Rejoignez-nous, pour une aventure unique dans le monde des fées ~ ♦ Le forum a désormais 2 ans !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum fermé. La partie RP est en revanche ouverte.

Partagez | .
 

 C'est pas la taille qui compte [Gintokiki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Setsuna Caelum
Maître de Death Holder
avatar
Crédits : Junie ♥
Messages : 17
Date d'inscription : 22/05/2015

Fiche de mage
Magie / Arme:
Niveau: 31
Expérience:
87/930  (87/930)

MessageSujet: C'est pas la taille qui compte [Gintokiki]   Lun 1 Juin - 17:12


C'est pas la taille qui compte c'est ce qu'on en fait

Cette vie à Edoras n’était pas vraiment différente de la vie à Earthland pour le maître de Death Holder. La guilde avait rapidement repris l’importance qu’elle avait à Earthland et les missions ne manquaient pas dans ce nouveau monde. Mais le gouvernement était également beaucoup plus sur le dos des guildes noires et surtout sur ceux des trois guildes formant la nouvelle alliance Baram. Ils devaient avoir peur de la renaissance de cette alliance. EN tout cas, quoi qu’il était, le maître de la guilde d’assassin avait remarqué un membre du gouvernement qui s’intéressait un peu trop à sa guilde. Apparemment, il n’était pas le seul, puisque le plus jeune maître de l’alliance semblait s’être rendu compte de la même chose, mais autour de sa guilde.

Un rendez-vous avait donc été organisé, mais le sujet n’étant pas considéré comme une urgence absolue, les maîtres ne se rencontreraient pas en personne et il n’y aurait pas une réunion des trois maîtres. Seuls des représentants de Tartaros et Death Holder devaient se rencontré. Un mage de confiance du maître de chacune des guildes. Setsuna avait songé à envoyer l’un de ses élèves pour représenter la guilde, mais ils étaient déjà tous les deux en mission. Tout comme son troisième rang S, même si ce dernier n’aurait pas était un choix d’ambassadeur de la guilde vraiment pertinent. Ses éléments de confiance étant absent, le maître n’avait pas d’autre choix que de se rendre lui-même à cette réunion, ce qui ne l’enchantait pas plus que ça puisque, mais il n’avait pas le choix et le ferait.

Le jour de cette fameuse réunion secrète, ‘était donc le maître de Death Holder en personne qui s’était rendu sur le lieu de rendez-vous, qui avait quelque peu changé depuis qu’ils étaient à Edoras, la maison délabrée où ils avaient l’habitude se voir en réunion à Earthland étant toujours à Earthland. Maintenant, ils se retrouvaient, toujours dans un endroit qui n’attirait pas l’attention et qui surtout était désert, une des maisons de Fanelle. L’avantage de cette ville abandonnée juste à côté de la plage Tsuki, c’était que le gouvernement ne s’y aventurait pas. Et les animaux sauvages qui vivaient là n’étaient pas un problème pour les maîtres des trois grandes guildes noires. Ce ne devait donc pas être un problème pour celui que Takasugi aurait choisi comme émissaire à ce rendez-vous.

Setsuna fut le premier à arriver sur les lieux du rendez-vous. Il était allé s’installer sur une chaise autour de la seule chose qu’il y avait au milieu de cette pièce : une table. C’est donc assis, les bras croisés sur son torse que le plus petit des maîtres de l’alliance Baram attendit celui qui devait le retrouver ici. Il pensait que la personne que lui enverrait Takasugi serait son petit bras droit, un membre du clan Yatô, ce qui faisait de lui l’un des hommes les plus forts, le violet n’en doutait pas. Mais il ne s’attendait pas à ce que le maître au cache-œil lui envoie une nouvelle recrue de sa guilde, même si il le connaissait depuis longtemps. Bien-sûr le tueur était au courant que Takasugi venait de prendre dans sa guilde un ancien membre du gouvernement, il se tenait informé.

Après quelques minutes d’attente, le jeune maître vit la porte s’ouvrir et une tignasse argentée la franchi. Il se leva alors et regarda l’homme face à lui qui bien-sûr était plus grand que lui. Il ne se laissa pourtant pas impressionné par la différence de taille et se contenta de le saluer d’un signe de la tête. Ce n’était donc pas le Yatô qui avait été envoyé par son homologue de Tartaros.

« Tu dois être le représentant de Tartaros. Tu es en retard. »

Setsuna avait dit ceci plutôt calmement, ça ne l’énervait pas que cet homme soit en retard, après tout, ils n’avaient pas choisi un lieu de rendez-vous simple à trouver lorsque les trois maîtres avaient dû en choisir un après leur arrivée dans ce monde.

crackle bones

Gain d'xp: 5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 559
Date d'inscription : 02/09/2014

Fiche de mage
Magie / Arme: Infinity Sword
Niveau: 15
Expérience:
91/240  (91/240)

MessageSujet: Re: C'est pas la taille qui compte [Gintokiki]   Lun 1 Juin - 20:11




C'est pas la taille qui compte [kokine]



Cela faisait quelques jours seulement que l'intégration de l'Argenté à Tartaros avait été officialisée que déjà ses collègues avaient besoin de lui. Etant le seul élément disponible, Takasugi lui légua une missive des plus étrange tant sa simplicité était déroutante. Il fallait juste se rendre à un endroit et discuter avec des représentants des autres guildes consituant l'alliance Baram. Pourquoi diable l'autre borgne faisait il toute une histoire pour éviter de s'y rendre si la mission s'avérait être aussi facile ? Décidément, Gintoki avait encore beaucoup à apprendre sur son nouvel entourage. Attrapant son kimono posé sur une chaise non loin de son matelat qui lui servait de lit, le jeune mage s'étira quelques secondes avant d'achever de s'habiller et de se diriger vers la sortie de sa chambre.

