne put se contenir davantage et tirant l'épée il trancha vif comme l'éclair et avec une précision toute guerrière tous les boutons de la tenue du seigneur tant et si bien que ce dernier se retrouva en sous vêtement devant ses gens

tous les domestiques en restèrent muets d'admiration et plus d'un applaudi silencieusement attendant le regard plein d'espoir la suite de ce ténor prenant la défense des humbles face aux méprisants.

Même la fille tantôt aperçue par le bruit attirée en haut de l'escalier apparu un sourrire jusque aux oreilles quelqu'un enfin se dressant contre ce vieux tyranique.

Overlord repris :

_ je ne suis pas un domestique et encore moins le votre, mais un citoyen libre dans ses actes, et dans ses droits, de notre glorieuse cité royale, dont je vous le rappelle vous employer comme prestataire extérieur et que vous fîtes venir a vos frais en lui promettant respects, et frais de séjours payé par vos soins .

Et si la seule façon de vous inculquer les bases du savoir vivre sont de vous imoser l'humilité vestimentaire qu'il en soit ainsi, continua Overlord tout en exécutant de gracieux mouvements d'épée avant de la remettre à sa ceinture.


_ce n'est pas une armure de fer blanc qui m'apprendra ce qu'est le respect

_ à l'injure vous êtes décidément aussi piètre que dans le respect.

Et ! non ! c’est un peu court, mon seigneur !
On pouvait dire... Oh ! Dieu ! ... bien des choses en somme...
En variant le ton, - par exemple, tenez :
Agressif : « Moi, monsieur, si j’avais un telle armure,
Il faudrait sur-le-champ que je me l’enlève ! »
Amical : « Mais elle doit tremper sous la pluie
Pour sortir, faites-vous fabriquer un parapluie ! »
Descriptif : « C’est un fardeau ! ... c’est un étau ! ... c’est un carcan !
Que dis-je, c’est un carcan ? ... C’est un coffre fort ! »
Curieux : « De quoi sert cette piquante armure ?
D’écritoire, monsieur, ou de boîte à ciseaux ? »
Gracieux : « Aimez-vous à ce point les armures
Que paternellement vous vous préoccupâtes
De faire culte de votre corps à leurs  plates ? »
Truculent : « Ça, monsieur, lorsque vous écumer,
La vapeur de la colère vous sort-elle des jointures
Sans qu’un voisin ne crie au feu de poêle ? »
Prévenant : « Gardez-vous, votre corps entraînée
Par ce poids, de tomber en avant sur le sol ! »
Tendre : « Faites-lui faire un petite ombrelle
De peur que sa couleur au soleil ne se fane ! »
Pédant : « L’animal seul, monsieur, qu’Aristophane
Appelle Hippocampéléphantocamélos
Dut avoir sur le corps tant de métal sur peu d’os ! »
Cavalier : « Quoi, l’ami, cette cage est à la mode ?
Pour pendre son chapeau, c’est vraiment très commode ! »
Emphatique : « Aucun vent ne peut, armure magistrale,
T’ébranler tout entier, excepté le mistral ! »
Dramatique : « C’est la Mer Rouge quand elle rouille ! »
Admiratif : « Pour un guerrier, quelle enseigne ! »
Lyrique : « Est-ce une conque, êtes-vous un triton ? »
Naïf : « Cette antiquité, quand la verra-t-on ? »
Respectueux : « Souffrez, monsieur, qu’on vous salue,
C’est là ce qui s’appelle avoir pignon sur rue ! »
Campagnard : « Hé, ardé ! C’est-y une armure ? Nanain !
C’est queuqu’carcan géant ou ben queuqu’étau nain ! »
Militaire : « Pointez contre cavalerie ! »
Pratique : « Voulez-vous la mettre en loterie ?
Assurément, monsieur, ce sera le gros lot ! »
Enfin parodiant Pyrame en un sanglot :
« Le voilà donc cette armure qui des traits de son maître
A détruit l’harmonie ! Il en rougit, le traître ! »
– Voilà ce qu’à peu près, mon cher, vous m’auriez dit
Si vous aviez un peu de lettres et d’esprit
Mais d’esprit, ô le plus lamentable des êtres,
Vous n’en eûtes jamais un atome, et de lettres
Vous n’avez que les trois qui forment le mot : sot !
Eussiez-vous eu, d’ailleurs, l’invention qu’il faut
Pour pouvoir là, devant ces nobles galeries,
me servir toutes ces folles plaisanteries,
Que vous n’en eussiez pas articulé le quart
De la moitié du commencement d’une, car
Je me les sers moi-même, avec assez de verve,
Mais je ne permets pas qu’un autre me les serve.

