Rejoignez-nous, pour une aventure unique dans le monde des fées ~ ♦ Le forum a désormais 2 ans !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum fermé. La partie RP est en revanche ouverte.

Partagez | .
 

 Je m'ennuie. Alors je fais copuler mes OC.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mare S. Ephemeral
Maître d'Yggdrasil
avatar
Crédits : Junpiterparker
Messages : 478
Date d'inscription : 20/06/2014
Age : 20
Localisation : Dans l'anus de la fonda. :3

Fiche de mage
Magie / Arme: Yume no Shinigami
Niveau: 35
Expérience:
73/1260  (73/1260)

MessageSujet: Je m'ennuie. Alors je fais copuler mes OC.   Jeu 11 Juin - 0:54

« Je te hais de tout mon cœur »
SHIRO X MARE
« Sors tout de suite de mon lit, espèce de plaie ambulante ! »

La journée venait de commencer, et déjà, un premier conflit se formait. Et cette fois, la princesse des âmes n’y pouvait absolument rien, en effet, elle savourait paisiblement son doux sommeil, enveloppée dans sa couverture moelleuse, lorsqu’une source de problèmes apparut tout à coup. Mare S. Ephemeral, la shinigami autoproclamée s’était plainte de la dureté de son lit, et demandait à Shiro de, pour une fois, faire preuve de bonté, et de lui prêter le sien. Ce à quoi la jeune fille répondit négativement, comme on pouvait s’y attendre de sa part. La petite fille, bien loin de vouloir abandonner son caprice, avait donc fini par se glisser dans le lit de son interlocutrice, qui n’appréciait malheureusement pas la compagnie et envoya valser Mare d’un coup de pied.

« Tu n’es pas obligée d’être aussi agressive alors que je te demandais ça poliment, stupide humaine… » rétorqua la shinigami, ayant peu apprécié, visiblement, de recevoir le pied de la Mentem.

« Hmph ! Si tu n’étais pas membre, je n’aurais pas hésité à te tuer, garde cela à l’esprit. Tes charmes de petite fille fonctionnent sans doute pour les personnes bizarres telles que Nemesis, mais sache que je ne suis attirée que par Sting-sama ! »

La princesse des âmes plaqua ses mains sur sa bouche. Elle venait de trop en dire, et devant la pire personne dans tout Edoras. La shinigami nota mot pour mot ce que venait d’avouer son interlocutrice, tourna les talons et s’en alla. Shiro, exposée au regard de quiconque passerait dans le couloir, tourna le dos et cacha ses rougeurs. Mare s’était collée contre sa poitrine, et elle ne supportait pas cela. Non pas qu’elle n’en était pas fière, bien au contraire. Mais le fait que la shinigami fut la première à en profiter depuis un moment l’embêtait au plus haut point. Elle bouillonnait intérieurement. A un tel point que son ancêtre elle-même lui demanda de se calmer. Mais hélas pour la Mentem, les effets négatifs de sa magie prenaient effet tandis que le soleil s’élevait dans le ciel. Elle boitait légèrement, sans doute parce qu’elle avait frappé Mare un peu trop fort par rapport à ce dont elle était capable en journée.

« Encore une mauvaise journée qui commence… Si je la croise de nouveau, je vais lui montrer le désespoir. » déclara-t-elle froidement, tandis qu’elle sortait de sa chambre afin de partir en mission. Punir quelques bandits ou monstres, voilà qui la détendrait sûrement.

Mare, quant à elle, s’ennuyait clairement. Aucune mission ne présentait le moindre intérêt à ses yeux, aussi se décida-t-elle à parler de la scène précédente à quelqu’un. Mais Nemesis ne serait sûrement pas la meilleure des personnes dans le cas présent. Et cela la frustrait, car elle pensait l’avoir suffisamment bien éduqué pour qu’il puisse démontrer un minimum de maturité et d’intelligence si le besoin se faisait sentir. Mais puisque, de toute façon, l’Orland n’était pas aux alentours apparemment, elle irait discuter avec une autre personne, et non des moindres. En l’occurrence, le maître de Sabertooth, le dragon blanc, Sting Eucliffe.