Il devait se hâter, car non seulement il était déjà en retard mais en plus pour une première entrevue avec sa nouvelle guilde. Tout ça n'arrangeait vraiment pas ses affaires. Haussant les épaules, il s'était vite rappelé que c'était un représentant qu'il allait voir, donc pas trop de raison de se justifier, sauf si vraiment la personne en face y tenait. Sur le chemin, Gintoki s'immaginait pleins de scénarios tous aussi bidon les uns que les autres. L'un mettait en place un poney habillé en costard cravate, un autre était avec des canards et des canne à pêche... C'était la dernière fois qu'il consommait un peu de tabac, même si c'était proposé si gentiment par Takasugi. Il lui fallait une bonne demi douzaine de lait fraise pour faire passer cette haleine de rat mort et l'arrière gout affreux, preuve encore une fois que la pipe c'est pas bon avant le boulot. Bouteille à la main, une gorgée puis deux puis trois avant de remettre l'opercule. S'essuyer la moustache blanche laissée par le liquide rosé, puis reprendre sa route.
Laissant passer un soupir, le Shiroyasha se rendit compte qu'il n'avait pas demandé où il devait se rendre. Et maintenant tout le monde était parti, le laissant à son triste sort. Bon bah il était définitivement mal parti pour arriver à l'heure, mais avec ce problème qui venait de s'ajouter à la liste, c'était quasiment foutu pour lui. Par chance, il se rappela que son comparse lui avait mit un bout de papier dans sa poche juste après avoir refusé de dormir avec lui. Ouais, comme ça, l'Argenté avait à peine posé ses valises que déjà on lui proposait un plan à plusieurs. L'était sympa de se préoccuper de la santé du démon blanc, mais il préférait de loin la compagnie des jeunes femmes plutôt que celle des hommes, bien qu'ils vivaient bien dans une époque où tout était permis. Sur le papier était noté l'emplacement et l'heure, entourré d'un coeur. Un autre frémissement, imaginant le petit Kowasu qui lui faisait des clins d'oeil. Décidément, le permanenté s'immaginait trop de choses pour un matin, sans doute à cause du décalage horraire et du changement d'environnement.

Une fois arrivé sur place, il ne distingua qu'une silhouette. Sans doute les autres n'étaient pas encore arrivé, ou pas du tout prévu au programme. Ce qui faisait de l'Argenté la personne la plus grande en taille. Bon ok, l'autre était assis autour de la table. Unique meuble situé en plein milieu de la pièce. Gintoki allait ouvrir la bouche pour s'excuser du retard mais il se fit prendre de vitesse par l'autre énergumène. Le ton calme, sans traces de reproches. Pourtant, le Shiroyasha perçut comme de la déception dans son regard. Comme s'il n'était pas le bienvenue et qu'une autre personne était prévue au programme. Le regard vide d'émotions, le membre de Tartaros fit quelques pas en direction de la chaise la plus proche et s'assit en faisant le plus de bruit possible.

Ouais j'suis en retard et alors ? T'es de la police ?

Ah il avait décidé de la jouer comme ça, pourquoi pas. Ce qu'il ignorait, c'était le rang de son interlocuteur. A vrai dire, il s'en fichait un peu de cette réunion. Tout ce qu'il voulait, c'était ôter des vies. Takasugi avait bien insisté sur le fait de laisser le champ libre au Démon blanc présent dans l'enveloppe charnelle de Gintoki, alors pourquoi attendre ?

Code RomieFeather





HRP:
 
Gain d'xp: 6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Setsuna Caelum
Maître de Death Holder
avatar
Crédits : Junie ♥
Messages : 17
Date d'inscription : 22/05/2015

Fiche de mage
Magie / Arme:
Niveau: 31
Expérience:
87/930  (87/930)

MessageSujet: Re: C'est pas la taille qui compte [Gintokiki]   Ven 5 Juin - 16:20


C'est pas la taille qui compte c'est ce qu'on en fait

Le sort était contre le maître de la plus grande guilde d’assassin d’Edoras. En effet, alors qu’il devait envoyer un représentant de confiance à la réunion avec Tartaros, aucun de ses hommes de confiance n’était disponible, ce qui le forçait à s’y rendre en personne. Le jeune homme n’avait eu aucun mal à rejoindre le point de rendez-vous qui avait été fixé entre les maîtres de l’alliance Baram. Mais il savait que le représentant de Takasugi aurait sûrement plus de mal à retrouver son chemin, le lieu ayant été choisi en partie parce qu’il serait plus dur pour le gouvernement de le trouver. C’est pour cette raison que lorsque le représentant de Takasugi arriva, le petit maître ne lui reprocha pas son retard, mais il lui fit tout de même remarquer.

D’ailleurs, ce représentant, le plus petit des trois maîtres ne s’y attendait. Il s’agissait de la dernière recrue de Takasugi, un ancien du gouvernement à ce qu’il savait. Il se serait plutôt attendu à ce que ce soit le Yato, mais peut-être que comme pour lui avec ses élèves, le bras droit de Tartaros n’était pas libre. Enfin, si Takasugi envoyait cet homme, il devait lui faire confiance. Le violet se leva donc lorsque le plus grand des deux prit la parole pour répondre à la remarque de Setsuna comme quoi il était en retard. L’argenté demanda alors à Setsuna si il était de la police, ce qui était plutôt ironique lorsque l'on savait que l’argenté était lui-même un ancien des forces de l’ordre ou plutôt du gouvernement. Un léger sourire amusé apparu donc sur les lèvres du violet avant qu’il prenne la parole.

« Non, contrairement à toi. »

Si il s’était souvenu du nom du plus grand dans cette pièce, il l’aurait ajouté, mais il ne l’avait pas retenu. Mais, le fait que ce soit un ancien du gouvernement ou non n’avait pas d’importance ce soir. Il s’agissait d’un membre de Tartaros maintenant et Setsuna aurait été mal placé pour critiquer la présence d’un ancien du gouvernement dans une guilde noire. Après tout, il avait Angela dans la sienne. Parfois, les personnes formées par le gouvernement étaient les plus compétentes pour se battre contre ce dernier.