Apprenez également que le travail que vous me quémander
ne saurait être par vos restrictions qu 'êtres gâché
et qu'il se fera à mes condition ou ne sera pas de qualité
car à votre façon en aucune circonstance il ne serait primé.


_ vous voulez du respect je vous en donnerais et puisque qu' apparemment les coutumes de la cité royale font qu'il faut des conditions de roi, et traiter en égal, les PRESTATAIRES EXTÉRIEUR dit le seigneur rouge de colère lançant une bourse pleine au majordome du carrosse, conduisez  Overlord dans la meilleure suite de l'hôtel le plus luxueux ne notre cité à mes frais durant tout son séjours, apparemment il est las de son voyage et aura tout le reste de la journée pour se reposer.
De plus vous irez le chercher et le ramener en carrosses aux heures qu'il lui plaira pour venir faire ici le travail que nous lui avons commander, il disposera de temps libre pour se promener et d'un guide touristique pour l'y aider à mes frais ainsi que toutes ses autres envies.

Mais sachez bien une chose sitôt la fête terminé se sera RETOUR A LA CITE ROYALE PAR LE PREMIER TRAIN ET PAS DE DISCUSSIONS. »

s'en retournant ravi sous son heaume d'avoir rabattu le caquet de vilain oiseau il fit un mouvement de sa cape et s'en alla vers le carrosse qui le conduirait à son hôtel flanqué du majordome qui une fois dos à son maître lui chuchota

« _qui que vous soyer monsieur, apprenez moi votre répartie s'il vous plais »
_ bien sûr, répondit Overlord sur le ton de la confidence »

finalement quelque part  il allait se plaire ici et l'esprit était bien d'accords avec lui

la suite promettant d'être épique en bien des points.

......
Gain d'xp: 6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chase Young
Soldat de la Première Division
avatar
Messages : 94
Date d'inscription : 13/03/2015

Fiche de mage
Magie / Arme: magie Argonien (homme Lezard)/ armes : épée Jian , art martiaux
Niveau: 10
Expérience:
46/110  (46/110)

MessageSujet: Re: carnet de bal de l'esprit (Gyokuen Ren/ Overlord)   Jeu 2 Avr - 1:38
















Carnet de Bal de l'Esprit
~ 1er volet de la saga Overlordienne ~







Overlord le ressentit dès le lendemain matin de son arrivé .

quelque chose n'allait pas dans l'organisation pour tout dire rien n'était fait ni à faire.
non seulement le délais était trop court pour le programme prévu par le seigneur mais de plus l'organisation des événements reflétait l'amateurisme le plus flagrant

les différents services n'étant pas du tout coordonnés et plus grave c'est même l'organisation de l'office même des cuisines comme du reste du personnel qui était archaïque et mal conçue et par conséquent incapable de soutenir un événements de cette importance.

Pour être franc si Overlord et Tom avait eu le même type d'organisation à l'auberge il aurait du fermer depuis bien longtemps.

Aussi Overlord passa il les 5 jours suivant à réorganiser l'intégralité du fonctionnement du personnel du palais et ceux dans tout les corps de métiers, tout en octroyant à chacun le même nombres d'heures de travail des congés hebdomadaires et annuels de même que du temps libre à chacun

bien sur rien n'aurait été possible si le seigneur était resté seul maître à bord.