« Si j’ai bien compris, tu viens me dire que Shiro était en colère contre toi parce que tu t’es glissée dans son lit ? …Bien évidemment qu’elle le sera, tu l’as prise pour un ours en peluche ?! »

« Ben euh… C’est-à-dire qu’elle était confortable, alors c’est à peu près pareil… Non ? »

« Je ne veux même pas savoir ce que tu as fait… Quoiqu’il en soit, écoute-moi. Shiro est une fille qui a toujours été triste et seule, et même à Sabertooth, peu de personnes entretiennent de bonnes relations avec elle. Alors surtout, évite de trop en demander d’elle. »

« Comme si j’avais envie de me lier d’amitié avec une idiote pareille ! Hmph ! »

« J’ai déjà entendu ça quelque part, mais où… ? »

La shinigami sortit rageusement de la guilde. Elle, amie avec cette gothique hautaine, irrespectueuse ?! Pour qui la prenait-il ?! Une espèce de faible petite fille qui cherchait à obtenir l’attention de sa grande sœur ?! Elle était plus vieille que tout le monde à la guilde, et tous le savaient parfaitement ! Elle, amie avec une gamine encore plus jeune que Nemesis ? Déjà que celui-ci l’insupportait parfois, alors Shiro…

Tout en demeurant perdue dans ses pensées, la shinigami aperçut du coin de l’œil la silhouette de l’intéressée. Elle, qui était toujours seule, sans jamais rire, sans jamais sourire. Mare décida finalement de se lancer et de la suivre, discrètement. Afin de comprendre ce qu’une jeune fille comme elle pouvait ressentir. Après tout…Shiro était sûrement la plus jeune de Sabertooth, Mare l’oubliait bien souvent. Mais elle la trouvait si mature et intimidante, du haut de ses quinze ans… D’autant plus que son niveau n’avait rien à envier à celui de son élève par exemple. Sa puissance suffisait à faire trembler des mages d’un bon niveau. Et malheureusement, sa seule présence rendait parfois les personnes normales malades. Ce n’était pas une magie. Mais une vraie malédiction qui la séparait du reste du monde. Mare elle-même éprouvait des difficultés en restant pourtant à une certaine distance de la princesse des âmes.

« Tu comptes me suivre longtemps, Mare ? Stupide fille…tu comptes me mettre en colère… ? »

Mare soupira. Bien sûr que Shiro l’avait détectée à peine la filature avait-elle commencé. Mais en tant que mage de Sabertooth, une guilde légale, elle ne pouvait pas laisser éclater un conflit en pleine ville. Aussi la princesse des âmes avait-elle attendu d’être suffisamment à l’écart des habitations pour libérer tout ce qu’elle peinait à maintenir durant chaque seconde où son cœur battait. De l’atmosphère elle-même émanait un sentiment de mort, de tristesse. Mare se retint pour ne pas vomir, tant tout cela l’oppressait. La puissance de Shiro ne la faisait aucunement frissonner. Mais ce qui l’accompagnait l’inquiétait au plus haut point. Jamais de sa vie… Jamais, dans les cauchemars des personnes les plus sombres qu’elle avait pu croiser, n’avait-elle ressenti une chose aussi…noire.

« Qu’as-tu bien pu faire, Shiro Mentem… ? »

« Tu devrais pourtant connaître certaines choses sur le sujet, non ? Je ne suis pas si différente de toi… Je ne suis qu’un réceptacle. Une enveloppe charnelle pour une haine ancestrale… Jadis les utilisateurs de ma magie furent exterminés… Que penses-tu que je porte en moi ? C’est ça… En moi coule le sang corrompu de centaines d’humains détruits par leur propre rancœur ! »

La shinigami ne perdit pas une seconde de plus et bondit en avant, abattant sa faux à l’endroit où se trouvait Shiro un instant auparavant. La Mentem répliqua d’un mouvement de la main, mais la magie de Mare dispersa les âmes de Shiro. Le conflit finit par durer de plus en plus longtemps, et dès que Ghost Voice et Yume no Shinigami entraient en contact, les êtres vivants aux alentours le ressentaient. Les animaux tremblaient, les enfants pleuraient. Pour la première fois de leur vie, deux des dix mages d’élite de Sabertooth se battaient en déchaînant leur puissance, et le mal engendré par deux incarnations d’une haine profonde s’affrontant ainsi laissa une empreinte noire sur la terre, désormais corrompue et dénuée de vie là où Shiro et Mare s’affrontèrent. Finalement, les deux partis se mirent d’accord pour en terminer par un ultime assaut.