Enfin, donc le maître se rassit, comme l’avait fait l’autre homme dans la pièce, mais en étant beaucoup moins bruyant que ce dernier. Il posa ensuite ses coudes sur la table et joignit les mains devant lui tout en observant l’homme face à lui avant d’enfin prendre la parole. Pourquoi attendre plus longtemps pour parler de la raison de leurs présences ici alors que tous les deux étaient arrivés.

« Par contre, le gouvernement est la raison de cette réunion. Il semblerait que l’un des membres, que ce soit de son plein grès ou parce qu’il a reçu des ordres, s’intéresse un peu trop à nos guildes respectives. Nous devons donc décider ce que nous allons faire de lui. »

Il avait parlé une fois de plus le plus calmement du monde. Et en disant ces paroles, une idée avait germé dans l’esprit du maître. Et si Takasugi avait choisi d’envoyer cet homme justement parce qu’il s’agissait d’un ancien membre du gouvernement, comme une sorte de test pour voir s'il avait vraiment rejoint leur cause. Setsuna ignorait le lien entre l’argenté et le borgne, il tentait donc de comprendre avec ce qu’il savait. Ou bien peut-être était-ce le fait qu’il ait quitté le gouvernement depuis peu qui expliquait la présence de cet homme ici. Après tout, il était le mieux placé pour dire si le gouvernement s’intéressait de trop près ou non à leurs guildes. Dans tous les cas, le soldat serait sûrement tué, en tout cas le maître de Death Holder, le tuerait sûrement, mais une décision avec Tartaros était importante pour savoir quoi faire de lui s'ils ne le tuaient pas.

Setsuna fixa donc l’argenté de son regard violet afin de savoir quel était son avis sur ce problème, l’avis d’un ancien collègue de cet homme et de Tartaros.

crackle bones

Gain d'xp: 6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 559
Date d'inscription : 02/09/2014

Fiche de mage
Magie / Arme: Infinity Sword
Niveau: 15
Expérience:
91/240  (91/240)

MessageSujet: Re: C'est pas la taille qui compte [Gintokiki]   Sam 6 Juin - 13:26




C'est pas la taille qui compte [kokine]



La réponse, aussi simple que non provocatrice, fit parcourir un frisson sur tout le corps de l'Argenté. Même s'il avait rejeté son ancienne vie de tire au flanc tout gentil, il fallait croire qu'évoquer tout synonymes du mot Gouvernement suffisait à éveiller une once de violence chez lui. La différence de taille n'aidait pas bien son interlocuteur, mais la différence de niveau entre les deux suffit à calmer le Shiroyasha. Il avait beau ne pas être grand, il cachait bien son jeu. Palpant le pommeau de son sabre, Gintoki se ravisa et se rassit. Cette petite pique l'avait fait réagir au quart de tour, l'obligeant à se lever sans se soucier du mobilier. Il lui fallait encore apprendre à garder son calme, toutefois, le fait d'être mage sombre l'incitait à exclure tout sentiment et à ne penser qu'à la destruction. Apposant ses jambes sur la table et faisant basculer sa chaise, le permanenté se contenta de sourire. Cela faisait un objectif de plus à combler, plus complexe à atteindre que de simples retrouvailles.

Je l'ai été, mais je ne le suis plus.

Inutile d'ouvrir un débat la dessus, ce n'était ni le lieu ni le moment. Pourtant, le petit homme continua sur le sujet. Gintoki commençait petit à petit à comprendre pourquoi il avait été choisi pour cette entrevue. Takasugi voulait voir s'il n'hésitait pas encore sur sa récente intégration, et surtout s'il n'allait pas s'enfuir la queue entre les jambes comme la dernière fois. Saleté de borgne. Enfournant le doigt dans son nez, l'homme tout de blanc vêtu observa les alentours tout en écoutant l'autre exposer sa théorie. Si jamais il s'avérait qu'elle soit fondée, alors cela voudrait dire que le Gouvernement ait décidé de se bouger sérieusement. Seulement, le fait qu'il en soit un ex membre et la façon dont l'autre en parlait faisait tout pour laisser croire qu'il était question de Gintoki lui même. A y réfléchir, il était vrai qu'il n'avait rien fait de plus que de laisser un mot avant son départ. Gintoki gardait donc de bons contacts avec les autres, même si ça n'était pas partagé. La nouvelle de son intégration avait du faire du bruit là bas, tout en restant dans la discrétion. Ou bien ils n'étaient pas encore au courant, ce qui laissait encore un peu de temps pour arrêter cet espion qui s'intéressait de trop près à eux.

Cela ne serait pas étonnant que le Gouvernement se bouge un peu le cul pour vous trouver. Mais...

Se redressant afin de poser ses bras sur la table, le Shiroyasha rendit le regard interrogatif à son interlocuteur tout en prenant bien soin de dévoiler un sourire provocateur.

Si jamais tu doutes de moi, alors n'hésites pas une seconde.

C'est pas qu'il s'ennuyait, mais rester assis à rien faire n'était guère passionnant. Il lui fallait de l'action. Pour se mettre ce petit être dans la poche, Gintoki se devait au moins de lui prouver qu'il n'était pas dans la combine malsaine du Gouvernement. Mais dans le même temps, il ne l'avait pas quitté pour se faire des amis à Tartaros et ailleurs. Non, c'était pour quelque chose de plus basique, primaire. Retrouver cette sensation que l'on éprouve lorsque l'on ôte une vie sur le champ de bataille. L'hémoglobine qui coule à flots, unique boisson du samouraï. Sa magie, Gintoki pouvait bien sur s'en passer. Mais si ça lui permettait de remplir plusieurs bouteilles en moins de temps, alors pourquoi pas.

