Rejoignez-nous, pour une aventure unique dans le monde des fées ~ ♦ Le forum a désormais 2 ans !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum fermé. La partie RP est en revanche ouverte.

Partagez | .
 

 Le Temple perdu (ft. Nemesis Orland)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mare S. Ephemeral
Maître d'Yggdrasil
avatar
Crédits : Junpiterparker
Messages : 478
Date d'inscription : 20/06/2014
Age : 20
Localisation : Dans l'anus de la fonda. :3

Fiche de mage
Magie / Arme: Yume no Shinigami
Niveau: 35
Expérience:
73/1260  (73/1260)

MessageSujet: Le Temple perdu (ft. Nemesis Orland)   Dim 5 Avr - 22:53

Le Temple perdu
FEAT. Nemesis Orland
Notre histoire commence à la guilde de Sabertooth, dont la plupart des membres, encore endormis, participent malgré eux à l'ambiance paisible et silencieuse établie par l'aube encore présente...

« N...ne fais plus jamais ça, bakabaka ! » hurla une voix forte, mais encore bien jeune.

En effet, dans une guilde de tigres, une telle ambiance ne peut être que de courte durée. Ceux qui dormaient encore furent très rapidement tirés de leur sommeil par l'une de leurs membres, et sans doute la plus insolite. Il est bien sûr évident que nous parlons ici de la belle aux cheveux d'argent. Non, pas Yukino. Shiro non plus. Mare. Mare S. Ephemeral, shinigami autoproclamée qui venait de sursauter comme une Lucy dans une forêt sombre à cause d'un petit oiseau qui avait eu le malheur de s'introduire dans sa chambre pour se poser sur sa tête. La réaction de la petite fille, ayant le sommeil léger à cause de sa magie, ne se fit bien sûr pas attendre. La pauvre boule de plumes fut relativement traumatisée par le réveil en sursaut de celle-ci, dont la faux l'aurait transformé en blanc de poulet si Mare n'était pas incapable de faire le moindre mal aux animaux, et accessoirement si elle avait la marge de manoeuvre suffisante pour manier son arme.

Peu après que le cri de la jeune fille ait retenti dans les couloirs de Sabertooth, des pas rapides se firent entendre. Celle-ci tenta d'arranger sa coiffure tant bien que mal et d'afficher son plus beau sourire dans l'espoir qu'il s'agisse de son élève, mais tous ses rêves furent brisés lorsque la porte s'ouvrit.

« Pourquoi as-tu crié comme ça, idiote ? » demanda une fille bien plus âgée physiquement que Mare, ce qui ne veut pas dire grand-chose au vu de l'apparence de la shinigami.

« Damedame...j'ai seulement été surprise, c'est tout. Toi, tu ne dors pratiquement jamais, alors tu ne peux pas comprendre. Maintenant va-t-en, si tu ne veux pas que Nemesis te donne une vraie raison de ne pas dormir, bakabaka ! »

L'autre personne fixa froidement Mare pendant quelques secondes, mais voyant que celle-ci tenait parfaitement son regard, elle se résigna et s'en alla. La petite fille frissonna légèrement cependant. Cette Shiro -du moins, c'était le nom que les membres semblaient lui donner- ne lui plaisait pas du tout, tant par son caractère sulfureux que par sa magie effrayante. Ce qui, pour la créatrice de Dark Matter, était loin d'être dénué de sens.

« Une nouvelle journée qui s'annonce... Je devrais commencer à travailler en tant que mage de guilde...faire une mission, peut-être... » pensa-t-elle, encore légèrement dans la brume à cause de son réveil récent.

Après tout, Sabertooth la logeait et la nourrissait comme n'importe laquelle de leurs membres. Non pas que la reconnaissance ne fut un concept bien familier à ses yeux, mais celle-ci éprouvait tout de même un certain besoin de rendre ce que la guilde de son élève lui offrait, ne serait-ce qu'en effectuant quelques missions. Ainsi, celle-ci se dirigea vers la salle principale de la guilde, là où se situait le "trône" du maître Sting Eucliffe, qu'elle salua timidement bien que celui-ci était (pour ne pas changer) en pleine discussion...plus ou moins sérieuse avec Rogue. Après avoir essuyé un regard d'un membre dont elle avait oublié le nom comme tout le monde -mais si, Dobengal, vous savez ! Non ?-, la shinigami se dirigea vers le tableau des missions afin d'en choisir une à son goût.

« Bon...laquelle pourrait être intéressante ? Retrouver un chat perdu... Pff, je me sens rabaissée par le simple fait d'avoir lu cette mission. Cueillir des plantes... Non mais ils plaisantent ou quoi, ce n'est pas digne d'une mage telle que moi ! Ah, celle-là me semble bien ! »

La petite fille décrocha donc l'annonce du tableau. Une mission plus compliquée que celles qu'elle avait déjà lues, bien plus compliquée, puisqu'il s'agissait en l'occurrence de l'exploration d'un temple dont personne ne serait revenu. Bien entendu, vous pensez bien que Mare n'avait pas du tout peur de se rendre dans un tel endroit en solitaire, tant pour le sentiment de peur qui risquerait de l'envahir que pour la dangerosité de la chose. Ce n'est donc pas du tout pour cette raison que la shinigami se rendit vers la chambre de Nemesis.

« S'il y a quelqu'un avec qui je pourrais y aller, c'est bien lui... Bien que certains membres soient plutôt sympathiques, pour une première mission, mieux vaut quelqu'un avec qui je m'entends... » murmura-t-elle dans sa tête, tandis que ses petites jambes la rapprochaient de la chambre de son élève.

Bien entendu, n'importe quelle personne penserait que Mare allait frapper à la porte comme n'importe quelle personne. Sauf que celle-ci n'avait pas la même définition de "frapper", et qu'elle asséna quelques coups de faux à la porte qui fut en morceaux après l'assaut de la petite fille.

« Nemesis, est-ce que tu veux bien partir en mission avec moi ? » demanda-t-elle timidement, avant de tousser pour s'éclaircir la gorge. « En fait, tu n'as pas le choix, bakabaka. Si tu ne viens pas, je te promets de te montrer pourquoi il ne faut jamais énerver une shinigami. »
codage par Junnie sur apple-spring


Citation :
Voilà, si y a des trucs dont tu veux me parler, tu m'envoies un petit sms bébé. Ou sinon t'as skype. :lawl:

Gain d'xp : 8
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemesis Orland
Sabertooth
avatar
Crédits : Avatar by Lucy & Signa by Erza K.
Messages : 99
Date d'inscription : 06/08/2013
Localisation : Dans le lit de Lucy ♥

Fiche de mage
Magie / Arme: Dark Matter
Niveau: 23
Expérience:
104/552  (104/552)

MessageSujet: Re: Le Temple perdu (ft. Nemesis Orland)   Ven 10 Avr - 22:33

Le temple perdu, feat. Mare S. Ephemeral
codage par palypsyla sur apple-spring

Nemesis venait tout juste de se lever, et comme à son habitude, il était directement parti se laver avant de songer à quoi que ce soit d'autre, y comprit le prochain entraînement avec son mentor. L'action se situe donc un bon moment avant un élément perturbateur dans le récit d'une matinée normale pour le jeune homme de dix-sept ans, dans un grand calme comme il les aimait. Qui aura donc duré une bonne dizaine de minutes avant que sa porte ne soit sauvagement défoncée à grands coups de faux qui firent sursauter l'unique occupant de la chambre qui en manqua de faire tomber l'unique serviette qui ceinturait sa taille, à savoir donc son seul vêtement. Il tourna la tête vers ce qui était précédemment une porte et qui n'était désormais que du vide entre quelques murs menant directement au couloir, remarquant la perturbatrice, l'impromptue, la charogne, la malotrue, la vile, la terrifiante... Mare S. Ephemeral, celle qui lui avait appris Dark Matter. Il la toisa avec sa froideur habituelle alors qu'elle lui demanda d'une voix timide s'il voulait bien venir en mission avec elle, avant de se reprendre, le traitant de bakabaka et le menaçant pour qu'il l'accompagne, comme toujours avec elle. Cette fille, si elle pouvait paraître mignonne et douce, était incroyablement dur et violente avec lui. Mais ça lui allait, après tout il faisait avec depuis bien des années déjà et cela ne le dérangeait plus. Même si elle venait juste de défoncer sa porte. Parce qu'elle était un peu comme ça elle.

- J'espère que cette mission valait le coup d'éclater ma porte, dit-il en la toisant avec un air inexpressif. Et tu sais, t'aurais pu toquer, c'est ce que font les gens civilisés Mare.

Il prenait peut-être un risque en s'adressant à elle comme il venait de le faire. Mais il était un peu gêné qu'elle soit entrée ainsi et surtout alors qu'il allait s'habiller. Bah, qu'importe, il aurait qu'à le faire devant elle, après tout ils se connaissaient bien pour que ce ne soit plus dérangeant non ? Parce qu'il était un peu comme ça lui.

- Et attendre que je m'habille, aussi. M'enfin si tu veux, je peux le faire devant toi, j'imagine que tu n'auras aucune objection à faire, dit-il en lui souriant, avant de s'asseoir sur son lit sans pour autant enlever sa serviette. Il n'allait pas VRAIMENT le faire. Sa chambre n'avait plus de porte et n'importe qui qui passerait par là pourrait les voir et se faire des idées, probablement fausses même cela dépendait de comment Mare pouvait réagir, et ils ne pourraient en aucun cas nier au vu de la tenue qu'arborait Nemesis. Il soupira, le dos tourné à la petite shinigami.

- Je suis sûr que t'es venu pour me mater en vrai, dit-il avec un ton moqueur. Depuis quand la taquinait-il ? Lui-même ne savait pas, mais cela l'amusait plutôt. Même s'il ferait mieux de s'arrêter auquel cas Mare lui ferait à lui ce qu'elle avait fait à la porte avec sa faux, et l'idée n'enchantait pas plus que cela le brun.

- Bref, c'est quoi cette mission ? Et pourquoi tu veux la faire avec moi ? T'es pas assez forte pour la faire toute seule ? dit-il en se saisissant de son haut qui était bien sagement plié à côté de lui, histoire d'éviter les quiproquos ou éventuels saignements de nez de la part de ses nombreuses fangirls qui composaient à la fois la guilde et son harem Mare. Et peut-être aussi parce qu'il était un peu pudique. Un peu. Se balader pieds nus et les abdominaux à découverts ok, mais pas tout le torse, il faisait quand même assez frais dehors. Il était un peu gêné à l'idée d'aller en mission avec son mentor, chose qu'il n'avait jamais vraiment fait. Ce ne serait pas sa première mission depuis qu'elle était la guilde d'ailleurs ? Probablement. Et elle le choisissait lui pour l'accompagner lors de cette première fois. C'est vrai que ça devait être quelque chose de spécial pour elle. Ou pas, qu'importe, il avait déjà décidé de venir avec elle, tant qu'elle ne lui faisait pas de coups fourrés ou ne lui plantait pas sa faux dans les parties sensibles. C'est que ça s'énervait vite ce genre de petite bête. Cette dernière étant, bien sûr, Mare. Il venait d'ailleurs de finir de se changer, avec habileté et sans avoir à montrer le détail à sa camarade, qui avait peut-être tourné le dos malgré le spectacle divin qui aurait pu se présenter à ses yeux. Dommage pour elle. Il sourit face à ses étranges pensées, le voilà qui divaguait en attendant les raisons de la demoiselle blanche.

Gain d'xp: 7
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mare S. Ephemeral
Maître d'Yggdrasil
avatar
Crédits : Junpiterparker
Messages : 478
Date d'inscription : 20/06/2014
Age : 20
Localisation : Dans l'anus de la fonda. :3

Fiche de mage
Magie / Arme: Yume no Shinigami
Niveau: 35
Expérience:
73/1260  (73/1260)

MessageSujet: Re: Le Temple perdu (ft. Nemesis Orland)   Mar 14 Avr - 21:38

Le Temple perdu
FEAT. Nemesis Orland
Ah. Tout ceci n’avait absolument rien de prévu. La petite shinigami ne s’attendait pas le moins du monde à une telle vision. Elle qui, d’ordinaire, était si peu sensible aux rayons du soleil que sa peau approchait la couleur douce et pure de ses cheveux… Maintenant, l’objet de comparaison tendait plutôt vers son ruban. Non, vraiment, rien de tout cela n’était prévu. La pauvre « fillette » posa doucement sa main sur sa poitrine dont la taille frisait le ridicule. Elle l’entendait, là, dans sa petite cage. Elle le sentait qui s’agitait, comme un enfant qui s’impatientait de naître. L’organe porteur de tout sentiment. Et cette émotion qui lentement s’élevait en elle, telle une fleur en éclosion, qui lui brûlait les entrailles dans sa course… De la colère, sans doute ? Quoi d’autre, pour que sa peau ait une teinte écarlate semblable à la chevelure de Titania ? D’autant plus que son élève montrait clairement un manque de respect et une provocation démontrée par son attitude…très peu pudique. Par ailleurs, Mare, craignant que celui-ci ne mette sa menace de se changer bien exposé au regard de son maître à exécution, déglutit tandis que son imagination s’emballait. Non pas que la vision d’un Nemesis nu devant elle la dérange (quoiqu’un peu tout de même, voire beaucoup), bien au contraire, la shinigami se demandait bien si le jeune Orland avait grandi à ce niveau-là. Mais étant donné à quel état la blanche avait réduit la porte, seule séparation entre les regards des membres et la scène, la réputation des deux intéressés aurait tourné de manière dramatique si une quelconque personne observait le fait que le maître se tienne dans la chambre de son élève déjà à moitié nu, alors que de nombreuses rumeurs circulaient depuis que Nemesis avait ramené à la guilde une adorable petite fille pure, innocente, douce, calme (mentir est une compétence très utile, voyons)…que l’Orland éprouve des fantasmes pédophiles, cela ne dérangeait pas la shinigami, mais que l’on ose évoquer un seul instant qu’elle ressente de l’amour pour celui-ci la rendait folle de rage et de gêne. Et pendant ce temps, dans le monde réel, visiblement conscient des intentions meurtrières  de la jeune fille, Nemesis finissait de se changer, lui ayant demandé auparavant des détails sur la mission et le pourquoi de sa volonté de l’exécuter avec l’aide de son disciple, la raillant au passage comme il savait si bien le faire. Et ce fut la goutte d’eau qui fit déborder le vase. Mare attrapa sa faux fermement, visiblement plus qu’énervée par le comportement de Nemesis. Du moins, énervée intérieurement, car les rougeurs sur ses petites joues trahissaient un autre sentiment que de la colère. Dans un fracas assourdissant, son arme s’abattit sur le sol, non loin des pieds de son élève, créant un trou à l’impact. Et accessoirement une situation plutôt ridicule puisque même la force physique conséquente de la shinigami ne lui permit pas de retirer sa faux avant de longues secondes durant lesquelles ses rougeurs s’agrandissaient. De petites larmes commencèrent, par ailleurs, à apparaître sur ses yeux. Pas des larmes de tristesse, non. Mais elle était si gênée que cela lui donnait envie de pleurer. Quand elle eut enfin retiré son lourd « outil de travail », elle se décida à répondre à son élève, les lèvres tremblantes, la gorge sèche, la voix hésitante...de très mauvaises conditions pour s’exprimer correctement en somme.