« Corrupted…Excalibur ! » murmura la princesse des âmes, tandis que ses serviteurs se rassemblaient pour former une lame fine et si tranchante qu’elle semblait pouvoir couper même le métal.

« Thunder Strike ! »

Les bras de Mare devinrent noirs, tant la puissance accumulée dans sa faux était immense. Elle avait insufflé tous ses cauchemars, sans exception. Sa haine de son créateur, sa peur de perdre Nemesis…tout cela coulait à présent dans le métal de son arme, et dans son bras maintenant corrompu par une telle force à contenir. En un éclair, tout se termina. Shiro posa le genou à terre, apparemment touchée. Mais à ce moment, une blessure profonde s’ouvrit au niveau des côtes de Mare, et saigna abondamment tandis que la shinigami s’écroulait. Sa vision se brouilla, et un voile noire finit par obscurcir sa vue. Finalement, la petite tigresse s’évanouit après s’être battue comme le fauve qu’elle était.

Les ténèbres. Mare tombait, tombait, encore et encore. De plus en plus vite. Cette chute ne finirait-elle donc jamais ? Elle sentait le froid l’envahir. Allait-elle mourir ainsi, vaincue par une fille qui n’avait même pas le tiers de son âge ? N’était-elle donc destinée qu’à cela ? L’échec, encore et encore ? Elle qui démontrait une puissance bien au-dessus de la moyenne depuis sa naissance ? Elle qui incarnait les songes, la douleur, la haine, la joie, le désespoir ? Elle qui était le réceptacle des rêves et des cauchemars ? La shinigami se débattit de toutes ses forces, quand soudain, une chaleur l’envahit. Elle se réveilla. Cette sensation, elle avait déjà ressenti ça. Des cheveux blancs chatouillaient son nez, et une certaine pression s’exerçait au niveau de son buste.

« Ne bouge pas. Ta blessure est très profonde, qui plus est, elle a été infectée par ma magie. Je l’ai traitée, mais si tu ne fais pas attention, elle va s’ouvrir de nouveau. Et ton corps va pourrir lentement. Alors je suppose que tu n’en ressens pas tellement l’envie. Et moi non plus. Je ne veux pas avoir ta mort sur la conscience, petite idiote. »

La chaleur corporelle de la princesse des âmes la réchauffait. Et il était temps. Elle tremblait de la tête aux pieds. Elle respirait faiblement. Sans s’en rendre compte, la shinigami éclata en sanglots. Shiro caressa lentement la tête de Mare, culpabilisant de l’avoir mise dans un tel état. En s’écartant légèrement, elle s’aperçut que la petite tigresse s’était rendormie. Son corps déjà affaibli avait dû supporter la fatigue et le poids des larmes, après tout. Elle la coucha lentement, avant de partir pour se mettre à l’écart. Elle avait envie de réfléchir à tout ce qu’elle pensait vis-à-vis de Mare. Et surtout… Pourquoi l’énervait-elle à ce point.

« Tu sembles troublée par cette enfant… Serait-ce que tout le monde appelle l’am- » commença l’ancêtre de Shiro.

« Ose prononcer un seul mot de plus. Ose. » l’interrompit froidement la princesse des âmes.

« Quelle idiote… J’ai bien envie de lui apprendre une bonne fois pour toutes le respect. Moi, amoureuse de cette peste ? J’ai envie de le torturer, ce stupide ancêtre… »

« Je peux entendre ce que tu penses, tu sais… Mais ce n’est pas plus mal, la relation que tu as avec cette fille. Je ne t’ai jamais vue aussi…heureuse. »

Après ces paroles, la Mentem frappa brusquement son ancêtre qui ne ressentit rien étant donné sa nature, et disparut après un petit rire. La silhouette de la shinigami se dessina entre les buissons, et Shiro se retourna brusquement.

« Retourne te coucher, idiote, tu veux finir six pieds sous terre ou quoi ? »

« Bakabaka. Tu as perdu ton instinct de survie ou quoi ? Quelque chose d’énorme approche, et c’est loin d’être un panda géant. »

Après ces mots, une bête gigantesque surgit du sol, obligeant les tigresses à bondir en arrière. Shiro s’attaqua alors à la créature, mais hélas, sa magie n’eut aucun effet.