Tandis qu'il ouvrait la bouche pour donner son avis, un bruit se fit entendre au dehors. Pff, ça n'allait pas arranger ses affaires, faisant que confirmer les éventuels doutes auxquels Gintoki venait de répondre par un doigt. Observant sa réaction, il se demanda comment faire face à ce problème. Car s'il réagissait immédiatement, sa crédibilité serait dissipé aussi vite q'un brin d'herbe en pleine tempête. Et s'il décidait de la jouer plus finement en n'y prêtant pas attention, ça serait le même problème... Sa main gauche tremblait d'excitation, comme si son corps réagissait à l'appel du combat. Empoignant le manche de son katana, il dégaina lentement la lame et s’avança vers la porte menant à la sortie.
Il s'arrêta quelques instants avant d'ouvrir le dernier obstacle le séparant de la nuisance sonore, elle qui faisait davantage de bruits. A en entendre les sonorités, Gintoki en conclut qu'il s'agissait d'un groupe armé. Des éclaireurs, à n'en pas douter. Rapidement, il fut encerclé par plusieurs individus. et c'est avec un sourire que l'Argenté aperçut du coin de l’œil la présence du petit garçon. Venir voir, se renseigner. Rien n'est plus vrai que ce que nos yeux nous montrent. Se faire une opinion de celui représentant Tartaros. Cet homme dont le passé est plus que trouble, parsemée de peur et de sang, lâcheté et honnêteté. Il n'a rien à faire à Tartaros avec tout ça. Pourtant il est venu de son plein gré, prouvant de ce fait que l'homme s'adapte et évolue au fil du temps.

Je partage pas mon repas d'habitude. Mais je vais faire une exception pour une fois.

Et le démon blanc se rua à l'assaut, ouvrant les hostilités.



Code RomieFeather




Gain d'xp: 7
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Setsuna Caelum
Maître de Death Holder
avatar
Crédits : Junie ♥
Messages : 17
Date d'inscription : 22/05/2015

Fiche de mage
Magie / Arme:
Niveau: 31
Expérience:
87/930  (87/930)

MessageSujet: Re: C'est pas la taille qui compte [Gintokiki]   Ven 12 Juin - 19:33


C'est pas la taille qui compte c'est ce qu'on en fait

La première chose qu’avait pu remarquer Setsuna sur le représentant de Tartaros, c’était qu’il était en retard, mais il ne pouvait pas lui en tenir rigueur étant donné que le lieu de rendez-vous était volontairement difficile à trouver pour une personne autre que les trois maîtres. L’ambiance fut ensuite plutôt tenue entre les deux hommes bien qu’ils restent, tous les deux, relativement calmes. Ils parlèrent très brièvement du passé de l’argenté dans le gouvernement avant que le maître de Death Holder explique en quoi consistait la réunion. Il expliqua donc qu’un homme du gouvernement tournait un peu trop près des guildes de Tartaros et de Death Holder et que donc, il fallait décider de ce qu’ils allaient faire de l’espion.

Son partenaire de mission sembla réfléchir à la question avant de prendre enfin la parole pour annoncer que cela ne le surprenait pas que le gouvernement se bouge enfin pour tenter de trouver les guildes de l’alliance Baram, ou en tout cas, une partie d’entre elles. Il entama d’ailleurs une autre phrase, mais se contenta de la conjonction de coordination "mais" avant de se redresser pour poser ses bras sur la table et sourire de manière provocatrice au petit maître, terminant alors sa phrase. Il le mettait implicitement au défi de le combattre si jamais Setsuna doutait de lui. Ce genre de provocation ne marchait pas avec le jeune homme qui se contenta de l’observer en silence. Le fait de battre l’argenté ne prouverait en rien que celui-ci était bien du côté obscur de la force, ou non. Le violet resta donc volontairement silencieux réfléchissant à la raison qui avait pu pousser Takasugi à envoyer cet homme plutôt qu’un ancien membre de Tartaros ou l’un de ses démons.

L’esprit du violet revint dans le monde réel lorsqu’il vit l’argenté ouvrir la bouche juste avant que des bruits se fassent entendre dehors. Le regard de Setsuna se posa alors sur l’homme assis en face de lui plutôt que sur la porte, il voulait voir la réaction de cet homme alors qu’ils étaient peut-être sur le point de se faire prendre par le gouvernement ou que quelqu’un les espionnait. Au final, sa réaction fut des plus basique, il empoigna le manche de son katana, Setsuna l’imitant, au cas où, et il dégaina sa lame avant de partir vers la porte. La main du maître quitta alors le manche de son sabre et il marcha à la suite de l’ancien du gouvernement pour voir ceux qui les dérangeaient en pleine réunion. Alors que l’argenté se faisaient encercler par un groupe armé de soldat, le plus petit du lot resta sur le pas de la porte, les bras croisé sur son torse alors que certains soldats venaient devant lui comme pour l’empêcher de rejoindre celui qu’ils devaient prendre pour son camarade.

Même lorsque des soldats furent entre lui et l’argenté, le violet ne décroisa pas les bras et ses yeux ne quittèrent pas la silhouette du mage de Tartaros qui finit d’ailleurs par prendre la parole pour lui annoncer que d’habitude, il ne partageait pas son repas, mais que pour une fois, il allait faire une exception. Un léger sourire amusé apparut alors sur les lèvres du plus petit avant qu’il dégaine ses deux sabres, l’argenté étant déjà parti à la charge de l’ennemi.

« Monsieur est trop gentil. »

L’assassin attaqua alors, tranchant les quelques soldats qui se trouvaient devant lui. Il ne voulait pas s’attarder sur des adversaires aussi faibles, après tout, il avait autre chose à faire. Au lieu de les trancher de manière superficielle et de d’abord les désarmé, il attaqua directement à la carotide. Il n’avait jamais compris pourquoi le cou était une partie non protégée chez les soldats, après tout, un seul coup au bon endroit et c’était la mort assurée, n’importe qui pouvait y arriver.