« Ne…ne te méprends pas, bakabaka ! Je suis très forte, plus que tu ne le seras jamais, tu le sais très bien ! » commença-t-elle, sa voix retentissant dans les couloirs de la guilde. Au moins, une chose qu’on ne pouvait pas reprocher à Mare : sa voix était parfaitement audible. Mais comme crier comme cela lui provoquait des douleurs assez énervantes à la gorge, elle toussa doucement pour éclaircir celle-ci avant de continuer. « Je pourrais très bien la faire toute seule…mais comme tu n’es qu’un bakabaka, tu es incapable de réussir une mission seul sans démolir la moitié du lieu, alors je me suis dit qu’il valait mieux que j’en fasse une avec toi pour te montrer comment on se charge d’une mission en bonne et due forme… Et puis, j’en ai choisi une où l’endroit concerné est assez isolé ! Comme ça, tu ne mettras en danger la vie de personne si tu n’en fais qu’à ta tête encore une fois ! Mis à part la mienne… » continua-t-elle. Avant de terminer son monologue, la jeune fille attrapa la feuille de mission, calée de manière très élégante dans l’élastique de sa…culotte.

Et surtout, avant de finir tout cela, elle brandit de nouveau sa faux et asséna un coup au mur juste à côté de la porte afin de sortir de la chambre de son élève, car oui, les cris et le bruit de la faux qui s’était abattue sur le sol avaient attiré des voyeurs qui rappliquaient plutôt rapidement pour assister à la scène de « ménage » entre Mare et Nemesis. Passant par le trou, trop étroit pour son élève au vu de sa taille cependant, la shinigami passa ensuite sa tête par le vide qui remplaçait maintenant la porte taillée en pièces.

« Et en passant, bakabaka, les gens civilisés frappent à la porte, mais je suis une shinigami. Et une shinigami ne frappe pas à la porte, elle, euh…la démolit, je suppose, vu que c’est ce que j’ai fait… » le nargua-t-elle en tirant légèrement la langue et en lâchant ensuite un petit sourire espiègle. Une chose l’amusait toujours autant qu’auparavant, et c’était de provoquer ainsi son jeune élève, d’autant plus que celui-ci ne se gênait pas pour lui rendre la pareille.

Elle s’adossa ensuite au mur, comme toute personne ferait pour se donner un air cool, bien que la présence de l’énorme faux dans ses mains la rende plus effrayante qu’autre chose, surtout lorsque l’on se rendait compte de l’état de la chambre de l’Orland après le passage de la furie blanche. Elle brandit ensuite la mission comme un homme son journal et, pour la première fois depuis le début de la journée, s’exprima calmement.

« Tu écoutes bien, Nemesis ? La mission se passe dans un temple, isolé dans le désert d’Edoras. Mais étant donné que justement, c’est un temple, je pense qu’il est lourdement piégé, d’autant plus que les rares à être revenus de celui-ci ne semblent pas en dire du bien. Peut-être aussi qu’il sera très compliqué de progresser dans un tel endroit…je ne sais absolument rien de la technologie de ceux qui ont bien pu construire ce temple. Et puis, si des chercheurs de trésor sont morts dedans, ça voudrait peut-être dire qu’il y a des f…f…fantômes… »

La jeune fille baissa d’un ton en prononçant cette dernière information. Sa voix tremblait plus encore que lorsqu’elle éprouvait de la gêne. Si elle ne voulait montrer aucune peur, c’était raté. Son corps entier frissonnait légèrement. Et étant donné la qualité d’observateur de son élève, ou du moins, son talent pour transformer le moindre détail en arme pour provoquer ses interlocuteurs, il ne manquerait sûrement pas de remarquer ceci et de lui lancer une petite réplique cinglante afin de la toucher en plein point sensible. La shinigami secoua donc la tête afin de chasser l’idée que l’endroit soit hanté de son esprit. Elle fixa son élève dans les yeux et afficha son plus beau sourire, ce qui ne voulait pas dire beaucoup venant d’une fille qui, de base, ne montrait pas son sourire aisément.

« Enfin bref ! Comme je te l’ai dit, tu n’as pas le choix. Je t’ordonne de venir. Il faut bien que tu apprennes encore des choses de moi, car tu es encore bien trop inexpérimenté sur des éléments autres que ta magie. Ah ! Et j’oubliais, un dernier détail. Emporte surtout de l’eau, tu risques d’en avoir besoin dans le désert vu que tu n’es qu’un humain. Les shinigamis n’en ont pas besoin, car ils ne souffrent pas de la déshydratation. Sur ce, je t’attendrai à l’entrée de la guilde ! Prépare-toi bien, mais tu as intérêt à te dépêcher, bakabaka ! » termina-t-elle, avant de tourner les talons et de se diriger vers la porte des quartiers de Sabertooth.

Après s’être assurée que personne ne pouvait l’entendre, elle sifflota joyeusement, pensant au fait qu’elle soit sur le point de partir en mission avec son jeune et bel élève. De nouveau un moment d’intimité, après de longs moments de séparation, d’autant plus que la présence de la shinigami dans la guilde lui permettait moins de libertés que lorsqu’elle voyageait en solitaire. Mais le jeu en valait la chandelle, puisque cela lui avait permis de rester aux côtés de Nemesis bien plus qu’auparavant.  Perdue dans ses pensées, elle caressa doucement sa faux, d’une main prudente afin de ne pas se blesser. Ces mêmes pensées finirent par sortir de sa bouche sans qu’elle ne s’en aperçoive, et elle les prononça donc à haute voix, sans s’être assurée de l’absence d’oreilles pour l’écouter.

« Ah…dire que Nemesis a grandi à ce point, alors qu’il n’était encore qu’un gamin et surtout un superbe spécimen de bakabaka… Je n’en reviens pas, peut-être qu’un jour deviendra-t-il mature et sage ? Même si je l’apprécie déjà tel qu’il est… »
codage par Junnie sur apple-spring



Citation :
Voilà, désolée si ça pue un peu, j'étais encore perf et tout ce matin wesh ! Dis-moi si y a des trucs qui te vont pas, tout ça. o/
Gain d'xp: 15
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemesis Orland
Sabertooth
avatar
Crédits : Avatar by Lucy & Signa by Erza K.
Messages : 99
Date d'inscription : 06/08/2013
Localisation : Dans le lit de Lucy ♥

Fiche de mage
Magie / Arme: Dark Matter
Niveau: 23
Expérience:
104/552  (104/552)

MessageSujet: Re: Le Temple perdu (ft. Nemesis Orland)   Ven 24 Avr - 23:06

Le temple perdu, feat. Mare S. Ephemeral
codage par palypsyla sur apple-spring

De cette bouche dont ne sortaient que railleries et grossièretés, il avait sous-entendu qu'elle n'était pas capable de faire les choses par elle-même, et comme il l'avait pensé, elle avait réagi en conséquence. Et avec Mare, on avait toujours affaire à du lourd. Autant que cette faux qu'elle braqua sur le brun, avant de l'abattre sur le sol sans préavis, manquant de lui broyer les pieds. Mais heureusement, avec elle, il avait bien appris à toujours reculer, autrement, il prendrait cher. Nemesis aurait bien pu railler à nouveau sa mentor, la taquinant sans aucune fermeté au passage, mais l'expression qu'il vit sur son visage à ce moment-là lui cloua le bec : rouge telle une pivoine, les larmes aux yeux, et surtout cette foutue faux encore dans les mains. Valait mieux la fermer pour le coup. Elle se mit ainsi à crier, vociférant qu'elle était beaucoup plus forte que lui et qu'il en était conscient, d'une voix chevrotante toutefois. La petite blanche pouvait faire cette mission seule, sans lui, ce bakabaka qui ne pouvait pas faire de mission sans tout saccager, digne d'un certain abruti aux cheveux roses d'une guilde dont nous tairons le nom (Fairy Tail), elle allait venir avec lui, pour lui apprendre à faire une mission correctement et sans bavure, d'autant plus que celle-ci se passait dans un endroit isolée (elle pourrait, ainsi, mieux abuser de lui) donc il ne blesserait personne. Si ce n'est elle. Mais comment pourrait-il lui faire du mal, à elle, qui lui avait apprit à maîtriser à la perfection cette magie ? Était-ce là un prétexte ou le croyait-elle réellement capable de se déchaîner au point de la blesser ? Décidément, elle n'arrêtait vraiment pas de se foutre de sa gueule, en le rabaissant comme il le fallait, au passage. En plus de le cogner avec sa putain de faux. En somme, tout ce qu'il aurait aimé s'il avait été d'un bord déviant. Et comme Mare était vraiment une malade mentale, et après avoir presque sorti la mission de sa culotte, elle décida, la chambre de son élève n'étant pas assez bousillée comme ça, qu'elle allait mettre un énorme coup de faux dans le mur, histoire de faire un trou suffisamment grand pour elle, afin qu'elle puisse passer au travers de la masse de personnes qui s'étaient rameutées devant la pièce sans porte, manifestement curieux du spectacle qui se déroulait dans celle-ci, avec cet étrange couple qui n'avait de cesse de mettre le bordel et de se faire entendre. Tout ça à cause d'elle.

Le brun soupira, pas plus choqué que ça de ce qu'elle venait de lui faire subir, avant de s'étirer. Quelle galère cette fille. Et quelle plaie surtout, à lui foutre la honte comme ça. Et puis elle reparut par son trou, déclarant qu'elle était une shinigami, et que donc elle ne frapperait pas à la porte comme une personne civilisé, mais qu'elle la démolit, puisque c'est ce qu'elle avait fait. Cette fille avait le don de l'irriter, avec cette manière de tirer la langue et de se foutre de lui. Par ailleurs, comme elle n'avait pas fini d'expliquer la mission, elle continua dans sa lancée, expliquant qu'elle se déroulait dans un temple du désert d'Edoras, probablement piégé et dont on ne disait aucun bien. L'architecture du temple pourrait bien faire aussi qu'ils allaient avoir du mal à s'y aventurer sans problème. Et surtout, surtout, puisque des chercheurs de trésors y ont péri, ils allaient croiser des « f...f...fantômes... ». À la fin de la phrase de la blanche, qui avait baissé la voix mais qui avait malgré tout été entendue par Nemesis, celui-ci se mit à ricaner, se retenant pour ne pas partir dans un fou rire. Elle frissonna imperceptiblement, et malgré tout, il espéra de tout coeur qu'elle n'ait pas remarqué qu'il se moquait allègrement d'elle. Une shinigami qui avait peur des fantômes. C'était vraiment la blague du siècle. Celle-là, il allait la lui ressortir, c'était certain. Et alors qu'elle secoua la tête, elle lui fit un magnifique sourire, ce qui laissa de nouveau le brun interdit. Celle-là, il allait la lui ressortir, c'était certain. Il n'avait pas envie de prendre un risque pareil et il savait très bien qu'elle était dérangée. Maintenant, il fallait qu'il se bouge. Après s'être assuré que tout le monde s'était bien dissipé dans le couloir, il rentra dans sa chambre, enfin, la pièce sans porte au mur et sol défoncés, comme il l'aimait si bien, fit son sac vite fait en ne prenant que le strict minimum, dont une bonne bouteille d'eau, et partit la rejoindre quelques minutes après à la guilde. Elle, qui était toute à ses pensées, ne le vit pas au début, et il crut l'entendre parler alors qu'il s'approchait d'elle. Qu'importe si elle parlait toute seule. Il n'avait pas envie d'entendre ce qu'elle disait, cette étrange fille.

- Bon Mare c'est bon on peut y aller. Je suis sûr que ça va bien se passer et qu'il n'y aura pas de fantômes, alors pas la peine de flipper à ce sujet, dit-il en la devançant, passant les portes de la guilde. Le désert étant situé plus à l'Est, ils mettraient de longues heures à marcher avant d'en voir une parcelle. Il ne savait pas si elle comptait en profiter pour le railler ou si elle resterai silencieuse comme il avait l'intention de le faire, comme à son habitude, mais il était certain que le voyage se déroulerait vite, même s'il avait choisi de se passer de son tapis volant pour pimenter les choses.

Le temps dans le désert était rude, et même si les tempêtes de sable n'étaient pas fréquentes Nemesis sentait le soleil lui cogner en pleine tête. Il ne savait pas si c'était la même chose pour Mare, car après tout, il n'était pas sûr de savoir si en tant que shinigami, elle était capable de ressentir la chaleur. Et même ce sable lui brûlait les pieds à force, lui qui était pourtant capable de marcher sur la braise-même. Mais la nuit tomba avant qu'ils n'aient pu trouver ce fichu temple qui avait des allures de mirage, et alors la chaleur ardente du jour laissa place à la froideur mordante du crépuscule. Même si Nemesis avait un nécessaire de survie et un sac de couchage pour les nuits froides, il n'avait pas l'habitude de dormir par un temps pareil. C'était décidément un endroit bien trop chiant pour lui, qui commençait d'ailleurs à bien se les cailler, sa façon de s'habiller n'aidant, bien sûr, en aucun cas. Il se rapprocha du feu de camp improvisé qu'ils avaient allumé au préalable histoire de se réchauffer un chouia, pelotonné dans une petite couverture. Il s'adressa alors à sa maîtresse.