Aussi Overlord appris à tous les membres du personnels la répartie, et comment s'en sortir face aux méprisant qui n'y connaisse rien et s'imagine vous apprendre votre métier, faisant parler ainsi son expérience d'aubergiste face aux clients difficiles, et gestion d'établissement renommé, disposant d'un grand personnel.  

Mais ce qui fit vraiment pencher la balance et laisser seul Overlord aux commandes de l'office ce fut l'épouse du seigneur, une femme moderne aux idées humanistes et libérales marié de force au seigneur, qui d' amblé soutint Overlord, dans sa démarche de réorganisation et respect de chacun,

profitant de la seconde humiliation publique infligé à son mari par Overlord quand ce dernier entra dans les cuisines pour se plaindre que rien n' avançait, où Overlord l'éjecta des cuisines devant toute la famille rassemblée dans la salle à manger, elle prit les rennes du ménage.

il fit tant et si bien que la semaine suivante de la ruche désordonnée le palais passa au balai bien orchestré dont l'efficacité et la qualité de service fut multiplié par 6 au moins.

(sans le savoir il venait de semer les graines de la future révolution populaire qui marquerait bientôt la chute de la domination de Black Sun sur le peuple d' Eyrié et l'exil des ses membres

mais laissons là l'histoire pour revenir à la saga des aventure d'Overlord.)

Revoyant le budget de base à la baisse tout en privilégient la qualité  Overlord su terminer absolument tous les préparatifs du mariages avec trois jours d'avances ne restait que le gâteau et la préparations des plats pour le repas qui ne pourrait être fait que la veille de la cérémonie

Or la veille de la cérémonie au moment où il terminait seul le gâteau de mariage dans les cuisines

(une magnifique reproduction de la cité d'Eyrié, avec à son sommet exagéré le bâtiment de Black Sun sur lequel se tiendrait les deux mariés en figurine, à la base du gâteau de magnifiques entrelacs entourant le blason de la maison noble Rédorand et la bannière de rune du mage)

la porte s'ouvrit brutalement avant de se refermer aussitôt dans son dos concentré dans son travail Overlord ne réagit pas jusque à ce que il entende

« _ au secours monsieur, lui dit la fille de vingt ans qu'il avait vu le jour de son arrivé, ma mère a essayé de résonner mon père mais il veut absolument me marier à ce mage or j'en aime un autre vous seul pouvez m'aider.
_ Et comment le pourrais je. répondit Overlord, Je ne suis que le  chef cuisinier dans cette histoire, et je m'en repart demain soir pour mon auberge.
_justement emmener moi avec vous plutôt être servante dans votre auberge que marié à cet immonde personnage je vous en prie lui dit elle avec une profonde tristesse »

considèrent la requête de la jeune fille et les ingrédients qu'il avait à ça disposition overlord lui « cuisina un puissant somnifère »

« je ne peut empêcher la cérémonie, mais veiller à ce que votre futur mari et les gardes absorbe ceci dit il en lui tendant deux bouteilles de vin qu'il venait de trafiquer avec le somnifère sa mettra un peu de temps à agir, mais ils vont tous s'endormir profondément pour plusieurs heures ça vous laissera le temps de fuir.
Je ne peut malheureusement rien de plus pour vous, termina Overlord 
»

la fille lui adressa un sourire si joli que sous l'armure le cœur d' Overlord se mit à battre à un rythme qu'il n'avait jamais connu jusque alors.

Le lendemain la cérémonie en grande pompes démarra présent au service du bar Overlord tenait le rôle de barman près de l'orchestre dans la sale de bal quand le cortège nuptial entra.
Le mari était un sombre mage émacié flottant dans sa robe noire brodée tout chétif  

quand il vit Overlord il chercha frénétiquement du regard à détailler chaque partie de son armure et quand ses yeux tombèrent sur le gantelet gauche, son visage se glaça de plusieurs expression mêlée,
la terreur, la surprise, et la joie diabolique.