Puis, il n’y avait pas spécialement beaucoup de gardes autour de lui, la majorité semblaient inquiétés plutôt par l’ancien membre du gouvernement, peut-être le connaissaient-ils. Si c’était le cas, ils devaient savoir qu’il était dangereux et préféraient l’arrêter lui. Le violet ne tenta pas de s’attaquer à ceux qui étaient déjà sur l’argenté, il préféra observer ce dernier, tout l'amusement qu’il semblait tirer de ces combats. Oui, amusement était le bon mot. L’argenté était tel un démon s’amusant avec ses victimes. C’est d’ailleurs en le regardant que le violet se souvint du nom qu’il avait lu lorsqu’il avait appris l’intégration d’un nouveau membre à Tartaros.

Lorsque le Shiroyasha eu fini avec ses victimes, le plus grand épéiste d’Edoras se décolla du mur contre lequel il s’était adossé et il s’approcha du démon face à lui.

« Ta réputation semble fondée, Shiroyasha. »

Il fit quelques pas vers l’homme, les bras croisés sur son torse alors que son regard se posait sur les cadavres qui jonché le sol rougi par le sang. Même si ce n’était pas très visible à cause de l’obscurité n’importe qui pouvait le deviner et l’éclat de la lune permettait de le voir un peu. Le regard de Setsuna se releva ensuite vers l’homme. Il le leva vraiment étant donné qu’il était plus parti que lui et pas que d’un peu.

« Si ces soldats sont arrivés jusqu’ici alors qu’ils ne viennent jamais par ici, c’est que l’espion à suivi l’un de nous. Trouvons-le. »

Il ne lui laissait pas vraiment le choix. Cette réunion ne servait plus à rien si l’espion en avait déjà informé ses supérieurs. Autant le trouver et s’occuper de lui tout de suite, ou en tout cas choisir quoi faire de lui sur le moment. Même si l’assassin ne voyait qu’une solution, le tuer et envoyer sa tête au gouvernement en avertissement.

crackle bones

Gain d'xp: 8
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 559
Date d'inscription : 02/09/2014

Fiche de mage
Magie / Arme: Infinity Sword
Niveau: 15
Expérience:
91/240  (91/240)

MessageSujet: Re: C'est pas la taille qui compte [Gintokiki]   Mar 16 Juin - 17:27




C'est pas la taille qui compte [kokine]



Un coup à droite, un coup à gauche. Revenir quelques pas en arrière puis bloquer un coup de sabre horizontal, se servir des bases du kendo pour parer et contre attaquer directement après. Une sensation que l'Argenté ne pensait pas revoir de sitôt. Finalement, il avait bien fait de quitter ces pédales du Gouvernement et répondre à l'appel du sang. Et les pauvres hommes envoyés comme éclaireurs tombaient à point nommé pour que sa soif puisse être étanchée comme il se doit. Passant sa main près de son visage, sa langue épongea les quelques éclaboussures vermeilles avant de rentrer chez elle. Il en profita également pour voir comment l'autre mioche s'en sortait, et fut étonné de lui voir une telle dextérité au sabre malgré sa petite taille. Haussant les épaules il se fit tout de même transpercer le côté droit de l'épaule, l'obligeant à lâcher le fourreau qui lui servait de deuxième arme. Soit, mettre fin à ces gardes d'une main ne serait pas un problème. Il lui fallait bien un handicap de toute façon. S'en remettre donc à son seul esprit, le démon blanc poursuivit son œuvre et achevant de repeindre les façades extérieures des habitations. Quelques instants plus tard, le rideau fut tiré et les acteurs purent retourner dans leurs loges. Du moins ce qu'il en restait.

...

Il n'aimait pas trop parler de lui au passé, de ce qu'il fut sur les champs de batailles et les ruines. Ce nom qui lui avait servi de passerelle vers l'après guerre, celui qui l'avait propulsé au rang de légende de guerre. L'entendre de la bouche d'un autre fit ressortir un sentiment de satisfaction, une once de fierté. Oui, c'était lui le démon dont tout le monde avait parlé jadis. Pourtant, l'excitation retomba bien vite et l'obligation de retrouver le fauteur de troubles était maintenant la priorité absolue des deux mages sombres. Enfournant sa lame dans son fourreau après avoir ôté tout ce liquide vermeil, Gintoki tourna la tête pour chercher du regard toute personne ayant un comportement étrange. La jeune femme au regard apeuré devant tant de sang, dissimulant ce spectacle à la vue de son fils. Réaction tout à fait normale compte tenu des évènements. Mais ce n'est pas cela qui attire l'attention de l'Argenté, non. C'est bien sur le regard d'un tout petit gamin qui se trouve à quelques pas de lui, les yeux écarquillés. Il a beau être le berceau d'une innocence pure, sa vie ne sera plus du tout la même après ce qu'il vient de voir. Une personne qui va certainement mal tourner, au vu du sourire qui se dessine lentement sur son faciès. Si l'homme à la chevelure albâtre est maintenant une personne à ne pas fréquenter, il reste néanmoins un être humain, un homme d'expérience.

Se diriger vers l'enfant et lui glisser quelques mots à l'oreille. Attendre sa réaction pour revenir sur ses pas. Il saura un jour ce quoi son destin est fait, mais pour l'heure, c'est auprès de ses parents qu'est sa place. Passant à côté du petit homme, l'Argenté murmura à son oreille les soupçons quant à l'identité de l'individu recherché. Selon lui, ils seraient plusieurs. Ils agissent en groupe, pour se fondre dans la masse. Un clan reconnaissable parmi tant d'autres, une illustration en forme de souris sur l'avant bras. C'aurait pu être une guilde, mais il ne s'agit là que d'un mini groupe. Pas plus de cinq membres. Gintoki en avait entendu parler quand il se trouvait encore au Gouvernement. Jugés inoffensifs par le conseil, les forces de l'ordre les avaient laissés tranquille depuis. Mais maintenant qu'il se trouvait de l'autre côté de la barrière, le permanenté était libre de tout mouvement. Mieux, il pouvait répandre le mal.

Il s'agit d'un petit groupe dont les membres possèdent un tatouage de souris sur le bras. A nous deux, nous pouvons aisément nous en charger.