- 'Tain Mare, t'as pas froid ? On se les pêle grave ici. Mon sac de couchage sert à rien d'ailleurs, niveau chaleur c'est pas vraiment ça. Ni cette couverture en fait, dit-il en la gardant malgré tout, même si ça ne changeait vraiment rien, ça lui donnait la sensation que c'était le cas. Il marqua un temps d'arrêt, hésitant, mais allant toutefois droit au but. Je pense qu'on va devoir se réchauffer par nous-même, Mare, dit-il en s'approchant d'elle, avec un air sérieux, mais malgré tout avec cette lueur dans les yeux qui indiquait qu'il ne pensait pas une seconde qu'elle allait accepter sérieusement sa proposition. Mais Mare étant Mare, il était impossible de prévoir à l'avance les réactions de cette petite tornade blanche qu'elle incarnait.


Citation :
Désolé de la qualité de la réponse, j'espère que ça te plairas, sale petite.
Gain d'xp: 12
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mare S. Ephemeral
Maître d'Yggdrasil
avatar
Crédits : Junpiterparker
Messages : 478
Date d'inscription : 20/06/2014
Age : 20
Localisation : Dans l'anus de la fonda. :3

Fiche de mage
Magie / Arme: Yume no Shinigami
Niveau: 35
Expérience:
73/1260  (73/1260)

MessageSujet: Re: Le Temple perdu (ft. Nemesis Orland)   Sam 25 Avr - 16:48

Le Temple perdu
FEAT. Nemesis Orland
La blanche sursauta au doux son de la voix mélodieuse de son élève. Enfin, du moins, selon son imagination quelque peu dérangée. Bien que pour une fois, le jeune Orland se voulut rassurant, ce qui, justement, rendait la shinigami encore plus anxieuse. Car s’il se comportait ainsi, alors il avait retenu la peur des fantômes de sa maîtresse. Ce qui, pour une personne aussi provocatrice que Nemesis, ne pouvait signifier qu’une chose : un jour, elle allait de nouveau la recevoir en pleine tête, sa peur des fantômes. Et pour une fois, le jeune tigre aurait eu raison, elle pouvait tenir tête à Shiro, alors de simples esprits errants ne devraient même pas la faire frissonner.

Bien entendu, par pure fierté, la shinigami n’avait rien emporté avec elle. Mis à part assez de nourriture pour tenir un ou deux jours, le temps que Nemesis détruise le temple après en avoir eu marre de chercher, enfin, qu’ils l’explorent de fond en comble jusqu’à trouver ce fameux trésor. De toute manière, elle n’aurait pas faim ni soif, mais entendre son ventre gargouiller pourrait se montrer dérangeant en cas de pépin. Et seulement pour cette raison bien entendu, car après tout, comme tout le monde le sait, « les shinigamis n’ont jamais faim ni soif », tel était le slogan de la tigresse, adapté à toutes les sauces depuis le temps. Slogan qui n’avait bien entendu plus rien de réaliste puisque selon elle, « les shinigamis n’ont peur de rien ». Mais son élève ignorait bien sûr cela. Du moins, cette mission risquait sans doute de lui faire réaliser que Mare n’avait rien de bien différent d’un simple être humain. Mis à part qu’une fillette de huit ans ne pourrait sans douter pas manipuler une faux qui ferait plus du double de son poids, et surtout pas avec l’aisance de la shinigami.

Du moins, la petite fille semblait peut-être plus résistante qu’elle en avait l’air. Une fois arrivés dans le désert, elle ne ressentait pas énormément la chaleur écrasante malgré sa tenue vestimentaire assez chaude, enfin, si on la comparait à celle de son élève, bien que celui-ci pouvait pratiquement jouer les danseuses du ventre, si l’on exceptait son apparence un peu trop masculine. Tout au plus, cela aurait pu être une danseuse du ventre qui aurait un peu abusé des entraînements. Ses cheveux rattrapaient un peu le reste du corps, au moins. A la seule pensée que son élève se mette à danser ainsi, Mare laissa échapper un petit rire silencieux. Le soleil qui frappait sa pauvre petite tête de loli la faisait sans doute divaguer un peu trop. Mais malgré tout, elle s’inquiétait pour son élève. Elle, encore, pouvait supporter aisément le sable grâce à ses chaussures. Mais Nemesis ne portait jamais rien aux pieds, il devait le sentir passer, le désert. La blanche surveillait bien attentivement le sol, car le sable n’était certainement pas le danger le plus menaçant, bien au contraire. Les scorpions et les serpents, tous venimeux bien entendu, abondaient dans un tel endroit. Fort heureusement pour les tigres, ils ne semblaient pas de sortie aujourd’hui, ou surtout, pas intéressés par une petite fille et un bakabaka qui se balade pieds nus en plein désert.

Malheureusement pour la shinigami, si la chaleur et la soif ne provoquaient pas chez elle une réaction intense, le froid était loin d’être l’un de ses amis. Bien au contraire. Et Dieu sait que dans le désert, la chaleur descend bien vite , au point de geler sur place les pauvres fous qui s’y aventureraient dans se préparer auparavant. Et Nemesis semblait bien en faire partie. Ou bien était-il seulement stupide. Mais il espérait sans doute que son petit sac de couchage ridicule et sa couverture minuscule lui offriraient une protection suffisante contre le froid mordant de la nuit. Et sa tenue vestimentaire n’arrangeait en rien son problème. Bien au contraire, le fait de se trouver pratiquement torse nu par un temps glacial ne pouvait que le transformer en iceberg miniature. Au pire, Mare plongerait sa faux dans le feu avant de lui enfoncer dans l’arrière-train, cela le réchaufferait pour des mois entiers. Et puis, ce serait mieux pour la cicatrisation. Cette pensée provoqua chez elle un éclat de rire, loin d’être discret cette fois. Pauvre Nemesis. Lui qui devait déjà supporter le désert glacial en plus de souffrir lorsque le soleil cognait son visage, voilà maintenant que la seule personne qui, théoriquement, pouvait lui apporter un peu de réconfort, se moquerait de lui ouvertement. Sa maîtresse, elle, restait le plus près possible du feu afin de maximiser la chaleur émanant de celui-ci, sans pour autant que ses vêtements ne se mettent à flamber. Mais alors qu’elle comptait tranquillement vaquer à un sommeil léger mais plus que suffisant pour la maintenir en forme pour la journée à venir, Nemesis se rapprocha du feu, et donc, d’elle, se plaignant de l’inutilité de son sac de couchage ainsi que de sa couverture, et s’inquiétant apparemment de la shinigami qui, par ailleurs, commençait également à s’engourdir doucement. Elle frotta donc ses mains l’une contre l’autre avant de les tenir au-dessus du feu. Et son élève lui fit alors une bien étrange proposition, tandis que la petite fille plongeait son regard dans celui de l’Orland.

« Qu’as-tu…osé me demander… ? » murmura lentement la blanche, visiblement peu consentante à l’idée de se coller au jeune tigre, même pour se réchauffer.

Et la lueur dans les yeux de Mare évoquait tout de suite un mot d’ordre pour toute créature douée de raison : fuir. Car tout le monde le savait, même à Sabertooth. Quand Mare était gênée, autant aller voir Zeleph pour mourir sans trop souffrir. La shinigami se demandait bien ce qui passait par la tête de son élève, qui, même en sachant cela, lui proposait une telle chose. Peut-être voulait-il réellement mourir en fin de compte ? Pourtant, personne d’autre que lui ne savait à quel point les réactions de la tigresse se montraient imprévisibles lorsque celle-ci se trouvait gênée par une quelconque action ou parole extérieure. Du moins, imprévisibles du fait qu’elle pouvait s’attaquer à l’environnement ou à la personne en elle-même, voire même vociférer toutes les insultes que son dialecte de petite fille de cinquante ans contenait. Dans le cas présent, elle projeta une vague noire qui frôla de très près Nemesis, sans pour autant présenter le moindre danger au vu de l’angle de celle-ci, et manqua d’éteindre le feu, ce qui aurait représenté un réel problème cette fois-ci, plus encore que le fait que Nemesis soit blessé par l’assaut de Mare, car si les deux mages de Sabertooth grelottaient déjà en sa présence, alors la blanche ne donnait pas cher de leur peau sans lui.

Une fois sa colère (plus ou moins) calmée, la petite tigresse se tourna de nouveau vers son élève, arborrant une expression qui donnerait des sueurs froides à n’importe qui dans ce monde, même les plus forts. Ca, ou le fait qu’elle brandisse sa faux comme un homme sa bi…ère. Même si dans l’absolu, une petite fille de dix ans avec un air énervé n’effraierait pas le moins du monde, malgré la présence d’une telle arme dans ses mains. Surtout lorsqu’on savait que sa lame ne servait pas à trancher. Mais si cette petite fille était Mare, alors la situation devenait tout de suite plus inquiétante. Les lèvres de la shinigami commencèrent à trembler, signe qu’elle cherchait à parler.

« Bakabaka ! Lolicon ! Pédophile ! Pervers ! Voyeur ! Nudiste ! Délinquant ! Imbécile ! Eunuque ! » cria-t-elle, ainsi que plusieurs insultes qu’il ne valait mieux pas répéter pour le bien des yeux de tous. Car oui, malgré son caractère calme lorsque personne ne l’embêtait, ne la gênait ou même, ne lui parlait (quand elle se trouvait seule en somme), la blanche possédait un répertoire d’insultes très vaste qui lui offrait une répartie plus que valable en cas de concours de noms d’oiseaux.

Elle frappa le sol de son pied, visiblement pour libérer le reste de colère qui restait en elle (car oui, quand on s’appelait Mare, on était toujours en colère après avoir attaqué ouvertement et insulté de tous les noms son élève). Et là, devant les yeux de son élève qui devait déjà avoir été assez perturbé comme cela par le comportement de sa maîtresse, la blanche…éternua. Tout cet effort l’avait quelque peu affaiblie physiquement, et elle commençait à ressentir bien plus qu’auparavant le froid dévorant du désert nocturne. Elle fixa intensément Nemesis de ses yeux dorés bien plus perçants qu’auparavant à cause de la rougeur de son visage, avant de se résoudre à faire ce dont elle n’avait absolument pas envie.

« Bon, très bien, bakabaka… Mais si tu en profites pour me tripoter ou je ne sais quel fantasme peut bien passer dans ta tête de lolicon, je te jure que j’aurai une bonne raison de te traiter d’eunuque ! Tu m’as comprise, espèce de pervers ?! » le menaça-t-elle avant de  s’asseoir de nouveau à côté du feu et de son élève, et de se blottir doucement contre lui pour se réchauffer, la tête posée sur son torse.

Finalement, ce n’était pas si terrible que ça d’être dans une telle position. Et surtout, attendre à l’affût d’une seule raillerie de la part de son élève pour le punir comme il le fallait la fatiguait énormément. Elle finit donc par s’endormir bien rapidement, gardant cependant les oreilles en alerte et un sommeil bien léger pour réagir presque instantanément en cas de moquerie de la part du jeune tigre. Car si le fait d’avoir une Mare très en colère deux minutes auparavant collée à soi glacerait d’effroi la plupart des personnes normalement constituées, Nemesis restait un cas bien spécial. Et c’était par ailleurs la raison pour laquelle la shinigami ne dormait qu’à moitié, car elle savait qu’il serait bien capable de la provoquer sur la situation actuelle.

La nuit passa cependant bien vite, Mare ayant fini par tomber dans un sommeil lourd à peine quelques minutes après avoir pris sa position, et la blanche fut réveillée par le retour du soleil qui commençait déjà à embêter la petite tigresse sans grand succès, car mis à part l’éblouir, la lumière ne lui faisait pas beaucoup d’effet. Ignorant si son élève dormait encore ou non, elle se détacha de lui. Après tout, elle n’avait plus aucune raison de rester ainsi et lui non plus, puisque la nuit glaciale avait laissé sa place au jour brûlant. Cependant, comme elle ressentait le besoin de parler un peu de la mission avant de se remettre en route, elle asséna un coup de pied au dos de Nemesis. Ne vous y trompez pas, elle ne faisait pas cela pour le réveiller, elle aurait agi ainsi même s’il l’était. Ce coup de pied faisait partie d’un de ses nombreux plaisirs personnels, la plupart étant liée à la persécution de l’Orland. Et puis, qui ne rêverait pas de se faire frapper par une petite fille ? Bon, en réalité, mis à part les personnes ayant un penchant bizarre, personne. Mare éteignit le feu avant toute chose, pour éviter qu’on ne les suive, ou qu’un animal du désert ne se blesse à cause d’une braise projetée. Toujours dos à son élève, elle réfléchit un instant sur ce qu’ils pouvaient bien faire, avant de commencer à évoquer son « plan » à celui-ci, sans s’assurer de son attention auparavant. De toute manière, il devait être réveillée, et surtout, de mauvaise humeur à cause du traitement de la jeune fille.

« Puisque ce temple semble être dur à trouver, je vais tenter de sentir la présence d’êtres humains aux alentours pendant que nous marcherons. Ca ne fonctionnera peut-être pas, mais bon, ça ne coûte rien d’essayer après tout. Tu n’es pas d’accord ? Pour une fois, ça m’arrangerait bien qu’il y ait des fantômes, car même si ma magie ne m’a jamais servi sur de tels individus, elle pourrait peut-être marcher… Et puis zut, c’est de ta faute aussi, tu aurais pu prendre ton tapis volant, ne serait-ce que pour voir le désert de plus haut ! Si on ne trouve pas ce temple, c’est à cause de toi, voilà, pervers ! » lui reprocha-t-elle, de son habituel ton qui démontrait à quel point elle était pourvue d’un caractère doux et calme.

Elle s’approcha ensuite d’un cactus long et droit, avant de mettre un grand coup de pied dedans pour le briser, et s’abreuva quelques instants de son jus qu’elle avala goulûment, avant d’en passer un peu dans sa chevelure et sur son visage. Si au moins, elle n’avait pas emporté d’eau, elle connaissait parfaitement des astuces comme celles-ci, à force d’avoir voyagé un peu partout dans le monde quand elle était encore à Earthland. Cela faisait d’elle une voyageuse plus ou moins aguerrie. Mais comme elle s’inquiétait tout de même pour l’Orland, elle se tourna vers lui afin de faire partager sa sagesse infinie (et accessoirement de le provoquer une fois de plus).