« Tu es vraiment une bakabaka, n’est-ce pas ? Tu tentes de tout résoudre par toi-même. Ne peux-tu donc pas te reposer sur les autres ? …Sur moi… ? »

Mare s’accrocha au bras de la princesse des âmes. Des larmes ruisselaient sur ses joues. La Mentem sentait que le corps de la petite fille était secoué par de violents sanglots. Elle-même peinait à retenir ses propres larmes, et elle finit par serrer la shinigami dans ses bras. Quelque chose d’étrange se produisait. Alors qu’auparavant la magie de Mare perturbait Shiro et inversement, cette fois-ci, aucune d’elles ne ressentait quoi que ce soit. Une énergie nouvelle s’écoulait dans leurs corps, et la créature gronda avant de se lancer à l’assaut, tandis que cette puissance ne cessait de croître, dépassant de loin ce que chacune pouvait déployer séparément.

« Unison Raid : Ekibyogami no ayashikaze ! »

Un vent mystérieux et sombre s’abattit sur le monstre. Il hurla, si fort que la terre trembla. Des marques noires apparaissaient sur son corps, finissant par le recouvrir entièrement, tandis qu’il se débattait, semblant se battre contre la mort elle-même. Enfin, la créature se figea. Son cœur cessa de battre, et finalement, son corps se désintégra en une poussière noire.

« Tu crois qu’il est…mort ? »

« Je pense que oui. Mais cet Unison Raid m’a fait froid dans le dos… »

La princesse des âmes s’approcha lentement de sa partenaire. Elle ressentait un besoin immense de lui faire du mal, de la voir pleurer… Le son d’une gifle retentit alors.

« Je peux savoir pourquoi tu m’as gi… »

Shiro déposa ses lèvres sur celle de la petite fille pour la réduire au silence. Son regard hypnotisa la shinigami qui ne put s’empêcher d’approfondir le baiser. Elle voulait qu’il ne se termine jamais. Quitte à employer sa langue. La Mentem soupira doucement. Elle ne s’attendait pas à ce que l’enfant continue ainsi. Finalement, Mare s’écarta, les joues roses comme les yeux d’une certaine fille qui faisait battre son cœur. L’intéressée, justement, arborait des rougeurs telles que la petite tigresse pensa un instant qu’elle allait finir par s’évanouir.

« Je te méprise. Tu es si belle, tout le monde t’apprécie, ça me met hors de moi. Tu n’es qu’une idiote, et mon cœur t’est dédié, Mare S. Ephemeral, car je te hais du plus profond de mon être. »

Après ces paroles, elle mordit la joue de sa moitié, lui arrachant un petit gémissement de plaisir. La princesse des âmes aimait la voir souffrir. L’expression sur son visage tandis que la douleur la faisait crier la comblait de joie. Les battements de son cœur s’accéléraient devant un tel spectacle. Finalement, Mare se dressa sur la pointe des pieds, embrassa rapidement et timidement la Mentem, avant de lécher ses lèvres, savourant la délicate saveur imprégnée dans celles-ci. Elle continua de lécher, lentement, jusqu’aux commissures, avant de s’écarter, un petit sourire espiègle sur ses lèvres.

« Tu es insupportable. Tu es une bakabaka. Tu es hautaine. Je me moquerais bien de te voir dans le désespoir. Si tu savais à quel point je voudrais te torturer avec tes propres cauchemars… Tu es une personne méprisable et inhumainement attirante. »

Shiro sourit. Elle trouvait cette petite shinigami réellement adorable. Elle ressentait un tel besoin de la briser, pour la voir pleurer encore une fois… L’excitation en s’imaginant une telle scène provoquait en elle une telle convoitise. Elle devait lui appartenir. Mare devait être sa propriété. Elle voulait voler son cœur pour l’écraser de ses propres mains.