Ce qu'il ne disait pas, c'est qu'il s'agissaient de mercenaires chasseurs de primes, répondant aux plus offrants.Le Shiroyasha se devait donc de mettre fin à leurs jours avant qu'ils n'aillent rapporter au Conseil qu'un ancien membre du Gouvernement soit passé à l'ennemi. Une silhouette décampa immédiatement, comme si elle avait senti la menace arriver. Dernier réflexe d'une proie, stupide même. Courir pour sa vie, s'octroyer quelques minutes supplémentaires pour connaitre la mort. Partant sur sa droite, le mage de Tartaros s'occupa de rassembler les fuyards après une bonne vingtaine de minutes dans une impasse avant de s'écarter et de laisser passer le nabot.

Ils sont tout à toi.




Code RomieFeather




Gain d'xp: 7
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Setsuna Caelum
Maître de Death Holder
avatar
Crédits : Junie ♥
Messages : 17
Date d'inscription : 22/05/2015

Fiche de mage
Magie / Arme:
Niveau: 31
Expérience:
87/930  (87/930)

MessageSujet: Re: C'est pas la taille qui compte [Gintokiki]   Mer 8 Juil - 15:58


C'est pas la taille qui compte c'est ce qu'on en fait

Bien-sûr, il avait fallu que des soldats du gouvernement décident de venir faire un tour ici alors que les deux guildes noires étaient en pleine réunion. Enfin, cela n’était peut-être pas une mauvaise chose, après tout, ça permettrait à Setsuna de voir ce que valait cet homme que Takasugi avait envoyé. Il ne fallut pas longtemps après qu’ils soient sortis de leur lieu de réunion pour qu’ils se fassent encercler par le gouvernement qui sembla porter plus d’attention à l’argenté qu’au petit maître, sûrement, car ils connaissaient mieux Gintoki que lui et le reconnaissaient plus facilement. Mais encore une fois, cela arrangeait le maître de Death Holder qui pourrait ainsi mieux observer l’ancien bras droit de la première division dans son combat.

Pour pouvoir observer la nouvelle recrue de Tartaros, Setsuna se débarrassa rapidement de ses adversaires, ils n’étaient que de simple soldat. Lorsqu’il fut débarrassé d’eux, il put enfin observer le combat du représentant de la guilde de Takasugi. Il savait se battre, le maître ne pouvait le nier. C’est d’ailleurs en regardant le combat de ce démon blanc, que Setsuna se souvint de l’identité qu’il avait lu dans le rapport qu’on lui avait remis. Lorsque Gintoki se fut débarrassé de ses derniers adversaires, il eut le privilège d’avoir le droit à un compliment de la part de l’épéiste numéro un d’Edoras qui l’appela également par le surnom qu’on lui donnait durant la guerre. Mais les deux hommes n’avaient pas vraiment le temps de s’attarder sur ceci. Le fait que le gouvernement fasse une ronde ici par hasard au moment d’une réunion, ça ne pouvait pas être que du hasard et comme ils étaient là pour parler d’un espion, il y avait une forte chance que ce dernier soit impliqué. Le violet eut alors la même réaction que l’argenté en regardant autour d’eux si quelqu’un n’avait pas une réaction étrange, mais contrairement au gris, il n’eut pas d’intérêt pour ce gosse. Il ne se rendit compte de son existence que lorsque Gintoki s’approcha pour murmurer quelque chose à son oreille chose que le maître de Death Holder n’entendit pas.

Qu’est-ce que le mage noir pouvait bien avoir dit à cet enfant ? Le plus petit du duo n’eut pas le temps de se questionner d’avantage que cette fois, c’était à son oreille que le mage à la chevelure argentée vint murmurer quelque chose. Il partagea avec lui les soupçons qu’il avait sur la personne qui espionnait leurs deux guildes. Selon Gintoki, il s’agissait d’un petit groupe de personnes avec un tatouage en forme de souris sur le bras. Jamais le plus ancien mage noir du duo n‘avait entendu parler d’un tel groupe, ils ne devaient être vraiment pas importants pour qu’il n’y prête jamais attention. Mais si ils commençaient à se faire remarquer maintenant en tentant de s’en prendre à deux des trois plus importantes guildes noires de ce monde et de l’autre, alors ils devenaient des vermines qu’il se devait d’éliminer, avec l’aide du représentant de Tartaros puis cette affaire les concernaient tous les deux.

D’ailleurs, ils ne tardèrent pas à trouver ceux qu’ils cherchaient, enfin ceux dont venait de parler le Shiroyasha. En effet, ils avaient sûrement voulu observer les événements qu’ils avaient déclenchés en faisant venir le gouvernement. Il fallut une vingtaine de minutes pour que l’argenté réunisse tous les membres du petit groupe, ou en tout cas, tous les membres du groupe qui semblaient être présents sur les lieux. Après tout, le violet ne pouvait pas confirmer qu’ils étaient tous là puis qu’il ne savait pas combien de membres comptait ce groupe. Il suivit l’argenté qui avait réussi à tous les réunir dans une impasse et observa en silence, les bras croisés sur son torse jusqu’à ce que le plus grand lui dise qu’ils étaient tout à lui. Le violet avança donc d’un pas vers le petit groupe, décroisant ses bras avant de les regarder, toujours en silence.

Si ces hommes appartenaient à une guilde, soit leur maître avait décidé de rendre sa guilde plus importante en se confrontant aux plus grandes guildes noires, soit, ils avaient reçu une mission de quelqu’un qui voulait tenter de se débarrasser de Tartaros et Death Holder en trouvant un point faible, ce qui expliquerait l’espionnage. Dans les deux cas, ils étaient idiots d’avoir accepté puisque maintenant, ils allaient le payer de leurs vies, mais avant ça, les deux hommes devaient se renseigner un minimum. Il se décida donc à dégainer l’un de ses sabres qu’il tendit vers le petit groupe, son regard restant parfaitement neutre, il avait l’habitude maintenant, après tant d’années d’assassinat. Alors qu’il allait poser sa première question, quelque chose lui vint en tête, si ils avaient prévenu le gouvernement de cette réunion, ils devaient avoir une mission donnée par le gouvernement. Sauf que le gouvernement n’aurait jamais donné une mission à une si petite organisation, à moins qu’ils aient su à l’avance que ces hommes se feraient tuer. C’était une des probabilités les plus fortes désormais dans l’esprit du violet. Maintenant, il ne lui restait plus qu’à trouver la question qui lui permettrait d’en savoir le plus. Car il ne comptait pas perdre plus de temps avec ces hommes. Plus tôt ils seraient morts plus vite serait finit cette histoire.