« On y va, je n’ai pas envie de perdre de temps et de t’entendre te plaindre lorsqu’il fera trop chaud. Si tu as de l’eau, bakabaka, tant mieux pour toi, mais n’oublie pas d’en mettre sur ton visage et dans tes cheveux. Sinon, les cactus sont une très bonne source. Même si ça risque de te donner des idées d’avaler le jus de quelque chose de long, droit et dur, espèce de pédophile. » le railla-t-elle, avant de tourner les talons et de commencer à marcher, sans l’attendre un seul instant. Après tout, il était beaucoup plus grand qu’elle et n’aurait aucun mal à la rattraper, alors elle prenait de l’avance. Mais sa magie ne semblait pas lui être d’une grande utilité pour l’instant, ce qui signifiait sûrement que le temple se trouvait loin et qu'il y avait possiblement des fantômes tout de même, ou qu’il était proche et totalement dénué d’habitants. Ou que sa magie ne fonctionnait pas sur les fantômes, mais Mare préférait grandement la seconde option.
codage par Junnie sur apple-spring


Citation :
Désolée de la mauvaise qualité de la réponse...;w;
Gain d'xp: 23
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemesis Orland
Sabertooth
avatar
Crédits : Avatar by Lucy & Signa by Erza K.
Messages : 99
Date d'inscription : 06/08/2013
Localisation : Dans le lit de Lucy ♥

Fiche de mage
Magie / Arme: Dark Matter
Niveau: 23
Expérience:
104/552  (104/552)

MessageSujet: Re: Le Temple perdu (ft. Nemesis Orland)   Mar 19 Mai - 19:20

Le temple perdu, feat. Mare S. Ephemeral
codage par palypsyla sur apple-spring

Le repentir ne lui était plus permis après l'affront qu'il venait de commettre. Il avait prononcé l'imprononçable, et avec Mare, il savait qu'il allait le payer au prix fort. Son regard plongé dans le sien, si la scène aurait pu paraître romantique à un oeil extérieur, il n'en n'était rien. La tendresse, avec Nemesis Orland et Mare S. Ephemeral, restait une notion parfaitement étrangère. Dans les yeux de son mentor, il pouvait voir toute l'étendue de sa colère suite à sa proposition. Le brun déglutit avec difficulté. Son heure était venue, il allait mourir. Ce serait toujours mieux que de devoir la supporter pour le reste de ses jours, au moins. Ses jours à lui. Parce qu'à force de le persécuter comme elle le faisait, elle serait la raison de sa fin de toute manière, alors autant en finir dès maintenant. Sa réaction ne mit que quelques secondes à venir, après lui avoir demandé ce qu'il avait eut le culot de lui dire. Elle lança une vague noire sur lui, et s'il ne l'avait pas esquivé, se faisant frôler de près, il en aurait subi les conséquences. Mais Nemesis était quelqu'un de fort, résistant, habitué à la sulfureuse demoiselle. Enfin, l'expression angoissée qu'il avait arborée en évitant l'attaque aurait bien tendance à dire le contraire, mais tout comme elle, il se reprit très vite, car bientôt, elle s'était tournée vers lui, un air terrifiant collé au visage. C'est à ce moment-là qu'il comprit que son cas n'était pas près d'être réglé. Elle leva sa faux, comme si elle allait l'abattre sur lui, mais à la place, elle se mit à parler, ne déversant aucune parole qui aurait pu être tendre à celui qui possédait le sot statut d'élève. Elle était plutôt en train de l'insulter, de pervers, pédophile, délinquant, bakabaka surtout. Ah tiens, eunuque, c'était une nouveauté chez elle. Si elle avait été plus proche de lui, elle aurait su que Nemesis était loin d'être castré. Mais pour le moment, elle lui hurlait dessus, alors il attendait, attendait, et attendait qu'elle finisse.

C'était d'une violence inouïe. C'était quelque chose qui aurait brisé l'innocence de n'importe quel enfant, notamment parce qu'il aurait demandé ce que voulait dire les insultes de la madame avec les cheveux blancs, et ça, aucun parent n'aurait vraiment aimé expliquer. Et puis elle frappa le sol, notamment avec son pied, probablement parce que lui aussi devait prendre. Tout le monde devait prendre avec Mare, même l'environnement. Cette fille était vraiment une psychopathe. Il se retint de soupirer, sous peine de subir de nouveau, malgré qu'il l'ait considéré avec un air froid tout le long de son flot d'insultes. Enfin, elle éternua, comme si tout cela avait fini par la rendre malade. Elle n'avait eu que ce qu'elle méritait, cette sale petite tortionnaire. Mais ça, c'était avant de le regarder, lui, assis au sol, encore désemparé mais qui ne le montrait pas derrière ses yeux froids et rouge sang. La blanche avait le rouge aux joues, et un regard perçant dont il était encore une fois le privilégié. « Bon, très bien, bakabaka... » dit-elle avant d'ajouter qu'il n'avait pas intérêt à faire quoique ce soit de déplacé, en bon lolicon, pervers et pédophile qu'il était bien sûr. Il pencha la tête sur le côté et écarquilla les yeux alors qu'elle s'était assise à côté du feu, mais surtout de lui, avant de se caler contre lui et de poser la tête contre son torse. La surprise laissa bientôt place à la perplexité, car oui, Nemesis ne savait pas quoi penser. Avec elle il n'avait jamais vraiment su quoi penser de toute manière. Cette fille était une énigme vivante, même pour lui qui devait probablement la connaitre le mieux. Il passa ses bras autour d'elle, et posa sa tête sur la sienne, attendant que le sommeil vienne le gagner à son tour, alors qu'elle était déjà endormie. Elle était forte pour le menacer et l'insulter, mais en réalité, elle était bien plus fragile qu'elle voulait le faire croire. Il soupira, soufflant des paroles qu'elle n'entendrait jamais, et mieux valait pour lui.

- Tch. Espèce d'idiote va.

Et avec ces rousseurs sur ses pommettes, il n'avait pas l'air bien fin.
Enfin, ça c'était avant le réveil. Un coup de pied dans le dos, encore un classique de Mare. Le brun se frotta les yeux, grommelant des choses inaudibles. Il venait de se réveiller, et même si ça n'avait pas été le cas, il aurait probablement été frappé de toute façon. Nemesis était déjà énervé de l'attitude de cette petite qui n'avait pas l'air d'en avoir terminé avec lui. Ils repartiraient à la recherche du temple, pendant qu'elle essayerait de sentir la présence d'humain, puisque que ça ne coûterait rien d'essayer. Et s'il y avait des fantômes, comme elle semblait le croire, ce serait l'occasion de voir si sa magie marchait sur eux.

- Et puis zut, c’est de ta faute aussi, tu aurais pu prendre ton tapis volant, ne serait-ce que pour voir le désert de plus haut ! Si on ne trouve pas ce temple, c’est à cause de toi, voilà, pervers !

Il n'avait pas pris son tapis non, pour une raison qui n'en n'était pas une : Il avait eu la flemme. Et puis elle pouvait utiliser ses jambes, elle était en train de le faire en ce moment-même. Cette dernière brisa un cactus et se nourri de son eau, sous le regard attentif de son élève.

- Ça aurait quand même été moins drôle si j'avais pris mon tapis. Mais je ne pensais pas qu'un simple désert serait aussi difficile pour toi Mare, dit-il en continuant de la regarder, alors qu'elle se retournait, ne faisant pas attention à ses paroles. Lui, il avait pris son eau, c'était quand même mieux que de se barbouiller d'une eau entreposée dans une plante située en plein désert. Elle lui conseilla de s'en mettre sur le visage et les cheveux, puisqu'il en avait, sinon il pourrait se servir dans les cactus comme elle venait de le faire.

- Même si ça risque de te donner des idées d’avaler le jus de quelque chose de long, droit et dur, espèce de pédophile, dit-elle en tournant les talons, reprenant la route.
- Pfff, et après c'est moi le pervers. Décidément Mare tu te fous de ma gueule.

Encore une fois, cette fille lui paraissait incompréhensible. C'était comme si elle avait le besoin constant de le rabaisser, peut-être pour éviter qu'il ne se prenne trop au sérieux et se sente inférieur à elle ? Dommage pour elle si elle pensait ça. Ou alors c'était juste dans la nature de l'irascible personne qu'était Mare. Cette mission risquerait probablement d'être longue. Sauf s'il décidait que ça le soûlait suffisamment comme ça pour qu'il détruise le temple. Enfin, ce serait bête pour le patrimoine d'Edoras, mais peu important à la fois à ses yeux et à ceux de Mare. Plusieurs heures de marche allaient s'annoncer si celle-ci ne ressentait aucune présence. À moins qu'il n'y ait personne dans le désert et qu'elle se fasse des idées quant aux éventuels fantômes. Enfin, Nemesis ne savait même pas pourquoi ils étaient là, à part pour trouver le temple. Et ensuite quoi ? Il fallait trouver un objet ? Ou une personne ? Mare ne lui avait rien dit et il n'était pas plus avancé que ça, car tout ce qu'elle faisait c'était le railler continuellement. Et le soleil qui cognait n'arrangeait rien.

Mais heureusement, après quelques heures dont l'Orland avait perdu le compte, ils aboutirent à quelque chose. Il s'arrêta alors, et il sentit Mare se cogner contre son dos. Elle pouvait faire attention à la route, non ? Nemesis se retourna vers elle.

- Regarde, Mare, au lieu de me rentrer dedans.

Même s'il se doutait qu'elle aimât bien lui rentrer dedans, dans tous les sens du terme. Mais il s'en fichait, parce qu'une grande bâtisse leur faisait face, les surplombant de toute sa largeur. Elle était impossible à voir de loin, et ce détail lui donnait un caractère mirageux. Des inscriptions en langage inconnu étaient inscrites dessus, et une grande porte qui semblait inviolable servait à la fois d'ouverture et de fermeture à l'endroit. Enfin, et en finalement peu de temps, ils avaient trouvé le Temple du désert.


Citation :
Moi de même. Et du temps, aussi. Lel.
Gain d'xp: 13
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mare S. Ephemeral
Maître d'Yggdrasil
avatar
Crédits : Junpiterparker
Messages : 478
Date d'inscription : 20/06/2014
Age : 20
Localisation : Dans l'anus de la fonda. :3

Fiche de mage
Magie / Arme: Yume no Shinigami
Niveau: 35
Expérience:
73/1260  (73/1260)

MessageSujet: Re: Le Temple perdu (ft. Nemesis Orland)   Mar 19 Mai - 23:03

Le Temple perdu
FEAT. Nemesis Orland
Mare frotta doucement sa petite tête après un choc soudain contre le dos de son bien-aimé élève auquel elle portait une attention toute particulière. Et en effet, il pouvait se targuer d’être la victime favorite de la shinigami. Et cette fois encore, suite à l’interpellation de l’Orland, la blanche réagit au quart de tour comme à son habitude et afficha une splendide marque sur la joue du jeune tigre. En effet, le doux son d’une gifle venait de retentir devant la porte du temple tant recherché. Une chose était sûre désormais, si quelqu’un existait encore à l’intérieur dans une quelconque forme, il était désormais parfaitement au courant de la présence de Sabertooth. La voix très aïgue et élevée de la shinigami assurant d’autant plus ce fait.

« Ecoute-moi bien, bakabaka ! Je suis ton maître, et en tant que tel tu me dois le respect, est-ce bien clair ? Alors désormais, j’aimerais TRES FORTEMENT que si tu me rentres dedans de cette manière, tu t’excuses dans les cinq secondes qui suivront ! Est-ce bien clair dans ta tête de gamin idiot ?! Maintenant, si tu le veux bien au lieu de me bousculer comme un goujat, j’aimerais bien examiner tranquillement cette porte afin qu’on puisse peut-être entrer et réussir notre mission ! » hurla la petite fille de tous ses poumons.

En effet, une chose ne pourrait jamais être enlevée à Mare : sa voix montait aisément dans les décibels en un temps record, surtout lorsque l’on remarquait à quel point elle était de petite taille. Sa mauvaise foi atteignait également des sommets, plus encore que quiconque en ce monde. Et si sa magie, cette possibilité fut-elle réaliste, se nourrissait d’un tel trait de caractère, Mare serait en ce moment plus puissante encore que toute l’armée royale réunie. Bien évidemment que Nemesis n’était en aucun cas en faute dans cette bousculade. Mais Mare ne respectait absolument rien, et n’a jamais admis ses erreurs depuis qu’elle était née. Alors elle ne commencerait pas maintenant. Néanmoins, pour se montrer un tant soit peu utile, elle s’approcha lentement de la porte afin de déceler un quelconque mécanisme, ou de déchiffrer les mystérieuses écritures inscrites sur le bâtiment.

« Tu vois, Nemesis, c’est là la différence entre toi et moi. Je porte en moi de nombreuses connaissances, et non pas ton enfant comme ton cerveau de lolicon a dû le penser. Ainsi, je peux parfaitement te dire ce que cette écriture signifie. Voici la traduction : « Ô toi, ridicule humain accompagné d’une créature à la beauté sans égale, si cette porte tu veux franchir, tu devras faire une démonstration de ton pouvoir en la faisant voler en éclats ». Je propose donc d’obéir à ces écrits et de faire ce qu’ils demandent. »

Oui, vous l’aurez compris, en réalité Mare ne connaissait aucunement cette langue et s’était contentée de faire la fière devant son élève afin de ne pas perdre le peu d’honneur qui lui restait sûrement aux yeux de l’Orland, prouvant au passage qu’admettre ses erreurs ne faisait pas partie de la mentalité de la shinigami. Elle recula donc lentement de la porte afin de prendre de l’élan pour ce qu’elle comptait faire. Se trouvant à proximité de son élève, elle lui asséna un coup de pied sans le moindre complexe, et se tourna ensuite vers lui pour le narguer une fois de plus, car c’était bien connu, pour votre santé, provoquez cinq fois Nemesis par jour.

« Tu vois, c’est parce que tu ne me laissais pas suffisamment de place. Es-tu stupide ou juste indiscipliné ? Ou tu ne m’écoutes pas ? Je t’ai dit que les inscriptions voulaient qu’on détruise la porte, et je vais le faire de ce pas. »

Sur ces mots, elle afficha un petit sourire espiègle sur son joli minois et chargea sa faux de ses propres cauchemars. Elle fonça alors vers la porte, brandissant sa…faux entourée d’une aura noire et l’abattit sur la porte qui vola en éclats, projetant des morceaux ici et là, que Mare esquiva dans toute sa grâce et son agilité légendaires, c’est-à-dire en les brisant du dos de la lame de sa faux. Elle fit ensuite signe à son élève d’approcher et pénétra doucement dans le trou sombre qui faisait auparavant office de porte, se plaignant d’entrée de jeu du manque de luminosité, et lançant à Nemesis un « Et je parie que tu n’as rien amené de lumineux… » d’un ton trahissant fortement le fait que Mare l’ait trouvé relativement inutile pour l’instant. Même si la shinigami ne ressentait guère l’envie de vérifier ce qu’aurait pu donner Nemesis qui aurait tenté de déchiffrer les inscriptions sur la bâtisse. Sans doute le même résultat, en bien pire, car Nemesis aurait été de mauvaise humeur en agissant ainsi, et aurait peut-être même fini par démolir le temple entier. Car non, Mare n’avait pas été mise de mauvaise humeur, elle se levait tout le temps du pied gauche. A un tel point qu’on se demandait parfois si ses deux pieds n’étaient pas gauches. Néanmoins, après avoir suffisamment râlé pour les dix prochaines secondes, elle finit par s’enfoncer lentement dans le temple, quitte à violer l’intimité d’anciennes civilisations.