Oubliant tout ce qu'il l'entourait il se mit à léviter de ses doigts s' échappait de longs éclairs de magies mauves avec dansant sur sa robe d'étrange runes


sous son heaume Overlord ressenti une douleur intense l'esprit se faisait de plus en plus présent et lui même sombrant dans l'inconscience il eu la vague et lointaine sensation de se lever et de voir ses gantelets commencer à lancer des éclairs puis une douleur abominable l'envahit puis ce fut le noir et le silence

…...

lorsque il rouvrit les yeux toujours dans son armure et avec son épée il était immergé  flottant dans un liquide bleuâtre, dont il pouvait parfaitement respirer, dans un grand tube de verre, fait pour contenir un homme de grande taille, les parois du tube était par endroit gravé de runes, et il avait à sa base et son sommet d'étrange socles de méta,l d'où provenait et repartait des tuyaux de métal, disparaissant dans le sol et le plafond de la pièce.

d'après ce qu'il pouvait en voir la pièce, où il se trouvait ainsi entubé, était d'architecture de pierres massives, et devait être souterraine, elle servait visiblement de labo à un mage techno, en effet elle mélangeait tout les objets et ustensiles de magie traditionnels, aux machines et équipements les plus modernes, voir même d'avant garde ou futuriste.

Dans un endroit qu'il ne pouvait voir il entendit distinctement une porte s'ouvrir

Étrangement silencieux l'esprit avait pour la première fois, depuis qu' Overlord le connaissait, peur.

Ce qui ne faisait que renforcer la crainte d'Overlord, quand à la suite.

…....    











Gain d'xp: 5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gyokuen Ren
Maître de Black Sun
avatar
Messages : 151
Date d'inscription : 28/02/2014

Fiche de mage
Magie / Arme: Niji no Ãku
Niveau: 31
Expérience:
452/930  (452/930)

MessageSujet: Re: carnet de bal de l'esprit (Gyokuen Ren/ Overlord)   Dim 5 Avr - 11:30





Crimes et punitions adéquates




Assise à son balcon, en compagnie de sa chère fille, Gyokuen contemplait sa splendide cité dans son intégralité. Que cela soit le côté lumineux de celle-ci avec ses commerces, ses magiciens ou encore ses constructions architecturales dignes d'une puissante cité ou bien le côté sombre d'Eyrié avec ses bas-fonds remplis d'esclaves, de nobles déchut ainsi que de criminels jugés par l'impératrice de Pergrande en personne pour des motifs souvent politique. Les oiseaux venaient se poser sur la rambarde en pierre afin de chanter joyeusement devant Gyokuen et sa fille Hakuei. La maîtresse de Black Sun souriait doucement devant l'oiseau et ce moment de détente fut interrompu par un messager de son palais qui s'agenouillait en guise de respect envers l'impératrice et la princesse.

- Votre Excellence. Vous êtes invitée, avec votre fille, au mariage de la fille du noble Akai. Il souhaiterait vivement que vous donniez votre bénédiction à sa fille lors de la cérémonie. Est-ce que cela conviendrait à sa Majesté d'y prendre part ?

L'impératrice maléfique se tournait vers son messager en silence. Ses yeux se posaient sur lui et la grande dame réfléchissait calmement avant de prendre la parole d'une voix douce.

- Ce noble, Akai, je n'entends pas que du bien de lui. D'après mes sources, il fait un peu ce qu'il veut et ne respecte pas vraiment les codes de ma cité. Mais dans un sens, il est fidèle à notre cause. Je vais me rendre à ce mariage. Vous pouvez lui transmettre que j'accepte son invitation.

Le messager s'inclinait encore plus et quittait le balcon de la maîtresse maléfique pour transmettre le message. La cérémonie eue lieu trois jours plus tard et Gyokuen se tenait au beau milieu d'une foule importante. Tout autour d'elle se tenait un cortège de magiciens très puissant, lui servant de garde du corps. Le maître de cérémonie venait s'incliner devant la présence divine de Gyokuen et prenait une voix aigue.