« Je t’aime de toute ma haine. »
codage par Junnie sur apple-spring
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucy Heartfilia
Fairy Tail - Earthland
avatar
Crédits : Avatar by Erza K. & Signa by Sirius ❤
Messages : 622
Date d'inscription : 20/09/2013
Age : 103
Localisation : Dans mon lit, en train de geeker n_n

Fiche de mage
Magie / Arme: Magie des constellations / Fleuve étoilé
Niveau: 22
Expérience:
130/506  (130/506)

MessageSujet: Re: Je m'ennuie. Alors je fais copuler mes OC.   Jeu 11 Juin - 1:07

Je trouve que c'est un couple vraiment particulier, et on le sent tout le long de la lecture. Par rapport à l'Unison Raid, je pense que c'est un peu expédié et que tu aurais pu faire durer ça, mais on ressent bien le lien particulier qui les unit et cette relation... Etrange qu'elles entretiennent XD
Particulièrement à la fin, lorsque les deux ne songent qu'à voir l'autre souffrir, tout en étant assez mignonnes. Bref, moi je suis pour ce pairing, et puis en plus c'est du yuri donc ça fait plaisir ! ♥

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://asuyaa-dxd.skyrock.com/
Mare S. Ephemeral
Maître d'Yggdrasil
avatar
Crédits : Junpiterparker
Messages : 478
Date d'inscription : 20/06/2014
Age : 20
Localisation : Dans l'anus de la fonda. :3

Fiche de mage
Magie / Arme: Yume no Shinigami
Niveau: 35
Expérience:
73/1260  (73/1260)

MessageSujet: Re: Je m'ennuie. Alors je fais copuler mes OC.   Ven 12 Juin - 0:50

Marchi, ça me fait plaisir, j'adore vraiment ce pairing, surtout que leur relation est drôle tout de même, bien qu'un peu malsaine quelque part. Et puis bon, Mare et Shiro sont à mes yeux mes OC les plus réussis. :3

Dans un autre registre, un couple peut-être un peu plus insolite, hihi.

Happy Valentine !
Aphrodite x Milianna
« Debout, Aphrodite-chan, le soleil se lève… »

Une voix douce réveilla la sirène, la tête enfouie dans quelque chose de doux et chaud. Elle ouvrit doucement les yeux, rougissant alors en se rendant compte de sa position. Sa tête enfouie dans l’opulente poitrine de sa seule amie, la mage de rang S gémit timidement, des rougeurs apparaissant sur ses joues s’accordant à présent à merveille avec ses cheveux d’un rose sombre. Elle s’écarta doucement de Milianna, qui lui sourit doucement, habituée à présent au comportement de la jeune fille. Cela ne la dérangeait pas bien au contraire, elle la trouvait à croquer quand elle venait se blottir contre elle, à un tel point que la femme-chat en oubliait même le rang de la rose.

« D…désolée, mais c’est de ta faute, d’en avoir une aussi… »

« Oui, oui. » l’interrompit la brune, tout en lui caressant les cheveux, s’emparant par la suite de la broche de son amie pour la coiffer. « J’ai beau avoir des formes généreuses, rien de tout ça ne peut rivaliser avec tes cheveux et ton sublime visage… Tu me rends jalouse, tu sais ? Vilaine fille ! »

Sur ces mots, Milianna tira la joue d’Aphrodite. Vraiment, chaque jour passé à ses côtés rendait la mage de rang S toujours plus adorable aux yeux de la féline. La rose se leva lentement, attrapant des vêtements au plus vite pour cacher sa nudité. Et tout particulièrement son manque de maturité au niveau de son buste. Elle fixa son amie longuement, descendant son regard jusqu’à l’énorme poitrine de celle-ci, puis jusqu’à ses splendides jambes. Finalement, elle se rhabilla entièrement, à présent drapée dans sa tenue traditionnelle obtenue au royaume de Pergrande. Elle soupira alors. Elle ne pouvait réellement pas se permettre de porter une tenue aussi dénudée que celle de Milianna, ou encore Risley. D’autant plus avec le peu de formes qu’elle possédait…

« Dis, dis, tu sais que c’est la Saint-Valentin ? Allez…dis-moi tout ! De qui es-tu amoureuse ? Je suis sûre que quelqu’un doit craquer pour ton petit corps tout fin ! Peut-être va-t-il te demander de l’appeler « Onii-chan » ? Allez, Aphrodite-chan, sois un amour, dis-moi tout ! »

« Je…je ne suis amoureuse de personne, idiote ! P…pourquoi perdrais-je mon temps avec des s…s…stupidités pareilles ! Une mage de rang S doit s’entraîner aussi, pas vrai, Kagura ?! »