Le début, en soi, n’offrait pas réellement de grandes sensations pour la seule shinigami phasmophobe, et accessoirement la seule shinigami tout court. Un simple couloir qui semblait mener plus profondément encore dans l’édifice, quelques pièges bien entendu, mais rien de bien menaçant compte tenu des réflexes des deux mages. Après une poignée de minutes de marche qui, comparées à leur randonnée dans le désert, paraissaient pratiquement paradisiaques pour la petite fille, celle-ci s’arrêta en entendant un son étrange. En effet, Mare ayant démoli l’entrée scellée, l’air pouvait désormais entrer dans le temple, reproduisant à la perfection des râles humains qui terrifièrent la jeune tigresse. Sa peau vira très rapidement au blanc, à un tel point que sa chevelure semblait pratiquement sombre à présent, et elle se mit à pleurer, laissant échapper quelques sanglots qui, assurément, furent entendus par son élève. Et elle n’osa pas se tourner par peur de subir les railleries de l’Orland, sa fierté en prendrait un coup, elle devait déjà paraître ridicule à ses yeux. Elle se reprit donc bien vite et lança un regard absolument dénué de bonnes intentions à Nemesis.

« Ecoute-moi bien espèce de stupide bête assoiffée de pulsions perverses ! Si tu racontes à quiconque que tu viens de me voir pleurer, j’arrache chaque morceau de ta peau, puis j’enfoncerai un couteau dans ta chair pour gratter tes os en me délectant de tes cris de douleur, puis je te laisserai dans une forêt, servi sur un plateau aux bêtes sauvages ! Est-ce bien clair ?! Ah, et j’oubliais ! Je te castrerai bien évidemment, et j’inscrirai « Eunuque » sur ton front au fer chauffé ! Tu m’as bien comprise ou je dois te faire une démonstration, bakabaka ?! » rugit la petite fille, à un tel point que sa voix se répéta dans le long couloir. Merci, monsieur l’écho, toujours présent quand on avait besoin de lui.

Après avoir lâché un petit « Hmph ! » pour signaler son mécontentement, comme si ce qu’elle venait de dire ne suffisait pas, elle continua sa route jusqu’à un escalier. Rien de bien imposant, simplement des marches, bien qu’un peu grandes pour une petite fille telle que Mare qui manqua de tomber la tête la première plusieurs fois et vida pour une fois son répertoire d’insultes sur autre chose que l’Orland, en l’occurrence, un escalier. N’oubliez pas, vous, les mamans escaliers. Vos enfants aussi peuvent subir des insultes, alors protégez-les bien. Ils finirent donc par arriver devant une sorte d’arche, qui elle aussi portait des inscriptions qui semblaient provenir de la même langue que celles précédemment « déchiffrées » par la shinigami. Celle-ci se concentra donc afin de traduire et de répéter le message dans une langue compréhensible par Nemesis. Et bien entendu, comme auparavant, elle n’avait aucune idée de ce qui signifiaient ces symboles. Elle toussa cependant et se tourna vers son élève, un petit sourire arrogant sur son visage.

« Tu vois, Nemesis, voilà la preuve de ma sagesse légendaire, je sais exactement ce que tout cela veut dire alors que tu n’en as pas la moindre idée ! Alors, impressionné n’est-ce pas ? Je suis sûre que tu l’es ! Ne t’en fais pas, je sais à quel point je suis incroyable, alors ne me complimente pas, tu vas me faire rougir. Donc, ces inscriptions signifient « Détruisez tous les murs et agrippez le trésor tant convoité ! ». Alors, on va tout casser. Tu n’es bon qu’à ça, après tout. »

Mare rit légèrement et s’avança lentement dans le labyrinthe. Alors qu’elle fit signe à Nemesis de la suivre, un mur se dressa sur son chemin et la petite fille, sans regarder où elle allait, le heurta de plein fouet, tombant sur ses petites fesses en poussant un petit gémissement plaintif. Elle devait avoir l’air terriblement idiot d’une parfaite loli, et cela ne lui plaisait guère. Elle bondit donc sur ses pieds et frappa violemment le mur qu’elle détruisit dans un grand fracas assourdissant. Et alors qu’elle allait continuer sa route, un autre mur surgit du sol pour remplacer le précédent et Mare lui fit donc un câlin, tout comme à son prédécesseur. Se frottant la tête, elle décida d’abandonner et se tourna vers le jeune tigre, arborrant cette fois-ci un air plus sérieux, elle croisa les bras et s’adressa à lui d’un ton plus respectueux.

« On dirait bien que ce labyrinthe contient une sorte de mécanisme, Nemesis…il va falloir user de nos méninges pour progresser dans cet endroit, j’en ai bien peur. Tu es prêt ? Je refuse qu’on perde la face devant les autres, et surtout pas cette peste de lolita gothique ! »
codage par Junnie sur apple-spring


Citation :
Désoléééée, c'est vrai nuuuul. TwT
Gain d'xp: 16
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemesis Orland
Sabertooth
avatar
Crédits : Avatar by Lucy & Signa by Erza K.
Messages : 99
Date d'inscription : 06/08/2013
Localisation : Dans le lit de Lucy ♥

Fiche de mage
Magie / Arme: Dark Matter
Niveau: 23
Expérience:
104/552  (104/552)

MessageSujet: Re: Le Temple perdu (ft. Nemesis Orland)   Dim 21 Juin - 3:25

Le temple perdu, feat. Mare S. Ephemeral
codage par palypsyla sur apple-spring

Mare s'était cognée contre lui, alors qu'ils étaient face au temple, et c'est au moment où elle lui colla une claque qu'il comprit que jusque-là, elle avait été absolument adorable. Sa joue était rouge, mais il ne souffrait pas pour autant. Le contact de la main de Mare sur son visage ne l'avait pas fait frémir, bien que celle-ci pouvait se targuer d'avoir la peau douce, mais Nemesis n'était en rien un masochiste pour apprécier ce contact. Il se retint de soupirer et resta parfaitement stoïque tandis que la blanche était en train de superbement l'engueuler, qu'il lui devait le respect, s'excuser et ne pas la bousculer tel un goujat. Mare faisait encore une fois preuve de sa divine mauvaise foi, et Nemesis commençait doucement à regretter d'être venu avec elle. Heureusement, il n'était pas du genre à perdre patience pour si peu, sinon il ne continuerait pas de se la trainer. Le regard froid qu'il lui lança ne lui fit rien, alors que celle-ci s'avançait vers la porte. Les écritures sur la porte ne lui étaient pas inconnues d'après ses dires, et c'était là la différence entre elle et lui : Elle était beaucoup plus intelligente, parfaite, superbe, et les signes sur le bâtiment ne faisaient que le confirmer. Ils lui indiquaient également d'éclater la porte en bonne et due forme. Mare s'apprêtait à le faire, mais avant cela elle jugea bon de mettre un coup de pied au jeune homme près d'elle. Il se permit de lâcher un soupir, déjà parce qu'il s'y était attendu et que ça ne lui avait rien fait en dehors de passablement l'irriter, et aussi parce qu'il songea à comment cela se déroulerait dans le temple. Il eut un léger sourire à la pensée qu'à un moment ou à un autre, faire la maligne ne suffirait plus et elle aurait alors besoin de son aide à lui. Mare n'eut qu'à se concentrer un tant soit peu pour que sa faux devienne d'une aura noire, portant le poids de ses cauchemars, avant de l'asséner sur la porte pour littéralement la faire voler en éclat. Un moyen comme un autre d'entrer dans un lieu protégé.

En entrant, la blanche râlait comme à son habitude, car en effet Nemesis n'avait rien apporté de lumineux. Le couloir qu'ils longeaient à présent était bourré de pièges, bien que ce n'était pas un obstacle suffisant pour les deux mages de Sabertooth. Sauf ce rondin qui avait surgit de nul part et qui reposait à présent, en pièces, sur le sol. Il avait bien faillit se le prendre. Peut-être aurait-il dû utiliser Mare comme bouclier, cela lui aurait facilité un peu plus la tâche. Celle-ci s'arrêta de marcher au bout de quelques minutes, et le brun avait bien failli lui rentrer dedans, provoquant un cataclysme qui aurait certainement détruit le temple. Mais au lieu de ça, la blanche semblait focalisée sur autre chose. Et alors ils entendirent des bruits terrifiants, dus au vent qui s'infiltrait dans le temple et parvenait jusqu'à eux, ou en tout cas à leurs oreilles. Si l'utilisateur de Dark Matter en resta parfaitement de marbre, pour la shinigami il n'en était rien. Il s'étonna de l'entendre sangloter, alors qu'elle ne se retournait toujours pas. Avait-elle honte ? Nemesis ne trouvait en aucun cas qu'il y avait matière à rire, et il n'a pas intérêt à le faire, autrement il se verrait affublé d'un troisième trou, et pas au meilleur endroit qui soit. Mais la petite fille s'était retournée, et le sillon que les larmes avaient dues creuser sur ses joues était encore visible sous chacun de ses yeux, avec un splendide regard plein de tendresses, façon Mare. Il eut droit de se faire traiter de pervers, de futur eunuque, car bien sûr elle l'avait menacé de le castrer, après n'avoir absolument pas sous-entendu qu'elle raclerait ses os avec un couteau après l'avoir lentement dépecé. Bref, adorable, comme toujours. Comment ne pas fondre devant quelque chose d'aussi mignon ? « C'est trop k-k-k-kawaii » comme dirait une certaine personne. Elle s'était bien évidemment détournée de lui, après tout quel intérêt de l'entendre geindre alors qu'elle avait raison et l'avait toujours eu ?

Après ce léger incident, qui n'était ni le premier, ni le dernier, ils avaient continué leur progression, jusqu'à un escalier constitué de... marches. La montée n'était en rien difficile, mais il voyait bien que Mare galérait, et le plus amusant était la façon dont elle s'acharnait sur un simple escalier alors qu'elle manquait s'étaler de tout son long sur les marches devant elle. Au bout de celles-ci, une arche leur fit face, de forme imparfaite mais qui possédait les mêmes écritures que sur l'entrée, avant que Mare ne décide de la briser. Il les regarda attentivement, alors que la blanche se tourna vers lui, un air arrogant sur le visage, faisant à nouveau montre de son incroyable personne. Nemesis en était presque lassé qu'il ne l'écouta que d'une oreille.

- Donc, ces inscriptions signifient « Détruisez tous les murs et agrippez le trésor tant convoité ! ». Alors, on va tout casser. Tu n’es bon qu’à ça, après tout.

Le concerné soupira longuement. Détruire le temple et ses murs était une connerie à ne pas faire, car ils finiraient par se faire incendier et seraient comparé à un certain groupe de Fairy Tail... Il frissonna. Rien que pour ça, il était certain qu'il valait mieux éviter. L'avancée dans le labyrinthe s'arrêta aussi vite qu'elle avait commencé, alors que Mare s'était pris un mur en pleine figure. Celui-ci fut très vite détruit par une certaine faux, mais la blanche s'en reprit un second, et ainsi elle fut amenée à se tourner vers son élève. Elle n'avait plus rien de cet air arrogant qu'elle avait si bien arboré jusque-là, ni de ce ton hautain et insolent qu'elle ne savait qu'utiliser. Elle déclara qu'ils allaient devoir se creuser les méninges pour avancer.

- Je comprends. C'est vrai que c'est dur maintenant qu'il faut réfléchir Mare, dit-il avec son air habituellement stoïque. Il n'attendit pas sa réponse, qui serait probablement un énième flot d'insultes, et s'avança vers le mur. Le briser lui seulement ne servirait à rien, puisqu'un autre apparaitrait certainement à sa suite. L'idéal serait plutôt de faire en sorte que rien ne réapparaisse. Nemesis se saisit de son catalyseur à une main et se concentra, y insufflant ses cauchemars en grande quantité. Après des dizaines de secondes durant lesquelles sa baguette s'était entourée d'une aura noire, il donna un grand coup sur le mur, et une charge puissante fit souffler ceux alentours, leur libérant la voie désormais jonchée de débris. Il inspira et expira fortement, tentant de reprendre son souffle. Ses muscles lui faisaient mal et sa respiration s'était coupée lorsqu'il avait détruit les murs du labyrinthe. Il avait été obligé de se concentrer un peu plus pour ne pas faire exploser le temple, manquant de causer une catastrophe, en plus de devoir subir le contre-coup de l'utilisation de cette technique. Mais le repos ne lui était pas permis, car très vite un bruit monstre se fit entendre derrière eux, les obligeant à se retourner. Il firent ainsi face à d'énormes boulets de pierre qui se rapprochaient d'eux à vive allure, et s'ils ne bougeaient pas, ils allaient bientôt se faire écraser.

- Génial. J'ai bien fait de t'écouter, dit-il en soupirant fortement, avant de se saisir de Mare sans aucun préavis et sans se préoccuper qu'elle puisse bien râler, car de toute façon il n'y avait aucune chance qu'elle puisse courir plus vite que lui. N'était-elle pas suffisamment intelligente pour évaluer la situation et juger quelles étaient les chances de ne pas mourir ici ? Il n'en doutait pas. Les boulets suivaient une trajectoire en ligne droite, ayant pour but de tuer tous ceux qui violaient le temple ou tentaient de le détruire, et il était certain que ce ne devait pas être l'unique moyen de supprimer des intrus. C'est à cet instant que le brun regretta de ne pas avoir pris son tapis volant. Et en plus il devait porter cette idiote, bien qu'elle ne pesait rien entre ses bras. Les murs, entièrement détruits, ne reparurent pas. Décidément ils ne semaient que destruction et chaos autour d'eux, à croire qu'ils ne valaient pas mieux que les goujats de l'équipe Natsu de Fairy Tail. Rien ne se réparerait seul, à moins qu'il y ait des mécanismes spéciaux pour ça ou que quelqu'un qui veille sur le temple veuille bien s'en charger, Tsuki Dieu sait comment. Une entrée se distingua au loin après plusieurs secondes de course, reliée par un pont en pierre à la grande salle qui était autrefois composée d'un labyrinthe, et alors Nemesis et Mare purent échapper aux boulets qui s'écrasèrent sur les murs tandis qu'ils avaient pu s'abriter dans cette sombre entrée.