- Votre Majesté. Merci, merci de votre présence au mariage de ma fille. Vous voir est un immense honneur. Je ne saurais que faire pour vous remercier.

La dame ne répondait rien et se contentait de sourire avec malice. Le noble s'inclinait encore plus et lui montrait un garçon en armure. Gyokuen le contemplait de haut en bas et écoutait les propos tenue par le riche maître des lieux.

- Vous voyez cette personne Votre Excellence ? Elle se croit tout permis. Manque de respect au noble que je suis et essaye de révolutionner mes méthodes de travail. Si vous pouviez.... Sans vouloir vous commander.... Faire quelque chose. Demandez au maître de Black Sun d'intervenir ne serait pas de refus votre Grace.

L'impératrice gardait le silence et Akai la laissait tranquille, préférant retourner s'occuper de ses invités. La fête battait son plein lorsqu'un évènement imprévu se fit connaitre. Une attaque eue lieu contre le garçon en armure et la panique montait. Les gardes de Gyokuen furent vifs et rapides pour mettre fin à cette querelle en massacrant sans pitié le futur époux et en se moquant éperdument des dommages collatéraux. Seule la personne en armure, qui était transportée vers un lieu secret de la ville, quittait cet endroit vivant. Tous les autres étaient morts et personne ne sauraient ce qu'il venait de se passer. Tel était l'emprise de Gyokuen sur sa cité.

La maîtresse de Black Sun se rendait au lieu où se trouvait son captif et pénétrait dans la pièce avec pour seul garde du corps sa propre fille. Elle illumina la pièce, libérait l'homme en armure avant de demander à sa fille de le suspendre en l'air avec des chaînes et vint se poser devant lui en souriant.


- Bienvenue dans ma cité. Je me présente, Gyokuen Ren, maire de cette grande ville. Veuillez pardonner cette entrée en matière des plus brutal, mais vous étiez au centre d'un conflit durant une cérémonie. Et, afin d'assurer la sécurité de ma ville, je préfère mettre un terme à tout cela. D'où votre présence ici. De plus, on m'a rapporté diverses choses vous concernant. Vous vouliez aider la future mariée, paix a son âme elle est morte durant l'attaque, à fuir. Et s'il y a bien une chose que je déteste, c'est que l'on s'occupe des affaires de MA cité.

La fin de sa phrase était menaçante et une aura maléfique se dessinait autour de Gyokuen.

- Avant de mettre fin à notre petite conversation, j'aimerais savoir quelque chose. Que venez-vous faire dans ma ville alors que vous venez de la cité royale ?

C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P IC O D E

Gain d'xp: 6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chase Young
Soldat de la Première Division
avatar
Messages : 94
Date d'inscription : 13/03/2015

Fiche de mage
Magie / Arme: magie Argonien (homme Lezard)/ armes : épée Jian , art martiaux
Niveau: 10
Expérience:
46/110  (46/110)

MessageSujet: Re: carnet de bal de l'esprit (Gyokuen Ren/ Overlord)   Dim 5 Avr - 19:03
















Lendemain de soirée
~ une aventure Overlordienne ~







la pièce s'illumina et deux personnes élégamment vêtues s' approchèrent une dame et une  fille plus jeune

Une étrange impression enveloppa Overlord, à la vue de cette dame, expert en aura maléfique du fait de son armure, il parvenait à ressentir celle de la dame ainsi que la magnificence de sa couverture angélique pour la cacher.

La dame le libéra du tube, et Ovelord tomba à la renverse sur le sol avant même qu'il ai pu dire merci ou se relever, il fut suspendu par la fille et enchaîné

se plantant devant lui la dame se présenta comme maire de la ville sous le nom de Gyokuen Ren
lui disant que la mariée était morte dans l'attaque lui reprochant de l'avoir aider pour fuir
et de se mêler ainsi des affaires de sa cité.