Passant par là, la propriétaire d’Archenemy se tourna alors vers la rose et la toisa. Elle n’osait pas réellement lui dire ce qu’elle avait en tête, du moins, cela traumatiserait cette pauvre jeune fille qui n’avait visiblement pas besoin de ça en plus de son complexe sur ses formes et de sa timidité ainsi que de son manque de confiance en elle. Mais hélas, la vérité éclata lorsque toutes les boîtes remplies de chocolats qu’elle cachait dans son dos tombèrent à ses pieds, sous le regard ébahi de Milianna et devant les yeux d’une Aphrodite choquée qui commença alors à bouillonner. Mais comme la jeune fille ne savait pas réellement s’énerver, elle s’effondra et se mit à pleurer.

« Que…lui arrive-t-il ? » demanda la Mikazuchi, inquiète de voir la rose dans cet état.

« Je crois qu’elle est amoureuse de quelqu’un…mais que son physique la dérange un peu… »

« Son physique ? Mais elle est toute petite et plate, c’est parfait pour se battre ! »

Milianna montra discrètement Aphrodite qui pleurait de plus en plus à présent, à un tel point que ses yeux gonflaient et que ses joues portaient à présent des traces creusées par ses larmes. Kagura plaqua aussitôt sa main sur sa bouche afin d’empêcher une quelconque parole d’en sortir. Alors que les deux sirènes s’inquiétaient pour leur camarade, celle-ci se redressa d’un seul coup, visiblement assez énervée.

« Vous vous pensez belles, à être grandes et à avoir une poitrine énorme qui fait « Boing, boing, boing » ?! Ce n’est pas le cas, une poitrine pareille, c’est moche ! Vous êtes laides ! Le mieux c’est d’avoir une petite poitrine, c’est léger, c’est doux, et aucun risque de s’étouffer dedans ! Flat is justice ! »

Après son discours, la rose s’enfuit en pleurant toujours, laissant derrière elle une Milianna et une Kagura blasées d’avoir été qualifiées de « laides ». Reprenant cependant ses esprits, la femme-chat se lança à la poursuite de son amie, sans se soucier des appels des autres membres de la guilde. Mais cependant, elle ne retrouva pas la trace d’Aphrodite qui semblait avoir disparu de la surface de la terre. Mais au vu de la magie de celle-ci, Milianna ne s’inquiéta pas, car elle se cachait souvent dans l’eau pour échapper aux autres ou lorsqu’elle ressentait un besoin de solitude. Après cette recherche infructueuse, la brune engagea un dialogue à sens unique avec un chat qui passait par là, sans se douter que dans l’ombre, quelqu’un l’observait attentivement, guettant le moindre de ses faits et gestes et écoutant chaque mot qu’elle prononçait alors.

« C’est la Saint-Valentin aujourd’hui ! Tu as offert quelque chose à ta femelle, petit minou ? Ah, vraiment ? Elle a dû être tellement heureuse ! Occupe-toi bien d’elle surtout ! Moi ? Je…j’aime quelqu’un, mais je ne pense pas que ce soit réciproque… Cette personne n’aime pas mon physique… Je veux dire, c’est bien d’avoir une grosse poitrine, mais quand la personne qu’on aime ne supporte pas ça, c’est un peu…enfin, je ne pense pas que tu puisses comprendre, tu es un mâle… »

Une silhouette bien connue de Milianna émergea alors des buissons. Sa petite carrure la rendait reconnaissable, il s’agissait bien de la mage de rang S, Aphrodite, qui n’avait pas perdu un mot de ce qu’avait avoué la femme-chat. Des rougeurs apparurent sur les joues de celle-ci, visiblement pour la première fois de sa vie gênée par le fait que son amie ait entendu quelque chose de personnel. Aphrodite, se rendant compte de l’état de la brune, s’approcha lentement et se blottit contre elle pour la rassurer. Elle ressentait elle-même une certaine amertume, mais préférait penser au bonheur de sa meilleure amie avant le sien.