« Qui vous paye et quelle est votre mission ? »
« Tu penses vraiment qu’on répondra à cette question, le nain ?! »

Le mage noir était d’un naturel patient, mais pas lorsque l’on commençait à parler de sa taille, c’était une sorte de complexe qu’il avait. Son regard devint alors plus meurtrier et une aura meurtrière se dégagea de lui alors que calmement, il leva son sabre avant de l’abattre sur l’homme qui venait de parler. Ce n’était pas grave si il en tuait un ou deux, temps qu’il en restait qui pouvait répondre à la question. Son regard se tourna vers les autres alors qu’il retrouvait son calme habituel.

« Je ne répéterai pas ma question. Je n’ai pas de temps à perdre à jouer avec vous. »

Il continua alors de fixer les hommes encore en vie devant lui. Il en avait presque oublié la présence de l’argenté à ses côtés.

crackle bones


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 559
Date d'inscription : 02/09/2014

Fiche de mage
Magie / Arme: Infinity Sword
Niveau: 15
Expérience:
91/240  (91/240)

MessageSujet: Re: C'est pas la taille qui compte [Gintokiki]   Jeu 27 Aoû - 23:44




C'est pas la taille qui compte [kokine]



Voila quelque chose désintéressant. Gintoki ne savait pas le degré de patience qu'avait la personne l'accompagnant, mais le fait qu'il dégaine aussitôt son arme et ôte la vie à l'impertinent individu permit au Shiroyasha d'en apprendre un peu plus sur ce petit d'homme. En attendant, l'enfant et sa mère prirent la fuite, laissant le champ libre au deux mages noirs et leur petite affaire. "Un jour il saura..." pensa l'Argenté, mimant un petit sourire. Peut être n'était il pas encore fait pour mener cette vie faite d'infortune et de meurtres après tout, si l'aide qu'il venait d'apporter à ces deux personnes le mettait dans une sorte de joie d'avoir accompli quelque chose, tout pouvait laisser croire qu'il se cherchait encore. Pendant ce court laps de temps où le membre de Tartaros réfléchissait, deux des hommes du groupe se ruèrent sur lui. Le mouvement d'air que firent les deux lames tirées au clair le ramenèrent à la réalité. Le premier coup fut évité de justesse mais le deuxième lui laissa une coupure bien grossière au niveau de l'avant bras droit.

Le temps s'arrêta aussitôt, laissant l'Argenté au milieu d'un champ de bataille. L'odeur de la mort y régnait, des cadavres jonchaient le sol. Le voila revenu à cette époque qu'il désirait oublier. Un individu se tient derrière lui, une aura meurtrière telle que même une mouche sombrerait dans la folie. Il s'approche, petit à petit, écartant de sa lance les résidus de chair sur son chemin. Son souffle glacé entre en contact avec la nuque du Permanenté, qui ne peut pas bouger, immobilisé par cette chose invisible qu'est la peur. Changement de décor. L'aura du représentant de Death Holder présente en ces lieux avait sans doute fait remonter cette réminiscence dont Gintoki venait de se remémorer. Une ressemblance dans la violence de cette énergie déployés, mais qui n'en était en rien comparable à celle qui l'avait marquée à vie. Puissante certes, mais pas au même point que l'autre. Laissé en retrait, Gintoki s’avança jusqu'à être à la hauteur des autres. A la question de son compatriote maléfique, le groupe restait immobile. Muets de peur devant ce qui s'annonçait pour eux leur bourreau. Ne jamais sous estimer un adversaire, surtout pas avec la taille. Car ce n'est pas la taille qui compte dans un affrontement. Quelqu'un de grande envergure possède une meilleure allonge mais fait face à une faiblesse due à cette allonge vu que le corps met plus de temps à réagir. Tandis qu'une personne de petite stature doit se montrer plus attentive et réactive pour paraitre dangereuse.

A votre place, je répondrais sans faire d'histoire.

Hors de question pour lui de se donner une façon de parler en mode grand méchant badass et tout, Gintoki avait prononcé ces mots en toute innocence. Bien plus occupé par suivre une mouche du regard que cette conversation à sens unique avec ces branques. Autant ne pas tourner autour du pot et dévoiler ce que l'Argenté sait à leur sujet. Mais d'un côté, il a bien envie d'en apprendre un peu plus sur ce "nabot" qui représente la guilde de Death Holder. Tournant le regard vers les deux personnes l'ayant attaqués juste avant, le Shiroyasha préfèra s'occuper d'eux. Prenant de la vitesse avec le peu de distance les séparant, il positionna son pied droit en avant afin de donner un puissant coup dans l'estomac de l'un tandis que son bras armé se charge de mettre à terre l'autre. Le combat à mains nues est une bonne option si vous voulez vous dégourdir les jambes, surtout qu'une fois sur eux, le démon blanc sortit son arme et l'inclina au niveau de la trachée de l'un. Tout en regardant l'expression de l'autre, la lame entra en contact avec la peau, s'enfonçant toujours plus loin dans le corps de la victime. La terreur pouvait se voir dans le regard du pauvre manant, impuissante créature qui ne peut qu'être spectateur.Le sang fusa tel un geyser sur le sol, imbibant les habits de son meurtrier et tout ce qu'il y avait autour.

- Et toi, tu ne sais rien non plus ?

- Non ! J'le jure !

- Bien.