Bien quelle faisait sa gentille sa dernière phrase fit tomber son masque angélique et laissa son aura de mal s'exprimer

puis concluant :

Avant de mettre fin à notre petite conversation, j'aimerais savoir quelque chose. Que venez-vous faire dans ma ville alors que vous venez de la cité royale ?

Ayant assez de jouer les bonnes manières et voulant partir au plus vite de cette cité (de fous) son naturel puéril reprit le dessus et aussi décida il d'en jouer affin de créer la surprise.

« ouais mdame j'ai bien aidé la donzelle à vouloir se faire la malle, c'est elle qui ma demandé et elle méritait assurément mieux de choisir son époux, plutôt que de se le faire imposer. Dit Overlord d'un ton amusé et songeur,

Et vous allez rire, mais la seule raison de ma présence dans cette ville, c'est cet arrogant personnage d'aristo, en mimant les guillemets avec ses doigts, qui m'engagea comme chef cuisto pour le banquet de mariage de sa fille.

Parce qu'en dehors d'être un bon guerrier, je me défend pas mal dans ma cuisine, de l'auberge de la tour noire, à notre glorieuse cité royale ou les gens sont plus GENTILS, insitant bien sur le mot gentils, je suis le chef cuisto, associé et coproprio de l'auberge alors quand des clients passe des commandes comme celle là, il font appel à moi.

Puis souriant à toutes dents sous soin heaume avec son air puéril, maintenant que la fête est terminé vous pourriez me ramener à la gare que je rentre chez moi je suis du service de demain midi, d'ailleurs si vous ça vous dit vous aurez qu'a venir on vous offrira le repas et la chambre à vous et à cette charmante jeune fille
 »

il faillit tirez la langue a la fin de sa réplique mais l'esprit lui intima le conseil de s'en abstenir

restait à savoir maintenant pour Overlord les vraies raisons de sa capture car nul doute qu'une personne aussi maléfique que celle là avait massacré tout le monde, mais alors pourquoi il était encore en vie telle était sa question muette.

Il fit les gros yeux et son sourire le plus innocent en attendant la réaction des deux dames tout en balançant ses pieds d'avant en arrière comme un enfant impatient de connaître la suite d'une belle histoire.

Dans son heaume il calculait les probabilités de ce qui allait se passer, mais n'arrivait pas à un raisonnement tangible, aussi après une demi minute à réfléchir et regarder ces dames il abandonna ses réflexions,  mais pas son sourire et ses gros yeux.

Le D20 était lancé restait à savoir sur quelle face il s’arrêterait

….....  

le D20 du destin :
 
















Gain d'xp: 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chase Young
Soldat de la Première Division
avatar
Messages : 94
Date d'inscription : 13/03/2015

Fiche de mage
Magie / Arme: magie Argonien (homme Lezard)/ armes : épée Jian , art martiaux
Niveau: 10
Expérience:
46/110  (46/110)

MessageSujet: Re: carnet de bal de l'esprit (Gyokuen Ren/ Overlord)   Ven 1 Mai - 11:02

RP ABANDONNE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pika-sama
Maître du Jeu
avatar
Crédits : Sirius
Messages : 3268
Inventaire : Banane
Date d'inscription : 10/07/2013
Localisation : Caché !

MessageSujet: Re: carnet de bal de l'esprit (Gyokuen Ren/ Overlord)   Ven 1 Mai - 20:42

Etant donné que cet RP est abandonné, voici les gains des participants :

15 points pour Overlord
5 points pour Gyokuen

Ce sujet est locké et rangé dans les RP terminés ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fairy-reborn.forumactif.org
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: carnet de bal de l'esprit (Gyokuen Ren/ Overlord)   

Revenir en haut Aller en bas
 

carnet de bal de l'esprit (Gyokuen Ren/ Overlord)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Carnet de Chasse
» La Monade : ou comment se torturer l'esprit avec Leibniz
» « Comment en suis - je arrivé là ? » ; Esprit de la Nuit & Petite Utopie
» « Timide ne veut pas dire simple d'esprit. »
» Esprit Servant de l'anneau

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Reborn :: Archives :: Rp terminés-