« Tout va bien, Milianna ! Je t’aiderai ! Je ferai tout pour que cette personne finisse par accepter ta poitrine ! Crois en moi, tu es belle, et tu mérites de passer une joyeuse Saint-Valentin ! Alors fais-moi confiance et suis-moi, je suis sûre que je finirai bien par trouver quelque chose pour te rendre ravissante à ses yeux ! Oui ! Je ne suis pas une mage de rang S pour rien ! »

Aussitôt dit, aussitôt fait. L’ouragan nommé Aphrodite se déploya dans la ville de Mizutoshi. La belle brune ne comprit pas réellement ce qu’il se passait, mais un certain quiproquo venait de se produire apparemment entre les deux jeunes filles, et même si la situation l’amusait, elle avait peur d’avouer la vérité à son amie, par peur d’être rejetée par celle-ci, ou pire encore, de la blesser. Mais elle finit par apprécier de voir à quel point la rose démontrait une motivation hors du commun pour son bonheur, et cela la fit sourire joyeusement. Du moins, jusqu’à ce qu’elle se rendit compte des idées de son mentor pour faire diminuer sa poitrine.

« La meilleure méthode, c’est de la bander ! Ne t’en fais pas, je te promets de ne pas te tripoter, je resterai professionnelle ! »

Milianna rit quelque peu nerveusement, tandis que la rose s’emparait de bandages et tentait d’envelopper l’opulente poitrine de son amie… Tentative infructueuse puisque ceux-ci finirent par se rompre et atterrir dans le visage de la pauvre Aphrodite qui versa quelques larmes devant cet échec cuisant, et surtout, en se rendant compte de la différence de maturité entre leurs corps.

« C’est peine perdue, c’est bon pour les personnes normales, ça… Pourquoi Dame Nature a été aussi généreuse avec autant de filles sauf moi ?! C’est comme cette gamine effrayante de Sabertooth, Shiro Mentem ! Même elle me dépasse alors qu’elle a quoi, quinze ans ?! Mais je ne renoncerai jamais, Milianna ! Je trouverai un moyen que tu finisses par être acceptée de cette personne que tu aimes tant ! Mais quand même, ne pas aimer les grosses poitrines, cette personne doit être vraiment stupide ! Grr…ça me met hors de moi ! » s’énerva la rose, provoquant une certaine hilarité intérieure de la part de la femme-chat.

Même si cet instant ne pouvait pas durer éternellement, la brune espéra que ce fut possible. Elle trouvait Aphrodite à croquer quand elle se comportait ainsi, à s’occuper d’elle en y mettant toute son énergie, même si ses solutions restaient un peu étranges. Mais elle ne pensait pas à mal, après tout, une telle bonne volonté méritait bien que Milianna se sente un peu flattée. Même si, au fond de son cœur, une seule personne comptait, la rose mettait réellement tout en œuvre pour la rendre heureuse.

« Peut-être que la solution serait que tu mettes des vêtements l’exposant moins… ? Je veux dire…vu que tu portes tout le temps ton espèce de bikini, j’ai l’impression qu’elle est encore plus grosse dans cette tenue… Et tu as l’air d’une exhibitionniste aussi. Ah, je sais ce qui pourrait aller ! »

En deux temps trois mouvements, la jeune fille retira le peu de vêtements qui habillait son amie et lui fit alors enfiler une longue robe, digne d’une princesse. Son œuvre terminée, elle observa alors attentivement la brune et soupira alors, semblant au final désapprouver son choix, se blottissant contre Milianna, visiblement en proie à une phase de déprime.

« Tu ne me trouves pas belle dedans, Aphrodite-chan.. ? »

« Ce n’est pas le fait que tu sois belle ou non dedans qui me dérange, bien au contraire… Tu es vraiment sublime… Mais on dirait qu’ils sont emprisonnés. Comme s’ils avaient besoin d’espace pour montrer tout leur volume et leur beauté… Ah, je ne comprends rien, ça m’énerve ! Je ne sais pas quoi faire pour t’aider, et pourtant, ce n’est pas faute d’essayer ! Je te trouve magnifique peu importe ce que tu portes, je ne vois pas le soucis de cette personne ! »

« Je pensais qu’elle me trouvait laide à cause de ça…mais on dirait bien que je me suis trompée, hihi. Cette personne est une petite vicieuse. Je me rends compte que je me trompais sur toute la ligne, quelle idiote je fais ! »

« Qu’est-ce que tu veux dire… ? »