L'épée se retire d'un seul coup du corps désormais sans vie pour aller se replanter dans celui de l'insouciante personne. Elle ne sait rien, la mort sera donc douce avec elle. Le coup est vif, et le cadavre tombe sur le sol au moment où Shiroyasha rengaine son arme. Partir un jour sans retour, sans se retourner, ne pas regretter. Le voilà qui revient là où son partenaire se trouve, se rapprochant de lui et glisse quelques mots au creux de son oreille.

Engagé par le Gouvernement. Mercenaires. Je propose de mettre fin à leurs jours, pour ne pas ébruiter le fait que je sois passé à l'ennemi. Ils ne sont pas prêts. Et je ne suis pas encore assez puissant.

Un bref échange de regard avec Setsuna, pour prouver sa détermination. Gintoki Shiroyasha, le bras droit de la Première Division du Gouvernement vient officiellement de décéder. Son remplaçant n'est autre que le vice, la bête qui a oublié le goût de l'essence de vie est maintenant de retour. L'air blasé a laissé place à un air neutre, sans expression. Le plaisir de tuer n'est qu'éphémère, pourquoi donc garder le sourire une fois le crime passé ? Il faut se montrer à la hauteur si l'on veut partir en apercevant le sourire du Shiroyasha. Chose rare que bien des personnes chercheront à obtenir absolument, car il n'y a rien de plus apaisant que de quitter ce monde avec un type qui sourit le plus bêtement possible...


Code RomieFeather




HRP:
 
Gain d'xp: 9
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Setsuna Caelum
Maître de Death Holder
avatar
Crédits : Junie ♥
Messages : 17
Date d'inscription : 22/05/2015

Fiche de mage
Magie / Arme:
Niveau: 31
Expérience:
87/930  (87/930)

MessageSujet: Re: C'est pas la taille qui compte [Gintokiki]   Lun 7 Sep - 12:33


C'est pas la taille qui compte c'est ce qu'on en fait

Le fait que l’armée les ait trouvé alors qu’ils étaient en pleine réunion était plutôt une bonne chose au final. Cela avait permis au petit maître de Death Holder de se faire une idée de ce que valait le représentant de Tartaros et cela avait également permis de trouver le groupe de personnes qui espionnait leurs deux guildes. Le violet avait alors commencé l’interrogatoire, n’ayant pas de temps à perdre avec ces bêtises. Malheureusement, le premier qu’il interrogea ne sembla pas répondre et le traita de nain. Setsuna était très patient, mais pas lorsqu’on lui parlait de sa taille. Il dégaina alors son sabre et tua l’homme rapidement avant de se tourner vers un autre membre du groupe et de le prévenir qu’il devait répondre. Après tout, il n’avait pas de temps à perdre avec eux.

Alors que le jeune maître était occupé avec celui qu’il interrogeait, deux des membres du groupe eurent l’idée d’attaquer l’argenté de Tartaros qui évita la première attaque, mais se fit toucher par la seconde à l’avant-bras. Il finit par s’approcher et appuya les paroles du violet en disant que si il avait été à leur place, il aurait répondu à la question, enfin aux questions. Le violet avait alors tourné légèrement le regard pour voir que son partenaire se moquait totalement de ce qu’i se passait puisqu’il semblait totalement absorbé par l’observation du vol d’une mouche. Takasugi prenait-il vraiment au sérieux la situation dans laquelle ils se trouvaient pour envoyer un homme comme l’argenté à la réunion ?

L’argenté sembla ensuite enfin se remettre dans cette histoire puisqu’il se mit à attaquer les deux hommes qui l’avaient attaqué quelques instants plus tôt. Le violet ne le regarda que du coin de l’œil, tournant de nouveau son regard vers l’homme qui était devant lui après que Gintoki ait tué l’un des deux hommes. Mais quelque chose attira son regard, il y avait des gouttes de sang sur une manche de son kimono. Il les fixa un instant avant de reporter encore une fois son regard vers l’homme face à lui, entendant que celui que Gintoki interrogeait ne savait rien. Alors que le violet attendait toujours une réponse, il tendit donc son sabre vers l’homme, étant prêt à le tuer si celui-ci ne lui donnait pas une réponse correcte d’ici peu de temps. Mais Gintoki arriva à côté de lui et lui dit ce qu’il savait de ces hommes. Apparemment, ils étaient embauchés par le gouvernement et étaient des mercenaires. Il suggéra alors de les tuer pour que le gouvernement n’apprenne pas qu’il avait rejoint une guilde noire, qu’il n’était pas prêt pour ça puisqu’il n’était pas encore assez puissant. Le violet donna alors un coup vers l’homme, le décapitant avant de rengainer son sabre. Il se tourna alors vers l’argenté et le regarda de manière neutre, comme d’habitude.

« Tout cela tu avais l’air de le savoir. Qu’est-ce que tu sais d’autre ? »

De ce qu’il avait entendu, les deux hommes que l’argenté avaient interrogés ne savaient rien, alors si l’argenté savait ça, c’était qu’il le savait avant que cette histoire commence. Si l’argenté ne savait rien, alors cette réunion arriverait à son terme et l’argenté pourrait aller faire un rapport à Takasugi. Ils pourraient aussi faire des recherches chacun de leur côté afin de voir s'ils trouvaient plus d’éléments sur ce groupe ou si il y avait d’autres mercenaires embauchés par le gouvernement pour espionner les guildes de l’alliance Baram. Il faudrait d’ailleurs qu’il se renseigne auprès de Gyokuen pour savoir si sa guilde était également sous surveillance.

crackle bones


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: C'est pas la taille qui compte [Gintokiki]   

Revenir en haut Aller en bas
 

C'est pas la taille qui compte [Gintokiki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ce n'est pas la taille qui compte !
» C'est pas la taille qui compte [Gintokiki]
» [Fe] C'est pas forcément la taille qui compte ! {RP Wonderlandien}
» Socles, et Taille de Fig (IRL...)
» demande de suppression du compte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Reborn :: Le vaste monde d'Edoras :: Plage Tsuki :: Fanelle-