- C'est trop pour moi. Déjà qu'il faut te supporter, alors si en plus on se prend tous les pièges qui passent... dit-il en grimaçant faussement, espérant une réaction cette fois-ci bien moins disproportionnée que celles que Mare avait l'habitude d'avoir. La récompense a intérêt d'être puissante sinon je fais tout péter, finit-il de dire sans prendre vraiment conscience du fait que la récompense puisse être autre chose que de l'argent ou des objets de valeurs, s'étant promis de ne pas vraiment exploser le temple.

L'Orland tâtonna par la suite les murs alors qu'il ne voyait pas grand chose, et ainsi il sentit qu'au fur et à mesure qu'il avançait que ses pieds semblaient comme s'enfoncer dans le sol, étrangement. Ses yeux s'écarquillèrent alors qu'il prit la parole.

- Y a un truc bizarre là. Mare fait gaffe où tu marches.

Il cesse d'avancer, avant de se saisir de son catalyseur qu'il pu faire briller légèrement en y injectant un brin de son pouvoir, parce que Nemesis est tellement classe qu'il peut avoir sa propre lampe. Il remarqua ainsi que le sol semblait étrange, et en tâtonnant de ses doigts, il constata qu'il n'avait rien de dur, et semblait plutôt mou. Et lui, il était à moitié enfoncé dedans, comme un pro. Enfin, s'agissait de ses genoux et la moitié de ses cuisses. Il comprit à cet instant qu'il avait fortement intérêt à ne plus bouger. Le brun aux yeux rougeâtres se tourna vers la shinigami qui haïssait viscéralement l'humanité, lui lançant un regard rempli de toutes sortes d'émotion. Un mélange de mépris et de pitié notamment.

- Tire-moi Mare, dit-il en tendant ses bras devant elle comme s'il s'agissait d'un enfant qu'elle devait porter. Son expression était parfaitement stoïque, pour changer. Il la regardait l'air de dire "Fais pas ta bâtarde ta Mare stp", et il espérait qu'elle ne le ferait  pas. Mais on parlait de la shinigami aux cheveux blancs. Cependant jamais ne laisserait-elle son élève adoré périr ici alors qu'il les avait fait progresser... Non ? Non elle ne le ferait pas. Elle était trop bonne pour ça. Et personne ne résistait au charme ravageur de Nemesis. Surtout pas elle.


Citation :
Tu excuseras mon attente et ma réponse et surtout la fin de celle-ci qui sont bof, voire bâclées. L'inspiration n'était pas très présente, haha x)
Gain d'xp: 17


Dernière édition par Nemesis Orland le Mer 24 Juin - 13:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mare S. Ephemeral
Maître d'Yggdrasil
avatar
Crédits : Junpiterparker
Messages : 478
Date d'inscription : 20/06/2014
Age : 20
Localisation : Dans l'anus de la fonda. :3

Fiche de mage
Magie / Arme: Yume no Shinigami
Niveau: 35
Expérience:
73/1260  (73/1260)

MessageSujet: Re: Le Temple perdu (ft. Nemesis Orland)   Dim 21 Juin - 15:04

Le Temple perdu
FEAT. Nemesis Orland
« Me supporter, hein… ? J’espère que tu plaisantes, bakabaka ! Tout ce que tu sais faire, c’est tout démolir sans réfléchir une seule seconde ! Ah, j’espère vraiment qu’un jour tu te calmeras et que tu apprendras à canaliser ta colère ! C’est mauvais pour le cœur de s’énerver tout le temps, tu sais ? Et puis zut, tu m’énerves ! Si la récompense ne vaut pas le coup, je jure de traquer celui qui a donné cette mission et de le tuer de mes propres mains ! C’est ça le soucis avec les humains, ils pensent que tout leur est dû ! Les services d’une shinigami, ça vaut de l’or ! J’ai du travail, en tant qu’être mythique ! …Et dis-moi, sinon, pourquoi tu rétrécis ? » déblatéra-t-elle avec véhémence.

La shinigami fixa son élève qui semblait s’enfoncer dans le sol. Décidément, elle le mettrait au régime en rentrant. Elle soupira doucement. Après tout, il n’y pouvait rien s’il n’était pas très futé. Elle lui lança un regard blasé tandis qu’il semblait réclamer qu’elle le porte. Pas moyen, elle était beaucoup trop petite, ses jambes toucheraient le sol de toute façon. Et puis, comment avait-il fait son compte, à se retrouver dans un piège pareil ? N’était-il pas un mage puissant et expérimenté ? N’avait-il pas appris à survivre dans un tel milieu au cours de son entraînement ? Quel idiot, vraiment, il ne retenait jamais rien ! Elle s’accroupit face à lui, plongeant son regard blasé dans le sien, et poussa un profond soupir.

« Et sinon, c’est sympa dans les sables mouvants ? Tu t’y plais ? Tu as rencontré des amis ? Je peux t’y laisser si tu veux, un bon bain de sable n’a jamais fait de mal à personne. Mais d’un côté, si je rentre comme ça à la guilde, Sting et les autres vont me passer à savon... Bien que je ne comprenne pas réellement en quoi tu peux être sympathique aux yeux des gens. Quoiqu'il en soit, que dirais-tu de rester ici ? Tu finiras par t'y habituer, ne t'en fais pas, ce n'est pas comme si c'était gênant, non ? » le nargua-t-elle.

Mission accomplie, la shinigami avait parfaitement caché son inquiétude pour son élève. Elle comptait bien conserver un minimum de dignité, et en l’occurrence, son orgueil semblait parfaitement intact. Maintenant, il ne restait qu’à extirper l’Orland de là. Tout en réfléchissant à cela, la petite tigresse balaia la pièce du regard, et s’avança vers des sortes de lianes attachées aux murs du temple, quand une des dalles s’enfonça. Une flèche fusa alors si vite que l’oreille de Mare la sentit passer à un ou deux centimètres, au maximum, de sa tête. La blanche retourna alors prudemment vers son élève, qui devait sans doute perdre patience depuis le temps.

« Je…je vais trouver une solution, d’accord ? Je suis intelligente moi, contrairement à un bakabaka comme toi ! …Enfin j’en ai une, mais il va falloir que tu réagisses vite… Bah, qu’importe ! » lui expliqua-t-elle alors qu’elle tendait lentement sa faux vers son élève. « Cramponne-toi bien à ma faux, espèce de bakabaka ! Dès que tu seras sorti des sables mouvants, saute aussi vite que possible sur la terre ferme, je ne pourrai sûrement pas tenir bien longtemps ainsi, avec ton poids en plus de celui de la faux ! »

Après s’être assurée que le tigre agrippait bien fermement sa faux, qu’importe à quel endroit, la shinigami se concentra et souleva son élève hors des sables mouvants. Bon, d’un côté, elle le maintenait à un mètre du sol du coup, mais au moins il était sauvé. Une fois Nemesis sur la terre ferme, la blanche s’écroula et massa ses bras ainsi que ses jambes. Certes, son corps se montrait capable de prouesses physiques impressionnantes, mais ses muscles la faisaient fortement souffrir tout de même, car ceux d’une enfant ne sont généralement pas formés pour supporter un effort pareil. Elle lâcha même quelques larmes, suivies d’un gémissement, avant de se relever lentement, titubant un peu.

« Je vais te mettre au régime, définitivement… Je suis sûre que tu as un ventre énorme, espèce de gros sac ! …Non pas du tout en fait. Bon, peu importe, continuons. Je vais passer devant, je suppose que ça ne t’embête pas, après ton séjour dans les sables mouvants. »

Après un énième soupir, ce qui devenait une habitude à force, la blanche avança, sa faux devant elle à cause des pièges propulsant des flèches. Après tout, le combat entre une faux pesant encore plus lourd que Nemesis et une flèche d’une centaine de grammes ou deux ne tournait pas réellement en la faveur du projectile. Et ça, la shinigami le savait parfaitement, bien que l’utilisation de sa faux comme d’un bouclier, ou même, le fait d’utiliser un bouclier ou de parer, lui était peu familier. Mais adopter une attitude inhabituelle permettait parfois d’éviter de bien mauvaises surprises. Comme se retrouver avec une flèche entre les deux yeux, par exemple.  Cela risquait d’être assez embêtant tout de même. Et accessoirement, mortel.

D’un côté, l’avancée dans le temple se révélait plus aisée maintenant que Nemesis jouait les chandeliers. Pouvoir distinguer un minimum le sol se révélait très utile, notamment. Tant qu’aucun des deux prenait garde à où il marchait ou posait la main, ce temple n’était qu’une rigolade pour les deux mages après tout. Mis à part un détail, que Mare n’apprécia pas du tout. Dans tout bon temple qui se respecte, il y a des rats. Et l’un d’eux vint justement se frotta à la jambe de la petite tigresse qui sursauta et poussa un « Kyah ! » qui dut la rendre absolument adorable, bizarrement. Elle attrapa la lampe-catalyseur de son élève et passa le sol au peigne fin, avant de repérer finalement l’indésirable et de l’envoyer très loin d’un splendide coup de pied. Au moins, cette nuisance ne l’embêterait plus jamais désormais. Mais malheureusement,  la blanche étant elle, elle posa le pied sur le sol sans vérifier au préalable…ce qui actionna un piège qui relâcha des nuées de serpents et scorpions en tous genres. La petite tigresse se tourna lentement vers son élève et lui lança un regard rempli de désespoir et de tristesse, puis inspira profondément.

« Cours. » lui ordonna-t-elle, avant de lui agripper le bras et de courir, une centaine de bestioles fortement venimeuses à leurs trousses.

Tout en s’enfuyant, la shinigami commençait à pleurer légèrement. Elle supportait parfaitement les flèches, les labyrinthes où des murs se heurtaient à son visage, les sables mouvants où son élève avait manqué d’y rester, mais les serpents et autres bêtes très peu sympathiques du même acabit, vraiment pas. Ils finirent fort heureusement par semer les animaux, et Mare put enfin souffler un peu. Finalement, quand tout détruire ne suffisait pas, elle n’avait rien de supérieur aux autres, bien au contraire. Elle possédait certes un potentiel destructeur assez important, mais rien de bien utile lorsqu’elle était terrifiée comme cela. La blanche se recroquevilla sur elle-même, et commença à sangloter, sans se soucier que son élève puisse l’écouter. Malheureusement, il devait aussi se douter de la suite, car, quand Mare pleurait, ne serait-ce qu’un peu, son humeur virait souvent de « très mauvaise » à « massacrante ».

« J’en ai assez de ce temple ! Pourquoi est-ce qu’ils se sentent toujours obligés de poser des tas de pièges ?! C’est énervant, on aurait pu être tués si nous n’étions pas des mages expérimentés ! Et puis, j’ai encore mal aux jambes à cause de tout à l’heure, alors courir n’a vraiment pas aidé ! » se lamenta-t-elle, toujours en position fœtale dans un coin.

Elle se leva cependant après un moment, se dirigea vers Nemesis et lui asséna un coup de pied. Gratuitement bien sûr, sinon, ce ne serait pas amusant. Juste pour se défouler, et accessoirement, montrer que son humeur avait désormais empiré. Elle commença ensuite à continuer dans le couloir, jusqu’à finalement atteindre une nouvelle arche, agrémentée elle aussi des mêmes écritures que sur la porte, ainsi que l’arche du labyrinthe, que Mare ne savait par ailleurs toujours pas lire. Elle observa cependant attentivement les symboles, agissant comme si elle comprenait parfaitement ; et après tout, si elle ne pouvait pas traduire, son élève non plus. Aussi se décida-t-elle à jouer un petit tour à l’Orland pour l’effrayer un peu.

« Les écritures ici semblent plus…funestes… Si je traduis ce qui est écrit…ce serait quelque chose comme « Tu as fait face à une terrible destinée, n’est-ce pas ? ». Je suppose qu’ici, nous affronterons quelque chose d’affreusement dangereux… Je vais entrer en première, puis je reviendrai pour que tu viennes si jamais il n’y a rien de dangereux. » annonça la shinigami, d’un ton mimant à la perfection un sentiment de peur.

Elle s’avança donc à travers l’arche et se retrouva instanément dans les ténèbres. Elle observa attentivement l’arche, et se rendit compte que la lumière ne pouvait pas rentrer, aussi forte soit-elle. Elle frappa le sol de sa faux pour produire une étincelle, mais celle-ci ne produisit aucune lumière. Cette pièce semblait être bien pire que le labyrinthe. Les murs ne bougeraient peut-être pas, certes, mais être dans le noir total ne rendait pas non plus la chose positive. Elle tenta d’avancer un peu, la main tendue, et finit par effleurer un mur. Plutôt qu’un labyrinthe en perpétuel mouvement, cette fois, ils avaient droit à un labyrinthe dans le noir. Finalement, le premier n’était peut-être pas si négatif et énervant en fin de compte. La blanche soupira et revint vers l’entrée. Son élève était encore là, face à elle, mais il ne pouvait la voir car tout était noir après cette arche. Elle aurait bien voulu lui jouer un tour, mais le tigre n’aurait clairement pas apprécié. Aussi se ravisa-t-elle, et passa à travers l’arche.

« Qu’est-ce qu’on fait ? C’est une sorte de labyrinthe dans le noir, on dirait. J’ai essayé de faire de la lumière, mais cet endroit absorbe tout apparemment. On pourrait tout casser encore une fois, mais d’un côté, il faudrait tout de même retrouver la sortie… Enfin, on ne risque rien non plus, il n’y a pas de monstres je pense. Mais…d’un côté… » hésita-t-elle, en baissant lentement la voix, jusqu’à ce qu’elle ne soit pas plus audible qu’un simple murmure. « J’ai…j’ai peur du noir, un peu…alors euh…reste à côté de moi c’est bien clair ?! Sinon je te transforme en nourriture pour serpents, scorpions, rats et toutes ces saletés de bestioles qui errent dans ce temple ! Je pars devant, mais je reste à côté de l’entrée, alors si tu veux tout casser tu me préviens avant ! » termina-t-elle, les joues gonflées et légèrement roses.