Milianna déposa son doigt sur la bouche de la rose pour la réduire au silence, et se pencha pour l’embrasser langoureusement. Aphrodite n’avait jamais ressenti une telle chaleur, même lorsqu’elle se blottissait contre son amie. Pour la première fois de sa vie, un bonheur immense l’envahissait, un bonheur qui débordait de son cœur qui à présent battait la chamade, et circulait dans tout son corps. La brune lui paraissait encore plus belle qu’auparavant, elle ressentait l’envie irrésistible de l’embrasser, de la serrer dans ses bras…

« Tu sais, ça me touche vraiment d’avoir pu te voir ainsi, Aphrodite-chan. Tu étais si attentionnée avec moi, sans hésiter une seule seconde. Jamais je n’aurais pensé te voir ainsi. Et dire qu’auparavant, tu étais parfois hésitante même avec moi… Tu as progressé. Je suis contente de moi ! Et pour te récompenser, je vais t’offrir quelque chose de très particulier… Je t’offre mon cœur, Aphrodite-chan ! »

De nouveau, Milianna se baissa et embrassa son amie. Elle voulait bien rester ainsi des heures, des jours, des mois, des années. Rien ne lui importait plus que la présence d’Aphrodite à ses côtés. Mais, fait étonnant, la rose la poussa doucement.

« C’est un peu rude de ta part de ne pas attendre mon avis, non… ? Milianna. Tu as toujours occupé une place très importante dans mon cœur. Je n’étais pas certaine de mes sentiments… Mais j’ai finalement trouvé ma réponse. »

Aphrodite se dressa sur la pointe des pieds pour rapprocher ses lèvres de l’oreille de son amie, encore un peu surprise, mais surtout rouge de sentir la rose si proche d’elle.

« Je t’aime, Milianna. » murmura-t-elle.

La jeune fille embrassa alors encore une fois sa moitié, qui répondit doucement au baiser. Discrètement, la petite sirène glissa une petite boîte dans la main de la belle brune, et se sépara des lèvres de celle-ci, un sourire radieux illuminant son visage.

« Happy Valentine ! »
codage par Junnie sur apple-spring
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucy Heartfilia
Fairy Tail - Earthland
avatar
Crédits : Avatar by Erza K. & Signa by Sirius ❤
Messages : 622
Date d'inscription : 20/09/2013
Age : 103
Localisation : Dans mon lit, en train de geeker n_n

Fiche de mage
Magie / Arme: Magie des constellations / Fleuve étoilé
Niveau: 22
Expérience:
130/506  (130/506)

MessageSujet: Re: Je m'ennuie. Alors je fais copuler mes OC.   Ven 12 Juin - 1:17

Ce couple est encore plus bizarre mais d'une certaine manière plus plausible vu qu'Aphrodite a un lien particulier avec Milianna. Ce serait drôle de voir les deux persos prises un jour et qu'elles fassent un pairing, même si après je ne l'imaginerai pas comme ça x)
Et j'avoue que j'étais étonnée de voir qu'Aphrodite dorme avec Milianna, contre sa poitrine, nue, comme je te l'ai déjà dit j'ai cru qu'elles étaient déjà ensemble et non, c'est juste que c'est normal à Mermaid Heel /PAN/

Bref, mignon OS, couple sympathique et tout en légèreté !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://asuyaa-dxd.skyrock.com/
Mare S. Ephemeral
Maître d'Yggdrasil
avatar
Crédits : Junpiterparker
Messages : 478
Date d'inscription : 20/06/2014
Age : 20
Localisation : Dans l'anus de la fonda. :3

Fiche de mage
Magie / Arme: Yume no Shinigami
Niveau: 35
Expérience:
73/1260  (73/1260)

MessageSujet: Re: Je m'ennuie. Alors je fais copuler mes OC.   Mar 7 Juil - 10:51

R18:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Je m'ennuie. Alors je fais copuler mes OC.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Je m'ennuie. Alors je fais copuler mes OC.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Qu'est-ce que tu as fais ? [Dawssandra]
» Je fais mon choix, je vais supporter .....le 28 Novembre
» Fais tes preuves... (PV Pix et Illu')
» Si le centre est stable, alors la famille est soudée — Ngugi
» Fais-moi peur [PV Julian Rollwers]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Reborn :: Hors rp ~ :: Galerie :: Fictions-