Elle s’avança lentement vers l’arche, et la passa une fois de plus, et, tout en tendant son bras à travers les ténèbres, fit signe à son élève de venir.
codage par Junnie sur apple-spring

Gain d'xp: 17
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemesis Orland
Sabertooth
avatar
Crédits : Avatar by Lucy & Signa by Erza K.
Messages : 99
Date d'inscription : 06/08/2013
Localisation : Dans le lit de Lucy ♥

Fiche de mage
Magie / Arme: Dark Matter
Niveau: 23
Expérience:
104/552  (104/552)

MessageSujet: Re: Le Temple perdu (ft. Nemesis Orland)   Mer 24 Juin - 13:16

Le temple perdu, feat. Mare S. Ephemeral
codage par palypsyla sur apple-spring

Mare faisait partie de ce genre de personne qui savait si bien narguer autrui lorsqu'il était en position de difficulté, et surtout quand il s'agissait de son élève le plus proche, Nemesis. Elle lui proposa de le laisser, car il semblait bien s'y plaire, et ça ne semblait pas si gênant. Le brun la considéra d'un air froid, attendant qu'elle finisse son speech pour l'aider à se tirer de ce mauvais pas. Il soupirait en l'écoutant, jusqu'à ce qu'elle balbutie en lui disant qu'elle trouverait une solution. Elle lui tendit ainsi sa faux. Ainsi, elle avait réellement l'intention de l'aider à s'en sortir et à ne pas le laisser ici ? Encore une fois, c'était bien la preuve qu'elle avait besoin de lui. Et comme ça, elle le remerciait en quelque sorte de ne pas être tombée dans le piège grâce à lui. Il valait mieux que ce ne fut que l'un des deux qui y soit prit, autrement il leur aurait été impossible de s'en extirper. Décidément, Nemesis était trop bon. Il s'agrippa à sa faux alors que son mentor le soulevait, avant qu'il ne saute pour se retrouver sur la terre ferme. Douce liberté. Il se frotta les doigts pieds afin d'en enlever le sable qui lui collait de manière dérangeante à la peau. Alors qu'elle passa devant, il souffla un simple « Merci » reconnaissant et qu'elle ne devait pas entendre, tant il fut inaudible.

Grâce à la lumière que le brun avait pu leur offrir, avancer dans le temple était plus facile pour eux, même s'il aurait pu songer à y avoir recours avant. Mare aurait pu aussi. Ils n'étaient décidément pas très futés ces deux-là, fichus ensemble comme ils étaient. Il entendit la blanche kyahter, comme une mignonne petite fille qui aurait pu être sur le point de se faire molester par un vieux pervers dans un film dégueulasse. La cause était un rat qui se prit le pied de la demoiselle, avant que celle-ci ne déclenche un piège qui fit tomber serpents et scorpions de différentes variétés, surtout les plus venimeuses.

- Ah. Bien joué Mare, dit-il pour la féliciter, elle qui était réellement la plus douée pour se faire avoir par un piège pareil, alors qu'elle était bien consciente qu'avec tout ce qu'ils s'étaient pris depuis qu'ils étaient là, le relâchement n'était pas permis. Par ailleurs, Nemesis ne se fit pas prier lorsque la shinigami lui conseilla de courir en lui agrippant le bras. Alors qu'ils avaient semé leurs poursuivants, la petite fille fit quelque chose qui surpris au plus haut point son jeune élève. Dans un coin, elle se recroquevilla et se mit à pleurer, tout du moins était-ce là le bruit qu'elle semblait faire.

- Mare ? Quelque chose ne va pas ...? dit-il non sans une once d'inquiétude dans la voix. Il n'aimait pas la voir pleurer. Il avait la sensation d'être impuissant. Mais elle ne fit que se lamenter, envers le temple, les pièges, le fait qu'ils auraient pu finir tués s'ils n'étaient pas expérimentés, et elle avait mal aux jambes. Une enfant. Elle agissait telle une enfant. Nemesis soupira. Elle renfrognait simplement et allait très bien. La demoiselle se ressaisirait bien vite, surtout que cela faisait depuis un certain moment déjà qu'ils se trouvaient en ce lieu, et le brun aux pupilles écarlates avait le sentiment qu'ils approchaient du but. Mais un sentiment n'étant ici rien d'autre qu'une impression, ils pouvaient très bien en avoir pour encore un long moment, alors mieux valait qu'elle ne baisse pas les bras à cette étape de leur avancement. Il s'approcha d'elle, probablement dans l'idée de la consoler, chose qui l'étonnait lui-même. En vrai il ne savait pas quoi faire, même si pour lui il s'agissait là d'un caprice, il savait bien qu'elle se remettrait très vite. Chose qui arriva lorsqu'elle se releva, avant de lui mettre un de ses coups de pied dont elle gardait jalousement le secret. Il recula, une expression de nouveau complètement fermé, conscient qu'il allait avoir un autre bleu, tant le coup de la blanche était fort et, bien sûr, totalement gratuit. Il ne manquerait plus qu'il paye pour se faire taper, en même temps, comme un vrai M.

Le jeune homme la suivit alors qu'elle progressait dans un couloir, jusqu'à faire face à une autre arche, peu différente de celle qu'ils avaient pu voir dans le labyrinthe, et possédant toujours ces fameuses écritures. Mare déclara que les écritures annonçaient quelque chose d'effrayant, de dangereux pour eux deux. Avec une expression et un ton apeurés, elle ajouta qu'elle partirait en première avant de revenir le chercher si rien de dangereux s'annonçait, chose à laquelle il répondit immédiatement « Pas de problème. » Il préférait qu'elle continue de faire l'éclaireuse, ainsi ce serait elle qui se prendrait les pièges. Ou les monstres. S'il y avait des monstres.

- Fais attention aux fantômes, ajouta-t-il alors qu'elle avait déjà pénétré l'arche avec sa grande faux. Sans aucun sous-entendu sale. Il ne savait pas s'il l'avait entendu, et la vit ressortir de la zone ténébreuse après un court instant. Elle ne savait pas quoi faire, lui faisant part du fait qu'il s'agissait d'un labyrinthe plongé dans le noir, dans lequel il semblait impossible de faire de la lumière. Tout casser ne servirait à rien, car la sortie ne leur apparaîtrait pas pour autant. Elle murmura ensuite, et il put tout de même comprendre qu'elle était effrayée par le noir et qu'il devait rester à côté d'elle. Il eut un sourire simple à cette idée, probablement moqueur aussi, un peu. Avant de la suivre dans les ténèbres, il lui souffla d'une voix qui aurait pu paraître suave, mais qui était simplement celle que ce beau gosse de Nemesis avait toujours eue murmura alors :

- Tu es ridicule quand tu as peur, et un peu mignonne aussi, avait-il achevé de dire bien plus bas, avant de se saisir de son catalyseur, Laisse-moi arranger ça.

Il posa sa baguette sur la tempe de Mare qui ne bougea pas, certainement consciente de ce qu'il allait lui faire. Et il ne faisait pas n'importe quoi. L'Orland retira doucement l'objet qui extirpa une sorte de fil noir de l'inconscient de son mentor, avant de s'envoler une fois complètement enlevé en une myriade de petits oiseaux noirs. À eux deux, ils avaient l'art de faire des choses qu'ils auraient pu faire... Bien avant. C'était étrange et idiot à la fois, mais il ne s'en soucia que peu désormais qu'un des problèmes était résolu. Ceci fait, il l'entraîna vers la zone ténébreuse, dans laquelle elle n'aurait certainement plus peur, de quoi l'alléger d'un poids, elle sur qui l'ambiance du lieu commençait à peser, chose qu'il comprenait parfaitement. Le lieu était d'une clarté inexistante, et malgré ce qu'avait dit la demoiselle avec lui, il tenta de faire de la lumière avec son arme, chose qui se révéla être inutile. Il soupira.

- On va faire plus simple, vu que je ne suis bon qu'à ça, pas vrai ? dit-il en agrippant son catalyseur et en se concentrant, après s'être assuré que Mare se tenait derrière lui, et non pas devant. Il réitéra ce qu'il avait déjà fait précédemment, insufflant ses cauchemars dans sa baguette, avant de relâcher la puissance devant lui. Un grand bruit se fit entendre, celui de débris qui explosent. La voie devant eux semblait libre, et alors ils avancèrent à tâtons. Cela sembla durer plusieurs longues minutes, jusqu'à ce qu'une lumière apparaisse au loin devant eux. La sortie. Cela semblait louche, car ils n'avaient croisé aucun piège, aucun monstre en particulier. Les seuls problèmes furent ces murs et le noir. Alors qu'est-ce qu'ils les attendaient au bout ? Nemesis décida malgré tout d'avancer, tant pis s'il tombait dans le piège, l'essentiel était que ce ne soit pas Mare qui tombe avec lui, sinon ils seraient dans de beaux draps.

Aussitôt sortis de l'arche, Nemesis relâcha le bras de la shinigami qu'il avait pris soin d'agripper durant la traversée et s'étira, avant d'être aveuglé par la clarté étonnante du lieu, dont la lumière sortait par une ouverture dans le toit, si blanche qu'elle devait probablement appartenir à la lune. Il n'avait aucune idée du temps qu'ils avaient pris pour avancer ; cela faisait combien de temps déjà qu'ils étaient là ? Certainement trop longtemps, ou finalement pas tant que ça ? Ils découvriraient ça en ressortant de ce temple, et si possible sans le détruire. Il fut alors coupé de ses pensées par un grognement inhumain qui résonna dans la grande pièce, non loin d'eux. L'Orland fronçait les sourcils. En plus des pièges, ils allaient maintenant devoir se battre. Une grande bête blanche, semblable à un chien géant, le visage difforme et le pelage marqués de signes noirs apparut devant eux. Elle devait bien faire quatre-cinq mètres, facilement. Il recula, avant de brandir sa baguette.

- Je crois que je préférais les insectes et les sables mouvants, en fait, dit-il à l'intention de la blanche à côté de lui, avant de lever son catalyseur au-dessus de lui et de se concentrer. Un ciel noir se créa alors au-dessus de la bête qui ne comprenait pas ce qui était en train d'arriver, et qui commençait déjà à s'énerver, se préparant à s'en prendre aux deux mages. Une pluie noire tomba sur le chien blanc qui sembla s'apaiser. Mais cela ne suffisait pas pour le rendre morose. Cette bestiole n'avait rien de la faiblesse d'esprit humaine ou celle des autres animaux pour se mettre à déprimer à cause de la technique de Nemesis. Peut-être faudrait-il le mettre hors d'état de nuire, mais d'une autre façon, lui qui paraissait être le gardien de ce temple, et le dernier obstacle avant le trésor tant convoité.


Citation :
J'espère que tu perdras pas l'inspi à cause de la technique que j'ai utilisé sur Mare :/
Gain d'xp: 16
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mare S. Ephemeral
Maître d'Yggdrasil
avatar
Crédits : Junpiterparker
Messages : 478
Date d'inscription : 20/06/2014
Age : 20
Localisation : Dans l'anus de la fonda. :3

Fiche de mage
Magie / Arme: Yume no Shinigami
Niveau: 35
Expérience:
73/1260  (73/1260)

MessageSujet: Re: Le Temple perdu (ft. Nemesis Orland)   Mer 24 Juin - 18:43

Le Temple perdu
FEAT. Nemesis Orland
« M…merci, Nemesis… » murmura la blanche, ses joues parsemées de légères rougeurs.

« Et un peu mignonne aussi », avait-il dit, bien que plus bas. Mais la shinigami l’avait entendu et son cœur ressemblait à présent à un orchestre de percussions. Rares étaient les instants où Nemesis se montrait doux et attentionné, mais parfois, il y parvenait, à sa manière. Peut-être pouvait-elle espérer le dresser un peu mieux. Elle s’en chargera sûrement à la sortie de ce maudit temple, cela compterait comme un nouvel entraînement. Au moins, à défaut d’être le plus fort à Sabertooth, il saurait au moins se comporter avec les dames, si Mare pouvait être qualifiée ainsi. Car après tout, une dame qui passe son temps à frapper les autres paraît peu féminine aux yeux de la société. Ainsi, la tigresse se rapprocherait donc plus d’une amazone en l’occurrence. Mis à part la taille et les formes.

Au moins, l’Orland comprenait vite la meilleure solution pour traverser un tel endroit : se frayer un chemin à travers les murs. Tant mieux, cela épargnerait à la petite fille bien des efforts inutiles. Bien entendu, ils auraient pu faire exploser le temple dès le début, mais la blanche doutait fortement que l’habituelle bonne humeur de Sting demeure intacte en apprenant qu’ils avaient littéralement réduit en miettes l’édifice au lieu de l’explorer dans le calme et la bonne humeur. Là, au moins, personne ne pourra s’en rendre compte sans pénétrer dans le temple. Donc, quelque part, la tigresse culpabilisait un peu moins. Mais ils se feraient sûrement remonter les bretelles par leur maître à leur retour si quelqu’un apprenait l’état de l’intérieur du temple.

Une fois les murs réduits en poussière, les tigres s’avancèrent tous deux dans les ténèbres. C’était tout de même un point négatif, tout casser n’avait pas désactivé le mécanisme magique, ou qu’importe ce que pouvait être cette chose, de supprimer toute lumière à l’intérieur du labyrinthe. S’il restait possible de le définir comme tel au vu de l’énorme trou causé par Nemesis. Mais Mare semblait plus occupée par le fait que son élève la tienne par le bras. Bizarrement, cela la perturbait un peu, et par ailleurs, son visage perdait progressivement sa blancheur habituelle, pour que celle-ci soit remplacée par une couleur écarlate. Au moins, ses joues ressemblaient à présent aux yeux de l’Orland. Fort heureusement, celui-ci finit par la relâcher, et la tigresse retrouva son aspect normal, et accessoirement sa mauvaise humeur habituelle, car cela lui donnait mal aux yeux de se retrouver de nouveau dans la lumière, une nouvelle raison pour l’énerver. Malheureusement, elle ne put laisser libre cours à ses râleries, car quelque chose semblait n’avoir pas apprécié l’arrivée des mages dans la pièce, une créature qui ne tarda pas à dévoiler son  aspect. Et bizarrement, la tête de la bête effrayait moins Mare que des rats par exemple, bien au contraire.

« J’en ai marre de ce temple de merde, si cette créature ose m’attaquer je la réduis en bouillie…allez viens là sale clébard, je vais t’apprendre la vie ! Tu vas voir, c’est très bon de se faire taper dessus ! Allez ! Viens là Cerbère, ou qu’importe ton nom ! »

Malheureusement, Nemesis coupa la shinigami dans ses pensées en attaquant l’espèce de chien géant avec la technique qu’il avait montrée à son maître pour prouver sa progression ainsi que son talent dans l’utilisation de Dark Matter : Dark Sky. Mais hélas pour le jeune homme, sa technique semblait un peu inutile face à une créature pareille, qui, malgré son aspect assez ridicule, paraissait assez puissante pour causer du fil à retordre au duo. Et pour cause, à peine l’Orland arrêta sa technique que « Cerbère », comme l’avait surnommé la petite fille, plongea vers les tigres. Mare réagit aussitôt et poussa Nemesis sur le côté, plus pour l’empêcher de l’embêter pendant qu’elle jouait un peu que pour le protéger puisqu’il aurait esquivé quand même, et bondit, avant d’infliger un violent coup de pied sauté sur la bête qui sembla quelque peu étourdie et perturbée, car Mare ressemblait plutôt à un biscuit apéritif pour lui.

« Nemesis… ? Ce temple m’emmerde. J’en ai marre. Il faut que je me défoule. Alors si tu le veux bien…je vais m’énerver un peu, et faire comprendre à cette stupide créature qui est la patronne ici. » annonça la blanche, un sourire sur ses lèvres ne donnant pas réellement envie de la contredire. Et puis, toute personne normalement constituée éviterait tout de même de contrarier une petite fille qui peut soulever un poids total de cent-cinquante kilos environ.

Elle fit craquer ses doigts, tandis que Cerbère reprenait ses esprits, et fit signe à la créature d’approcher. Celle-ci semblait aimer les défis –ou était stupide-, car elle fonça sur la blanche, tête baissée et toutes griffes dehors, sans hésiter une seule seconde. La tigresse ne se serait pas retenue de toute façon et l’aurait poursuivie sans relâche jusqu’à pouvoir toucher son lot d’amusement dans cette mission. Tandis que la bête abattait sa patte énorme sur Mare, celle-ci asséna un coup de poing sur l’une des griffes, la brisant et entamant la phalange derrière, obligeant le monstre à reculer à cause de la douleur, et sans doute aussi de la surprise. La blanche soupira. Elle ne se maîtrisait plus vraiment à présent, elle devait bien l’avouer. Mais ce combat l’amusait tant, pour une fois que l’occasion se présentait de taper comme une brute au lieu de réfléchir et d’utiliser sa magie. Bien que, du coup, son élève perdait sûrement peu à peu tout espoir que son maître soit un jour féminine en la voyant affronter un chien qui faisait trois fois sa taille au minimum à mains nues. La shinigami se tourna vers la bête, arborrant un air supérieur tandis que celle-ci gémissait un peu à cause de sa patte déjà en mauvais état.

« Allez ! Divertis-moi un peu plus, ou je vais devoir venir te chercher ! » la provoqua-t-elle.

Et Mare mit sa menace à exécution sans attendre que la créature ne se relève. Elle se rua sur elle, et la frappa d’une pluie de coups si rapides et violents que le chien ne parvenait même pas à réagir. Finalement, la blanche bondit dans les airs, tandis que son adversaire reprenait petit à petit conscience du monde qui l’entourait après le déluge de coups qu’il avait reçu, et chercha la petite fille du regard, avant de lever la tête, et d’apercevoir celle-ci dans les airs, sa faux entourée d’une énergie noire très intense, qui retomba vers le sol, produisant un gigantesque geyser noir qui traversa le toit de la pièce. Mare, un peu fatiguée, soupira, tandis que la bête s’écrasait lourdement sur le sol, visiblement en mauvais état, ou peut-être morte. La tigresse se tourna vers le chien, et lui fit la révérence.

« Merci pour ce combat, c’était très amusant. » le remercia-t-elle. Elle se tourna par la suite vers son élève, les yeux pétillants, signe que la bonne humeur était présente chez elle. Pour l’instant. « Alors, Nemesis, tu en as pensé quoi ? J’étais forte hein ? Tu ne pensais pas que je pouvais massacrer ce truc à mains nues, pas vrai ?! Désolée de t’avoir poussé ! Tu vas bien ? Si tu veux, je peux te porter ! »

L’attitude enjouée de la tigresse fut accompagnée d’un bruit sourd. La porte au fond de la pièce venait de se lever, et derrière elle attendait sûrement le trésor tant attendu. La blanche se saisit alors de la main de l’Orland, et courut alors vers la fin de leur mission. Certes, ce temple l’avait énervée, mais elle ressentait une certaine appréhension à l’idée de finir tout ceci. Après tout, cette mission avec Nemesis avait apporté son lot d’amusement, d’instants intimes… Et tout se terminerait après avoir passé cette porte. En repensant à cela, la shinigami se mordit les lèvres. Elle ne voulait pas que son élève oublie cette mission ou la considère comme une simple corvée comme les autres. Mare s’arrêta devant la porte, se pencha…et déposa ses lèvres fines sur la joue de Nemesis. Pas longtemps, ni en les collant jusqu’à laisser une marque de rouge à lèvres si elle en avait mis, mais juste assez pour qu’il sente le contact. Elle se baissa par la suite, et afficha son sourire le plus radieux.

« Merci pour cette mission Nemesis, j’ai vraiment aimé partager ça avec toi ! »

Elle agrippa de nouveau la main de l’intéressé, avant de continuer à travers la porte. Des escaliers se présentaient à eux, maintenant. Elle les monta en quatrième vitesse, s’assurant bien entendu qu’aucun d’eux ne tombe, et s’offrit à elle la vision d’une nouvelle pièce, avec en son centre un homme qui se tenait là, assis sur une sorte de trône.
codage par Junnie sur apple-spring


Citation :
Désolée, j'ai pris un peu mes libertés à la fin...:3 J'espère que ça te plaira !
Gain d'xp: 14
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemesis Orland
Sabertooth
avatar
Crédits : Avatar by Lucy & Signa by Erza K.
Messages : 99
Date d'inscription : 06/08/2013
Localisation : Dans le lit de Lucy ♥

Fiche de mage
Magie / Arme: Dark Matter
Niveau: 23
Expérience:
104/552  (104/552)

MessageSujet: Re: Le Temple perdu (ft. Nemesis Orland)   Ven 3 Juil - 16:13

Le temple perdu, feat. Mare S. Ephemeral
codage par palypsyla sur apple-spring

Mare l'avait remercié, chose qui effraya Nemesis tant ce fut inhabituel. Alors la shinigami savait être reconnaissante ? Décidément, il ne cessait de découvrir bien des choses à force de la côtoyer. Mais il ne s'en étonna pas. Non, ce qui l'étonna réellement venant d'elle ce fut la façon dont elle l'avait poussé face à l'immense chien blanc qui servait de gardien face à une porte, probablement la dernière qu'ils auraient à franchir, et également ce qui suivit. Mare s'amusait avec la bête, la provoquant et la faisant jouer avec sa faux, avant de la blesser sans ménagement. Elle prenait son pied et c'est avec une certaine fascination que le brun assistait à la scène, en retrait. Il n'aurait fait que la gêner en s'immiscant dans le combat, elle, qui n'avait semblé désirer que se défouler, et c'était tombé sur le pauvre chien qui souffra davantage qu'elle portait ses coups sur lui. Il s'écrasa finalement au sol, inerte et dans un état assez déplorable. Nemesis fit face de nouveau à la shinigami, dont l'adrénaline qui coulait dans ses veines ne s'était pas encore dissipé, et dont la joie qui transparaissait dans son expression semblait aberrante quand on connaissait la personne qu'elle était, d'une humeur habituellement massacrante. Il ne répondit rien, ne lui offrant qu'un soupir blasé. Puis la porte s'ouvrit à eux, les laissant face à des escaliers. Encore des escaliers. Décidément, il n'y avait que ça dans ce temple, entre les pièges et les labyrinthes. Et maintenant, le corps de ce chien blanc géant qui gisait sur le sol. Le genre de choses qu'ils avaient l'habitude de gérer en somme.

Alors qu'il passait devant, ils s'arrêtèrent tout deux devant la porte, et Mare fit une chose qui arracha une expression étonnée, encore une fois, mais celle-ci bien plus encore que les autres, au mage de Sabertooth. Elle s'était penchée, pour lui faire sentir le contact de ses lèvres fines et douces sur sa joue, avant de le remercier pour cette mission, d'un sourire magnifique. Nemesis était perdu. Pourquoi avait-elle agi comme ça, d'un seul coup ? Le voilà qui en devenait perplexe, ne sachant trop comment réagir face à ses remerciements. Il s'était retint de rougir, gardant comme toujours son expression blasée. Ils étaient décidément devenus bien plus proches, peut-être trop à son goût, durant cette mission. Même si elle l'avait beaucoup emmerdé avec ses sauts d'humeur pendant la traversée du temple. Les choses reviendraient probablement à la normale une fois qu'ils seraient sortis de cet endroit, et ce serait tant mieux. Finalement, elle n'attendit pas de réaction de sa part, et se saisit de sa main pour qu'ils montent les marches. Il souffla avec détachement un « De rien » qu'elle n'entendit probablement pas, mais cela importait finalement peu, car ils venaient d'arriver dans une autre pièce. Seul un homme sur ce qui semblait être son trône les accueilli, avec une expression chaleureuse sur son visage.

- Félicitations, vous êtes parvenus jusqu'au bout et je n'en suis pas peu fière ! Je suis le commanditaire de la mission, et je suis étonné que des mages tels que vous aient pu arriver à déjouer les mécanismes du temples et à battre le gardien ! exprima l'homme avec un entrain particulier.
- Ouais, on est trop forts. Où est la récompense ? demanda Nemesis sans se préoccuper du reste, emporté par sa cupidité et son envie d'être récompensé pour les efforts qu'il a faits. Après tout, il a fait pét... déjoué les mécanismes du temple non ?

Le client eut une expression déconcertée, mais reprit finalement son sourire, conscient qu'il était normal de vouloir être récompensé après la traversée d'un temple aussi dangereux.

- Ne vous impatientez pas autant voyons ! Concernant la récompense... Et bien, elle se trouve sous vos yeux, acheva-t-il en levant les bras, toujours assit à sa place.

Le brun regarda les alentours, ne remarquant rien de ce qui aurait pu s'apparenter à un trésor. Il eut un léger rictus impatient.

- Je ne vois rien du tout. Peut-être que c'est dans une autre pièce ? Il va encore falloir se retaper les pièges..., dit le brun avec lassitude.
- Non, vous êtes arrivés au bout du temple, il n'y a plus rien après excepté la sortie. Il ne faut pas que vous cherchiez le trésor avec vos yeux, autrement vous ne le verrez pas. Et pourtant, il est bien là.

Nemesis se gratta la tête, avant de froncer les sourcils. Il ne comprenait pas ce que l'homme en face de lui était en train de leur dire.

- J'ai pas très envie de m'embêter avec une énigme. En vrai il est où ?
- Certes, il n'y a pas d'or ici, ni de pierres précieuses ou autres objets de grande valeur. Mais il y a quelque chose de bien plus important encore : le travail d'équipe, c'est là le vrai trésor. C'est grâce à votre travail d'équipe que vous avez pu survivre dans ce temple et arriver jusqu'à la fin, et je vous félicite pour cela. C'est là le plus beau des trésors.
- ... Attends, quoi ?
- Tu te fous de ma gueule là j'espère ? avait vociféré le brun avec violence. Le travail d'équipe ? On a risqué nos vies comme des abrutis, affronté les pièges, défoncé les murs des labyrinthes, tabassé un chien innocent pour... Ça ?
- Attendez, je...

Mais le commanditaire n'avait pas pu finir sa phrase que déjà les deux mages de Sabertooth s'approchaient de lui avec une expression qui aurait pu faire pâlir de jalousie la grande Erza Scarlet elle-même, qui était aussi effrayante qu'un certain exceed bleu face aux deux compères. Ce qui arriva par la suite au client fut tout à fait déplorable, mais cela n'affectait pas vraiment les deux mages de Sabertooth qui venaient de lui faire passer un très, très, très mauvais quart d'heure. C'était là ce qu'il avait mérité pour s'être allègrement foutus d'eux. En plus d'avoir fait perdre le temps d'une guilde qui avait bien voulu l'aider. Finalement ils n'étaient pas récompensés, mais malgré tout Nemesis se sentait léger et peu énervé. Car en rentrant à la guilde, il savoura le souvenir des moments passés au sein de ce temple. Même si par moment ce fut chaotique, il avait partagé avec elle des instants qui avaient apaisé ses cauchemars les plus noirs, et malgré qu'il ne le montrait pas, il aurait aimé que cela dure un peu plus, étrangement. Décidément, ce temple avait un étrange effet sur eux, voilà qu'il pensait des choses qui l'étonnaient lui-même. N'importe quoi, vraiment. Il était simplement content de revenir à la guilde et de ne plus avoir à subir les pièges et autres stupidités qu'ils avaient affrontés dans cet endroit. Mais une drôle de sensation lui revint en mémoire, et le voilà qui se touchait inconsciemment la joue, sur la marque, invisible mais pourtant bien présente dans son esprit et au toucher de ses doigts, que deux lèvres fines et douces avaient apposée.


- Fin du rp -
Gain d'xp: 11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pika-sama
Maître du Jeu
avatar
Crédits : Sirius
Messages : 3268
Inventaire : Banane
Date d'inscription : 10/07/2013
Localisation : Caché !

MessageSujet: Re: Le Temple perdu (ft. Nemesis Orland)   Ven 3 Juil - 23:15

Félicitations pour avoir terminé cet RP ! Voici vos bonus :

- 15 points qui est le bonus de la mission.
- 50 points pour l'avoir terminée en ayant un partenaire youhou !

Ce qui vous fait un total de 65 points que je vais ajouter rapidement. Le sujet va être locké et rangé dans les RP terminés ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fairy-reborn.forumactif.org
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Le Temple perdu (ft. Nemesis Orland)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le Temple perdu (ft. Nemesis Orland)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Aïdo & Rin] - A la recherche du temple perdu
» Un temple sous terre [PV Kusari]
» Chaton Perdu ? [ PV : Petit Hérisson ]
» perdu avec sa veste [PUBLIC]
» PERDU DOSTY CANICHE ABRICOT 1 AN (33)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Reborn :: Archives :: Rp terminés-